Traitement des symptômes de la cardionévrose et médicaments

La cardionévrose est une maladie psychosomatique. Selon la classification internationale - dysfonctionnement végétatif somatoforme. Cela souligne que la maladie de la cardionévrose est également déterminée à la fois par des troubles du cœur et des vaisseaux sanguins et par des problèmes mentaux. Pour la même raison, les psychiatres, répondant à la question de savoir ce qu'est la cardionévrose, l'appellent souvent «névrose d'organe».

Une crise de névrose cardiaque est comparable à un cercle vicieux. Initialement, une anxiété apparaît, une sensation pressante dans la poitrine. L'anxiété se transforme en peur, de plus en plus forte, qui affecte négativement la condition physique et renforce les symptômes. L'attaque disparaît sans troubles fonctionnels notables dans le corps, ce qui ne peut pas être dit des conséquences psychologiques. Une personne a peur de paniquer d'avoir une attaque. Pour remporter la victoire sur la maladie, ce cercle vicieux doit être brisé.

Une personne sujette à des accès de névrose cardiaque ne comprend souvent pas ce qu'est la cardionévrose et prend ses symptômes pour une pathologie cardiaque grave.

Un patient souffrant de véritables douleurs cardiaques décrit brièvement et clairement ses sentiments. Ses mouvements font attention à ne pas provoquer de douleur accrue. Le patient ne montre pas d'émotivité excessive. Mais, bien sûr, seul un examen détaillé peut enfin confirmer ou réfuter la pathologie du cœur.

La cardionévrose (ou comme on l'appelle aussi névrose cardiaque) est une maladie psychosomatique liée aux troubles somatoformes. Le diagnostic officiel de la CIM-10, qui est posé aux patients atteints de cette maladie, est F45.3 - dysfonctionnement du système nerveux autonome somatoforme.

Kardionevroz - Traitement des symptômes de la cardionévrose et médicaments

Avec la cardionévrose, la perception normale d'une personne de sa propre activité cardiaque est perturbée, ce qui entraîne le développement d'une anxiété accrue et de crises de panique.

En règle générale, un survivant d'une crise de névrose cardiaque se souvient une fois de cet état monstrueux pendant de nombreuses années. Et cela ne lui coûte qu'une fois, juste un peu, d'être nerveux, de s'embraser légèrement, d'avoir peur ou de ressentir une douleur inhabituelle, une rechute se produit et encore - de la douleur, de la peur et de la panique.

Ces attaques sont pour la plupart de courte durée: une névrose soudain, comme une vague, se renverse et capitule tout aussi rapidement. Mais, n'ayant aucune idée objective de la situation cardiaque, ne sachant pas avec certitude s'il y a une maladie, un patient atteint de névrose cardiaque, dont il observe les symptômes et le confond avec une autre maladie, il est capable, après s'être tordu lui-même, pour convaincre tout le monde autour de lui et son propre corps, y compris qu'il a vraiment une crise cardiaque.

Naturellement, dans une telle situation, une ambulance est appelée et le patient est immédiatement conduit dans un établissement médical pour établir un diagnostic et commencer le traitement dès que possible. Mais que se passe-t-il vraiment? Une ambulance arrive, un ECG est remis d'urgence au patient. Et il s'avère que le patient est complètement en bonne santé, son cœur est en excellente forme et fonctionne avec fracas, et il n'y a aucune raison à une détérioration soudaine.

Cependant, lorsqu'un patient est examiné par un médecin, seule une tachycardie prononcée est détectée et, dans certains cas, un murmure systolique à l'apex du cœur et une arythmie se font entendre. Lors de la réalisation d'un électrocardiogramme, d'une échocardiographie, d'une surveillance Holter, etc., aucun écart significatif n'est détecté. Même la tachycardie et l'arythmie détectées au moment de l'attaque disparaissent après un certain temps et ne sont pas toujours enregistrées sur l'ECG.

Dans ce cas, la douleur, l'essoufflement et d'autres symptômes ressentis par le patient étaient très forts et d'une intensité similaire à celle de la clinique du syndrome coronarien aigu. Autrement dit, il y a des plaintes et l'examen montre que la personne est en bonne santé.

Ce paradoxe est typique de la névrose cardiaque et des crises de panique.

Attention. Au cours des antécédents médicaux, en règle générale, il s'avère qu'avant le début de l'attaque, le patient a subi une surcharge émotionnelle, de la peur ou du stress. Ces patients ne sont pas des «simulateurs» et ont vraiment besoin de soins médicaux qualifiés. Cependant, leur traitement ne doit pas être pris en charge par un cardiologist, mais par un neurologue, un psychologue ou un psychiatre.

Une crise de panique et une névrose cardiaque sont souvent observées chez les jeunes patients émotifs ayant tendance à l'hypochondrie et aux troubles dépressifs. Ils peuvent également être observés chez les enfants pendant la puberté (sur fond de déséquilibre hormonal), les étudiants lors des examens, les femmes enceintes, etc.

La cardionévrose est une pathologie fonctionnelle du système cardiovasculaire, qui a une nature psychosomatique.

Important La névrose cardiaque diffère des vraies maladies CVS en ce qu'elle n'est pas accompagnée de troubles organiques.

Autrement dit, les symptômes de la cardionévrose sont associés à des troubles fonctionnels temporaires (tachycardie, arythmie, essoufflement, etc.) qui se produisent sur le sol nerveux. Attaque de panique et névrose cardiaque se succèdent souvent. L'histoire du patient au sujet des plaintes est marquée par une coloration émotionnelle.

Dans ce cas, lésions organiques caractéristiques de l'athérosclérose, des maladies coronariennes, des infarctus du myocarde ou d'autres maladies cardiovasculaires (lésions myocardiques, ischémie tissulaire, rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins, troubles hémodynamiques, déséquilibre lipidique sévère (forte augmentation du «mauvais» cholestérol) , etc.), l'examen complet n'est pas révélé.

Attention! Malgré le fait que les premières attaques de névrose cardiaque ne sont pas associées à des maladies organiques du SVC, des attaques fréquentes de névrose cardiaque peuvent augmenter le risque de leur développement.

Par conséquent, après un examen complet et une exclusion de la pathologie cardiaque, les patients atteints de névrose cardiaque sont référés pour un traitement ultérieur à un psychologue, un psychiatre ou un neurologue (en fonction de la gravité de la névrose, des crises de panique, de la dépression et des crises de cardionévrose).

Pathogénèse

La névrose cardiaque est une perturbation du fonctionnement du système nerveux, qui entraîne une perturbation du fonctionnement des organes internes. Dans ce cas, aucune lésion organique ne se produit. Le cœur résiste toujours bien au pompage du sang. Néanmoins, il existe une double violation des connexions du système nerveux autonome avec l'organe:

  1. D'une part, l'état psycho-émotionnel, les peurs et les peurs conduisent à la préparation du système nerveux autonome pour repousser le danger. Le fond hormonal change. Le rôle principal commence à jouer l'adrénaline, la noradrénaline.
  2. En revanche, la chaîne de transmission adéquate des impulsions du cœur vers les centres du système nerveux est perturbée. Son travail normal s'accompagne de sensations de douleur.

Tout cela conduit à l'apparition d'un processus circulaire: un sentiment de danger provoque une montée d'adrénaline, il fait battre le cœur plus rapidement, rétrécit les vaisseaux sanguins, augmente la pression artérielle. Dans le même temps, il y a une certaine perturbation dans la perception des processus se produisant dans le corps, ce qui ne fait qu'augmenter les peurs et conduit à des craintes pour la vie.

L'effet complexe constant des facteurs exogènes et endogènes est la cause du déséquilibre dans le mécanisme complexe de régulation de l'activité du cœur et des vaisseaux sanguins. L'hypothalamus joue un rôle de coordination.Par conséquent, le lien initial dans la pathologie est l'inadéquation des signaux de la zone hypothalamique et du cortex cérébral.

La violation de la régulation provoque une augmentation de l'activité des systèmes sympatho-surrénalien et cholinergique et une augmentation de la sensibilité des récepteurs périphériques. Tout cela entraîne une réaction excessive des organes aux signaux du système nerveux central, des troubles métaboliques, qui se manifestent par des réactions inadéquates à la situation: tachycardie, tachypnée au repos, contractions cardiaques inefficaces, altération du tonus vasculaire jusqu'au spasme périphérique et augmentation de la pression artérielle . Les échecs de la régulation neurohumorale se manifestent plus souvent dans le contexte d'un stress physique ou émotionnel.

Les causes du développement de la cardionévrose

Le développement de la maladie peut être dû à de nombreux facteurs. Chocs mentaux, traumatismes physiques, problèmes familiaux, insatisfaction à l'égard de la vie sexuelle, surmenage dû au travail ou aux études, mauvaise alimentation, mauvaises habitudes - tout cela peut servir d'élan à l'apparition de la maladie.

Pour le corps féminin, une telle impulsion est généralement causée par des troubles du système endocrinien qui surviennent à l'adolescence, pendant la ménopause ou pendant la grossesse. Le manque d'hormones dans les ovaires peut également provoquer une cardionévrose.

L'activité physique d'une personne joue un rôle important dans la progression de la maladie. Les personnes qui exercent activement et régulièrement n'ont pratiquement aucun trouble psychosomatique, y compris la cardionévrose.

Les personnes ayant un état psycho-émotionnel instable sont particulièrement sensibles à cette pathologie. Ils ne peuvent pas faire face à une situation stressante, entraînant un état psychosomatique douloureux. Les personnes âgées atteintes de démence sénile ou de la maladie d'Alzheimer souffrent également souvent de névrose cardiaque.

Pour provoquer le développement ultérieur de la pathologie, les infections virales peuvent. Les patients atteints du SRAS ou de la grippe sont plus susceptibles de montrer des signes de pathologie.

Chez les enfants, une attaque névrotique cardiaque se produit parfois avec une peur ou une excitation intense (avant les examens ou la chirurgie).

La cardionévrose étant une maladie psychosomatique, les facteurs qui la provoquent sont divisés en physique et psychogène, et ont parfois un caractère mixte:

  • blessures (physiques, mentales);
  • stress lié au travail ou aux études (examens, horaires irréguliers, etc.),
  • violation du sommeil et du repos, manque de sommeil;
  • alimentation déséquilibrée, malbouffe;
  • insatisfaction sexuelle;
  • les effets des substances toxiques (alcool, drogues, tabac);
  • Conflits
  • le stress et les problèmes psychophysiques qui en découlent;
  • déséquilibre hormonal.

Rhume et maladies infectieuses, troubles pathologiques du système cardiovasculaire: péricardite, myocardite, endocardite, malformations, conséquences du rhumatisme articulaire aigu peuvent devenir les causes de la cardionévrose.

Il existe de nombreuses raisons pour le développement de la cardionévrose, et souvent cette pathologie se développe dans le contexte d'une combinaison de plusieurs facteurs prédisposants. Cette maladie est provoquée par des troubles du fonctionnement du système nerveux, qui provoquent une disharmonie dans le travail du cœur.

De nombreux patients ressentent des douleurs cardiaques pour la première fois (le principal symptôme de la cardionévrose) après une situation stressante, qui peut être causée par des querelles au sein de la famille, des troubles sexuels, des troubles au travail, la perte d'un être cher, des sentiments lors des examens, des nouvelles de maladies, etc. Les facteurs prédisposants au développement de ces maladies peuvent devenir:

  • changements hormonaux (adolescence, grossesse, ménopause);
  • stress chronique;
  • maladies prolongées;
  • manque chronique de sommeil;
  • intoxication chronique et mauvaises habitudes;
  • effort physique fréquent et excessif;
  • la malnutrition.

Il existe un grand nombre de causes possibles et de conditions préalables à la survenue d'une cardionévrose. Malgré le fait que le cœur se contracte automatiquement, le système nerveux humain perçoit et régule l'activité cardiaque. En cas de dysfonctionnement dans son travail, en particulier dans la partie végétative, il y a violation de la relation normale entre le cerveau et le système cardiovasculaire.

En conséquence, une personne peut avoir le sentiment que le cœur ne fonctionne pas correctement, avec des interruptions ou des sensations douloureuses. Les principales causes de tels problèmes dans le fonctionnement du système nerveux peuvent être:

  • situations de stress sévères ou prolongées, chocs mentaux, récents et passés;
  • instabilité mentale et labilité émotionnelle, caractéristiques individuelles du personnage (anxiété, suspicion), accentuation ou trouble de la personnalité;
  • maladies du système endocrinien, problèmes métaboliques, dysfonctionnements du métabolisme hormonal, en particulier lors de la restructuration du corps (adolescence, grossesse);
  • surmenage physique, mental ou émotionnel permanent, manque de sommeil;
  • mode de vie malsain - mode de travail et de repos instable, tabagisme, consommation d'alcool, de stupéfiants ou de substances psychoactives;
  • maladies à long terme qui affaiblissent le système immunitaire et augmentent le contexte général alarmant;
  • maladie cardiovasculaire, infarctus du myocarde ou accident vasculaire cérébral;
  • carence en ferritine ou en fer sérique dans le sang.

Le plus souvent, la névrose cardiaque survient lorsqu'il existe plusieurs causes ou facteurs provoquants, mais parfois un seul suffit - par exemple, une exposition à un stress sévère. Les principaux groupes à risque sont les jeunes ayant une psyché vulnérable et les personnes âgées atteintes d'un grand nombre de maladies chroniques.

Le niveau d'activité physique est également d'une grande importance. Les personnes qui préfèrent un mode de vie actif et font du sport, ou qui passent beaucoup de temps au grand air, sont beaucoup moins susceptibles de souffrir de névrose cardiaque que celles qui mènent un mode de vie inactif.

Il est à noter que les manifestations de la névrose cardiaque sont souvent caractéristiques des personnes qui évitent le sport et toute activité physique. Ils fument, boivent de l'énergie, du café, du thé fort et, dans certains cas, de l'alcool. Souvent, ils sont seuls, incertains d'eux-mêmes, incapables de réaliser leurs capacités, ils croient que la société les sous-estime. Déprimé, ne croyez pas au bien. Facilement vulnérable. Le plus souvent, les crises sont caractéristiques des personnes atteintes de neurasthénie.

- Traitement des symptômes de cardionévrose et médicaments

Le trouble est diagnostiqué chez les personnes de professions créatives, enceintes, lors de changements hormonaux soudains. À un âge avancé, la cardionévrose peut être l'une des manifestations de la maladie d'Alzheimer.

Cependant, le trouble ne se manifeste pas toujours uniquement dans le groupe de personnes décrit. Il frappe à la fois un esprit fort et une personne physique. Un traumatisme mental grave, une maladie prolongée entraîne des manifestations pathologiques associées à la névrose cardiaque.

Les principales causes de violations sont:

  1. Stress associé aux examens, conflit, relocalisation, décès, maladie grave des proches.
  2. Mauvaises habitudes.
  3. Maladies infectieuses graves. Chez les personnes prédisposées à la pathologie, même la grippe ou l'otite moyenne à long terme peuvent la provoquer.
  4. Surmenage. Le stress mental et physique affaiblit le corps, le rendant sensible aux traumatismes psychologiques.
  5. Déséquilibre hormonal. Cela est démontré par des épisodes fréquents de cardionévrose chez les femmes ménopausées pendant la grossesse, ainsi que chez les adolescentes.
  6. Blessure craniocérébrale.

La pathologie fait référence aux maladies polyétiologiques, par conséquent, la détermination de la cause principale entraîne une complexité suffisante. Il existe deux groupes de facteurs: prédisposant et causant directement cette condition. Un contexte favorable au développement de la maladie chez les jeunes est la labilité du système nerveux, l'hypersensibilité, une tendance aux réactions hystériques ou dépressives, chez les personnes âgées - des maladies du SNC qui provoquent une instabilité des réactions psycho-émotionnelles.

  • Facteurs psychogènes. Le développement de la pathologie est facilité par des conditions ou des événements qui ont une couleur émotionnelle négative prononcée. Ceux-ci comprennent certains troubles mentaux du niveau névrotique (névrose, phobie), des chocs sévères éprouvés (catastrophes naturelles, catastrophes, perte d'êtres chers), des stress aigus et chroniques, des conditions de vie sociales et économiques défavorables.
  • Un fond hormonal instable. Le plus souvent, les femmes souffrent d'un déséquilibre des hormones sexuelles: œstrogène, progestérone. La probabilité de symptômes augmente pendant la puberté, la ménopause, la grossesse et l'accouchement, avec l'utilisation de médicaments hormonaux (principalement des contraceptifs oraux), la formation de tumeurs hormonales. Chez l'homme, la cardionévrose peut être diagnostiquée à la puberté, en présence de troubles endocriniens.
  • Effets physiques et chimiques. La maladie se développe à la suite d'une fatigue excessive chronique, y compris chez les personnes ayant un travail mental sur fond d'inactivité. Les facteurs provoquants sont les effets constants des vibrations, du bruit, de la lumière directe du soleil, des changements de température, ainsi que de l'intoxication chronique par des poisons domestiques, des sels de métaux lourds, des drogues et certains groupes de drogues, l'abus d'alcool et de boissons caféinées.
  • Processus infectieux. Les infections focales des voies respiratoires supérieures et du système nerveux entraînent principalement une cardionévrose: amygdalite chronique, sinusite, rhinosinusite, pharyngite, trachéite, maladies respiratoires aiguës, méningite, encéphalite, neurosyphilis, névrite de diverses localisations. Les agents responsables des infections peuvent être des virus, des bactéries, des champignons, des protozoaires.

La base de la survenue d'attaques de cardionévrose est les troubles psychosomatiques.

La médecine psychosomatique est la direction de la psychologie qui étudie le rôle des facteurs psychologiques dans la pathogenèse du développement des maladies somatiques, ainsi que leur influence sur le cours des pathologies chroniques existantes.

Important Une maladie psychosomatique peut être classée à condition que le lien entre les crises et les effets émotionnels (mentaux) provoquants ait été établi et que, lors d'un examen complet, les autres causes des symptômes d'un patient dérangeant soient exclues.

L'impact des facteurs psychogènes sur le système nerveux et cardiovasculaire est particulièrement prononcé. Dans la plupart des cas, le stress émotionnel agit comme un facteur déclenchant dans le développement d'une crise hypertensive, de l'angine de poitrine, d'un infarctus du myocarde ou d'un accident vasculaire cérébral.

Selon les statistiques, chez les patients souffrant de dépression ou de névrose prolongée, le risque de développer des maladies cardiovasculaires est plus élevé que chez les autres personnes. Il convient de noter que les personnes émotionnellement stables qui pratiquent régulièrement des sports n'ont pas de crises de cardionévrose.

Classification

Il n'y a pas de classification universellement acceptée de la cardionévrose. En pratique clinique, la sévérité de la maladie est utilisée en fonction de la sévérité, en tenant compte d'un certain nombre de critères: fréquence cardiaque, présence et fréquence des crises végétatives-vasculaires, localisation et intensité du syndrome douloureux, dépendance de la sévérité des symptômes sur activité physique. Il existe trois degrés de gravité de la pathologie:

  • Flux facile. La capacité de travail et l'activité sociale du patient sont pleinement préservées, il y a une légère diminution de la capacité à effectuer un travail acharné. La douleur derrière le sternum est modérée, apparaît après un effort psycho-émotionnel ou physique, il n'y a pas de paroxysmes. Les troubles respiratoires n'affectent pratiquement pas l'état du patient, les perturbations de l'ECG ne sont pas détectées. Un traitement médicamenteux n'est généralement pas nécessaire.
  • Cours modéré. Une partie importante du temps, les symptômes sont absents ou légers, pendant la période d'exacerbation, l'invalidité diminue jusqu'à sa perte temporaire. Syndrome douloureux exprimé, n'ayant pas de lien clair avec les charges, des crises vasculaires sont possibles. La tachycardie apparaît soudainement, le pouls est supérieur à 100 battements par minute. Il est recommandé d'effectuer un traitement médicamenteux.
  • Bien sûr. De multiples symptômes persistants sont caractéristiques, affectant plusieurs organes et systèmes. L'invalidité est gravement réduite ou absente, une tachycardie constante, des troubles du rythme, une hypertension artérielle sont détectés. Essoufflement prononcé, gonflement des membres inférieurs, insomnie. Une prise systématique de médicaments est nécessaire.

Les causes du développement de la cardionévrose

Les symptômes de la cardionévrose se produisent en raison d'une altération du fonctionnement du système nerveux. Mais ses raisons exactes sont difficiles à identifier. Il est nécessaire de prendre en compte tous les facteurs provoquant la cardionévrose dans le complexe.

L'élan pour la manifestation des symptômes de la cardionévrose peut être:

  • surmenage physique;
  • stress et dépression chroniques;
  • psychotraumatisme;
  • conflits familiaux et professionnels;
  • dysfonctionnements sexuels;
  • les troubles du sommeil;
  • fortes fluctuations du fond hormonal;
  • régime malsain (y compris les régimes durs);
  • abus d'alcool et d'autres substances nocives.

Les autres facteurs de risque de cardionévrose sont les affections chroniques: lésions infectieuses, hypertension, dystonie végétative-vasculaire, dysfonctionnements thyroïdiens, cardiosclérose athérosclérotique et autres.

Ils associent souvent le développement de la cardionévrose à l'infériorité congénitale des cellules cérébrales dans le cerveau et à d'autres pathologies héréditaires.

Le plus souvent, la cardionévrose se manifeste:

  • chez les personnes éprouvant un stress constant;
  • les athlètes avec leurs surcharges physiques;
  • bourreaux de travail qui mettent une carrière au-dessus de la santé;
  • chez les femmes hystériques;
  • adolescents impressionnables;
  • ceux qui sont sujets à une maîtrise de soi excessive et au perfectionnisme.

L'hypodynamie, les troubles du sommeil, d'autres manifestations d'un mode de vie malsain peuvent également devenir les causes de la maladie et entraîner l'apparition de symptômes de cardionévrose.

Le plus souvent, la cardionévrose est diagnostiquée chez les patients d'un jeune âge (les femmes souffrent de cardionévrose plus souvent que les hommes).

Les facteurs prédisposants au développement de la cardionévrose peuvent être:

  • changements hormonaux (puberté, grossesse, ménopause, etc.);
  • longue fatigue excessive (travail acharné, période d'examen des étudiants, examens finaux et admission dans un établissement d'enseignement supérieur, etc.);
  • relocalisation, changement de travail, vols fréquents, voyages d'affaires, etc .;
  • fumer, boire, abus de café et de thé fort;
  • mode de vie sédentaire;
  • stress, dépression, névrose, manque d'émotions positives, peurs fréquentes, anxiété constante, sentiment de solitude, manie, psychose, etc.;
  • insomnie prolongée;
  • la présence d'un traumatisme psychologique profond, débutant dans l'enfance;
  • un changement brusque dans un environnement familier, sortir de la «zone de confort».

2 Les principaux signes de la maladie

Les symptômes de la cardionévrose se manifestent de façon brutale et inattendue, le plus souvent chez les personnes sujettes à des maladies similaires (suspectes, ayant diverses phobies et peurs, sujettes à des attaques de panique). Le principal signe de la présence d'une pathologie est une douleur pressante dans le cœur. D'autres symptômes (secondaires) peuvent survenir:

  • faiblesse et léthargie;
  • Pression artérielle faible;
  • manque d'air, difficulté à respirer;
  • les troubles du sommeil;
  • arythmie, interruptions du pouls;
  • sueur froide;
  • sensation constante d'inconfort.

Une attaque végétative peut durer de plusieurs minutes à plusieurs jours. La période de rémission (disparition partielle ou complète des signes de la maladie) dure parfois des années. Une personne qui a éprouvé les symptômes de la maladie devient sensible aux attaques de panique et commence à craindre pour sa vie.

Névrose cardiaque - Symptômes

Une attaque de cardionévrose commence soudainement et ressemble à une douleur intense au cœur. La douleur est décrite par les patients comme une pression, une constriction, une couture ou une brûlure. En plus des symptômes de douleur de nature différente, on observe une tachycardie (rythme cardiaque rapide) et une extrasystole (contractions cardiaques extraordinaires). En plus des douleurs thoraciques, d'autres symptômes physiologiques peuvent être présents:

  • respiration superficielle, incapacité à respirer profondément, suffocation;
  • étourdissements, perte possible de conscience;
  • fortes fluctuations de la pression artérielle;
  • pâleur ou rougeur du visage;
  • insomnie;
  • faiblesse, sueur froide, fatigue;
  • sensation générale d'inconfort.

L'attaque s'accompagne également de manifestations psychophysiologiques:

  • anxiété incontrôlée et pensées obsessionnelles à propos de la mort;
  • sautes d'humeur;
  • irritabilité accrue;
  • état déprimé.

Les symptômes de la cardionévrose, en particulier chez les femmes, sont souvent décrits par eux de manière excessive émotionnellement, peuvent même être exagérés. Des comparaisons vives et inhabituelles, des pressentiments imaginaires, des gestes sont utilisés. Chaque nouvelle attaque est caractérisée par de nouvelles épithètes.

Le premier épisode de cardionévrose apparaît soudainement et le patient ressent un rythme cardiaque fort et une accélération du rythme cardiaque. Il peut sentir que le pouls bat littéralement dans chaque cellule du corps, la peau est couverte de sueur froide et il y a une sensation de perte de conscience imminente. Le patient peut ressentir un manque d'air, de la douleur ou un inconfort dans le cœur et un sentiment de peur.

Par la suite, le patient éprouve toujours la peur d'une nouvelle crise de cardionévrose. La fréquence de ces attaques peut être différente - de 1 à 5 fois par jour ou 1 à 2 fois par an. Ils apparaissent après une tension mentale ou physique.

Le type de douleur cardiaque dans la névrose cardiaque est particulièrement remarquable. Les patients décrivent leurs sentiments de différentes manières:

  • «Étau de préhension»;
  • «Un corset serré resserre la paroi thoracique»;
  • «Une bosse apparaît en raison d'un mal de gorge»;
  • «Le cœur augmente (ou diminue) de taille»;
  • «Vide dans la poitrine»;
  • «Le cœur est couvert de glace»;
  • «Le cœur s'arrête»;
  • «Le cœur brûle de feu», etc.

Une caractéristique de ces descriptions est toujours leur coloration émotionnelle. Dans certains cas, avec une nouvelle attaque, la caractéristique de la douleur peut être différente.

La douleur cardiaque (ou cardialgie) avec cardionévrose peut être la suivante:

  • douleurs constantes et se transformant en une douleur pulsatoire dans la région du cœur, accompagnée d'une augmentation de la sensibilité du mamelon gauche;
  • douleur aiguë, accompagnée de compression, de compression ou de brûlure dans l'hypochondre gauche ou le cœur;
  • éclatement et sensation de vide dans la région du cœur;
  • des picotements, des pincements, des coupures, des pressions, une douleur sourde sourde et tendue dans la région du cœur;
  • douleur irradiant vers l'omoplate, la colonne vertébrale, le bas du dos, le cou et les organes génitaux;
  • douleur capturant toute la gauche s>maxresdefault 6 - Traitement des symptômes de la cardionévrose et médicaments

Lorsqu'il parle avec des supérieurs, lors d'une visite chez un médecin, lorsqu'il regarde un film émotionnel ou avant de parler à un grand nombre de personnes, le patient peut ressentir un battement de cœur et ses mains transpireront. Le bien-être et l'humeur peuvent souvent changer au cours de la journée. Beaucoup de patients notent que le matin, ils ont «un afflux de pensées douloureuses», ce qui entraîne une détérioration du bien-être, et lorsqu'ils sont distraits par d'autres soucis, tous les symptômes peuvent disparaître.

Les symptômes de la névrose cardiaque peuvent survenir chez les patients dans différentes combinaisons et avec différentes intensités. Une telle variété est typique des maladies mentales et psychosomatiques, et les manifestations du trouble peuvent varier d'attaques légères à court terme qui se produisent sporadiquement à l'occurrence quotidienne et l'intensification des symptômes avec des attaques de panique dépliées concomitantes.

La névrose cardiaque est généralement paroxystique et s'accompagne d'une combinaison des symptômes suivants:

  • une sensation de douleur ou d'inconfort dans la poitrine. La nature de la douleur peut être des piqûres, des brûlures, des constrictions ou tout autre. Souvent, la douleur n'a pas de localisation exacte et peut être à la fois modérée et assez sévère, mais elle n'interfère pas avec les mouvements du patient;
  • sentiment subjectif d'augmentation du rythme cardiaque ou, au contraire, de décoloration à court terme du cœur (extrasystoles);
  • faiblesse générale, une condition caractérisée par des patients comme un évanouissement, bien qu'il n'y ait pas de danger réel de perte de conscience;
  • douleur dans les tempes, vertiges psychogènes, instabilité et troubles de la marche;
  • tremblements dans le corps, engourdissement des membres, transpiration excessive;
  • rougeur ou pâleur de la peau, sensation de chaleur, bouche sèche;
  • accélération de la fréquence cardiaque, augmentation de la pression artérielle;
  • essoufflement, respiration superficielle, laborieuse ou rapide, sensation de manque d'air;
  • anxiété, peur de la mort, maladie, folie ou condamnation des autres. Le plus souvent - panique peur de mourir d'une crise cardiaque, d'un accident vasculaire cérébral ou d'un arrêt respiratoire
  • avec une évolution modérée et sévère pendant les crises, une déréalisation et une dépersonnalisation sont possibles.

En règle générale, le patient commence à «écouter» en permanence les symptômes émergents de la névrose cardiaque, et une telle attention à eux ne provoque qu'une augmentation de la cardionévrose. En plus des symptômes qui sont observés immédiatement au moment des crises de cardionévrose, les patients ont souvent des troubles du sommeil et une anxiété accrue.

L'attaque elle-même se développe sur le même principe que pour les troubles phobiques anxieux. Tout d'abord, une personne remarque une violation réelle ou apparente du cœur, par exemple de nature arythmique. Cette violation provoque un sentiment de peur et de concentration sur le travail du système cardiovasculaire, puis deux options sont possibles.

ExternalLink shutterstock 683169130 - Traitement des symptômes de cardionévrose et médicaments

Les premières attaques de panique sont difficiles à tolérer par le patient, et à l'avenir, il commence à s'attendre à une nouvelle AP, augmentant ainsi sans le savoir son propre passé alarmant et provoquant leur apparition. Il existe un cercle vicieux et seul un traitement adéquat permet de le briser.

Les symptômes de la névrose cardiaque sont à bien des égards similaires aux symptômes de maladies du système cardiovasculaire, mais il n'y a pas de pathologie organique concomitante, par conséquent, un cardiologist après l'examen nécessaire dirigera le patient vers un autre spécialiste - un psychiatre, un psychothérapeute ou un neurologue. Parfois, la cardionévrose se développe dans le contexte de la présence de vraies maladies cardiovasculaires, ce qui nécessite la collaboration de deux ou plusieurs médecins dans la prise en charge du patient.

Après un fort stress émotionnel en situation de stress, la cardionévrose se développe. Ses symptômes sont associés à une gêne cardiaque, des troubles mentaux, des troubles autonomes.

La durée de l'attaque est de 15 minutes, mais elle peut être de plusieurs heures.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Cœur

Les principales plaintes des patients atteints de névrose cardiaque sont associées à des douleurs cardiaques, des troubles du rythme, des palpitations. La douleur peut varier en intensité, en emplacement, en nature. Ainsi, une douleur sourde et compressive sous l'omoplate, derrière le sternum, apparaît souvent. Ils s'étendent au bras gauche, au cou, à la colonne vertébrale.

Dans les cas graves, une personne est appelée ambulance, mais les médecins ne trouvent rien d'autre qu'une violation du rythme cardiaque et de la pression. Les lésions organiques ne sont pas détectées, l'électrocardiogramme ne montre également souvent aucun changement.

Toute situation désagréable - une file d'attente, le refus d'accepter des documents, un retard, un réveil avec la compréhension que tous les problèmes ne peuvent pas être résolus en une journée, provoque une tachycardie. Le cœur se met à battre à un rythme effréné, ne se calmant parfois que la nuit.

D'autres troubles du rythme cardiaque sont également notés. Le patient décrit une condition dans laquelle l'organe principal de pompage du sang arrête son travail, puis commence soudainement à fonctionner trop rapidement, comme s'il essayait de voler hors de la poitrine. Les signes de bradycardie sont extrêmement rares.

Navires

La névrose cardiaque s'accompagne d'une augmentation de la pression artérielle. La situation s'aggrave en présence d'une tendance aux pathologies vasculaires, à la dystonie végétative-vasculaire. Un essoufflement apparaît, les membres deviennent plus froids, la peau pâlit, le visage commence à brûler. Parfois, les mains tremblent. La transpiration, un engourdissement est noté, comme si la chair de poule courait autour de la peau. Des mouches apparaissent dans les yeux, un doublement des objets peut être noté.

Une personne ressent une terrible faiblesse, des étourdissements. Dans certains cas, la pression chute tellement que le patient perd connaissance.

De la part du système digestif, les symptômes incluent des douleurs abdominales, des ballonnements, des flatulences. Des éructations, des nausées apparaissent, souvent accompagnées de diarrhée. Constipation possible.

Habituellement, même l'apparition de nourriture au moment de l'attaque provoque une sensation d'intolérance et même des vomissements. Une sensation de bosse apparaît dans la gorge.

Système génito-urinaire

ExternalLink shutterstock 246950611 - Traitement des symptômes de cardionévrose et médicaments

Chez les patients atteints de névrose cardiaque, une miction plus fréquente est notée. Démangeaisons, des douleurs apparaissent dans la région génitale.

Système respiratoire

Des symptômes de névrose cardiaque apparaissent également dans le système respiratoire. Une personne étouffe, une grave pénurie d'air. Il ne peut pas respirer profondément. Une respiration fréquente et peu profonde, une toux sèche et persistante peuvent être notées.

La cardionévrose s'accompagne de changements psycho-émotionnels temporaires. Il s'agit d'une tendance à une augmentation de l'anxiété, de la dépression, de l'anxiété, des larmes. Une personne devient colérique, irritable. Perd la capacité de voir quelque chose de bien, de positif. Des troubles du sommeil sont notés - l'insomnie apparaît la nuit, la somnolence pendant la journée.

Une crise de panique apparaît, associée à une forte peur de la mort, qui ne peut être apaisée. Je ne peux pas y faire face tout seul. Les signes comprennent des manifestations de psychose - perception altérée de la réalité. Il y a une tendance aux réactions hystériques.

La symptomatologie est variable, sa gravité varie considérablement. Les manifestations de la maladie sont non spécifiques, ce qui complique grandement le diagnostic. L'apparition est soudaine, avec un grand nombre de symptômes, dont l'intensité dépend du facteur causal, de l'état général du patient. Après un stress sévère, la cardionévrose se développe fortement, et dans le contexte d'une infection ou d'un surmenage, progressivement.

Quelle est la fonction de diagnostic?

Les symptômes de la cardionévrose se croisent avec des signes de maladies d'autres organes internes. Ce n'est qu'avec l'aide d'un diagnostic différentiel que l'angine de poitrine, la myocardite, les dysfonctionnements fonctionnels de la glande thyroïde, l'ostéochondrose et d'autres maladies graves peuvent être exclus. Pour obtenir un diagnostic précis, un cardiologist prescrira des études:

  • méthode électrocardiographique cardiaque (ECG);
  • radiographies du rachis cervical et thoracique;
  • glande thyroïde par ultrasons;
  • sucre dans le sang et hormones.

De plus, une surveillance Holter quotidienne avec surveillance de la pression artérielle peut être nécessaire.

Il est très important d'examiner le patient, de mener une enquête sur les causes et les symptômes des crises, la durée de la maladie. La névrose cardiaque est diagnostiquée avec les critères suivants:

  1. Répétition des symptômes en continu ou pendant trois mois.
  2. Association directe des symptômes avec un déséquilibre hormonal ou un stress.
  3. Signes de troubles du système nerveux autonome: hypotension artérielle, transpiration des extrémités, froideur, tachycardie, marbrure de la peau.

Une fois le diagnostic posé, le conseil sur la façon de traiter la névrose cardiaque chez un patient doit être effectué simultanément par un cardiologiste, médecin généraliste et neuropsychiatre pour la réussite du traitement. Les efforts combinés des médecins aideront à développer un chemin de traitement optimal.

Pour le diagnostic de la cardionévrose, en plus d'examiner et d'interviewer le patient, des études supplémentaires sont prescrites qui peuvent exclure la présence d'une pathologie cardiaque organique.

Le complexe des procédures de diagnostic comprend:

  • ECG;
  • ECG Holter et surveillance de la pression artérielle;
  • tests fonctionnels avec charge cardiaque (tapis roulant ou ergométrie vélo);
  • Échographie cardiaque.

En l'absence de modifications du fonctionnement du cœur et des plaintes du patient concernant la cardialgie, la cardionévrose est diagnostiquée.

La cardionévrose est le soi-disant diagnostic d'exclusion - avant sa formulation, il est nécessaire de confirmer l'absence de pathologies cardiaques organiques. Par conséquent, il est nécessaire d'effectuer la quantité de recherche prescrite par le cardiologiste.

Habituellement, cela comprend l'électrocardiographie, l'échographie, la surveillance quotidienne par Holter, la numération formule sanguine générale, la radiographie pulmonaire. Si nécessaire, après lecture des résultats, le médecin vous prescrit un examen complémentaire.

Le diagnostic différentiel de la cardionévrose est effectué en relation avec des maladies présentant des symptômes similaires: maladie coronarienne, myocardite, infarctus du myocarde, anévrisme aortique, pleurésie. La différenciation est réalisée avec d'autres pathologies dans lesquelles la douleur peut irradier dans la région du cœur: coliques hépatiques ou intestinales, pancréatite aiguë, œsophagite par reflux. Une attention particulière est portée à l'exclusion des lésions rhumatismales du cœur, du système valvulaire.

Contrairement aux maladies cardiaques organiques, en cas de névrose cardiaque, une personne ne peut pas indiquer avec précision l'emplacement de la douleur. La nature de la douleur peut également changer et la prise de nitroglycérine n'aide pas à la soulager, à l'exception de l'effet placebo possible. Cependant, les tranquillisants aux benzodiazépines (phénazépam, diazépam, alprazolam et autres) aident à arrêter rapidement et efficacement l'attaque.

La névrose cardiaque peut également être distinguée d'une crise cardiaque ou d'une douleur dans l'angine de poitrine par une mobilité accrue des patients. Avec une véritable cardialgie, les patients ne font généralement pas de mouvements inutiles et limitent même le contact avec d'autres personnes en raison d'une douleur aiguë.

Le diagnostic de «cardionévrose» est posé si les conditions suivantes sont remplies:

  • selon les résultats des études, les changements pathologiques du système cardiovasculaire sont absents. Il peut y avoir des perturbations minimes du rythme qui ne sont pas associées à des maladies du cœur ou des vaisseaux sanguins (tachycardie cardiaque, bradycardie, extrasystoles solitaires);
  • il n'y a aucune autre raison de douleur dans la région de la poitrine. (névralgie intercostale, maladie pulmonaire, œsophage, ulcère d'estomac, cyphose / scoliose avec douleur, etc.);
  • la connexion des symptômes avec la tension nerveuse, une anxiété accrue du patient, des expériences névrotiques caractéristiques;
  • les saisies sont répétées pendant au moins trois mois.

A cardiologist n'est pas impliqué dans les symptômes et le traitement de la névrose cardiaque. Sa tâche est d'exclure les pathologies cardiovasculaires organiques et d'orienter le patient vers un spécialiste spécialisé - psychiatre, psychothérapeute ou neurologue.

ExternalLink shutterstock 696963568 - Traitement des symptômes de cardionévrose et médicaments

Si vous soupçonnez une névrose cardiaque, vous devriez consulter un médecin. En raison du fait que les symptômes sont très similaires aux pathologies cardiaques, il est nécessaire de procéder à un examen pour exclure ces dernières.

Les études suivantes sont réalisées:

  1. Test sanguin, général, biochimie. Dans certains cas, il est recommandé de faire un test de statut hormonal.
  2. Électrocardiographie Il est prescrit d'exclure les pathologies du cœur, en particulier l'infarctus du myocarde.
  3. Échographie À la discrétion du médecin traitant, une échographie du cœur, des vaisseaux sanguins et de la glande thyroïde est effectuée. Parfois dopplerographie prescrite des vaisseaux sanguins.
  4. Surveillance Holter. L'étude vous permet d'enregistrer les caractéristiques du cœur pendant la journée et d'identifier plus tard les caractéristiques de la perturbation du rythme.
  5. Ergométrie du vélo. Nous étudions la sensibilité d'une personne à une lourde charge afin de détecter une insuffisance cardiaque latente. Parfois, un test sur tapis roulant est utilisé.
  6. Roentgenography. Votre médecin peut recommander une radiographie de la colonne vertébrale dans le cou et la poitrine.

Si les examens n'ont montré aucun signe de lésion du système cardiovasculaire, le diagnostic de cardionévrose est déterminé. Signes de cette violation en dérangeant une personne sous la forme d'une attaque inattendue plusieurs fois sur trois mois.

Les mesures diagnostiques sont effectuées par des thérapeutes et cardiologistes, lorsqu'un élément névrotique et fonctionnel important est détecté, un psychiatre, un psychothérapeute et un neurologue sont impliqués dans l'examen. La symptomatologie de la cardionévrose est assez évidente, cependant, sa similitude avec les signes d'autres pathologies cardiaques nécessite l'exclusion des lésions organiques du cœur et des vaisseaux sanguins, et d'autres maladies somatiques. Les diagnostics complets comprennent:

  • Enquête, inspection. Les données sont plutôt rares, non spécifiques. La cardionévrose est indiquée par l'apparition des premiers symptômes à un jeune âge, leur durée, leur relation avec les irritants. Une acrocyanose, des tremblements des doigts, un comportement agité, une pâleur ou une rougeur de la peau peuvent être détectés. A la palpation, une transpiration excessive, un refroidissement des extrémités sont notés. Souvent détecté une pulsation accrue des artères carotides, une douleur des côtes, des espaces intercostaux. La taille du cœur avec percussion est inchangée. L'auscultation révèle des perturbations du rythme, donne une idée de la fréquence des contractions, des tonalités supplémentaires et du bruit. Lors de la mesure de la pression artérielle, sa labilité est notée, une asymétrie à droite et à gauche est possible.
  • Électrocardiographie La technique permet d'évaluer la fréquence, la nature du rythme, de détecter l'extrasystole, l'arythmie, les troubles de la conduction cardiaque et d'éliminer les dommages organiques (ischémie myocardique, dommages au muscle cardiaque par des agents toxiques). Lors d'un ECG avec ergométrie à vélo, les changements sur la bande avec névrose cardiaque sont corrélés à une diminution de la capacité de travail, une augmentation des symptômes.
  • Échocardiographie. L'étude est utilisée pour exclure les dommages aux valves, les anomalies cardiaques organiques (accords supplémentaires, cavités dans les ventricules). La taille des chambres est estimée, l'épaisseur de leurs parois, ce qui avec la cardionévrose est généralement conforme à la norme. Chez les personnes ayant une évolution sévère de la maladie, une diminution du débit cardiaque, la vitesse globale des fibres cardiaques, ce qui indique une violation de la fonction contractile du myocarde.
  • Recherche en laboratoire. L'analyse clinique et biochimique du sang ne montre pas un niveau élevé de leucocytes, ESR, protéine C-réactive, facteurs de phase aiguë, ce qui permet d'exclure la fièvre rhumatoïde et d'autres immunopathologies. Niveaux importants d'ALT, d'AST, de myoglobine, de troponines comme marqueurs des dommages myocardiques. Un changement dans le rapport physiologique des électrolytes est nécessaire pour le diagnostic différentiel de l'arythmie.

Le diagnostic est posé en présence de certains critères: la durée des symptômes, le lien avec un facteur provoquant caractéristique, la sévérité de la composante psycho-émotionnelle et l'absence de pathologies somatiques. Le diagnostic différentiel de la cardionévrose est réalisé avec des maladies qui donnent un tableau clinique similaire avec le principal symptôme sous la forme de douleur derrière le sternum: maladie coronarienne, myocardite, infarctus du myocarde, anévrisme aortique exfoliant, pleurésie.

Cette maladie n'entraîne pas de conséquences sous forme de pathologies organiques. Quel est le danger de la cardionévrose? Une violation grave de la qualité de vie des personnes malades. En plus du fait que les symptômes de la cardionévrose eux-mêmes lors d'une attaque sont extrêmement désagréables, une personne commence à s'attendre à une nouvelle vague de panique avec toute excitation. Il interfère avec une vie pleine, le travail, les relations personnelles.

Le diagnostic de la cardionévrose est assez difficile. Lors de l'entretien avec un patient, les médecins prennent en compte les symptômes suivants:

  • régularité des symptômes;
  • la présence de troubles neurologiques en plus de la cardialgie;
  • la présence dans la vie d'un patient atteint de névrose cardiaque d'une surcharge émotionnelle ou de changements hormonaux;
  • des symptômes tels que l'hyperhidrose de la paume et du pied, le teint marbré, la tendance à la tachycardie et à l'extrasystole, les surtensions;
  • manque d'autres pathologies.

Afin de confirmer le dernier moment, le médecin dirige le patient vers un électrocardiogramme, ECHO, une radiographie de la colonne vertébrale, un examen échographique de la glande thyroïde. En outre, des tests sanguins approfondis sont effectués - pour le glucose, le cholestérol, les tests hormonaux.

Traitement

Dans le cours habituel de la maladie, le médecin prescrit rarement un traitement médicamenteux. Le traitement de la pathologie consiste en la réhabilitation psychologique du patient, augmentant sa résistance au stress.

Cependant, dans des cas particuliers, des médicaments ou la médecine traditionnelle peuvent être prescrits.

Psychothérapie

Les experts recommandent de commencer le traitement de la cardionévrose par des séances psychothérapeutiques. Individuellement ou en groupe, une personne apprend à réduire l'anxiété générale, à se distraire des pensées et des émotions négatives et reçoit une attitude psychologique pour la guérison. Obtenir la bonne attitude psychologique à notre époque est réel et sur Internet. L'une de ces ressources est la chaîne de Nikita Valeryevich Baturin, spécialiste du travail avec les psychosomatiques.

L'arsenal de spécialistes a de nombreuses approches différentes de traitement. Avec l'aide de la correction cognitivo-comportementale, le client réalise exactement ce qu'il a fait de mal et ce qui a déclenché les attaques. La méthode de la psychothérapie rationnelle permet au patient de comprendre les causes des défaillances du système autonome, ce qui rend leur élimination plus efficace.

Les personnes atteintes de névrose cardiaque diagnostiquée devraient revoir complètement leur mode de vie et le changer conformément aux recommandations des médecins. Important:

  • maintenir un équilibre entre le travail et le repos: ne pas surcharger, régulièrement, toutes les deux heures, faire des pauses pendant le stress physique et mental, se coucher à l'heure et partir pendant au moins 7 heures;
  • augmenter l'activité physique - faire du sport ou simplement marcher plus à un rythme rapide;
  • changer le régime alimentaire, en remplaçant les aliments gras par des légumes, des fruits;
  • renoncer à l'alcool, réduire la consommation de caféine;
  • suivre un cours de massage, d'exercices de physiothérapie;
  • maîtriser les techniques de relaxation (yoga, exercices de respiration, méditation) et les appliquer régulièrement;
  • faire de l'auto-hypnose, de l'auto-formation.

Le médecin prescrit des médicaments si le patient a des crises fréquentes et sévères de névrose cardiaque:

  • Avec l'aide de sédatifs, la tension nerveuse est soulagée et l'intensité des contractions cardiaques diminue. Ils ont peu d'effets secondaires.
  • Les antidépresseurs stabilisent le fond psycho-émotionnel, normalisent l'activité du système nerveux central et soulagent les signes de dépression. L'effet secondaire est la somnolence.
  • En prenant des tranquillisants, soulagez l'anxiété, les états obsessionnels, l'insomnie, la dépression.
  • Les antipsychotiques réduisent l'anxiété, soulagent les états obsessionnels, augmentent l'irritabilité.
  • Les bêta-bloquants aident à se débarrasser des symptômes autonomes présents dans la névrose cardiaque.
  • Les médicaments homéopathiques ont des effets anticonvulsivants, sédatifs et analgésiques légers. Avec une utilisation prolongée, un sentiment de panique et de dépression est supprimé.
  • Les complexes de vitamines B améliorent la conduction nerveuse, sont utiles pour la prévention des maladies cardiaques.
  • Les analgésiques éliminent un mal de tête.
  • Les préparations contenant du potassium à des concentrations élevées stabilisent la pression artérielle et la fonction cardiaque.

Le traitement des symptômes de la cardionévrose avec des remèdes populaires implique la prise de produits naturels. Tout d'abord, c'est une variété de plantes et de phyto-récoltes. Les cuisiner vous-même n'est pas difficile, par exemple, dans un thermos. La valériane, la menthe, l'agripaume, l'origan ont un bon effet sédatif. Les oligo-éléments utiles pour le cœur peuvent être obtenus à partir de l'infusion d'abricots secs, de cendres de montagne, d'aubépine, de viorne, de raisins secs, individuellement ou assemblés. Avant d'aller au lit, il est bon de boire du lait chaud, dans lequel une cuillerée de miel a été ajoutée.

Il est possible de traiter la cardionévrose avec des remèdes populaires à la fois chez les enfants et les femmes enceintes, car la liste des contre-indications et des effets secondaires est très petite. Mais vous devez consulter un médecin.

La névrose cardiaque doit être traitée obligatoirement, car cette maladie, avec son long parcours, peut conduire au développement de véritables pathologies cardiaques (hypertension, coronaropathie, etc.).

kardioloski pregled - Traitement des symptômes de la cardionévrose et médicaments

Pour aider aux crises de cardionévrose, vous devez:

  • fournir au patient une alimentation en air frais (retirer d'une zone mal ventilée ou ouvrir une fenêtre);
  • déposer le patient dans un endroit calme et paisible;
  • mesurer la pression artérielle et la fréquence cardiaque;
  • essayer de distraire le patient du sujet de ses expériences;
  • donner au patient un sédatif (comprimés ou teinture de valériane, Novo-passit, Persen, Corvalol ou Valocordin).

Pendant les soins, il faut être calme et essayer de ne pas inquiéter le patient. Il n'est pas recommandé d'effectuer un massage, de frotter les membres et d'appliquer une bulle de glace ou un coussin chauffant.

Avec une nouvelle augmentation de la faiblesse générale, une augmentation ou une augmentation du pouls, le patient doit être transporté d'urgence à l'hôpital ou une ambulance est appelée.

Avec une amélioration de l'état général, le traitement doit être poursuivi tout au long de la journée (toutes les 3-4 heures). Après avoir arrêté l'attaque, le patient a besoin d'une consultation médicale.

Après confirmation du diagnostic, il est recommandé au patient de traiter la forme de névrose identifiée en lui. Avec la névrose hypersthénique, des médicaments peuvent être recommandés pour augmenter le seuil d'excitabilité du système nerveux: Teralen, Amizil, Trioxazine, Meprotan, etc. Pour le traitement de la forme hyposthénique de la névrose, on prescrit au patient des médicaments de renforcement généraux et des médicaments pour stimuler le système nerveux central; Trioxazine, sécurinine, diazépam, vitamines, teinture d'Eleutherococcus, etc.

Il peut être recommandé aux patientes atteintes de névrose cardiaque d'âge préménopausique de prendre Mildronate, Preductal et Magne B6. Ils sont appliqués dans des cours de courte durée.

Aux stades initiaux de la cardionévrose, l'administration des médicaments ci-dessus donne de bons résultats et aide efficacement à éliminer les crises. La durée de leur administration et leur posologie sont déterminées individuellement. Avec la récurrence fréquente des crises et la peur de leur patient, la consultation d'un psychothérapeute est recommandée, ce qui détermine la tactique de son traitement ultérieur.

Pour les personnes ayant une émotivité accrue et des états obsessionnels, les sédatifs sont recommandés: préparations de valériane, d'agripaume, d'aubépine et de phyto-collections apaisantes. De bons résultats sont donnés en prenant Seduxen et Eunoktin pendant une semaine.

Dans le traitement de la cardionévrose, le patient est recommandé:

  • Évitez les troubles et le stress physique;
  • revoir et normaliser la routine quotidienne;
  • marcher plus souvent en plein air;
  • faire de l'éducation physique ou des sports;
  • prendre une douche de contraste;
  • exclure du régime les aliments qui favorisent la surexcitation du système nerveux et ne mangent pas la nuit;
  • renoncez à l'alcool et au tabac;
  • faites attention à votre passe-temps;
  • suivez toutes les recommandations du médecin;
  • lorsque vous conduisez une voiture, veillez à ne pas prendre de médicaments qui peuvent affecter la capacité de contrôler des mécanismes complexes.

De nombreux médecins recommandent de commencer le traitement de la cardionévrose par l'apport d'herbes apaisantes et de remèdes à base de plantes.

Mélanger 2 cuillères à soupe de feuilles de menthe poivrée hachées et une montre à trois feuilles, ajouter 1 cuillère à soupe de cônes de houblon et de racines de valériane hachées. Placez une cuillère à soupe de phytobox dans un thermos et versez 400 ml d'eau bouillante. Insistez 2-3 heures, filtrez et prenez une demi-heure avant de manger ½ tasse trois fois par jour.

Mélanger 3 cuillères à soupe de baies d'aubépine, 2 cuillères à soupe d'herbe d'agripaume et 1 cuillère à soupe d'origan. Placez une cuillère à soupe de phytobox dans un thermos et versez 400 ml d'eau bouillante. Insistez 2-3 heures, filtrez et prenez une demi-heure avant de manger ½ tasse trois fois par jour.

Prenez 4 cuillères à soupe de racines de valériane râpées, 1 cuillère à soupe de muguet de mai et de fleurs de camomille, 2 cuillères à soupe de fruits de fenouil et d'herbe de menthe poivrée. Mélanger les herbes, 2 cuillères à café de la collection versez un verre d'eau et laissez infuser environ 3 heures. Ensuite, la collection doit être portée à ébullition et laisser bouillir à feu doux pendant environ 5 minutes. Insister pendant une heure, filtrer et prendre ¼ de tasse 4 fois par jour pendant une demi-heure avant de manger.

- Traitement des symptômes de cardionévrose et médicaments

Prenez une cuillère à soupe de racines de valériane râpées, de feuilles de mélisse, d'herbe millefeuille et de cônes de houblon. Mélangez tous les ingrédients, prenez une cuillère à soupe de la collection et versez un verre d'eau bouillante. Insistez pendant environ une demi-heure, filtrez et prenez 1/3 tasse tout au long de la journée.

Prenez 5 cuillères à soupe d'herbe millefeuille, 4 cuillères à soupe d'Hypericum perforatum et une cuillère à soupe d'arnica. Mélanger les herbes, verser une cuillère à soupe de la collection avec un verre d'eau froide, insister pendant environ 3 heures, faire bouillir pendant 5 minutes. Insister sur le bouillon pendant 15 minutes, filtrer et boire pendant la journée à petites gorgées.

Lors du traitement avec des décoctions et des infusions d'herbes médicinales, avant de les utiliser, vous devez vous assurer qu'il n'y a pas de contre-indications aux composants de la prescription populaire.

La cardionévrose est en mesure de nuire considérablement à la qualité de vie du patient et peut être compliquée par diverses maladies graves du système cardiovasculaire. Le traitement de cette maladie est toujours complexe et long, mais en prenant des médicaments prescrits par le médecin, des décoctions et des infusions de diverses phyto-collections apaisantes dans le contexte de la psychocorrection individuelle peuvent améliorer considérablement le bien-être général et prévenir l'apparition de nouvelles attaques.

Psychothérapie

La tâche principale dans le traitement de la cardionévrose est de normaliser le fonctionnement du système nerveux. Cela aidera un psychologue clinicien ou un psychothérapeute. Un spécialiste qualifié à l'aide de méthodes de traitement spéciales soulagera l'anxiété élevée et vous apprendra comment faire face aux crises de panique.

Type de psychothérapieÀ quoi est destiné le traitement de la cardionévrose?
RationnelPour clarifier les causes des attaques de panique et la capacité de les contrôler.
FamilleStabiliser les relations dans l'environnement immédiat du patient.
Comportementale cognitiveSur la prise de conscience des actions qui entraînent des conséquences négatives et leur exclusion de la vie du patient.
HypnotiqueIdentifier les causes cachées de la cardionévrose.

Les psychothérapeutes recommandent des séances de groupe ou individuelles, des cours via Internet, des auto-formations, des affirmations. Les cas manqués nécessiteront le traitement de la cardionévrose par un psychiatre.

Traitement médicamenteux de la cardionévrose

Quels médicaments pour la cardionévrose un médecin peut-il prescrire:

  • anti-anxiété («Teralen», «Diazepam», «Lorazepam», «Alprozolam», «Trioxazine»);
  • antidépresseurs (Asafen, Amitriptyline, Sertralin, Fluoxetine);
  • bêta-bloquants à effet psychotrope (vérapamil, nifédipine);
  • médicaments nootropes («Phenibut», «Pantogam»).

Les produits pharmaceutiques pour le traitement de la cardionévrose diffèrent selon le type de maladie. En cas de réaction hypersthénique, «Trioxazine», «Amizil», «Meprotan» sont indiqués, en cas de réaction hyposthénique - teinture d'Eleutherococcus, «Securinin». «Preductal», «Mildronate», «Magne B6» aideront à soulager les symptômes alarmants de la cardionévrose pendant la ménopause chez la femme.

Premiers secours pour une saisie

Les épisodes aigus de cardionévrose doivent être arrêtés dès que possible. La pièce où se trouve le patient est aérée. Mesurez son pouls, si possible - pression, calme. Si une attaque se produit pendant un conflit, la querelle doit être immédiatement arrêtée.

En présence de facteurs psycho-traumatiques graves, par exemple un accident, ils essaient d'amener le patient dans un environnement calme, de donner des sédatifs (Persen, teinture de valériane) et de distraire les pensées de danger. Le patient lui-même peut utiliser des exercices de respiration.

La détérioration, la douleur prolongée sont une indication pour appeler une ambulance.

Recettes de médecine traditionnelle

Ainsi, ce n'est pas un problème si terrible - la cardionévrose. Symptômes, traitement - tout peut être trouvé si vous le souhaitez. Des conseils utiles et pratiques peuvent être obtenus auprès de médecins expérimentés ainsi que de personnes ordinaires qui ont essayé n'importe quelle méthode de traitement. Pour beaucoup, la cardionévrose (symptômes) et le traitement avec des remèdes populaires sont monnaie courante.

La névrose cardiaque (ses symptômes sont similaires à une véritable attaque) peut être soulagée à l'aide des remèdes populaires suivants:

  • Le millepertuis, la teinture de racine de chicorée et d'arnica aideront à se débarrasser de l'excitation inutile qui peut déclencher une attaque. Dosage - jusqu'à 5 gouttes pour 30 ml d'eau.
  • Si une personne est impulsive par elle-même, vous pouvez utiliser cet outil: prenez 30 g de racine de valériane et d'agripaume, de millefeuille et d'anis - 20 g chacun, cannelle séchée - 10 g. Il est préférable de stocker ce mélange dans un récipient sec et hermétiquement fermé. Pour en préparer une infusion, vous devez en prendre 100 grammes et verser un verre d'eau bouillante. Ils prennent le médicament dans un tiers de verre trois fois par jour, car la cardionévrose, des symptômes non traités, continuera de tourmenter le patient.
  • Les baignoires n'en seront pas moins efficaces. Vous aurez besoin d'un sac en tissu dans lequel 3 cuillères à soupe de romarin et de mélisse sont placées. 4 cuillères à soupe de sel de mer sont jetées dans une eau d'une température agréable et un sachet d'herbes est abaissé. Vous devriez y rester pendant une demi-heure.

En général, ce n'est pas un problème si terrible - la cardionévrose. Les symptômes et le traitement, les critiques, tout cela peut être trouvé dans le domaine public. Ce problème peut être rencontré tôt ou tard par tout le monde. L'essentiel ici n'est pas de paniquer, mais de demander l'aide d'un spécialiste qui établira un diagnostic spécifique lié au système cardiovasculaire ou déterminera la cardionévrose du patient. Dans tous les cas, un traitement sera prescrit et le problème est en quelque sorte éliminé.

Complications

La cardionévrose étant une maladie psychosomatique, la probabilité de complications de nature physique est faible. (bien qu'avec une névrose cardiaque chronique à long terme, le risque d'hypertension augmente et l'hypertension artérielle affecte négativement l'état des vaisseaux sanguins) La psyché souffre beaucoup plus souvent.

Si la cardionévrose n'est pas traitée, il est presque certain qu'au fil du temps, un trouble anxieux-phobique avec évitement du comportement, un trouble hypocondriaque ou dépressif se produira.

Sans traitement de la maladie sous-jacente, les troubles mentaux et sociaux peuvent progresser et les cas de guérison spontanée sont assez rares. Le plus souvent, des symptômes alarmants et dépressifs supplémentaires se joignent, de nombreux patients développent une agoraphobie (peur de l'espace ouvert).

La névrose cardiaque fait référence à des pathologies qui peuvent avoir de graves conséquences. Tout d'abord, il y a des changements psycho-émotionnels. Une personne devient anxieuse, méfiante. Cela entraîne des violations de la communication avec les êtres chers, une détérioration de la capacité d'accomplir leur travail et une retraite.

D'autre part, des épisodes constants de panique, une augmentation de la pression et de la fréquence cardiaque entraînent le développement de l'angine de poitrine, de l'hypertension.

Souffrant souvent de cardionévrose, ils tombent facilement dans la toxicomanie et l'alcoolisme. L'effet rapide de l'alcool bu aide à se sentir mieux, à supprimer les pensées négatives.

Avec un traitement rapide, chez 90% des personnes de moins de 40 ans, les symptômes disparaissent et les crises ne se reproduisent pas. Il est possible de soigner des personnes à partir de 35 ans qui souffrent de crises fréquentes avec des antécédents de traumatisme psychologique sévère dans environ 30% des cas.

La cardionévrose entraîne rarement des complications graves. Avec une longue évolution, la maladie entraîne des troubles dans les sphères mentale et sociale - hypocondrie, phobies, réactions dépressives, détérioration de la qualité de vie, limitation de l'activité. En l'absence de traitement adéquat, la pathologie peut nuire à l'état du cœur et des vaisseaux sanguins du patient.

Il existe des indications d'une augmentation de la probabilité de développer une hypertension et une maladie ischémique, divers types d'arythmies, qui provoquent des changements morphofonctionnels dans le myocarde avec une violation de son excitabilité, conduction, automatisme et contractilité. Le résultat de ces processus est une diminution persistante de la circulation coronaire, ce qui augmente le risque de crise cardiaque.

La prévention

Vous pouvez faire face à la cardionévrose en évitant les situations stressantes. Il est important de prévenir les surcharges physiques et mentales. En apprenant à gérer votre humeur, à vous détendre, à travailler sur des situations stressantes, à discuter de vos expériences avec vos proches ou un spécialiste, une personne sera en mesure de résister au stress, de réduire l'anxiété et de surmonter la peur. Ensuite, le retour des attaques sera peu probable.

Très utile: art-thérapie, activité créative en tout genre, visites d'expositions et concerts, et juste une compagnie de gens sympas. L'apport de complexes vitaminiques contenant de la vitamine B6 et du magnésium aide également. Ces substances sont riches en lentilles et autres légumineuses, lactosérum, produits carnés, noix, foie de morue.

Il n'y a aucun danger pour la vie du patient (s'il n'y a pas d'antécédents de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral), par conséquent, si un traitement approprié est effectué, le pronostic est favorable. Cependant, des symptômes autonomes prononcés et variés rendent difficile une vie normale et conduisent souvent à l'autolimitation.

La prévention, ainsi que le traitement de la névrose cardiaque, comprennent un mode de vie sain, un repos de qualité, le refus de l'alcool, le tabagisme, la consommation de drogues et les substances psychoactives.

La cardionévrose est sujette à récidive, et après des périodes prolongées de bien-être au cours du retrait des pilules et de la psychothérapie, les convulsions peuvent réapparaître. Dans ce cas, il est recommandé de consulter à nouveau le psychothérapeute ou le psychiatre pour prescrire un traitement médicamenteux supplémentaire et une éventuelle correction du régime.

Il a été noté que la cardionévrose ne se produit presque jamais chez les personnes qui sont constamment impliquées dans le sport et observent une alimentation équilibrée.

À cet égard, les recommandations générales pour la prévention de la pathologie comprennent les mesures suivantes:

  • marcher au moins 3 kilomètres par jour;
  • consacrer 30 minutes à l'exercice;
  • ne pas fumer;
  • manger des plats de légumes;
  • apprendre à se détendre;
  • discuter de problèmes réels et possibles avec des êtres chers;
  • ne surchargez pas;
  • prendre des complexes de vitamines avec du magnésium et du B6.

Il est nécessaire d'éviter les situations traumatisantes, et si cela est impossible, essayez de mettre une barrière entre eux et eux, ou demandez l'aide d'un psychologue ou d'un psychothérapeute pour exclure les effets négatifs.

Pour la cardionévrose, le développement de complications graves est inhabituel, à condition que le traitement complexe soit rapide, le pronostic est favorable. Des symptômes cliniques prononcés aggravent la qualité de vie des patients, ce qui nécessite une surveillance et un traitement constants. La prévention comprend le maintien d'un mode de vie sain, l'élimination des mauvaises habitudes, une activité physique modérée en fonction de l'âge et de l'état de santé, une bonne nutrition, un traitement rapide des maladies infectieuses.

Les mesures préventives de la névrose cardiaque sont similaires à celles qui doivent être observées pendant le traitement.

  • le bon mode de travail et de repos sans traitement majeur;
  • rétablir un sommeil sain;
  • abandonner les mauvaises habitudes, notamment le tabagisme;
  • bonne nutrition sans restauration rapide, plats épicés, boissons contenant de la caféine;
  • éducation physique régulière sans surtension;
  • douche de contraste, durcissement;
  • limitation des émotions négatives et des situations stressantes.

Les personnes anxieuses et suspectes devraient prendre périodiquement des sédatifs à base de plantes ou boire des tisanes avec un effet relaxant.

Prévision

Si vous ne commencez pas à traiter la cardionévrose à temps, des attaques fréquentes peuvent conduire à la création d'un sol favorable aux maladies graves. Et puis les violations de nature purement fonctionnelle seront remplacées par une hypertension artérielle, une maladie ischémique, et elles peuvent être suivies d'une crise cardiaque ou d'un accident vasculaire cérébral.

Une personne souffrant d'épisodes de névrose cardiaque peut devenir complètement saine mentalement et physiquement. Les conditions nécessaires pour cela sont un traitement sous la supervision de spécialistes, un travail indépendant sur votre caractère et la résolution de problèmes psychologiques, et la mise en œuvre de toutes les recommandations préventives.

Le pronostic de la maladie est favorable. Cependant, l'efficacité du traitement dépend principalement du patient lui-même et de sa disposition sur l'effet positif de la thérapie.

Sous réserve de toutes les recommandations, en maintenant un mode de vie actif et en abandonnant les mauvaises habitudes, les symptômes de la cardionévrose sont complètement éliminés.

Mais, malgré le fait que la maladie elle-même ne s'accompagne que de troubles fonctionnels, des crises de panique fréquentes et des accès de cardionévrose créent un contexte favorable au développement ultérieur de l'hypertension artérielle, des maladies coronariennes, des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux.

Attention! Il est également nécessaire de prendre en compte le fait qu'une tentative des patients de «saisir» le stress ou de prendre de l'alcool pour les calmer augmente considérablement le risque de développer une athérosclérose des artères coronaires et d'autres pathologies cardiovasculaires.

Svetlana Borszavich

Médecin généraliste, cardiologist, avec un travail actif en thérapie, gastro-entérologie, cardiologie, rhumatologie, immunologie avec allergologie.
Maîtrise des méthodes cliniques générales pour le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques, ainsi que l'électrocardiographie, l'échocardiographie, la surveillance du choléra sur un ECG et la surveillance quotidienne de la pression artérielle.
Le complexe de traitement développé par l'auteur contribue de manière significative aux lésions cérébrovasculaires et aux troubles métaboliques du cerveau et aux maladies vasculaires: hypertension et complications causées par le diabète.
L'auteur est membre de la Société européenne des thérapeutes, participant régulier à des conférences et congrès scientifiques dans le domaine de cardiologie et médecine générale. Elle a participé à plusieurs reprises à un programme de recherche dans une université privée au Japon dans le domaine de la médecine reconstructive.

Detonic