Pourquoi et pourquoi l'hypertension est-elle dangereuse

La principale manifestation de l'hypertension est l'hypertension artérielle persistante, c'est-à-dire la pression artérielle qui ne revient pas à la normale après une augmentation situationnelle à la suite d'un effort psycho-émotionnel ou physique, mais ne diminue qu'après la prise de médicaments antihypertenseurs. Selon les recommandations de l'OMS, la pression artérielle normale ne dépasse pas 140/90 mm Hg. Art. L'excès de taux systolique sur 140-160 mm RT. Art. et diastolique - plus de 90-95 mm RT. Art., Enregistré au repos lors de deux mesures lors de deux examens médicaux, est considéré comme de l'hypertension.

La prévalence de l'hypertension chez les femmes et les hommes est approximativement la même 10-20%, plus souvent la maladie se développe après l'âge de 40 ans, bien que l'hypertension soit souvent trouvée même chez les adolescents. L'hypertension contribue au développement plus rapide et à l'évolution sévère de l'athérosclérose et à l'apparition de complications potentiellement mortelles. Avec l'athérosclérose, l'hypertension est l'une des causes les plus courantes de mortalité prématurée des jeunes actifs.

Distinguer entre l'hypertension artérielle primaire (essentielle) (ou hypertension) et l'hypertension artérielle secondaire (symptomatique). L'hypertension symptomatique représente 5 à 10% des cas d'hypertension. L'hypertension secondaire est une manifestation de la maladie sous-jacente: maladie rénale (glomérulonéphrite, pyélonéphrite, tuberculose, hydronéphrose, tumeurs, sténose de l'artère rénale), glande thyroïde (thyrotoxicose), glande surrénale (phéochromocytome, syndrome d'Itsenko-Cushing, athérosphoscrosrose primaire), .

L'hypertension artérielle primaire se développe comme une maladie chronique indépendante et représente jusqu'à 90% des cas d'hypertension artérielle. Dans l'hypertension, l'hypertension artérielle est le résultat d'un déséquilibre dans le système de régulation du corps.

Mécanisme de développement de la maladie

L'hypertension diffère pour des raisons d'augmentation de la pression, de dommages aux organes, de tension artérielle et d'évolution. La maladie peut être bénigne, ou évoluer lentement ou évoluer rapidement - maligne. La classification par niveau et stabilité de pression est plus importante. Distinguer:

  • GB normal (jusqu'à 129/85 mmHg),
  • borderline (jusqu'à 140/90 mm Hg),
  • hypertension de 1 degré (jusqu'à 160/100 mm Hg),
  • 2 degrés (jusqu'à 180/110 mm Hg),
  • 3 degrés (plus de 180/110 mm Hg).

L'hypertension bénigne comporte trois étapes. Le premier ou léger se caractérise par une montée en pression jusqu'à 180 par 104 mm Hg, mais après un court repos il se normalise. Certaines personnes se plaignent de maux de tête, de problèmes de sommeil, de fatigue et de mauvaises performances. Cependant, dans la plupart des cas, la phase bénigne se déroule sans symptômes individuels prononcés.

Le deuxième étage ou milieu se caractérise par une pression allant jusqu'à 200 par 115 mm Hg. au repos. Elle s'accompagne de maux de tête sévères et lancinants, de vertiges, de douleurs cardiaques. Lors de l'examen, des lésions cardiaques sont détectées. Une ischémie sous-endocardique est parfois détectée. Accidents vasculaires cérébraux possibles, ischémie transitoire du cerveau.

Le troisième stade ou stade sévère s'accompagne d'une augmentation stable et forte de la pression. Au début de la phase, l'augmentation de la pression est instable et se manifeste généralement après l'effort physique, ainsi que les changements de pression atmosphérique, les bouleversements émotionnels. La normalisation est possible après un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral. Après une crise cardiaque, une hypertension sans tête se produit souvent. C'est-à-dire une condition où seule la pression systolique ou pulsatoire diminue.

Les causes de l'hypertension résident dans la violation de l'activité régulatrice des principaux départements du système nerveux central, qui contrôlent le travail de tous les organes internes. Surmenage fréquent et surmenage, de nature physique et mentale, troubles prolongés, constants et intenses, le stress peut conduire au développement.

Le travail de nuit, souvent dans un environnement bruyant, peut également déclencher une maladie.

Le groupe à risque comprend les amateurs d'aliments salés. Le sel provoque des spasmes des artères et empêche l'élimination du liquide. L'hérédité joue un rôle important. La probabilité d'apparition de la maladie augmente si deux parents ou plus souffrent d'hypertension.

Certaines maladies provoquent également le développement de l'hypertension. Cela comprend:

  • Maladies des glandes surrénales et des reins,
  • Maladie thyroïdienne
  • Obésité,
  • Diabète sucré
  • Amygdalite,
  • Athérosclérose.

Parmi les femmes les plus à risque, celles qui sont en ménopause. Cela est dû à des changements hormonaux dans le corps, des exacerbations émotionnelles, des réactions nerveuses. C'est la ménopause qui représente environ 60% de toutes les maladies chez les femmes.

Chez les hommes, un risque accru est déterminé par l'âge et le sexe. L'hypertension en 20 ans et 30 ans se développe chez environ 9% des hommes. À l'âge de 40 ans, le pourcentage augmente à 35 ans, et après 65 ans - déjà 50%. L'hypertension est plus fréquente chez les hommes de moins de 40 ans que chez les femmes. Dans le groupe d'âge plus avancé, le ratio change - cela s'explique par un pourcentage élevé de mortalité masculine par complications.

Les causes de l'hypertension résident dans l'inactivité physique et les mauvaises habitudes. Les composants de la fumée de tabac provoquent des spasmes des vaisseaux sanguins et endommagent les parois minces des artères. L'hypodynamie s'accompagne d'un ralentissement du métabolisme, et si la charge augmente, le cœur non entraîné se fatigue beaucoup plus rapidement.

L'hypertension symptomatique est détectée plus facilement grâce à un examen et à des techniques de laboratoire minimales. L'hypertension néphrogénique est le plus souvent associée à une maladie rénale chronique. Une tachycardie, des pupilles dilatées et une glycémie élevée indiquent la présence d'une hypertension nerveuse centrale.

Peut-être voulez-vous connaître le nouveau médicament - Cardiol, qui normalise parfaitement la pression artérielle. Cardiol les capsules sont un excellent outil pour la prévention de nombreuses maladies cardiaques, car elles contiennent des composants uniques. Ce médicament est supérieur dans ses propriétés thérapeutiques à ces médicaments: Cardiline, Recardio, Detonic. Si vous souhaitez des informations détaillées sur Cardiol, Aller à la site web du fabricantVous y trouverez des réponses aux questions liées à l'utilisation de ce médicament, les avis des clients et les médecins. Vous pouvez également découvrir Cardiol capsules dans votre pays et les conditions de livraison. Certaines personnes parviennent à obtenir une remise de 50% sur l'achat de ce médicament (comment faire et acheter des pilules pour le traitement de l'hypertension pour 39 euros est écrit sur le site officiel du fabricant.)Cardiol capsules pour coeur

Mesure de la pression

Une mesure de pression dynamique est utilisée pour déterminer l'étendue et la présence de la maladie. Dépensez-le comme suit: l'atmosphère doit être confortable et calme. La mesure commence au plus tôt dix minutes après le début de la prise du patient. Une heure avant la visite, il est interdit de fumer, de manger de la nourriture et des boissons fortes (thé, café, alcool), toute activité physique, l'utilisation de collyre ou de gouttes nasales. Lors du premier traitement, des relevés de tension artérielle sont effectués sur les deux mains du patient, avec des mesures répétées après 2 minutes.

Avec une différence de lecture de plus de 5 mm Hg, continuez à mesurer sur le bras avec une grande pression.

L'hypertension est classée selon un certain nombre de signes: les raisons de l'augmentation de la pression artérielle, des dommages aux organes cibles, le niveau de pression artérielle, bien sûr, etc. Par le principe étiologique, ils distinguent l'hypertension artérielle essentielle (primaire) et secondaire (symptomatique). De par la nature du cours, l'hypertension peut avoir un cours bénin (progressant lentement) ou malin (progressant rapidement).

La plus grande valeur pratique est le niveau et la stabilité de la pression artérielle. Selon le niveau, ils distinguent:

Selon le niveau de pression artérielle diastolique, on distingue les variantes de la maladie hypertensive:

L'hypertension bénigne, progressant lentement, en fonction des lésions des organes cibles et du développement de conditions associées (concomitantes), passe par trois étapes:

Stade I (hypertension légère à modérée) - La pression artérielle est instable, fluctue au cours de la journée de 140/90 à 160-179 / 95-114 mm Hg. Art., Les crises hypertensives sont rares, sont bénignes. Il n'y a aucun signe de dommages organiques au système nerveux central et aux organes internes.

Stade II (hypertension sévère) - Pression artérielle de l'ordre de 180-209 / 115-124 mm RT. Art., Crises hypertensives typiques. Objectivement (pendant les recherches physiques, en laboratoire, échocardiographie, électrocardiographie, radiographie), le rétrécissement des artères rétiniennes, la microalbuminurie, l'augmentation de la créatinine dans le plasma sanguin, l'hypertrophie ventriculaire gauche, l'ischémie cérébrale transitoire sont enregistrées.

Stade III (hypertension très sévère) - Tension artérielle de 200-300 / 125-129 mm RT. Art. et surtout, des crises hypertensives sévères se développent souvent. L'effet néfaste de l'hypertension provoque les phénomènes d'encéphalopathie hypertonique, d'insuffisance ventriculaire gauche, de développement de thrombose vasculaire cérébrale, d'hémorragies et d'œdème du nerf optique, d'anévrismes vasculaires exfoliants, de néphroangiosclérose, d'insuffisance rénale, etc.

L'adolescence et l'adolescence se caractérisent par l'achèvement du développement de nombreux systèmes et organes importants. Pendant cette période, le système nerveux est considéré comme le plus instable. Divers stress, scandales constants à l'école conduisent à une perturbation de la régulation interne. Pour cette raison, le ton vasculaire change, le sang commence à appuyer sur les artères et les veines, provoquant une augmentation de la pression.

Avec l'hypertension artérielle chez les personnes de moins de 20 ans, seuls les organes internes souffrent. Dans le tissu musculaire, la pression reste normale. Parfois, chez les enfants, l'apparition de l'hypertension coïncide avec le début de la croissance active du corps. Dans une telle situation, une thérapie spécifique n'est pas nécessaire. Le corps essaie juste d'entrer dans un état d'équilibre.

  1. Une impulsion nerveuse quitte le centre sympathique et pénètre dans le réseau neuronal central.
  2. De la synapse centrale, l'impulsion passe à l'effecteur.
  3. Sous l'influence d'une impulsion, la norépinéphrine est libérée, puis entre en contact avec la structure d'un système organique spécifique.
  4. L'impulsion se transforme en contraction des muscles des artérioles.

Sur la base du schéma décrit, nous pouvons conclure que le système nerveux central contrôle la pression. Si l'enfant a des problèmes psychologiques ou si le fonctionnement d'un organe est altéré, les impulsions nerveuses seront constamment dirigées vers les vaisseaux, les faisant se contracter anormalement.

À mesure que le corps de l'enfant grandit, les indicateurs de pression changent. Ceci est considéré comme normal. Mais si au cours de l'examen, le médecin a révélé les indicateurs suivants, il peut alors diagnostiquer l'hypertension:

  • 112 mmHg Art. et plus pour les enfants de moins de 2 ans;
  • 116 mmHg Art. et plus pour les enfants de 3 à 5 ans;
  • 122 mmHg Art. et plus pour les patients de 6 à 9 ans;
  • 126 mmHg Art. et plus pour les patients de moins de 12 ans;
  • à partir de 13 ans, un diagnostic est posé si les indicateurs sont supérieurs à 135 mm Hg. st .;
  • 142 mmHg Art. et plus pour les adolescents à partir de 16 ans et les adultes.

Dans environ 60% des cas, l'augmentation de la pression est due à des pathologies congénitales des organes internes et des maladies acquises. Pour normaliser les indicateurs, il faudra normaliser le travail du corps, car éliminer les maux existants. Dans d'autres cas, l'hypertension est diagnostiquée chez les adolescents, se manifestant sous l'influence de facteurs externes.

Le mécanisme de développement de l'hypertension

Mesure de la pression

L'hypertension artérielle entraîne des complications potentiellement mortelles. La probabilité de leur développement est déterminée par certaines conditions:

  • indicateurs de niveau de pression;
  • changements liés à l'âge;
  • le degré de dommages aux organes internes;
  • la présence d'autres maladies (en plus de l'hypertension);
  • facteurs entraînant des risques supplémentaires (surcharge pondérale, tabagisme, taux de sucre élevé, etc.)

Plus la pression artérielle est élevée, plus l'âge est élevé, plus les organes sont endommagés, plus les conséquences de l'hypertension sont dangereuses. Si, en outre, une personne souffre d'une maladie chronique (ou de plusieurs) et est également soumise à l'influence de facteurs pathologiques, le risque de complications potentiellement mortelles augmente plusieurs fois.

L'hypertension artérielle gâche considérablement la vie d'une personne: mauvaise santé, troubles mentaux, troubles neurologiques, impuissance, baisse de la libido et enfin, une peur constante de la mort subite. C'est pourquoi il est nécessaire de surveiller le niveau de pression et de suivre toutes les recommandations du médecin pour le réduire.

La base de la pathogenèse de l'hypertension est une augmentation du volume du débit cardiaque et de la résistance du lit vasculaire périphérique. En réponse au facteur de stress, des perturbations dans la régulation du tonus vasculaire périphérique se produisent par les centres supérieurs du cerveau (hypothalamus et medulla oblongata). Il y a un spasme des artérioles à la périphérie, y compris rénale, qui provoque la formation de syndromes dyskinétiques et discirculatoires. La sécrétion de neurohormones du système rénine-angiotensine-aldostérone augmente. L'aldostérone, participant au métabolisme minéral, provoque une rétention d'eau et de sodium dans le lit vasculaire, ce qui augmente encore le volume de sang circulant dans les vaisseaux sanguins et augmente la pression artérielle.

Avec l'hypertension artérielle, la viscosité du sang augmente, ce qui entraîne une diminution de la vitesse du flux sanguin et des processus métaboliques dans les tissus. Les parois inertes des vaisseaux s'épaississent, leur lumière se rétrécit, ce qui capture un niveau élevé de résistance vasculaire périphérique totale et rend l'hypertension artérielle irréversible. De plus, en raison de l'augmentation de la perméabilité et de la saturation plasmatique des parois vasculaires, une ellastofibrose et une artériolosclérose se développent, ce qui conduit finalement à des changements secondaires dans les tissus des organes: sclérose myocardique, encéphalopathie hypertensive, néphroangiosclérose primaire.

Le degré de lésion de divers organes souffrant d'hypertension peut être différent.Par conséquent, plusieurs variantes cliniques et anatomiques de l'hypertension se distinguent par une lésion primaire des vaisseaux des reins, du cœur et du cerveau.

Le rôle principal dans le développement de l'hypertension est joué par une violation de l'activité régulatrice des parties supérieures du système nerveux central, qui contrôlent le travail des organes internes, y compris le système cardiovasculaire. Par conséquent, le développement de l'hypertension peut être causé par une tension nerveuse fréquemment récurrente, des troubles prolongés et graves, des chocs nerveux fréquents. Le stress excessif associé à l'activité intellectuelle, au travail de nuit, à l'influence des vibrations et du bruit contribue à l'apparition d'hypertension.

Un facteur de risque dans le développement de l'hypertension est l'augmentation de la consommation de sel, provoquant un spasme artériel et une rétention hydrique. Il est prouvé que la consommation par jour gt; 5 g de sel augmentent considérablement le risque de développer une hypertension, surtout en cas de prédisposition héréditaire.

L'hérédité, aggravée par l'hypertension, joue un rôle important dans son développement dans la famille immédiate (parents, sœurs, frères). La probabilité de développer une hypertension augmente significativement en présence d'hypertension chez 2 parents proches ou plus.

Favoriser le développement de l'hypertension et se soutenir mutuellement l'hypertension artérielle en combinaison avec des maladies des glandes surrénales, de la glande thyroïde, des reins, du diabète sucré, de l'athérosclérose, de l'obésité, des infections chroniques (amygdalite).

Chez la femme, le risque de développer une hypertension augmente à la ménopause en raison d'un déséquilibre hormonal et d'une exacerbation des réactions émotionnelles et nerveuses. 60% des femmes souffrent d'hypertension précisément pendant la ménopause.

Le facteur d'âge et le sexe déterminent le risque accru de développer une hypertension chez les hommes. À l'âge de 20-30 ans, l'hypertension se développe chez 9,4% des hommes, après 40 ans - dans 35%, et après 60-65 ans - déjà chez 50%. Dans le groupe d'âge jusqu'à 40 ans, l'hypertension est plus fréquente chez les hommes, dans le domaine plus âgé, le rapport change en faveur des femmes. Cela est dû à un taux plus élevé de mortalité prématurée masculine à l'âge moyen due à des complications de l'hypertension, ainsi qu'à des changements ménopausiques dans le corps féminin. Actuellement, l'hypertension est de plus en plus détectée chez les personnes jeunes et matures.

Extrêmement propices au développement de l'hypertension sont l'alcoolisme et le tabagisme, une alimentation irrationnelle, le surpoids, le manque d'exercice, un environnement défavorable.

On pense que dans 5 à 10% de tous les cas, l'hypertension artérielle peut être un symptôme secondaire d'une autre maladie ou de médicaments pris (hypertension secondaire). Dans les 90% des cas restants, les raisons ne sont pas entièrement comprises. L'hypertension est causée par un stress neuropsychiatrique, un stress, un stress émotionnel constant, un déséquilibre hormonal ou une prédisposition génétique (hypertension primaire). Les facteurs suivants peuvent également influencer:

  • pathologies du système endocrinien;
  • maladie rénale;
  • troubles métaboliques du cholestérol;
  • changements vasculaires associés à l'âge;
  • en surpoids;
  • tabagisme, alcool.

Pour comprendre pourquoi l'hypertension est dangereuse, il faut savoir qu'avant de passer au stade chronique, elle passe par trois degrés de développement. Chacun d'eux a ses propres indicateurs de pression.

(degrés d'hypertension)Indicateurs de pression mm. Hg. Art.systoliquediastoliquePression normale80 à 11960 à 80Normal élevé120 à 13981 à 89Je diplome140 à 15990 à 99II degré≥ 160≥ 100III degré≥ 180≥ 110Hypertension systoliqueplus 140moins 90

Le deuxième degré est caractérisé par une fièvre périodique, des frissons, des maux de tête plus fréquents, mais ces symptômes peuvent ne pas l'être. Il s'agit d'une tension artérielle dangereusement élevée. Pas étonnant que l'hypertension soit appelée le «tueur silencieux». Par conséquent, il est nécessaire de traiter la pathologie même en l'absence de symptômes et de douleur. L'hypertension du premier degré peut être asymptomatique, les maux de tête se manifestent périodiquement, ils sont «amortis» par la fatigue ou les changements climatiques.

Avec un nombre élevé de pression systolique au troisième stade, les vaisseaux sont obligés de résister vigoureusement avec une augmentation de l'impulsion cardiaque pour pousser le sang dans les vaisseaux. La pression diastolique est augmentée pour maintenir la force du flux sanguin entre les tremblements du muscle cardiaque, soumis à une bonne élasticité de la paroi vasculaire. Certaines conditions et habitudes défavorables contribuent au développement progressif de l'hypertension en raison d'une augmentation constante de la pression.

Avec une prédisposition à l'hypertension (héréditaire), la perméabilité des membranes cellulaires augmente. L'équilibre des mécanismes presseurs (intravasculaires) et dépresseurs sera perturbé si d'autres facteurs de risque se rejoignent:

  • tabagisme et alcool;
  • stress, frustration, dépression;
  • obésité, taux élevés d'insuline;
  • hypodynamie;
  • sexe et âge.

Si de la graisse se dépose sur les parois des vaisseaux sanguins, elles deviennent plus denses, deviennent épaisses, des caillots sanguins s'y forment. C'est pourquoi la lumière vasculaire diminue, la microcirculation dans les organes et les tissus importants pour la vie humaine est perturbée.

Avec l'utilisation quotidienne de boissons alcoolisées, la pression peut augmenter considérablement et l'hypertension peut passer du premier degré au troisième. En fumant, les composants de la fumée de tabac provoquent des spasmes des vaisseaux sanguins. La nicotine, les résines et les agents cancérigènes endommagent mécaniquement les parois des vaisseaux sanguins, et des plaques athérosclérotiques se forment sur le site des dommages.

Un séjour quotidien dans un état de stress contribue à l'usure vasculaire et à la transition de l'hypertension artérielle au stade chronique. De nombreux amateurs d'adrénaline tirent non seulement du «plaisir» de la course automobile, en sautant des ponts sur les cordes et d'autres sports extrêmes, mais aussi de l'hormone du stress, ce qui augmente considérablement la pression.

Avec un état défavorable des vaisseaux, tout stress peut entraîner une crise hypertensive, car l'adrénaline affecte négativement le cœur. Il commence souvent à se contracter et à jeter de grandes portions de sang, augmentant d'autant la pression au-dessus de la normale.

Avec un mode de vie sédentaire, l'hypertension artérielle survient beaucoup plus tôt de 30 à 50% que chez les personnes actives. Un cœur non entraîné n'a pas assez de force pour faire face à un stress accru pendant un métabolisme lent. Avec une activité physique adéquate, il lui est plus facile de faire face à une situation stressante. Avec l'inactivité physique, le système nerveux et la fonction corporelle sont affaiblis.

Chez les personnes obèses, la pression artérielle augmente en raison de l'abondance dans le régime alimentaire des graisses animales, des aliments salés et de la vie «coussinée». En présence de chaque kilogramme excédentaire de poids, les indicateurs du tonomètre augmentent de 2 mm RT. Art., Développe l'athérosclérose.

Un cercle vicieux se crée: le cholestérol aggrave l'élasticité des vaisseaux sanguins, les plaques athérosclérotiques rétrécissent leur lumière et la fonction cardiaque est difficile. L'hypertension artérielle provoque également le développement de la sclérose artérielle. Avec un excès de sel (sodium comestible), les artères sont spasmodiques, le liquide dans le corps est retenu, ce qui développe cette maladie dangereuse.

La population masculine de 35 à 50 ans est plus sujette au développement de l'hypertension artérielle. Les femmes souffrent davantage de pression pendant la ménopause. Chez les personnes âgées, les chiffres sur le tonomètre sont toujours plus élevés.

symptomatologie

Dans les premiers stades de la maladie, les patients se plaignent d'acouphènes, de «mouches» ou d'un voile devant les yeux, de faiblesse, de vertiges, de maux de tête provoqués par une contraction convulsive des vaisseaux du cerveau (généralement le matin) dans le cou, les tempes ou couronne. Dans la région du cœur, les douleurs aux coutures, aux douleurs et à la constriction perturbent. Avec le développement de la maladie, d'autres s'ajoutent à ces symptômes:

  • saignement de nez;
  • les troubles du sommeil;
  • déficience de mémoire;
  • détérioration de la vision;
  • cardiopalmus;
  • œdème;
  • faiblesse, fatigue.

La clinique de l'hypertension dans les premiers stades peut être légère. Une personne depuis longtemps peut même ne pas être au courant de l'hypertension artérielle et des processus se développant dans les vaisseaux. Les premiers et premiers signes d'hypertension sont l'irritabilité sans raison apparente et une fatigue accrue.

Symptômes de l'hypertension aux stades précoces: troubles névrotiques, faiblesse, troubles du sommeil, acouphènes et bourdonnements et vertiges, rythme cardiaque rapide.

Les gens notent une diminution des performances, une perte de concentration. Un essoufflement apparaît. Les maux de tête avec hypertension apparaissent plus souvent le matin dans la région temporale et occipitale. À la fin de la journée et en position couchée, il peut augmenter. Ils sont associés à une violation du tonus des veinules et des artérioles. Les symptômes de l'hypertension comprennent des douleurs cardiaques.

Les signes d'hypertension à une date ultérieure sont le voile et le scintillement des «mouches» devant les yeux, ainsi que d'autres photopsies. Ils s'expliquent par des spasmes des artérioles rétiniennes. L'hypertension maligne peut s'accompagner d'hémorragies rétiniennes qui conduisent à la cécité. Dans de rares cas, les symptômes de l'hypertension se manifestent par des vomissements, un gonflement des mains et un engourdissement des doigts, des frissons, le matin - lourdeur dans les paupières et poches du visage, transpiration excessive.

Le danger de l'hypertension artérielle: indicateurs critiques, prévisions et complications

Cette question est posée par beaucoup dont le tonomètre montre de grands nombres lors de la mesure de la pression.

L'hypertension est une maladie cardiovasculaire caractérisée par une pression artérielle élevée: de 140 à 90 millimètres de mercure. C'est à partir de ces chiffres que les médecins constatent la présence de la maladie.

S'il est ignoré, le problème pourrait entraîner des complications très graves. Jusqu'à la mort.

La pression peut monter fortement et peu. Selon les indicateurs de l'hypertension, on distingue 3 degrés, qui diffèrent par les conséquences et le taux de montée:

  1. Doux Indicateurs 140 à 90 ou 160 à 100. Non dangereux, ne provoque pas de changements problématiques dans le cœur et les autres organes.
  2. Modéré. Indicateurs 160 à 100 ou 180 à 110. Il forme une pathologie interne pendant plusieurs années. Effets:
  • hypertrophie du ventricule gauche du cœur;
  • rétrécissement des artères de la rétine;
  • vasoconstriction sévère
  1. Lourd Indicateurs 180 à 110, le degré le plus dangereux. Les vaisseaux perdent de leur élasticité, éclatent, des hémorragies se produisent. La rupture des vaisseaux sanguins menace une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Les indicateurs ci-dessus sont considérés comme mortels.

Les organes, qui fonctionnent en mode accéléré avec une pression croissante, sont appelés «cibles», comme le cœur, les vaisseaux sanguins, le cerveau et les reins. Une forte augmentation de la pression peut provoquer une coagulation sanguine, une augmentation du cholestérol et de l'adrénaline, des perturbations hormonales. Parfois, la cause est une douleur dans la colonne vertébrale, qui se manifeste souvent chez les athlètes.

Quelle est l'hypertension artérielle dangereuse pour le cœur:

  • Hypertrophie ventriculaire gauche, la raison en est de fortes contractions lors de la poussée du sang et de la création de pression. La paroi cardiaque s'épaissit, ce qui nécessite une augmentation de l'apport sanguin au cœur, l'hypertension est impossible.
  • Violation de la fréquence cardiaque.
  • Nécrose du tissu cardiaque.
  • Infarctus du myocarde.
  • Insuffisance cardiaque. Le cœur est surchargé, mais a peu de repos, le patient ressent une fatigue chronique.
  • Déficience visuelle. Les artères qui alimentent les nerfs optiques subissent des crampes; la rétine est mal alimentée en sang.
  • Hémorragie vitréenne, lorsque la vision est complètement perdue, ou dans la rétine, après quoi une personne ne voit qu'une tache noire.
  • Angine de poitrine. Le travail du cœur est perturbé, cela peut provoquer un surmenage ou du stress. Des douleurs cardiaques, des nausées, des vomissements apparaissent.
  • Crise hypertensive. En raison d'une forte augmentation de la pression, de vertiges, de nausées, d'arythmie. Souvent fixé chez les patients à forte dépendance météorologique, cela affecte également les femmes pendant la ménopause.

Le danger de l'hypertension artérielle pour les vaisseaux sanguins:

  • Transformation vasculaire. Ils fournissent un flux sanguin normal, se déforment à une pression élevée, se couvrent de plaques de cholestérol. En raison de la surtension, ils ne se relâchent jamais, ce qui conduit au remplacement des parois des muscles par du tissu conjonctif. Un tel processus dans les organes de la vision conduit à la cécité, aux membres - à l'athérosclérose des vaisseaux sanguins.
  • Troubles cérébraux. Les changements dans le fonctionnement des vaisseaux cérébraux provoquent une défaillance de la circulation sanguine, des maux de tête et une mauvaise coordination des mouvements.
  • AVC. Hémorragie cérébrale. Un mal de tête aigu, des troubles de la parole, une paralysie partielle du corps sont caractéristiques.
  • Anévrisme aortique. Il s'agit de l'artère principale, si la haute pression l'affaiblit, les murs peuvent se fendre et même éclater. Il se manifeste par des douleurs dans la poitrine, l'abdomen, le dos, qui se terminent souvent par la mort.

Le danger d'une pression rénale élevée:

  • Violation de la fonction excrétrice. Les scories s'accumulent dans le sang, l'hypertension provoque une sclérose vasculaire et, à son tour, des changements pathologiques dans les reins.
  • La protéine de microalbuminurie commence à fuir à travers le filtre rénal, et les tests sanguins le montrent.

L'hypertension affecte négativement les vaisseaux sanguins du cerveau, ce qui entraîne des troubles mentaux, des troubles de la mémoire et des maux de tête chroniques.

  • maladie cardiaque;
  • diabète;
  • inflammation des reins;
  • dysfonctionnement de la glande thyroïde;
  • abus d'aliments gras;
  • un excès de sel dans l'alimentation;
  • alcool, tabagisme;
  • prendre des contraceptifs ou des antibiotiques.

Un pic de pression - 20 unités ou plus - se manifeste par certains symptômes. Le patient vit:

  • la nausée;
  • cardiopalmus;
  • étourdissements, douleur;
  • rougeur des protéines oculaires;
  • grondement dans les oreilles;
  • avoir chaud

De cette façon, le corps signale que le cœur fonctionne en mode accéléré, et une aide rapide est nécessaire. S'il y a du cholestérol dans les vaisseaux, ils ne peuvent pas s'étirer et laisser couler le sang. Qui au fil du temps devient la cause de maladies plus complexes.

Le premier chiffre de la mesure de la pression indique sa valeur au moment de la contraction du muscle cardiaque, lorsque le sang est poussé à travers les vaisseaux. Cette pression est appelée supérieure ou systolique. Le deuxième chiffre indique une pression inférieure ou - diastolique, qui soutient les parois des vaisseaux sanguins entre les contractions cardiaques. La différence entre les indicateurs est de 40 à 50 unités.

Habituellement, lorsque le saut de pression change les deux nombres, mais il y a des cas où le haut ou le bas restent les mêmes. Cela est dû aux caractéristiques des indicateurs.

La pression supérieure est déterminée par le muscle cardiaque, la fréquence et la force de sa contraction lors de la libération du sang. Les médecins disent: la pression systolique reflète l'état du myocarde, alors ils l'appellent cardiaque. Par conséquent, si une basse pression est normale et une pression élevée est supérieure à la normale, cela est considéré comme une manifestation d'une maladie cardiaque.

Il y a aussi une pression pulsée - la différence entre le haut et le bas. Si cet écart est important, cela indique une violation de la circulation sanguine, une charge importante sur les vaisseaux et le cœur.

Une grande différence de performance entraîne un vieillissement rapide du cœur, du cerveau et des reins!

Des lectures élevées de pression inférieure sont un signal d'un mauvais état des vaisseaux sanguins, elles perdent leur élasticité, sont obstruées par des plaques de cholestérol. Ces chiffres sont également affectés par:

  • de l'alcool;
  • hypothermie;
  • stress sévère;
  • une augmentation du volume sanguin, qui est observée avec l'utilisation d'une grande quantité de sel;
  • athérosclérose;
  • mauvaise élasticité vasculaire;
  • maladie rénale, ces organes commencent à sécréter de la rénine, ce qui augmente le tonus musculaire des vaisseaux sanguins.

L'augmentation de la pression diastolique la plus dangereuse est l'absence de douleur dans les premiers stades.

Si le patient reçoit un diagnostic d'hypertension, la tâche la plus importante pour lui est de contrôler la pression. Des complexes de traitement ont été développés qui sont sélectionnés individuellement, en tenant compte du type de maladie et de l'âge de l'hypertension.

Il est prescrit si le patient a une pression artérielle très élevée ou a des antécédents d'autres maladies, une mauvaise hérédité. Au stade initial, le cours est sélectionné pour 3-4 mois, puis ajusté si nécessaire. À partir d'une série de recommandations standard:

  • les antagonistes du calcium;
  • les diurétiques;
  • bêta-bloquants.
  • Feuilles - 4 cuillères à soupe. cuillères.
  • Vodka - 0,5 litre.

Préparation: rincer les feuilles, hacher finement, verser la vodka. Insister 14 jours, égoutter. Conserver au réfrigérateur. Buvez 3 fois par jour pendant 30 gouttes.

  • Pivoine - 1 bouteille.
  • Menthe poivrée - 1 bouteille, 25 millilitres.
  • Valériane - 1 bouteille.
  • Eucalyptus - 2 bouteilles, seulement 50 millilitres.
  • Agripaume - 4 flacons, totalisant 100 millilitres.
  • Clou de girofle - 10 pièces.

Préparation: verser les teintures dans un pot, ajouter les clous de girofle. Fermer hermétiquement et conserver dans un endroit sombre pendant 2 semaines. Ne secouez pas! Prendre 1 cuillère à café, boire avec de l'eau, trois fois par jour, pendant 30 jours. Faites une pause de 10 jours, puis répétez le cours.

L'hypertension des stades 1 et 2 est traitée avec succès avec des micro-aimants, ce sont des plaques d'un diamètre de 5-7 millimètres et d'une épaisseur de 2 millimètres. Ils sont fixés avec le pôle nord sur la peau et fixés avec un pansement.

  • angle de la mâchoire inférieure, devant le muscle sternocléidomastoïdien, à la place de la pulsation de l'artère carotide droite;
  • derrière l'oreille, dans un creux à la base de la nuque;
  • sur le pli du poignet.

Les experts japonais conseillent de porter des micro-aimants pendant 8 jours, tous les 3 jours, ils doivent être changés. Les médecins yougoslaves recommandent de remplacer tous les 5-7 jours. Les médecins russes disent: il est conseillé de porter des micro-aimants pendant une demi-heure par jour, afin de ne pas irriter la peau avec un plâtre adhésif.

La prévention

Il existe également des méthodes préventives qui aideront à éviter les attaques d'hypertension, si vous maintenez le cœur et les vaisseaux sanguins dans un état normal.

  • Évitez les chocs nerveux, soulagez toujours le stress avec des gouttes apaisantes.
  • Contrôlez le poids, ne prenez pas de kilos en trop.
  • Pour consacrer du temps à la gymnastique, à la marche, à la course à pied.
  • Refusez l'alcool et le tabagisme.
  • Exclure les graisses et la farine de l'alimentation, réduire la consommation de sel.
  • Ajoutez la quantité maximale de fruits et légumes au menu.
  • Prenez des complexes de vitamines pour maintenir le corps. En savoir plus sur les vitamines hypertendues - lire ici.

L'hypertension artérielle est dangereuse par la manifestation de maladies assez graves, mais le diagnostic d '«hypertension» ne signifie nullement qu'elles apparaîtront certainement. Un traitement, une nutrition, ainsi que la marche et l'éducation physique correctement sélectionnés aideront à maintenir la pression normale pendant plus d'un an, l'essentiel étant un contrôle strict et l'autodiscipline. Ces restrictions aident souvent à sauver non seulement la santé mais aussi la vie.

Complications de l'hypertension:

  • Crise hypertensive,
  • Déficience visuelle
  • Troubles circulatoires cérébraux,
  • Néphrosclérose,
  • Hémorragie sous-arachnoïdienne,
  • Anévrisme aortique disséquant,
  • Bradycadia
  • Dommages aux organes cibles (reins, cœur, cerveau, veines et artères, vaisseaux du fond d'œil),
  • Cardiomyopathie hypertensive (LV, hypertension ventriculaire gauche)
  • Angioedème hypertonique.

Avec l'hypertension chez les adolescents, certains changements se produisent dans le corps du patient. Ils se caractérisent par une modification de la densité des parois vasculaires et une altération de la circulation. Cela peut entraîner des conséquences différentes. Les plus courants sont l'enflure et les crampes. L'œdème des extrémités s'accompagne de presque toutes les maladies du système cardiovasculaire. Dans le contexte de la rétention d'eau chez les enfants, le teint change, la miction devient plus rare.

Les crises surviennent généralement en présence de PCI ou d'encéphalopathie et se manifestent sous forme de crises. Les vaisseaux cérébraux sont rétrécis, de sorte que le système nerveux commence à donner des impulsions spontanées, qui s'accompagnent de contractions musculaires involontaires, de pertes de conscience et de pertes de mémoire.

En cas d'hypertension prolongée ou maligne, des lésions chroniques des vaisseaux des organes cibles se développent: cerveau, reins, cœur, yeux. L'instabilité de la circulation sanguine dans ces organes dans le contexte d'une hypertension artérielle persistante peut provoquer le développement d'une angine de poitrine, d'un infarctus du myocarde, d'un accident vasculaire cérébral hémorragique ou ischémique, d'un asthme cardiaque, d'un œdème pulmonaire, d'un anévrisme aortique exfoliant, d'un décollement de la rétine, d'une urémie. Le développement de conditions d'urgence aiguës dans le contexte de l'hypertension nécessite une réduction de la pression artérielle dans les premières minutes et heures, car elle peut entraîner la mort du patient.

Le cours de l'hypertension est souvent compliqué par des crises hypertensives - des augmentations périodiques à court terme de la pression artérielle. Le développement de crises peut être précédé de stress émotionnel ou physique, de stress, d'un changement des conditions météorologiques, etc. Avec une crise hypertensive, une augmentation soudaine de la pression artérielle est observée, qui peut durer plusieurs heures ou jours et s'accompagne de vertiges, de maux de tête aigus, d'une sensation de chaleur, de palpitations, de vomissements, d'un trouble de la vision cardialgie.

Les patients lors d'une crise hypertensive sont effrayés, excités ou inhibés, somnolents; en cas de crise grave, ils peuvent perdre conscience. Dans le contexte d'une crise hypertensive et de changements organiques existants dans les vaisseaux sanguins, un infarctus du myocarde, un accident vasculaire cérébral aigu, une insuffisance ventriculaire gauche aiguë peuvent souvent se produire.

symptomatologie

Les options pour le cours de l'hypertension sont diverses et dépendent du niveau d'augmentation de la pression artérielle et de l'implication des organes cibles. Aux premiers stades, l'hypertension se caractérise par des troubles névrotiques: étourdissements, maux de tête transitoires (souvent à l'arrière de la tête) et lourdeur dans la tête, acouphènes, lancinements dans la tête, troubles du sommeil, fatigue, léthargie, sensation de débordement, palpitations, nausée.

À l'avenir, l'essoufflement pendant la marche rapide, la course, le chargement, la montée des escaliers s'ajoute. La pression artérielle est constamment supérieure à 140-160 / 90-95 mm RT. (ou 19-21 / 12 hPa). Transpiration, rougeur du visage, frissons, tremblements, engourdissement des orteils et des bras sont notés, des douleurs prolongées sourdes dans la région du cœur sont typiques. Avec la rétention d'eau, un gonflement des mains est observé («symptôme de l'anneau» - il est difficile de retirer l'anneau du doigt), du visage, des poches des paupières, de la raideur.

Chez les patients souffrant d'hypertension, il y a un voile, un scintillement des mouches et des éclairs devant les yeux, qui est associé à un spasme des vaisseaux sanguins dans la rétine; il y a une diminution progressive de la vision, les hémorragies rétiniennes peuvent entraîner une perte complète de la vision.

Crise hypertensive

Vous devez d'abord comprendre ce qu'est une crise hypertensive. Ce terme fait référence à une augmentation aiguë et significative de la pression artérielle, qui s'accompagne de symptômes caractéristiques de la maladie. En plus de l'hypertension, elle peut provoquer:

  • Glomérulonéphrite chronique et aiguë,
  • Toxicose en fin de grossesse,
  • Hypertension rénovasculaire
  • Tumeurs cérébrales bénignes,
  • Empoisonnement aux métaux lourds,
  • Insuffisance rénale.

La crise peut être causée par un déséquilibre hormonal et des changements brusques de temps. L'une des causes les plus courantes est un traumatisme de nature psycho-émotionnelle. Symptômes: maux de tête sévères et sévères, nausées avec vomissements, vertiges, évanouissements, cécité à court terme et autres déficiences visuelles, adynamie, sautes d'humeur soudaines, larmoiement. Symptômes du cerveau:

  • Vasospasme
  • Violation de la perméabilité des parois des vaisseaux,
  • L'entrée de plasma sanguin dans la substance cérébrale, ce qui conduit à un œdème.

Le danger de crise dans le développement possible:

  • Décollement de la rétine,
  • coup
  • Oedème pulmonaire aigu,
  • L'asthme cardiaque
  • Infarctus du myocarde
  • Angine de poitrine

Les complications de l'hypertension menacent gravement la vie d'une personne et nécessitent une surveillance médicale régulière.

Avec des figures critiques de pression et l'échec des mécanismes d'autorégulation de la circulation sanguine vers le cerveau, une augmentation de la pression intracrânienne, accompagnée de douleurs intenses, de vertiges, de nausées et de vomissements, une crise hypertensive se manifeste. La régression progressive d'une condition aussi dangereuse peut durer un jour ou plus. Les crises hypertensives sont de trois types, qui dépendent du mécanisme d'augmentation de la pression: avec une augmentation de la libération de sang de la cavité cardiaque, avec la résistance des vaisseaux périphériques, ou simultanément pour ces deux raisons.

Avec une forte augmentation de la pression systolique, le développement de la crise se produit rapidement, cela se manifeste:

  • maux de tête lancinants et soudains;
  • scintillement des «mouches» et des taches sous les yeux;
  • nausées et vomissements, miction excessive;
  • agitation générale, palpitations;
  • sensation de chaleur et de tremblement dans le corps.
  1. Crise hypocinétique

Avec l'hypertension artérielle déjà existante, une augmentation de la pression diastolique se produit. Avec le développement progressif des symptômes, la crise se prolonge. Elle peut se terminer par un AVC ischémique.

Avec le développement rapide de ce type de crise, un saut des indicateurs systoliques et diastoliques se produit. Une insuffisance ventriculaire gauche aiguë accompagne et complique la condition. En conséquence, un œdème pulmonaire se développe.

Par conséquent, les attaques de maux de tête à tout moment de la journée, la lourdeur et l'éclatement dans la région du cou indiquent une hypertension dangereuse. Une forte toux, en inclinant la tête ou en contractant ne fait qu'exacerber la douleur, l'enflure des paupières et du visage. Avec le stress, une vague d'émotions ou même au repos, des douleurs cardiaques peuvent survenir. Le patient voit des objets à travers le «voile de brouillard», un bruit est ressenti dans les oreilles.

La circulation sanguine est perturbée dans les organes internes et le cerveau, par conséquent, des maladies surviennent. Certains d'entre eux peuvent se terminer par la mort. Avec une stratification des parois aortiques, des artères obstruées, des maladies vasculaires sont diagnostiquées. Les reins souffrent de concentrations plasmatiques élevées en créatine (plus de 2 mg / 100 ml) et d'une carence. Avec les troubles circulatoires, un accident vasculaire cérébral se développe dans le cerveau. Avec des hémorragies et un gonflement du disque optique, le fond d'œil est endommagé et une cécité peut survenir.

Bradycadia

Une complication fréquente et dangereuse de l'hypertension. Il se manifeste en fonction de la forme. La forme légère peut se produire imperceptiblement. Des étourdissements graves, souvent et prolongés avec hypertension peuvent indiquer une forme prononcée de la maladie. Les symptômes comprennent également - des évanouissements et des évanouissements fréquents, des chutes de pression soudaines.

Une forme sévère s'accompagne d'un évanouissement et d'un arrêt cardiaque de courte durée. Le traitement de la bradycardie avec l'hypertension peut se produire avec l'homéopathie et les médicaments. Diurétiques habituellement prescrits, alpha-bloquants, nifédicipine. De l'homéopathie, calendula, St. Le millepertuis, les fraises et la secousse sont prescrits.

Les syndromes d'hypertension suivants sont également liés à des complications:

  • Lésions myocardiques
  • Lésions rénales
  • Encéphalopathie vasculaire,
  • Syndrome d'hypertension artérielle.

Conditions cliniques associées: accident vasculaire cérébral ischémique, insuffisance cardiaque, revascularisation coronaire, insuffisance rénale, lésions des artères, œdème des nerfs optiques.

Classification de la maladie

L'examen des patients soupçonnés d'hypertension vise à: confirmer une augmentation régulière de la pression artérielle, à l'exclusion de l'hypertension artérielle secondaire, détecter la présence et le degré de lésions des organes cibles, évaluer le stade de l'hypertension artérielle et le degré de risque de complications. Lors de la collecte d'une anamnèse, une attention particulière est accordée à l'exposition du patient aux facteurs de risque d'hypertension, de plaintes, d'augmentation de la pression artérielle, de présence de crises hypertensives et de maladies concomitantes.

L'information pour déterminer la présence et l'étendue de l'hypertension est une mesure dynamique de la pression artérielle. Pour obtenir des indicateurs fiables du niveau de pression artérielle, les conditions suivantes doivent être respectées:

  • Mesure La pression artérielle est réalisée dans une atmosphère confortable et détendue, après 5 à 10 minutes d'adaptation du patient. Il est recommandé d'exclure le tabagisme, l'exercice, la nourriture, le thé et le café, l'utilisation de gouttes nasales et oculaires (sympathomimétiques) 1 heure avant la mesure.
  • La position du patient - assis, debout ou couché, la main est au même niveau que le cœur. Le brassard est placé sur l'épaule, à 2,5 cm au-dessus de la fosse du coude.
  • Lors de la première visite du patient, la pression artérielle est mesurée sur les deux mains, avec des mesures répétées après un intervalle de 1 à 2 minutes. Avec asymétrie Pression artérielle gt; 5 mm Hg, les mesures ultérieures doivent être effectuées sur le bras avec des taux plus élevés. Dans d'autres cas, la pression artérielle est généralement mesurée sur une main «non active».

Si les indicateurs de pression artérielle lors de mesures répétées diffèrent, la moyenne arithmétique est considérée comme vraie (à l'exclusion des indicateurs de pression artérielle minimale et maximale). Avec l'hypertension, l'autosurveillance de la pression artérielle à domicile est extrêmement importante.

Les études de laboratoire comprennent des tests cliniques de sang et d'urine, la détermination biochimique du potassium, du glucose, de la créatinine, du cholestérol sanguin total, des triglycérides, des tests d'urine selon Zimnitsky et Nechiporenko et le test de Rehberg.

À l'électrocardiographie dans 12 dérivations avec hypertension, l'hypertrophie du ventricule gauche est déterminée. Les données ECG sont vérifiées par échocardiographie. L'ophtalmoscopie avec examen du fond d'œil révèle le degré d'angiorétinopathie hypertensive. L'échographie cardiaque détermine une augmentation du cœur gauche. Pour déterminer les dommages aux organes cibles, une échographie abdominale, EEG, urographie, aortographie, CT des reins et des glandes surrénales sont effectués.

Mesure de la pression

Dommages aux organes cibles

Cœur

Le plus souvent, une hypertrophie ventriculaire gauche se développe. Cela se produit parce que le muscle cardiaque doit pousser le sang avec beaucoup d'effort dans les vaisseaux déformés. Un tel travail entraîne un épaississement de la paroi musculaire et un manque de circulation sanguine. L'entorse musculaire et le cœur fatigué sont dangereux. Une autre pathologie est une violation de la fonction diastolique du mensonge.

L'augmentation de la fatigue du muscle cardiaque entraîne un moment où il ne peut pas prendre une position détendue. La paroi épaissie ne peut pas se détendre dans la phase diastolique, où la saturation en oxygène se produit généralement. Tout cela conduit à une troisième pathologie - l'échec chronique. Il se développe à la suite d'une famine constante en oxygène. Il est très difficile de traiter la maladie et, en combinaison avec d'autres pathologies, elle entraîne la mort.

Navires

Les vaisseaux artériels hypertendus sont dans un état constant rétréci en raison de la contraction de la couche musculaire. Cela conduit au fait que les vaisseaux cessent de se détendre et que le tissu musculaire est remplacé par le conjonctif. C'est ce qu'on appelle le remodelage du lit vasculaire. La perte de vision, l'athérosclérose périphérique des extrémités et d'autres maladies sont associées à cette conséquence complexe et irréversible.

Cerveau

L'hémorragie provoque près de 25% de tous les AVC. Et l'hypertension est la principale cause d'hémorragies, qui ont un pourcentage élevé de décès. Un apport sanguin insuffisant au cerveau entraîne un accident vasculaire cérébral ischémique. Cette complication représente plus de 70% des cas. Elle est causée par un rétrécissement des artères cérébrales ou un blocage du canal par un thrombus.

Une autre pathologie est l'encéphalopathie hypertensive. Il s'agit d'une condition d'urgence, accompagnée de maux de tête sévères, d'une augmentation de la pression artérielle et de symptômes neurologiques. Si l'hypertension est déclenchée, il existe un risque de développer des troubles cognitifs et une démence. Ce sont des changements dans la substance sous-corticale et l'atrophie cérébrale, qui sont responsables de perturbations dans les processus mentaux.

L'une des complications les plus courantes est la microalbuminurie. Le premier signe de lésion rénale et le développement d'une insuffisance rénale. La forme chronique de l'insuffisance rénale est caractérisée par la perte de la capacité des reins à éliminer les produits métaboliques du sang.

Traitement de l'hypertension juvénile

Dans le traitement de l'hypertension, il est important non seulement d'abaisser la pression artérielle, mais également de corriger et de minimiser le plus possible le risque de complications. Il est impossible de guérir complètement l'hypertension, mais il est tout à fait réaliste d'arrêter son développement et de réduire l'incidence des crises.

L'hypertension nécessite les efforts combinés du patient et du médecin pour atteindre un objectif commun. À tout stade de l'hypertension, il est nécessaire:

  • Suivez un régime alimentaire avec une consommation accrue de potassium et de magnésium, limitant la consommation de sel;
  • Arrêtez ou limitez sévèrement l'alcool et le tabagisme;
  • Débarrassez-vous de l'excès de poids;
  • Augmenter l'activité physique: il est utile de pratiquer la natation, la physiothérapie, de faire des promenades pédestres;
  • Prendre systématiquement et pendant longtemps les médicaments prescrits sous le contrôle de la pression artérielle et la surveillance dynamique d'un cardiologue.

En cas d'hypertension, des médicaments antihypertenseurs sont prescrits qui inhibent l'activité vasomotrice et inhibent la synthèse de la noradrénaline, des diurétiques, des bêtabloquants, des agents antiplaquettaires, hypolipidémiques et hypoglycémiques, des sédatifs. La sélection de la pharmacothérapie est effectuée strictement individuellement, en tenant compte de l'ensemble du spectre des facteurs de risque, de la pression artérielle, de la présence de maladies concomitantes et des dommages aux organes cibles.

Les critères d'efficacité du traitement de l'hypertension sont l'atteinte:

  • objectifs à court terme: réduction maximale de la pression artérielle au niveau de bonne tolérance;
  • objectifs à moyen terme: empêcher le développement ou la progression des changements de la part des organes cibles;
  • objectifs à long terme: prévention des complications cardiovasculaires et autres et prolonger la vie du patient.

La façon de traiter l'hypertension dépend du stade de la maladie, des complications, de l'âge et de nombreux autres paramètres. Le médicament est sélectionné par le médecin traitant. Le désir de combattre la maladie par vous-même peut avoir des conséquences désastreuses. Le traitement moderne de l'hypertension commence par des méthodes non médicamenteuses, qui augmentent plusieurs fois l'efficacité des médicaments.

Vous devez commencer par établir un régime quotidien, éliminer tout stress, ne pas oublier les exercices physiques et les longues promenades. Un point important est de savoir comment traiter l'hypertension, l'alimentation. Le patient doit refuser ou réduire considérablement la consommation de sel, boire moins, éliminer complètement les boissons alcoolisées et le café. Si vous suivez toutes les recommandations, vous pouvez éviter le traitement médicamenteux de la maladie.

Habituellement, les médicaments sont utilisés pour le traitement:

  • Diurétiques
  • Inhibiteurs
  • Antagonistes des récepteurs de type
  • Bloqueurs des canaux calciques.

Le but du traitement médicamenteux est de réduire le risque de complications. Les médecins tentent de trouver un complexe de médicaments qui réduiraient également efficacement la pression et permettraient de «protéger» les organes cibles. Pour le traitement initial, les inhibiteurs de l'ECA et les inhibiteurs calciques sont le plus souvent prescrits aux patients jeunes et âgés.

Dans les cas rares et complexes, une saignée est prescrite. La saignée avec hypertension est un traitement ancien mais controversé. Aujourd'hui, ils utilisent des sangsues pour lui. Les avantages de la thérapie sont une amélioration à court terme. Inconvénients - il n'y a aucune preuve d'un effet positif sur la maladie.

Médicament contre la pression - uniquement selon les directives d'un médecin

Compte tenu de la question de savoir comment se débarrasser de l'hypertension, il convient de prêter attention aux médicaments homéopathiques. Ils sont généralement recommandés lorsque les organes cibles sont déjà affectés. L'homéopathie pour l'hypertension a un avantage important: un effet doux. Les médicaments n'ont aucune contre-indication ou effet secondaire. L'inconvénient est que le traitement avec des remèdes homéopathiques est assez lent. Lors du choix de cette méthode, vous devez considérer:

  • Les médicaments homéopathiques sont prescrits simultanément avec des médicaments,
  • La combinaison de médicaments et d'un mode de vie sain,
  • Avec un degré de risque moyen, ce type est souvent le seul possible.

Que prendre à la maison pour abaisser la tension artérielle dans les premiers stades de la maladie:

Le traitement en milieu hospitalier est généralement reçu avec une crise hypertensive compliquée:

  • Encéphalopathie hypertensive aiguë,
  • L'asthme cardiaque
  • Œdème pulmonaire
  • Syndrome coronarien aigu (angor instable et infarctus du myocarde),
  • Un anévrisme aortique,
  • Saignement artériel sévère,
  • Éclampsie.

Diagnostic des complications: début soudain d'une attaque, enfer élevé (pression artérielle systolique et tension artérielle diastolique élevées), nausées et vomissements, écoulement sanguin du nez, maux de tête sévères, crampes, paresthésie du bout des doigts, des joues et des lèvres, discours transitoire et hémiparésie, hyperhidrose, dysfonction cardiaque, altération de la fonction rénale.

A l'admission, les médecins de la clinique commencent à réaliser les principales actions diagnostiques:

  • Toutes les 15 minutes une mesure de la dynamique de la pression artérielle,
  • Électrocardiographie
  • Analyse générale du sang et de l'urine,
  • Echocardiographie
  • Analyse biochimique pour la détection de potassium, sodium, urée, calcium, créatinine, fibrinogène, coagulogramme,
  • Ophtalmoscopie

En outre, le patient doit se voir prescrire un neurologue, un test de Reberg et une rhéoencéphalographie, ainsi que déterminer le type d'hémodynamique cérébrale. À l'hôpital, le traitement en milieu hospitalier dépend de la présence de complications, de la gravité de l'attaque et d'autres maladies. Les premiers soins visent à réduire l'activité du ventricule cardiaque gauche et à éliminer les symptômes tels que:

  • Vasoconstriction périphérique,
  • Ischémie cérébrale
  • Arrêt cardiaque.

L'introduction de médicaments hypotenseurs, l'hospitalisation en USI et le contrôle régulier de la pression artérielle sont d'une grande importance dans le traitement d'une attaque compliquée.

Le traitement non médicamenteux de l'état hypertendu comprend l'augmentation de l'immunité, le nettoyage du corps, le massage, la gymnastique, l'alimentation. Il est important de respecter la prescription des médecins et de ne pas violer le régime établi.

La maladie n'est traitée avec des médicaments qu'aux derniers stades. Au début, un bon résultat pour normaliser la pression est donné par un changement de style de vie. Si le patient est en surpoids, un régime est prescrit. Également recommandé pour la correction de pression:

  • normaliser le mode;
  • changer la nutrition;
  • augmenter l'activité physique.

Le thé vert peut aider à normaliser la pression artérielle et à éliminer les toxines. Les patients hypertendus doivent complètement exclure le café et le thé noir fort du régime. Il est conseillé de manger plus d'aliments contenant du potassium, du magnésium, des vitamines du groupe B. Des médicaments sont prescrits si la thérapie conventionnelle ne donne aucun effet positif. Le médecin devrait les récupérer. Tout simplement parce qu'un adolescent ne devrait pas les boire.

Pronostic de l'hypertension

Les conséquences à long terme de l'hypertension sont déterminées par le stade et la nature (bénigne ou maligne) de l'évolution de la maladie. Évolution sévère, progression rapide de l'hypertension, hypertension de stade III avec des lésions vasculaires sévères augmente considérablement la fréquence des complications vasculaires et aggrave le pronostic.

Avec l'hypertension, le risque d'infarctus du myocarde, d'accident vasculaire cérébral, d'insuffisance cardiaque et de décès prématuré est extrêmement élevé. L'hypertension est défavorable chez les personnes qui sont tombées malades à un jeune âge. Traitement et contrôle précoces et systématiques La tension artérielle peut ralentir la progression de l'hypertension.

Prévention de l'hypertension

Pour la prévention primaire de l'hypertension, l'exclusion des facteurs de risque existants est nécessaire. Une activité physique modérée, un régime pauvre en sel et en hypocholestérol, une relaxation psychologique et le rejet des mauvaises habitudes sont utiles. Il est important pour la détection précoce de l'hypertension par la surveillance et l'autosurveillance de la pression artérielle, la surveillance dispensaire des patients, le respect du traitement antihypertenseur individuel et le maintien de paramètres de pression artérielle optimaux.

Comment vivre avec l'hypertension

Combien vivent avec l'hypertension est une question importante pour ceux qui sont diagnostiqués. Les conséquences de la maladie dépendent du stade et de la nature de son évolution. La forme sévère, les lésions vasculaires, le troisième stade de la maladie et la perturbation des organes cibles aggravent les prévisions. La mort prématurée survient à la suite d'une crise cardiaque ou d'un accident vasculaire cérébral, d'une insuffisance cardiaque aiguë. Prévisions défavorables pour ceux qui sont tombés malades à un âge précoce.

L'espérance de vie des patients hypertendus dépend non seulement de la justesse de la prise des médicaments et des visites régulières chez le médecin, mais aussi de l'humeur personnelle et du respect des règles de base. Cela comprend:

  • Climat psychologique
  • Régime
  • Exercice physique
  • Manque de mauvaises habitudes.

Une autre condition importante est de comprendre de quel type de maladie il s'agit, comment elle se développe et quelles conséquences elle a sur tout le corps. Afin de comprendre les caractéristiques de l'évolution de la maladie, il n'est pas nécessaire d'avoir une formation médicale. Il existe de nombreux bons livres et manuels écrits pour les gens ordinaires. L'un d'eux est «Propédeutique des maladies internes» par A. Yakovleva. Le livre décrit brièvement et facilement les principales dispositions sur l'hypertension, ainsi que les schémas thérapeutiques les plus populaires pour l'hypertension.

Après avoir compris comment traiter l'hypertension et avoir choisi une méthode de traitement, vous devez passer à un problème tout aussi important: un mode de vie sain. Cela est impossible lorsque vous travaillez de nuit, querelles fréquentes, voyages d'affaires constants et de longue distance, stress émotionnel fort, émotions négatives, peurs, colère. Toutes ces conditions s'accompagnent de la production d'adrénaline en grande quantité, ce qui entraîne une perturbation du système circulatoire et nerveux.

L'excès de poids et l'hypertension sont incompatibles. Même s'il n'y a pas de kilos en trop, le traitement commence par une correction nutritionnelle. Dans les premiers stades, cela suffit pour contrôler la pression et empêcher son augmentation. Il existe plusieurs façons de perdre du poids avec l'hypertension. Et le principal est la restriction calorique.

Cela peut être réalisé en éliminant ou en réduisant le régime alimentaire quotidien des aliments sucrés et gras, des produits à base de farine. Un régime amaigrissant ne doit pas être confondu avec la famine: il est interdit aux patients hypertendus. Pour la perte de poids et la normalisation de la pression, il convient également de surveiller la quantité de graisse animale dans les aliments. Il vaut la peine d'exclure autant que possible les aliments riches en cholestérol, ainsi que de passer à des variétés de poisson, de fruits et de légumes à faible teneur en matières grasses et d'huiles végétales naturelles. Il vaut la peine d'abandonner complètement les saucisses, le saindoux, les boulettes de viande frites et la viande grasse, le beurre, les fromages gras.

Contre-indications de l'hypertension - toutes les boissons et produits qui excitent le système nerveux. Il s'agit non seulement du thé, du café et de l'alcool, mais aussi des boissons gazeuses, des épices épicées, des épices odorantes.

Il est important d'inclure des aliments riches en potassium et en magnésium dans votre alimentation. Ces éléments ont un bon effet sur le muscle cardiaque, renforcent les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux. Beaucoup de potassium se trouve dans:

  • Sarrasin, avoine et millet
  • Carotte
  • Betterave
  • Cassis,
  • Persil et laitue
  • Noix.

Les complications de l'hypertension artérielle et de la maladie elle-même ne signifient pas que le patient doit abandonner toute activité. Gymnastique, exercices simples, yoga ou longues promenades, natation - sont indiqués pour les patients hypertendus. Le mouvement porte non seulement une charge d'émotions positives, mais aide également à lutter contre l'excès de poids.

La rééducation pour l'hypertension du troisième stade, ainsi que pour les complications telles que l'hypertension, les maladies coronariennes, l'angine de poitrine, ne doit être effectuée que sous la surveillance de médecins. En règle générale, pour subir une rééducation, les patients sont envoyés dans des centres de villégiature spéciaux pour des soins au spa. Ce qui comprend une gamme complète de mesures: une bonne nutrition, l'activité physique, les médicaments.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Svetlana Borszavich

Médecin généraliste, cardiologue, avec un travail actif en thérapie, gastro-entérologie, cardiologie, rhumatologie, immunologie avec allergologie.
Maîtrise des méthodes cliniques générales pour le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques, ainsi que l'électrocardiographie, l'échocardiographie, la surveillance du choléra sur un ECG et la surveillance quotidienne de la pression artérielle.
Le complexe de traitement développé par l'auteur contribue de manière significative aux lésions cérébrovasculaires et aux troubles métaboliques du cerveau et aux maladies vasculaires: hypertension et complications causées par le diabète.
L'auteur est membre de la Société européenne des thérapeutes, participant régulièrement à des conférences et congrès scientifiques dans le domaine de la cardiologie et de la médecine générale. Elle a participé à plusieurs reprises à un programme de recherche dans une université privée au Japon dans le domaine de la médecine reconstructive.

Detonic