Flutter auriculaire à l'ECG quels sont ces symptômes et médicaments

La fibrillation myocardique, le flutter auriculaire ont des mécanismes d'apparence similaires, mais aussi un certain nombre de différences. Le premier terme fait référence au type supraventriculaire de tachyarythmies. À ce stade, les battements cardiaques deviennent chaotiques et la fréquence de comptage atteint 350 à 750 battements par minute. La caractéristique présentée exclut la possibilité d'un travail auriculaire rythmique avec fibrillation auriculaire.

Selon la classification, la fibrillation est divisée en plusieurs formes. Les mécanismes de développement peuvent présenter des différences entre eux. Il s'agit notamment des éléments suivants:

  • provoquée par une maladie spécifique;
  • fibrillation auriculaire au repos, forme permanente;
  • hyperadrénergique;
  • carence en potassium;
  • hémodynamique.

Une forme constante de fibrillation auriculaire (ou paroxystique) devient une manifestation d'un certain nombre de maladies. Chez de nombreux patients, la sténose mitrale, la thyréotoxicose ou l'athérosclérose sont le plus souvent observées. Le cercle des patients atteints d'arythmie avec un processus dystrophique dans le myocarde alcoolique, le diabète sucré et le déséquilibre hormonal s'élargit.

L'arythmie paroxystique survient chez les patients en position horizontale. Pendant le sommeil, ils se réveillent souvent de symptômes désagréables. Il peut apparaître avec un tour brusque du corps lorsqu'une personne est allongée. Le mécanisme d'apparition de ces troubles est associé à des effets réflexes prononcés sur le myocarde du nerf vague.

Sous leur influence, la conduction des influx nerveux dans les oreillettes ralentit. Pour cette raison, la fibrillation commence avec eux. La forme décrite d'arythmies cardiaques est capable de se normaliser. Cela est dû à une diminution au fil du temps de l'exposition du nerf au muscle.

Les paroxysmes hyperadrénergiques sont plus courants que ceux décrits ci-dessus. Ils apparaissent le matin et lors de stress physique et émotionnel. La dernière variante chronique de l'arythmie est appelée hémodynamique.

Elle est attribuée à des formes de pathologie stagnantes, associées à la présence d'un obstacle à la contraction normale du myocarde. Progressivement, les oreillettes commencent à s'étendre. La première place parmi les raisons est occupée par les éléments suivants:

  • faiblesse de la paroi du ventricule gauche;
  • rétrécissement de la lumière des trous entre les cavités du cœur;
  • insuffisance de la fonction de l'appareil à soupape;
  • flux sanguin inversé (régurgitation) dans l'oreillette;
  • formations ressemblant à des tumeurs dans les cavités;
  • thrombose;
  • traumatisme thoracique.

Dans de nombreux cas, la fibrillation devient une manifestation de la maladie. Pour cette raison, avant de commencer le traitement, vous devez établir son origine.

Le flottement est caractérisé par des battements cardiaques allant jusqu'à 350 par minute. Cette forme est appelée flutter myocardique supraventriculaire ou auriculaire. La tachyarythmie diffère de celle décrite ci-dessus par la présence du bon rythme chez la plupart des patients.

Il y a des gens avec des caractéristiques d'une telle maladie. Leurs contractions normales des sinus alternent avec des épisodes de flottement. Le rythme est appelé permanent. Cette variante de la pathologie du cœur a l'étiologie (causes) suivante:

  • CHD (maladie coronarienne);
  • malformations d'origine rhumatismale;
  • péricardite;
  • myocardite;
  • hypertension artérielle;
  • après chirurgie pour défauts ou shunt;
  • emphysème.

Le rythme tachysystolique se produit chez les patients atteints de diabète sucré, de taux de potassium insuffisant dans le sang, avec intoxication par les drogues et l'alcool. La base de la pathogenèse (mécanisme de développement) est l'excitation répétée répétée dans le myocarde. Le paroxysme s'explique par la circulation de telles impulsions un grand nombre de fois.

Les facteurs provoquants incluent des épisodes de scintillement et d'ectrasystole. La fréquence des contractions dans les oreillettes augmente à 350 battements par minute.

Contrairement à eux, les ventricules ne le peuvent pas. Cela est dû au manque d'opportunité pour le stimulateur cardiaque à une bande passante élevée. Pour cette raison, ils ne sont pas réduits de plus de 150 par minute. La forme permanente de la fibrillation auriculaire est caractérisée par des blocs, ce qui explique ces différences entre les cavités cardiaques.

Causes

- rhumatismes (en particulier en présence de sténose mitrale (

- maladie coronarienne,

- infarctus aigu du myocarde,

- cœur pulmonaire aigu ou chronique,

- maladies pulmonaires chroniques non spécifiques,

- maladie pulmonaire chronique obstructive,

- chez l'adulte, un défaut septal auriculaire,

- WPW - syndrome (syndrome de pré-excitation ventriculaire)

- SSSU (dysfonctionnement des ganglions sinusaux) ou bien on parle de syndrome de tahi-brady,

- désympathisation atypique pathologique (atypique),

La signification pathogénique du flutter auriculaire.

Le principal facteur pathologique est la fréquence excessivement élevée des contractions auriculaires et tous les symptômes qui en résultent.

Dans le contexte du développement de la tachysystole, une dysfonction myocardique diastolique contractile apparaît dans la région du ventricule gauche, qui passe ensuite à une dysfonction systolique contractile. En fin de compte, cette image peut entrer dans une cardiomyopathie dilatée et entraîner une insuffisance cardiaque.

Forme paroxystique de flutter auriculaire.

Avec cette forme d'évolution de la maladie, la fréquence des paroxysmes, c'est-à-dire des crises, peut aller de un par an à plusieurs par jour.

Une caractéristique du flutter auriculaire paroxystique est qu'il n'y a pas de catégorie d'âge ou de sexe. Les attaques peuvent survenir chez les hommes et les femmes de tout âge. Mais bien sûr, le plus souvent chez les personnes atteintes d'une maladie myocardique.

Des paroxysmes peuvent survenir dans un contexte de stress physique ou émotionnel, de suralimentation, de consommation d'alcool, avec une forte baisse de la température extérieure (immersion dans l'eau froide, sortie à l'extérieur en hiver, etc.) et même en buvant beaucoup d'eau ou des maux d'estomac .

Le patient décrit souvent l'attaque du flutter auriculaire comme une sensation de rythme cardiaque fort et fréquent qui apparaît après un événement ou une action. Dans les cas plus graves, des étourdissements, une faiblesse, une perte de conscience et même un arrêt cardiaque à court terme pendant l'épisode de flutter auriculaire lors d'une conduction à haute fréquence dans le nœud AV (1: 1) sont observés.

La forme constante du flutter auriculaire.

Il s'agit d'une forme très dangereuse, car aux premiers stades du développement de la maladie, elle se déroule généralement de manière asymptomatique et se manifeste par l'accumulation des conséquences d'une diminution de la pression artérielle systémique et de la pression artérielle, ce qui conduit finalement à une diminution de la flux sanguin coronaire. Les patients viennent généralement chez le médecin avec des symptômes d'insuffisance cardiaque déjà exprimés.

L'arythmie survient dans un contexte de maladie cardiaque ou comme complication postopératoire (généralement dans la première semaine après une intervention chirurgicale sur le cœur).

Maladie cardiaque flottanteFacteurs qui augmentent le risque de développer cette arythmie
Sténose valvulaire mitraleMaladie pulmonaire chronique
CardioscléroseL'hyperthyroïdie
cardiomyopathieDiabète
Inflammation (myocardite, péricardite)Hypokaliémie (quantité insuffisante de potassium dans le corps)
Syndrome de WPWExtrasystole auriculaire d'étiologie incertaine
Âge supérieur à 60 ans
Mauvaises habitudes
Sexe masculin (chez les hommes, la pathologie survient 4,5 fois plus souvent que chez les femmes)

Parfois, des paroxysmes apparaissent sous l'influence de ces facteurs négatifs, et parfois spontanément.

La fibrillation et le flutter auriculaires se développent pour la même raison - des dommages structurels au myocarde des oreillettes. Dans la grande majorité des cas, cette pathologie se développe dans le contexte d'une pathologie cardiologique existante.

Le flutter auriculaire isolé en l'absence d'autres lésions structurelles et fonctionnelles du muscle cardiaque est extrêmement rare. En règle générale, ces cas sont causés par l'abus d'alcool (arythmie en tant que composante de la cardiomyopathie alcoolique) et l'hyperthyroïdie («cœur thyréotoxique»).

Classification

Conformément à la classification physiopathologique de H. Wells (1979), le flutter auriculaire typique et atypique est distingué.

  • Flutter auriculaire typique (type I). L'onde d'excitation pathologique est dirigée dans le sens antihoraire le long du septum auriculaire vers le haut, passe à la paroi postérieure de l'oreillette droite, après quoi, en contournant l'embouchure de la veine cave supérieure, elle descend le long des parois antérieure et latérale près de la veine cave inférieure. Ayant atteint l'anneau tricuspide (la base fibreuse de la valve tricuspide), cette onde revient à son point de départ à travers l'isthme, et le cycle se répète.
  • Flutter auriculaire atypique (type II). Ce type comprend tous les autres types de flottement, dans lesquels le chemin de l'impulsion pathologique n'inclut pas l'isthme.

La classification H. Wells est largement utilisée en chirurgie cardiaque, en particulier pour la planification de l'ablation par radiofréquence (RFA).

D'un point de vue clinique, il convient de distinguer deux formes de flutter auriculaire:

  • Forme paroxystique de flutter auriculaire. L'arythmie survient spontanément ou sous l'influence de facteurs provoquants, ne dure pas longtemps.
  • La forme constante du flutter auriculaire. La perturbation du rythme cardiaque existe constamment.

La sélection de ces formes fondamentalement différentes les unes des autres est due à des différences dans les approches de traitement. Les mesures très efficaces en cas de paroxysme du flutter auriculaire sont inefficaces avec une forme constante d'arythmie, et vice versa.

Symptômes

L'attaque se développe soudainement. Pendant cela, le patient ressent un fort rythme cardiaque ou un inconfort dans le cœur. Souvent, les patients décrivent leurs sentiments comme des «interruptions» du travail du cœur, le cœur «gronde», «saute hors de la poitrine».

Le paroxysme s'accompagne également de faiblesse, d'étourdissements, d'hypotension, parfois d'essoufflement.

Parfois, le flutter auriculaire est asymptomatique (surtout si la fréquence des contractions des ventricules est normale). Mais le traitement est toujours nécessaire, car cette arythmie peut entraîner des complications dangereuses.

Les symptômes du flutter auriculaire sont similaires à ceux de la fibrillation auriculaire. Le patient se plaint d'une sensation de rythme cardiaque, une «révolution» du cœur, qui est directement causée par une violation du rythme cardiaque.

Les troubles hémodynamiques qui surviennent avec le flutter auriculaire peuvent s'accompagner des symptômes suivants:

  • Étourdissements.
  • Évanouissement.
  • Essoufflement pendant l'effort physique et au repos.
  • Angine de poitrine et cardialgie.

Le paroxysme du flutter auriculaire a généralement un tableau clinique prononcé. Dans le contexte d'une santé relativement bonne, les symptômes décrits ci-dessus surviennent, qui s'accompagnent souvent d'une vive réaction végétative: transpiration, sensation de chaleur, peur.

Le diagnostic de flutter auriculaire ne peut être établi uniquement sur la base du tableau clinique. La méthode décisive pour diagnostiquer cela, comme tout autre type d'arythmie, est l'électrocardiographie (ECG).

Diagnostic du flutter auriculaire.

Le traitement d'une forme permanente de fibrillation auriculaire est effectué sur la base de données obtenues après un diagnostic complet. La cause exacte est établie à l'aide d'études cliniques, de laboratoire et instrumentales. Le principal symptôme qui aide à soupçonner la maladie est considéré comme une pulsation fréquente et rythmée dans les veines du cou.

Elle correspond aux contractions auriculaires du myocarde, mais dépasse la fréquence dans les artères périphériques. Il existe une différence notable entre les données obtenues lors de l'inspection. Les méthodes supplémentaires sont les suivantes:

  • test sanguin pour la biochimie;
  • Niveau INR (ratio normalisé international);
  • ECG (électrocardiographie);
  • surveillance quotidienne de l'ECG;
  • échantillons;
  • échographie cardiaque (échographie);
  • échocardiographie transœsophagienne.

Pour établir un diagnostic, contrairement à d'autres pathologies, plusieurs méthodes de diagnostic de la liste indiquée suffisent. Dans les cas complexes, un examen plus détaillé peut être requis.

Le principal indicateur, déterminé à un rythme paroxystique, est le taux de lipides dans le plasma sanguin. Il appartient à l'un des facteurs prédisposants de l'athérosclérose. Les données suivantes sont importantes:

  • créatinine;
  • enzymes hépatiques - ALT, AST, LDH, CPK;
  • électrolytes plasmatiques - magnésium, sodium et potassium.

Ils doivent être pris en compte avant de prescrire un traitement au patient. Si nécessaire, l'étude est répétée.

Pour le diagnostic, cet indicateur est très important. Il reflète l'état du système de coagulation sanguine. S'il y a un besoin pour la nomination de "Warfarin" - il doit être effectué. Pendant le traitement de la fibrillation auriculaire ou du flutter, le taux d'INR doit être surveillé régulièrement.

Avec la fibrillation auriculaire ou le flutter, même en l'absence d'une clinique de maladie, des changements sont détectés sur le film d'électrocardiogramme. Au lieu des ondes P, les dents pyloriques apparaissent dans les dérivations I, III et avf. La fréquence des vagues atteint 300 par minute. Certains patients présentent une forme permanente de fibrillation auriculaire de nature atypique. Dans cette situation, ces dents seront positives sur le film.

L'étude révèle un rythme irrégulier, qui est associé à une conduction altérée des impulsions à travers le nœud auriculo-ventriculaire. Il y a aussi la situation inverse lorsque la normoforme est observée. Le pouls de ces personnes est constamment dans des valeurs acceptables.

Dans certains cas, un blocage atriventriculaire se trouve sur le film de l'électrocardiogramme. Il existe plusieurs variantes:

  • 1 degré;
  • 2 degrés (comprend 2 autres types);
  • Degré 3.

Lors du ralentissement de la conduction des impulsions nerveuses à travers le stimulateur cardiaque, l'intervalle PR s'allonge. De tels changements sont caractéristiques du blocus du 1er degré. Il apparaît chez les patients soumis à un traitement constant avec certains médicaments, à des lésions du système conducteur myocardique ou à une augmentation du tonus parasympathique.

Divisez le 2e degré des violations en 2 types. Le premier est du type Mobitz, caractérisé par un intervalle PR allongé. Dans certains cas, une impulsion aux ventricules ne se produit pas. Lors de l'examen d'un film d'électrocardiogramme, un complexe QRS est détecté.

Il existe souvent un type 2 avec une absence soudaine d'un complexe QRS. Aucune extension de l'intervalle PR n'est détectée. Avec un blocus de grade 3, il n'y a aucun signe d'influx nerveux sur les ventricules. Le rythme ralentit à 50 battements par minute.

Cette méthode de fibrillation ou de flutter auriculaire est considérée comme l'un des principaux instruments. Avec son aide, vous pouvez suivre les changements qui se produisent pendant le travail du myocarde dans diverses situations. Au cours de la journée, une tachysystole, un blocage et d'autres troubles sont constatés.

L'étude est basée sur l'enregistrement de l'activité électrique dans le processus cardiaque. Toutes les données sont transférées vers un appareil portable, qui les transforme en informations sous la forme d'une courbe graphique. L'électrocardiogramme est stocké sur le support de l'appareil.

Pour certains patients, un brassard est également appliqué sur la zone des épaules lors du scintillement. Cela vous permet de contrôler électroniquement la dynamique du niveau de pression artérielle.

Un test d'exercice physique (test sur tapis roulant) ou une ergométrie à vélo est indiqué au patient pour déterminer les troubles du système cardiovasculaire. La durée de l'étude peut varier. Lorsque des symptômes désagréables apparaissent, il est arrêté et les données obtenues sont évaluées.

Les signes de changements pathologiques dans le cœur sont détectés par échographie. L'état du débit sanguin, de la pression, de l'appareil à valve et de la présence de caillots sanguins est évalué.

Peut-être voulez-vous connaître le nouveau médicament - Cardiol, qui normalise parfaitement la pression artérielle. Cardiol les capsules sont un excellent outil pour la prévention de nombreuses maladies cardiaques, car elles contiennent des composants uniques. Ce médicament est supérieur dans ses propriétés thérapeutiques à ces médicaments: Cardiline, Recardio, Detonic. Si vous souhaitez des informations détaillées sur Cardiol, Aller à la site web du fabricantVous y trouverez des réponses aux questions liées à l'utilisation de ce médicament, les avis des clients et les médecins. Vous pouvez également découvrir Cardiol capsules dans votre pays et les conditions de livraison. Certaines personnes parviennent à obtenir une remise de 50% sur l'achat de ce médicament (comment faire et acheter des pilules pour le traitement de l'hypertension pour 39 euros est écrit sur le site officiel du fabricant.)Cardiol capsules pour coeur

Échocardiographie transœsophagienne

Un capteur spécial pour recevoir des données est inséré dans l'œsophage. Lorsque le patient présente une forme constante de fibrillation, de flutter auriculaire, le traitement doit prendre environ 2 jours. Pour cette raison, la principale recommandation est de suivre une thérapie jusqu'à ce que le rythme normal soit rétabli. Le but de l'étude instrumentale est de détecter les caillots sanguins et d'évaluer l'état de l'oreillette gauche.

- Un ECG est effectué pour déterminer l'arythmie.

- La surveillance Holter vous permet de déterminer le flutter auriculaire paroxystique, les causes de l'attaque, de suivre le travail du cœur pendant le sommeil et de déterminer la force des paroxysmes.

- L'examen échographique du cœur (échocardiographie) vous permet de déterminer l'état des valves, la fonction myocardique contractile et la taille des cavités cardiaques.

- Un test sanguin aidera à identifier la cause du flutter auriculaire. Par exemple, avec une carence en potassium, une dysfonction thyroïdienne, etc.

- Dans certains cas, il est nécessaire de réaliser une EFI (étude électrophysiologique) du cœur.

Le traitement et la prophylaxie secondaire du flutter auriculaire, ainsi que la prophylaxie primaire, ne diffèrent pratiquement pas du traitement de la fibrillation auriculaire. Une thérapie globale est toujours réalisée sur la base de l'élimination de la cause profonde du développement du flutter auriculaire et des situations conduisant à des paroxysmes.

Le traitement médicamenteux est prescrit exclusivement par un médecin. Vous devez être particulièrement prudent lors de l'arrêt des paroxysmes et utiliser uniquement les médicaments prescrits par le médecin.

Le pronostic du traitement est généralement similaire à celui de la fibrillation auriculaire.

Cardiologiste consultation urgente

Caractéristiques du traitement de la fibrillation persistante chez les personnes âgées

Le traitement du flutter auriculaire consiste à arrêter réellement le rythme perturbé et à prévenir les complications thromboemboliques.

Les groupes de médicaments suivants sont utilisés pour le traitement antiarythmique médicamenteux:

  • bloqueurs des canaux potassiques (cordaron, sotalol, ibutilide);
  • les bêta-bloquants (talinolol, bisoprolol);
  • inhibiteurs des canaux calciques (vérapamil)
  • cardiotonique (digoxine);

En médecine d'urgence, la cardioversion électrique est utilisée pour normaliser rapidement le rythme. En raison de la décharge de courant à basse tension, le fonctionnement efficace du nœud sinusal est restauré.

Si la thérapie conservatrice a été inefficace, utilisez des méthodes chirurgicales:

  • ablation par radiofréquence (brûlure des foyers ectopiques d'automatisme à l'aide d'un courant à haute fréquence);
  • installation d'un stimulateur cardiaque (stimulateur artificiel).

Comme dans le cas précédent, il est nécessaire de traiter à la fois les arythmies et la prévention de la thromboembolie. Le schéma spécifique dépend de la variante de l'insuffisance rythmique et est décidé par un cardiologue hospitalier.

Normosystolic est considéré comme une telle variante de la fibrillation auriculaire, dans laquelle la fréquence normale des contractions des ventricules est maintenue en raison du blocage du nœud AV. Il ne donne pas de troubles hémodynamiques visibles et de l'état général du patient.

Dans ce cas, le patient n'a pas besoin de recevoir de traitement radical, il suffit d'une observation dynamique par un cardiologue dans le but d'une détection précoce des complications.

Si nécessaire, la chirurgie est utilisée, à savoir l'ablation par cathéter ou radiofréquence. Parfois, vous devrez peut-être installer un cardioverter.

Type permanent

La forme constante de fibrillation auriculaire a la durée la plus longue du cours, car ses signes sont absents ou ne diffèrent pas en signification. De plus, ce diagnostic est posé lorsqu'il est impossible de rétablir le rythme normal.

Forme persistante

Le diagnostic est établi lorsque l'attaque de scintillement dure plus de 7 jours et qu'il est possible de normaliser le rythme. Pour ce faire, utilisez l'un des types de cardioversion:

  • pharmacologique - réalisée à l'aide de médicaments antiarythmiques. L'amiodarone ou le novocainamide est utilisé principalement à cette fin;
  • chirurgical - est reproduit par rayonnement radiofréquence ou cryoablation.

En parallèle, une thérapie anticoagulante est utilisée (la même que pour le flutter).

C'est une sorte de pathologie dans laquelle le rythme peut s'auto-réparer. L'attaque dure généralement de 30 secondes à 7 jours. Pour arrêter le paroxysme, l'algorithme suivant est utilisé:

  1. Si la durée de l'insuffisance cardiaque est inférieure à 48 heures:
    • L'amiodarone est un médicament de première intention pour la FA de toute étiologie;
    • Propafénone, Sotalol;
  2. Si l'attaque dure plus de 2 jours, ajoutez un traitement anticoagulant:
    • warfarine;
    • l'héparine;
    • agents antiplaquettaires (clopidogrel, acide acétylsalicylique)

Le traitement de la forme chronique de la fibrillation auriculaire est souvent compliqué par la présence de nombreuses pathologies concomitantes, en particulier, nous parlons d'insuffisance cardiaque chez les personnes âgées. Étant donné que la cardioversion chez ces patients aggrave leur pronostic de survie, l'intervention est contre-indiquée dans cette catégorie de patients. Dans ces cas, une stratégie de contrôle de la fréquence cardiaque est utilisée.

Les médecins n'atteignent qu'une diminution de la fréquence cardiaque à 110 ou moins, tandis que la fibrillation persiste.

Le protocole permet la restauration du rythme sinusal uniquement dans les cas suivants:

  • incapable de normaliser la fréquence cardiaque;
  • les manifestations de la FA persistent lorsque la fréquence cible est atteinte;
  • il est possible à l'avenir de maintenir le bon rythme.

Le traitement de la fibrillation auriculaire chez les personnes âgées et en particulier la forme chronique est d'une grande difficulté. Le flutter auriculaire est presque toujours corrigé à l'aide de médicaments. Après le diagnostic, le traitement médicamenteux est commencé.

Le traitement commence par une approche intégrée, pour cela, ils comprennent plus d'un remède. La thérapie conservatrice comprend les groupes de médicaments suivants:

  • bêta-bloquants;
  • glycosides cardiaques;
  • bloqueurs d'ions calcium - Vérapamil;
  • préparations de potassium;
  • anticoagulants - «Héparine», «Warfarine»;
  • médicaments antiarythmiques - «Ibutilide», «Amiodarone».

Avec les antiarythmiques, les bêta-bloquants, les inhibiteurs calciques et les glycosides sont inclus dans le schéma. Cela est fait pour prévenir la tachycardie dans les ventricules. Elle peut être déclenchée par une amélioration de la conductivité des influx nerveux chez un stimulateur cardiaque.

En présence d'anomalies congénitales, les fonds répertoriés ne sont pas utilisés chez les personnes jeunes et plus âgées. Normalement, il est nécessaire de prescrire des anticoaculants et des médicaments pour éliminer les arythmies. S'il n'y a pas de contre-indications à d'autres méthodes de traitement, vous pouvez prendre des remèdes à base de plantes. Avant cela, le patient doit obtenir le consentement à son rendez-vous avec son médecin.

Premiers secours

Avec une apparition nette de signes de flottement ou de fibrillation en combinaison avec une hypotension, une ischémie cérébrale, une cardioversion est indiquée. Elle est réalisée par un courant électrique de tension insignifiante. Les médicaments antiarythmiques sont injectés dans une veine en même temps. Ils augmentent l'efficacité de la thérapie.

S'il y a un risque de complications, alors l'amiodarone est nécessaire comme solution. En l'absence de dynamique, des glycosides cardiaques sont nécessaires. Lorsque le rythme sinusal n'est pas restauré, après toutes les étapes du schéma de prise en charge du patient, une stimulation électrique est indiquée.

Des tactiques distinctes de gestion des patients souffrant de crises, dont la durée prend 2 jours, sont distinguées. Comme il continue de persister, Amiodarone, Cordaron, Verapamil et Disopyramides sont indiqués. Pour restituer le rythme sinusal, une stimulation transœsophagienne du myocarde est prescrite. Lorsque l'arythmie dure plus de 2 jours, des anticoagulants sont administrés avant la cardioversion.

Thérapie opératoire

En l'absence d'efficacité, l'ablation est prescrite pour un traitement médicamenteux. D'autres indications sont des rechutes fréquentes et une variante persistante de l'arythmie. Le pronostic après traitement est favorable à la vie du patient.

Une approche spéciale est nécessaire pour identifier le syndrome de Frederick. Dans l'histoire, il a été décrit pour la première fois en 1904. La maladie est rare, mais représente un grand danger. Il comprend des modifications cliniques et électrocardiographiques du blocage complet ainsi qu'une fibrillation cardiaque (ou flutter auriculaire).

La pathologie a une différence non seulement dans les manifestations. Le traitement médicamenteux ne donne pas de réponse positive. La seule issue est d'établir un stimulateur cardiaque artificiel. Il générera, si nécessaire, une impulsion d'électricité.

Lorsque des signes d'arythmie apparaissent, un diagnostic rapide est important. Chez les patients, il est possible de normaliser le travail du cœur avec des médicaments. Le stade avancé et l'évolution chronique de la pathologie sont considérés comme une indication de la chirurgie.

Le traitement du flutter auriculaire est généralement similaire à celui de la fibrillation auriculaire. Des méthodes médicamenteuses et non médicamenteuses de cardioversion ou de restauration du rythme cardiaque normal sont utilisées, cependant, l'efficacité de ces mesures est différente. La composante la plus importante du traitement de l'arythmie est la prévention des complications thromboemboliques.

En général, la cardioversion médicale est moins efficace pour le flutter auriculaire que pour la fibrillation auriculaire. Il est préférable d'arrêter le paroxysme du flutter auriculaire à l'aide d'une thérapie par impulsions électriques ou d'une ablation par radiofréquence.

Si, pour une raison ou une autre, ces procédures ne sont pas possibles, la cardioversion est effectuée en utilisant une administration intraveineuse d'ibutilide. Son efficacité varie de 38% à 76%, mais elle est nettement supérieure à celle d'autres antiarythmiques largement utilisés (amiodarone, sotalol et autres).

Le rythme sinusal est maintenu en utilisant les mêmes médicaments que ceux utilisés pour la fibrillation auriculaire. Cependant, ici, ainsi qu'avec la forme constante du flutter auriculaire, il est beaucoup plus difficile de contrôler la fréquence cardiaque. En conséquence, une combinaison de deux, voire trois médicaments est souvent nécessaire (bêta-bloquant, inhibiteur calcique et digoxine).

L'ablation par cathéter radiofréquence est très efficace pour le traitement du flutter auriculaire typique: dans 81 à 95% des cas, la procédure vous permet de restaurer complètement le rythme sinusal.

Pendant la procédure, une électrode est passée dans la zone arythmogène du myocarde à travers un vaisseau sanguin. Un courant électrique le traverse, provoquant le réchauffement du cathéter et de la zone affectée. En conséquence, le foyer arythmogène est détruit, le cercle vicieux de l'excitation pathologique est rompu et le flutter auriculaire s'arrête.

L'ablation par radiofréquence peut s'accompagner de symptômes désagréables. L'ablation cryothermique est une alternative à part entière avec la même efficacité, mais lors de sa mise en œuvre, des sensations douloureuses ne se produisent pratiquement pas.

Selon l'étude LADIP, le taux de récidive du flutter auriculaire après ablation par radiofréquence était significativement plus faible qu'après une cardioversion induite par le médicament avec de l'amiodarone - 4% contre 30%. Cela témoigne de la grande efficacité de l'ablation pour la solution finale du problème du flutter auriculaire.

Comment se débarrasser d'une maladie

Une thérapie efficace a été développée pour soulager le flutter auriculaire, mais cette arythmie est difficile à guérir complètement - chez de nombreux patients, les paroxysmes réapparaissent. Dans de tels cas, un traitement radical est utilisé, ce qui contribue à éliminer définitivement la maladie dans 95% des cas.

Il convient également de noter qu'en plus de traiter l'arythmie elle-même, la maladie sous-jacente qui a contribué à son apparition est également traitée.

En savoir plus sur le traitement médicamenteux et non médicamenteux du flutter auriculaire lui-même.

  • Électrocardiostimulation transœsophagienne (NPES) - élimination des arythmies à l'aide d'un stimulateur cardiaque spécial, qui est inséré à travers l'œsophage.
  • Cardioversion électrique - restauration du rythme correct en appliquant une décharge électrique à la région du cœur.

Des bêtabloquants ou des inhibiteurs calciques peuvent être prescrits pour éviter une deuxième attaque.

Pour éviter les caillots sanguins, appliquez de la warfarine ou de l'aspirine.

Méthodes radicales

Si le traitement médicamenteux n'aide pas et que l'arythmie se reproduit, une ablation par radiofréquence (destruction par radiofréquences) ou une cryoablation (destruction-congélation) des voies le long desquelles le pouls circule pendant l'attaque est prescrite.

Ils ont également mis un stimulateur cardiaque qui règle le cœur au bon rythme.

Complications possibles

Les deux dernières arythmies sont très dangereuses et peuvent se terminer fatalement.

Le flutter auriculaire altère la circulation sanguine (hémodynamique) dans les vaisseaux coronaires, ce qui entraîne un apport sanguin insuffisant au myocarde. Cela peut provoquer un infarctus du myocarde, une crise cardiaque ou un arrêt cardiaque soudain.

Des crises fréquentes conduisent au développement d'une insuffisance cardiaque chronique.

La prévention

Si vous souffrez d'insuffisance cardiaque et qu'on vous a prescrit des diurétiques, portez une attention particulière à cet élément, car les diurétiques éliminent le potassium du corps. Mais n'en abusez pas, car un excès de cet élément peut également provoquer des problèmes avec le système cardiovasculaire et les reins. Avant de corriger votre alimentation, consultez un spécialiste et, si possible, faites un test sanguin pour le potassium.

Les mêmes règles s'appliquent à ceux qui ont déjà connu un phénomène aussi désagréable que le flutter auriculaire. Si l'attaque a été stoppée avec succès, prenez tous les médicaments prescrits par votre médecin et suivez les mesures préventives pour éviter une rechute de la maladie.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Svetlana Borszavich

Médecin généraliste, cardiologue, avec un travail actif en thérapie, gastro-entérologie, cardiologie, rhumatologie, immunologie avec allergologie.
Maîtrise des méthodes cliniques générales pour le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques, ainsi que l'électrocardiographie, l'échocardiographie, la surveillance du choléra sur un ECG et la surveillance quotidienne de la pression artérielle.
Le complexe de traitement développé par l'auteur contribue de manière significative aux lésions cérébrovasculaires et aux troubles métaboliques du cerveau et aux maladies vasculaires: hypertension et complications causées par le diabète.
L'auteur est membre de la Société européenne des thérapeutes, participant régulièrement à des conférences et congrès scientifiques dans le domaine de la cardiologie et de la médecine générale. Elle a participé à plusieurs reprises à un programme de recherche dans une université privée au Japon dans le domaine de la médecine reconstructive.

Detonic