Violation de la conduction intraventriculaire du cœur qu'est-ce que c'est

narushenievnutrizheludochkovoyprovodimos 75A40A9B - Violation de la conduction intraventriculaire du cœur qu'est-ce que c'est

Avec un état stable du patient et l'existence prolongée du blocus, aucun traitement spécial n'est effectué. Pour améliorer la conductivité myocardique, une maladie de fond doit être traitée.

Médicaments antihypertenseurs, les nitrates peuvent être prescrits en fonction de l'origine de cette pathologie. Avec un rythme ventriculaire rare et un bloc auriculo-ventriculaire, l'installation d'un stimulateur cardiaque peut être nécessaire.

Avec un développement aigu du blocus des jambes de His, pour un effet temporaire, nommer:

  • anticholinergiques (atropine, platifilline);
  • les adrénostimulants (norépinéphrine, isadrine);
  • corticostéroïdes dans le processus inflammatoire (dexaméthasone, hydrocortisone);
  • diurétiques pour réduire le potassium (Lasix);
  • stimulation cardiaque temporaire.

Comment est le traitement?

Le blocage partiel de la jambe droite, détecté accidentellement par électrocardiographie, n'est généralement pas une pathologie et ne nécessite pas de traitement. Mais si une violation de la conduction intraventriculaire du cœur se produit soudainement, il est nécessaire de rechercher la cause de la maladie et de prescrire un traitement adéquat. Le traitement est effectué, influençant les causes de la perturbation de la conduction: si une perturbation de la conduction se produit en raison d'une myocardite, d'un défaut aortique, d'une embolie pulmonaire - le traitement de ces pathologies est organisé.

Souvent, des blocages transitoires se développent en raison d'une ischémie myocardique. Dans ce cas, des mesures thérapeutiques sont mises en œuvre pour améliorer l'apport sanguin au myocarde, le traitement de l'athérosclérose. Le traitement de la pathologie sous-jacente peut conduire à l'élimination du problème des impulsions.

Avec l'infarctus du myocarde, une thérapie intensive est effectuée pour limiter la zone de nécrose, réduire la zone d'ischémie et lutter contre les complications de la pathologie, y compris les maladies potentiellement mortelles. Le danger est un blocus à trois faisceaux complet, à la suite duquel une asystole (arrêt des contractions cardiaques et activité électrique) peut se développer. Le traitement est effectué en utilisant une stimulation externe et intracardiaque.

  1. Blocus de deux jambes du faisceau de His, se manifestant par une fréquence rare de contractions cardiaques, insuffisance cardiaque congestive, crises d'angine de poitrine.
  2. La combinaison de la pathologie de conduction dans la jambe gauche ou droite du faisceau de His et du bloc auriculo-ventriculaire.
  3. La fin du passage des impulsions le long de la jambe droite et la branche postérieure du système His.
  4. Perturbation persistante de la conduction des deux jambes, persistant 3 semaines après une crise cardiaque.
  5. Les attaques de Morgagni-Adams-Stokes.

Les troubles modérés de la conduction ne nécessitent pas de traitement. Un blocage incomplet dans la branche droite du paquet de His n'est pas dangereux. Dans cette situation, nous vous recommandons d'être observé par un cardiologist, subir des examens médicaux annuels et un ECG. Mais c'est si le patient n'a pas d'autres plaintes ou pathologie concomitante. Si des anomalies sont détectées, un traitement approprié est indiqué.

Le blocage ventriculaire gauche est plus dangereux. Dans ce contexte, les perturbations de la circulation sanguine et de l'insuffisance cardiaque se développent plus souvent. Nous recommandons de prendre des glycosides cardiaques, des antiarythmiques et d'autres médicaments. Le schéma thérapeutique est déterminé individuellement en fonction de la gravité de l'affection, de l'âge du patient et des maladies concomitantes.

Il est important de le savoir: aucun traitement spécifique du blocage intraventriculaire n'a été développé. Les médicaments proposés n'augmentent que l'excitation du tissu cardiaque, mais n'éliminent pas la cause. Il est nécessaire de traiter la pathologie principale - celle qui a provoqué le dysfonctionnement du système conducteur. C'est le seul moyen de ralentir la progression de la maladie.

narushenie provodimosti provodjaschaja sistema - Violation de la conduction intraventriculaire du cœur qu'est-ce que c'est

Si le traitement médicamenteux est inefficace ou si le patient est dans un état grave, un traitement chirurgical est suggéré. L'installation d'un stimulateur cardiaque - un instrument qui impose son propre rythme cardiaque. Le dispositif implanté assure une activité myocardique ininterrompue.

Conseils d'experts: quand ils mettent le stimulateur cardiaque

L'installation d'un stimulateur cardiaque est une opération chirurgicale, et elle n'est prescrite que selon les indications. Cela n'a aucun sens d'effectuer la procédure en l'absence de symptômes évidents de pathologie. Si le patient se sent bien, l'introduction d'un stimulateur cardiaque artificiel n'est pas indiquée. L'opération n'est pas recommandée si les symptômes identifiés sont associés à des causes réversibles. Il est nécessaire de faire face à la maladie sous-jacente - et le muscle cardiaque peut à nouveau fonctionner pleinement.

Indications pour l'installation d'un stimulateur cardiaque:

  • bradycardie avec une fréquence cardiaque inférieure à 40 battements / min et des troubles du rythme en présence de symptômes évidents;
  • complications qui menacent la vie du patient;
  • Attaques MAC
  • troubles persistants de la conduction après un infarctus du myocarde.

La possibilité d'installer un stimulateur cardiaque avec un pouls inférieur à 40 battements / min en l'absence de symptômes cliniques évidents est discutée. La procédure est effectuée à tout âge.

La prévention des troubles de la conduction cardiaque n'a pas encore été développée. Ne retardez pas le traitement, évitez les facteurs de risque. Cela réduira les chances de développer une pathologie. Afin d'identifier le problème à temps, subir régulièrement des examens préventifs chez le thérapeute avec une évaluation de l'ECG (si nécessaire).

narushenie provodimosti lechenie - Violation de la conduction intraventriculaire du cœur qu'est-ce que c'est

Etablissement de la cause et traitement

Le traitement du blocage intraventriculaire chez l'adulte et l'enfant commence par la constatation de la cause. Si les causes identifiées sont fonctionnelles, alors, en règle générale, leur élimination conduit à une récupération complète du patient.

Si une maladie était à l'origine de ce type de perturbation de la conduction, le traitement vise alors la maladie sous-jacente. Les médicaments sont prescrits ou ajustés pour l'hypertension artérielle (AH), les maladies coronariennes, etc.

Une attention est également portée aux enjeux d'un régime thérapeutique.

Dans le cas d'un traitement médicamenteux inefficace, de symptômes cliniques sévères, le patient est implanté avec un dispositif qui stimule artificiellement le myocarde ventriculaire.

Afin de guérir le blocage intraventriculaire, la plupart des patients se voient prescrire du glycoside cardiaque. Une exception peut être les patients souffrant d'un blocage auriculo-ventriculaire du premier ou du deuxième degré, on leur prescrit le médicament avec une extrême prudence. Pour réduire le risque d'insuffisance cardiaque chez les patients qui ont peur de s'injecter du glycoside, une électrode sonde est introduite dans la cavité du ventricule droit.

Le traitement consiste rarement à éliminer uniquement les manifestations et les conséquences de la pathologie. La thérapie vise à éliminer les causes qui ont provoqué une perturbation de la conduction. Les troubles physiologiques, caractérisés uniquement par un ralentissement des impulsions et dus à des caractéristiques congénitales ou, par exemple, sportives, n'ont pas besoin de traitement (mais les personnes ayant un tel diagnostic doivent subir des examens de routine et recevoir des résultats d'ECG).

Si la condition est causée par des maladies cardiaques acquises ou des pathologies graves, un traitement est nécessaire. De nombreuses maladies cardiaques peuvent être guéries ou bien compensées, dans de tels cas, les troubles de la conduction peuvent disparaître. Le blocus à trois faisceaux présente un danger particulier. Avec elle, une stimulation externe des contractions cardiaques et une intervention chirurgicale avec l'installation d'un stimulateur cardiaque permanent sont effectuées.

Les enfants présentant des blocages incomplets sont observés par le médecin, car il existe un risque de progression de la maladie. La thérapie chez l'enfant est réalisée ainsi que chez l'adulte. En cas de déviations graves, une opération d'installation d'un stimulateur cardiaque peut être effectuée. Chez les femmes, les troubles de la conduction peuvent être temporaires en raison de la grossesse.

438 01 - Violation de la conduction intraventriculaire du cœur qu'est-ce que c'est

Le traitement est effectué avec la participation d'obstétriciens-gynécologues afin de réduire les risques de blessures au fœtus avec des médicaments. Si une intervention chirurgicale est nécessaire, l'opération d'installation d'un stimulateur cardiaque doit être effectuée avant l'accouchement, en cas de pathologies graves, la naissance naturelle est contre-indiquée. Le traitement médicamenteux consiste à prendre:

  • les médicaments qui améliorent le métabolisme du myocarde (mildronate, riboxine);
  • glycosides cardiaques;
  • agents antiplaquettaires (aspirine, clopidogrel);
  • les adrénostimulants (isadrine, norépinéphrine);
  • anticholinergiques (atropine, platifilline);
  • agents anti-ischémiques (nitroglycérine, isoket).

si des troubles de la conduction sont survenus en raison d'une myocardite, d'un défaut aortique, d'une embolie pulmonaire - le traitement de ces pathologies est organisé. Souvent, des blocages transitoires se développent en raison d'une ischémie myocardique. Dans ce cas, des mesures thérapeutiques sont mises en œuvre visant à améliorer l'apport sanguin au myocarde, le traitement de l'athérosclérose. Le traitement de la pathologie sous-jacente peut conduire à l'élimination du problème des impulsions.

Avec l'infarctus du myocarde, une thérapie intensive est effectuée pour limiter la zone de nécrose, réduire la zone d'ischémie et lutter contre les complications de la pathologie, y compris les maladies potentiellement mortelles. Le danger est un blocus à trois faisceaux complet, à la suite duquel une asystole (arrêt des contractions cardiaques et activité électrique) peut se développer. Le traitement est effectué en utilisant une stimulation externe et intracardiaque.

  • Blocus de deux jambes du faisceau de His, se manifestant par une fréquence rare de contractions cardiaques, insuffisance cardiaque congestive, crises d'angine de poitrine.
  • La combinaison de la pathologie de conduction dans la jambe gauche ou droite du faisceau de His et du bloc auriculo-ventriculaire.
  • La fin du passage des impulsions le long de la jambe droite et la branche postérieure du système His.
  • Perturbation persistante de la conduction des deux jambes, persistant 3 semaines après une crise cardiaque.
  • Les attaques de Morgagni-Adams-Stokes.
    1. Si une personne a une violation de la conduction intraventriculaire, un traitement qui affecterait directement le bloc existant n'est pas effectué. Avec cette pathologie, toutes les ressources doivent être orientées vers l'identification et le traitement de la maladie sous-jacente. Par exemple, si la maladie est causée par l'hypertension, il est nécessaire de prendre des médicaments antihypertenseurs, de suivre un régime alimentaire approprié et de mener une vie active.
    2. Dans le cas où le blocus est asymptomatique, il est nécessaire de l'observer en dynamique jusqu'à la détection des premiers changements. Ensuite, commencez également le traitement de la maladie sous-jacente.
    3. Dans le cas où le développement d'un bloc auriculo-ventriculaire est noté, l'installation d'un stimulateur cardiaque peut être nécessaire. Cette intervention consiste à implanter chez le patient un stimulateur cardiaque artificiel, dans le rôle duquel agissent des dispositifs spéciaux. Les raisons de l'installation du stimulateur sont:
    • Troubles de la conduction entraînant un évanouissement ou un essoufflement grave.
    • Invalidité du patient.
    • L'incapacité de traiter la maladie sous-jacente.
    • La formation d'une insuffisance circulatoire.
    • Évitez les procédures basées sur l'impulsion magnétique (IRM).
    • Ne pas recourir à un traitement physiothérapeutique.
    • Évitez les chocs électriques.
    • Ne vous blessez pas la poitrine.

    Classification du phénomène et de ses types

    Le faisceau de His fournit le passage d'une impulsion électrique à travers le système ventriculaire du cœur. Par conséquent, une violation de sa fonction et conduit au développement d'un blocage intraventriculaire.

    En conséquence, l'impulsion cesse de s'écouler vers les fibres musculaires ventriculaires. En fonction de la perte de la fonction de conduction du faisceau de His, les blocages intraventriculaires sont divisés en types:

    • jambes droites (branches);
    • jambe avant gauche;
    • patte arrière gauche.

    Si la transmission d'une impulsion dans le système ventriculaire s'arrête complètement, un blocage complet se développe, si l'impulsion passe à travers des fibres individuelles ou passe lentement et en violation, ils parlent d'un blocage incomplet du faisceau de His. Le diagnostic de ces troubles de la conduction est possible à l'aide d'un ECG.

    Si le blocage du faisceau de His est incomplet et affecte une seule branche, alors, en règle générale, cela ne cause pas de problèmes graves au patient et il continue à vivre avec de tels changements pendant longtemps, en prenant des médicaments.

    Mais dans certains cas, la maladie progresse et se transforme en un bloc intraventriculaire transversal. Avec cette pathologie, la fonction de la conduction du faisceau His dans la transmission d'une impulsion le long du système ventriculaire est complètement perdue. Les oreillettes et les ventricules commencent à se contracter indépendamment.

    Il existe deux types de blocage intraventriculaire transversal:

    • Blocus transversal incomplet (Mobitsa). Sur l'ECG, une contraction auriculaire extraordinaire est notée périodiquement. En règle générale, le processus passe rapidement à l'étape suivante, il est donc rare d'enregistrer ce type de pathologie sur l'ECG.
    • Blocus transversal complet (trifasciculaire). Les oreillettes et les ventricules se contractent indépendamment les uns des autres, chacun avec sa propre fréquence. Les complexes ECG qui enregistrent le travail du système ventriculaire sont déformés.

    La conduction ventriculaire auriculaire est la plus sensible à divers changements pathologiques. Tout d'abord, ils sont divisés en deux grands groupes:

    1. Raccourcissement de la conduction auriculo-ventriculaire ou absence de délai AV. Il s'agit d'un trouble local dans lequel les oreillettes et les ventricules se contractent en même temps, de sorte que les oreillettes ne peuvent pas se contracter comme prévu et éjectent le sang de manière inadéquate dans les ventricules. Le plus souvent, avec ce problème, des troubles focaux apparaissent - des faisceaux supplémentaires de conduction rapide. Souvent, une pathologie est observée chez un enfant atteint de CHD.
    2. Difficulté de conduction auriculo-ventriculaire ou bloc AV. La difficulté de conduction AV est soit totale ou partielle, fonctionnelle ou dans le contexte des maladies cardiaques organiques.

    Selon la classification de VL Doshchitsin, tous les troubles de la conduction intraventriculaire sont divisés en:

    • mono-, bi- et trifasciculaire en fonction de la défaite d'un ou deux ou trois faisceaux;
    • focale: les dommages locaux ne sont pas confirmés dans toutes les dérivations ECG;
    • arborisation: localisée dans la partie finale des fibres de Purkinje;
    • transitoire: les changements alternent avec une bonne conductivité;
    • persistant
    • complet et incomplet;
    • alternance: l'un ou l'autre type de blocus est révélé.

    Selon le lieu d'interruption du pouls, on distingue les blocages:

    • monofasciculaire (monofaisceau): le bloc de l'avant ou de l'arrière gauche, seule la jambe droite de His;
    • bifasciculaire (à deux faisceaux): il est possible en deux versions: unilatérale (jambe gauche) ou bilatérale (droite avec branche avant gauche, droite avec branche arrière gauche).
    • trifasciculaire (à trois faisceaux).

    Une variété de blocages se reflète dans le décodage de l'électrocardiogramme. La conduite d'une impulsion à partir des nœuds supraventriculaires du cœur ralentit ou est complètement interrompue. Cela viole la séquence d'excitation des ventricules, affecte les processus biochimiques dans le myocarde, l'utilité du débit cardiaque.

    Les causes des différents types de blocus diffèrent les unes des autres, provoquant des changements inégaux. Considérez comment une violation de la conduction intraventriculaire se forme dans les maladies du myocarde.

    Au sein des ventricules, trois types de processus pathologiques sont observés.

    • Blocus des jambes de Son. Une forme particulièrement courante de la maladie. Il s'accompagne d'un tableau clinique minimal avec des dommages à la branche droite. La version gauche est beaucoup plus dangereuse, car le fonctionnement de la caméra du même nom est perturbé. En l'absence d'un signal adéquat, un grand cercle de circulation sanguine souffre, hypoxie généralisée, de tous les organes et tissus simultanément. À long terme, cela entraîne une atrophie, une défaillance de plusieurs organes, un arrêt cardiaque, un accident vasculaire cérébral, une démence vasculaire. Les options cliniquement non dangereuses peuvent durer toute une vie sans manifestations visibles.
    • Vitesse insuffisante de l'impulsion électrique le long des fibres. La gravité du tableau clinique et la menace pour la vie dépendent à nouveau de la nature du phénomène pathologique. Cependant, c'est une variété moins dangereuse par rapport au blocus complet classique des jambes de His. Le ralentissement de la conduction intraventriculaire est le résultat de blessures à la poitrine, d'opérations ou de malformations cardiaques congénitales.
    • Bloc auriculo-ventriculaire (AB). Type plus rare. Il se caractérise par l'arrêt sélectif du mouvement des signaux électriques le long des structures cardiaques.

    Vous pouvez également classer le processus en fonction de la nature et du degré des écarts de conductivité.

    • Blocus complet. Le signal ne passe pas du tout. Il s'agit de l'option clinique la plus dangereuse. En dehors de l'évolution des symptômes, dans de nombreux cas, un arrêt cardiaque est noté.
    • Conduction ventriculaire partielle. La probabilité de complications fatales est présente, le tableau clinique est exprimé, mais dans une moindre mesure par rapport au premier processus.
    • Ralentissement de la conductivité. Presque pas perceptible jusqu'à un certain point.

    Enfin, une classification basée sur l'étendue du changement est possible.

    • Conductivité généralisée. Non seulement les ventricules, mais aussi les oreillettes souffrent.
    • Perturbations focales (locales) de la conduction. Un ou deux ventricules sont impliqués. Elle se déroule relativement facilement, sans symptômes prononcés, les risques vitaux sont déterminés par la localisation du processus. Si le côté gauche est affecté, la probabilité d'un résultat fatal est presque trois fois plus élevée.

    Une version plus précise ressemblerait à ceci:

    • Conduction monofaisceau. Avec le blocus d'une seule branche.
    • Forme bifasciculaire.
    • Variété complète. Lorsque trois fibres sont bloquées.

    narushenie vnutrizheludochkovoy provodimosti simptomy lechenie 5 - Violation de la conduction intraventriculaire du cœur qu'est-ce que c'est

    Les types cliniques sont importants pour développer des tactiques de traitement.

    Lorsque les patients se tournent vers un cardiologist avec une douleur dans la région de la poitrine, on leur prescrit un ECG. Souvent, cette procédure détermine les violations de la conduction intraventriculaire du cœur. Qu'est-ce que c'est et pourquoi se développe-t-il? Cela sera discuté plus loin.

  • Sinoatrial. Il apparaît dans le nœud correspondant de l'oreillette droite. L'impulsion ne peut pas passer à cause d'une petite force ou parce que l'oreillette ne peut pas l'accepter. Un tel blocus a trois degrés:
    • Il y a un retard dans la conductivité d'impulsion.
    • Elle est déterminée par la fréquence de détérioration.
    • Le dernier, troisième degré est déterminé par de faibles impulsions ou par l'absence totale de leur réception.
  • Ralentir la conduction intraventriculaire. Elle est observée du nœud sino-auriculaire à l'oreillette gauche ou au nœud de la zone auriculo-ventriculaire. Elle se caractérise par une inhibition de la conduction impulsionnelle.
  • Blocus AV. Plusieurs degrés sont mis en évidence:
    • Conductivité lente.
    • L'arrêt des impulsions individuelles s'effectue par périodes.
    • De l'oreillette, les impulsions ne peuvent pas passer aux ventricules, tandis que ces derniers et les oreillettes vivent, indépendamment des autres.
  • Blocus des jambes du bloc de branche et des branches (gauche, droite, faisceaux avant). Les impulsions arrivent plus lentement ou ne passent pas du tout.

    La présence d'une telle pathologie est déterminée par une violation de l'un des ventricules. Ce type provoque la formation d'un blocus AV. Le premier degré fait référence aux écarts partiels, le deuxième et le troisième à terminer. Les premiers n'appartiennent pas à la catégorie des maladies, mais peuvent servir de raison à la formation d'un blocus complet. Et ce dernier à son tour provoque des complications dangereuses.

    Avec de telles violations, la détérioration de la conductivité se produit dans certaines sections des faisceaux de His, chacune étant divisée en jambes droite et gauche. Ce dernier a une branche antérieure et postérieure. On distingue trois types de troubles:

    • Poutre unique - butées d'alimentation sur une branche.
    • Deux faisceaux - détérioration sur deux branches.
    • Trois faisceaux - blocage sur trois branches.

    Qu'est-ce qu'une perturbation de la conduction cardiaque? La maladie peut être caractérisée comme un changement dans la séquence normale des contractions cardiaques en raison de l'incapacité du système conducteur à remplir ses fonctions. Les blocus peuvent être classés selon différentes caractéristiques. Selon l'emplacement, les formes suivantes sont distinguées:

      Violation de la conduction intraventriculaire du cœur. La raison en est la formation d'un obstacle au mouvement de l'impulsion le long de la jambe gauche ou droite du faisceau de His. Le trajet et le temps d'excitation passant par les ventricules changent. Il s'agit du type de violation le plus courant.

    Bloc sino-artériel (sinus). La conduite d'une impulsion électrique du nœud sinusal à l'oreillette est perdue.

  • Bloc inter-procès. Il se développe en ralentissant le passage de l'impulsion du nœud sino-auriculaire à l'oreillette gauche.
  • Bloc auriculo-ventriculaire. Le passage d'une impulsion électrique localisée au niveau du faisceau de Son faisceau et du nœud auriculo-ventriculaire est perturbé.
  • Blocus complet. La fréquence des contractions des ventricules tombe à 30 par minute (à un taux de 65-85), et il n'y a absolument aucune conduction. Si l'intervalle entre eux est de plusieurs secondes, une personne peut perdre connaissance, pâleur et crampes apparaissent (syndrome d'attaque de Morgagni-Adams-Stokes). Cela peut entraîner la mort du patient.
  • Blocus partiel. Certaines impulsions ne sont pas effectuées ou leur conduction est considérablement ralentie. La pathologie ne mène pas à la mort, mais provoque une douleur intense.

    Mécanisme de développement de la pathologie

    Afin de bien comprendre la nature des écarts dans le cadre de cette forme de processus, vous devez vous tourner vers les informations anatomiques et physiologiques.

    La génération d'une impulsion électrique dans les structures cardiaques se produit dans un stimulateur cardiaque naturel, le soi-disant nœud sinusal. Il s'agit d'une accumulation de cellules spéciales de cardiomyocytes capables d'excitation spontanée.

    À travers les fibres connues sous le nom de ses faisceaux, le signal passe aux ventricules et à d'autres structures, assurant une contractilité normale de tout l'organe. Les «conducteurs» indiqués de l'impulsion sont formés par deux branches. Droite et gauche. De plus, ils se ramifient déjà dans le cadre des structures cardiaques.

    Avec un blocus partiel ou complet à la suite de blessures ou de malformations congénitales, le signal ne peut pas continuer.

    Une partie du cœur est exclue du travail, car la contraction des fibres musculaires ne se produit pas. Dans certains cas, cela ne met pas en danger la vie et la santé; dans certaines situations, une issue fatale est probable.

    Tout dépend de la localisation du processus, et d'autre part, du volume de la lésion et de la prescription de l'évolution de la condition.

    Mécanisme de développement de la pathologie

    Dans de rares cas, la maladie est congénitale et, généralement sans compromettre la qualité de vie, est accidentellement détectée lors d'un examen médical. Cependant, le plus souvent, il est causé par des maladies:

    • athérosclérose;
    • myocardite;
    • ischémie cardiaque;
    • hypertension artérielle;
    • arrêt cardiaque;
    • hypertension artérielle;
    • malformations cardiaques;
    • cardiomyopathie;
    • hypertrophie myocardique.

    Chez les nouveau-nés, les nourrissons, les enfants et les adolescents, une violation de la conduction peut provoquer:

    • prématurité;
    • une fenêtre ovale ouverte est une ouverture entre les oreillettes, qui sert à l'approvisionnement en sang pendant le développement de l'embryon. Chez un enfant né, il se ferme au cours de la première année de vie;
    • cardiopathie congénitale;
    • maladies du système endocrinien (p. ex. glande thyroïde, glande surrénale, système reproducteur).

    Chez les enfants et les adultes, les causes peuvent également être des troubles cardiaques aigus après intoxication par des médicaments ou des médicaments, des interventions chirurgicales.

    Toutes les causes possibles d'échec peuvent être divisées en deux grands groupes: cardiaque - causée par une pathologie du cœur et non cardiaque - provoquée par d'autres troubles.

    • malformations cardiaques;
    • infarctus du myocarde;
    • myocardite;
    • ischémie cardiaque;
    • cardiomyopathie;
    • artériosclérose coronaire;
    • les conséquences des interventions chirurgicales (par exemple, en raison de prothèses valvulaires, d'ablation par cathéter radiofréquence).
    • dystonie vasculaire;
    • problèmes endocriniens: hypothyroïdie, diabète sucré;
    • troubles du système respiratoire avec hypoxie tissulaire - bronchospasme, inflammation chronique;
    • médicaments irrationnels;
    • hypertension artérielle;
    • intoxication alcoolique;
    • prendre de la drogue;
    • grossesse.

    L'échec du signal n'indique pas toujours une pathologie. Par exemple, une violation partielle de la conductivité le long de la jambe droite du faisceau de His est considérée comme une variante de la norme, caractéristique de chaque jeune.

    La violation de la fonction conductrice du myocarde peut être permanente et transitoire. Des «dysfonctionnements» temporaires sont détectés dans le contexte de l'activité physique (par exemple, à l'entraînement et aux compétitions). Si après le repos la situation se normalise, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Mais si le problème persiste et que des changements sont visibles sur l'ECG, vous devez être examiné par un spécialiste.

    Complications

    Les conséquences probables d'une perturbation aiguë ou prolongée de la conduction actuelle:

    • Choc cardiogénique. Une forte baisse de la pression artérielle associée à une arythmie et un dysfonctionnement hémodynamique généralisé. Il est presque impossible de sortir le patient de cette condition; la mortalité s'approche de 100% sous certaines formes. Dans d'autres cas, les chances de survie sont légèrement plus élevées (taux de mortalité d'environ 60%).
    • L'attaque de Morgagni-Adams-Stokes. Baisse de la pression artérielle au milieu d'un débit cardiaque altéré. En soi, elle s'accompagne d'un évanouissement, d'un accident vasculaire cérébral ou d'une crise cardiaque pouvant s'ensuivre. Nécessite un traitement urgent de la maladie sous-jacente. Un stimulateur cardiaque est installé.
    • Arrêt cardiaque (asystolie). Il s'agit de la principale cause de mort subite des patients.
    • Ischémie des reins et du foie. En conséquence, des troubles dysfonctionnels.

    Tous ces phénomènes sont potentiellement mortels. Quels sont les risques - ne peuvent être déterminés qu'au cours d'une longue observation.

    En l'absence de traitement, il existe un risque de complications suivantes:

    • Arrêt cardiaque.
    • Détérioration du flux sanguin vers le cerveau, suivie par le développement d'un accident vasculaire cérébral.
    • La formation de caillots sanguins.
    • La nécessité d'une intervention chirurgicale.
    • Résultat fatal avec non-conductivité complète.

    Types de conductivité altérée

    En fonction des conditions physiologiques survenues, on distingue les types de perturbation de la conduction impulsionnelle:

    • créer un obstacle dans la zone entre le tissu myocardique normal et la zone altérée;
    • conservation de la propagation à faible vitesse dans la zone de pathologie;
    • implication impulsionnelle dans la zone affectée avec blocage ultérieur;
    • la possibilité de passer dans une seule direction, interrompant le flux de retour.

    L'une des pathologies du rythme dues à cette dernière option est la tachycardie paroxystique, dans laquelle les impulsions ne passent que des ventricules aux oreillettes via un faisceau de Kent supplémentaire.

    La forme perturbée et élargie du complexe ventriculaire indique une extrasystole ou une conduction altérée

    Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

    Detonic pour la normalisation de la pression

    L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

    Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

    Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

  • Svetlana Borszavich

    Médecin généraliste, cardiologist, avec un travail actif en thérapie, gastro-entérologie, cardiologie, rhumatologie, immunologie avec allergologie.
    Maîtrise des méthodes cliniques générales pour le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques, ainsi que l'électrocardiographie, l'échocardiographie, la surveillance du choléra sur un ECG et la surveillance quotidienne de la pression artérielle.
    Le complexe de traitement développé par l'auteur contribue de manière significative aux lésions cérébrovasculaires et aux troubles métaboliques du cerveau et aux maladies vasculaires: hypertension et complications causées par le diabète.
    L'auteur est membre de la Société européenne des thérapeutes, participant régulier à des conférences et congrès scientifiques dans le domaine de cardiologie et médecine générale. Elle a participé à plusieurs reprises à un programme de recherche dans une université privée au Japon dans le domaine de la médecine reconstructive.

    Detonic