Ralentissement local de la conduction intraventriculaire

Le système de conduction provient du nœud de la zone sino-auriculaire, dans lequel le rythme sinusal prend naissance, à partir de là, les impulsions vont au nœud auriculo-ventriculaire et pénètrent dans les jambes du faisceau de His.

Les blocages partiels apparaissent chez les personnes en bonne santé, par conséquent, ne s'appliquent pas aux maladies. Mais si leur origine est observée dans un contexte de maladies cardiaques, il est alors nécessaire de prendre des mesures médicales.

Les causes des éléments suivants:

  • Une crise cardiaque.
  • Maladie ischémique
  • La cardiosclérose est un processus pathologique qui affecte le myocarde, une prolifération du tissu conjonctif est observée, des cicatrices de tailles et de localisations différentes se forment. Dans ce cas, la pathologie est observée dans le contexte de l'athérosclérose.
  • Arrêt cardiaque.
  • Maladie cardiaque
  • Des niveaux élevés d'hormones thyroïdiennes.
  • Hypertension.
  • Hypertrophie cardiaque - une lésion avec difficulté à se contracter.
  • La myocardite est une lésion inflammatoire du muscle cardiaque.
  • Cardiomyopathie - augmentation de la taille du cœur, son insuffisance, aggravation de la fréquence cardiaque, conduction.

Les provocateurs de la violation peuvent être un déséquilibre des électrolytes, une consommation excessive de certains médicaments, une maladie pulmonaire, une embolie pulmonaire et d'autres facteurs.

Le système de conduction commence par le nœud sino-auriculaire, qui est la source du rythme sinusal. De là, les impulsions à travers les cellules spécialisées pénètrent dans le nœud auriculo-ventriculaire situé dans la zone de connexion des oreillettes et des ventricules. De plus, le passage des impulsions s'effectue à travers un système de fibres His.

Les signes d'un blocage partiel des impulsions dans la région de la jambe droite se trouvent parfois dans le contexte d'une santé complète et sont considérés comme des caractéristiques congénitales.

Mais souvent, le problème soudain des impulsions est une conséquence d'une maladie cardiaque. Causes possibles de la pathologie de conduction intraventriculaire:

  • infarctus du myocarde
  • attaques d'ischémie
  • cardiosclérose athérosclérotique,
  • insuffisance cardiaque
  • dystrophie myocardique,
  • myocardite,
  • malformations cardiaques
  • cardiomyopathie
  • hypertension artérielle,
  • hypertrophie cardiaque.

Les troubles de la conduction sont parfois causés par un déséquilibre électrolytique, une intoxication médicamenteuse, une thyréotoxicose, une pathologie pulmonaire obstructive chronique, une thromboembolie pulmonaire.

Toutes les causes possibles d'échec peuvent être divisées en deux grands groupes: cardiaque - causée par une pathologie du cœur et non cardiaque - provoquée par d'autres troubles.

  • malformations cardiaques;
  • infarctus du myocarde;
  • myocardite;
  • ischémie cardiaque;
  • cardiomyopathie;
  • artériosclérose coronaire;
  • les conséquences des interventions chirurgicales (par exemple, en raison de prothèses valvulaires, d'ablation par cathéter radiofréquence).
  • dystonie vasculaire;
  • problèmes endocriniens: hypothyroïdie, diabète sucré;
  • troubles du système respiratoire avec hypoxie tissulaire - bronchospasme, inflammation chronique;
  • médicaments irrationnels;
  • hypertension artérielle;
  • intoxication alcoolique;
  • prendre de la drogue;
  • grossesse.

L'échec du signal n'indique pas toujours une pathologie. Par exemple, une violation partielle de la conductivité le long de la jambe droite du faisceau de His est considérée comme une variante de la norme, caractéristique de chaque jeune.

La violation de la fonction conductrice du myocarde peut être permanente et transitoire. Des «dysfonctionnements» temporaires sont détectés dans le contexte de l'activité physique (par exemple, à l'entraînement et aux compétitions). Si après le repos la situation se normalise, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Mais si le problème persiste et que des changements sont visibles sur l'ECG, vous devez être examiné par un spécialiste.

Avec le blocage sinoauriculaire, un battement cardiaque complet se produit. Il y a ensuite une pause. Les patients ressentent parfois:

  • «Congélation» ou arrêt cardiaque de courte durée;
  • "hit" renforcé.

De tels symptômes isolés conduisent rarement à un médecin. Plus souvent détecté après infection avec interrogatoire ciblé. Une étude ECG vous permet de confirmer le facteur compliquant la maladie, suspectez une myocardite.

Pour un patient prenant des préparations digitaliques, une image ECG indique le début des effets négatifs d'un surdosage et le besoin urgent d'arrêter le médicament.

Le bloc sinoauriculaire peut se produire la nuit, alors vous devriez penser à la participation d'une augmentation du tonus du nerf vague. Le même mécanisme agit sur le cœur en cas de lésion oculaire (AVC), de compression des artères carotides.

Une perturbation de la conduction auriculaire est observée avec une sténose mitrale avec hypertrophie de l'oreillette droite.

Le blocage auriculo-ventriculaire se produit rarement de manière aléatoire. Si des signes caractéristiques sont détectés sur l'ECG, le patient doit être soigneusement examiné, car les zones de perturbation de la conduction incomplète finissent par se transformer en une différenciation complète des contractions auriculaires et ventriculaires.

Cela peut entraîner de graves conséquences sans traitement, qui se manifestent par une diminution de l'apport sanguin aux organes internes et au cerveau.

La vue auriculo-ventriculaire se caractérise par la présence d'une lésion profonde et étendue.

  • myocardite post-infectieuse ou septique;
  • changements cicatriciels dans le myocarde avec cardiosclérose diffuse, infarctus du myocarde;
  • lésion athérosclérotique sévère des vaisseaux coronaires.

Il y a 3 degrés de telles violations. Si après le traitement les modifications de l'ECG disparaissent, nous pouvons parler rétrospectivement des dommages incomplets aux voies ou au premier degré et à leur restauration.

Les deuxième et troisième degrés se distinguent par leur persistance et leur constance. La pathologie à long terme entraîne une interruption des connexions entre les oreillettes et les ventricules. Les manifestations cliniques dépendent de la fréquence des contractions ventriculaires indépendantes.

Si la fréquence des battements cardiaques est de l'ordre de 40 à 50 par minute, des étourdissements apparaissent chez les patients, un évanouissement à court terme est possible.

On considère qu'un degré extrême de perturbation de la conduction auriculo-ventriculaire est le développement du syndrome de Morgagni-Edems-Stokes. Dans ce cas, la fréquence des systoles ventriculaires diminue à 25-20 par minute. La condition peut être mortelle car elle provoque une hypoxie des cellules cérébrales.

En fonction des conditions physiologiques survenues, on distingue les types de perturbation de la conduction impulsionnelle:

  • créer un obstacle dans la zone entre le tissu myocardique normal et la zone altérée;
  • conservation de la propagation à faible vitesse dans la zone de pathologie;
  • implication impulsionnelle dans la zone affectée avec blocage ultérieur;
  • la possibilité de passer dans une seule direction, interrompant le flux de retour.

L'une des pathologies du rythme dues à cette dernière option est la tachycardie paroxystique, dans laquelle les impulsions ne passent que des ventricules aux oreillettes via un faisceau de Kent supplémentaire.

La forme perturbée et élargie du complexe ventriculaire indique une extrasystole ou une conduction altérée

Étant donné que la pathologie de la conduction n'est pas isolée, mais est une conséquence d'autres maladies, la prédiction n'est autorisée qu'en tenant compte de l'évolution clinique, de l'efficacité du traitement de la maladie sous-jacente.

Le blocage du bloc de branche gauche augmente le risque de décès de 5 fois. Le bloc de la jambe droite n'est pas considéré comme un facteur de risque de maladie cardiaque.

Les troubles à deux faisceaux précèdent la transition vers un blocage auriculo-ventriculaire complet chaque année chez 5% des patients. La crainte d'augmenter la conductivité devrait être accompagnée d'un type de changement intermittent.

Si des blocages sont apparus au stade aigu de l'infarctus du myocarde, la mortalité augmente à 50%. Cela indique un foyer commun de nécrose.

La conduction intraventriculaire ne peut être envisagée indépendamment de toute pathologie cardiaque. Le type de blocus est important dans le diagnostic, la finalité et le choix du traitement.

438 01 - Ralentissement local de la conduction intraventriculaire

La conduction du muscle cardiaque est un concept qui reflète l'excitation des parties du système de conduction, qui est représenté par le nœud sino-auriculaire dans l'oreillette droite, les fibres conductrices dans la paroi des oreillettes, le nœud auriculo-ventriculaire entre les oreillettes et les ventricules et deux jambes du faisceau de His dans l'épaisseur des ventricules se terminant par des fibres de Purkinje.

le travail du système de conduction du cœur, ses composants clés sont indiqués

Normalement, la fréquence cardiaque est effectuée à une fréquence de 60 à 80 contractions par minute. Une conduction impulsionnelle retardée, qui peut survenir dans n'importe quelle partie du muscle cardiaque, conduit au fait que le rythme «s'égare» à une fréquence normale et qu'un bloc cardiaque complet ou partiel se développe. Les raisons peuvent être à la fois inoffensives et dues à de graves maladies cardiaques.

Il est nécessaire de faire la distinction entre les concepts de «ralentissement» et de «violation» de la conductivité. Par exemple, si le patient a vu dans la conclusion de l'ECG une phrase telle que «la conduction auriculo-ventriculaire est ralentie», cela signifie qu'il a des épisodes de blocage auriculo-ventriculaire du 1er degré.

Un ralentissement de la conductivité indique que le patient a un blocus de degré 1, ce qui, en principe, n'est pas dangereux pour le moment, mais avec une forte probabilité de progresser vers un blocus de degré 2 et 3, ce qui peut déjà constituer une menace pour la santé et même à la vie.

Si le protocole ECG fait référence à une violation de la conductivité, cela signifie que le patient a un blocage correspondant de 2 ou 3 degrés.

La violation de la conduction du cœur peut être complète lorsque l'impulsion n'est pas effectuée complètement à travers une partie particulière du cœur, ou partielle (incomplète) lorsque l'impulsion est exécutée, mais avec un retard. Les blocages complets sont beaucoup plus dangereux que les blocages incomplets.

Les causes de l'apparition de la maladie peuvent être complètement différentes. Les éléments suivants sont considérés comme les principaux:

  1. 1.
    Chez une personne absolument en bonne santé, des perturbations locales de la conduction intraventriculaire sur la jambe droite du soi-disant faisceau de His se produisent relativement souvent.
  2. 2.
    Si l'enfant a une fenêtre ovale ouverte sur le muscle cardiaque, cela peut entraîner une perturbation locale de la conduction intraventriculaire du cœur chez les enfants.
  3. 3.
    Il est possible de bloquer complètement l'une des jambes du paquet de His. Cela peut se produire en raison de l'apparition de maladies du muscle cardiaque telles que l'hypertrophie myocardique (épaississement et prolifération du cœur) lors du développement de défauts valvulaires sur les valves, un infarctus aigu du myocarde sur le muscle cardiaque, une maladie coronarienne. Les mêmes problèmes peuvent survenir lors de maladies des bronches et des poumons, par exemple avec une bronchite obstructive, une bronchectasie, lors du développement de l'asthme bronchique. Les médecins rencontrent des phénomènes similaires lors de l'apparition de myocardite, cardiomyopathie, cardiosclérose post-infarctus.
  4. 4.
    Dans certains cas, une violation non spécifique de la conduction intraventriculaire est possible, ce qui se produit en raison d'un fonctionnement incorrect et non coordonné d'un ou de plusieurs systèmes du muscle cardiaque. Habituellement, cela peut provoquer un ralentissement des contractions cardiaques avec un blocage incomplet, et en cas d'échec complet de l'impulsion de contrôle, un arrêt pratique du myocarde est possible. De telles violations se produisent en raison de l'apparition du prophète du cœur, de la formation de cicatrices ou de cicatrices sur celui-ci et de la division des ventricules eux-mêmes. Le plus souvent, cela se produit en raison de processus inflammatoires ou d'une exposition organique. Elle peut également résulter d'une mauvaise utilisation de certains médicaments.

Comment est le diagnostic

Afin de déterminer avec précision la violation de la perméabilité au premier stade, les médecins utilisent un électrocardiographe. Si des incohérences rythmiques sont détectées, une surveillance Holter est effectuée - un type spécialisé d'ECG. La troisième étape sera l'étude de la localité de la pathologie à l'aide du faisceau d'électro-Hiss.

Certains tests médicaux qui déterminent la violation locale de la conduction intraventriculaire suggèrent des tests avec effort physique. Grâce à eux, il est possible d'établir une image précise de l'évolution de la maladie et de savoir quel type de bloc cardiaque accompagne la pathologie. La manière dont le diagnostic est effectué avec compétence dépendra du traitement.

Une impulsion cardiaque se forme dans les cellules du nœud sinusal, traverse la jonction auriculo-ventriculaire et se dirige vers les ventricules, dans lesquels les voies sont représentées par un faisceau de His. Au début, il longe le septum, puis il est divisé en branches, celui de droite descend vers le ventricule du même nom, et celui de gauche est divisé en antérieur et postérieur, simulant les contractions du ventricule gauche.

Directement dans la couche musculaire du cœur, les cellules conductrices sont de petites fibres de Purkinje.

article1147 - Ralentissement local de la conduction intraventriculaire

Avec une diminution de la vitesse de propagation de l'impulsion, le blocage des jambes se produit. Ce n'est pas une maladie indépendante, mais survient lorsque des dommages au muscle cardiaque, une pathologie pulmonaire, un déséquilibre électrolytique.

Une anamnèse et un examen physique peuvent révéler des arythmies et suggérer des causes possibles, mais le diagnostic d'arythmies nécessite un ECG en 12 dérivations. Les données obtenues lors de l'examen établissent la relation entre les symptômes et le rythme.

L'ECG en tant qu'approche systématique, vous permet de mesurer les intervalles et d'identifier les irrégularités subtiles. Les principaux signes diagnostiques sont la fréquence des contractions auriculaires, la fréquence et la régularité des contractions ventriculaires et la relation entre elles. L'activation incorrecte des contractions auriculaires et ventriculaires est classée comme régulièrement irrégulière ou irrégulièrement irrégulière (le motif ne peut pas être détecté). Perturbation régulière à court terme à un rythme régulier (par exemple, extrasystole).

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Bradyarythmies

Le diagnostic ECG des bradyarythmies dépend de la présence ou de l'absence d'ondes P, de la morphologie des ondes P et de la relation entre les ondes P et les complexes QRS.

Dans les bradyarythmies, hors de la relation entre les ondes P et les complexes QRS, on peut suggérer une dissociation AV; un rythme de glissement peut être nodulaire (complexe QRS étroit) ou ventriculaire (complexe QRS large).

Une bradyarythmie régulière avec un rapport de 1: 1 entre les ondes P et les complexes QRS indique l'absence de bloc AV. Les ondes P précédant le QRS indiquent une bradycardie sinusale (si les ondes P sont normales) ou un arrêt sinusal avec une bradycardie auriculaire (si les ondes P sont différentes des sinus). Les ondes P après les complexes QRS indiquent un arrêt des sinus avec un rythme nodulaire ou ventriculaire avec une activation rétrograde des oreillettes. Le rythme ventriculaire conduit à l'apparition d'un large complexe de QRS; le rythme de glissement nodal, en règle générale, a une forme QRS étroite.

Lorsque le rythme est irrégulier, les ondes P dépassent généralement le nombre de complexes ORS. Un rythme irrégulier avec un rapport 1: 1 entre les ondes P et les complexes QRS, en règle générale, indique une arythmie sinusale avec une accélération et une décélération graduelles du rythme sinusal (si les ondes P sont des sinus).

Des pauses dans le cas d'un rythme régulier peuvent survenir en raison des ondes P bloquées (les extrasystoles auriculaires se produisent généralement après l'onde T ou déforment la morphologie de l'onde T), un arrêt des sinus ou un blocage AV du 2e degré.

Tachyarythmies

Polnaja blokada pravoj nozhki puchka Gisa - Ralentissement local de la conduction intraventriculaire

Les tachyarythmies sont divisées en 4 groupes: régulier, irrégulier, complexe étroit et complexe large.

Tachyarythmies irrégulières avec un complexe SRO étroit. Les tachyarythmies comprennent la fibrillation auriculaire, le flutter auriculaire, la tachycardie auriculaire avec divers degrés de conduction AV et la tachycardie auriculaire multifocale. La différenciation est basée sur les ondes ECG auriculaires, qui se distinguent le mieux dans les pauses entre les complexes QRS.

Tachyarythmies irrégulières avec un large complexe QRS. Il existe, en règle générale, 4 types de tachyarythmies. La séparation est basée sur la visualisation des ondes auriculaires sur un ECG et la présence d'une tachycardie ventriculaire polymorphe avec une fréquence cardiaque très élevée.

Tachyarythmies régulières avec un complexe QRS étroit. Ces tachyarythmies comprennent la tachycardie sinusale, le flutter auriculaire ou la tachycardie auriculaire avec un rapport constant de conduction AV et la tachycardie supraventriculaire paroxystique. Les tests Vagus ou les tests pharmacologiques aident à différencier ces types de tachycardie.

Lors de l'utilisation de ces techniques, la tachycardie sinusale ne s'arrête pas, mais la conduction est ralentie ou un bloc AV transitoire se produit, ce qui aide à détecter les ondes sinusales. En outre, le flutter et la tachycardie auriculaire, en règle générale, ne s'arrêtent pas, mais il est possible de visualiser les ondes de flutter ou les ondes P auriculaires.

Tachyarythmies régulières avec un large complexe QRS. Ils comprennent une tachycardie régulière, à complexe étroit, avec blocage des jambes du faisceau de His ou par conduction de DFS et une tachycardie ventriculaire monomorphe. Les tests Vagus aident au diagnostic différentiel entre eux. Les critères ECG sont souvent utilisés pour distinguer VT et SVT avec un défaut de conduction intraventriculaire.

Avec un état stable du patient et l'existence prolongée du blocus, aucun traitement spécial n'est effectué. Pour améliorer la conductivité myocardique, une maladie de fond doit être traitée.

Médicaments antihypertenseurs, les nitrates peuvent être prescrits en fonction de l'origine de cette pathologie. Avec un rythme ventriculaire rare et un bloc auriculo-ventriculaire, l'installation d'un stimulateur cardiaque peut être nécessaire.

Avec un développement aigu du blocus des jambes de His, pour un effet temporaire, nommer:

  • anticholinergiques (atropine, platifilline);
  • les adrénostimulants (norépinéphrine, isadrine);
  • corticostéroïdes dans le processus inflammatoire (dexaméthasone, hydrocortisone);
  • diurétiques pour réduire le potassium (Lasix);
  • stimulation cardiaque temporaire.

Pour détecter une conduction auriculaire altérée, l'ECG donne le plus d'informations. Une technique standard n'est pas toujours suffisante, alors une surveillance Holter, un enregistrement transœsophagien ou un examen électrophysiologique sont utilisés.

La durée de l'onde P dépasse la norme (0,12 s). Il convient de noter que dans seulement 3% des cas, il atteint 0,13-0,15 secondes, dans la grande majorité - environ 0,125 s. Si le blocage n'est pas constant, alors la durée de P est toujours supérieure à PR. La dent auriculaire peut devenir plate, biphasique, déformée. Souvent, le blocage de degré 1 est associé à des troubles de la conduction nodulaire ou intraventriculaire, à l'extrasystole.

Second degré

Chaque contraction ultérieure a un P toujours plus long, puis une onde apparaît, émanant uniquement de l'oreillette droite, et la gauche ne se contracte pas. Cela correspond à la première option 2 degrés de blocus. Il existe également une variante dans laquelle il n'y a pas d'augmentation progressive de P, et les impulsions n'atteignent pas périodiquement l'oreillette gauche.

Les signaux de l'oreillette droite sont complètement bloqués. L'oreillette gauche produit son propre rythme lent - environ 40 contractions par minute. De forme, le P ectopique est petit, les intervalles entre eux et les dents ordinaires ne sont pas réguliers. Un rythme auriculaire supplémentaire est la fibrillation auriculaire ou le flutter auriculaire, une tachycardie unilatérale.

L'oreillette droite et les ventricules reçoivent des ondes d'excitation d'une source normale (sinus), tandis que des signaux anormaux ne se propagent jamais vers eux, et le rythme principal n'affecte pas l'ectopie. C'est le principal symptôme de la dissociation auriculaire.

Avis d'expertAlena AricoExpert dans le domaine de cardiologie

Cette image ne reflète pas toujours une grave maladie cardiaque. Une fausse dissociation auriculaire peut apparaître sur l'ECG avec un mauvais ajustement des électrodes, le médecin touche le patient lors de l'enregistrement du cardiogramme, en chambre froide, avec insuffisance respiratoire, hoquet, parkinsonisme.

Le blocage intra-auriculaire ne représente pas une menace directe pour la vie, cependant, sa présence chez le patient peut indiquer qu'il présente un risque élevé de fibrillation auriculaire, ce qui peut entraîner des complications dangereuses.

fibrillation auriculaire - une complication dangereuse de la conduction auriculaire

Si le patient a trouvé de tels symptômes, il doit contacter un cardiologist, et de préférence un arythmologue pour un examen plus approfondi et pour décider de la nécessité d'un traitement.

Le médecin vous prescrira des méthodes de recherche supplémentaires:

  • Surveillance Holter ECG pour un diagnostic plus précis des troubles de la conduction à différents moments de la journée,
  • Tests ECG avec charge - tapis roulant - test, ergométrie du vélo. Marcher sur un tapis roulant ou pédaler sur un vélo stable avec des électrodes ECG superposées aidera à identifier plus précisément la connexion des perturbations de conduction avec la charge,
  • L'échographie cardiaque (échocardiographie) permet de visualiser les structures anatomiques du cœur, révèle une maladie cardiaque et vous permet également d'évaluer la fonction de la contractilité myocardique.

Important! Si vous remarquez des symptômes de troubles de la conduction, ou s'ils ont été détectés sur un ECG, vous devriez consulter un médecin dès que possible afin d'exclure les maladies cardiaques dangereuses qui nécessitent un traitement actif.

  • Les causes d'origine organique (elles sont causées par des processus anormaux dans la structure des chemins du signal).
  • Causes fonctionnelles (les troubles pathologiques du cœur et du système circulatoire sanguin ne se produisent pas, le principe de fonctionnement du système de signalisation change, le fonctionnement déséquilibré des systèmes sympathique et parasympathique est noté).
  • En prenant des médicaments qui affectent le fonctionnement rythmique du cœur, la nature de ces anomalies se manifeste par des symptômes aigus et une faible réaction à l'effet thérapeutique.
  • ischémie cardiaque;
  • infarctus du myocarde;
  • cardiosclérose;
  • pathologies associées à la cardiomyopathie;
  • tumeurs bénignes du tissu conjonctif fibreux ou fibrome;
  • tumeurs ou métastases dans la région du cœur;
  • amylose;
  • manifestations de l'angine de poitrine;
  • degré élevé d'hypothermie.

symptomatologie

La pathologie des impulsions le long du système His, à l'exception du blocage à trois faisceaux, ne manifeste pas de symptômes spécifiques. Mais cela ne signifie pas que les patients présentant une conduction intraventriculaire altérée se sentent bien et n'ont pas de problèmes de santé.

Les maladies conduisant à une conduction altérée peuvent se manifester par de nombreux symptômes. L'une des principales raisons conduisant à une cessation soudaine des impulsions le long d'une ou plusieurs branches du faisceau de His est l'infarctus du myocarde. Un tel blocage peut indiquer une ischémie myocardique - un apport sanguin insuffisant au muscle cardiaque. En raison de la déformation prononcée des complexes ventriculaires, le diagnostic d'une crise cardiaque par électrocardiogramme est très difficile.

  1. Le premier degré signifie ralentir le passage des impulsions.
  2. Au deuxième degré, une partie des impulsions est bloquée, mais le reste traverse une partie pathologiquement modifiée du système conducteur.
  3. Le troisième degré signifie l'impossibilité de conduire des impulsions allant vers les ventricules.
  • réduction de la fréquence cardiaque;
  • intolérance à l'effort physique, même mineur, dans laquelle se produisent un essoufflement, une faiblesse, une douleur cardiaque;
  • évanouissement, confusion intermittente.

Dans le contexte de maladies cardiaques sévères, le développement soudain d'un blocage trifasciculaire peut entraîner de graves complications associées à une diminution du rythme ou à une longue pause, lorsque les contractions des ventricules sont temporairement absentes (asystolie transitoire). Ces complications comprennent:

  • Les attaques de Morgagni-Adams-Stokes, dans lesquelles en raison d'une diminution du débit cardiaque et, par conséquent, d'une ischémie cérébrale, le patient pâlit, perd connaissance. Après 1-2 minutes, la personne revient à ses sens, après une attaque, une rougeur de la peau se produit souvent. Des attaques répétées peuvent entraîner une altération de la mémoire et de l'intelligence.
  • Choc cardiogénique.
  • Mort cardiaque subite due à une asystolie (arrêt de l'activité cardiaque).
  • Détérioration de l'évolution de la maladie coronarienne, aggravation de l'insuffisance cardiaque congestive, pathologie rénale.

La plupart des blocages du faisceau de His se trouvent uniquement sur l'ECG sans aucun symptôme ou dans le contexte des principales manifestations de la maladie qui ont provoqué cette déviation. Avec une mauvaise circulation, une faiblesse, des étourdissements et des évanouissements apparaissent. Ils sont associés à une faible décharge de sang dans le réseau artériel en raison de la contraction non synchrone des fibres musculaires.

Blocus PNPG

Le ventricule droit est excité par des signaux provenant du cœur gauche. Cela se manifeste par un S élargi, un R haut et large, le complexe ventriculaire acquiert une configuration qRS, il est allongé à 0,11 seconde.

Blocus du LDL

Avec une défaite complète, il n'y a pas de mouvement de signaux le long du tronc ou de deux branches à la fois. L'excitation se propage au ventricule gauche de la droite à travers les cellules de Purkinje. L'axe électrique est dévié vers la gauche, le QRS est large et déformé.

La partie avant de la jambe est responsable de la contraction de la paroi antérolatérale. Avec le blocus, les impulsions approchent de la paroi arrière dans la direction du haut du cœur à la base. Lorsque la branche arrière est bloquée, les ondes d'excitation vont dans la direction opposée. Il se caractérise par une augmentation des complexes ventriculaires sur l'électrocardiogramme.

Il est possible de soupçonner une violation de la conduction sur le PNPG et la partie avant du LDL par QRS élargi, encoche S, T négatif, déplacement de l'axe du cœur vers la gauche. Si la jambe droite et la branche arrière de la gauche sont affectées, alors sur l'ECG, il y a des signes de blocage du PNPG et une déviation de l'axe vers la droite. Cette combinaison se retrouve souvent avec des blessures courantes (crise cardiaque étendue, myocardite).

Si les trois branches sont bloquées, les ondes passent le long des joints de blocage auriculo-ventriculaires les moins brisés. Avec un arrêt complet des signaux auriculaires, ils fonctionnent à un rythme normal et les ventricules se contractent avec leur propre fréquence (idioventriculaire). Sur l'ECG, différentes durées d'intervalles PQ sont notées. Souvent, un blocage complet à trois faisceaux entraîne une fibrillation auriculaire ou l'arrêt des contractions.

Si les résultats des enregistrements ECG standard n'étaient pas suffisamment convaincants, alors la méthode transœsophagienne ou la surveillance Holter, la rythmocardiographie peut être utilisée. Pour détecter la cause du blocage de la conduction, les patients se voient prescrire une échographie cardiaque, une IRM, une MSCT, une tomographie par émission de positons.

Les causes de perturbation de la conduction peuvent être:

  • maladies générales accompagnées d'une modification du métabolisme (pathologie endocrinienne, collagénoses systémiques);
  • dommages locaux au système de conduction par des zones d'ischémie, d'inflammation, de cardiosclérose, de distension myocardique avec hypertrophie des sites individuels.

Après la cicatrisation de la zone de nécrose, les myofibrilles et les cellules conductrices sont progressivement remplacées dans les zones de cardiosclérose

La réaction inflammatoire (myocardite) se rencontre le plus souvent avec:

  • maladies infectieuses aiguës de nature virale et bactérienne (grippe, infections virales respiratoires aiguës, diphtérie chez l'enfant, crises rhumatismales après amygdalite);
  • processus autoallergiques sur le fond de la vascularite avec implication des vaisseaux coronaires;
  • inflammation granulomateuse productive.

La zone d'ischémie causée par un apport sanguin insuffisant aux fibres conductrices dépend de la thrombose dans les branches droite et gauche des artères coronaires. Parfois, en fonction du type de blocage intraventriculaire, ils jugent de la localisation possible d'une crise cardiaque.

La pathologie est observée dans la crise cardiaque aiguë, l'insuffisance coronaire chronique.

Les malformations cardiaques provoquent une déformation des cavités cardiaques, un étirement excessif et une hypertrophie. Par conséquent, une violation de la conduction chez les enfants avec des changements congénitaux dans la structure des chambres et de l'appareil à valve n'est pas rare.

Le développement d'une hypertrophie ventriculaire gauche avec hypertension, cardiomyopathie conduit également à une interruption des voies de propagation des impulsions ventriculaires. Dans ces cas, le degré de blocage indique la gravité de la lésion.

La violation de la conduction intraventriculaire est une condition qui n'a pas de signes pathognomoniques. Ainsi, avec un dysfonctionnement du faisceau His, les symptômes suivants peuvent être détectés chez un patient:

  • Étourdissements.
  • Une sensation d'interruption dans le travail du cœur.
  • Faiblesse générale.
  • Dyspnée.
  • Bradycardie.
  • Évanouissement.

Dans tous les cas, il est important de comprendre que les manifestations des troubles de la conduction sont individuelles et dépendent le plus souvent directement de la maladie sous-jacente. C'est pourquoi, lorsque les premiers symptômes apparaissent, indiquant un dysfonctionnement du cœur, il est nécessaire de demander l'aide d'un spécialiste.

Les signes du développement d'une telle lésion avec non-passage partiel ou complet des impulsions de contrôle le long du muscle cardiaque sont les suivants:

  1. 1.
    Avec une conduction partiellement altérée, la plupart des gens ne ressentent presque rien, car une telle condition dans de nombreux cas ne se manifeste pas cliniquement.
  2. 2.
    Si une personne a un blocage complet du passage d'une impulsion sur les jambes du faisceau de His, alors des signes tels que la sensibilité dans la poitrine, de rares impulsions apparaissent, une perte de conscience complète est possible.
  3. 3.
    Lors de l'examen d'un patient qui se plaint d'une douleur soudaine et fortement pressante derrière le sternum, d'une faiblesse aiguë et déraisonnable, de l'apparition d'une sueur froide, un bloc complet du ventricule gauche est généralement détecté sur l'électrocardiogramme. Cela vous permet de déterminer le développement d'un infarctus aigu du myocarde, qui est généralement déguisé en obstruction impulsionnelle. Le patient a un pouls rare, il tombe souvent malade. Il est assez difficile de déterminer la présence d'une crise cardiaque chez une personne à partir d'un électrocardiogramme la première fois, par conséquent, si cette lésion est suspectée, les patients sont hospitalisés d'urgence.

Avec une telle violation du passage des impulsions, le plus souvent, il n'y a aucun signe de la maladie, car les décalages sur l'électrocardiogramme sont si petits qu'il est très difficile de les distinguer. Mais il y a encore des signes, après l'avoir remarqué, il est urgent d'amener le patient chez le médecin. En règle générale, un patient a une maladie comme suit:

  1. 1.
    Une personne se plaint d'un tour de tête assez fréquent.
  2. 2.
    Le patient a un essoufflement notable, qui ne disparaît pas même s'il est au repos.
  3. 3.
    Souvent, un patient avec un passage impulsionnel non spécifique se plaint d'un rhume incompréhensible dans la région du muscle cardiaque.
  4. 4.
    Une telle personne se fatigue en peu de temps et n'a pas assez de force pour terminer le travail.
  5. 5.
    Si vous mesurez le pouls d'un tel patient, il s'avère qu'il a considérablement ralenti.
  6. 6.
    Une personne commence à se plaindre de troubles de la mémoire. Il ne se souvient pas de grand-chose, parfois même de ce qu'il a fait récemment.
  7. 7.
    Pendant les heures de clarté, le patient peut ressentir plusieurs sautes d'humeur.
  8. 8.
    Un malade souffre d'un sentiment de peur incompréhensible. Il a des pensées troublantes pour lesquelles il n'y a pas de prérequis. Habituellement, le patient se plaint à sa famille de la peur de la mort, qui le hante même en rêve.
  9. 9.
    Une altération non spécifique de la conduction impulsionnelle dans les ventricules du muscle cardiaque peut soudainement se manifester comme une personne tombant sur une surface complètement plate.

Si le patient présente au moins l'un de ces symptômes, il est urgent d'appeler un médecin, car une hospitalisation peut être nécessaire.

  • la faiblesse;
  • sueur froide;
  • le vertige;
  • des évanouissements;
  • invalidité;
  • douleur au cœur;
  • pouls lent, très mal audible.

Souvent, ces symptômes peuvent indiquer simultanément à la fois un infarctus du myocarde et une violation de la conduction intraventriculaire. Pour faire un diagnostic plus précis, il est nécessaire d'utiliser des méthodes d'examen spéciales.

Chaque blocus a ses propres caractéristiques. Ils dépendent de la localisation du foyer de la violation. Le plus souvent, avec un blocage incomplet, il n'y a pas de manifestations évidentes de la pathologie, à l'exception des lectures d'ECG. Un blocage complet peut se manifester par des symptômes d'intensité différente, par exemple:

  1. Avec un blocage complet sino-auriculaire, un essoufflement, des douleurs thoraciques, un pouls rare et faible se font sentir.
  2. Le bloc auriculo-ventriculaire complet se caractérise par un ralentissement important du rythme cardiaque, un évanouissement est possible.
  3. Avec une perturbation de la conduction auriculaire, le blocage passe généralement sans signes visibles. Parfois, l'essoufflement se produit, les jambes gonflent.
  4. Le blocage absolu intraventriculaire (dans les branches de His) se manifeste par une diminution de la fréquence cardiaque, une forte faiblesse, des nausées, une perte de conscience, une sécrétion de sueur froide.

thérapies

Le blocage partiel de la jambe droite, détecté accidentellement par électrocardiographie, n'est généralement pas une pathologie et ne nécessite pas de traitement. Mais si une violation de la conduction intraventriculaire du cœur se produit soudainement, il est nécessaire de rechercher la cause de la maladie et de prescrire un traitement adéquat. Le traitement est effectué, influençant les causes de la perturbation de la conduction: si une perturbation de la conduction se produit en raison d'une myocardite, d'un défaut aortique, d'une embolie pulmonaire - le traitement de ces pathologies est organisé.

Souvent, des blocages transitoires se développent en raison d'une ischémie myocardique. Dans ce cas, des mesures thérapeutiques sont mises en œuvre pour améliorer l'apport sanguin au myocarde, le traitement de l'athérosclérose. Le traitement de la pathologie sous-jacente peut conduire à l'élimination du problème des impulsions.

Avec l'infarctus du myocarde, une thérapie intensive est effectuée pour limiter la zone de nécrose, réduire la zone d'ischémie et lutter contre les complications de la pathologie, y compris les maladies potentiellement mortelles. Le danger est un blocus à trois faisceaux complet, à la suite duquel une asystole (arrêt des contractions cardiaques et activité électrique) peut se développer. Le traitement est effectué en utilisant une stimulation externe et intracardiaque.

  1. Blocus de deux jambes du faisceau de His, se manifestant par une fréquence rare de contractions cardiaques, insuffisance cardiaque congestive, crises d'angine de poitrine.
  2. La combinaison de la pathologie de conduction dans la jambe gauche ou droite du faisceau de His et du bloc auriculo-ventriculaire.
  3. La fin du passage des impulsions le long de la jambe droite et la branche postérieure du système His.
  4. Perturbation persistante de la conduction des deux jambes, persistant 3 semaines après une crise cardiaque.
  5. Les attaques de Morgagni-Adams-Stokes.

Les troubles modérés de la conduction ne nécessitent pas de traitement. Un blocage incomplet dans la branche droite du paquet de His n'est pas dangereux. Dans cette situation, nous vous recommandons d'être observé par un cardiologist, subir des examens médicaux annuels et un ECG. Mais c'est si le patient n'a pas d'autres plaintes ou pathologie concomitante. Si des anomalies sont détectées, un traitement approprié est indiqué.

Le blocage ventriculaire gauche est plus dangereux. Dans ce contexte, les perturbations de la circulation sanguine et de l'insuffisance cardiaque se développent plus souvent. Nous recommandons de prendre des glycosides cardiaques, des antiarythmiques et d'autres médicaments. Le schéma thérapeutique est déterminé individuellement en fonction de la gravité de l'affection, de l'âge du patient et des maladies concomitantes.

Il est important de le savoir: aucun traitement spécifique du blocage intraventriculaire n'a été développé. Les médicaments proposés n'augmentent que l'excitation du tissu cardiaque, mais n'éliminent pas la cause. Il est nécessaire de traiter la pathologie principale - celle qui a provoqué le dysfonctionnement du système conducteur. C'est le seul moyen de ralentir la progression de la maladie.

Si le traitement médicamenteux est inefficace ou si le patient est dans un état grave, un traitement chirurgical est suggéré. L'installation d'un stimulateur cardiaque - un instrument qui impose son propre rythme cardiaque. Le dispositif implanté assure une activité myocardique ininterrompue.

Conseils d'experts: quand ils mettent le stimulateur cardiaque

L'installation d'un stimulateur cardiaque est une opération chirurgicale, et elle n'est prescrite que selon les indications. Cela n'a aucun sens d'effectuer la procédure en l'absence de symptômes évidents de pathologie. Si le patient se sent bien, l'introduction d'un stimulateur cardiaque artificiel n'est pas indiquée. L'opération n'est pas recommandée si les symptômes identifiés sont associés à des causes réversibles. Il est nécessaire de faire face à la maladie sous-jacente - et le muscle cardiaque peut à nouveau fonctionner pleinement.

Indications pour l'installation d'un stimulateur cardiaque:

  • bradycardie avec une fréquence cardiaque inférieure à 40 battements / min et des troubles du rythme en présence de symptômes évidents;
  • complications qui menacent la vie du patient;
  • Attaques MAC
  • troubles persistants de la conduction après un infarctus du myocarde.

La possibilité d'installer un stimulateur cardiaque avec un pouls inférieur à 40 battements / min en l'absence de symptômes cliniques évidents est discutée. La procédure est effectuée à tout âge.

La prévention des troubles de la conduction cardiaque n'a pas encore été développée. Ne retardez pas le traitement, évitez les facteurs de risque. Cela réduira les chances de développer une pathologie. Afin d'identifier le problème à temps, subir régulièrement des examens préventifs chez le thérapeute avec une évaluation de l'ECG (si nécessaire).

Un bloc intraventriculaire stable à long terme ne nécessite pas de traitement spécifique. La détection initiale des changements intraventriculaires, en particulier chez un patient âgé, nécessite une hospitalisation et un examen complet pour en déterminer les causes.

L'ischémie implique l'utilisation de coronaryolytiques et l'utilisation prudente de bêtabloquants faibles.

Si la nature inflammatoire des changements est détectée, un traitement antibactérien, des médicaments hormonaux sont effectués.

En cas de combinaison avec une insuffisance cardiaque chronique, de petites doses de digitaline et de diurétiques sont utilisées.

Il est important de résoudre rapidement le problème de l'opportunité d'installer un stimulateur cardiaque. Cela est particulièrement vrai pour les cas de barrages à deux et trois faisceaux.

Le traitement est effectué sous la supervision d'un médecin local dans une clinique ou au cardioldépartement d'ogie (arythmologie). Le traitement doit commencer par l'élimination de la cause de la perturbation de la conduction. Si aucune maladie cardiaque n'est détectée, des vitamines et des médicaments sont prescrits pour améliorer la nutrition du muscle cardiaque, par exemple préductal, ATP, etc.

Avec une violation complète de la conduction, qui provoque une bradycardie sévère, le problème d'installation d'un stimulateur cardiaque artificiel est résolu.

Avec le syndrome des REG et une PQ raccourcie avec des symptômes graves de tachyarythmies, l'ablation par radiofréquence (RFA) est possible. Il s'agit de la destruction de faisceaux de conduction supplémentaires en introduisant l'équipement à travers les artères dans la cavité cardiaque.

  1. Si une personne a une violation de la conduction intraventriculaire, un traitement qui affecterait directement le bloc existant n'est pas effectué. Avec cette pathologie, toutes les ressources doivent être orientées vers l'identification et le traitement de la maladie sous-jacente. Par exemple, si la maladie est causée par l'hypertension, il est nécessaire de prendre des médicaments antihypertenseurs, de suivre un régime alimentaire approprié et de mener une vie active.
  2. Dans le cas où le blocus est asymptomatique, il est nécessaire de l'observer en dynamique jusqu'à la détection des premiers changements. Ensuite, commencez également le traitement de la maladie sous-jacente.
  3. Dans le cas où le développement d'un bloc auriculo-ventriculaire est noté, l'installation d'un stimulateur cardiaque peut être nécessaire. Cette intervention consiste à implanter chez le patient un stimulateur cardiaque artificiel, dans le rôle duquel agissent des dispositifs spéciaux. Les raisons de l'installation du stimulateur sont:
  • Troubles de la conduction entraînant un évanouissement ou un essoufflement grave.
  • Invalidité du patient.
  • L'incapacité de traiter la maladie sous-jacente.
  • La formation d'une insuffisance circulatoire.

Vous devez comprendre que l'utilisation de stimulateurs cardiaques nécessite le respect de certaines règles, notamment:

  • Évitez les procédures basées sur l'impulsion magnétique (IRM).
  • Ne pas recourir à un traitement physiothérapeutique.
  • Évitez les chocs électriques.
  • Ne vous blessez pas la poitrine.

Lors du diagnostic d'une violation de la conduction intraventriculaire du cœur, qui indique le passage d'un examen complet, il est nécessaire de procéder à l'élimination de la cause de la maladie.

Si la violation n'est pas associée à la présence d'un patient atteint d'une maladie cardiovasculaire, les spécialistes prescrivent un cours composé de ces médicaments:

  • vitamines ou complexes de minéraux;
  • les médicaments dont l'action vise à réguler et stabiliser le processus d'approvisionnement en sang du cœur (ATP ou Preductal).

Lors du diagnostic d'une obstruction intraventriculaire complète, le traitement consiste à introduire un stimulateur cardiaque artificiel, qui stimulera le rythme cardiaque avec une fréquence définie. Sinon, le patient peut développer une bradycardie cardiaque avec des complications ultérieures.

Dans le traitement des patients présentant une pathologie similaire, la nomination de médicaments qui stimulent les processus métaboliques du myocarde du cœur est extrêmement importante. Parmi eux, tels que l'inosine, la cocarboxylase, l'adénosine triphosphorique. La prise de tels médicaments dure 30 jours.

Si un patient est diagnostiqué avec une violation de la conduction intraventriculaire et du bloc auriculo-ventriculaire de 1 ou 2 degrés, il faut être extrêmement prudent et attentif à la nomination de tout médicament.

Cela est dû au fait qu'en bloquant une attaque d'un type de blocus, vous pouvez activer la raison du développement d'un autre type de pathologie. Ces patients doivent être sous la surveillance constante de spécialistes et subir périodiquement un examen électrocardiographique.

S'il existe une menace de développement d'un bloc focal auriculo-ventriculaire, le patient est immédiatement hospitalisé et une méthode telle que le cathétérisme est prescrite.

Prenez soin de vous et soyez en bonne santé!

Les voies de l'organe principal du système circulatoire comprennent les services suivants: le centre synotrial dans la zone de l'oreillette droite, les tissus auriculaires, le centre auriculo-ventriculaire à la jonction des oreillettes et des ventricules du cœur, le faisceau de Pour lui et ses branches droite et gauche, la zone éloignée est celle des branches du faisceau de Purkinje.

Le chemin contribue à l'origine et au passage du signal contractile à travers le cœur, de sorte qu'il effectue des actions contractiles. Cette activité contribue au pompage du sang à l'intérieur des chambres et à son envoi vers les vaisseaux sanguins. Parfois, il y a une violation de la conduction intraventriculaire du cœur. Ce que c'est Il s'agit du passage suspendu de l'impulsion à travers les canaux filaires ou de son absence totale. À la suite de ces phénomènes, une arythmie se développe.

Le choix de l'effet thérapeutique dépend de la cause des troubles de la conduction à l'intérieur des ventricules. Par exemple, avec la myocardite, des médicaments antibactériens sont généralement prescrits, ainsi que des glucocorticostéroïdes. Si le problème est un dysfonctionnement thyroïdien, un endocrinologue doit être impliqué dans le traitement.

En l'absence de maladie cardiaque, il sera utile de prescrire des complexes vitaminiques qui renforcent le muscle cardiaque, des médicaments pour améliorer la nutrition des organes. Si une conductivité réduite est observée, il n'y a pas de troubles organiques, le traitement n'est pas effectué.

Recherche sur la grossesse

Le blocage permanent à un seul faisceau de la jambe droite et des branches individuelles de la jambe gauche chez les personnes sans pathologie cardiaque n'affecte pas la santé et l'espérance de vie.

Le pronostic de la première occurrence de troubles de la conduction résultant de lésions organiques du cœur dépend de la gravité de la maladie sous-jacente.

Il existe différentes opinions sur le degré d'influence du blocage de la jambe gauche sur les taux de mortalité. Certains chercheurs ne considèrent pas les blocages à simple et double faisceaux comme des facteurs de risque qui réduisent la survie des patients. Selon d'autres sources, une forme de pathologie constante ou récurrente peut augmenter de 5 fois la probabilité de décès par complications cardiaques.

Le développement du blocage de la jambe gauche dans la période aiguë d'infarctus du myocarde aggrave considérablement le pronostic: le taux de mortalité augmente et est de 40 à 50%.

Le pronostic le plus défavorable est le bloc trifasciculaire en raison du risque élevé de développer une asystolie.

Si la pathologie est détectée chez l'enfant, cela indique le plus souvent des malformations congénitales ou des violations dans le contexte de l'hérédité. Avec une violation partielle, la panique n'en vaut pas la peine, car plus souvent elle apparaît dans des limites normales. Il n'y a pas d'autres caractéristiques spécifiques de la pathologie chez les enfants et les adolescents.

Les symptômes permettant d'identifier une pathologie chez un enfant sont les suivants:

  • Troubles de la mémoire
  • Inattention.
  • L'apparition d'un essoufflement.
  • Détérioration des performances scolaires.
  • Douleur thoracique.
  • Malaise général.
  • Fatigue à faible effort physique.

Le choix de la thérapie, comme chez l'adulte, dépend directement des raisons qui ont provoqué cette condition.

La première étape n'a pas besoin de traitement, mais l'enfant est pris sous surveillance médicale. Dans le deuxième cas, des médicaments sont prescrits et un diplôme plus avancé nécessite une intervention chirurgicale, c'est-à-dire l'implantation d'un ECS, un stimulateur cardiaque artificiel.

En aucun cas, il ne faut laisser la manifestation des signes sans attention; un blocus étendu peut entraîner la mort.

Une maladie similaire peut se manifester chez une femme pendant la grossesse. Souvent, les symptômes ne sont pas clairs, mais s'il y a une faiblesse déraisonnable, des étourdissements, un essoufflement, une humeur instable, vous devez consulter un médecin sans échec.

Avant de prescrire des mesures thérapeutiques, un examen approfondi est nécessaire pour établir un diagnostic précis. Pour commencer, une femme est envoyée à un ECG.

Avec une conduction partiellement altérée à travers le cœur, le pronostic est favorable. Si un blocage complet d'une partie quelconque du muscle cardiaque se développe, le pronostic est mauvais, car cela peut entraîner des complications - arrêt cardiaque et mort subite, fibrillation ventriculaire et complications thromboemboliques, telles qu'une embolie pulmonaire et un accident vasculaire cérébral ischémique.

Dans le cas où le blocage des jambes du faisceau de His est asymptomatique, le pronostic est le plus souvent favorable. Ces patients n'ont pas besoin de subir de mesures de traitement. Il est seulement important d'observer la dynamique des changements au cardiologist. Cela aidera à identifier les lésions organiques en temps opportun.

Si des blocages surviennent dans un contexte de pathologie organique, le pronostic dépend directement de la gravité de la maladie sous-jacente. Dans tous les cas, il est important de surveiller votre santé et de ne pas éviter les médecins. Le dépistage est donc extrêmement important. Même le blocage asymptomatique est très facile à détecter lors d'une étude ECG.

Il est à noter que les blocages sont l'un des facteurs pronostiques au cours des grandes maladies. Vous devez donc mettre en évidence les points suivants:

  1. Le blocage de la jambe gauche augmente de 5 fois la mortalité des pathologies cardiaques.
  2. Dans le cas où des blocages se produisent sur un fond d'infarctus du myocarde, cela indique une grande zone de nécrose. Dans ce cas, la mortalité peut atteindre 50%.
  3. Le blocage de la jambe droite n'est pas considéré comme un facteur de risque de pathologies cardiaques.

Dans tous les cas, toute maladie est plus facile à prévenir qu'à traiter. Comme déjà mentionné, les troubles de la conduction ne nuisent pas à eux seuls à une personne en bonne santé. Par conséquent, pour éviter le développement de pathologies graves, il est important de vous surveiller attentivement. Éliminez les mauvaises habitudes, ne menez pas un mode de vie sédentaire et suivez également un régime. Tout cela aidera à prévenir les maladies qui peuvent conduire à l'apparition de blocs pour conduire une impulsion vers les ventricules.

Violation de la conduction intraventriculaire du cœur - qu'est-ce que c'est? Si lors du comportement de l'examen du patient présentant des plaintes de douleur dans le muscle cardiaque, cette maladie est détectée, ce qui est clairement visible sur l'ECG (électrocardiogramme), alors le patient progresse pour bloquer 2 ou 3 degrés.

Types de maladies

La perturbation de la conduction ventriculaire est très dangereuse. Il est divisé en 2 sous-espèces principales:

  1. 1.
    Une impulsion ne passe pas par une zone particulière du muscle cardiaque. Cela provoque un blocus qui met la vie du patient en danger.
  2. 2.
    L'impulsion se déplace dans la bonne direction, mais passe avec un certain retard. Le ralentissement provoque un blocage incomplet du cœur.

De tels blocages complets ou partiels apparaissent sur les soi-disant jambes du faisceau de His.

Si une violation locale de la conduction intraventriculaire se produit sur le côté droit du faisceau de His, le rythme de la contraction normale du ventricule droit est perturbé. Si cela se produit le long de la jambe gauche du faisceau de His, le ventricule gauche en souffre. Parallèlement à cela, il peut y avoir différents types de lésions avec conduction impulsionnelle intraventriculaire. Ils sont les suivants:

  1. 1.
    Lésions locales faibles.
  2. 2.
    Blocage complet du ventricule gauche, caractéristique d'un infarctus aigu du myocarde.
  3. 3.
    Lésions non spécifiques avec blocage des impulsions intraventriculaires.

Tous ont leurs spécificités de diagnostic et de traitement, et pour certaines formes de maladies de ce type, le processus de traitement n'est pas du tout effectué.

09 e1469635436428 - Ralentissement local de la conduction intraventriculaire

Causes de la maladie

Les causes de l'apparition de la maladie peuvent être complètement différentes. Les éléments suivants sont considérés comme les principaux:

  1. 1.
    Chez une personne absolument en bonne santé, des perturbations locales de la conduction intraventriculaire sur la jambe droite du soi-disant faisceau de His se produisent relativement souvent.
  2. 2.
    Si l'enfant a une fenêtre ovale ouverte sur le muscle cardiaque, cela peut entraîner une perturbation locale de la conduction intraventriculaire du cœur chez les enfants.
  3. 3.
    Il est possible de bloquer complètement l'une des jambes du paquet de His. Cela peut se produire en raison de l'apparition de maladies du muscle cardiaque telles que l'hypertrophie myocardique (épaississement et prolifération du cœur) lors du développement de défauts valvulaires sur les valves, un infarctus aigu du myocarde sur le muscle cardiaque, une maladie coronarienne. Les mêmes problèmes peuvent survenir lors de maladies des bronches et des poumons, par exemple avec une bronchite obstructive, une bronchectasie, lors du développement de l'asthme bronchique. Les médecins rencontrent des phénomènes similaires lors de l'apparition de myocardite, cardiomyopathie, cardiosclérose post-infarctus.
  4. 4.
    Dans certains cas, une violation non spécifique de la conduction intraventriculaire est possible, ce qui se produit en raison d'un fonctionnement incorrect et non coordonné d'un ou de plusieurs systèmes du muscle cardiaque. Habituellement, cela peut provoquer un ralentissement des contractions cardiaques avec un blocage incomplet, et en cas d'échec complet de l'impulsion de contrôle, un arrêt pratique du myocarde est possible. De telles violations se produisent en raison de l'apparition du prophète du cœur, de la formation de cicatrices ou de cicatrices sur celui-ci et de la division des ventricules eux-mêmes. Le plus souvent, cela se produit en raison de processus inflammatoires ou d'une exposition organique. Elle peut également résulter d'une mauvaise utilisation de certains médicaments.

5521 - Ralentissement local de la conduction intraventriculaire

Symptômes principaux

Les signes du développement d'une telle lésion avec non-passage partiel ou complet des impulsions de contrôle le long du muscle cardiaque sont les suivants:

  1. 1.
    Avec une conduction partiellement altérée, la plupart des gens ne ressentent presque rien, car une telle condition dans de nombreux cas ne se manifeste pas cliniquement.
  2. 2.
    Si une personne a un blocage complet du passage d'une impulsion sur les jambes du faisceau de His, alors des signes tels que la sensibilité dans la poitrine, de rares impulsions apparaissent, une perte de conscience complète est possible.
  3. 3.
    Lors de l'examen d'un patient qui se plaint d'une douleur soudaine et fortement pressante derrière le sternum, d'une faiblesse aiguë et déraisonnable, de l'apparition d'une sueur froide, un bloc complet du ventricule gauche est généralement détecté sur l'électrocardiogramme. Cela vous permet de déterminer le développement d'un infarctus aigu du myocarde, qui est généralement déguisé en obstruction impulsionnelle. Le patient a un pouls rare, il tombe souvent malade. Il est assez difficile de déterminer la présence d'une crise cardiaque chez une personne à partir d'un électrocardiogramme la première fois, par conséquent, si cette lésion est suspectée, les patients sont hospitalisés d'urgence.

2 3 2 - Ralentissement local de la conduction intraventriculaire

Symptômes dans les cas non spécifiques de la maladie

Avec une telle violation du passage des impulsions, le plus souvent, il n'y a aucun signe de la maladie, car les décalages sur l'électrocardiogramme sont si petits qu'il est très difficile de les distinguer. Mais il y a encore des signes, après l'avoir remarqué, il est urgent d'amener le patient chez le médecin. En règle générale, un patient a une maladie comme suit:

  1. 1.
    Une personne se plaint d'un tour de tête assez fréquent.
  2. 2.
    Le patient a un essoufflement notable, qui ne disparaît pas même s'il est au repos.
  3. 3.
    Souvent, un patient avec un passage impulsionnel non spécifique se plaint d'un rhume incompréhensible dans la région du muscle cardiaque.
  4. 4.
    Une telle personne se fatigue en peu de temps et n'a pas assez de force pour terminer le travail.
  5. 5.
    Si vous mesurez le pouls d'un tel patient, il s'avère qu'il a considérablement ralenti.
  6. 6.
    Une personne commence à se plaindre de troubles de la mémoire. Il ne se souvient pas de grand-chose, parfois même de ce qu'il a fait récemment.
  7. 7.
    Pendant les heures de clarté, le patient peut ressentir plusieurs sautes d'humeur.
  8. 8.
    Un malade souffre d'un sentiment de peur incompréhensible. Il a des pensées troublantes pour lesquelles il n'y a pas de prérequis. Habituellement, le patient se plaint à sa famille de la peur de la mort, qui le hante même en rêve.
  9. 9.
    Une altération non spécifique de la conduction impulsionnelle dans les ventricules du muscle cardiaque peut soudainement se manifester comme une personne tombant sur une surface complètement plate.

1 111 1 - Ralentissement local de la conduction intraventriculaire

Si le patient présente au moins l'un de ces symptômes, il est urgent d'appeler un médecin, car une hospitalisation peut être nécessaire.

Diagnostic de pathologie

Si une personne présente des symptômes de ces maladies, un examen urgent par un cardiologist ou arythmologue est nécessaire. Après examen externe préliminaire, enregistrement des plaintes du patient, ils dirigeront le patient vers des tests de laboratoire dans le but de poser un diagnostic. Les types de contrôles et de tests suivants sont généralement attribués:

  1. 1.
    Les électrocardiogrammes sont contrôlés à l'aide de la méthode Holter. Il est nécessaire pour détecter la transmission impulsionnelle pendant 24 heures.
  2. 2.
    Le patient doit subir des tests spéciaux dont les résultats sont enregistrés sur un électrocardiogramme. À ces fins, utilisez des vélos d 'exercice, des tests sur tapis roulant. Le patient peut marcher sur un tapis roulant ou pédaler sur un vélo debout, et les électrodes d'un électrocardiogramme y seront attachées à ce moment. Cela vous permet d'établir la relation exacte entre une conductivité altérée et la charge sur le patient.
  3. 3.
    À l'étape suivante, un examen du muscle cardiaque est effectué à l'aide d'un appareil à ultrasons, qui peut révéler une pathologie dans la structure du cœur, évaluer les performances du myocarde.

1 2 2 - Ralentissement local de la conduction intraventriculaire

  1. 1.
    Complexes de vitamines et de minéraux.
  2. 2.
    les médicaments qui améliorent considérablement la nutrition du cœur avec le sang, par exemple l'ATP, le Preductal et d'autres.

Si le patient est diagnostiqué avec un blocage complet des ventricules en raison de l'impulsion qui ne passe pas, un stimulateur cardiaque peut être nécessaire, sinon une bradycardie se produit dans le muscle cardiaque, ce qui peut entraîner des complications, voire la mort.

Avec une altération non spécifique du passage des impulsions, aucun médicament n'aide généralement. Par conséquent, les médecins prescrivent un régime spécial aux patients et un long repos. Cela inhibe les processus négatifs, ce qui permet d'allonger la vie du patient

Si une lésion non spécifique n'est pas traitée, la maladie progresse rapidement, ce qui peut entraîner les conséquences suivantes:

  1. 1.
    Mort subite (avec blocus complet).
  2. 2.
    Le développement de l'insuffisance cardiaque.
  3. 3.
    L'apparition d'autres maladies graves.
  4. 4.
    Circulation sanguine altérée dans le cerveau. Dans ce cas, un accident vasculaire cérébral se développe.
  5. 5.
    Une chirurgie peut être nécessaire.
  6. 6.
    Les thrombus commencent à se former en grande quantité sur les vaisseaux.

Si la maladie est détectée à temps, alors lorsqu'une personne passe à un mode de vie sain (régime alimentaire, arrêt des cigarettes, arrêt de la consommation d'alcool, des médicaments peuvent parfois être nécessaires), le développement de la maladie peut être arrêté.

Avec une altération partielle du passage des légumineuses, le pronostic est le plus souvent favorable.

Avec un blocage complet dans n'importe quelle partie ou dans tout le muscle cardiaque, un arrêt cardiaque soudain peut survenir avec une issue fatale. Dans certains cas, une fibrillation ventriculaire se produit. Par conséquent, le pronostic est défavorable.

Violation de la conduction le long du nœud auriculo-ventriculaire

Un bloc AV de 1 et 2 degrés signifie que l'excitation vers les ventricules des oreillettes est retardée, mais les impulsions atteignent toujours les ventricules. Un blocus complet de grade 3 indique qu'aucune impulsion ne passe aux ventricules et qu'ils se contractent séparément des oreillettes. Il s'agit d'une condition dangereuse, car 17% de tous les cas de mort cardiaque subite sont causés par un blocage du 3ème degré.

  • En règle générale, le bloc auriculo-ventriculaire se développe avec des défauts, une maladie coronarienne, dans la période aiguë d'infarctus du myocarde, avec une myocardite (lésions inflammatoires du myocarde), une cardiosclérose (remplacement du muscle cardiaque normal par du tissu cicatriciel dû à un infarctus du myocarde, une myocardite),
  1. Le blocage des degrés 1 et 2 peut ne pas être symptomatique s'il y a une légère diminution de la fréquence cardiaque (50 à 55 par minute),
  2. Avec un blocage de grade 3, ainsi que si une bradycardie significative est observée (moins de 40 par minute), des attaques de Morgagni - Edems - Stokes (attaques MES) se développent - faiblesse soudaine, sueurs froides, évanouissements et perte de conscience pendant plusieurs secondes. Des convulsions dues à l'épuisement du flux sanguin dans les vaisseaux du cerveau sont possibles. Une crise nécessite des soins d'urgence, car elle peut provoquer un arrêt cardiaque complet et la mort.

L'ECG montre un prolapsus des complexes ventriculaires à un taux de contraction auriculaire normal (le nombre d'ondes P est supérieur à celui des complexes QRS)

L'excitation du cœur peut non seulement être ralentie, mais également accélérée. Cela est dû au fonctionnement de voies supplémentaires pour conduire une impulsion, pour une pathologie donnée des faisceaux de Kent à travers une jonction auriculo-ventriculaire. En conséquence, l'excitation est transmise aux ventricules beaucoup plus rapidement que la normale, ce qui les fait se contracter plus souvent et, en outre, les impulsions se déplacent dans la direction opposée aux oreillettes, provoquant une tachycardie supraventriculaire.

Sur l'ECG, la flèche indique un symptôme caractéristique du syndrome des REG - l'onde «delta» au début du complexe ventriculaire

Causes

REG - un syndrome est une maladie congénitale, car les voies supplémentaires normales chez le fœtus sont fermées après 20 semaines de grossesse. Dans le cas du syndrome des REG, ils restent fonctionnels. La survenue de cette pathologie peut être affectée par une prédisposition génétique, des facteurs négatifs agissant sur le fœtus (radiation, consommation de drogues, alcool, drogues toxiques, femmes enceintes).

Symptômes

Le syndrome peut se manifester à la fois dans l'enfance et à l'âge adulte, ou il peut ne pas apparaître du tout, puis il n'est diagnostiqué que par ECG. Les signes de tachycardie sinusale ou de fibrillation auriculaire sont caractéristiques - augmentation de la fréquence cardiaque de plus de 200 par minute, douleur thoracique, essoufflement, sensation de manque d'air. Dans de très rares cas, il est possible de développer des arythmies potentiellement mortelles - fibrillation ventriculaire.

C'est une forme particulière de syndrome des REG, seuls les faisceaux de James entre les oreillettes et la partie inférieure du nœud auriculo-ventriculaire agissent comme des chemins anormaux. Aussi une caractéristique innée. S'il est diagnostiqué uniquement par ECG, non accompagné de symptômes, ils parlent du phénomène de PQ raccourci et, s'il est accompagné de signes de tachycardie, du syndrome de PQ raccourci. Différences entre les syndromes ERW et PQ dans les signes ECG.

Plus souvent, avant le début d'une attaque, les patients présentent des symptômes prodromiques:

  • noter l'anxiété, l'excitation;
  • augmentation des étourdissements;
  • bruit dans la tête;
  • un engourdissement des bras et des jambes apparaît.

Ces signes sont également appelés une forme bénigne, si le développement ultérieur des symptômes s'arrête.

De plus, les manifestations sont aggravées:

  • perte de conscience;
  • une chute soudaine d'une personne qui marche est possible;
  • le teint de la peau change - de rougeur à pâleur avec une teinte bleuâtre;
  • les mouvements respiratoires deviennent rares et profonds;
  • pupilles dilatées;
  • sur les bras et les artères carotides, il est impossible de déterminer la pulsation.

La course sévère se caractérise par l'apparition de:

  • crampes sous forme de contractions des muscles faciaux du visage ou de fortes contractions des membres, des muscles du dos;
  • écoulement involontaire d'urine et d'excréments.

Les crises avec la clinique décrite affectent jusqu'à 60% des patients avec bloc auriculo-ventriculaire complet

La fréquence de leur apparition varie considérablement selon les patients, en fonction de l'efficacité du traitement.

(dysfonctionnement du nœud sinusal, Arrest-2-sinus) Cette pathologie est très proche du blocage sinoauriculaire, mais diffère en ce que les cellules P qui produisent un rythme sinusal, plutôt que les cellules T, en souffrent. Dans ce cas, la bradycardie est fréquente, en augmentation constante et résistante aux vagolitiques (atropine et ses analogues). Ensuite, à mesure que la faiblesse du nœud sinusal augmente, les foyers hétérotropes dans les oreillettes deviennent excités - des perturbations du rythme paroxystique se produisent:

alina foto supermini - Ralentissement local de la conduction intraventriculaire

tachycardie paroxystique ou fibrillation et flutter auriculaires. À la sortie de la tachycardie, la période de systole est de quelques secondes, puis la bradycardie sinusale réapparaît. Cette condition pathologique est associée à une lésion organique du nœud sinusal (lésion des cellules P), elle épuise le patient, un retard prolongé peut entraîner sa mort. Le syndrome d'arrêt-2-sinus est une indication de stimulation électrique constante - intervention chirurgicale.

Anatomie

À la jonction de la veine cave supérieure et de l'oreillette droite, il y a un groupe de cellules qui génère l'impulsion électrique initiale de chaque battement cardiaque normal - le nœud sinusal (SU). L'impulsion électrique de ces cellules du stimulateur cardiaque se propage aux cellules voisines, ce qui conduit à la stimulation des cavités cardiaques dans une séquence ordonnée.

Les impulsions se propagent à l'intérieur de l'oreillette jusqu'à la jonction auriculo-ventriculaire (AB) par la conduction préférée des voies interstitielles auriculaires et des myocytes non spécialisés. Le temps de retard AV affecte la fréquence cardiaque et est modulé par le tonus autonome et les catécholamines circulant dans la circulation sanguine pour maximiser la performance cardiaque à tout moment.

Les oreillettes sont isolées électriquement des ventricules par l'anneau fibreux partout, à l'exception du septum antérieur. Il y a un faisceau de His (continuation du nœud AV), qui pénètre dans le septum interventriculaire, où il se bifurque en faisceaux gauche et droit.

Types de blocage ventriculaire

Selon la classification de VL Doshchitsin, tous les troubles de la conduction intraventriculaire sont divisés en:

  • mono-, bi- et trifasciculaire en fonction de la défaite d'un ou deux ou trois faisceaux;
  • focale: les dommages locaux ne sont pas confirmés dans toutes les dérivations ECG;
  • arborisation: localisée dans la partie finale des fibres de Purkinje;
  • transitoire: les changements alternent avec une bonne conductivité;
  • persistant
  • complet et incomplet;
  • alternance: l'un ou l'autre type de blocus est révélé.

Le processus pathologique peut provoquer un blocage d'impulsion à n'importe quel niveau.

Selon le lieu d'interruption du pouls, on distingue les blocages:

  • monofasciculaire (monofaisceau): le bloc de l'avant ou de l'arrière gauche, seule la jambe droite de His;
  • bifasciculaire (à deux faisceaux): il est possible en deux versions comme un-s>438 02 - Ralentissement local de la conduction intraventriculaire

Une variété de blocages se reflète dans le décodage de l'électrocardiogramme. La conduite d'une impulsion à partir des nœuds supraventriculaires du cœur ralentit ou est complètement interrompue. Cela viole la séquence d'excitation des ventricules, affecte les processus biochimiques dans le myocarde, l'utilité du débit cardiaque.

Les causes des différents types de blocus diffèrent les unes des autres, provoquant des changements inégaux. Considérez comment une violation de la conduction intraventriculaire se forme dans les maladies du myocarde.

La conduction de l'excitation nerveuse est l'une des fonctions uniques du cœur. Il fournit une transmission séquentielle de l'élan du nœud principal aux oreillettes et aux ventricules. Pour cela, des cellules spéciales connectées dans les branches passent à l'intérieur du septum interventriculaire. Par le nom du découvreur, ils sont appelés grappes ou jambes.

Les terminaisons dans la partie inférieure des deux ventricules et l'apex du cœur forment un mince réseau de fibres de Purkinje.

Toute violation de la conduction intraventriculaire entraîne une interruption plus ou moins prononcée de la méthode de transmission du pouls. De tels changements sont appelés blocus. Ils sont de nature fonctionnelle ou organique. Le plus souvent, l'obstruction du tractus ventriculaire reflète le degré de lésion du muscle cardiaque par un processus pathologique.

Le blocage intraventriculaire en soi n'est pas nocif pour la fonction cardiaque. Mais ils compliquent sérieusement la maladie sous-jacente, affectent d'autres fonctions myocardiques et le pronostic.

Les troubles de la conduction intraventriculaire ne présentent pas de symptômes cliniques typiques, sont détectés lors d'une étude ECG de contrôle.

La conduction de l'excitation nerveuse est l'une des fonctions uniques du cœur. Il fournit une transmission séquentielle de l'élan du nœud principal aux oreillettes et aux ventricules. Pour cela, des cellules spéciales connectées dans les branches passent à l'intérieur du septum interventriculaire. Par le nom du découvreur, ils sont appelés grappes ou jambes.

Une conduction altérée dans les ventricules peut être détectée chez les enfants et les adultes. Parmi les pathologies détectées par électrocardiographie, la proportion de blocage intraventriculaire atteint jusqu'à 2,4%. On note une augmentation du taux de détection chez les patients âgés.

Par prévalence dans la population:

  • en premier lieu, un bloc dans la jambe gauche (branche antéropostérieure);
  • sur la seconde - la jambe droite.

Une conduction altérée dans le faisceau inférieur postérieur est rare.

Ce type comprend le blocus complet ou incomplet des jambes du faisceau de His. S'il y a une violation de la conduction ventriculaire le long de la jambe droite du faisceau de His, alors la contraction du ventricule droit souffre, si à gauche, puis, respectivement, à gauche.

  • Un blocage incomplet de la jambe droite peut survenir chez des personnes en bonne santé,
  • Chez les enfants, une fenêtre ovale ouverte dans le cœur peut entraîner une perturbation locale de la conduction intraventriculaire
  • Le blocage complet de l'une des jambes indique des maladies cardiaques, par exemple une hypertrophie myocardique (croissance et épaississement) avec des défauts valvulaires, une maladie coronarienne, un infarctus aigu du myocarde, une hypertrophie myocardique dans les maladies bronchopulmonaires (bronchite obstructive, asthme bronchique, bronchectasie), une myocardite, cardiosclérose, cardiomyopathie.

types de blocage intraventriculaire - troubles de la conduction le long des jambes du faisceau de His

  1. Une perturbation partielle de la conduction peut ne pas se manifester cliniquement,
  2. Le blocage complet se caractérise par des signes tels qu'un pouls rare, des douleurs thoraciques, une perte de conscience,
  3. Si un patient ressent soudainement une intense douleur pressante derrière le sternum, une faiblesse aiguë, une sueur froide, une sensation de tête légère, un pouls rare et un bloc gauche complet est révélé sur l'ECG, très probablement un infarctus aigu du myocarde «masqué» sur le L'ECG derrière le bloc se développera. En raison de l'impossibilité de déterminer une crise cardiaque sur un seul ECG avec de telles plaintes, une hospitalisation urgente dans un hôpital est nécessaire.

Perturbation non spécifique de la conduction intraventriculaire
- Il s'agit d'un blocage d'impulsion dans les zones les plus reculées du muscle cardiaque - dans les fibres de Purkinje. Les causes sont les mêmes maladies qu'avec le blocage du faisceau His, les signes sur l'ECG sont minimes et les symptômes cliniques ne se produisent pas.

ECG - complexes ventriculaires déformés

Ainsi, dans la plupart des cas, le diagnostic de «perturbation de la conduction intraventriculaire» chez des personnes relativement en bonne santé est une variante de la norme et est dû à un blocage incomplet de la jambe droite du faisceau de His.

Les types de violations sont divisés en fonction du lieu de survenue des blocages:

  • focale - les dommages ne sont pas toujours visibles sur l'ECG;
  • une arborisation se forme aux extrémités des fibres de Purkinje;
  • focal - pas toujours détecté par l'ECG;
  • transitoire - il y a une alternance de changements de conductivité;
  • persistant
  • complète.

Avec un blocage complet, la contraction musculaire ne se produit pas, il y a une absence complète d'impulsion nerveuse. Cela conduit souvent à un arrêt cardiaque et à la mort.

438 03 - Ralentissement local de la conduction intraventriculaire

Incomplet - il y a un ralentissement du passage et une diminution de la fréquence de l'impulsion vers le muscle cardiaque. Avec ce problème, la fonction d'une partie individuelle du cœur est altérée. Ce type de violation n'est pas mortel.

Alternance des symptômes de l'un ou l'autre blocage - la pathologie provoque le blocage des impulsions n'importe où dans le cœur.

Selon le lieu de l'événement, les blocus sont divisés en plusieurs types:

  • monofasciculaire (monofaisceau): l'avant gauche ou l'arrière est bloqué, seule la branche droite;
  • bifasciculaire (à deux faisceaux): la branche gauche est bloquée ou la droite avec la branche avant gauche. Arrière gauche avec droite;
  • trifasciculaire (à trois faisceaux).

Et aussi une violation non spécifique de la conduction intraventriculaire est souvent trouvée, dans laquelle le fonctionnement normal du cœur est impossible.

Il existe une probabilité de troubles focaux. La déficience non spécifique est appelée blocage d'impulsion dans la partie la plus éloignée du myocarde.

La raison en est la même maladie qu'avec le blocage, les valeurs ECG sont insignifiantes et les symptômes cliniques n'apparaissent pas.

Le blocus intraventriculaire seul ne cause pas de préjudice grave, cependant, il entraîne une complication de la maladie sous-jacente, produit un effet négatif sur d'autres processus du muscle cardiaque.

Le concept de blocus implique des violations de la perméabilité impulsionnelle normale à travers le système musculaire cardiaque. Mais une violation ne signifie pas l'absence totale d'une impulsion nerveuse. Il peut simplement s'agir d'un ralentissement de l'élan, ce qui entraînera un ralentissement partiel de la fréquence cardiaque chez les enfants, les femmes enceintes et les adultes. Il y a des signes de la maladie, qui s'accompagnent d'un manque de conduction nerveuse, conduisant à un arrêt cardiaque complet.

Les pathologies intracardiaques s'accompagnent d'un blocage intraventriculaire de diverses formes d'abduction. Et s'il n'y a pas d'impulsion, alors c'est une violation complète de la conductivité. Lorsque l'impulsion interventriculaire est ralentie, elle est appelée pathologie locale incomplète (PNPH).

Les violations sont divisées par la fréquence de la lésion: bloc intraventriculaire du ventricule gauche proximal et distal, bpn.

La violation de la conduction intraventriculaire du cœur se produit si le temps change pathologiquement, au cours duquel l'impulsion électrique du nœud sino-auriculaire doit traverser le système cardiaque conducteur et atteindre le myocarde ventriculaire. La conduction auriculo-ventriculaire et sa qualité jouent un rôle énorme dans l'activité du cœur, par conséquent, toutes ses violations entraînent diverses maladies et complications.

Bien sûr, une personne s'interroge sur la cause de la violation de la conduction intraventriculaire. Qu'est-ce que ça pourrait être? Il existe un certain nombre de conditions préalables au développement de la pathologie:

  1. Modifications du système cardiovasculaire, non accompagnées de déviations organiques.
  2. Maladies transmises par le patient telles que malformations congénitales, ischémie, myocardite, cardiomyopathie.
  3. L'effet de l'opération sur les vaisseaux du cœur.
  4. L'impact négatif des médicaments, des effets secondaires.

Lorsque l'exacerbation de la situation, par exemple, la survenue d'un infarctus du myocarde, sonde rapidement injecté. Au début, le traitement est réduit à éliminer la cause de la maladie, et ce n'est qu'ensuite que le travail commence à atténuer les symptômes.

Caractéristiques du blocus de la jambe droite avec la branche arrière gauche

Le mécanisme de perturbation de la conduction: dans le cas d'un bloc complet de la branche droite du faisceau, le ventricule droit et la moitié adjacente du septum ventriculaire sont excités d'une autre manière. L'onde de dépolarisation cellulaire passe ici du côté gauche du septum interventriculaire, de l'autre ventricule. Ils sont d'abord excités et les fibres transmettent lentement des impulsions au ventricule droit.

Le blocage incomplet se distingue par le mode de transmission correct, mais par la vitesse ralentie de l'impulsion.

Les causes du bloc complet sont principalement des maladies accompagnées d'une surcharge du ventricule droit:

  • maladies pulmonaires chroniques avec formation d'un «cœur pulmonaire»;
  • malformations congénitales, défaillance de la valve chez les enfants;
  • des défauts acquis, la sténose mitrale est importante, créant une pression accrue dans la circulation pulmonaire;
  • maladie ischémique chronique, associée à une hypertension artérielle;
  • infarctus du myocarde de la région diaphragmatique et apicale postérieure, la détection d'une pathologie est considérée comme un indicateur de la forte prévalence de la zone de nécrose et d'ischémie.

Le ventricule droit radiologiquement surchargé est vu par l'expansion des contours en haut à droite

Avec un cœur en bonne santé, ce type de blocus est rare.

Il convient d'ajouter les raisons du blocage incomplet:

  • myocardite (cardiopathie rhumatismale, conséquences des maladies virales infectieuses chez un enfant);
  • cardiosclérose diffuse et focale;
  • épaississement du ventricule gauche avec hypertension;
  • intoxication par des médicaments (dérivés de la digitale, quin>438 05 - Ralentissement local de la conduction intraventriculaire

Dans ces cas, une conduction retardée indique une hypertrophie ventriculaire. Possible comme variante de la norme chez les athlètes.

Le mécanisme de perturbation de la conduction: il y a toujours des obstacles à la conduite de l'excitation le long des parois avant et latérales du ventricule gauche. Tout d'abord, l'impulsion passe par la branche postérieure gauche, active le septum interventriculaire et le bas de la paroi postérieure. Ensuite, à travers les fibres de Purkinje, une onde d'excitation dirigée de bas en haut se dirige vers la partie antérolatérale du ventricule gauche.

Les raisons sont la pathologie des cavités gauches du cœur:

  • infarctus du myocarde de la paroi antérieure ou latérale;
  • cardiosclérose focale;
  • hypertension;
  • non-fermeture de la cloison auriculaire;
  • malformations aortiques;
  • insuffisance des cuspides de la valve mitrale;
  • myocardite;
  • cardiomyopathie hypertrophique;
  • dystrophie myocardique avec modifications métaboliques.

Le mécanisme de perturbation de la conduction: la délivrance d'impulsions est inhibée dans la partie inférieure postérieure du ventricule gauche. L'excitation va le long du faisceau antérieur gauche jusqu'au myocarde de la région antérolatérale, à travers les fibres de Purkinje se propage aux sections postérieure et inférieure. Le myocarde est activé le long de la paroi avant de haut en bas.

Ce type de bloc est rarement isolé, plus courant avec le blocage du bloc de branche droit.

Causes - changements focaux dans le ventricule gauche de la paroi arrière avec:

  • infarctus du myocarde diaphragmatique postérieur;
  • cardiosclérose;
  • myocardite;
  • cardiomyopathies;
  • calcification idiopathique du système conducteur.

Image ECG pour infarctus du myocarde avec blocage de la jambe gauche

Le mécanisme de perturbation de la conduction: le bloc du tronc commun de la jambe gauche doit être situé avant de se ramifier dans les branches avant et arrière ou en même temps bloquer le flux d'impulsions le long des deux branches. Le ventricule droit est excité de la manière habituelle, après quoi l'onde est transmise à travers les cellules contractiles vers le ventricule gauche de droite à gauche. Dans le cas d'un bloc incomplet, certaines des impulsions, bien que lentement, «traversent» le long de la jambe gauche.

Les raisons de l'apparition de ce type de perturbation de la conduction doivent être recherchées dans une atteinte très étendue du ventricule gauche avec:

  • infarctus aigu du myocarde transmural;
  • cardiosclérose diffuse;
  • malformations aortiques et coarctation;
  • évolution maligne de l'hypertension artérielle.

Le mécanisme de perturbation de la conduction: l'obstacle est situé simultanément dans la jambe droite et le faisceau avant gauche (branche). Le premier à travers la branche postérieure gauche intacte excite la paroi postérieure et la partie inférieure du ventricule gauche, le long des voies anastomotiques - avant et latérale. Avec un gros retard, de manière détournée, les impulsions atteignent le ventricule droit. C'est la variante la plus courante des perturbations intraventriculaires dans la propagation de l'excitation.

  • maladie ischémique chronique;
  • infarctus aigu du myocarde généralisé avec saisie du septum interventriculaire;
  • malformations cardiaques;
  • lésions sclérotiques diffuses, inflammatoires et dégénératives des ventricules dans la maladie de Lenegra (dégénérescence, calcification et sclérose du système de conduction à l'intérieur des ventricules), maladie de Levy (excroissances fibreuses dans le septum interventriculaire).

Le mécanisme de perturbation de la conduction: à travers la branche antérieure gauche intacte, l'excitation pénètre dans les parois avant et latérale du ventricule gauche, puis le long des anastomoses, elle recouvre ses sections postérieure et inférieure. Enfin, les impulsions atteignent le ventricule droit.

Les causes ne diffèrent pas des lésions étendues et profondes de la paroi ventriculaire gauche décrites ci-dessus. Les signes ECG combinent des changements dans les dérivations thoraciques pendant le blocage de la jambe droite avec une déviation du côté droit de l'axe électrique.

Selon la classification généralement acceptée, tous les blocs de l'impulsion vers les ventricules sont divisés comme suit:

  1. Un, deux ou trois faisceaux. Ceci est déterminé par le nombre de faisceaux impliqués dans la mauvaise conduite des impulsions.
  2. Local La violation de la conduction n'est pas observée dans toutes les dérivations lors de l'examen ECG.
  3. Report Une conduction impulsionnelle incorrecte alterne avec la normale.
  4. Arborisation Le blocage d'impulsion se produit dans les fibres de Purkinje. Plus précisément, dans leurs sections inférieures.
  5. Blocus complets.
  6. Blocus incomplets.
  7. Blocus alterné. Lors de la recherche, l'une ou l'autre option est révélée.

L'une des fonctions que le cœur remplit est sa capacité à effectuer une stimulation nerveuse. Pour cette raison, des impulsions pénètrent dans les oreillettes et les ventricules du cœur.

Pour cela, il y a une masse de cellules à l'intérieur du cœur qui sont reliées en branches - des faisceaux ou des jambes de His. En cas de violation de la conductivité, l'impulsion est partiellement transmise ou cesse de passer complètement. Dans ce cas, le patient développe un blocus.

L'état du blocus entraîne un ralentissement de la vitesse des impulsions dans toutes les parties du cœur. Le traitement de la maladie dépend directement de la cause à l'origine de la pathologie.

Le traitement des enfants présentant des dysfonctionnements de la conduction cardiaque dépendra, comme chez les adultes, de la cause de la maladie. Les premiers degrés de blocage nécessitent une observation dynamique sans traitement. Au deuxième degré, des médicaments de soutien peuvent être recommandés; le réglage d'un stimulateur cardiaque est parfois recommandé. Avec un blocage de grade 3, l'enfant doit subir une intervention chirurgicale pour implanter EX - un stimulateur cardiaque artificiel. Parfois, chez les enfants, il y a des cas de guérison totale spontanée à mesure qu'ils vieillissent.

Les femmes enceintes développent le plus souvent des troubles de la conduction fonctionnelle, qui ne nécessitent pas de médicaments et qui passent spontanément. Mais avec de graves troubles de la conduction, une femme doit prendre des médicaments sélectionnés par un cardiologist avec un obstétricien-gynécologue, en tenant compte des dommages minimes pour le bébé.

Le plus souvent, les vitamines, les remèdes à base de plantes et les préparations à base de potassium sont recommandés. L'implantation d'ECS doit être opportune et effectuée, si nécessaire, avant la livraison. L'accouchement chez les femmes présentant des pathologies cardiaques organiques et des blocs AV ne doit être planifié que par césarienne, afin de ne pas provoquer de dysfonctionnements graves dans les rythmes cardiaques.

mesures préventives

Il n'y a pas de mesures préventives spéciales. La seule façon de réduire le risque de développer des troubles de la conduction cardiaque est de mener une vie saine, de prévenir les pathologies cardiaques avancées et les surdoses médicamenteuses, d'être régulièrement examiné par un thérapeute et cardiologist s'il y a des indications appropriées.

Pour prescrire le traitement des blocages, il est nécessaire de déterminer leur cause principale. Pour différencier les lésions organiques de l'influence accrue du nerf vague, dans les cas bénins, un test d'atropine est effectué.

L'administration sous-cutanée d'une petite dose d'atropine peut supprimer l'effet du système nerveux parasympathique. Si l'image de l'ECG est restaurée pendant le contrôle, il est recommandé au patient d'utiliser des préparations à base de belladone (bougies dans le rectum, gouttes de Zelenin à l'intérieur, Bellaspon ou comprimés Bellataminal) de manière inconstante.

La détection de la myocardite, des effets des changements métaboliques, des perturbations hormonales, de l'ischémie, de l'hypertrophie permet l'utilisation d'une thérapie selon le principe pathogénétique:

  • les anti-inflammatoires (antibiotiques, corticostéroïdes, cytostatiques);
  • agents alcalinisants;
  • les bêtabloquants et les inhibiteurs calciques;
  • agents antiplaquettaires et thrombolytiques;
  • fonds pour abaisser la tension artérielle;
  • élimination rapide des maladies cardiaques.

La théofédrine - un analogue de l'éphédrine, est contre-indiquée dans l'hypertension

Lorsqu'une attaque classique de Morgagni-Edem-Stokes se produit, le patient a besoin de soins d'urgence, car la circulation cérébrale est menacée. Nous n'avons pas le temps de parler des raisons de la découverte. Un adulte est capable de:

  • poser le patient sur une surface dure;
  • infliger un poing intense sur le sternum;
  • commencer à effectuer des événements de réanimation cardio-pulmonaire dans le volume maximal accessible (uniquement massage cardiaque ou en combinaison avec la respiration artificielle);
  • demandez aux autres d'appeler une ambulance.

Dans de tels cas, les médecins écoutent rapidement le cœur pour s'assurer des coups rares et faibles, mesurer la pression artérielle.

438 06 - Ralentissement local de la conduction intraventriculaire

Dans le contexte d'un massage et d'une respiration indirects continus, des fonds stimulant l'activité cardiaque (solution d'adrénaline, éphédrine) sont administrés par voie intraveineuse à travers le sac Ambu.

Il est recommandé aux patients externes de prendre une dose d'entretien d'Isadrin, Alupent.

En cas de crises fréquentes, la question des indications pour l'installation d'un stimulateur cardiaque est envisagée.

La détection d'anomalies de conduction chez une personne atteinte d'une maladie aiguë ou chronique est considérée comme une complication. Ce symptôme nécessite un examen et un traitement continu pendant une période plus longue.

Il est également important de contrôler la forme temporaire de blocus. Surtout si leur cause n'est pas claire

Le patient doit subir un test ECG au moins deux fois par an.

Physiologie

Pour comprendre les causes des troubles du rythme, il est nécessaire d'avoir une idée de la physiologie normale du cœur.

Électrophysiologie

Le passage des ions à travers la membrane cellulaire du myocyte est régulé par des canaux ioniques spécifiques qui provoquent une dépolarisation cyclique et une repolarisation de la cellule, appelée potentiel d'action. Le potentiel d'action d'un myocyte actif commence lorsque la cellule est dépolarisée d'un potentiel transmembranaire diastolique - 90 mV à 50 mV.

À ce seuil de potentiel, des canaux Na rapides dépendants du potentiel s'ouvrent, provoquant une dépolarisation rapide en réduisant le gradient de concentration des ions Na. Les canaux Na rapides sont inactivés et l'influx de Na cesse, mais les canaux ioniques dépendants de la tension sont ouverts, ce qui permet au Ca d'entrer par les canaux Ca lents (dépolarisation) et au K de s'échapper par les canaux K (repolarisation).

Premièrement, ces deux processus sont équilibrés et soutiennent un potentiel transmembranaire positif, et prolongent également le plateau de la phase du potentiel d'action. Au cours de cette phase, le Ca entrant dans la cellule est responsable de la conjugaison et de la contraction électromécanique du myocyte. En fin de compte, l'afflux de Ca cesse et l'efflux K est augmenté, provoquant une repolarisation rapide des cellules à 90 mV. Pendant la dépolarisation, la cellule est réfractaire à un événement dépolarisant ultérieur.

Il existe 2 principaux types de cellules cardiaques:

  • Cellules à canal rapide
  • Cellules à canal lent

Les cellules à canaux rapides (travaillant sur les myocytes auriculaires et ventriculaires, les myocytes du système His-Purkinje) ont une haute densité de canaux Na rapides et leurs potentiels d'action sont caractérisés par une petite ou complète absence de dépolarisation diastolique spontanée, un taux de dépolarisation initial très rapide et une perte de réfractarité, coïncidant avec la repolarisation.

Les cellules à canaux lents (nœuds CA et AV) ont une faible densité de canaux Na rapides et leurs potentiels d'action sont caractérisés par une dépolarisation diastolique spontanée plus rapide, une vitesse de dépolarisation initiale lente et une perte de réfractarité après repolarisation (et ont donc une longue période réfractaire et l'impossibilité de répéter les impulsions aux hautes fréquences).

Le nœud CA est le stimulateur cardiaque dominant dominant dans le cœur normal. Si le nœud CA ne produit pas d'impulsions, les cellules avec un automatisme légèrement inférieur (par exemple, le nœud AV) jouent le rôle de stimulateurs cardiaques automatiques. La stimulation sympathique augmente la fréquence d'activité des cellules du stimulateur cardiaque et la stimulation parasympathique diminue.

Rythme normal

Au repos, la fréquence du rythme sinusal du cœur chez l'adulte est généralement de 60 à 100 battements / min. Un rythme de fréquence plus faible se produit souvent chez les jeunes. Une augmentation de la fréquence du rythme se produit avec un effort physique, une maladie ou une émotion. En règle générale, une diminution quotidienne notable de la fréquence cardiaque se produit avant le réveil du matin. Un rythme sinusal absolument régulier (rigide) est pathologique et survient chez les patients présentant une dénervation autonome (par exemple, chez les diabétiques).

L'activité électrique du cœur est présentée sur un ECG, bien que la dépolarisation du site CA, du site AV et de His-Purkinje n'implique pas suffisamment de tissu pour être détectée.

Blocus à trois faisceaux

Le mécanisme de perturbation de la conduction: lorsqu'elle est incomplète, une impulsion électrique suit des oreillettes dans les ventricules le long d'une des branches (moins affectée). Dans ce cas, des signes de bloc auriculo-ventriculaire sont détectés. Le blocage complet est caractérisé par un troisième degré d'obstruction auriculo-ventriculaire et une source altérée de rythme ventriculaire.

Les raisons en sont des lésions organiques graves du myocarde déjà énumérées ci-dessus.

La forme des dents indique le type de bloc intraventriculaire

En quoi la conductivité ECG est-elle différente?

Les signes de conduction altérée dépendent du type de blocus. Ils diffèrent par:

  • la direction de l'axe électrique du cœur;
  • la forme de complexes ventriculaires;
  • placer dans la poitrine et les fils standard;
  • la largeur des dents et les intervalles.

Parfois, les changements dans les complexes ventriculaires ne sont pas considérés comme spécifiques, car ils sont également présents dans les cas de cœur pulmonaire aigu et d'hyperfonction ventriculaire droite. Le blocage transitoire simule l'extrasystole ventriculaire.

Le type de blocage à deux faisceaux est considéré comme un signe avant-coureur du développement d'une lésion à trois faisceaux. Dans la variante à trois faisceaux, la forme des complexes ventriculaires dépend de l'emplacement de la lésion, tandis que le maintien partiel de la conduction dans l'une des branches ressemble aux variantes des blocages à deux faisceaux. L'image ECG est superposée à des troubles auriculo-ventriculaires de gravité variable.

Lors de l'évaluation des caractéristiques des blocages pour un médecin, il est important de consulter les ECG précédents pour être sûr de l'âge des changements. Un bloc intraventriculaire stable à long terme ne nécessite pas de traitement spécifique

La détection initiale des changements intraventriculaires, en particulier chez un patient âgé, nécessite une hospitalisation et un examen complet pour déterminer les causes

L'ischémie implique l'utilisation de coronaryolytiques et l'utilisation prudente de bêtabloquants faibles. Si la nature inflammatoire des changements est détectée, un traitement antibactérien, des médicaments hormonaux sont effectués.

Il est important de résoudre rapidement le problème de l'opportunité d'installer un stimulateur cardiaque. Cela est particulièrement vrai pour les cas de barrages à deux et trois faisceaux.

Lors de l'évaluation des caractéristiques des blocages pour un médecin, il est important de consulter les ECG précédents pour être sûr de l'âge des changements.

Violation de la conduction sino-auriculaire

438 07 - Ralentissement local de la conduction intraventriculaire

D'une autre manière, cela s'appelle le blocage sino-auriculaire. Une impulsion électrique provenant du nœud sinusal ne peut pas atteindre complètement les oreillettes et leur excitation se produit avec un retard. Souvent trouvé chez les personnes en bonne santé et ne nécessite pas de traitement actif, mais peut également survenir avec des maladies organiques du tissu cardiaque.

  1. Avec une perturbation partielle de la conduction, les symptômes se produisent rarement,
  2. Avec une violation complète de la conduction, il y a une sensation d'interruptions cardiaques, d'inconfort dans la poitrine, de vertiges dus à une détérioration de l'apport sanguin au cerveau en raison de rares contractions cardiaques,
  3. Le pouls devient rare - moins de 50 par minute.

ECG pour blocage sino-auriculaire - prolapsus des oreillettes et des ventricules (complexe PQRS)

Classification

Le muscle cardiaque humain a 4 caméras, plusieurs départements, ils sont responsables de la transmission des impulsions. Le blocus est capable de frapper l'un des départements ou plusieurs à la fois. Les perturbations locales se distinguent par des nœuds et des voies.

Certains types de blocus sont mis en évidence:

  1. Sinoatrial. Il apparaît dans le nœud correspondant de l'oreillette droite. L'impulsion ne peut pas passer à cause d'une petite force ou parce que l'oreillette ne peut pas l'accepter. Un tel blocus a trois degrés:
    • Il y a un retard dans la conductivité d'impulsion.
    • Elle est déterminée par la fréquence de détérioration.
    • Le dernier, troisième degré est déterminé par de faibles impulsions ou par l'absence totale de leur réception.
  2. Ralentir la conduction intraventriculaire. Elle est observée du nœud sino-auriculaire à l'oreillette gauche ou au nœud de la zone auriculo-ventriculaire. Elle se caractérise par une inhibition de la conduction impulsionnelle.
  3. Blocus AV. Plusieurs degrés sont mis en évidence:
    • Conductivité lente.
    • L'arrêt des impulsions individuelles s'effectue par périodes.
    • De l'oreillette, les impulsions ne peuvent pas passer aux ventricules, tandis que ces derniers et les oreillettes vivent, indépendamment des autres.
  4. Blocus des jambes du bloc de branche et des branches (gauche, droite, faisceaux avant). Les impulsions arrivent plus lentement ou ne passent pas du tout.

La présence d'une telle pathologie est déterminée par une violation de l'un des ventricules. Ce type provoque la formation d'un blocus AV.

Le premier degré fait référence aux écarts partiels, le deuxième et le troisième à terminer. Les premiers n'appartiennent pas à la catégorie des maladies, mais peuvent servir de raison à la formation d'un blocus complet. Et ce dernier à son tour provoque des complications dangereuses.

Les échecs de conduction pulsée peuvent ne pas se manifester longtemps, ils sont détectés lors d'un cardiogramme en raison de la présence d'autres pathologies. Dans certains cas, ils apparaissent comme des complications de maladies cardiaques.

Avec de telles violations, la détérioration de la conductivité se produit dans certaines sections des faisceaux de His, chacune étant divisée en jambes droite et gauche. Ce dernier a une branche antérieure et postérieure.

Trois types de violations ont été identifiés:

  • Poutre unique - butées d'alimentation sur une branche.
  • Deux faisceaux - détérioration sur deux branches.
  • Trois faisceaux - blocage sur trois branches.

Selon la localisation du processus, on distingue ces types de blocus:

  1. Faisceau unique - le retard du signal n'est enregistré que dans l'une des branches du faisceau. En conséquence, un blocage du ventricule droit ou une violation du travail de la gauche est détecté.
  2. Deux faisceaux - deux branches ne fonctionnent pas - les deux jambes gauches ou une gauche et une droite.
  3. Trois faisceaux - un retard d'impulsion est noté dans les trois branches.

Cas clinique

Le patient M., 65 ans, a été admis au service thérapeutique. Au moment de l'examen, il se plaint d'essoufflement pendant l'effort physique, de fréquents étourdissements, de faiblesse générale. À plusieurs reprises, il y a eu une perte de conscience.

Au cours de l'enquête, il a été possible de découvrir que de tels symptômes la dérangent pendant plus d'un an. Sur 14 mois, une faiblesse marquée, des maux de tête, des vertiges ont été notés. Pendant six mois, il y a eu une perte de conscience - environ une fois par semaine. Au cours du dernier mois, des évanouissements se produisent presque tous les jours. Le patient s'évanouit pendant une minute, puis une faiblesse générale est notée.

Après un examen plus approfondi, des changements ont été détectés sur l'ECG. Échographie, dopplerographie, insuffisance ventriculaire gauche, sténose valvulaire. Diagnostic: maladie coronarienne; perturbation du rythme comme un blocus à deux faisceaux et attaques MAC; insuffisance cardiaque je cuillère à soupe.

La patiente a reçu un stimulateur cardiaque, son état s'est amélioré et elle a obtenu son congé.

La nature des violations distingue:

  • Blocus incomplet. La conduction impulsionnelle est lente, mais elle est préservée. L'excitation du myocarde se produit en raison de branches intactes. Cette condition survient chez les personnes en bonne santé, mais elle peut également indiquer une pathologie. Les changements sont généralement détectés par hasard sur un ECG. Il n'y a pas de plaintes chez les patients, parfois il y a une faiblesse générale, une fatigue accrue.
  • Blocus complet. Les impulsions n'atteignent pas les parties inférieures des ventricules. Forte probabilité d'arrêt cardiaque sur fond de bradycardie. Cette condition s'accompagne de symptômes cliniques évidents.

Selon le type de violations, il y a:

  • Changements focaux - observés dans des parties distinctes du myocarde plus proches des fibres de Purkinje, l'impulsion traverse partiellement les ventricules.
  • Changements d'arborisation - la transmission du signal est stockée dans toutes les parties du système conducteur, à l'exception de ses extrémités.

La prévention

Il est très important de prendre des mesures préventives en temps opportun pour renforcer le système vasculaire, même si vous n'avez pas constaté de violation de la conduction intraventriculaire. Qu'est-ce que cela donne? Réduit d'abord le risque de maladie. Il vaut mieux prévenir toute perturbation du corps que de le combattre. Les principales mesures à suivre par les personnes de tout âge:

  1. Marcher au grand air est la garantie d'un bon apport sanguin à tous les organes vitaux, y compris le cœur. L'air frais oxygène les tissus et les cellules.
  2. Une alimentation équilibrée enrichie en potassium et vitamines. En général, manger des aliments sains ajoute de la force, de l'énergie et de la santé.
  3. Respect du régime quotidien - si vous dormez suffisamment, mangez en même temps, vous vous sentez beaucoup mieux et le risque de maladie diminue beaucoup.
  4. Activité physique non intensive, ce qui est très important - quotidiennement. Jogging facile, gymnastique, exercices, yoga.
  5. L'utilisation de sports motorisés, en particulier la musculation, n'est pas souhaitable; il affecte plutôt négativement les vaisseaux cardiaques.
  6. Peu importe comment banal, moins de stress et de soucis. Un stress émotionnel constant nuit au muscle cardiaque.
  7. Vacances annuelles en mer. S'il y a une telle opportunité, alors elle devrait certainement être utilisée. Un voyage de deux semaines dans de l'eau pure, salée et enrichie en minéraux rétablit l'état physique et psychologique d'une personne. Si vous ne pouvez pas aller à la mer, il vous suffit d'organiser vos propres loisirs de plein air. Un voyage dans la forêt sera une alternative valable à la brise marine.
  8. Examen en temps opportun dans un établissement médical. Il vaut mieux ne pas ignorer le moindre inconfort lorsqu'il s'agit de la santé du muscle cardiaque.

Pas étonnant que le muscle cardiaque soit appelé moteur. Il régule la plupart des processus et alimente en sang les organes vitaux. Le cœur doit être traité avec une appréhension particulière. Bien qu'il bat et ne dérange pas, nous n'accordons parfois pas d'importance à son petit moteur. Mais tout le monde sait si des problèmes de santé surviennent, y compris une violation de la conduction intraventriculaire, qui est tout simplement déséquilibrée. Par conséquent, il serait préférable de ne pas gérer votre santé.

Des mesures de prévention permettront de renforcer les vaisseaux sanguins et d'améliorer le fonctionnement du muscle cardiaque, même avec une pathologie existante. Cela réduira le risque de formation de maladies et préviendra les complications:

  1. De longues promenades au grand air.
  2. Une alimentation saine riche en calcium.
  3. L'apport de vitamines.
  4. Respect de la routine quotidienne, repos suffisant.
  5. Petit exercice régulier. Cours d'éducation physique.
  6. Élimination des sports motorisés, en particulier pour la musculation, qui affecte négativement l'état des vaisseaux cardiaques.
  7. Essayez d'éviter les situations stressantes graves.
  8. Chaque fois que possible, détendez-vous en mer chaque année. Vous pouvez vous détendre dans la forêt.
  9. Subir en temps opportun des examens médicaux et éliminer les pathologies identifiées.

Quel que soit le pronostic de la maladie, vous devez vous rappeler que la médecine moderne aide à faire face à presque tous les troubles, mais pour cela, il est nécessaire d'écouter votre corps et de faire tous les efforts possibles pour votre propre santé.

Même en l'absence de troubles de la conduction intraventriculaire, la prophylaxie est nécessaire en temps opportun pour réduire le risque de maladie. Les principales mesures pour prévenir la pathologie chez les personnes de tout âge seront les promenades en plein air.

C'est la clé d'une bonne circulation sanguine et d'un apport en oxygène dans tous les tissus et cellules du corps. Vous devez manger des aliments enrichis en vitamines et en potassium.

Le respect d'un régime alimentaire et d'un sommeil sain améliore considérablement l'état de santé. Pour faire du jogging léger, de la gymnastique. Les sports motorisés ne sont pas souhaitables, par exemple, la musculation a un effet négatif sur le système vasculaire. Le stress et l'anxiété affectent également négativement le corps.

Le seul moyen de réduire le risque de maladie reste un mode de vie sain. Ne commencez pas de pathologies cardiaques, ni de surdosage avec des médicaments. En permanence, lorsque le symptôme correspondant apparaît, allez chez le thérapeute et cardiologiste.

Tatyana Jakowenko

Rédacteur en chef du Detonic magazine en ligne, cardiologist Yakovenko-Plahotnaya Tatyana. Auteur de plus de 950 articles scientifiques, y compris dans des revues médicales étrangères. Il a travaillé comme un cardiologist dans un hôpital clinique depuis plus de 12 ans. Il possède des méthodes modernes de diagnostic et de traitement des maladies cardiovasculaires et les met en œuvre dans ses activités professionnelles. Par exemple, il utilise des méthodes de réanimation cardiaque, de décodage de l'ECG, de tests fonctionnels, d'ergométrie cyclique et connaît très bien l'échocardiographie.

Depuis 10 ans, elle participe activement à de nombreux symposiums médicaux et ateliers pour médecins - familles, thérapeutes et cardiologists. Il a de nombreuses publications sur un mode de vie sain, le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques et vasculaires.

Il suit régulièrement les nouvelles publications des journaux européens et américains cardiology revues, rédige des articles scientifiques, prépare des rapports lors de conférences scientifiques et participe à des cardiolcongrès ogy.

Detonic