Si le rein fait mal du côté droit de la cause, des symptômes et du traitement

La douleur dans le rein droit ne se produit pas simplement. Elle parle de l'existence d'une maladie majeure. Pour un traitement efficace, il est essentiel que l'individu comprenne pourquoi l'inconfort survient, à quelle phase de la maladie, quand et avec quel professionnel de la santé il faut parler.

Si le rein fait mal du côté droit

La douleur à l'emplacement du rein droit est un syndrome particulier qui montre des problèmes de fonctionnement de l'organe. La nature de l'inconfort peut être variée: blessante et tiraillante, intense, étendue et paroxystique. Parfois, des coliques sont fournies à l'emplacement du dos, de la jambe et de l'aine. Un signe indésirable apparaît fréquemment lors du changement de position, avec un effort physique. Si votre rein commence à vous blesser, vous devez immédiatement demander conseil à un médecin.

droite11 - 7

Raisons et pourquoi il menace

Une douleur dans le rein du côté droit peut accompagner une allergie, une intoxication du corps. Ils provoquent des conditions de syndrome d'inconfort dans le système endocrinien, une appendicite, des plaies auto-immunes. Un tel signe indésirable se produit fréquemment lorsque:

  • Néphroptose.
  • Pyélonéphrite.
  • Hydronéphrose.
  • Lésion rénale.
  • Le développement de kystes.
  • Plaies parasites des organes rénaux.
  • L'existence de sociétés.

Toute maladie ci-dessus sans traitement entraîne des répercussions défavorables. Le degré de risque dépend du type de pathologie qui a provoqué le syndrome d'inconfort dans le rein droit. Par exemple, la néphroptose, l'hydronéphrose, la lithiase urinaire interrompent le fonctionnement de l'organe et, sans traitement rapide, peuvent entraîner une insuffisance rénale et la mort.

Symptômes

La douleur au bon emplacement du rein est accompagnée de différents symptômes. L'image médicale dépend du type de maladie. Le plus souvent, en plus des coliques rénales, les clients se plaignent de:

  • L'apparence des polluants sanguins dans l'urine.
  • Coupures et inconfort tout au long de l'acte de miction.
  • Urine trouble.
  • Démangeaisons démangeaisons.
  • Maux de tête.
  • Niveau de température élevé.
  • Tachycardie.
  • Fièvre.
  • Miction rapide.
  • Douleur intense.

Diagnostics

Le diagnostic est effectué en 3 phases:

  • Prendre l'anamnèse. Le client est analysé par un thérapeute, palpant le rein droit. Le professionnel de la santé découvre la nature de l'inconfort, les règles, la force. Et enregistre également les fonctions d'inconfort tout au long du mouvement, une respiration vive.
  • Etude de recherche en laboratoire. Le client apporte de l'urine et du sang pour une évaluation de base. Les analyses peuvent révéler l'existence d'une procédure inflammatoire.
  • Diagnostics matériels. L'individu est envoyé pour une échographie. L'évaluation échographique programme la structure du rein, la structure des tissus, l'existence de calculs et de néoplasmes. Pour vérifier le diagnostic médical, une IRM est réalisée, qui évalue le fonctionnement du système urinaire.

    ultr188 - 9

    Que faire et comment gérer

    Si une gêne apparaît à l'emplacement du rein droit, la toute première chose qu'un individu doit faire est de consulter un thérapeute. Vous pourriez avoir besoin d'une évaluation supplémentaire avec un urologue et un néphrologue. Le traitement du syndrome d'inconfort dépend de la maladie qui a provoqué le signe indésirable. Des approches conservatrices et fonctionnelles sont utilisées. Dans le tout premier cas, des médicaments sont recommandés pour éliminer l'enflure et l'inconfort.

    Ceux-ci peuvent être des antibiotiques sur ordonnance, des antispasmodiques, des diurétiques, des stéroïdes, des anticoagulants. Par exemple, le sel de métamizole, la drotavérine et la papavérine sont utilisés pour éliminer les convulsions et l'inconfort. En présence d'une procédure inflammatoire, les médecins recommandent un traitement antibiotique avec des médicaments du groupe des fluoroquinolones.

    ant188 - 11

    Dans les cas graves, lorsque les médicaments n'offrent pas le résultat préféré, une opération est effectuée. Une intervention chirurgicale est suggérée pour les développements de croissance, la pyélonéphrite intense purulente, la cystose, les lésions d'organes, l'existence de calculs, d'abcès. Une greffe d'organe est dans certains cas nécessaire. Après un traitement chirurgical, des antibiotiques sur ordonnance sont nécessaires pour éviter la progression de l'infection. Les personnes sensibles à l'apoplexie sont des médicaments recommandés par le groupe des représentants antiplaquettaires. Pour les dommages pathologiques, la dialyse est utilisée. Parfois, les approches conservatrices et personnelles sont intégrées.

    Pour que le traitement offre un résultat rapide et durable, il est suggéré de suivre un régime alimentaire unique. Les repas fumés, frits, salés, chauds, les épices et les épices sont totalement omis du régime. Il est également nécessaire de restreindre l'utilisation d'aliments gras et sucrés.

    Il est suggéré aux patients atteints de lithiase urinaire de consommer beaucoup d'eau afin d'éviter le développement de conglomérats à l'avenir. Pour éviter la réapparition d'une maladie rénale, des préparations à base de plantes naturelles peuvent être utilisées. Les préparations à base de plantes Fitolizin et Kanefron se sont en fait bien montrées.

    La prévention

    Pour éviter l'apparence d'inconfort dans le rein droit, des procédures préventives sont prises. Ils consistent en:

  • Cesser les mauvaises pratiques.
  • Une bonne nutrition.
  • Conformité avec le programme de consommation d'alcool.
  • Activités sportives.
  • Exclusion de l'hypothermie.
  • Respect des directives de santé individuelle (ce qui est particulièrement crucial pour les femmes, qui présentent fréquemment un gonflement des reins en raison de fonctions physiologiques).

    Il faut garder à l'esprit qu'un certain nombre de médicaments, lorsqu'ils ne sont pas contrôlés, peuvent provoquer une gêne au bon emplacement du rein. Les médicaments néphrotoxiques se composent d'antibiotiques sur ordonnance, d'analgésiques, de cytostatiques, de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, de sulfamides et d'indométacine. Par conséquent, ces fonds doivent être utilisés exactement comme indiqué par un médecin et à la dose suggérée.

    Pour omettre l'avancement de la pathologie, il est suggéré de passer régulièrement une évaluation préventive, de faire des analyses de sang et d'urine et de faire une échographie.

    Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

    Detonic pour la normalisation de la pression

    L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

    Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

    Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

    Nouveau sur le site

    • Trouble de l'innervation de la vessie: causes, diagnostic médical et traitement
    • Néphrose nécrosante - discussion médicale et approches de traitement
    • Comment ramener la membrane muqueuse de la vessie: approches et médicaments
    • Macrophages dans l'urine: ce qu'ils suggèrent, comment ils menacent et que faire
    • Aminoacidurie: qu'est-ce que c'est, déclencheurs, catégorie et traitement

    Copyright 2018 Tout sur la santé rénale. Tous droits réservés.

  • Tatyana Jakowenko

    Rédacteur en chef du Detonic magazine en ligne, cardiologist Yakovenko-Plahotnaya Tatyana. Auteur de plus de 950 articles scientifiques, y compris dans des revues médicales étrangères. Il a travaillé comme un cardiologist dans un hôpital clinique depuis plus de 12 ans. Il possède des méthodes modernes de diagnostic et de traitement des maladies cardiovasculaires et les met en œuvre dans ses activités professionnelles. Par exemple, il utilise des méthodes de réanimation cardiaque, de décodage de l'ECG, de tests fonctionnels, d'ergométrie cyclique et connaît très bien l'échocardiographie.

    Depuis 10 ans, elle participe activement à de nombreux symposiums médicaux et ateliers pour médecins - familles, thérapeutes et cardiologists. Il a de nombreuses publications sur un mode de vie sain, le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques et vasculaires.

    Il suit régulièrement les nouvelles publications des journaux européens et américains cardiology revues, rédige des articles scientifiques, prépare des rapports lors de conférences scientifiques et participe à des cardiolcongrès ogy.

    Detonic