Anémie hypochromique chronique de gravité modérée

Les manifestations de l'anémie hypochromique dépendent de la gravité de cette maladie. Elle peut être déterminée par la teneur en hémoglobine.

La première gravité est l'hémoglobine supérieure à 90 g / l, la deuxième gravité est le taux d'hémoglobine de 70 à 90 g / l, la troisième gravité est le taux d'hémoglobine inférieur à 70 g / l.

Toutes les conditions hypochromiques sont caractérisées par des étourdissements, des manifestations de faiblesse, un essoufflement et des mouches devant les yeux, une diminution de l'activité physique et mentale. Ainsi que des palpitations.

Le traitement de l'anémie consiste à éliminer la principale cause de la maladie. Le traitement prescrit dépend du type de maladie. L'anémie ferriprive est traitée avec des médicaments contenant du fer. Les aliments riches en fer sont inclus dans le régime. La durée du traitement est de six mois. L'anémie saturée en fer est traitée avec de la vitamine B6. Et l'anémie redistributive - soutien de la thérapie vitaminique, ainsi que l'élimination des maladies concomitantes.

Saignement du tractus gastro-intestinal: ulcère gastro-duodénal, gastrite érosive, varices des veines œsophagiennes, diverticule du côlon, infestation par les ankylostomes, tumeurs, CU, hémorroïdes;

Menstruations longues et lourdes, endométriose, fibromyome;

Macro et microhématurie: glomérulo- et pyélonéphrite chronique, urolithiase, polykystose rénale, tumeurs du rein et de la vessie;

Épistaxis, hémorragie pulmonaire;

Perte de sang pendant l'hémodialyse;

Résection de l'intestin grêle;

1. une carence en fer préférentiel (absence d'accumulation) - il y a une diminution du taux de ferritine et une diminution de la teneur en fer dans la moelle osseuse, l'absorption accrue de fer;

2. carence en fer latente (érythropoïèse par carence en fer) - le fer sérique est encore réduit, la concentration de transferrine est augmentée, la teneur en sidéroblastes dans la moelle osseuse est réduite;

3. carence en fer marquée = anémie ferriprive - la concentration d'hémoglobine, de globules rouges et d'hématocrite est en outre réduite.

Pendant la période de carence en fer latente, de nombreuses plaintes subjectives et signes cliniques caractéristiques de l'anémie ferriprive apparaissent. Les patients notent une faiblesse générale, un malaise, une diminution des performances. Déjà dans cette période, une perversion du goût, une sécheresse et un pincement de la langue, une violation de la déglutition avec une sensation de corps étranger dans la gorge, des palpitations, un essoufflement peuvent être observés.

Un examen objectif des patients révèle «de petits symptômes de carence en fer»: atrophie des papilles de la langue, chéilite, peau et cheveux secs, ongles cassants, brûlures et démangeaisons de la vulve. Tous ces signes de perturbation trophique dans les tissus épithéliaux sont associés à la sidéropénie tissulaire et à l'hypoxie.

Les patients souffrant d'anémie ferriprive notent une faiblesse générale, de la fatigue, des difficultés de concentration et parfois de la somnolence. Des maux de tête, des étourdissements apparaissent. En cas d'anémie sévère, un évanouissement est possible. Ces plaintes, en règle générale, ne dépendent pas du degré de réduction de l'hémoglobine, mais de la durée de la maladie et de l'âge des patients.

L'anémie ferriprive se caractérise également par des modifications de la peau, des ongles et des cheveux. La peau est généralement pâle, parfois avec une légère teinte verdâtre (chlorose) et avec un rougissement facile des joues, elle devient sèche, flasque, pelée et des fissures se forment facilement. Les cheveux perdent de leur éclat, deviennent gris, deviennent plus minces, se cassent facilement, s'amincissent et deviennent gris tôt.

Les modifications des ongles sont spécifiques: elles deviennent minces, mates, aplaties, s'exfolient facilement et se cassent, une striation apparaît. Avec des changements prononcés, les ongles acquièrent une forme concave en forme de cuillère (koilonychia). Chez les patients atteints d'anémie ferriprive, une faiblesse musculaire survient, ce qui n'est pas observé avec d'autres types d'anémie.

Il y a une diminution de l'appétit. Il y a un besoin d'aliments acides, épicés et salés. Dans les cas plus graves, des perversions de l'odorat, du goût (pica chlorotica) sont observées: manger de la craie, de la chaux, des céréales crues, du pohofagiya (envie d'utiliser de la glace). Les signes de sidéropénie tissulaire disparaissent rapidement après la prise de suppléments de fer.

1. La teneur moyenne en hémoglobine dans les érythrocytes en picogrammes (normale de 27 à 35 pg) est réduite. Pour le calculer, l'indice de couleur est multiplié par 33,3. Par exemple, avec un indice de couleur de 0,7 x 33,3, la teneur en hémoglobine est de 23,3 pg.

2. La concentration moyenne d'hémoglobine dans le globule rouge est réduite; normalement, il est de 31 à 36 g / dl.

3. L'hypochromie des globules rouges est déterminée par microscopie d'un frottis de sang périphérique et se caractérise par une augmentation de la zone d'illumination centrale dans le globule rouge; le rapport normal de l'éclairage central à la gradation périphérique est de 1: 1; avec anémie ferriprive - 2 3: 1.

4. Microcytose des globules rouges - une diminution de leur taille.

5. La couleur des érythrocytes, d'intensité différente, est l'anisochromie; la présence de globules rouges hypo- et normochromiques.

6. Une autre forme de globules rouges - poïkilocytose.

7. Le nombre de réticulocytes (en l'absence de perte de sang et d'une période de ferrothérapie) avec une anémie ferriprive reste normal.

- Anémie hypochrome chronique de gravité modérée

10. Réduire le nombre de sidérocytes jusqu'à leur disparition (le sidérocyte est un globule rouge contenant des granules de fer). Afin d'uniformiser la fabrication des frottis de sang périphérique, il est recommandé d'utiliser des dispositifs automatiques spéciaux; la monocouche de cellules ainsi formée améliore la qualité de leur identification.

1. Diminution de la teneur en fer du sérum sanguin (normalement chez l'homme 13-30 micromol / l, chez la femme 12-25 micromol / l).

2. OZHSS est augmenté (reflète la quantité de fer qui peut être connectée grâce à la transferrine libre; OZHSS normalement - 30-86 micromol / l).

3. Etude des récepteurs de la transferrine par dosage immunoenzymatique; leur niveau est élevé chez les patients atteints d'anémie ferriprive (chez les patients souffrant d'anémie de maladies chroniques - normal ou réduit, malgré les indicateurs similaires du métabolisme du fer.

4. La capacité latente de fixation du fer dans le sérum sanguin est augmentée (déterminée en soustrayant la teneur en fer sérique des indicateurs OGSS).

5. Le pourcentage de saturation de la transferrine avec le fer (le rapport du fer sérique à l'OZHSS; normal 16-50%) est réduit.

6. Le taux de ferritine sérique est également réduit (normalement 15-150 mcg / l).

2231668 - Anémie hypochrome chronique de gravité modérée

Dans le même temps, chez les patients atteints d'anémie ferriprive, le nombre de récepteurs de la transferrine a augmenté et le taux d'érythropoïétine dans le sérum sanguin a augmenté (réactions hématopoïétiques compensatoires). Le volume de sécrétion d'érythropoïétine est inversement proportionnel à la capacité de transport d'oxygène du sang et directement proportionnel à la demande en oxygène du sang.

Gardez à l'esprit que les niveaux de fer sérique sont plus élevés le matin; avant et pendant les menstruations, elle est plus élevée qu'après les menstruations. La teneur en fer dans le sérum sanguin au cours des premières semaines de grossesse est plus élevée qu'au cours de son dernier trimestre. Le niveau de fer sérique augmente du 2 au 4 jour après le traitement avec des médicaments contenant du fer, puis diminue.

Une consommation importante de produits carnés à la veille de l'étude s'accompagne d'hypersidémie. Ces données doivent être prises en compte lors de l'évaluation des résultats d'une étude sur le fer sérique. Il est tout aussi important d'observer la technique de recherche en laboratoire, les règles de prélèvement sanguin. Ainsi, les tubes dans lesquels le sang est collecté doivent d'abord être lavés avec de l'acide chlorhydrique et de l'eau bidistillée.

Examen myélogramme
révèle une réaction normoblastique modérée et une forte diminution de la teneur en sidéroblastes (érythrokaryocytes contenant des granules de fer).

Les réserves de fer dans le corps sont jugées par les résultats d'un test de déferlement. Chez une personne en bonne santé, après administration intraveineuse, 500 mg de desferal sont excrétés dans l'urine de 0,8 à 1,2 mg de fer, tandis que chez un patient souffrant d'anémie ferriprive, l'excrétion de fer est réduite à 0,2 mg. Le nouveau médicament domestique est identique aux déféricolix avec Desferal, mais il circule dans le sang plus longtemps et reflète donc plus précisément le niveau de réserves de fer dans le corps.

Compte tenu du taux d'hémoglobine, l'anémie ferriprive, comme les autres formes d'anémie, se divise en anémie sévère, modérée et légère. Avec une anémie ferriprive légère, la concentration d'hémoglobine est inférieure à la normale, mais supérieure à 90 g / l; avec une anémie ferriprive de grade modéré, la teneur en hémoglobine est inférieure à 90 g / l, mais supérieure à 70 g / l;

en cas d'anémie ferriprive sévère, la concentration d'hémoglobine est inférieure à 70 g / l. Cependant, les signes cliniques de la sévérité de l'anémie (symptômes hypoxiques) ne correspondent pas toujours à la sévérité de l'anémie selon les critères de laboratoire. Par conséquent, une classification de l'anémie en fonction de la gravité des symptômes cliniques est proposée.

1. anémie sans manifestations cliniques;

2. syndrome anémique modéré;

3. syndrome anémique sévère;

4. précoma anémique;

Une gravité modérée de l'anémie se caractérise par une faiblesse générale, des symptômes spécifiques (par exemple, sidéropénique ou signes de carence en vitamine B12); avec une sévérité prononcée de l'anémie, des palpitations, un essoufflement, des étourdissements, etc. apparaissent. Précomateux et coma peuvent se développer en quelques heures, ce qui est particulièrement typique de l'anémie mégaloblastique.

Les études cliniques modernes montrent qu'une hétérogénéité en laboratoire et clinique est observée chez les patients atteints d'anémie ferriprive. Ainsi, chez certains patients présentant des signes d'anémie ferriprive et de maladies inflammatoires et infectieuses associées, le niveau de ferritine sérique et érythrocytaire ne diminue pas.Cependant, une fois l'exacerbation de la maladie sous-jacente éliminée, leur contenu diminue, ce qui indique l'activation de macrophages dans les processus de dépense en fer.

Chez certains patients, le niveau de ferritine érythrocytaire augmente même, en particulier chez les patients présentant une évolution prolongée de l'anémie ferriprive, ce qui conduit à une érythropoïèse inefficace. Parfois, il y a une augmentation du taux de fer sérique et de ferritine érythrocytaire, une diminution de la transferrine sérique. Il est supposé que dans ces cas, le processus de transfert du fer vers les cellules de synthèse des gemmes est perturbé. Dans certains cas, une carence en fer, en vitamine B12 et en acide folique est déterminée simultanément.

Les causes de l'anémie

L'étiologie de l'anémie est diverse, mais tout s'inscrit dans un groupe de trois types de facteurs de risque. Ceux-ci incluent la perte de sang, une absence de formation de globules rouges ou leur destruction accrue (hémolyse). Ce dernier type de facteur se réfère uniquement à l'anémie hémolytique. La cause la plus fréquente de l'anémie ferriprive est la formation insuffisante de globules rouges - globules rouges, qui se manifeste par une carence en hémoglobine. Cela peut se produire dans les circonstances suivantes:

  1. Besoin accru de fer avec:
    • grossesse, accouchement, allaitement - en moyenne, une femme a besoin de 2 à 3 ans pour restaurer les réserves de fer;
    • puberté - en particulier chez les filles au début de la production d'hormones féminines et au début des règles;
    • de moins d'un an en raison de la croissance intensive des organes et des tissus;
    • en présence d'anémie avec carence en vitamine B12 due au traitement et à l'intensification régulière de l'hématopoïèse normoblastique;
    • lors de sports lourds et de renforcement musculaire, en particulier chez les hommes ayant une carence en fer antérieure.
  2. Apport insuffisant en fer avec nutrition (anémie alimentaire), en particulier lors d'un régime végétarien strict. Ce type d'anémie survient souvent chez les personnes âgées, souffrant d'anorexie mentale, avec un faible niveau de vie socio-économique.
  3. Absorption altérée du fer. Le mécanisme de développement de la pathologie est déclenché en raison de lésions chroniques de l'intestin grêle - entérite, avec syndrome de malabsorption et entéropathie (par exemple, avec la maladie cœliaque), après résection de l'intestin grêle, de l'estomac et en violation de la sensibilité des récepteurs. Ce type de pathologie est le plus souvent associée à l'anémie folique.
  4. Le transport du fer a échoué. Une grande influence sur le corps est exercée par une diminution du niveau de transferrine dans le sang, qui est responsable du transport du fer, ce qui peut se produire avec l'atransférinémie, l'hypotransférinémie, diverses hypoprotéinémies et les maladies auto-immunes.
  5. Autres pertes de fer - avec diathèse exsudative, en présence de foyers d'infection chronique, avec des dommages organiques au système nerveux, neurodystrophie.

Chez les enfants, d'ici l'année, le poids corporel devrait augmenter deux fois, par conséquent, les réserves de fer doivent également augmenter. Mais il y a encore peu de fer dans l'alimentation de l'enfant, donc une carence en fer se produit quand il y en a une pénurie dans le lait maternel ou le mélange artificiel. Les enfants de moins de 3 ans devraient consommer 8 mg. repasser quotidiennement, mais beaucoup ne mangent pas assez de viande et de poisson pour couvrir ce besoin.

Séparément, il convient de parler d'anémie par carence en pseudo-fer, lorsque le fer dans le sang est en quantité suffisante, mais qu'il ne peut pas être absorbé dans la moelle osseuse. Cela peut se produire avec une hypothyroïdie, un empoisonnement aux métaux lourds. Une telle anémie résiste à la supplémentation en fer.

Le lien principal dans la pathogenèse est le manque de fer dans le corps. Initialement, ses réserves dans le foie, la moelle osseuse et la rate diminuent, ce qui diminue la ferritine dans le sang. Il y a une augmentation compensatoire de l'absorption de l'élément dans l'intestin, une augmentation du niveau de transferrine. De plus, les dépôts de fer appauvris ne peuvent pas fournir une érythropoïèse normale dans la moelle osseuse, par conséquent, les réserves de fer de transport sont réduites, tout comme la production d'hémoglobine.

- Anémie hypochrome chronique de gravité modérée

Le plus souvent, la thérapie IDA moderne vous permet d'ajuster rapidement tous les changements pathologiques qui se produisent. Mais avec une cause non réparée, la pathologie progresse et donne des rechutes. L'anémie ferriprive est très dangereuse et peut entraîner des complications désagréables. Il réduit les capacités protectrices du système immunitaire, contribuant ainsi au développement de maladies chroniques et d'infections fréquentes.

Très souvent, il a des conséquences désagréables qui peuvent couvrir le cœur, les poumons, les muscles et les os. Chez les jeunes enfants, l'IDA peut même provoquer un retard mental. Chez les femmes enceintes, l'anémie augmente le risque de fausse couche, d'accouchement prématuré, de faible poids corporel fœtal et de diminution de tous les aspects du développement du bébé à la naissance.

L'anémie se développe dans le contexte d'autres maladies, agissant comme un symptôme pathologique de nombreux troubles dans le corps. Cependant, elle s'accompagne toujours d'une diminution de l'hémoglobine dans le sang. À la suite de ces changements, les organes et les tissus commencent à souffrir d'un manque d'oxygène. La famine en oxygène est appelée hypoxie.

Normalement, chez l'homme adulte, le taux d'hémoglobine doit varier entre 130 et 180 g / l. Chez les femmes, ce chiffre est de 120 à 150 g / l.

Si ces valeurs commencent à décliner, les médecins parlent d'anémie, qui peut avoir 3 degrés de gravité:

La première gravité de l'anémie est caractérisée par une diminution du taux d'hémoglobine à 90-120 g / l. Cette condition peut être corrigée avec une nutrition appropriée; l'hospitalisation du patient n'est pas nécessaire.

Une anémie de gravité modérée se développe lorsque le taux d'hémoglobine chute à 70-90 g / l. dans ce cas, il ne sera plus possible de se débarrasser de la violation uniquement à l'aide d'un régime; des médicaments sont nécessaires. Si une personne se sent de manière satisfaisante, elle ne sera pas hospitalisée.

La troisième gravité de l'anémie est caractérisée par une diminution du taux d'hémoglobine inférieure à 70 g / l. Dans ce cas, la personne est placée dans un hôpital, où elle effectue un traitement complexe. Selon la cause du développement de l'anémie, la thérapie peut être conservatrice ou chirurgicale.

Si une personne développe une anémie légère 1, tous les symptômes d'une violation sont généralement absents. Par conséquent, le patient peut même ne pas soupçonner qu'il a des changements pathologiques dans la concentration d'hémoglobine dans le sang. Cela peut être déterminé à l'aide de tests de laboratoire.

Symptômes pouvant survenir avec une anémie légère:

Durée d'attention affaiblie.

Fatigue, une sensation de fatigue constante, malgré un bon repos.

Peau et muqueuses pâles.

Une hypotension orthostatique peut être un signe d'anémie du premier degré. Dans le même temps, la pression artérielle d'une personne diminue avec un changement de position du corps (avec une forte montée du lit), ce qui se traduit par un assombrissement des yeux. À ce moment également, une augmentation de la fréquence cardiaque est possible. Ce symptôme est appelé tachycardie orthostatique.

Périodiquement, une personne peut avoir des vertiges. L'évanouissement n'est pas caractéristique du premier degré d'anémie.

pico t9af8c - Anémie hypochrome chronique de gravité modérée

Les causes. Les causes du développement de l'anémie ne peuvent être déterminées que par un médecin. Pour les installer, vous aurez besoin d'un don de sang. Plus souvent que d'autres, l'anémie ferriprive survient chez les personnes, lorsqu'un manque de fer entraîne une diminution du taux d'hémoglobine. Après tout, c'est cet oligo-élément qui est nécessaire à la production normale d'Hb. Selon des données moyennes, jusqu'à 50% des jeunes enfants, jusqu'à 15% des femmes en âge de procréer et jusqu'à 2% des hommes adultes souffrent d'anémie ferriprive. Comme le montre l'analyse statistique, tous les 3 habitants de la Terre présentent une carence tissulaire latente en fer. De tous les types d'anémie, elle occupe environ 80 à 90%.

L'anémie ferriprive est rare. Premièrement, une personne a une soi-disant carence en fer pré-latente. Les oligo-éléments ne sont épuisés que dans les tissus. À mesure que la maladie progresse, le niveau non seulement de dépôt, mais aussi de transport, ainsi que de fer érythrocytaire, diminue. La gravité de l'anémie ferriprive peut être minime ou complètement cachée.

Traitement. Le traitement de l'anémie légère nécessite une correction nutritionnelle, même si tout dépend des raisons qui ont déclenché ce trouble. Cependant, le régime alimentaire du patient devra être suivi sans faute. Il est respecté jusqu'à ce que le taux d'hémoglobine dans le sang redevienne normal. Assurez-vous d'inclure dans le menu des produits riches non seulement en fer, mais aussi en vitamine B.

Ces produits comprennent: la viande rouge, le poisson, les œufs, les noix, les épinards, les betteraves, les grenades. Assurez-vous d'inclure les tomates, les carottes, les herbes fraîches, les légumineuses (pois, lentilles et haricots), la farine d'avoine, le sarrasin, le pain, le miel. Pour repasser est mieux absorbé par le corps, vous devez enrichir votre menu avec des aliments riches en vitamine C.

Il augmente la biodisponibilité de cet oligo-élément, ce qui facilite la pénétration dans le sang. De plus, l'acide citrique et succinique améliore l'absorption du fer. L'acide succinique est présent en quantités suffisantes dans le kéfir, le yogourt, l'huile de tournesol, les graines de tournesol, l'orge, le pain Borodino, les groseilles vertes, les pommes, les cerises et les raisins.

Il existe également des produits qui, au contraire, ralentissent l'absorption du fer. Ce sont ces boissons et plats dans lesquels la teneur en tanin, polyphénols et oxalates est dépassée. Par conséquent, il est recommandé de s'abstenir de boire du café, du thé, des protéines de soja, du lait entier, du chocolat.

Si une anémie de première gravité est détectée, le traitement ne doit pas être retardé. Sinon, la violation progressera et entraînera de graves conséquences pour le corps. L'auto-sélection de la thérapie n'est pas autorisée.

En règle générale, les médicaments contre l'anémie légère ne sont pas nécessaires. Ils ne sont prescrits que si la correction de la nutrition n'élimine pas le problème existant. Le médecin peut prescrire des médicaments pour une période minimale de 1,5 mois et à des doses minimales. Si, après le temps indiqué, le taux d'hémoglobine revient à la normale, la dose est divisée par deux et le traitement est poursuivi pendant un autre mois.

Souvent, les patients souffrant d'anémie légère se voient prescrire des médicaments tels que:

Ferro-foilgamma contenant non seulement du sulfate de fer, mais également de l'acide ascorbique, de l'acide folique et de la cyanocobalamine. En cas d'anémie légère, 1 capsule est prescrite 3 fois par jour. Prenez le médicament après les repas.

Ferroplex est représenté par un complexe d'acide ascorbique et de sulfate de fer. En cas d'anémie légère, 1 comprimé est pris 3 fois par jour.

Hemofer Prolongatum est prescrit 1 comprimé 1 fois par jour.

Caractéristiques de la maladie

Le traitement de l'anémie ferriprive doit être étayé par des éléments pathogènes, complet et viser non seulement à éliminer l'anémie en tant que symptôme, mais également à éliminer la carence en fer et à reconstituer ses réserves dans le corps.

Élimination de la cause de l'anémie ferriprive;

Il est recommandé aux patients souffrant d'anémie ferriprive une alimentation variée, comprenant des produits à base de viande (veau, foie) et des produits végétaux (haricots, soja, persil, pois, épinards, abricots secs, pruneaux, grenades, raisins secs, riz, sarrasin, pain). Cependant, il est impossible d'obtenir un effet antianémique uniquement avec un régime alimentaire.

Même si le patient mange des aliments riches en calories contenant des protéines animales, des sels de fer, des vitamines, des oligo-éléments, l'absorption du fer ne peut pas atteindre plus de 3 à 5 mg par jour. Il est nécessaire d'utiliser des préparations à base de fer. À l'heure actuelle, le médecin dispose d'un vaste arsenal de médicaments à base de fer, caractérisé par une composition et des propriétés différentes, la quantité de fer qu'ils contiennent, la présence de composants supplémentaires qui affectent la pharmacocinétique du médicament, diverses formes posologiques.

Selon les recommandations élaborées par l'OMS, lors de la prescription de préparations à base de fer, la préférence est donnée aux préparations contenant du fer ferreux. La dose quotidienne chez l'adulte doit atteindre 2 mg / kg de fer élémentaire. La durée totale du traitement est d'au moins trois mois (parfois jusqu'à 4-6 mois). Une préparation idéale contenant du fer doit avoir un nombre minimum d'effets secondaires, avoir un schéma posologique simple, le meilleur rapport efficacité / prix, une teneur optimale en fer, il est souhaitable d'avoir des facteurs qui améliorent l'absorption et stimulent l'hématopoïèse.

Les indications pour l'administration parentérale de préparations à base de fer se manifestent par une intolérance à toutes les préparations orales, une malabsorption (colite ulcéreuse, entérite), un ulcère gastrique et duodénal pendant l'exacerbation, une anémie sévère et la nécessité vitale de remplacer rapidement une carence en fer.

Compte tenu des effets prooxydants et lysosomotropes des préparations à base de fer, leur administration parentérale peut être combinée à l'administration intraveineuse goutte à goutte de réopoliglucine (400 ml une fois par semaine), qui protège la cellule et évite la surcharge des macrophages en fer. Compte tenu des changements importants dans l'état fonctionnel de la membrane érythrocytaire, de l'activation de la peroxydation lipidique et d'une diminution de la protection antioxydante des globules rouges pendant l'anémie ferriprive, il est nécessaire d'introduire des antioxydants, des stabilisants membranaires, des cytoprotecteurs, des antihypoxants tels que a- tocophérol à 100-150 mg par jour (ou ascorutine, vitamine A, vitamine C, lipostabilité, méthionine, mildronate, etc.), ainsi que combiner avec les vitamines B1, B2, B6, B15, l'acide lipoïque. Dans certains cas, l'utilisation de la céruloplasmine est recommandée.

Durules de Sorbifer (Durules de Sorbifer);

fer Lek (lek de fer).

Normalement, environ 30 à 50 mg de fer devraient être présents pour chaque kilogramme de poids corporel.

Le métal en question dans le corps humain est présent sous la forme de composés qui ont une structure différente, sont caractérisés par un rôle et une activité différents. Les plus importants d'entre eux sont les hémoprotéines - hémoglobine, cytochromes, myoglobine, etc. Il existe des enzymes contenant du fer dans notre sang et nos tissus, ainsi que la ferritine, la transferrine, l'hémosidérine et d'autres composés de ce métal. Les hémoprotéines représentent la plus grande part - jusqu'à 70% de la teneur totale en fer. Une autre classification de cette substance comprend deux types:

  1. Fer hémique - fait partie de l'hémoglobine, est présent dans certains aliments (principalement dans la viande), peut être facilement absorbé.
  2. Le fer non hémique - existe sous forme libre, se trouve dans les légumes, est moins absorbé que le fer hémique. Les vitamines, en particulier l'acide ascorbique, sont nécessaires à l'absorption du fer non hémique.

Les protéines de ferritine et d'hémosidérine sont responsables de l'accumulation de fer. Au fur et à mesure que les globules rouges se forment pendant l'érythropoïèse, le fer commence à libérer ces protéines: rapidement - à partir de la ferritine, beaucoup plus lentement - à partir de l'hémosidérine. En médecine, il existe une condition telle que l'anémie latente, lorsqu'elle est encore en quantité suffisante dans le corps, mais il y a déjà une diminution de la concentration de ferritine.

Les conditions de carence en fer sont très courantes dans la pratique médicale, en particulier en pédiatrie et chez les femmes enceintes. Les besoins quotidiens, c'est-à-dire la quantité de fer dont une personne a besoin, varient selon l'âge et le sexe. Chez les nouveau-nés, le besoin le plus élevé est caractéristique des prématurés. En outre, beaucoup de biométal est nécessaire pour le corps des nourrissons et des jeunes enfants (jusqu'à 2-3 ans), les adolescents.

La carence en fer peut survenir plus rapidement chez les femmes en âge de procréer qui perdent un élément avec des menstruations. Plus de fer est nécessaire pendant la grossesse et l'alimentation, car son manque menace de graves conséquences pour le fœtus et les nourrissons. Avec une nutrition normale, 2 à 2,5 mg sont fournis avec de la nourriture.

L'anémie ferriprive (IDA, en couleur - anémie hypochrome, microcytaire) est un syndrome dont la principale caractéristique est une violation de la synthèse de l'hémoglobine, qui se produit en raison d'une diminution des réserves de fer dans le corps. Avec l'anémie, une diminution de l'hémoglobine et des globules rouges est observée. Parmi toutes les anémies, inhérentes à 15% de la population, c'est l'IDA qui est la plus courante (selon les statistiques - jusqu'à 80% du nombre total de ces pathologies).

Jusqu'à 50% des jeunes enfants souffrent d'anémie latente et une carence en fer latente peut même être détectée chez une personne sur trois vivant sur la planète. Étant donné que les causes de la maladie sont diverses, la pertinence de ce problème du patient sera élevée pour la gastro-entérologie, l'hématologie, la gynécologie, la traumatologie et d'autres branches de la médecine.

On distingue les types d'anémie ferriprive suivants:

  1. Normoblastique Elle se caractérise par un manque de globules rouges à faible teneur en hémoglobine. Dans ce cas, des globules rouges matures normaux sont produits dans le corps et l'indice de couleur est réduit (anémie hypochromique).
  2. Hyporégénérative. C'est le stade final de l'anémie posthémorragique chronique, qui se produit depuis longtemps et provoque l'épuisement des substances nécessaires à la formation des globules rouges. Avec ce type d'anémie, des changements dégénératifs des globules rouges sont observés, les normoblastes hémoglobinisés peuvent presque complètement disparaître dans le myélogramme.

La gravité de l'IDA est classée comme suit:

  1. Anémie légère - l'hémoglobine est comprise entre 90 et 120 g / l.
  2. Anémie de gravité modérée - teneur en hémoglobine de 70 à 90 g / l.
  3. Anémie sévère - l'hémoglobine est présente dans le sang à une concentration inférieure à 70 g / l.

Les étapes de l'IDA sont ainsi différenciées:

  1. Carence en fer pré-latente - épuisement du fer déposé dans l'hémoglobine normale et transport du fer.
  2. Latent (anémie latente) - une maladie sans manifestations cliniques, dans laquelle le fer dans le plasma sanguin diminue.
  3. IDA avec un tableau clinique détaillé et une image sanguine caractéristique, dans laquelle le transport, déposé, de fer érythrocytaire diminue.
  • prendre du fer et des vitamines avec un besoin accru pour eux;
  • prévenir la présence d'invasions helminthiques et la présence de foyers d'infection chronique;
  • Une alimentation saine;
  • traiter toutes les maladies pouvant entraîner une anémie à temps;
  • être observé et traité par un gynécologue et d'autres spécialistes en présence d'une perte de sang régulière;
  • faire des analyses de sang à l'heure indiquée par le médecin.

Le diagnostic de l'anémie ferriprive en laboratoire est réalisé à l'aide:

  • analyse sanguine générale effectuée selon la méthode «manuelle»;
  • test sanguin effectué sur un analyseur de sang automatique;
  • recherche biochimique.

Lors du diagnostic d'une anémie, un test sanguin général avec une détermination du nombre de réticulocytes est obligatoire. Le médecin se concentre sur la nature hypochrome et microcytaire de l'anémie. Dans un test sanguin général effectué par la méthode «manuelle», ce qui suit est révélé:

  • diminution de la concentration d'hémoglobine (
  • numération des globules rouges normale ou réduite (12 / L);
  • réduction des couleurs (
  • teneur normale (rarement légèrement augmentée) des réticulocytes (0,2-1,2%);
  • augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR) (gt; 12-16 mm / h);
  • anisocytose (caractéristique des microcytes) et poïkilocytose des globules rouges.

L'erreur dans la détermination des paramètres peut atteindre 5% ou plus. Le coût d'un test sanguin général est d'environ 5 $.

Une méthode précise et pratique de diagnostic et de diagnostic différentiel est la méthode de détermination du nombre de globules rouges sur des analyseurs sanguins automatiques. L'étude est réalisée à la fois dans le sang veineux et capillaire. L'erreur de détermination des paramètres est beaucoup plus faible qu'avec la méthode «manuelle», et est inférieure à 1%. Avec le développement d'une carence en fer, la gravité de l'anisocytose érythrocytaire - RDW (la norme

Les indicateurs biochimiques confirmant une carence en fer dans le corps sont informatifs, mais ils nécessitent un prélèvement sanguin dans une veine et sont assez chers (le coût d'une seule détermination de SJ, OZHSS, SF est supérieur à 33 dollars américains). Le critère le plus important de carence en fer est considéré comme une diminution de la concentration de SF (

La transferrine ne peut pas être saturée en fer de plus de 50%, ce qui est dû à sa structure biochimique, le plus souvent la saturation est de 30 à 40%. Avec une diminution de la saturation en transferrine avec du fer inférieure à 16%, une érythropoïèse efficace n'est pas possible.

Les conséquences d'une anémie non traitée

Les conséquences d'une anémie non traitée peuvent être très diverses, allant d'une hypoxie légère et à peine perceptible des organes et des tissus à la mort. Cela dépend en grande partie de la cause exacte de la chute de l'hémoglobine dans le sang, ainsi que de la gravité de la maladie.

Avec une anémie du premier degré de gravité, les troubles de santé suivants sont possibles:

Diminution de la pression artérielle.

Augmentation de la charge sur le cœur et les vaisseaux sanguins.

La survenue de saignements de nez, qui est plus souvent observée dans l'enfance.

Baisse de l'immunité, qui peut s'exprimer par la fréquence des infections virales respiratoires aiguës chez l'adulte et l'enfant.

Pour le fœtus, l'anémie maternelle est associée à un risque de retard de croissance intra-utérin. Un bébé peut naître avant la date prévue.

Une femme qui souffre d'une légère anémie peut avoir un travail affaibli. Pendant la grossesse, la toxicose peut la chasser. Augmente également la probabilité de saignement.

Une anémie modérée non traitée peut entraîner les complications suivantes:

Dystrophie myocardique. Symptomatiquement, cela se manifeste par un essoufflement, une tachycardie, une arythmie, une expansion des frontières du cœur vers la gauche, une surdité des sons cardiaques, des murmures systoliques.

Une anémie prolongée et sévère peut entraîner une insuffisance circulatoire grave et une insuffisance cardiaque.

L'hypoxie cérébrale mène à la dépression. La qualité de vie du patient est considérablement réduite, il ne dort pas suffisamment la nuit, se sent fatigué pendant la journée.

Le troisième degré d'anémie est une formidable violation de l'organisme, qui peut entraîner de graves conséquences:

Avec un troisième degré d'anémie, la probabilité de décès augmente. Tous les organes souffrent d'hypoxie, leurs performances sont altérées. De plus, un système immunitaire affaibli devient incapable de résister aux infections. Tous ont un parcours prolongé et prolongé. Par conséquent, l'assistance au patient doit être fournie en cas d'urgence.

L'anémie sévère chez les femmes enceintes menace de naissance prématurée, de prééclampsie, de décollement placentaire, de saignement et d'autres complications pendant le travail.

Le plus souvent, l'anémie est bien traitée, mais vous devez consulter un médecin en temps opportun. Si cela n'est pas fait, la violation progressera. Dans l'enfance, l'anémie est un retard de développement mental et physique dangereux.

Afin de détecter en temps opportun le problème existant, vous devez donner régulièrement du sang pour déterminer le niveau d'hémoglobine, ne refusez pas l'observation du dispensaire. Si une personne est à risque de développer une anémie, le médecin peut lui prescrire un apport prophylactique de préparations à base de fer.

Auteur de l'article: Shutov Maxim Evgenievich | Hématologue

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Svetlana Borszavich

Médecin généraliste, cardiologist, avec un travail actif en thérapie, gastro-entérologie, cardiologie, rhumatologie, immunologie avec allergologie.
Maîtrise des méthodes cliniques générales pour le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques, ainsi que l'électrocardiographie, l'échocardiographie, la surveillance du choléra sur un ECG et la surveillance quotidienne de la pression artérielle.
Le complexe de traitement développé par l'auteur contribue de manière significative aux lésions cérébrovasculaires et aux troubles métaboliques du cerveau et aux maladies vasculaires: hypertension et complications causées par le diabète.
L'auteur est membre de la Société européenne des thérapeutes, participant régulier à des conférences et congrès scientifiques dans le domaine de cardiologie et médecine générale. Elle a participé à plusieurs reprises à un programme de recherche dans une université privée au Japon dans le domaine de la médecine reconstructive.

Detonic