Tableau des stades de l'hypertension et normes

La version officielle répandue dit que les causes de l'hypertension primaire ne peuvent pas être déterminées. Mais le physicien Fedorov VA et un groupe de médecins ont expliqué l'augmentation de la pression par de tels facteurs:

  1. Performance rénale insuffisante. La raison en est une augmentation des «scories» du corps (sang), auxquelles les reins ne peuvent plus faire face, même si tout est normal avec eux. Il se pose:
  2. Capacité réduite des reins à filtrer le sang. Ce n'est pas seulement dû à une maladie rénale. Chez les personnes de plus de 40 ans, le nombre d'unités de travail du rein diminue, et à l'âge de 70 ans, il ne reste (chez les personnes sans maladie rénale) que 2/3. La meilleure façon, selon l'organisme, de maintenir la filtration sanguine au bon niveau est d'augmenter la pression dans les artères.
  3. Diverses maladies rénales, y compris la nature auto-immune.
  4. Le volume sanguin augmente en raison d'une plus grande rétention de tissus ou d'eau dans le sang.
  5. La nécessité d'augmenter l'apport sanguin au cerveau ou à la moelle épinière. Cela peut se produire à la fois dans les maladies de ces organes du système nerveux central et dans la détérioration de leur fonction, ce qui est inévitable avec l'âge. La nécessité d'augmenter la pression apparaît également avec l'athérosclérose des vaisseaux sanguins à travers laquelle le sang s'écoule vers le cerveau.
  6. Oedème de la colonne thoracique causé par une hernie discale, une ostéochondrose et une blessure au disque. C'est ici que passent les nerfs qui régulent la lumière des vaisseaux artériels (ils forment la pression artérielle). Et si vous bloquez leur chemin, les commandes du cerveau n'arriveront pas à temps - le travail coordonné du système nerveux et circulatoire sera perturbé - la pression artérielle augmentera.

En étudiant scrupuleusement les mécanismes du corps, Fedorov VA avec les médecins a constaté que les vaisseaux ne pouvaient pas nourrir toutes les cellules du corps - après tout, toutes les cellules ne sont pas proches des capillaires. Ils ont réalisé que la nutrition cellulaire est possible grâce à la microvibration - une contraction ondulatoire des cellules musculaires qui représentent plus de 60% du poids corporel.

Ces «cœurs» périphériques décrits par l'académicien NI Arincin assurent le mouvement des substances et des cellules elles-mêmes dans le milieu aqueux du liquide intercellulaire, permettant d'effectuer la nutrition, d'éliminer les substances élaborées au cours du processus de vie et d'effectuer des réactions immunitaires . Lorsque la microvibration dans une ou plusieurs zones devient insuffisante, une maladie survient.

Dans leur travail, les cellules musculaires qui créent la microvibration utilisent les électrolytes disponibles dans le corps (substances qui peuvent conduire des impulsions électriques: sodium, calcium, potassium, certaines protéines et substances organiques). L'équilibre de ces électrolytes est maintenu par les reins, et lorsque les reins tombent malades ou que le volume des tissus actifs diminue avec l'âge, la microvibration commence à manquer.

Une carence en microvibration peut entraîner l'accumulation de cellules endommagées et de produits de décomposition dans les reins. Si vous ne les enlevez pas pendant longtemps, ils sont transférés dans le tissu conjonctif, c'est-à-dire que le nombre de cellules actives est réduit. En conséquence, la productivité des reins diminue, bien que leur structure ne souffre pas.

Le moyen de sortir de la situation est de signaler une microvibration supplémentaire (de manière optimale en combinaison avec une exposition thermique) aux reins: leur nutrition est normalisée et ils ramènent l'équilibre électrolytique du sang aux «réglages initiaux». L'hypertension est donc autorisée. À son stade initial, un tel traitement suffit à abaisser naturellement la pression artérielle, sans prendre de médicaments supplémentaires.

Hypertension artérielle

Afin de choisir un traitement pour les personnes souffrant d'hypertension, les médecins ont établi une classification de l'hypertension en fonction des stades et des degrés. Nous le présenterons sous forme de tableaux.

Dommages aux organes cibles, dont le cœur, les vaisseaux sanguins, les reins, le cerveau et la rétine

Le cœur, les vaisseaux sanguins, les reins, les yeux, le cerveau ne sont pas encore affectés

  • Selon l'échographie cardiaque, soit la relaxation du cœur est altérée, soit l'oreillette gauche est agrandie, soit le ventricule gauche est plus étroit;
  • les reins fonctionnent moins bien, ce qui n'est visible jusqu'à présent que par l'analyse de l'urine et de la créatinine sanguine (analyse des déchets rénaux, elle est appelée «créatinine sanguine»);
  • la vision n'est pas devenue pire, mais lors de l'examen du fond d'œil, l'optométriste voit déjà un rétrécissement des vaisseaux artériels et une expansion des vaisseaux veineux.

L'une des complications de l'hypertension s'est développée:

  • insuffisance cardiaque, se manifestant soit par un essoufflement, soit un gonflement (sur les jambes ou dans tout le corps), ou les deux de ces symptômes;
  • maladie coronarienne: ou angine de poitrine, ou infarctus du myocarde;
  • insuffisance rénale chronique;
  • de graves dommages aux vaisseaux de la rétine, à cause desquels la vision souffre.

Les nombres de tension artérielle à n'importe quel stade sont supérieurs à 140/90 mm RT. Art.

Le traitement du stade initial de l'hypertension vise principalement à changer le mode de vie: changer les habitudes alimentaires, y compris l'activité physique obligatoire, la physiothérapie dans la routine quotidienne. Alors que l'hypertension des stades 2 et 3 doit déjà être traitée avec l'utilisation de médicaments. Leur dose et, par conséquent, les effets secondaires peuvent être réduits si vous aidez le corps à rétablir naturellement la tension artérielle, par exemple en lui indiquant une microvibration supplémentaire à l'aide du dispositif médical Vitafon.

Degrés d'hypertension

Le degré de développement de l'hypertension indique à quel point l'hypertension artérielle est:

Pression maximale, mmHg Art.

Pression inférieure, mmHg Art.

Le diplôme est établi sans prendre de médicaments réduisant la pression. Pour cela, une personne forcée de prendre des médicaments qui abaissent la tension artérielle doit réduire sa dose ou se retirer complètement.

Le degré d'hypertension est jugé par la figure de la pression («supérieure» ou «inférieure»), qui est plus élevée.

Parfois, une hypertension de 4 degrés est isolée. Elle est interprétée comme une hypertension systolique isolée. Dans tous les cas, nous entendons l'état où seule la pression supérieure est augmentée (au-dessus de 140 mmHg), la pression inférieure est dans la plage normale - jusqu'à 90 mmHg. Cette condition est le plus souvent enregistrée chez les personnes âgées (associée à une diminution de l'élasticité aortique). La survenue d'une hypertension systolique isolée et jeune suggère que vous devez examiner la glande thyroïde: c'est ainsi que se comporte la «thyroïde» (augmentation de la quantité d'hormones thyroïdiennes produites).

Identification des risques

Il existe également une classification des groupes à risque. Plus le nombre est indiqué après le mot «risque», plus grande est la probabilité qu'une maladie dangereuse se développe dans les années à venir.

Il existe 4 niveaux de risque:

  1. À un risque de 1 (faible), la probabilité de développer un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque au cours des 10 prochaines années est inférieure à 15%;
  2. Au risque de 2 (moyenne), cette probabilité au cours des 10 prochaines années est de 15 à 20%;
  3. Avec un risque de 3 (élevé) - 20-30%;
  4. Avec un risque de 4 (très élevé) - plus de 30%.

Plus d'une cigarette par semaine

Violation du métabolisme des graisses (selon l'analyse «lipidogramme»)

Glycémie à jeun (test de glycémie)

Glycémie plasmatique à jeun de 5,6 à 6,9 mmol / L ou 100 à 125 mg / dL

Glucose 2 heures après avoir pris 75 grammes de glucose - moins de 7,8 mmol / l ou moins de 140 mg / dl

Faible tolérance (digestibilité) du glucose

Glycémie à jeun inférieure à 7 mmol / L ou 126 mg / dL

2 heures après avoir pris 75 grammes de glucose, plus de 7,8, mais moins de 11,1 mmol / l (≥140 et lt; 200 mg / dl)

Maladie cardiovasculaire dans la famille immédiate

Ils sont pris en compte chez les hommes de moins de 55 ans et les femmes de moins de 65 ans

(il est estimé par l'indice de Ketle, I

I = poids corporel / taille en mètres * hauteur en mètres.

Norme I = 18,5-24,99;

Obésité I = 25-30)

Obésité I degré, où l'indice de Ketle est de 30 à 35; Degré II 35-40; III degré de 40 ou plus.

Pour évaluer le risque, les dommages aux organes cibles sont également évalués, qui sont là ou non. La défaite des organes cibles est évaluée par:

  • hypertrophie (augmentation) du ventricule gauche. Il est évalué par électrocardiogramme (ECG) et échographie cardiaque;
  • lésions rénales: pour cela, la présence de protéines dans l'analyse générale de l'urine est évaluée (elle ne doit pas être normale), ainsi que la créatinine sanguine (normalement elle doit être inférieure à 110 μmol / l).

Le troisième critère évalué pour déterminer le facteur de risque est les maladies concomitantes:

  1. Diabète sucré: il est établi si la glycémie à jeun est supérieure à 7 mmol / l (126 mg / dl), et 2 heures après la prise de 75 g de glucose - plus de 11,1 mmol / l (200 mg / dl);
  2. Syndrome métabolique. Ce diagnostic est établi s'il existe au moins 3 des critères suivants, et l'un d'eux doit être considéré comme un poids corporel:
  • Cholestérol HDL inférieur à 1,03 mmol / L (ou inférieur à 40 mg / dL);
  • pression artérielle systolique supérieure à 130 mm Hg. Art. et / ou la pression diastolique est supérieure ou égale à 85 mm Hg. st .;
  • glucose supérieur à 5,6 mmol / l (100 mg / dl);
  • le tour de taille chez l'homme est supérieur ou égal à 94 cm, chez la femme - supérieur ou égal à 80 cm.

Ce sont des hommes et des femmes de moins de 55 ans qui, en plus d'une pression accrue, n'ont aucun autre facteur de risque, aucun dommage aux organes cibles ou maladies concomitantes

Hommes de plus de 55 ans, femmes de plus de 65 ans. Il existe 1 à 2 facteurs de risque (y compris l'hypertension artérielle). Aucun dommage aux organes cibles

3 facteurs de risque ou plus, dommages aux organes cibles (hypertrophie ventriculaire gauche, dommages aux reins ou à la rétine), ou diabète sucré, ou échographie, ont révélé des plaques athérosclérotiques dans toutes les artères

Il y a du diabète, de l'angine de poitrine ou un syndrome métabolique.

Il y avait l'un des éléments suivants:

  • angine de poitrine;
  • l'infarctus du myocarde a été transféré;
  • a subi un accident vasculaire cérébral ou un micro-AVC (lorsqu'un caillot de sang a bloqué temporairement l'artère du cerveau, puis s'est dissous ou a été excrété par le corps);
  • arrêt cardiaque;
  • insuffisance rénale chronique;
  • maladie vasculaire périphérique;
  • la rétine est affectée;
  • une opération a été réalisée qui a permis de restaurer la circulation sanguine du cœur
  • cholestérol total ≥ 5,2 mmol / l ou 200 mg / dl;
  • cholestérol à lipoprotéines de basse densité (cholestérol LDL) ≥ 3,36 mmol / l ou 130 mg / dl;
  • cholestérol à lipoprotéines de haute densité (cholestérol HDL) inférieur à 1,03 mmol / l ou 40 mg / dl;
  • triglycérides (TG) gt; 1,7 mmol / L ou 150 mg / dl

Il n'y a pas de lien direct entre le degré d'augmentation de la pression et le groupe à risque, mais à un stade élevé, le risque sera élevé. Par exemple, il peut y avoir une hypertension de stade 1, stade 2, risque 3 (c'est-à-dire qu'il n'y a pas de dommages aux organes cibles, la pression est de 160-179 / 100-109 mm Hg, mais la probabilité d'une crise cardiaque / d'un accident vasculaire cérébral) est de 20-30%), et ce risque peut être soit 1 ou 2. Mais si le stade 2 ou 3, alors le risque ne peut pas être inférieur à 2.

Quel est le risque d'hypertension 2 stade 2 stade 3?:

  • pression artérielle 160-179 / 100-109 mm RT. Art.
  • il y a des problèmes cardiaques, déterminés par échographie cardiaque, ou il y a une violation des reins (selon l'analyse), ou il y a une violation du fond d'œil, mais il n'y a pas de déficience visuelle;
  • il peut y avoir du diabète sucré ou des plaques d'athérosclérose dans certains vaisseaux;
  • dans 20 à 30% des cas, un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque se développera au cours des 10 prochaines années.

Qu'est-ce que l'hypertension stade 3 stade 2 degré 3? Ici, en plus des paramètres indiqués ci-dessus, il existe également des complications de l'hypertension: angine de poitrine, infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque ou rénale chronique, lésions vasculaires rétiniennes.

Hypertension 3 degré 3 stade 3 risque 180 - tout comme dans le cas précédent, seuls des nombres de tension artérielle supérieurs à 110 / mm RT. Art.

Qu'est-ce que l'hypertension niveau 2 stade 2 degré 4? Pression artérielle 160-179 / 100-109 mm RT. Art., Les organes cibles sont affectés, il y a un diabète sucré ou un syndrome métabolique.

Cela se produit même en cas d'hypertension de grade 1, lorsque la pression est de 140-159 / 85-99 mm RT. Art., Il existe déjà un stade 3, c'est-à-dire que des complications potentiellement mortelles (angine de poitrine, infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque ou rénale) se sont développées, qui, associées au diabète sucré ou au syndrome métabolique, ont conduit au risque 4.

L'hypertension est divisée en étapes, qui diffèrent par la pression artérielle, les symptômes, le risque, les complications, le handicap. La classification des stades de l'hypertension est la suivante:

  • L'hypertension de stade 1 se produit avec des taux de 140/90 mm Hg. et plus. Ces valeurs peuvent être normalisées sans médicament, à l'aide du repos, du manque de stress, de la nervosité, d'un effort physique intense.

La maladie est asymptomatique. Hypertonic ne remarque pas de changements dans la santé. Les organes cibles au premier stade de l'augmentation de la pression artérielle ne souffrent pas. Des troubles de la santé sous couvert d'insomnie, de cœur, de maux de tête sont rarement constatés.

Des crises hypertensives peuvent survenir dans un contexte de changement climatique, après nervosité, stress, choc, activité physique. Le traitement consiste à maintenir un mode de vie sain, une pharmacothérapie. Le pronostic de récupération est favorable.

  • L'hypertension de stade 2 est caractérisée par des indicateurs de pression artérielle de 140-180 / 90-110 mm Hg. La normalisation de la pression est obtenue exclusivement avec des médicaments. Hypertonique se plaint de douleurs cardiaques, d'insuffisance respiratoire, de troubles du sommeil, d'angine de poitrine, de vertiges. Organes internes affectés: cœur, cerveau, reins. En particulier, selon les résultats de l'examen, le patient présentera une hypertrophie du ventricule gauche du myocarde, des spasmes des vaisseaux, selon les analyses - protéines dans l'urine, excès de créatinine dans le sang.

Types d'hypertension secondaire

L'hypertension artérielle secondaire est:

  1. Neurogène (résultant d'une maladie du système nerveux). Il est divisé en:
    • centrifuge - elle se produit en raison de perturbations dans le travail ou la structure du cerveau;
    • réflexogène (réflexe): dans une situation spécifique ou avec une irritation constante des organes du système nerveux périphérique.
  2. Hormonal (endocrinien).
  3. Hypoxique - survenant lorsque des organes tels que la moelle épinière ou le cerveau souffrent d'un manque d'oxygène.
  4. L'hypertension rénale, elle a également sa division en:
    • Rénovasculaire, lorsque les artères se rétrécissent, apportant du sang aux reins;
    • rénoparenchymateuse, associée à des lésions du tissu rénal, à cause desquelles le corps a besoin d'augmenter la pression.
  5. Hémique (due à des maladies du sang).
  6. Hémodynamique (en raison d'un changement dans la «voie» de circulation sanguine).
  7. Médicinal
  8. Causé par l'alcool.
  9. Hypertension mixte (lorsqu'elle a été causée par plusieurs raisons).

Disons un peu plus.

La commande principale des gros vaisseaux, les obligeant à se contracter, à augmenter la pression artérielle ou à se détendre, en l'abaissant, vient du centre vasomoteur, qui est situé dans le cerveau. Si son travail est perturbé, une hypertension centrogénique se développe. Cela peut se produire en raison de:

  1. La névrose, c'est-à-dire les maladies lorsque la structure du cerveau ne souffre pas, mais sous l'influence du stress, un foyer d'excitation se forme dans le cerveau. Il utilise les structures principales, «y compris» une augmentation de pression;
  2. Lésions cérébrales: blessures (commotions cérébrales, ecchymoses), tumeurs cérébrales, accident vasculaire cérébral, inflammation de la zone cérébrale (encéphalite). Pour augmenter la pression artérielle, il faut:
  • ou des structures endommagées qui affectent directement la pression artérielle (centre vasomoteur de la moelle épinière ou des noyaux de l'hypothalamus ou de la formation réticulaire qui lui est associée);
  • ou des lésions cérébrales étendues se produisent avec une augmentation de la pression intracrânienne, alors que pour assurer l'apport sanguin à cet organe vital, le corps devra augmenter la pression artérielle.

L'hypertension réflexe se réfère également à neurogène. Ils peuvent être:

  • réflexe conditionné, quand au début il y a une combinaison d'un événement avec la prise d'un médicament ou d'une boisson qui augmente la pression (par exemple, si une personne boit du café fort avant une réunion importante). Après de nombreuses répétitions, la pression ne commence à augmenter qu'à la seule pensée d'une réunion, sans prendre de café;
  • réflexe inconditionnel, lorsque la pression augmente après la fin des impulsions constantes qui vont au cerveau pendant longtemps à partir de nerfs enflammés ou pincés (par exemple, si une tumeur a été retirée qui a pressé le sciatique ou tout autre nerf).

Stades de l'hypertension: degrés et risques

Il existe également une classification des groupes à risque. Plus le nombre est indiqué après le mot «risque», plus grande est la probabilité qu'une maladie dangereuse se développe dans les années à venir.

Il existe 4 niveaux de risque:

  1. À un risque de 1 (faible), la probabilité de développer un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque au cours des 10 prochaines années est inférieure à 15%;
  2. Au risque de 2 (moyenne), cette probabilité au cours des 10 prochaines années est de 15 à 20%;
  3. Avec un risque de 3 (élevé) - 20-30%;
  4. Avec un risque de 4 (très élevé) - plus de 30%.

Plus d'une cigarette par semaine

Violation du métabolisme des graisses (selon l'analyse «lipidogramme»)

Glycémie à jeun (test de glycémie)

Glycémie plasmatique à jeun de 5,6 à 6,9 mmol / L ou 100 à 125 mg / dL

Glucose 2 heures après avoir pris 75 grammes de glucose - moins de 7,8 mmol / l ou moins de 140 mg / dl

Faible tolérance (digestibilité) du glucose

Glycémie à jeun inférieure à 7 mmol / L ou 126 mg / dL

2 heures après avoir pris 75 grammes de glucose, plus de 7,8, mais moins de 11,1 mmol / l (≥140 et lt; 200 mg / dl)

Maladie cardiovasculaire dans la famille immédiate

Ils sont pris en compte chez les hommes de moins de 55 ans et les femmes de moins de 65 ans

(il est estimé par l'indice de Ketle, I

I = poids corporel / taille en mètres * hauteur en mètres.

Norme I = 18,5-24,99;

Obésité I = 25-30)

Obésité I degré, où l'indice de Ketle est de 30 à 35; Degré II 35-40; III degré de 40 ou plus.

Pour évaluer le risque, les dommages aux organes cibles sont également évalués, qui sont là ou non. La défaite des organes cibles est évaluée par:

  • hypertrophie (augmentation) du ventricule gauche. Il est évalué par électrocardiogramme (ECG) et échographie cardiaque;
  • lésions rénales: pour cela, la présence de protéines dans l'analyse générale de l'urine est évaluée (elle ne doit pas être normale), ainsi que la créatinine sanguine (normalement elle doit être inférieure à 110 μmol / l).

Le troisième critère évalué pour déterminer le facteur de risque est les maladies concomitantes:

  1. Diabète sucré: il est établi si la glycémie à jeun est supérieure à 7 mmol / l (126 mg / dl), et 2 heures après la prise de 75 g de glucose - plus de 11,1 mmol / l (200 mg / dl);
  2. Syndrome métabolique. Ce diagnostic est établi s'il existe au moins 3 des critères suivants, et l'un d'eux doit être considéré comme un poids corporel:
  • Cholestérol HDL inférieur à 1,03 mmol / L (ou inférieur à 40 mg / dL);
  • pression artérielle systolique supérieure à 130 mm Hg. Art. et / ou la pression diastolique est supérieure ou égale à 85 mm Hg. st .;
  • glucose supérieur à 5,6 mmol / l (100 mg / dl);
  • le tour de taille chez l'homme est supérieur ou égal à 94 cm, chez la femme - supérieur ou égal à 80 cm.
  • cholestérol total ≥ 5,2 mmol / l ou 200 mg / dl;
  • cholestérol à lipoprotéines de basse densité (cholestérol LDL) ≥ 3,36 mmol / l ou 130 mg / dl;
  • cholestérol à lipoprotéines de haute densité (cholestérol HDL) inférieur à 1,03 mmol / l ou 40 mg / dl;
  • triglycérides (TG) gt; 1,7 mmol / L ou 150 mg / dl

Ce sont des hommes et des femmes de moins de 55 ans qui, en plus d'une pression accrue, n'ont aucun autre facteur de risque, aucun dommage aux organes cibles ou maladies concomitantes

Hommes de plus de 55 ans, femmes de plus de 65 ans. Il existe 1 à 2 facteurs de risque (y compris l'hypertension artérielle). Aucun dommage aux organes cibles

3 facteurs de risque ou plus, dommages aux organes cibles (hypertrophie ventriculaire gauche, dommages aux reins ou à la rétine), ou diabète sucré, ou échographie, ont révélé des plaques athérosclérotiques dans toutes les artères

Il y a du diabète, de l'angine de poitrine ou un syndrome métabolique.

Il y avait l'un des éléments suivants:

  • angine de poitrine;
  • l'infarctus du myocarde a été transféré;
  • a subi un accident vasculaire cérébral ou un micro-AVC (lorsqu'un caillot de sang a bloqué temporairement l'artère du cerveau, puis s'est dissous ou a été excrété par le corps);
  • arrêt cardiaque;
  • insuffisance rénale chronique;
  • maladie vasculaire périphérique;
  • la rétine est affectée;
  • une opération a été réalisée qui a permis de restaurer la circulation sanguine du cœur

Hypertonique dans son diagnostic voit non seulement la maladie, mais aussi le degré de risque. Quel est le risque d'hypertension? Par risque, nous devons comprendre le pourcentage de la probabilité de développer un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque, d'autres pathologies dans un contexte d'hypertension. Classification de l'hypertension par degré de risque:

  • Le faible risque 1 représente 15% du fait qu'au cours des 10 prochaines années, l'hypertension développera une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral;
  • Le risque moyen 2 implique un risque de complications de 20%;
  • Le risque élevé 3 est de 30%;
  • Un risque très élevé de 4 augmente la probabilité de complications de bien-être de 30 à 40% ou plus.

Il existe 3 critères principaux pour la stratification du danger pour les patients souffrant d'hypertension: les facteurs de risque, le degré de dommages aux organes cibles (survient avec l'hypertension de stade 2), les conditions cliniques pathologiques supplémentaires (diagnostiquées à 3 stades de la maladie).

Considérez les principaux critères, facteurs de risque:

  • Basique: femmes, hommes de plus de 55 ans, fumeurs;
  • Dyslipidémie: cholestérol total supérieur à 250 mgdl, cholestérol à lipoprotéines de basse densité (HLDPL) supérieur à 155 mg / dl; HLDPVP (haute densité) plus de 40 mg / dl;
  • Antécédents héréditaires (hypertension chez les proches en ligne droite);
  • L'indice de protéine C-réactive est supérieur à 1 mg / dl;
  • Obésité abdominale - une condition lorsque le tour de taille des femmes dépasse 88 cm, les hommes - 102 cm;
  • Hypodynamie
  • Tolérance au glucose altérée;
  • Excès de fébrinogène dans le sang;
  • Diabète.

Au deuxième stade de la maladie, les dommages aux organes internes commencent (sous l'influence d'une augmentation du flux sanguin, des spasmes des vaisseaux sanguins, de l'oxygène et d'une carence en nutriments), le fonctionnement des organes internes est perturbé. Le tableau clinique de l'hypertension de stade 2 est le suivant:

  • Changements trophiques dans le ventricule gauche du cœur (étude ECG);
  • Épaississement de la couche supérieure de l'artère carotide;
  • La formation de plaques athérosclérotiques;
  • Augmentation des taux sériques de créatinine au-dessus de 1,5 mg / dl;
  • Le rapport pathologique de l'albumine et de la créatinine dans l'urine.

Les 2 derniers indicateurs indiquent des lésions rénales.

Dans des conditions cliniques concomitantes (pour déterminer la menace d'hypertension), comprendre:

  • Maladie cardiaque;
  • Pathologie des reins;
  • Coup physiologique sur les artères coronaires, les veines, les vaisseaux;
  • Inflammation du nerf optique, ecchymoses.

Le risque 1 est établi pour les patients âgés de plus de 55 ans sans pathologies aggravantes concomitantes. Le risque 2 est prescrit dans le diagnostic de l'hypertension avec la présence de plusieurs facteurs décrits ci-dessus. Le risque 3 aggrave la maladie des patients atteints de diabète sucré, d'athérosclérose, d'hypertrophie de l'estomac gauche, d'insuffisance rénale et de lésions des organes de la vision.

En conclusion, nous rappelons que l'hypertension artérielle est considérée comme une maladie insidieuse et dangereuse en raison de l'absence de symptômes primaires. La clinique des pathologies est le plus souvent bénigne. Mais cela ne signifie pas que la maladie ne passera pas du premier stade (avec une pression artérielle 140/90) au second (pression artérielle 160/100 et plus). Si le 1er stade est arrêté par des médicaments, le 2e rapproche le patient du handicap, et le 3e - du handicap à vie.

L'hypertension artérielle avec ses complications affecte considérablement le taux de mortalité. Les estimations montrent que jusqu'à 25% des décès chez les personnes de plus de 40 ans sont directement ou indirectement causés par l'hypertension. La probabilité de complications est déterminée par le stade de l'hypertension.

Combien d'étapes l'hypertension a-t-elle, comment sont-elles classées? Voir ci-dessous.

Important! Selon les dernières estimations de l'Organisation mondiale de la santé de 1993, l'hypertension chez l'adulte est considérée comme une augmentation régulière de la pression artérielle jusqu'à 140/90 mm RT. Art.

Selon l'OMS, selon l'étiologie, l'hypertension est classée comme primaire et secondaire.

Dans l'hypertension primaire (essentielle) (GB), la principale cause organique de l'augmentation de la pression artérielle (TA) est inconnue. Une combinaison de facteurs génétiques, d'influences externes et de violations des mécanismes de régulation internes est prise en compte.

  • L'environnement;
  • apport calorique excessif, développement de l'obésité;
  • augmentation de l'apport en sel;
  • manque de potassium, calcium, magnésium;
  • consommation excessive d'alcool;
  • situations stressantes répétitives.

L'hypertension primaire est l'hypertension la plus courante, dans environ 95% des cas.

Il y a 3 stades d'hypertension:

  • Stade I - hypertension artérielle sans modification des organes;
  • Stade II - augmentation de la pression artérielle avec modification des organes, mais sans perturber leur fonction (hypertrophie ventriculaire gauche, protéinurie, angiopathie);
  • Stade III - changements d'organes accompagnés d'une violation de leur fonction (insuffisance cardiaque gauche, encéphalopathie hypertensive, accident vasculaire cérébral, rétinopathie hypertensive, insuffisance rénale).

L'hypertension secondaire (symptomatique) est une augmentation de la pression artérielle en tant que symptôme de la maladie sous-jacente avec une cause identifiable. La classification de l'hypertension secondaire est la suivante:

  • hypertension rénoparenchymale - se produit en raison d'une maladie rénale; causes: maladie parenchymateuse rénale (glomérulonéphrite, pyélonéphrite), tumeurs, lésions rénales;
  • Hypertension rénovasculaire - rétrécissement des artères rénales avec dysplasie fibromusculaire ou athérosclérose, thrombose veineuse rénale;
  • hypertension endocrinienne - hyperaldostéronisme primaire (syndrome de Conn), hyperthyroïdie, phéochromocytome, syndrome de Cushing;
  • hypertension provoquée par des médicaments;
  • hypertension gestationnelle - pression élevée pendant la grossesse, après l'accouchement, la condition est souvent normale;
  • coarctation de l'aorte.

Hypertension endocrinienne (hormonale)

Il s'agit d'hypertension secondaire causée par des maladies du système endocrinien. Ils sont divisés en plusieurs types.

Dans ces glandes, situées au-dessus des reins, un grand nombre d'hormones sont produites qui peuvent affecter le tonus des vaisseaux sanguins, la force ou la fréquence des contractions du cœur. Peut provoquer une augmentation de la pression:

  1. Production excessive d'adrénaline et de norépinéphrine, caractéristique d'une tumeur telle que le phéochromocytome. Ces deux hormones augmentent simultanément la force et la fréquence cardiaque, augmentent le tonus vasculaire;
  2. Une grande quantité de l'hormone aldostérone, qui ne libère pas de sodium du corps. Cet élément, apparaissant dans le sang en grande quantité, «attire» l'eau des tissus vers lui-même. En conséquence, la quantité de sang augmente. Cela se produit avec une tumeur qui la produit - maligne ou bénigne, avec une croissance non tumorale du tissu qui produit de l'aldostérone, et également avec une stimulation des glandes surrénales dans les maladies graves du cœur, des reins et du foie.
  3. Augmentation de la production de glucocorticoïdes (cortisone, cortisol, corticostérone), qui augmentent le nombre de récepteurs (c'est-à-dire des molécules spéciales sur la cellule qui agissent comme un «verrou» pouvant être ouvert avec une «clé») à l'adrénaline et à la noradrénaline (ils sera la bonne "clé" pour "château") dans le cœur et les vaisseaux sanguins. Ils stimulent également la production de l'hormone angiotensinogène par le foie, qui joue un rôle clé dans le développement de l'hypertension. Une augmentation du nombre de glucocorticoïdes est appelée syndrome et maladie d'Itsenko-Cushing (une maladie - lorsque l'hypophyse commande aux glandes surrénales de produire une grande quantité d'hormones, un syndrome - lorsque les glandes surrénales sont affectées).

Elle est associée à une production thyroïdienne excessive de ses hormones - thyroxine et triiodothyronine. Cela entraîne une augmentation de la fréquence cardiaque et de la quantité de sang éjecté par le cœur en une seule contraction.

La production d'hormones thyroïdiennes peut augmenter avec des maladies auto-immunes telles que la maladie de Graves et la thyroïdite de Hashimoto, avec une inflammation de la glande (thyroïdite subaiguë) et de certaines de ses tumeurs.

Cette hormone est produite dans l'hypothalamus. Son deuxième nom est la vasopressine (en latin, cela signifie «serrer les vaisseaux»), et il agit de cette manière: la liaison aux récepteurs sur les vaisseaux à l'intérieur du rein les fait rétrécir, moins d'urine se forme à la suite de l'urine. En conséquence, le volume de fluide dans les vaisseaux augmente. Plus de sang coule vers le cœur - il s'étire davantage. Cela conduit à une augmentation de la pression artérielle.

L'hypertension peut également être causée par une augmentation de la production de substances actives dans le corps qui augmentent le tonus vasculaire (ce sont les angiotensines, la sérotonine, l'endothéline, l'adénosine monophosphate cyclique) ou une diminution du nombre de substances actives qui devraient dilater les vaisseaux sanguins (adénosine , acide gamma-aminobutyrique, oxyde nitrique, certaines prostaglandines).

L'extinction de la fonction des gonades s'accompagne souvent d'une augmentation constante de la pression artérielle. L'âge d'entrée en ménopause chez chaque femme est différent (cela dépend des caractéristiques génétiques, des conditions de vie et de l'état du corps), mais les médecins allemands ont prouvé que plus de 38 ans sont dangereux pour le développement de l'hypertension artérielle.

Après 38 ans, le nombre de follicules (à partir desquels les œufs sont formés) commence à diminuer non pas en 1-2 tous les mois, mais en dizaines. Une diminution du nombre de follicules entraîne une diminution de la production d'hormones par les ovaires, à la suite de laquelle autonome (transpiration, sensation de chaleur paroxystique dans le haut du corps) et vasculaire (rougeur de la moitié supérieure du corps pendant une attaque de chaleur, une augmentation de la pression artérielle) se développent.

Ils se développent avec une violation de l'apport de sang à la moelle épinière, où se trouve le centre vasomoteur. Cela est possible avec l'athérosclérose ou la thrombose des vaisseaux sanguins qui y transportent le sang, ainsi qu'avec la compression des vaisseaux sanguins en raison d'un œdème avec ostéochondrose et hernies.

Hypertension rénale

Elle est causée par une détérioration de l'apport sanguin aux reins en raison du rétrécissement des artères qui alimentent les reins. Ils souffrent de la formation de plaques athérosclérotiques en eux, d'une augmentation de la couche musculaire en raison d'une maladie héréditaire - dysplasie fibromusculaire, anévrisme ou thrombose de ces artères, anévrisme des veines rénales.

La maladie est basée sur l'activation du système hormonal, en raison de laquelle les vaisseaux sont spasmodiques (comprimés), le sodium est retenu et le liquide dans le sang est augmenté, et le système nerveux sympathique est stimulé. Le système nerveux sympathique, par ses cellules spéciales situées sur les vaisseaux, active leur compression encore plus grande, ce qui entraîne une augmentation de la pression artérielle.

Elle ne représente que 2 à 5% des cas d'hypertension. Elle survient en raison de maladies telles que:

  • glomérulonéphrite;
  • lésions rénales dans le diabète;
  • un ou plusieurs kystes dans les reins;
  • lésion rénale;
  • tuberculose rénale;
  • gonflement des reins.

Avec l'une de ces maladies, le nombre de néphrons (les principales unités de travail des reins à travers lesquelles le sang est filtré) diminue. Le corps essaie de corriger la situation en augmentant la pression dans les artères qui transportent le sang vers les reins (les reins sont un organe pour lequel la pression artérielle est très importante, à basse pression, ils arrêtent de fonctionner).

Ces médicaments peuvent provoquer une augmentation de la pression:

  • gouttes vasoconstricteurs utilisées pour le rhume;
  • contraceptifs en comprimés;
  • antidépresseurs;
  • analgésiques;
  • préparations à base d'hormones-glucocorticoïdes.

En raison d'une augmentation de la viscosité du sang (par exemple, avec la maladie de Wakez, lorsque le nombre de toutes ses cellules dans le sang augmente) ou d'une augmentation du volume sanguin, la pression artérielle peut augmenter.

Ceux-ci sont appelés hypertension, qui est basée sur un changement hémodynamique - c'est-à-dire le mouvement du sang à travers les vaisseaux, généralement à la suite de maladies de gros vaisseaux.

La principale maladie à l'origine de l'hypertension hémodynamique est la coarctation aortique. Il s'agit d'un rétrécissement congénital de la région aortique dans sa section thoracique (située dans la cavité thoracique). En conséquence, afin d'assurer un apport sanguin normal aux organes vitaux de la cavité thoracique et de la cavité crânienne, le sang doit les atteindre par des vaisseaux plutôt étroits qui ne sont pas conçus pour une telle charge. Si le flux sanguin est important et le diamètre des vaisseaux est petit, la pression augmentera dans eux, ce qui se produit lors de la coarctation de l'aorte dans la moitié supérieure du corps.

Le corps a moins besoin des membres inférieurs que les organes des cavités indiquées, donc le sang les atteint déjà «sans pression». Par conséquent, les jambes d'une telle personne sont pâles, froides, minces (les muscles sont peu développés en raison d'une nutrition insuffisante) et la moitié supérieure du corps a un aspect «athlétique».

Les scientifiques ne savent toujours pas comment les boissons à base d'alcool éthylique provoquent une augmentation de la pression artérielle, mais chez 5 à 25% des personnes qui boivent constamment de l'alcool, leur tension artérielle augmente. Il existe des théories suggérant que l'éthanol peut agir:

  • par une augmentation de l'activité du système nerveux sympathique, qui est responsable du rétrécissement des vaisseaux sanguins, du rythme cardiaque;
  • en augmentant la production de glucocortico>

Avec la combinaison de tout facteur provoquant (par exemple, maladie rénale et prise de médicaments contre la douleur), ils s'additionnent (sommation).

Le concept officiel de «l'hypertension juvénile» n'existe pas. L'augmentation de la pression artérielle chez les enfants et les adolescents est principalement de nature secondaire. Les causes les plus courantes de cette condition sont:

  • Malformations congénitales des reins.
  • Rétrécissement du diamètre des artères rénales de nature congénitale.
  • Pyélonéphrite.
  • Glomérulonéphrite.
  • Kyste ou polykystose rénale.
  • Tuberculose des reins.
  • Lésion rénale.
  • Coarctation de l'aorte.
  • Hypertension essentielle.
  • La tumeur de Wilms (néphroblastome) est une tumeur extrêmement maligne qui se développe à partir des tissus des reins.
  • Lésions de la glande pituitaire ou de la glande surrénale, ce qui fait que le corps devient beaucoup d'hormones glucocorticoïdes (syndrome et maladie d'Itsenko-Cushing).
  • Thrombose artérielle ou veineuse des reins
  • Rétrécissement du diamètre (sténose) des artères rénales en raison d'une augmentation congénitale de l'épaisseur de la couche musculaire des vaisseaux.
  • Perturbation congénitale du cortex surrénalien, forme hypertensive de cette maladie.
  • Dysplasie bronchopulmonaire - dommages aux bronches et aux poumons avec de l'air insufflé par un ventilateur, qui a été connecté afin de réanimer un nouveau-né.
  • Phéochromocytome.
  • La maladie de Takayasu est une lésion de l'aorte et de grosses branches qui en sortent en raison d'une attaque sur les parois de ces vaisseaux par sa propre immunité.
  • La périartérite noueuse est une inflammation des parois des petites et moyennes artères, à la suite de quoi des protubérances sacculaires, des anévrismes, se forment sur elles.

L'hypertension pulmonaire n'est pas un type d'hypertension artérielle. Il s'agit d'une condition potentiellement mortelle dans laquelle la pression dans l'artère pulmonaire augmente. Ce qu'on appelle 2 vaisseaux dans lesquels le tronc pulmonaire est divisé (un vaisseau émanant du ventricule droit du cœur). L'artère pulmonaire droite transporte le sang pauvre en oxygène vers le poumon droit et la gauche vers la gauche.

L'hypertension pulmonaire se développe le plus souvent chez les femmes âgées de 30 à 40 ans et, progressant progressivement, est une maladie potentiellement mortelle, entraînant une perturbation du ventricule droit et une mort prématurée. Elle survient pour des raisons héréditaires et en raison de maladies du tissu conjonctif et de malformations cardiaques. Dans certains cas, sa cause ne peut être déterminée. Se manifeste par un essoufflement, des évanouissements, de la fatigue, une toux sèche. Aux stades sévères, le rythme cardiaque est perturbé, une hémoptysie apparaît.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Peut-être voulez-vous connaître le nouveau médicament - Cardiol, qui normalise parfaitement la pression artérielle. Cardiol les capsules sont un excellent outil pour la prévention de nombreuses maladies cardiaques, car elles contiennent des composants uniques. Ce médicament est supérieur dans ses propriétés thérapeutiques à ces médicaments: Cardiline, Recardio, Detonic. Si vous souhaitez des informations détaillées sur Cardiol, Aller à la site web du fabricantVous y trouverez des réponses aux questions liées à l'utilisation de ce médicament, les avis des clients et les médecins. Vous pouvez également découvrir Cardiol capsules dans votre pays et les conditions de livraison. Certaines personnes parviennent à obtenir une remise de 50% sur l'achat de ce médicament (comment faire et acheter des pilules pour le traitement de l'hypertension pour 39 euros est écrit sur le site officiel du fabricant.)Cardiol capsules pour coeur
Svetlana Borszavich

Médecin généraliste, cardiologue, avec un travail actif en thérapie, gastro-entérologie, cardiologie, rhumatologie, immunologie avec allergologie.
Maîtrise des méthodes cliniques générales pour le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques, ainsi que l'électrocardiographie, l'échocardiographie, la surveillance du choléra sur un ECG et la surveillance quotidienne de la pression artérielle.
Le complexe de traitement développé par l'auteur contribue de manière significative aux lésions cérébrovasculaires et aux troubles métaboliques du cerveau et aux maladies vasculaires: hypertension et complications causées par le diabète.
L'auteur est membre de la Société européenne des thérapeutes, participant régulièrement à des conférences et congrès scientifiques dans le domaine de la cardiologie et de la médecine générale. Elle a participé à plusieurs reprises à un programme de recherche dans une université privée au Japon dans le domaine de la médecine reconstructive.

Detonic