Causes, symptômes, pronostic et traitement du sarcome rénal

Le sarcome est une maladie raisonnablement inhabituelle. Il est identifié par l'existence d'un développement mortel qui se développe à partir du tissu conjonctif des reins.

Le sarcome peut être une maladie indépendante ou secondaire. Dans la procédure secondaire, la localisation préliminaire de la croissance reste dans un autre organe, et les reins sont impactés par un chemin métastatique en raison de l'introduction de cellules de croissance à partir du foyer.

Causes du look

Il n'y a pas de théorie unique du début de la maladie, mais il existe une variété d'aspects qui penchent vers l'avancement du sarcome.

  • Fumer du tabac. Selon les données, les fumeurs de cigarettes sont beaucoup plus susceptibles de développer un cancer. Le tabac n'est pas un composé chimiquement pur. Au cours du développement, il absorbe tous les composés dangereux qui l'entourent. Ainsi, lorsqu'un individu fume du tabac, il autorise de nombreux composés dangereux ainsi que de la fumée, qui se déposent dans les poumons et sont amenés par le sang dans tout le corps, ayant un résultat cancérigène sur les organes et les tissus.
  • Obésité. L'excès de poids corporel a un impact considérable sur la possibilité d'établir des excroissances mortelles.
  • Prédisposition génétique. Chez les personnes dans le ménage desquelles il y avait une maladie oncologique, la probabilité de repérer un sarcome est beaucoup plus grande.
  • Hypertension artérielle. Dans cette condition, l'enrichissement en oxygène des reins est perturbé, le trophisme tissulaire est perturbé.
  • Blessures, blessures, comprenant celles déclenchées lors d'une intervention chirurgicale.
  • Divers composés chimiques cancérigènes qui peuvent modifier le système héréditaire d'une cellule.
  • Maladie rénale chronique.

Tous ces aspects ont un impact sur la structure cellulaire du tissu rénal, modifiant les cellules. Après toutes les modifications, la cellule rénale finit par être sensible et commence à se développer en un type mortel sous l'impact de cancérogènes.

sarc11 - 7

Symptômes

Aux phases préliminaires, le sarcome n'offre pas d'image scientifique et l'individu n'apprend même pas la maladie dont il est atteint.

Au fil du temps, à mesure que la croissance se développe et s'établit, des symptômes particuliers commencent à apparaître:

  • Syndrome de la douleur. En règle générale, l'inconfort commence à apparaître lorsque la croissance comprime les terminaisons nerveuses. L'inconfort est localisé dans le bas du dos, douloureux dans la nature, cohérent, régulièrement il peut y avoir une sensation de lumbago.
  • Du sang dans les urines. L'urine finit par être de couleur rouge en raison de la compression du capillaire par le sarcome.
  • Sensation de croissance à la palpation. Avec une taille considérable de sarcome, même le client lui-même peut identifier un néoplasme en palpant la région du dos.
  • Les hommes peuvent avoir des veines testiculaires dilatées.
  • Point faible général, fatigue, léthargie et objection à faire quoi que ce soit.
  • Mauvaise faim, nausées, difficulté à dormir.

lw11 - 9

Ces symptômes scientifiques ne sont pas particuliers au sarcome rénal; il n'y a aucune exigence permettant de déclarer avec certitude qu'il s'agit d'un cancer. Par conséquent, s'il y a même une astuce parmi les symptômes ci-dessus, vous devez immédiatement parler à un professionnel de la santé et commencer à être analysé.

Diagnostics

Le diagnostic comprend 2 phases. Lors de la toute première phase, une évaluation externe est effectuée, une palpation de l'emplacement du rein, puis des techniques d'étude de recherche en laboratoire sont recommandées:

  • Analyse d'urine générale. L’intérêt principal est l’existence de polluants sanguins. Le sang peut ne pas apparaître à l'œil typique, mais apparaît lors de l'évaluation de l'urine.
  • Analyse sanguine générale. Fondamentalement, ils prennent note de l'existence d'indices d'anémie.
  • Chimie sanguine. Ils examinent les signes responsables de l'indication de l'état pratique des reins.

Une fois que la présomption est faite de l'existence d'un sarcome dans les reins, la phase suivante du diagnostic médical commence, qui est une évaluation importante. Les principaux sont: le diagnostic par ultrasons, la tomographie calculée et l'imagerie par résonance magnétique.

Après la découverte d'une croissance, une biopsie est effectuée pour établir un diagnostic médical concluant et déterminer si la procédure provient d'une évolution bénigne ou mortelle. En utilisant une aiguille dans une seringue, les cellules sont considérées comme une évaluation histologique.

Après avoir obtenu toutes les informations nécessaires, la mise en scène de la maladie est développée et les stratégies de traitement et de traitement du client sont déterminées.

Traitement

L'objectif du traitement avec un diagnostic médical reconnu de sarcome rénal est d'éliminer la croissance elle-même, ce qui peut être accompli par un traitement chirurgical. Si, indépendamment de l'élimination du sarcome, la menace de sa re-formation persiste, ils se tournent également vers la radiothérapie et la chimiothérapie.

L'opération peut être réalisée selon 2 méthodes: technique ouverte (par coupure) et laparoscopique (par fuite).

L'alternative d'élimination par fuites est la plus efficace en raison du faible dommage, mais elle n'est pas toujours pratique. Si l'avancement de la croissance en est à la toute première phase, alors l'opération consiste à se débarrasser de la croissance elle-même avec la capture des tissus sains environnants, l'élimination des ganglions lymphatiques voisins reste à la discrétion du médecin.

Si la procédure est en phase 2, les reins et les ganglions lymphatiques sont éliminés sans cesser de fonctionner. Lorsque le déroulement de la procédure est commencé et représente les phases 3 et 4, la portée de l'opération consiste à se débarrasser non seulement du rein entier, mais également de la glande surrénale, de la graisse environnante et des ganglions lymphatiques au niveau local.

À la dernière phase de l'avancement du sarcome, il existe des plaies métastatiques dans des endroits éloignés qui ne peuvent pas être éliminées. Dans ce cas, la chimiothérapie et la radiothérapie sont recommandées sans arrêt de travail.

Le sarcome du rein a la particularité de ne pas bien réagir à la chimiothérapie, mais les médicaments peuvent la plupart du temps ralentir le développement de la tumeur et arrêter la propagation des métastases. Dans la plupart des cas, la doxorubicine, la dacarbazine, l'ifosfamide, la gemcitabine sont utilisées.

dek188 - 11

Si le traitement chirurgical est contre-indiqué pour un facteur quelconque, la chimiothérapie est utilisée comme type de traitement principal.

Pronostic et survie

Le pronostic dépend totalement de la rapidité du traitement commencé, de la phase de la procédure et des qualités spécifiques de l'organisme.

Cependant, quel que soit le traitement, le pronostic est mauvais en raison de la forte menace de récidive.

Le taux de survie à cinq ans pour l'alternative thérapeutique la plus efficace est de 15%.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Svetlana Borszavich

Médecin généraliste, cardiologist, avec un travail actif en thérapie, gastro-entérologie, cardiologie, rhumatologie, immunologie avec allergologie.
Maîtrise des méthodes cliniques générales pour le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques, ainsi que l'électrocardiographie, l'échocardiographie, la surveillance du choléra sur un ECG et la surveillance quotidienne de la pression artérielle.
Le complexe de traitement développé par l'auteur contribue de manière significative aux lésions cérébrovasculaires et aux troubles métaboliques du cerveau et aux maladies vasculaires: hypertension et complications causées par le diabète.
L'auteur est membre de la Société européenne des thérapeutes, participant régulier à des conférences et congrès scientifiques dans le domaine de cardiologie et médecine générale. Elle a participé à plusieurs reprises à un programme de recherche dans une université privée au Japon dans le domaine de la médecine reconstructive.

Detonic