Symptômes de développement de l'insuffisance mitrale diagnostic comment traiter le pronostic

NMC (insuffisance valvulaire mitrale) est l'anomalie cardiaque la plus courante. De tous les cas, 70% souffrent d'une forme isolée de NMC. L'endocardite rhumatismale est généralement la principale cause profonde du développement de la maladie. Souvent, un an après la première crise, l'état du cœur entraîne une insuffisance chronique, assez difficile à guérir.

Le groupe à risque le plus élevé comprend les personnes atteintes de valvulite. Cette maladie endommage les volets de valve, à la suite de quoi ils subissent des processus de plissement, de destruction, deviennent progressivement plus courts par rapport à la longueur d'origine. Si la valvulite est à un stade avancé, une calcification se développe.

De plus, en raison de ces maladies, la longueur des accords est réduite, des processus dystrophiques et sclérotiques se produisent dans les muscles papillaires.

L'endocardite septique conduit à la destruction de nombreuses structures cardiaques, par conséquent, NMC a les manifestations les plus graves. Les volets de soupape ne sont pas suffisamment serrés.

Lorsqu'elles sont incomplètement fermées par la valve, trop de sang est libéré, ce qui provoque son rechargement et la formation de processus stagnants, une augmentation de la pression.

Tous les signes conduisent à une insuffisance croissante de MK.

NMC affecte les personnes qui ont une ou plusieurs des pathologies suivantes:

  1. Prédisposition congénitale
  2. Syndrome de dysplasie du tissu conjonctif.
  3. Prolapsus valvulaire mitral, caractérisé par une régurgitation de 2 et 3 degrés.
  4. Destruction et rupture des accords, rupture des valves MK en raison de blessures dans la poitrine.
  5. La rupture des valves et des accords avec le développement d'une endocardite est de nature infectieuse.
  6. La destruction de l'appareil qui combine les valves, avec une endocardite, qui s'est produite en raison de maladies du tissu conjonctif.
  7. Infarctus de la valve mitrale avec formation ultérieure 891ecd637adce4186c71743b4ba223bc - Diagnostic des symptômes de développement de l'insuffisance mitrale Comment traiter le pronosticcicatrice dans la région sous-valvulaire.
  8. Modification de la forme des valves et des tissus sous les valves avec rhumatisme.
  9. Une augmentation de l'anneau mitral dans la cardiomyopathie dilatée.
  10. Insuffisance de la fonction valvulaire dans le développement de la cardiomyopathie hypertrophique.
  11. Carence en MK due à la chirurgie.

L'insuffisance mitrale s'accompagne souvent d'un autre défaut - la sténose de la valve mitrale.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Types, formes, étapes

Avec NMC, le volume total d'AVC du ventricule gauche est estimé. Selon sa quantité, la maladie est divisée en 4 degrés de gravité (le pourcentage de sang redistribué incorrectement est indiqué en pourcentage):

  • I (le plus doux) - jusqu'à 20%.
  • II (modéré) - 20-40%.
  • III (forme moyenne) - 40-60%.
  • IV (le plus grave) - plus de 60%.

Lors de la détermination des caractéristiques du mouvement des valves mitrales, 3 types de classification de la pathologie sont distingués:

  • 1 - niveau standard de mobilité de la foliole (dans ce cas, les manifestations douloureuses sont la dilatation de l'anneau fibreux, la perforation de la foliole).
  • 2 - la destruction des valves (le plus grand dommage est subi par les cordes, puisqu'elles sont étirées ou déchirées, une violation de l'intégrité des muscles papillaires se manifeste également.
  • 3 - réduction de la mobilité des folioles (connexion forcée des commissures, réduction de la longueur des cordes, ainsi que leur fusion).

Avec la progression progressive de NMC, de telles violations apparaissent:

  1. Le développement d'une thromboembolie due à la stagnation constante d'une grande partie du sang.
  2. Thrombose de la valve.
  3. AVC. La thrombose valvulaire survenue plus tôt est d'une grande importance dans les facteurs de risque d'AVC.
  4. Fibrillation auriculaire.
  5. Symptômes d'insuffisance cardiaque chronique.
  6. Régurgitation mitrale (refus partiel d'exécuter des fonctions par la valve mitrale).

L'insuffisance valvulaire mitrale est un type de maladie cardiaque valvulaire. La pathogenèse est due à une fermeture incomplète de l'orifice mitral, qui est précédée de violations de la structure des valves, des tissus sous les valves. La pathologie est caractérisée par une régurgitation du sang dans l'oreillette gauche à partir du ventricule gauche.

Symptômes et signes

La gravité et la sévérité du MKT dépendent du degré de son développement dans le corps:

  • La maladie de stade 1 ne présente aucun symptôme spécifique.
  • Le stade 2 ne permet pas aux patients d'exercer physiquement en mode accéléré, car l'essoufflement, la tachycardie, la douleur dans la poitrine, le ralentissement du rythme cardiaque et l'inconfort apparaissent immédiatement. L'auscultation avec insuffisance mitrale détermine une intensité tonale accrue, la présence d'un bruit de fond.
  • Le stade 3 est caractérisé par une insuffisance ventriculaire gauche, des pathologies hémodynamiques. Les patients souffrent d'un essoufflement constant, d'une orthopnée, d'une accélération du rythme cardiaque, d'une gêne dans la poitrine, leur peau est plus claire que dans un état sain.

L'insuffisance valvulaire mitrale est une affection qui s'accompagne d'un débordement sanguin de l'oreillette gauche et conduit progressivement à une violation significative de l'hémodynamique. La raison en est la fermeture incomplète de ses ailes.

Le stade initial de la maladie peut être asymptomatique, par conséquent, l'insuffisance mitrale du 1er degré ne préoccupe pas le patient, tandis que la progression régulière de la maladie entraîne des complications graves et la mort.

Une insuffisance de la valve mitrale avec un flux sanguin inverse (régurgitation) du ventricule gauche vers l'oreillette à la suite d'une fermeture incomplète des valves est appelée insuffisance mitrale.

Sous une forme indépendante, une maladie acquise est rare et pendant longtemps bénigne.

497ebf2d8d28ef4ccf739857a6f6c687 - Diagnostic des symptômes de développement de l'insuffisance mitrale Comment traiter le pronostic

Mais dans le cadre de défauts combinés et combinés, il est détecté dans la moitié des cas de malformations cardiaques et entraîne rapidement de graves complications.

Sous pression, la valve bicuspide se ferme et empêche le mouvement inverse. S'il y a un trou pendant la contraction, une régurgitation se produit et une partie du sang revient, étirant l'oreillette gauche.

À mesure que la maladie progresse, il y a une augmentation constante du volume des cavités cardiaques, une pression accrue et une stagnation dans les vaisseaux pulmonaires.

La formation d'un défaut peut survenir pendant la période prénatale, auquel cas elle est considérée comme congénitale. Les causes de cette pathologie peuvent être:

  • l'alcoolisme, la consommation de drogues et le tabagisme maternel pendant la grossesse;
  • rayonnement ionisant;
  • empoisonnement et prise de certains médicaments (antibiotiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens);
  • maladies systémiques et infectieuses.

Les facteurs étiologiques de l'écart acquis sont généralement:

  • infections streptococciques et staphylococciques avec développement d'une endocardite septique;
  • maladies auto-immunes (lupus, sclérose en plaques);
  • dommages myocardiques à la suite d'une crise cardiaque;
  • prolapsus valvulaire mitral;
  • Syndrome de Marfan;
  • lésions thoraciques avec rupture des cuspides ou des fibres qui les maintiennent.

Une insuffisance relative de la valve mitrale est observée avec une augmentation marquée du ventricule gauche. La cause de cette condition peut être une cardiomyopathie dilatée, une anomalie aortique, une myocardite et une hypertension.

symptomatologie

Au stade initial de la maladie, il n'y a aucun signe clinique. Identifier le problème n'est obtenu que lors d'un examen instrumental du cœur.

Le pronostic dépend de la taille du trou par lequel le sang retourne à l'oreillette gauche.

Ceux qui n'ont pas de chance ont une stagnation dans les vaisseaux pulmonaires et des signes d'ischémie myocardique et d'autres organes apparaissent. Un tel patient présente généralement les plaintes suivantes:

  • manque d'air pendant l'exercice, puis au repos;
  • l'asthme cardiaque;
  • fatigue dans l'exécution des activités ordinaires;
  • toux, qui est pire en position couchée;
  • l'apparition de crachats avec du sang;
  • pastilité ou gonflement des jambes;
  • douleur sur le côté gauche de la poitrine;
  • augmentation du rythme cardiaque, fibrillation auriculaire;
  • enrouement de la voix (à la suite de la compression du nerf laryngé avec le tronc pulmonaire dilaté ou l'oreillette gauche);
  • lourdeur dans l'hypochondre droit due à une hypertrophie hépatique.

Lors de l'examen d'un tel patient, j'essaie de noter la présence de tels signes de régurgitation mitrale:

  • acrocyanose (bleuissement des membres et du bout du nez, des oreilles) sur fond de pâleur générale;
  • veines bombées sur le cou;
  • tremblement de la poitrine à la palpation, détermination d'une impulsion cardiaque et d'une pulsation dans l'épigastre;
  • à la percussion, une augmentation des limites de la matité cardiaque est notée;
  • pendant l'auscultation - affaiblissement du premier, amplification et division du deuxième ton, bruit pendant la systole.

Degrés de régurgitation mitrale:

  1. Le premier (I). Le flux sanguin inverse ne dépasse pas 25%, la condition humaine est caractérisée comme satisfaisante. Une hypertrophie du muscle cardiaque (départements de gauche) est observée, ce qui aide à compenser temporairement l'échec. Pendant un certain temps, ce mécanisme vous permet de limiter l'augmentation de la pression dans un petit cercle. Les symptômes sont absents.
  2. Le second (sous-compensé, II). Le moulage est de 50%, la congestion pulmonaire se développe. Les premiers signes de la maladie apparaissent.
  3. Troisième (décompensé, III). Le retour de sang augmente de 60 à 90% du total. Une charge élevée sur le ventricule droit entraîne sa dilatation. Une insuffisance valvulaire mitrale aiguë de grade 3 peut provoquer un œdème pulmonaire.

Diagnostics

Le problème peut être identifié par les méthodes suivantes:

  1. ECG. Il montrera des signes d'hypertrophie des parties gauches du myocarde, et plus tard du ventricule droit. Parfois, il est possible de corriger la tachycardie et la perturbation du rythme.
  2. Radiographie pulmonaire. Sur celui-ci, vous pouvez voir une augmentation des départements gauches, un déplacement de l'œsophage, à des stades ultérieurs - une hypertrophie du ventricule droit. La congestion dans les poumons se manifeste par l'expansion des vaisseaux sanguins et le flou de leurs contours.
  3. Phonocardiogramme. Un examen très instructif, dans lequel il est possible de déterminer tout le bruit produit par le muscle cardiaque. Un signe de la maladie sera une diminution du bruit de la contraction ventriculaire, un souffle systolique, un clic de fermeture des valves.
  4. La violation est confirmée par échocardiographie. L'échographie révèle une augmentation des cavités cardiaques et une fermeture incomplète de l'orifice mitral.

thérapies

Le traitement de l'insuffisance valvulaire mitrale au stade de la compensation consiste en une surveillance constante du patient, en réduisant l'activité physique et en utilisant des moyens pour empêcher la progression de la maladie. Si des complications apparaissent et qu'il n'y a aucun moyen de résoudre le problème chirurgicalement, une thérapie symptomatique est utilisée:

  • glycosides cardiaques;
  • les diurétiques;
  • bêta-bloquants;
  • les antagonistes du calcium;
  • Inhibiteurs de l'ECA;
  • anticoagulants et désagrégants.

Symptômes

Les symptômes de ce processus pathologique augmentent avec le développement d'une insuffisance. Pendant une période de régurgitation mitrale compensée, les symptômes peuvent ne pas apparaître. Cette étape peut donner un long cours (jusqu'à plusieurs années) sans aucun symptôme.

Le degré d'insuffisance sous-compensé s'accompagne de:

  • développement de la dyspnée chez le patient;
  • la fatigue apparaît pendant le travail physique et mental;
  • la faiblesse;
  • palpitations cardiaques même au repos;
  • toux sèche et hémoptysie.

Au cours du développement de la stagnation dans le cercle veineux de la circulation sanguine, l'asthme cardiaque se développe, qui se manifeste sous la forme d'une toux nocturne, le patient «n'a pas assez d'air». Les patients se plaignent de douleurs derrière le sternum dans la région du cœur, irradiant vers l'épaule gauche, l'avant-bras, l'omoplate et la main (douleur angineuse).

Avec l'évolution de la pathologie, une insuffisance du ventricule droit du cœur se développe. Des symptômes apparaissent tels que:

  • acrocyanose - cyanose des membres;
  • gonflement des jambes et des bras;
  • les veines du cou gonflent;
  • une ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale) se développe.

À la palpation, une augmentation du foie est ressentie. L'oreillette élargie et le tronc pulmonaire pressent le nerf laryngé, un enrouement apparaît - syndrome d'Ortner.

À un stade décompensé, plus de patients reçoivent un diagnostic de fibrillation auriculaire.

En cas d'insuffisance de la valve mitrale, seul un cardiologist doit prescrire un traitement. Vous ne pouvez pas vous soigner vous-même et recourir à des méthodes folkloriques!

Le traitement doit viser à éliminer la cause de l'insuffisance mitrale, c'est-à-dire à la maladie précédant le processus pathologique.

Selon le degré d'insuffisance mitrale et la gravité de la maladie, un traitement médicamenteux peut être effectué, dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Un degré léger à modéré nécessite l'utilisation de médicaments dont l'action vise à réduire la fréquence cardiaque, les vasodilatateurs (vasodilatateurs). Il est important de mener une vie saine, de ne pas boire ou fumer, pour éviter les états de surmenage physiologique et de stress psychologique. Montrant des promenades au grand air.

article755 - Diagnostic des symptômes du développement de l'insuffisance mitrale comment traiter le pronostic

En cas d'insuffisance valvulaire mitrale du 2e degré, ainsi qu'au troisième, des anticoagulants sont prescrits à vie pour prévenir la thrombose vasculaire.

Une insuffisance valvulaire mitrale peut parfois survenir sans aucun symptôme. Une expression vivante des symptômes est déterminée par plusieurs facteurs - la taille de la lumière entre les valves et le volume de retour de sang.

Les principaux symptômes de la maladie sont:

  • l'apparition d'un essoufflement à la fois lors des exercices physiques et au repos;
  • toux pire en position horizontale. Au stade initial du développement de la maladie, il s'agit d'une toux sèche ordinaire, mais à mesure que le processus pathologique se propage, une production d'expectorations est observée, souvent avec des impuretés sanguines;
  • douleur dans le cœur, douloureuse et oppressante dans la nature;
  • gonflement des membres inférieurs;
  • fatigue et faiblesse du corps, ce qui réduit le niveau de performance;
  • lourdeur dans l'abdomen, dans la région de la côte droite - due à une augmentation de la taille du foie;
  • perturbation du rythme cardiaque.

Les signes que seul un spécialiste peut détecter comprennent une augmentation du volume des veines dans le cou, une élévation spécifique du côté gauche de la poitrine, l'apparition d'une teinte bleuâtre sur la peau des doigts des membres supérieurs et inférieurs.

L'insuffisance mitrale chez les enfants est diagnostiquée assez souvent, souvent en combinaison avec d'autres maladies cardiaques. En vieillissant, certains enfants connaissent une diminution légère ou modérée du volume du flux sanguin inverse, jusqu'à la normalisation de la condition.

simptomie mitralnoy nedostatochnosti - diagnostic des symptômes de développement de l'insuffisance mitrale comment traiter le pronostic

Symptômes de régurgitation mitrale

La base des mesures thérapeutiques est la prise de médicaments visant à éliminer les causes et les signes de la maladie. De plus, cette méthode de thérapie est recommandée pour le développement de complications. L'insuffisance valvulaire mitrale des deux premiers stades de développement ne nécessite pas d'intervention médicale. Un cours plus complexe implique la réalisation d'opérations chirurgicales, dont il existe plusieurs. Le premier type d'intervention est le plastique, utilisé en cas de maladie aux deuxième et troisième stades. Il existe trois façons de le mettre en œuvre:

  • châssis en plastique - l'anneau de support est suturé à la base de l'ouvrant;
  • réduction de la longueur des accords;
  • élimination de la partie allongée du feuillet postérieur.

Le deuxième type d'opération est basé sur les prothèses valvulaires. Les prothèses dentaires peuvent être faites de matériel biologique, par exemple, l'aorte d'un animal. Ils sont souvent utilisés pour traiter la régurgitation mitrale chez les enfants et les femmes qui souhaitent avoir un bébé à l'avenir. De plus, il existe des prothèses valvulaires mécaniques fabriquées à partir d'alliages médicaux.

Dans la période postopératoire, les patients doivent prendre des anticoagulants, qui visent à réduire la coagulation sanguine. En cas d'implantation d'une valve mécanique, les médicaments doivent être pris tout au long de la vie; lorsqu'une valve biologique est implantée, la pharmacothérapie ne dure pas plus de trois mois. Avec le plastique de valve, l'utilisation de la thérapie médicamenteuse n'est pas requise.

La réalisation de tout type d'opération est strictement interdite en présence de maladies graves qui entraîneront inévitablement la mort, ainsi qu'en cas d'insuffisance cardiaque, ce qui ne se prête pas au traitement médicamenteux.

Sous une forme indépendante, une maladie acquise est rare et pendant longtemps bénigne.

Mais dans le cadre de défauts combinés et combinés, il est détecté dans la moitié des cas de malformations cardiaques et entraîne rapidement de graves complications.

Sous pression, la valve bicuspide se ferme et empêche le mouvement inverse. S'il y a un trou pendant la contraction, une régurgitation se produit et une partie du sang revient, étirant l'oreillette gauche.

À mesure que la maladie progresse, il y a une augmentation constante du volume des cavités cardiaques, une pression accrue et une stagnation dans les vaisseaux pulmonaires.

Avec une bonne compensation de l'insuffisance valvulaire mitrale, les symptômes n'apparaissent pas. Une régurgitation mitrale sévère se caractérise par les symptômes suivants:

  • Essoufflement et perturbation du rythme cardiaque pendant l'activité physique (puis au repos);
  • Cardialgie;
  • Fatigue;
  • Asthme cardiaque (crises d'essoufflement);
  • Douleur, gonflement de l'hypochondre droit, causée par une augmentation du foie;
  • Gonflement des membres inférieurs;
  • Toux sèche avec un petit crachat, dans de rares cas avec des impuretés de sang;
  • Douleur dans la zone des battements cardiaques, pressante, douloureuse dans la nature, non associée à l'activité physique.

Avec une régurgitation mitrale compensée, les symptômes peuvent ne pas apparaître avant plusieurs années. La gravité des symptômes est due à la puissance de la régurgitation.

f472049ccdd9ce44de7cffe3004f250a - Diagnostic des symptômes de développement de l'insuffisance mitrale comment traiter le pronostic

Les méthodes suivantes sont utilisées pour diagnostiquer la régurgitation mitrale:

  • Un ECG vous permet d'identifier les signes de surcharge et d'hypertrophie du ventricule gauche et de l'oreillette, au troisième stade - le cœur droit;
  • Échocardiographie - détermination de l'hypertrophie et de la dilatation du cœur gauche;
  • Examen aux rayons X des organes thoraciques - détermination du degré d'hypertension veineuse pulmonaire, du degré de protrusion des arcades des oreillettes;
  • Ventriculographie - détermination de la présence et du degré de régurgitation;
  • Cathétérisme ventriculaire - détermination de la dynamique de la pression dans les ventricules du cœur.

Actuellement, il existe un surdiagnostic de régurgitation mitrale. Les méthodes de recherche modernes ont montré qu'un degré minimal de régurgitation peut être présent dans un corps sain.

Le traitement de l'insuffisance de la valve mitrale est régi par la seule règle: un patient avec une insuffisance mitrale diagnostiquée est un patient chirurgical. Cette pathologie ne fait pas l'objet d'une correction médicale. La tâche d'un cardiologist est de bien préparer le patient à la chirurgie.

Le traitement conservateur de l'insuffisance valvulaire mitrale vise à contrôler la fréquence cardiaque, à prévenir les complications thromboemboliques et à réduire le degré de régurgitation. Un traitement symptomatique est également utilisé.

Pendant la chirurgie, la valve mitrale est implantée.

Les prédictions de régurgitation mitrale dépendent complètement du degré de régurgitation, de la gravité du défaut valvulaire et de la dynamique de la maladie.

Nedostatochnost mitralnogo klapana 1 e1502702728417 - Diagnostic des symptômes du développement de l'insuffisance mitrale Comment traiter le pronostic

La prescription d'un traitement pour l'insuffisance valvulaire mitrale est possible après avoir déterminé la gravité et à partir de laquelle des cinq étapes le développement de la maladie est.

Les deux étapes initiales - le premier degré (compensation) et modérée (sous-compensation) - ne nécessitent aucune intervention sérieuse. Les symptômes n'apparaissent pratiquement pas ou peuvent être ressentis avec un effort physique intense. À ces étapes, les mesures préventives jouent un rôle important.

La troisième étape - la décompensation - est caractérisée par des anomalies cardiaques évidentes, qui se manifestent surtout après un effort physique. Lorsque des signes d'insuffisance de la valve mitrale apparaissent, un traitement chirurgical peut être utilisé. À ce moment, les patients sont généralement prescrits:

  • médicaments anti-arythmiques;
  • vasodilatateurs qui réduisent le ton des artérioles et réduisent la tension des parois de l'aorte;
  • les médicaments qui réduisent la résistance vasculaire périphérique;
  • agents antiplaquettaires et anticoagulants pour normaliser la coagulation sanguine et les caillots sanguins;
  • les nitrates, qui réduisent le flux sanguin vers l'oreillette droite et réduisent la charge sur celui-ci;
  • des antibiotiques qui empêchent les attaques rhumatismales répétées.

La thérapie à cette étape vise à préparer une éventuelle intervention chirurgicale.

La quatrième étape (dystrophique) - implique la réalisation d'opérations chirurgicales obligatoires. À ce stade, le fonctionnement du muscle cardiaque est perturbé, ce qui entraîne une détérioration de l'apport sanguin, un essoufflement, un œdème et une altération du fonctionnement des organes internes sont perturbants.

La cinquième étape (terminale), en règle générale, ne peut plus faire l'objet d'une intervention médicale et chirurgicale en raison de violations. Des médicaments sont prescrits qui ne font que soulager la condition, mais n'affectent pas l'espérance de vie.

Le traitement chirurgical de l'insuffisance valvulaire mitrale du 1er, 2e degré n'est pas nécessaire, contrairement aux 3e et 4e degrés.

Classification

L'insuffisance valvulaire mitrale est généralement divisée selon son étiologie. Ainsi, la maladie peut être classée en raison de sa formation:

  • Forme organique - la régurgitation est associée à des dommages à la valve bicuspide.
  • Forme relative (ou fonctionnelle) - il n'y a pas de changement dans la valve bicuspide, mais une régurgitation est présente.

Étant donné que la maladie ne peut pas déranger la personne et ne se manifeste pas sous une forme aiguë, selon le tableau clinique, il existe:

  • Forme nette. Elle se manifeste par des troubles hémodynamiques et des symptômes de stagnation dans le petit cercle de circulation sanguine. De plus, le pronostic est souvent défavorable et la condition met la vie en danger.
  • Forme chronique. Elle peut survenir sans symptômes, mais avec le temps, le volume et la masse du ventricule gauche augmentent.

Une classification est également proposée en fonction du degré d'insuffisance valvulaire mitrale, aujourd'hui largement utilisé et basé sur le type de mouvement valvulaire: du premier au jeudi.

Insuffisance valvulaire mitrale du 1er degré: tableau clinique

  1. Insignifiant;
  2. Moderate
  3. Exprimé
  4. Lourd.

Avec un léger degré, une régurgitation est observée directement au niveau des cuspides de la valve mitrale. On le trouve également chez les personnes en bonne santé. Un degré modéré signifie une régurgitation se produisant à un centimètre et demi de la valve.

Au troisième degré, le mouvement inverse du sang atteint le milieu de l'oreillette. Cela conduit à une certaine expansion de l'oreillette. Un degré d'insuffisance sévère conduit au fait que la régurgitation occupe tout l'oreillette gauche.

Le bruit caractéristique que le médecin note lors de l'écoute du cœur est le principal symptôme. Elle est causée par le retour du sang du ventricule gauche vers l'oreillette gauche.

Avec un développement plus grave du défaut, le ventricule gauche est obligé de pomper plus de sang afin d'en prélever un qui retourne dans l'oreillette. En conséquence, il augmente progressivement, les hypertrophies. Dans le même temps, ses contractions s'intensifient, ce qui est ressenti par une personne comme un rythme cardiaque accru. Ces symptômes sont particulièrement visibles lorsque le patient est allongé sur le côté gauche.

Comme à la suite de la régurgitation, le sang retourne dans l'oreillette, il doit contenir un plus grand volume de sang et il augmente également progressivement. Avec un degré d'augmentation significatif, l'oreillette ne fait pas face à sa fonction, car une fibrillation et des contractions irrégulières fréquentes se produisent. La fonction de pompage du cœur est donc réduite.

La poursuite du développement du degré de pathologie conduit au fait que les oreillettes ne se contractent généralement pas normalement, mais tremblent seulement. Ces problèmes peuvent être lourds de troubles plus graves, par exemple, la formation de caillots sanguins, car il n'y a pas de flux sanguin normal. Les caillots sanguins qui se forment dans le cœur sont très dangereux, car ils peuvent bloquer les gros vaisseaux, ce qui entraîne des dommages à divers organes, un accident vasculaire cérébral.

Aux degrés 3 et 4, la régurgitation est très prononcée, ce qui alourdit le cœur. Une personne court le risque d'insuffisance cardiaque, qui présente des symptômes tels que l'essoufflement, l'enflure, la toux. Les tissus cardiaques endommagés deviennent plus vulnérables, moins résistants aux infections, de sorte que le risque d'endocardite infectieuse augmente.

Une personne avec un degré modéré et sévère n'a pas un apport sanguin complet aux organes, car une telle violation conduit à une diminution de la fonction de pompage du cœur. Étant donné que les organes ne reçoivent pas une nutrition normale, tout le corps en souffre, ce qui peut affecter son état général et le bien-être du patient.

Symptômes

  • Rythme cardiaque augmenté
  • Arythmie
  • Fatigue,
  • Gonflement
  • Dyspnée,
  • Toux
  • Cyanose
  • Fard à joues mitral.

Les symptômes peuvent apparaître dans diverses combinaisons. Avec un faible degré de gravité, le problème des manifestations évidentes peut ne pas être. Une personne peut sentir qu'elle est fatiguée plus rapidement, parvient à en faire moins en une journée et tolère un effort physique pire.

Tout cela n'est généralement pas perçu comme les symptômes d'un problème cardiaque, de sorte que le processus pathologique continue de progresser.

Si les symptômes sont identifiés et diagnostiqués, vous devez trouver la cause de la maladie valvulaire cardiaque. Tout d'abord, il est nécessaire de traiter la maladie qui a conduit à cette condition. Si le problème est léger ou modéré, un traitement supplémentaire n'est généralement pas nécessaire.

Si le degré de la lésion est plus grave ou si des complications (insuffisance cardiaque, arythmie) se sont produites, des médicaments seront nécessaires.

Traités chirurgicalement avec des opérations réalisées lors d'un pontage cardio-pulmonaire.

Pendant les chirurgies plastiques, qui sont effectuées aux 2-3 degrés de la maladie, un anneau de support spécial peut être installé près des cuspides, les accords et les cuspides sont raccourcis. Après l'opération, le flux sanguin est normalisé et sa propre valve reste.

Si la chirurgie plastique n'a pas donné de résultats ou que les tissus sont gravement endommagés, des prothèses sont nécessaires. Des prothèses biologiques ou mécaniques sont utilisées. Pour la fabrication de tissus animaux biologiques sont utilisés, les tissus mécaniques sont faits d'alliages spéciaux.

  • Après la chirurgie plastique, un traitement anticoagulant n'est pas nécessaire.
  • Après l'implantation d'une prothèse biologique, la prise d'anticoagulants est nécessaire pendant 2-3 mois.
  • Après l'installation d'une prothèse artificielle, des anticoagulants sont prescrits pour une utilisation continue.

Le succès du traitement et comment une personne se sentira après la chirurgie dépend du degré de manifestations d'insuffisance et de régurgitation, de la dynamique de la maladie et des caractéristiques individuelles. Il est important de ne pas retarder le diagnostic et le traitement.

Lorsqu'elles sont incomplètement fermées par la valve, trop de sang est libéré, ce qui provoque son rechargement et la formation de processus stagnants, une augmentation de la pression.

Tous les signes conduisent à une insuffisance croissante de MK.

Avec des lésions de type 1, le mouvement des valves est normal. Dans de tels cas, l'échec aigu a tendance à être central ou à s'écarter modérément de l'échec central. Le premier type est principalement une conséquence de la dilatation de l'anneau fibreux de la valve, mais il peut y avoir des mécanismes moins courants. Avec ce type, le traitement chirurgical de l'insuffisance valvulaire mitrale du 1er degré n'est pas effectué. La prévision est favorable.

  • Maladies systémiques et auto-immunes.
  • Blessures.
  • Rhumatisme.
  • Ischémie du cœur.
  • Douleur dans le côté gauche du sternum.
  • L'impossibilité d'une respiration pleine et une sensation de manque d'air.
  • Perturbations du rythme cardiaque.
  • L'apparition de maux de tête et de vertiges, une perte de conscience est possible.
  • Température subfébrile.

Avec une insuffisance valvulaire mitrale du 2e degré, un mouvement excessif des valves est noté. La gravité peut avoir un large éventail. Il est possible que seule une partie de la feuille de valve dépasse au-dessus de la ligne de l'anneau fibreux dans la systole, mais le point de fermeture reste en dessous du plan de l'anneau fibreux.

  • Endocardite virale.
  • Processus rhumatismaux.
  • Lupus érythémateux disséminé.
  • Rupture du tendon due à une blessure.
  • Changements dans les volets de soupape.
  • L'apparition d'un essoufflement après un effort physique.
  • Sur l'examen note le déplacement des frontières du cœur.
  • On peut observer une ondulation dans le cœur et le péritoine.
  • Une légère augmentation de la pression artérielle.

Si vous ignorez les symptômes, l'insuffisance valvulaire mitrale du 1er et du 2e degré peut être aggravée.

Une lésion de type 3 est enregistrée lorsqu'une restriction du mouvement des folioles est notée. Ce type est divisé en sous-types 3a et 3b.

  • Avec le sous-type 3a, la restriction est «structurelle» (le plus souvent une conséquence des rhumatismes) et le mouvement de la foliole est altéré à la fois en systole et en diastole.
  • Avec le sous-type 3b, la restriction de la fermeture «fonctionnelle» et complète des valvules ne peut pas se produire, puisque la valvule mitrale de la systole est tirée en direction de l'apex du ventricule gauche, cela peut être dû à la dilatation et / ou au déplacement de les muscles papillaires. Le facteur étiologique de l'apparition du sous-type 3b est souvent l'ischémie cardiaque, et dans de tels cas, le terme «insuffisance mitrale de la genèse ischémique» est utilisé. Avec le sous-type 3b, le mouvement de l'ouvrant dans la diastole est normal.

La régurgitation mitrale de grade 3 présente les symptômes suivants:

  • Hypertrophie du foie.
  • L'apparition d'un œdème.
  • La toux.
  • Augmentation de la pression veineuse.

La défaite de type 4 est attribuée à une maladie cardiaque sévère. Le dernier degré se manifeste par une régurgitation vers la partie supérieure de l'oreillette. Lors de la définition de ce degré, le patient devient chirurgical et il a besoin d'une correction médicale.

Si le patient prévoit d'effectuer une intervention sur le muscle cardiaque, une évaluation préopératoire du degré d'insuffisance valvulaire mitrale à l'aide d'un transducteur transœsophagien apporte une réponse à trois questions clés:

  • Quelle est la gravité de la pathologie?
  • Quel est le mécanisme de la maladie et où se manifeste exactement la lésion?
  • Est-il possible d'effectuer une chirurgie plastique chirurgicale (correction)?

La gravité de l'insuffisance valvulaire est parfois classée comme insignifiante, légère, modérée et sévère. Cela correspond à une classification de 1 à 4.

Une étude bidimensionnelle permet souvent de soupçonner une insuffisance d'un degré prononcé. Certaines trouvailles peuvent l'indiquer directement.

Par exemple, les signes peuvent être:

  • violation importante de la fermeture des vannes.
  • anomalie structurelle du châssis.
  • conséquences hémodynamiques d'une régurgitation mitrale sévère (surcharge volumique du côté gauche du cœur ou signes d'hypertension pulmonaire).

Pour déterminer la gravité de l'insuffisance valvulaire mitrale, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • Un examen bidimensionnel détaillé du cœur est extrêmement important pour l'emplacement exact de la lésion.
  • La dopplerographie couleur reste la méthode la plus simple et la meilleure pour détecter la présence de MN, car cette méthode a une sensibilité et une spécificité élevées.
  • La dopplerographie spectrale permet également d'évaluer la gravité de l'échec.

Dès que la présence d'une insuffisance sévère est établie, la prochaine consiste à déterminer le mécanisme de régurgitation mitrale et la localisation exacte de la lésion, afin qu'un plan chirurgical approprié puisse être formulé. La localisation précise des lésions nécessite une étude systématique à l'aide d'une image bidimensionnelle. Le but d'une étude systématique de la valve mitrale est d'obtenir de nombreuses images de toutes les parties de la valve et d'identifier chaque segment des valves.

En fonction de la taille de la lumière et du degré de sévérité de la régurgitation, les degrés cliniques de manifestation de l'insuffisance mitrale sont déterminés:

  • L'insuffisance de la valve mitrale de 1 degré - compensée est caractérisée par un léger flux sanguin (moins de 25%) et des violations uniquement de la structure de la valve. Le bien-être en même temps ne change pas, il n'y a pas de symptômes ni de plaintes. Les diagnostics ECG ne révèlent pas de pathologie à ce point. Lors de l'auscultation, le cardiologist entend un léger bruit pendant la systole lorsque les volets de valve sont fermés, la bordure du cœur est légèrement plus large que la normale.
  • Pour l'insuffisance mitrale du 2e degré, le remplissage auriculaire sous-compensé avec du sang est presque jusqu'à la moitié (jusqu'à 25-50%). L'hypertension pulmonaire se développe pour libérer l'oreillette du sang. Une personne à ce moment souffre d'essoufflement, de tachycardie même au repos, de toux sèche. Un ECG diagnostique les changements dans l'oreillette. Lors de l'écoute, les bruits sont déterminés lors de la systole, les bordures du cœur augmentent, surtout à gauche (jusqu'à 2 cm).
  • L'insuffisance de la valve mitrale de grade 3 s'accompagne d'un remplissage de l'oreillette gauche avec du sang jusqu'à 90%. Ses murs s'agrandissent. La phase décompensée commence, dans laquelle le sang n'est pas retiré de l'oreillette. Des symptômes tels qu'un œdème, une augmentation de la taille du foie lors de la palpation apparaissent. Il y a une augmentation de la pression veineuse. Des signes ECG sont diagnostiqués: augmentation du ventricule gauche, dent mitrale. Avec l'auscultation - augmentation du bruit dans la systole, l'expansion des frontières cardiaques, en particulier la gauche.
  • La régurgitation mitrale à 4 degrés est appelée dystrophique. Il y a des changements structuraux pathologiques dans la valve, une stagnation du sang dans la circulation pulmonaire. Les symptômes du troisième degré augmentent considérablement. Les opérations chirurgicales sont très largement utilisées à ce stade et donnent une autorisation favorable.
  • 5 degrés - terminal. Les patients ont un tableau clinique du troisième stade de l'échec cardiovasculaire. L'état du patient est très grave et ne permet pas d'interventions chirurgicales. Le pronostic de la pathologie est extrêmement défavorable, il s'agit le plus souvent d'une issue fatale en raison de complications.

Diagnostic de la maladie valvulaire mitrale

Les patients présentant une insuffisance valvulaire mitrale dans le cœur ont souvent des cavités atypiques et l'anatomie cardiaque est déformée. Cela peut rendre difficile la réalisation d'une échocardiographie transœsophagienne, car l'apparence de diverses sections échographiques du cœur change.

Les changements dans la précharge, la postcharge, la contractilité et la compliance myocardique peuvent avoir un effet significatif sur l'apparence du flux de régurgitation. De plus, en salle d'opération, tous ces facteurs peuvent être affectés par l'anesthésie générale. Plusieurs auteurs ont documenté que la sévérité de la régurgitation mitrale diminue d'au moins 1 après avoir induit une anesthésie. Ces changements sont moins prononcés dans la rupture des cuspides valvulaires et plus prononcés chez les patients atteints d'une forme fonctionnelle de la maladie.

Changer l'état d'autres valves peut également affecter la régurgitation mitrale. Par exemple, chez les patients présentant une sténose aortique significative, la sévérité de la régurgitation mitrale diminue principalement après le remplacement de la valve aortique, car la pression dans le ventricule gauche diminue. Par conséquent, un médecin qui évalue la gravité de l'insuffisance valvulaire mitrale doit avoir une bonne connaissance des conditions cliniques disponibles au moment de l'examen.

Le diagnostic de régurgitation mitrale doit être basé sur les mesures globales suivantes:

  • conversation, examen, palpation et percussion, auscultation du patient;
  • Données ECG (électrocardiogramme);
  • données de radiographie pulmonaire;
  • données d'échocardiographie;
  • données échographiques du cœur;
  • résultats de sondage de la cavité cardiaque;
  • données de ventriculographie.

Une histoire compétente prenant pendant un examen approfondi, un examen, une palpation et une percussion du patient peut coordonner le médecin pour d'autres études pour un diagnostic précis. Avec les percussions, les bordures élargies du cœur sont déterminées, en particulier sur le côté gauche. Lors de l'auscultation, en fonction du degré d'insuffisance mitrale, des bruits systoliques d'intensités différentes sont détectés.

Selon la radiographie et l'ECG, l'expansion du ventricule gauche et de l'oreillette est diagnostiquée.

La méthode de diagnostic la plus informative est l'échocardiographie, ici vous pouvez évaluer le défaut et le degré de dommage à la valve elle-même. Pour un diagnostic plus spécifique en présence de fibrillation auriculaire, une échocardiographie transalimentaire est utilisée.

Les mesures diagnostiques de l'insuffisance mitrale sont complexes et comportent plusieurs étapes. Tout d'abord, le médecin doit étudier les antécédents médicaux du patient - cela est nécessaire pour déterminer la forme congénitale ou acquise de la maladie chez les adultes et les enfants. Après cela, la présence et le degré d'intensité des symptômes doivent être clarifiés, ce qui aidera le spécialiste à déterminer l'évolution aiguë ou chronique de la maladie.

La prochaine étape du diagnostic consiste à effectuer des tests de laboratoire sur les tests sanguins et urinaires du patient. Une étude générale est nécessaire pour détecter une inflammation ou des troubles concomitants. Un test sanguin biochimique est effectué pour déterminer la concentration d'acide urique et de cholestérol. L'analyse immunologique permet d'évaluer la présence d'anticorps.

Les techniques de diagnostic instrumentales comprennent:

  • ECG - effectué pour détecter les troubles du rythme cardiaque;
  • L'échocardiographie est le principal moyen d'étudier la valve mitrale chez les enfants et les adultes;
  • cathétérisme des cavités cardiaques;
  • Le SKT et l'IRM sont des techniques qui permettent au spécialiste d'obtenir une image précise de l'organe affecté;
  • phonocardiogramme - une technique de détection du bruit;
  • CCG - est effectuée pour obtenir une image précise des vaisseaux sanguins du cœur, en utilisant le produit de contraste;
  • radiographie des poumons.

Après avoir reçu tous les résultats de l'examen, le médecin prescrit la pharmacothérapie et l'opération chirurgicale les plus efficaces.

  • Inspection
  • Analyse de l'urine et du sang (général, biochimique, immunologique);
  • ECG;
  • Échocardiographie Doppler;
  • Échographie cardiaque.

D'autres méthodes peuvent être utilisées pour établir un diagnostic, mais elles sont basiques et, le plus souvent, elles suffisent.

L'examen et la conversation avec le patient nous permettent d'identifier les symptômes et suggèrent la présence d'une pathologie. Il est nécessaire de savoir de quoi une personne était malade, quelle est son hérédité. Les analyses peuvent déterminer la présence d'un processus inflammatoire, le niveau de cholestérol, de sucre, de protéines dans le sang et d'autres indicateurs importants. Si des anticorps sont détectés, une inflammation ou une infection du muscle cardiaque peut être supposée.

Pour le diagnostic: un ECG est obligatoire, qui montre la rythmicité du cœur, aide à détecter la présence d'arythmie et d'autres défaillances, à évaluer s'il y a une surcharge du cœur et si ses services sont élargis. La méthode principale est l'échographie ou l'échocardiographie.

  • Évaluer l'état des volets de valve;
  • Pour voir comment les volets se ferment;
  • Comprendre la taille des ventricules et des oreillettes;
  • Mesurez l'épaisseur des parois cardiaques;
  • Détecte l'épaississement de la muqueuse intérieure du cœur.

L'échocardiographie Doppler est une étude qui montre comment le sang se déplace. Cette méthode de diagnostic permet d'identifier le flux sanguin inverse, caractéristique d'un tel défaut.

Diagnostics

À partir du troisième degré, avec des changements pathologiques clairement exprimés, ils ont recours à la restauration chirurgicale de la valve. Il est nécessaire de le faire le plus tôt possible afin que les changements dystrophiques irréversibles du ventricule gauche ne se produisent pas.

Les indications suivantes pour la chirurgie sont:

  • l'écoulement inverse du sang représente plus de 40% de l'éjection du sang par le cœur;
  • il n'y a pas d'effet positif dans le traitement de l'endocardite de nature infectieuse;
  • changements sclérotiques irréversibles de la valve mitrale;
  • dilatation sévère du ventricule droit, dysfonction systolique;
  • thromboembolie vasculaire (une ou plusieurs).

ostraya i khronicheskaya mitralnaya nedostatochnost - Diagnostic des symptômes de développement de l'insuffisance mitrale comment traiter le pronostic

Effectuer des opérations de reconstruction sur les volets de valve, son anneau. Si une telle opération n'est pas possible, la valve est reconstruite - en enlevant le endommagé et en le remplaçant par un artificiel.

La médecine moderne utilise les matériaux xénopéricardiques et synthétiques les plus avancés pour remplacer la valve mitrale. Il existe également des prothèses mécaniques fabriquées à partir d'alliages métalliques spéciaux. Les prothèses biologiques impliquent l'utilisation de tissus animaux.

Prévision

Le pronostic pour le traitement de l'insuffisance valvulaire mitrale de degré 1, 2 est favorable, à condition que le médecin traitant surveille et suive en permanence les recommandations. Dans ce cas, une personne conserve sa capacité de travailler. Pour les femmes, le diagnostic n'est pas une contre-indication à la grossesse et à la grossesse.

L'examen suffit à effectuer une fois par an à l'aide d'une échographie. Le stade 1 étant très difficile à diagnostiquer, il est recommandé aux patients d'arriver au rendez-vous et de suivre les instructions du médecin en temps opportun.

Le pronostic de l'insuffisance valvulaire mitrale de grade 3 et 4 dépend largement de l'évolution de la maladie. S'il y a une infection, cela peut entraîner des troubles du système circulatoire. En outre, une forme chronique de pathologie a un pronostic défavorable. Le danger à ces stades est l'apparition d'une insuffisance cardiaque. Les statistiques montrent que presque tous les patients vivent plus de 5 ans et 4/5 du nombre total - plus de 10 ans.

Même dans le traitement d'une insuffisance valvulaire mitrale de 1, 2, 3 degrés, une rechute peut survenir. Par conséquent, si une personne ne présente pas de symptômes, la prévention est toujours nécessaire.

Cette maladie est une pathologie dangereuse, il est donc extrêmement important de prendre des mesures pour prévenir sa survenue.

99cf5a2d0fa019e71e68ea4dc1593c12 - Diagnostic des symptômes de développement de l'insuffisance mitrale Comment traiter le pronostic

La prévention de la régurgitation mitrale est divisée en les types suivants:

  • primaire - pour prévenir la maladie;
  • secondaire, qui est utilisé lorsque la maladie entre dans la forme chronique.

Les règles de la prévention primaire:

  • prévention de l'apparition de la maladie en augmentant l'immunité, en prenant des mesures de durcissement
  • éviter les situations stressantes;
  • prévention de l'endocardite infectieuse;
  • identification rapide des symptômes et début du traitement dès les premiers signes cliniques, afin de ne pas provoquer le développement d'une maladie cardiaque;
  • activité physique limitée;
  • consultation systématique d'un cardiologiste et rhumatologue;
  • rejet de mauvaises habitudes;
  • traitement obligatoire des foyers infectieux tels que la carie et l'inflammation des amygdales.

La prévention secondaire consiste à empêcher le développement de la maladie. Pour cela, un spécialiste (rhumatologue, cardiologist ou chirurgien cardiaque) prescrit des médicaments destinés à une telle action:

  • amélioration de l'apport sanguin aux tissus cardiaques;
  • expansion des vaisseaux sanguins;
  • une augmentation du nombre de contractions du muscle cardiaque;
  • diminution de l'hypertension artérielle.

En outre, le médecin prescrit des glycosides, des diurétiques et des antibiotiques selon les indications.

Le travail du cœur dépend largement de la présence de pathologies congénitales et acquises. Tout le monde ne sait pas que de simples maladies infectieuses peuvent déclencher une maladie cardiaque. Si une insuffisance valvulaire mitrale de 1 degré est diagnostiquée, la maladie nécessite une consultation ultérieure avec un spécialiste et la mise en œuvre de toutes les recommandations. Nous pouvons dire qu'avec un traitement approprié en temps opportun, la vie d'une personne peut être prolongée.

La prévention d'une telle maladie est divisée en primaire et secondaire, c'est-à-dire en présence d'une forme chronique de la maladie. Les règles des mesures préventives primaires:

  • prévention et élimination rapide des maladies, au stade des premiers signes cliniques pouvant conduire au développement d'une telle malformation cardiaque;
  • durcissement du corps;
  • examen régulier par un rhumatologue et cardiologiste.

La prévention secondaire consiste à empêcher la propagation du processus pathologique. Pour cela, il est nécessaire de subir un traitement médicamenteux d'une telle maladie, dans laquelle des diurétiques et des glycosides sont souvent prescrits, ainsi que des médicaments pour dilater les vaisseaux sanguins et améliorer l'état des muscles cardiaques. La prévention des récidives consiste à prendre des antibiotiques, à durcir et à traiter les maladies infectieuses.

Un pronostic favorable d'insuffisance mitrale de 1 à 2 degrés est donné dans près de 100% des cas. Le patient peut rester en bonne santé pendant de nombreuses années. Il est important d'être supervisé par des spécialistes, de subir des consultations et des examens diagnostiques. Avec de telles phases de la maladie, même une grossesse et un enfant sont autorisés. L'autorisation de l'accouchement dans ces cas est effectuée par césarienne.

Des modifications pathologiques plus sévères en cas d'insuffisance entraînent de graves violations du système circulatoire dans son ensemble. Un mauvais pronostic est généralement supposé lorsqu'un cours chronique rejoint une insuffisance cardiaque. Les taux de mortalité dans cette catégorie sont assez élevés.

L'insuffisance mitrale est un défaut grave, par conséquent, son identification, son diagnostic, son traitement ne doivent pas être retardés.

Les principales mesures de prévention de cette pathologie visent à prévenir le développement de complications. Tout d'abord, c'est:

  • mode de vie sain du patient;
  • la modération des aliments;
  • rejet de gras et épicé;
  • arrêter de fumer et fumer.

La prévention primaire commence dans l'enfance et comprend des éléments tels que le durcissement, le traitement rapide des maladies infectieuses, y compris les caries dentaires et les maladies inflammatoires des amygdales.

La prévention secondaire consiste à prendre des médicaments qui dilatent les vaisseaux sanguins (vasodilatateurs), améliorent la circulation sanguine et abaissent la pression artérielle.

L'insuffisance mitrale peut provoquer une rechute même après la chirurgie. Par conséquent, vous devez prendre soin de vous, prendre tous les médicaments prescrits par le médecin, suivre ses conseils.

Tatyana Jakowenko

Rédacteur en chef du Detonic magazine en ligne, cardiologist Yakovenko-Plahotnaya Tatyana. Auteur de plus de 950 articles scientifiques, y compris dans des revues médicales étrangères. Il a travaillé comme un cardiologist dans un hôpital clinique depuis plus de 12 ans. Il possède des méthodes modernes de diagnostic et de traitement des maladies cardiovasculaires et les met en œuvre dans ses activités professionnelles. Par exemple, il utilise des méthodes de réanimation cardiaque, de décodage de l'ECG, de tests fonctionnels, d'ergométrie cyclique et connaît très bien l'échocardiographie.

Depuis 10 ans, elle participe activement à de nombreux symposiums médicaux et ateliers pour médecins - familles, thérapeutes et cardiologists. Il a de nombreuses publications sur un mode de vie sain, le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques et vasculaires.

Il suit régulièrement les nouvelles publications des journaux européens et américains cardiology revues, rédige des articles scientifiques, prépare des rapports lors de conférences scientifiques et participe à des cardiolcongrès ogy.

Detonic