Retard ECG du traitement de conduction auriculaire

Le ralentissement de la conduction auriculaire est une pathologie grave qui peut provoquer des conditions potentiellement mortelles. Qu'est-ce que c'est - tous ceux qui ont un dysfonctionnement du cœur devraient le savoir.

Il est diagnostiqué si le patient a une impulsion cardiaque lente en raison d'un mauvais automatisme, d'une contractilité et d'une excitabilité. Avec cette maladie, un changement du rythme et de la force de contraction de l'organe central de la circulation sanguine se produit.

Dans une certaine partie, de tels cycles peuvent être complètement absents.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Définition

Classer plusieurs stades de développement de cette pathologie. Selon la nature du trouble de la conduction cardiaque, ces blocages se distinguent:

  • Incomplet. Diagnostiqué à un stade précoce du développement de la maladie. Elle se caractérise par une transmission lente d'une impulsion le long des fibres conductrices du cœur.
  • Terminé. Elle survient en l'absence de traitement approprié. En règle générale, il n'est pas compatible avec la vie, car dans ce cas, le passage des impulsions à travers le système conducteur est complètement arrêté.

La raison pour laquelle de telles violations se sont produites peut résider dans la défaite du cœur, la présence de défauts, la maladie coronarienne.

Ce n'est pas le dernier rôle qui est joué par les mauvaises habitudes sous forme de tabagisme et d'abus d'alcool.

Un mode de vie malsain, des stress fréquents et l'utilisation de médicaments qui ont un effet stimulant sur le système cardiovasculaire ne sont pas très bien affichés sur l'état du cœur.

ea6b418c2af4de742cc002b79c7fd157 - Retard ECG du traitement de conduction auriculaire

En fonction de l'emplacement du blocus, les types suivants de cette pathologie sont distingués:

  • interauriculaire;
  • sinoartériel;
  • auriculo-ventriculaire;
  • intraventriculaire (jambe droite ou gauche du faisceau de His).

Avec un trouble partiel de la conduction sino-artérielle, les symptômes n'apparaissent pas, mais avec un adulte complet, une personne peut ressentir des douleurs dans la poitrine et des étourdissements causés par une mauvaise circulation sanguine dans le cerveau dans le contexte de rares contractions cardiaques.

Quant au blocus interauriculaire, il ne présente pas de danger pour la vie. Mais avec sa présence, le risque de développer une fibrillation auriculaire augmente, ce qui constitue une menace sérieuse pour la santé humaine. Cette perturbation s'accompagne d'une dyspnée au repos et en marche, gonflement des jambes, coloration cyanotique de la peau, inconfort thoracique.

Le bloc auriculo-ventriculaire n'est pas toujours exprimé par des symptômes, mais sa combinaison avec la bradycardie peut conduire à une attaque de MAS (Morgagni-Adams-Stokes). Le patient à ce moment peut ressentir fortement une faiblesse dans le corps.

L'inaction peut provoquer un arrêt cardiaque.

Le type de pathologie intraventriculaire se produit en raison d'un trouble de la conduction ventriculaire à travers les jambes du faisceau de His. Le blocus partiel ne se manifeste pas toujours, mais il s'accompagne d'un pouls rare, d'une perte de conscience, de douleurs dans la poitrine.

Symptômes

Parmi les plaintes typiques, les patients notent le plus souvent:

  • palpitations cardiaques;
  • dysfonctionnements du cœur;
  • arrêt périodique des contractions;
  • le vertige;
  • évanouissement;
  • angine de poitrine dans le cœur;
  • essoufflement.

Lorsque la conduction intraventriculaire ralentit, les symptômes sont rarement notés. Le tableau clinique n'est prononcé que s'il y a des signes de la maladie, qui est devenue la cause des violations.

Parfois, en même temps, les patients ressentent de la fatigue, une faiblesse dans le corps et une diminution des performances. Il est possible que des problèmes de mémoire se produisent.

Des changements d'humeur soudains, des sentiments de peur et d'anxiété peuvent également déranger.

Diagnostics

Si vous présentez l'un de ces symptômes, vous devez immédiatement contacter un cardiologist ou arythmologue. Pour poser un diagnostic précis et prescrire un traitement efficace, le patient doit subir une série d'études:

  • cardiogramme et surveillance Holter;
  • Échantillons ECG en présence de charge;
  • échographie cardiaque ou échocardiographie.

Si au cours du diagnostic une anomalie intra-auriculaire a été confirmée, un avis spécialisé est requis dans les meilleurs délais afin d'éviter des conséquences graves.

Si un jeune homme a une armée, alors avec ce diagnostic, il peut compter sur sa libération, surtout si des troubles de la conduction sont observés pendant plus de 7 jours. Les troubles du rythme cardiaque persistants nécessitent un traitement à long terme.

Tout dysfonctionnement dans le travail du corps féminin pendant la période de mise au monde d'un enfant est imprévisible, en particulier en ce qui concerne les pathologies cardiaques.

Les troubles du rythme sont un problème médical grave, dans le contexte duquel la vie fœtale est en danger.

Les mécanismes de développement de ces écarts sont généralement associés aux changements hormonaux et aux changements fonctionnels qui surviennent chez une femme enceinte.

En cas d'écart par rapport au travail du système cardiovasculaire, le patient est référé pour diagnostic. Les méthodes de recherche ne diffèrent pratiquement pas de celles généralement acceptées. Si nécessaire, des médicaments sont prescrits, y compris l'administration de médicaments antiarythmiques.

Le danger réside dans le développement d'une insuffisance cardiaque, d'un infarctus du myocarde, d'une fibrillation auriculaire. C'est ce qui menace de ralentir la conduction auriculaire:

  • angine de poitrine;
  • thrombose pulmonaire;
  • Attaque MES;
  • ischémie cérébrale;
  • AVC;
  • mort cardiaque subite.

zamedlenie vnutrigeludochkovoi provodimosti rabota - retard ECG du traitement de la conduction auriculaire

Les plus dangereux pour la santé sont les attaques MES, la perte de conscience, les convulsions épileptiformes.

La gravité de ces phénomènes dépend principalement de la durée de l'arrêt des ventricules et du niveau de chute d'impulsion (ses performances peuvent diminuer de 10 à 20 battements par minute ou même moins).

Au moment de l'attaque, la pression artérielle atteint presque toujours des niveaux critiques. Cette condition peut être répétée plusieurs fois par jour pendant plus de 5 minutes. Cela se termine souvent par un arrêt cardiaque.

Traitement

La méthode de traitement des patients est déterminée individuellement pour chacun. Dans ce cas, les maladies concomitantes, les caractéristiques corporelles, le mode de vie, l'état de santé et l'âge sont pris en compte.

Dans la lutte contre la pathologie, différents schémas thérapeutiques sont utilisés. La première étape est la médication. Avec son aide, vous pouvez ralentir le développement de la maladie, si elle a été détectée au stade initial. Pour corriger la condition, un complexe de vitamines, minéraux est prescrit.

Parmi les autres outils recommandés pour lutter contre la conduction impulsionnelle altérée, il convient de noter:

  • préparations de potassium et de magnésium;
  • médicaments anti-ischémiques;
  • bêta-bloquants et adrénomimétiques.

De plus, la thérapie n'est pas complète sans médicaments dont l'action vise à améliorer le fonctionnement du principal organe circulatoire. Dans ce cas, le patient doit changer son style de vie. Un point important est de suivre un régime spécial pour réduire la quantité de mauvais cholestérol dans le sang.

La deuxième étape est chirurgicale. Il est utilisé dans de rares cas, lorsqu'il n'y a pas de dynamique positive après un traitement médicamenteux. L'intervention chirurgicale est généralement réalisée avec une maladie avancée.

L'opération la plus courante aujourd'hui est l'introduction d'un petit appareil, qui sert à restaurer la fréquence cardiaque et à améliorer la conduction des impulsions.

Le blocage complet en combinaison avec la bradycardie nécessite l'utilisation de mesures drastiques impliquant l'installation d'un stimulateur cardiaque.

Une forme grave de la maladie est traitée par l'introduction d'un implant artificiel, qui assurera la transmission du signal au nœud sinusal. Il y a des moments où l'ablation par radiofréquence est effectuée.

Au cours de cette opération, un appareil est placé dans une fibre spéciale qui contribue à la destruction des nœuds pathologiques du cœur.

En utilisant l'ablation par radiofréquence, un patch problématique est soudé, ce qui était responsable du retard de l'impulsion.

prichiny i posledstviya narusheniya provodimosti serdca - retard ECG du traitement de la conduction auriculaire

Quant au pronostic, il dépend principalement de la sévérité de la pathologie et de sa réversibilité. Mais avec un blocus incomplet, il est plus favorable qu'avec un blocus complet, lorsque le risque de décès est suffisamment élevé. Avec un blocage complet de n'importe quelle zone du cœur, les actions thérapeutiques ne concernent que l'élimination des symptômes aigus.

Il est impossible de se débarrasser complètement de ce problème. Cela est dû à la connexion étroite entre le système nerveux et le cerveau. Par conséquent, le résultat n'est pas toujours réussi. Les exacerbations de la conduction dans 70% des cas se terminent par la mort.

La raison en est le manque de nutriments nécessaires et, par conséquent, la privation d'oxygène des régions du cerveau.

Rarement, cette maladie apparaît de nulle part. Elle est généralement provoquée par un certain nombre de raisons spécifiques. Cela comprend:

  • Hypertension de haut grade.
  • Fièvre rhumatismale.
  • Maladies cardiaques congénitales.
  • Intoxication du corps.

Usure du fonctionnement des valves cardiaques due à une activité physique prolongée régulière de grande complexité.

Classification 3

Le ralentissement de la conduction à l'intérieur des oreillettes fait référence au premier degré de blocage. Considérez la classification complète du blocus.

  1. 1 degré - ralentissement de la conduction auriculaire
  2. 2 degrés - ralentissement avec blocage périodique des impulsions. Le deuxième degré a deux types. Le premier type est caractérisé par une augmentation de la décélération avec la perte du complexe. Dans le second type, l'allongement n'est pas observé. Le complexe tombe soudainement.
  3. 3 degrés - blocus complet. Il y a une activation déconnectée des deux oreillettes. L'impulsion ne passe pas de l'oreillette droite vers la gauche. Ce phénomène est appelé dissociation auriculaire. L'oreillette droite et les ventricules sont excités par des impulsions émanant du nœud sinusal. L'oreillette gauche est excitée par des impulsions qui proviennent des centres ectopiques qui sont activés dans cette chambre du cœur.

Si des symptômes similaires sont détectés, une personne doit contacter un cardiologist ou arythmologue pour déterminer le déroulement de l'examen et décider si un traitement est nécessaire dans ce cas.

Les mesures de recherche se résument à plusieurs procédures:

  1. La surveillance Holter ECG est le diagnostic de ralentissement de conduction le plus précis effectué à différents moments de la journée.
  2. ECG avec exercice ->zamedlenie vnutrigeludochkovoi provodimosti ibs - retard ECG du traitement de la conduction auriculaire

La maladie coronarienne

zamedlenie vnutrigeludochkovoi provodimosti stepeni - retard ECG du traitement de la conduction auriculaire

Bloc auriculo-ventriculaire sur un électrocardiogramme

Définition

ECG et autres méthodes de diagnostic

Avant de comprendre les principales méthodes de diagnostic, voyons ce que la classification internationale de la CIM 10 peut nous dire sur la violation de la conduction cardiaque. Pour cette maladie, le code I45 est attribué. Ce code est indiqué sur la page de couverture des antécédents médicaux. Un tel système de cryptage est accepté par toutes les institutions médicales, il est considéré comme une norme officielle unique.

Et maintenant, nous pouvons procéder au diagnostic. Un certain nombre de méthodes de diagnostic sont utilisées pour identifier la maladie et la confirmer. Le choix de la méthode dépend de l'état général du corps, du type de violation et du degré de son développement.

  1. L'ECG Holter vous permet de voir la relation entre les perturbations de conduction et les facteurs externes qui se produisent tout au long de la journée.
  2. Un ECG effectué avec une charge implique l'utilisation d'un simulateur, d'un tapis roulant, d'une corde à sauter ou simplement de squats. L'appareil d'électrocardiogramme détecte une violation de la conduction des ventricules et vous permet de tirer les conclusions appropriées.
  3. L'échographie vous permet d'étudier le type et la structure des tissus qui composent le cœur.
  4. Recherche en laboratoire.
  5. Chimie du sang.
  6. Études hormonales.

Les méthodes de diagnostic ne se limitent pas à cette liste. Le médecin peut prescrire d'autres méthodes pour clarifier le diagnostic, le confirmer ou résoudre des problèmes litigieux. Les parents doivent être doublement prudents et attentifs si l'enfant a un essoufflement, une attention distraite, une douleur au cœur. Une visite à un cardiologist ne doit pas être retardé, sinon les conséquences peuvent être tristes et même tragiques.

Le ralentissement de la conduction auriculaire se caractérise par des symptômes non spécifiques de troubles du rythme:

  • une sensation d'interruption dans le travail du cœur - contractions extraordinaires supplémentaires;
  • accès de palpitations soudaines;
  • «Gel» dans la poitrine;
  • essoufflement - en cas de progression prolongée de la pathologie;

La survenue d'une pathologie est toujours associée à des lésions organiques du myocarde.Par conséquent, lors d'un examen clinique d'un patient, les symptômes de la maladie sous-jacente apparaissent:

dysfonctionnement végétatif-vasculaire - transpiration, rougeur du visage;

  • impulsion arythmique avec des caractéristiques de remplissage et d'amplitude satisfaisantes;
  • labilité de la pression artérielle;
  • échographie - zones d'hypokinésie, une expansion significative de la cavité de l'oreillette gauche.
  • Le critère de diagnostic du bloc intra-auriculaire est le résultat de l'électrocardiographie (ECG), qui détermine:

    • allongement de la dent P supérieur à 0,12 s dans II, III, aVR;
    • changement de forme de la dent - fendage, biphasé, aplatissement.

    En fonction des données du cardiogramme, le degré de (1,2,3) pathologie est distingué. Le ralentissement de la conduction le long des fibres auriculaires du premier degré s'accompagne le plus souvent d'autres troubles du rythme - blocage auriculo-ventriculaire ou intraventriculaire, ectrasystole.

    Pour détecter une conduction auriculaire altérée, l'ECG donne le plus d'informations. Une technique standard n'est pas toujours suffisante, alors une surveillance Holter, un enregistrement transœsophagien ou un examen électrophysiologique sont utilisés.

    La durée de l'onde P dépasse la norme (0,12 s). Il convient de noter que dans seulement 3% des cas, il atteint 0,13-0,15 secondes, dans la grande majorité - environ 0,125 s. Si le blocage n'est pas constant, alors la durée de P est toujours supérieure à PR. La dent auriculaire peut devenir plate, biphasique, déformée. Souvent, le blocage de degré 1 est associé à des troubles de la conduction nodulaire ou intraventriculaire, à l'extrasystole.

    Second degré

    Chaque contraction ultérieure a un P toujours plus long, puis une onde apparaît, émanant uniquement de l'oreillette droite, et la gauche ne se contracte pas. Cela correspond à la première option 2 degrés de blocus. Il existe également une variante dans laquelle il n'y a pas d'augmentation progressive de P, et les impulsions n'atteignent pas périodiquement l'oreillette gauche.

    Les signaux de l'oreillette droite sont complètement bloqués. L'oreillette gauche produit son propre rythme lent - environ 40 contractions par minute. De forme, le P ectopique est petit, les intervalles entre eux et les dents ordinaires ne sont pas réguliers. Un rythme auriculaire supplémentaire est la fibrillation auriculaire ou le flutter auriculaire, une tachycardie unilatérale.

    narushenievnutripredserdnoyprovodimostip 5D6A3F61 - Retard ECG du traitement de la conduction auriculaire

    Si le patient a trouvé de tels symptômes, il doit contacter un cardiologist, et de préférence un arythmologue pour un examen plus approfondi et pour décider de la nécessité d'un traitement.

    Le médecin vous prescrira des méthodes de recherche supplémentaires:

    • Surveillance Holter ECG pour un diagnostic plus précis des troubles de la conduction à différents moments de la journée,
    • Tests ECG avec charge - tapis roulant - test, ergométrie du vélo. Marcher sur un tapis roulant ou pédaler sur un vélo stable avec des électrodes ECG superposées aidera à identifier plus précisément la connexion des perturbations de conduction avec la charge,
    • L'échographie cardiaque (échocardiographie) permet de visualiser les structures anatomiques du cœur, révèle une maladie cardiaque et vous permet également d'évaluer la fonction de la contractilité myocardique.

    Une ambulance doit être appelée immédiatement si les symptômes suivants sont observés:

    1. Une impulsion rare de moins de 45 à 50 par minute ou une impulsion fréquente de plus de 120 par minute,
    2. Perte de conscience, évanouissement,
    3. Chagrin
    4. Sueurs froides, faiblesse
    5. Essoufflement sévère.

    La survenue d'une pathologie est toujours associée à des lésions organiques du myocarde.Par conséquent, lors d'un examen clinique d'un patient, les symptômes de la maladie sous-jacente apparaissent:

    • zamedlenie vnutripredserdnoj provodimosti chto ehto takoe 3 - Retard ECG du traitement de conduction auriculaire
      dysfonctionnement végétovasculaire - transpiration, rougeur du visage;
    • impulsion arythmique avec des caractéristiques de remplissage et d'amplitude satisfaisantes;
    • labilité de la pression artérielle;
    • échographie - zones d'hypokinésie, une expansion significative de la cavité de l'oreillette gauche.

    En fonction des données du cardiogramme, le degré de (1, 2, 3) pathologie est distingué. Le premier degré est le plus souvent accompagné d'autres troubles du rythme - blocage auriculo-ventriculaire ou intraventriculaire, ectrasystole.

    • La durée de l'onde P est supérieure à 0,11 s;
    • La dent P dans son amplitude peut être dilatée, fendue, dentelée, à deux bosses;
    • L'amplitude de l'onde P peut être réduite.

    Le 2e degré se caractérise par les caractéristiques suivantes:

    • Augmentation progressive de la durée et de la division de l'onde P,
    • Disparition périodique de la phase auriculaire gauche de la dent en plomb V1.

    Bloc auriculo-ventriculaire 3 degrés

    Le 3ème degré est caractérisé par une dissociation auriculaire et est assez rare. Signes diagnostiques:

    • La présence d'une courte onde P sur l'ECG, reflétant l'excitation de l'oreillette droite;
    • La présence de petites ondes P auriculaires gauche (ondes scintillantes).

    Après un diagnostic ECG de perturbation de la conduction auriculaire, un certain nombre d'études de laboratoire et instrumentales supplémentaires sont effectuées visant à identifier la maladie sous-jacente. Il n'existe pas de traitement isolé pour la perturbation de la conduction auriculaire, car il est causé par une maladie ou une condition pathologique spécifique. Le traitement est dirigé vers la maladie sous-jacente.

    Le troisième stade de la maladie nécessite une intervention chirurgicale. Un ralentissement tangible de la conduction, accompagné d'une bradycardie, pose la question de l'installation d'un stimulateur cardiaque.

    Il envoie le signal souhaité au nœud à un certain point.

    Le blocage d'une partie du cœur nécessite un traitement symptomatique. Il est impossible de résoudre le problème, car il existe un lien avec l'activité cérébrale et le système nerveux.

    L'aggravation du problème entraîne la mort dans 70% des cas. Cela est dû au manque de nutriments qui doivent arriver à temps.

    De plus, l'image est exacerbée par la privation d'oxygène dans certaines parties du cerveau. Avec un blocage complet, les symptômes suivants sont observés:

    • étourdissements prolongés;
    • murmure dans la région du cœur;
    • violation du cardiogramme.

    La question souvent posée par les gens sur le ralentissement de la conduction auriculaire, ce qu'elle est et la dangerosité de la maladie, obtient une réponse très claire: la transmission d'une impulsion électrique au cœur ne peut être diagnostiquée qu'au dernier stade.

    À cet égard, pour éviter des conséquences irréparables, vous devez subir un examen régulier par un cardiologist deux fois par an. Cela concerne principalement les patients à risque.

    Il n'y a pas de manifestations spécifiques de perturbation de la conduction auriculaire chez le patient. Tous les signes et symptômes cliniques sont dus à la maladie sous-jacente.

    Après un diagnostic ECG de perturbation de la conduction auriculaire, un certain nombre d'études de laboratoire et instrumentales supplémentaires sont effectuées visant à identifier la maladie sous-jacente. Il n'existe pas de traitement isolé pour la perturbation de la conduction auriculaire, car il est causé par une maladie ou une condition pathologique spécifique.

    Le traitement est dirigé vers la maladie sous-jacente.

    Une fois que le patient a trouvé plusieurs des symptômes ci-dessus de cette maladie, il doit immédiatement consulter un spécialiste. Il effectuera un diagnostic approfondi avant de prescrire un traitement. UNE cardiologist traite de telles affections.

    La première étape du diagnostic de la maladie est un examen initial. Le spécialiste doit être au courant des plaintes du patient. Ils peuvent déjà diagnostiquer une maladie à un stade précoce.

    Symptômes de la maladie

    La structure histologique et la structure des cellules fournissant la conductivité nous permettent de les distinguer en un type spécial, indiquant une affinité pour les éléments myocardiques et le système nerveux. Les fibres de transport sont constituées de cardiomyocytes intensément innervés avec un nombre réduit de myofibrilles.

    Le transfert d'excitation d'une cellule à l'autre est assuré par un mécanisme électrophysiologique

    L'ensemble du système est divisé en 2 parties:

    • sinus-auriculaire (sino-auriculaire);
    • auriculo-ventriculaire (auriculo-ventriculaire).

    La section sino-auriculaire comprend:

    • nœud sinusal (nœud Kisa-Flak) - situé dans l'oreillette droite près de l'embouchure de la veine cave, il est donc également appelé sino-auriculaire ou stimulateur cardiaque, car c'est en lui qu'une impulsion normale est générée pour assurer la contraction rythmique correcte de toutes les chambres du cœur;
    • trois faisceaux internodaux pour une connexion rapide du nœud sinusal avec l'atrioventriculaire;
    • le tractus interatrial reliant le nœud principal à l'oreillette gauche.

    Le transport d'informations entre les nœuds passe à travers des faisceaux:

    • Bahman - à l'oreillette gauche;
    • Wenkebaha - au nœud auriculo-ventriculaire le long d'une branche de longueur moyenne;
    • Torella - dans la même direction, mais de manière plus longue le long de la surface arrière.

    À ce jour, il y a des différends entre cardiologistes sur le rôle de ces voies dans le système de conduction. La présence de chemins supplémentaires est indiquée. Certains scientifiques pensent qu'ils, avec le faisceau Torell, sont de rechange et ne sont connectés qu'en cas d'urgence.

    Les systèmes nerveux sympathique et parasympathique sont en contact avec le nœud.

    Le système nerveux parasympathique exerce son influence maximale à travers le nerf vague sur le sinus et les ganglions auriculo-ventriculaires

    Les éléments suivants appartiennent à la partie auriculo-ventriculaire.

    Noeud auriculo-ventriculaire (Asofa-Tavara) - se trouve dans la partie inférieure du septum auriculaire. Dans la structure diffère du sinus:

    • une teneur plus faible en cellules de stimulateur cardiaque assurant l'excitabilité et une plus grande teneur en cellules de transport;
    • Il est divisé par des couches de collagène en structures longitudinales (canaux lents α et rapides β), ils sont la base anatomique de la dissociation de la conduction, créent les conditions pour conduire une impulsion dans les deux sens, ils sont appelés antérogrades et rétrogrades;
    • la structure crée la possibilité de paroxysmes de tachycardie nodale;
    • Il possède principalement les terminaisons des fibres nerveuses parasympathiques à travers lesquelles il participe au processus de ralentissement du rythme cardiaque.

    Le faisceau de His, composé d'un tronc commun et de trois branches (la gauche est ensuite divisée en postérieur et antérieur), reçoit l'innervation des ganglions parasympathiques.

    Les fibres de Purkinje - entrent directement en contact avec les cardiomyocytes et transmettent l'excitation avec l'obligation de se contracter, n'ont pas de connexion avec les terminaisons nerveuses.

    La vitesse d'impulsion dans le tronc du faisceau de His est d'environ 1,5 m / s, dans la zone interventriculaire de ramification des jambes du faisceau de His est augmentée à 4 m / s, dans les fibres finales de Purkinje c'est considérablement réduit et atteint 1 m / s.

    En passant dans le myocarde des oreillettes et des ventricules, l'excitation réduit la vitesse à 0,8 et 0,4 m / s. Un si petit indicateur de distribution dans le nœud auriculo-ventriculaire fournit une protection physiologique contre la pénétration d'un grand nombre d'impulsions et réduit les conditions d'arythmies ventriculaires.

    Avant de savoir comment traiter correctement la maladie, vous devez savoir ce que signifie la violation de la conduction auriculaire et quelle est la raison de son développement. Si même des changements insignifiants dans la séquence des contractions cardiaques se sont produits dans le corps, cela peut affecter négativement le fonctionnement de chacun des organes. Cette condition indique que le processus de circulation sanguine dans l'aorte est difficile. Les médecins déterminent plusieurs stades de la maladie. Selon la nature de la maladie, ces blocages peuvent être distingués:

    • Incomplet. Il peut être détecté au stade initial du développement de la maladie. Son signe principal est une transmission lente d'une impulsion transmise par les fibres du cœur.
    • Terminé. Il est observé chez les patients qui ne suivent pas les recommandations du médecin, ou le traitement a été mal choisi. Cette espèce est le plus souvent incompatible avec la vie et tout cela parce que le passage des impulsions est complètement arrêté.

    La principale raison de la violation de la conduction auriculaire peut être cachée dans les dommages aux muscles cardiaques, la présence de défauts et la maladie coronarienne. Le tabagisme et l'abus d'alcool jouent un rôle important dans le développement de cette pathologie. Un mode de vie incorrect, des situations stressantes et la prise de médicaments qui stimulent le système cardiovasculaire affectent négativement le travail du cœur.

    Les types de blocages suivants existent, selon la localisation de la pathologie:

    • interauriculaire;
    • sinoartériel;
    • artioventriculaire;
    • intraventriculaire.

    Des défaillances dans le travail d'autres organes et des perturbations électrolytiques provoquées par une longue consommation de diurétiques peuvent également conduire à un ralentissement de la conduction intra-auriculaire.

    Si le patient ne présente que des dysfonctionnements partiels de la conduction sino-artérielle, alors il n'y aura pas de symptômes, et avec plein, il peut ressentir une gêne dans la poitrine et des étourdissements, ces symptômes sont provoqués par une mauvaise circulation sanguine dans le cerveau.

    6e25dd271abaefccb519dea92e787f80 - Retard ECG du traitement de la conduction auriculaire

    Le trouble de la conduction auriculaire auriculo-ventriculaire n'est symptomatique que chez certains patients, mais si une bradycardie est également observée, personne n'est à l'abri d'une attaque de MAS. À ce stade, le patient présente une faiblesse dans tout le corps. Des étourdissements avec perte de conscience, des convulsions associées à une altération de la circulation sanguine dans le cerveau peuvent être observés.

    Cette condition nécessite une hospitalisation urgente et des soins qualifiés. Si aucune mesure n'est prise, le patient court un risque d'arrêt cardiaque. La forme intraventriculaire se manifeste en raison de la détérioration du passage du sang à travers les jambes du faisceau de His. Un blocage partiel ne se manifeste pas toujours par des symptômes, mais un pouls rare, une perte de conscience et une gêne thoracique peuvent révéler un blocage complet.

    Au premier degré de bloc auriculaire, il n'y a pas de manifestations cliniques. Son identification est une découverte accidentelle lors de l'examen du patient. Si la perte de contractions de l'oreillette gauche au deuxième degré de la maladie est rare, une sensation inconfortable dans la région cardiaque, de brefs épisodes de vertiges, une faiblesse générale peuvent apparaître. L'absence de 2 contractions consécutives ou plus ou de dissociation auriculaire s'accompagne de:

    • sensation de cœur qui coule;
    • le vertige;
    • pâleur de la peau;
    • des évanouissements;
    • assombrissement dans les yeux;
    • acouphènes.

    Causes du ralentissement de la conduction auriculaire

    Le blocage intra-auriculaire ne représente pas une menace directe pour la vie, cependant, sa présence chez le patient peut indiquer qu'il présente un risque élevé de fibrillation auriculaire, ce qui peut entraîner des complications dangereuses.

    fibrillation auriculaire - une complication dangereuse de la conduction auriculaire

    1. En règle générale, le ralentissement de la conduction auriculaire n'a pas de symptômes spécifiques et ne se manifeste que sur l'ECG,
    2. Les symptômes d'une maladie causale sont caractéristiques - essoufflement lors de la marche ou au repos, gonflement des membres inférieurs, coloration cyanotique de la peau, douleur dans la poitrine, etc.

    À partir de l'article, vous en apprendrez plus sur le ralentissement de la conduction auriculaire: ce que c'est, quels types de troubles sont, pourquoi ils se produisent. Le ralentissement est-il toujours symptomatique? Dans quels cas et comment traiter une telle pathologie.

    L'auteur de l'article: Yachnaya Alina, chirurgien oncologue, enseignement médical supérieur diplômé en médecine générale.

    Le ralentissement de la conduction auriculaire est l'étape initiale d'une diminution de la fonction du nœud sinusal (CS), qui est normalement la source de l'impulsion électrique nécessaire pour contracter le muscle cardiaque. Par conséquent, la décélération est attribuée à des violations des fibres nerveuses de conduction du myocarde du groupe «dysfonctionnement des nœuds sinusaux».

    En pathologie, sous l'influence de facteurs causaux, une diminution de la fréquence d'apparition d'une impulsion électrique de SU est observée, qui se manifeste par une diminution du nombre de contractions myocardiques (bradyarythmie ou bradycardie). Selon le degré de violation, un ralentissement de la conductivité apparaît, jusqu'à son absence totale ou son blocage sur fond d'arrêt de la fonction du nœud.

    De tels changements dans l'activité contractile du muscle cardiaque entraînent une diminution de la quantité de sang éjecté et un flux sanguin insuffisant dans tous les organes internes, ce qui se manifeste par des symptômes cliniques de pathologie.

    La détérioration du bien-être n'est pas dans tous les cas: une décélération modérée n'affecte pas la fonction du cœur, est une caractéristique physiologique chez les personnes professionnellement engagées dans le sport et chez certains enfants jusqu'à la puberté. De telles formes de changement de fréquence cardiaque ne nécessitent aucune intervention médicale.

    Le danger est représenté par des formes extrêmes de perturbation du SU, en particulier son arrêt complet. Avec cette variante de la maladie, les patients présentent des symptômes de pathologie qui les limitent dans tous les domaines de la vie et peuvent entraîner l'arrêt de la fonction cardiaque. Dans ce cas, la pathologie nécessite un traitement approprié.

    Les troubles des fibres nerveuses de conduction du myocarde causés par des causes réversibles peuvent être complètement guéris s'ils sont entièrement corrigés. Les causes cardiogéniques sont généralement irréversibles, il est impossible de s'en remettre. Mais mener une thérapie ou une intervention chirurgicale peut sauver le patient des manifestations de la maladie et maintenir la qualité de vie.

    Cardiolles ogistes, les thérapeutes, les arythmologues et les chirurgiens vasculaires sont impliqués dans le problème des troubles de la conduction dans le tissu cardiaque.

    La violation de l'occurrence d'une impulsion d'excitation électrique n'apparaît que lorsque moins de 10% des cellules fonctionnelles restent dans le SU.

    L'article discute d'une diminution de sa fonction de nature secondaire, sous l'influence d'influences réversibles et externes. La diminution primaire est appelée «syndrome de faiblesse du nœud sinusal» et est décrite séparément.

    (prédominance de l'action de la partie parasympathique du système nerveux autonome)

    Augmentation de la pression du liquide céphalo-rachidien intracrânien dans le contexte de maladies infectieuses et inflammatoires du cerveau, thrombose des sinus crâniens, tumeurs, etc.

    Saignement dans l'espace sous-arachnoïdien (sous-arachnoïdien) en raison d'un AVC, d'une blessure traumatique

    Maladies (inflammatoires, tumorales) dans le tiers supérieur de l'œsophage, larynx

    Syndrome du sinus carotidien - activité accrue du nœud nerveux, se manifestant par un évanouissement soudain

    Infarctus du myocarde dans la zone adjacente au diaphragme (inférieur)

    Apnée nocturne - arrêt respiratoire complet pendant une nuit de sommeil en raison de l'hyperactivité du système parasympathique

    Syncope vasovagale - perte de conscience sur fond d'une expansion prononcée des vaisseaux sanguins et d'un rythme cardiaque lent

    Le réflexe de Bezold-Yarish est une forte expansion de la lumière des petites artérioles sur fond d'irritation des récepteurs dans le ventricule gauche avec un grand volume de sang (chirurgie, grossesse, tumeurs avec compression de la veine cave inférieure, etc.). Une triade caractéristique de symptômes se produit: une diminution prononcée de la pression, un arrêt respiratoire, un ralentissement du cœur

    Lésion athérosclérotique avec diminution du débit sanguin

    Endocardite (maladie cardiaque interne)

    • Données personnelles
    • Conditions d'utilisation
    • Détenteurs des droits d'auteur
    • Adénome
    • Sans catégorie
    • Gynécologie
    • Grive
    • À propos du sang
    • Psoriasis
    • Cellulite
    • Ovaires

    Définition

    Changer l'ordre des contractions cardiaques affecte négativement le travail du cœur, mettant en danger la vie d'une personne.

    Des écarts dans le fonctionnement des organes et des troubles électrolytiques, qui sont généralement associés à une utilisation prolongée des diurétiques, peuvent également provoquer un ralentissement de la transmission des impulsions cardiaques.

    En raison d'un tel dysfonctionnement, un grand volume de sang s'écoule directement dans l'aorte.

    De plus, la circulation sanguine change, ce qui peut entraîner un état de pré-infarctus, une rupture du myocarde, une violation du rythme cardiaque et une augmentation de la pression artérielle avec une diminution du système vasculaire.

    076984c54d4773d7bb84ff71b8f28971 - Retard ECG du traitement de la conduction auriculaire

    La violation de la conduction myocardique présente des symptômes similaires, à cause desquels ils peuvent être confondus. Ralentissement et violation souvent confondus.

    La violation de la conduction du cœur se produit lorsque le nœud sinusal envoie un signal aux muscles pour se contracter au mauvais moment. En conséquence, le rythme souhaité est perdu et les contractions ne se produisent pas dans les délais. La raison pour laquelle la conduction du cœur est perturbée est due à une altération des fonctions cérébrales et du plexus neural.

    La base du problème est le signal manquant, qui devrait provenir du système nerveux jusqu'au nœud sinusal. S'il n'y a pas de signal au bon moment, le nœud ne s'allume pas au bon moment, ce qui conduit à une défaillance du rythme naturel des contractions cardiaques.

    Une telle violation de la conduction auriculaire peut entraîner une rupture du myocarde ou un état de pré-infarctus. Vous pouvez le suivre par une violation du rythme cardiaque, une diminution de la tension vasculaire et une augmentation de la pression artérielle.

    Contrairement à l'état calme d'une personne, les changements se produisant sous une charge similaire entraînent un pompage du sang 3 fois plus rapide. Cela montre que tous ces symptômes ne sont pas un indicateur de problèmes valvulaires et cardiaques.

    Si une personne est dans un état calme et qu'un ralentissement se manifeste, il est nécessaire de se rendre à l'hôpital. L'examen montrera la cause et comment elle a affecté le fonctionnement du cœur. Sur l'ECG, des changements dans le travail des oreillettes apparaîtront, ce qui permettra d'évaluer l'état du patient.

    Selon la cause, un traitement approprié est prescrit.

    Facteurs

    La dysfonction neurocirculatoire est une cause courante de ralentissement. Son danger et le degré d'exposition au patient dépendent du stade de décélération de la conduction. Étape 3:

    • une étape insignifiante, une violation partielle du rythme des contractions et l'absence d'effet sur le fonctionnement des vaisseaux sanguins et du cœur sont observées;
    • stade sévère, augmentation de la pression sur le muscle cardiaque;
    • stade élevé, la circulation sanguine dans les vaisseaux change et il existe une menace d'arrêt cardiaque ou de crise cardiaque.

    Les deux premières étapes sont souvent accompagnées d'une fibrillation auriculaire. Elle s'exprime par des impulsions aléatoires qui provoquent des contractions musculaires chaotiques. Le travail du cœur est difficile.

    Causes de la fibrillation auriculaire:

    • glycoside dépassant le degré de concentration normal;
    • la présence de rhumatisme articulaire aigu;
    • muscle cardiaque enflammé;
    • hypertension à un stade élevé;
    • malformations cardiaques;
    • intoxication;
    • détérioration physique.

    Le plus grand nombre de patients présentant un problème de ralentissement de la conduction auriculaire sont les enfants et les personnes âgées. Les enfants souffrent de maladies congénitales. Retraités - en raison de l'usure des fibres neurales.

    Le ralentissement est dangereux pour les amateurs d'alcool et de cigarettes. Chez ceux qui abusent, cela peut se produire périodiquement et provoquer une intoxication.

    Symptômes: maux de tête persistants et perte d'esprit à court terme, même en l'absence de stress. Après avoir bloqué les ganglions irritants, la conduction intraventriculaire est perturbée - la principale raison de l'augmentation de la pression, car une partie du muscle ne se contracte pas.

    Preuve

    Si le trouble est petit, il est difficile à diagnostiquer en raison de l'absence de symptômes visuels. Le patient peut se sentir bien, les indicateurs sont normaux.

    Le danger peut être remarqué lors du blocage sur l'une des zones musculaires: le pouls ralentit à 50 battements par minute. Une personne éprouve:

    • sensation semblable à l'ébullition dans la poitrine;
    • douleur légère
    • transpiration;
    • le sommeil est perturbé;
    • vertiges.

    Avec de tels symptômes, il est clair que les organes manquent d'oxygène. Avec une augmentation du trouble, la vision du patient se détériore rapidement.

    Une attention particulière doit être portée au bloc auriculo-ventriculaire (bloc AV ou AV). Il s'agit d'une maladie dangereuse pour l'homme, car elle survient lorsque l'impulsion des oreillettes vers les ventricules est retardée. Il représente 17% de toutes les morts subites causées par des problèmes cardiaques.

    Si le bloc AV est ignoré, il se développera au troisième degré: les ventricules se contractent quels que soient les oreillettes. La raison en est un blocage complet du signal entre eux.

    Un blocage AV peut survenir en raison de:

    • pathologies du cœur congénitales et acquises;
    • ischémie;
    • inflammation myocardique;
    • effets hormonaux et toxiques sur le cœur.

    La condition est dangereuse pour les humains. Sans traitement approprié, il se développe rapidement. Une fois développé, le blocage AVA peut entraîner la mort.

    Le problème est qu'au début, il est difficile d'identifier le blocus av. Surtout si le pouls est maintenu à moins de 55 battements par minute. Ce n'est qu'au dernier stade que la bradycardie, des évanouissements, des crampes et une faiblesse apparaissent.

    Dans ce cas, le patient est immédiatement envoyé à l'hôpital - le seul moyen de le sauver de la mort.

    Classification 3

    Étiologie du bloc cardiaque

    Le cœur est un organe musculaire composé de quatre chambres:

    • l'oreillette droite recueillant le sang veineux du corps;
    • le ventricule droit, injectant du sang veineux dans la circulation pulmonaire - dans les poumons, où se produit un échange gazeux avec l'air atmosphérique;
    • l'oreillette gauche, recueillant le sang enrichi en oxygène des veines pulmonaires;
    • le ventricule gauche, qui assure l'avancement du sang à tous les organes du corps.

    La violation de la conduction du cœur se produit lorsque le nœud sinusal envoie un signal aux muscles pour se contracter au mauvais moment. En conséquence, le rythme souhaité est perdu et les contractions ne se produisent pas dans les délais. La raison pour laquelle la conduction du cœur est perturbée est due à une altération des fonctions cérébrales et du plexus neural.

    Contrairement à l'état calme d'une personne, les changements se produisant sous une charge similaire entraînent un pompage du sang 3 fois plus rapide. Cela montre que tous ces symptômes ne sont pas un indicateur de problèmes valvulaires et cardiaques.

    Une attention particulière doit être portée au bloc auriculo-ventriculaire (bloc AV ou AV). Il s'agit d'une maladie dangereuse pour l'homme, car elle survient lorsque l'impulsion des oreillettes vers les ventricules est retardée.

    Il représente 17% de toutes les morts subites causées par des problèmes cardiaques.

    1be466d6b6f1a2a4150a1ef6909ac863 - Retard ECG du traitement de conduction auriculaire

    Si le bloc AV est ignoré, il se développera au troisième degré: les ventricules se contractent quels que soient les oreillettes. La raison en est un blocage complet du signal entre eux.

    Dans ce cas, le patient est immédiatement envoyé à l'hôpital - le seul moyen de le sauver de la mort.

    1. Lésions cardiaques organiques: cardiosclérose, infarctus du myocarde, toutes les myocardites, notamment d'origine rhumatismale, syphilis, malformations cardiaques congénitales, lésions cardiaques, notamment chirurgicales.

    a) une surdose de glycosides cardiaques,

    b) une surdose de médicaments antiarythmiques (bêta-bloquants).

    3. Troubles électrolytiques, en particulier hyperkaliémie: médicaments, certaines conditions pathologiques associées à une augmentation du potassium dans le corps.

    Avec l'action isolée ou combinée des facteurs ci-dessus, divers types de blocages peuvent se produire.

    1 degré - ralentir l'élan;

    2 degrés - perte d'une partie des impulsions, conduite incomplète;

    3 degré - un blocus complet de la conduite. Actuellement, seuls 2 degrés sont diagnostiqués, les autres n'étant pas diagnostiqués. Dans ce cas, le pouls ne s'étend pas aux oreillettes, tout le complexe tombe.

    Le ralentissement ou l'arrêt de la conduction d'une impulsion cardiaque le long du myocarde des oreillettes se produit avec une maladie coronarienne, une hypertension, des rhumatismes, des malformations cardiaques. En termes de gravité, trois options ont été distinguées - de faible symptôme à sévère, caractérisé par une dissociation complète des contractions auriculaires. La principale méthode de détection est l'ECG. Les cholinolytiques et les sympathomimétiques sont utilisés pour le traitement.

    Le cœur a une structure complexe, se compose de nombreux départements dont le travail est interconnecté. Par exemple, une impulsion électronique se produit dans le nœud sinusal. Il passe aux cardiomyocytes. Leur capacité conductrice est déterminée par la capacité des cellules musculaires à répondre à une impulsion entrante. Le signal généré dans le nœud sinusal passe par un certain nombre d'unités structurelles, provoquant une excitation dans les oreillettes et les ventricules. L'essence de ce processus complexe est de pousser le flux sanguin du muscle cardiaque dans l'aorte et plus loin dans le corps.

    L'impulsion peut persister à tout moment sur son chemin, provoquant ainsi une violation de la conduction intraventriculaire du cœur - c'est ce qu'elle est. Nous avons essayé d'énoncer brièvement et sous une forme accessible l'essence du problème. Si nous réussissons, nous pouvons passer à autre chose.

    Pour que le rythme cardiaque soit suffisant pour la circulation sanguine, les ondes d'excitation doivent être transmises à travers les sections cardiaques dans une certaine séquence et à une vitesse constante.

    Normalement, les impulsions passent du nœud sinusal, la partie auriculaire à l'oreillette-auriculo-ventriculaire. Ainsi, d'abord les sections supérieures sont excitées, puis les sections inférieures.

    L'impulsion provient du nœud sinusal, qui est la source du rythme sinusal (considéré comme la norme de contraction cardiaque dans la plage de 60 à 90 battements par minute), traverse les oreillettes et le nœud auriculo-ventriculaire et pénètre dans le faisceau de His, qui est divisé en jambes gauche et droite.

    La droite est une branche du ventricule droit et la gauche est divisée en branches antérieures et postérieures, qui sont responsables de la contraction des parois antérieure et postérieure du ventricule gauche.

    zamedlenie vnutrigeludochkovoi provodimosti provodjaschaja sistema - retard ECG du traitement de la conduction auriculaire

    Avec des troubles de la conduction de ce type, l'impulsion est bloquée sur les faisceaux de His, violant les contractions correctes des ventricules.

    Dans de rares cas, la maladie est congénitale et, généralement sans compromettre la qualité de vie, est accidentellement détectée lors d'un examen médical.

    Cependant, beaucoup plus souvent, sa cause est la maladie:

    • athérosclérose;
    • myocardite;
    • ischémie cardiaque;
    • hypertension artérielle;
    • arrêt cardiaque;
    • hypertension artérielle;
    • malformations cardiaques;
    • cardiomyopathie;
    • hypertrophie myocardique.

    Chez les nouveau-nés, les nourrissons, les enfants et les adolescents, une violation de la conduction peut provoquer:

    • prématurité;
    • une fenêtre ovale ouverte est une ouverture entre les oreillettes, qui sert à l'approvisionnement en sang pendant le développement de l'embryon. Chez un enfant né, il se ferme au cours de la première année de vie;
    • cardiopathie congénitale;
    • maladies du système endocrinien (p. ex. glande thyroïde, glande surrénale, système reproducteur).

    Chez les enfants et les adultes, les causes peuvent également être des troubles cardiaques aigus après intoxication par des médicaments ou des médicaments, des interventions chirurgicales.

    Classification

    La classification des troubles de la conduction intraventriculaire est basée sur la structure interne du faisceau His.

    ActionsLocalisation des lésions
    Faisceau unique
    • la conductivité est cassée dans la jambe droite (PNPG);
    • la conduction est partiellement perturbée, uniquement au niveau de la branche antérieure de la jambe gauche (pendant que l'impulsion passe, mais à travers la paroi inférieure du ventricule);
    • perturbation locale uniquement au niveau de la branche postérieure de la jambe gauche (cela signifie que les fibres de Purkinje sont utilisées pour réduire le ventricule, l'impulsion atteint la paroi postérieure à travers elles).
    Double poutre
    • prolapsus de la jambe gauche, c'est-à-dire que la conduction sur les deux branches du ventricule gauche est altérée;
    • la conduction de la jambe droite et de la branche avant ou arrière de la gauche est violée;
    Trois faisceauxLa conductivité est rompue au niveau des jambes droite et gauche (sur les deux branches).

    symptomatologie

    Les symptômes de perturbation de la conduction intraventriculaire sont moins prononcés que dans d'autres types de blocus (par exemple, auriculaire auriculaire).

    La conductivité à faisceau unique et à double faisceau présente des symptômes non spécifiques. Ces types de violations ne se manifestent pas clairement et peuvent être détectés par hasard. Le blocage à deux faisceaux se produit souvent à la suite d'un infarctus du myocarde à grande focale.

    Le blocus intraventriculaire du troisième type est une violation grave, caractérisée par les symptômes suivants:

    • arythmie sinusale (tachycardie - augmentation de la fréquence cardiaque ou bradycardie - diminution);
    • dyspnée;
    • douleurs thoraciques;
    • étourdissements et évanouissements sévères;
    • aggravation d'une maladie cardiaque (p. ex., ischémie);
    • intolérance à l'effort physique;
    • choc cardiogénique.

    Dans les premiers stades de la pathologie, il convient de prêter attention aux étourdissements légers, à une diminution du pouls (pas aussi grave qu'avec le triple faisceau), à une faiblesse générale.

    Signes sur un ECG

    La détermination de la conduction intraventriculaire est effectuée en décodant l'ECG. L'élément principal indiquant une violation est le complexe QRS, qui caractérise le travail des ventricules.

    Avec un blocage complet de la jambe droite du faisceau de His, l'impulsion atteint le ventricule droit tardivement, en utilisant le septum interventriculaire. Dans ce cas, l'asynchronisme de la repolarisation se manifeste - la montée du complexe ST, qui est chargé de montrer la fréquence cardiaque (la repolarisation n'est pas une pathologie, c'est un phénomène de cardiogramme qui disparaît si le patient fait plusieurs exercices physiques).

    Par conséquent, le complexe QRS sur l'électrocardiogramme est étendu, sa longueur dépasse 0,12 seconde. Dans les dérivations pectorales, le complexe est divisé et se compose de dents R1 (le travail du septum interventriculaire) et R2 (excitation du ventricule droit). Entre deux dents, fortement abaissées par rapport à elles, il y a une dent S, montrant le fonctionnement du ventricule gauche.

    L'axe du cœur est généralement situé verticalement.

    Les indicateurs de blocages incomplets des branches antérieures ou postérieures du ventricule gauche sont similaires à ceux d'un blocage complet, mais leur expression est minimale et est déterminée par les valeurs de S et R.

    Lorsque, avec une pathologie visible du cœur gauche, l'indicateur S augmente, cela indique une perméabilité altérée de la branche antérieure.

    Si, dans la pathologie de la partie droite, l'onde R est plus grande, alors le blocage de la branche postérieure est diagnostiqué.

    Faites également attention au temps passé par le pouls lors du passage du nœud sinusal aux parois des ventricules. Normalement, la réduction devrait avoir lieu en 0,07-0,09 seconde (la limite supérieure de la norme est de 0,12 seconde). Avec des blocages complets, le diagnostic est fait avec une augmentation de cet indicateur. En cas de blocage incomplet, le QRS est déformé, sa longueur ne dépasse pas 0,12 seconde.

    Le traitement consiste rarement à éliminer uniquement les manifestations et les conséquences de la pathologie.

    La thérapie vise à éliminer les causes qui ont provoqué une violation de la conduction.

    Les troubles de type physiologique, caractérisés uniquement par un ralentissement du pouls et dus à des caractéristiques congénitales ou, par exemple, au sport, n'ont pas besoin de traitement (mais les personnes atteintes de ce diagnostic doivent subir des examens de routine et recevoir des résultats d'ECG).

    Si la condition est causée par des maladies cardiaques acquises ou des pathologies graves, un traitement est nécessaire. De nombreuses maladies cardiaques peuvent être guéries ou bien compensées, dans de tels cas, les troubles de la conduction peuvent disparaître.

    Détermination du retard de conduction intra-auriculaire, facteurs, signes et traitement de la pathologie

    Qu'est-ce qu'une violation de la conduction auriculaire, on sait déjà quelles sont les formes de pathologie, mais il est important de savoir comment la maladie se manifeste afin de demander de l'aide à temps.

    Plus souvent, les patients notent de telles manifestations:

    • cardiopalmus;
    • troubles du cœur;
    • arrêt périodique des contractions;
    • le vertige;
    • évanouissement;
    • angine de poitrine dans le cœur;
    • dyspnée.

    Si le patient présente un ralentissement et non une violation de la conduction auriculaire, les symptômes ne se manifestent pas toujours. Le tableau clinique n'est plus prononcé qu'en présence de pathologie, ce qui a provoqué de telles violations. Certains patients se plaignent de fatigue rapide, de faiblesse dans tout le corps, de problèmes de mémoire, ils s'inquiètent souvent d'un sentiment de peur, leurs changements d'humeur sont dramatiques.

    Avec un blocage complet, le patient a une malformation cardiaque, que seul le chirurgien peut corriger après la chirurgie. Ces problèmes surviennent souvent chez les nouveau-nés. Ils diagnostiquent une maladie chez les nourrissons nés d'une mère qui souffre de maladies auto-immunes ou a des problèmes avec le cœur et les vaisseaux sanguins.

    Facteurs

    Le plus grand nombre de patients présentant un problème de ralentissement de la conduction auriculaire sont les enfants et les personnes âgées. Les enfants souffrent de maladies congénitales. Retraités - en raison de l'usure des fibres neurales.

    Symptômes: maux de tête persistants et perte d'esprit à court terme, même en l'absence de stress. Après avoir bloqué les ganglions irritants, la conduction intraventriculaire est perturbée - la principale raison de l'augmentation de la pression, car une partie du muscle ne se contracte pas.

    Blocus intracardiaque pendant la grossesse

    Si le patient présente au moins l'un des symptômes énumérés ci-dessus, il lui suffit de consulter un médecin et peut-être même de subir un examen complet pour identifier la maladie et commencer immédiatement son traitement. Pour poser le bon diagnostic, vous devrez subir les types d'examens suivants:

    • cardiogramme;
    • Surveillance Holter;
    • Tests ECG avec charges;
    • Échographie du cœur;

    Tout dysfonctionnement qui se produit dans le corps d'une femme lors du port d'un bébé peut entraîner des conséquences graves et irréversibles. Les troubles cardiaques sont un problème grave pour les médecins lorsque le fœtus et son développement ultérieur sont menacés. Cette maladie se développe chez les femmes enceintes le plus souvent dans le contexte de changements hormonaux et de changements fonctionnels.

    • antiarythmique: Proponorm, Cordaron, Etatsizin, Bisoprolol.
    • glycosides cardiaques: digoxine;
    • diurétiques: Éplérénone, Spironalokton, Torasémide;
    • cardioprotecteur: ATP-long, Tivortin.

    Les blocages intra-auriculaires à haut degré, qui provoquent des symptômes d'insuffisance cardiaque, nécessitent l'installation d'un stimulateur cardiaque (stimulateur artificiel). L'installation d'électrodes dans les deux oreillettes vous permet de synchroniser la fonction myocardique. La violation de l'impulsion électrique de l'oreillette droite vers la gauche est causée par diverses pathologies diffuses du myocarde de genèse rhumatismale, coronaire ou inconnue.

    Le blocus intra-auriculaire isolé ne provoque pas de troubles hémodynamiques et de signes cliniques d'insuffisance cardiaque, mais il peut être à l'origine d'une nouvelle occurrence d'arythmies de haut grade. Le traitement de la pathologie est effectué en fonction de la maladie sous-jacente et des symptômes présents, et implique l'utilisation de produits pharmaceutiques ou l'installation d'un stimulateur cardiaque artificiel. Les sources d'information suivantes ont été utilisées pour préparer le matériel.

    Les AV du premier et du deuxième degrés n'affectent pas l'état de la femme, lorsque chaque deuxième et troisième réduction tombe hors du rythme, la maladie sous-jacente est traitée. Pour les troubles qui provoquent des symptômes graves, la femme enceinte prend des glucocorticoïdes, pas plus de 40 mg, sous la surveillance d'un médecin. La survenue d'un blocus complet nécessite des mesures d'hospitalisation urgente des femmes pour réanimation. Un effet temporaire (avant l'installation d'un stimulateur cardiaque) dans de tels cas est donné par des médicaments: alupent, atropine, éphédrine, isadrine.

    • Atropine ou platifilline, norépinéphrine dans un compte-gouttes sur une solution de glucose à 5%;
    • Eufilline ou Alupent par voie intramusculaire;
    • Hydrocortisone et Lasix pour réduire le potassium dans le sang;
    • Riboxine et ATP au cours de comprimés pour maintenir les processus métaboliques dans le myocarde.
    1. Le traitement médicamenteux implique l'apport de vitamines, de médicaments fortifiants, de médicaments visant à réduire ou à éliminer complètement les symptômes désagréables.
    2. Certains types de troubles de la conduction cardiaque peuvent être traités par un régime. Son essence réside dans l'adaptation de la nutrition, le rejet de la malbouffe, l'introduction de produits végétaux frais dans l'alimentation.
    3. L'intervention chirurgicale est prescrite pour les troubles graves qui ne font pas l'objet d'un traitement médical et constituent une menace pour la vie ultérieure. En outre, un tel traitement est prescrit après avoir suivi un traitement médicamenteux, qui n'a pas réussi. L'essence de ce traitement est d'installer un stimulateur cardiaque. Cet appareil miniature mettra constamment le cœur à un rythme normal.

    Comme vous pouvez le voir, il existe de nombreuses façons de traiter une violation de la conduction intraventriculaire du cœur. Sans diagnostic précis et complet, il est impossible de déterminer l'option de traitement souhaitée.

    Si une violation de la conduction cardiaque est détectée pendant la grossesse, un traitement spécial n'est pas prescrit. Si les violations sont graves et interfèrent avec la vie normale de la future mère, alors le cardiologist avec le gynécologue prescrit des médicaments ayant un impact minimal sur le fœtus. L'avantage est donné aux préparations de complexes vitaminiques et aux plantes médicinales. Avec une telle maladie, une césarienne est toujours réalisée.

    Il s'agit plutôt d'une mesure préventive.

    Lorsque l'exacerbation de la situation, par exemple, la survenue d'un infarctus du myocarde, sonde rapidement injecté. Au début, le traitement est réduit à éliminer la cause de la maladie, et ce n'est qu'ensuite que le travail commence à atténuer les symptômes.

    Il est très important de prendre des mesures préventives en temps opportun pour renforcer le système vasculaire, même si vous n'avez pas trouvé de violation de la conduction intraventriculaire. Qu'est-ce que ça donne? Tout d'abord, il réduit le risque de maladie.

    zamedlenie vnutrigeludochkovoi provodimosti dissociacija - retard ECG du traitement de la conduction auriculaire

    Marcher en plein air est la clé d'un bon apport sanguin à tous les organes vitaux, y compris le cœur. L'air frais sature les tissus et les cellules en oxygène. Une alimentation équilibrée enrichie en potassium et en vitamines. En général, manger des aliments sains ajoute force, énergie et santé. Respect de la routine quotidienne - si vous dormez suffisamment, mangez en même temps, votre bien-être s'améliore considérablement et le risque de maladie diminue beaucoup

    Activité physique non intense, ce qui est très important - tous les jours. Jogging facile, gymnastique, exercice, yoga

    Il n'est pas souhaitable de pratiquer des sports de puissance, en particulier la musculation, cela a un effet plutôt négatif sur les vaisseaux sanguins du cœur. Peu importe comment banal, moins de stress et d'anxiété. Un stress émotionnel constant nuit au muscle cardiaque. Vacances annuelles en mer. S'il existe une telle opportunité, cela vaut vraiment la peine de l'utiliser.

    Un voyage de deux semaines vers de l'eau propre, salée et enrichie en minéraux restaure l'état physique et psychologique d'une personne. Si vous ne pouvez pas aller à la mer, il vous suffit de vous reposer dans la nature. Un voyage dans la forêt sera une alternative valable à la brise marine. Examen en temps opportun dans un établissement médical. Il vaut mieux ne pas ignorer le moindre inconfort quand il s'agit de la santé des muscles cardiaques.

    Pas étonnant que le muscle cardiaque soit appelé moteur. Il régule la plupart des processus et alimente en sang les organes vitaux. Le cœur doit être traité avec une appréhension particulière. Bien qu'il bat et ne dérange pas, nous n'accordons parfois pas d'importance à son petit moteur. Mais tout le monde sait si des problèmes de santé surviennent, y compris une violation de la conduction intraventriculaire, qui est tout simplement déséquilibrée. Par conséquent, il serait préférable de ne pas gérer votre santé.

    Les perspectives et prévisions de reprise sont variables, ce qui est dû à un nombre impressionnant de changements probables.

    Afin de bien comprendre la nature des écarts dans le cadre de cette forme de processus, vous devez vous tourner vers les informations anatomiques et physiologiques.

    La génération d'une impulsion électrique dans les structures cardiaques se produit dans un stimulateur cardiaque naturel, le soi-disant nœud sinusal. Il s'agit d'une accumulation de cellules spéciales de cardiomyocytes capables d'excitation spontanée.

    À travers les fibres connues sous le nom de ses faisceaux, le signal passe aux ventricules et à d'autres structures, assurant une contractilité normale de tout l'organe. Les «conducteurs» indiqués de l'impulsion sont formés par deux branches. Droite et gauche. De plus, ils se ramifient déjà dans le cadre des structures cardiaques.

    Une partie du cœur est exclue du travail, car la contraction des fibres musculaires ne se produit pas. Dans certains cas, cela ne met pas en danger la vie et la santé; dans certaines situations, une issue fatale est probable.

    Tout dépend de la localisation du processus, et d'autre part, du volume de la lésion et de la prescription de l'évolution de la condition.

    Au sein des ventricules, trois types de processus pathologiques sont observés.

    • Blocus des jambes de Son. Une forme particulièrement courante de la maladie. Il s'accompagne d'un tableau clinique minimal avec des dommages à la branche droite. La version gauche est beaucoup plus dangereuse, car le fonctionnement de la caméra du même nom est perturbé. En l'absence d'un signal adéquat, un grand cercle de circulation sanguine souffre, hypoxie généralisée, de tous les organes et tissus simultanément. À long terme, cela entraîne une atrophie, une défaillance de plusieurs organes, un arrêt cardiaque, un accident vasculaire cérébral, une démence vasculaire. Les options cliniquement non dangereuses peuvent durer toute une vie sans manifestations visibles.
    • Vitesse insuffisante de l'impulsion électrique le long des fibres. La gravité du tableau clinique et la menace pour la vie dépendent à nouveau de la nature du phénomène pathologique. Cependant, c'est une variété moins dangereuse par rapport au blocus complet classique des jambes de His. Le ralentissement de la conduction intraventriculaire est le résultat de blessures à la poitrine, d'opérations ou de malformations cardiaques congénitales.
    • Bloc auriculo-ventriculaire (AB). Type plus rare. Il se caractérise par l'arrêt sélectif du mouvement des signaux électriques le long des structures cardiaques.

    Vous pouvez également classer le processus en fonction de la nature et du degré des écarts de conductivité.

    • Blocus complet. Le signal ne passe pas du tout. Il s'agit de l'option clinique la plus dangereuse. En dehors de l'évolution des symptômes, dans de nombreux cas, un arrêt cardiaque est noté.
    • Conduction ventriculaire partielle. La probabilité de complications fatales est présente, le tableau clinique est exprimé, mais dans une moindre mesure par rapport au premier processus.
    • Ralentissement de la conductivité. Presque pas perceptible jusqu'à un certain point.

    Enfin, une classification basée sur l'étendue du changement est possible.

    • Conductivité généralisée. Non seulement les ventricules, mais aussi les oreillettes souffrent.
    • Perturbations focales (locales) de la conduction. Un ou deux ventricules sont impliqués. Elle se déroule relativement facilement, sans symptômes prononcés, les risques vitaux sont déterminés par la localisation du processus. Si le côté gauche est affecté, la probabilité d'un résultat fatal est presque trois fois plus élevée.

    Une version plus précise ressemblerait à ceci:

    • Conduction monofaisceau. Avec le blocus d'une seule branche.
    • Forme bifasciculaire.
    • Variété complète. Lorsque trois fibres sont bloquées.

    Les types cliniques sont importants pour développer des tactiques de traitement.

    Causes de violation

    • Test sanguin et urinaire.
    • Électrocardiographie
    • Etude électrophysiologique.
    • Échocardiographie.
    • Tests de résistance
    • Test d'inclinaison.
    • Différents types d'échantillons, etc.

    Pronostic pour le patient

    Le premier degré de blocage est considéré comme la variante la plus favorable de la perturbation de la conduction auriculaire. Avec lui, des écarts dans le bien-être des patients pendant de nombreuses années peuvent ne pas être observés. Avec l'ajout de pathologies cardiaques organiques concomitantes (ischémie, inflammation, cardiosclérose), des troubles du rythme complexes sont possibles.

    Dans ce cas, un blocus périodique devient souvent permanent. Le deuxième degré est caractérisé par des arythmies auriculaires - tachycardie, extrasystole, scintillement. Son évolution est plus sévère et le pronostic est complètement déterminé par la maladie de fond. La violation de la conduction de l'impulsion cardiaque dans les oreillettes se produit lorsque les parois sont dilatées (dilatation) ou que le myocarde est endommagé dans la zone de passage du faisceau de Bachmann.

    Et voici plus sur l'ECG dans la myocardite. Le bloc auriculaire se manifeste par un ralentissement du mouvement du signal, une perte de contractions régulières de l'oreillette gauche ou une dissociation auriculaire complète. Dans le même temps, il est possible (avec les degrés 1 et 2) une évolution peu symptomatique ou des plaintes non spécifiques, et un blocage complet se caractérise par des évanouissements, une insuffisance vasculaire due à un flux sanguin inefficace. Le traitement médicamenteux est utilisé pour traiter la maladie sous-jacente et les médicaments qui accélèrent la conduction.

    zamedlenie vnutrigeludochkovoi provodimosti 3 stepeni - retard ECG du traitement de la conduction auriculaire

    Le blocage du LDL dans les lésions des deux branches peut être un signe de destruction importante du muscle cardiaque lors d'une crise cardiaque, donc son accession est considérée comme l'un des facteurs de risque de décès cardiovasculaire.

    Lors du blocage de la PNPH et des formes asymptomatiques d'une autre localisation, une telle arythmie se déroule de manière bénigne. La détérioration des indices ECG, la survenue d'un bloc auriculo-ventriculaire, l'hypertension, l'hypertrophie myocardique, l'insuffisance circulatoire augmentent la possibilité de décompensation cardiaque.

    Une diminution de la conduction intraventriculaire des impulsions se produit avec la pathologie myocardique, l'hypertension pulmonaire et les malformations. Elle se manifeste sous la forme d'un blocage du faisceau de His (lésions à un, deux et trois faisceaux). Les symptômes sont absents ou déterminés par une maladie de fond.

    Les cas asymptomatiques ne sont pas soumis à un traitement, et avec le développement aigu du blocage, l'amélioration de la conduction est obtenue par l'introduction de médicaments. Avec un rythme de contractions rare, l'installation d'un stimulateur cardiaque est nécessaire.

    Violation de la conduction sino-auriculaire

    D'une autre manière, cela s'appelle le blocage sino-auriculaire. Une impulsion électrique provenant du nœud sinusal ne peut pas atteindre complètement les oreillettes et leur excitation se produit avec un retard. Souvent trouvé chez les personnes en bonne santé et ne nécessite pas de traitement actif, mais peut également survenir avec des maladies organiques du tissu cardiaque.

    izmerenie pulsa u cheloveka - Retard ECG du traitement de conduction auriculaire

    • Dystonie neurocirculatoire avec un effet prédominant sur le nœud sinusal du nerf vague, ce qui peut ralentir le rythme cardiaque,
    • Cœur agrandi (hypertrophié) chez les athlètes,
    • Une surdose de glycosides cardiaques (strophanthine, korglikon, digoxine) utilisés dans le traitement d'autres types d'arythmies,
    • Diverses maladies cardiaques
    • Ischémie myocardique.
    1. Avec une perturbation partielle de la conduction, les symptômes se produisent rarement,
    2. Avec une violation complète de la conduction, il y a une sensation d'interruptions cardiaques, d'inconfort dans la poitrine, de vertiges dus à une détérioration de l'apport sanguin au cerveau en raison de rares contractions cardiaques,
    3. Le pouls devient rare - moins de 50 par minute.

    ECG pour blocage sino-auriculaire - prolapsus des oreillettes et des ventricules (complexe PQRS)

    Troubles dans l'enfance

    Le bloc cardiaque chez l'enfant se manifeste par les mêmes symptômes que chez l'adulte, mais le traitement et le pronostic ont leurs propres caractéristiques. La violation de la conduction du pouls cardiaque chez les enfants est diagnostiquée à tout âge, chez le fœtus même dans l'utérus. Pour provoquer le développement de la maladie chez les jeunes patients peut: l'inhibition du nœud sinusal et l'inclusion de voies supplémentaires qui aident à conduire le signal. Mais les problèmes du nœud sinusal peuvent provoquer de telles conditions:

    • sclérose myocardique;
    • inflammation myocardique;
    • défaillances de l'équilibre électrolytique;
    • changements dans le métabolisme cellulaire.

    Mais chez les nouveau-nés, la cause des troubles de la conduction auriculaire peut être de telles circonstances négatives:

    • infection dans l'utérus chez la mère;
    • grossesse difficile;
    • prématurité;
    • faible poids à la naissance.

    Tous ces facteurs conduisent au fait que même pendant la ponte dans le corps du bébé, des défaillances se produisent, y compris dans le système cardiovasculaire.

    Les blessures pendant le travail peuvent également déclencher le développement de la maladie, et cela est dû à des moyens neurovégétatifs. Chez ces bébés, des pathologies supplémentaires sont également détectées:

    • psycho-végétatif;
    • troubles du développement moteur;
    • neurologique.

    Si l'enfant a des blocages prolongés, mais sous une forme légère, le traitement n'est pas prescrit. Mais s'il y a de la douleur et de l'inconfort, ils recommandent:

    • traitement de la maladie sous-jacente avec des antibiotiques et des médicaments hormonaux;
    • des méthodes de réanimation sont utilisées pour l'infarctus aigu du myocarde et l'endocardite infectieuse;
    • la myocardite aiguë est traitée avec des antibiotiques et des glucocorticostéroïdes;
    • dans la forme chronique d'insuffisance cardiaque, les digitaliques et les diurétiques sont recommandés.

    Certains médicaments prescrits aux enfants pour traiter les troubles de la conduction intra-auriculaire peuvent bloquer la conduction des impulsions à travers la jambe de His, ils sont donc complètement annulés ou la posologie réduite de manière significative.

    Méthodes de correction et traitement: quoi et quand faire

    nizkij uroven rabotosposobnosti - retard ECG du traitement de la conduction auriculaire

    Un passage adéquat du pouls tout en maintenant des intervalles et des pauses correspond aux phases systolique et diastolique du cycle cardiaque.

    Parfois, dans l'un des départements du système conducteur, la conductivité d'un signal électrique (bloc) est ralentie. Ce processus est appelé perturbation de la conduction. Physiopathologiquement, le blocage se développe pour deux raisons: une activité insuffisante des fibres nerveuses et leur faible sensibilité aux médiateurs.

    Deux options de pathologie sont distinguées:

    • Incomplet - l'impulsion passe de l'oreillette droite à la gauche à une période plus longue.
    • Plein - les deux caméras fonctionnent indépendamment l'une de l'autre. Le plus souvent, le rythme des ventricules fournit le nœud sinusal et l'oreillette gauche - foyers ectopiques.

    Les violations sont le plus souvent associées à une surdose de glycosides cardiaques et d'autres antiarythmiques. Ils se produisent également dans le contexte d'une maladie coronarienne chronique, d'une cardiomyopathie et de lésions endocardiques rhumatismales.

    Les blocages intra-auriculaires à haut degré qui provoquent des symptômes d'insuffisance cardiaque nécessitent l'installation d'un stimulateur cardiaque (stimulateur cardiaque artificiel). L'installation d'électrodes dans les deux oreillettes vous permet de synchroniser le travail du myocarde.

    zabor krovi na analiz - retard ECG du traitement de la conduction auriculaire

    La violation de l'impulsion électrique de l'oreillette droite vers la gauche est causée par diverses pathologies diffuses du myocarde d'origine rhumatismale, coronaire ou inconnue. Le blocus intra-auriculaire isolé ne provoque pas de troubles hémodynamiques et de signes cliniques d'insuffisance cardiaque, mais il peut être à l'origine d'une nouvelle occurrence d'arythmies de haut grade.

    Les sources d'information suivantes ont été utilisées pour préparer le matériel.

    Et la deuxième approche du traitement de cette maladie est chirurgicale. C'est une mesure nécessaire dans les cas où l'approche médicamenteuse est déjà inefficace. Cela se produit généralement aux derniers stades de la maladie.

    Des étourdissements et des évanouissements fréquents, des conditions qui menacent la vie du patient, sont à la base d'une intervention chirurgicale.

    L'opération la plus populaire et la plus courante à ce jour est l'installation d'un petit appareil qui peut restaurer un rythme cardiaque normal et accélérer la conduction cardiaque à des niveaux optimaux.

    - Il s'agit d'une violation de l'impulsion électrique des oreillettes vers les ventricules via le nœud auriculo-ventriculaire. Le blocage AV survient chez les patients atteints de maladie coronarienne, d'infarctus aigu du myocarde, de cardiopathie rhumatismale, avec surdosage de glycosides cardiaques, de B-bloquants, de certains antiarythmiques (quinidine, vérapamil).

    Il existe 3 degrés de blocage AV: degré I et II - blocage incomplet, degré III - blocage complet.

    beremennaya zhenshchina na konsultacii u kardiologa - retard ECG du traitement de la conduction auriculaire

    - Elle se caractérise uniquement par un ralentissement de la conduction auriculo-ventriculaire.

    - extension de l'intervalle PQ de plus de 0.20 s (en raison de l'allongement du segment PQ).

    Auscultatoire et sur FKG - un rythme de galop présystolique.

    Type I (Mobitz I).

    A l'ECG, un allongement progressif de l'intervalle PQ suivi d'un prolapsus du complexe ventriculaire QRST (onde P préservée). Les périodes d'automne QRST sont appelées périodes de Samoilov-Wenckebach.

    Type II (Mobitz II)

    Sur l'ECG, la précipitation régulière de complexes ventriculaires individuels ne s'accompagne pas d'un allongement progressif de la PQ (elle reste souvent normale, moins souvent quelque peu allongée). La perte de complexes ventriculaires se produit avec une certaine fréquence - 2: 1, 3: 2, 4: 3, etc. Par exemple, un bloc AV de 3: 2 signifie que toutes les 3 ondes P auriculaires correspondent à 2 complexes QRST ventriculaires, soit un complexe ventriculaire sur trois tombe.

    Le type III de blocage AV du degré II a reçu le nom de blocage AV d'un degré élevé. En même temps, tous les deux ou deux complexes ventriculaires consécutifs ou plus tombent sur l'ECG (2: 1, 3: 1, 4: 1, etc.)

    - Il s'agit d'un bloc AV complet, caractérisé par un arrêt complet de l'impulsion des oreillettes vers les ventricules, à la suite de quoi les oreillettes et les ventricules se contractent chacun à son propre rythme indépendamment les uns des autres. Les oreillettes se contractent sous l'influence des impulsions du nœud sinusal et les centres ectopiques d'automatisme d'ordre I ou III servent de source d'excitation ventriculaire. Dans ce cas, les ventricules se contractent régulièrement, mais avec une fréquence inférieure à celle des oreillettes (de 60 à 30 par min.).

    - dissociation complète des oreillettes et des ventricules;

    - RR sont les mêmes, RR sont les mêmes, mais plus grands que RR.

    parfois la contraction des oreillettes et des ventricules coïncide, puis sur l'ECG l'onde P se superpose au complexe ventriculaire QRS ou à l'onde T, les déformant. L'auscultation se fait entendre fort Je ton - «ton de canon» Strazhesko.

    Le blocage AV des degrés II et III s'accompagne souvent de graves troubles hémodynamiques dus à une diminution du volume minime de sang et à une hypoxie cérébrale. Particulièrement dangereuses sont les longues périodes d'asystolie ventriculaire, résultant de la transition du blocage AV de degré II au blocage complet, lorsqu'un nouveau stimulateur ventriculaire ectopique, situé en dessous du niveau du blocage, n'a pas encore commencé à fonctionner.

    Le blocus intraventriculaire est causé par un ralentissement ou un arrêt complet de l'excitation le long des branches ou des jambes du faisceau de His.

    Le signal se produit initialement dans le nœud sino-auriculaire, traverse les structures une par une, conduit à l'excitation des oreillettes, puis des ventricules. L'ensemble du processus vise à pousser le sang du cœur dans l'aorte.

    Un retard d'impulsion peut survenir sur n'importe quel segment et provoquer une violation de la conduction cardiaque.

    Causes

    Les causes d'une impulsion cardiaque altérée sont soit très simples, soit indiquent une maladie cardiaque grave. Il est nécessaire de définir clairement ce que signifie le processus de décélération et quelle est la décélération de la conductivité.

    Si des périodes de blocage auriculo-ventriculaire du premier degré sont visibles sur l'ECG du cœur, alors elles parlent d'un ralentissement de la conduction.

    Si l'ECG montre un blocage du deuxième ou du troisième degré, déterminez alors la violation de la conduction du cœur, qui, à son tour, est partielle ou complète. La deuxième option est beaucoup plus dangereuse et nécessite une intervention médicale urgente.

    La violation de la conduction sino-auriculaire du cœur est une condition lorsque les impulsions qui apparaissent dans le nœud sinusal n'atteignent pas complètement les oreillettes, ce qui retarde l'excitation. Cette situation est parfois caractéristique d'une personne en bonne santé et ne nécessite pas de traitement urgent. Mais le plus souvent, le bloc cardiaque se produit sur le fond des maladies cardiaques organiques.

    Les raisons de la violation peuvent être:

    • NDC avec un effet dominant sur le nœud sinusal, ce qui provoque un ralentissement du rythme cardiaque;
    • une augmentation de la taille du cœur chez les personnes qui pratiquent activement des sports;
    • apport incontrôlé de glycosides utilisés pour traiter les arythmies;
    • malformations cardiaques congénitales et acquises;

    Avec une violation partielle, les signes sont pratiquement absents.

    Le ralentissement de la conduction auriculaire n'est pas dangereux pour la vie humaine, mais peut entraîner une fonction cardiaque irrégulière, ce qui entraîne des conséquences très dangereuses.

    Les causes de la conduction auriculaire du cœur sont:

    • intoxication aux glycosides;
    • rhumatisme;
    • troubles du développement cardiaque;
    • pression constamment élevée.

    Les signes d'une manifestation aiguë du ralentissement de la conduction n'apparaissent pas avant l'électrocardiogramme.

    Au cours de l'évolution chronique de la maladie, les patients se plaignent d'essoufflement et pendant le mouvement et au repos, gonflement des jambes, acrocyanose de la peau, douleur dans le sternum et autres.

    La violation de la conduction du cœur le long du nœud auriculo-ventriculaire du premier et du deuxième degré apparaît lorsque la transmission des impulsions des oreillettes aux ventricules est retardée.

    Avec un blocage du troisième degré, les ventricules se contractent indépendamment des oreillettes, car les impulsions ne les atteignent pas du tout. Ainsi, une condition dangereuse pour le corps se pose et une issue fatale soudaine est possible.

    Causes du blocage auriculo-ventriculaire:

    • pathologies du cœur congénitales et acquises;
    • anémie;
    • inflammation myocardique;
    • effets hormonaux toxiques.

    Le danger de la condition est qu'en l'absence de traitement, un développement actif du blocus est noté.

    Les symptômes lors du blocage des deux premiers degrés ne sont pas prononcés, surtout si le pouls est à moins de cinquante-cinq battements par minute.

    Le troisième degré est caractérisé par une bradycardie cardiaque (pouls à moins de quarante battements), une faiblesse, un évanouissement à court terme. Dans cet état, les convulsions se rejoignent.

    Le patient a besoin de soins médicaux urgents, dont l'absence entraîne une issue fatale.

    La violation de la conduction intraventriculaire du cœur est un blocage complet ou partiel des jambes du faisceau de His. Distinguer les violations de la contractilité du ventricule droit ou gauche.

    Les causes de la conduction intraventriculaire du cœur sont les suivantes:

    • un trou entre les oreillettes;
    • prolifération myocardique;
    • ischémie;
    • infarctus du myocarde;
    • maladies pulmonaires;
    • cardiosclérose.

    Une personne ordinaire peut éprouver un blocage partiel de la jambe droite de His, qui est asymptomatique.

    Un blocage complet se manifeste par une bradycardie, des douleurs dans le sternum, une perte de conscience à court terme. Avec des douleurs pressantes dans la poitrine, des nausées, une faiblesse, un cardiogramme montrera un blocage complet à gauche, puis vous pourrez diagnostiquer une crise cardiaque. Seul un cardiogramme multiple le montre à coup sûr. Avec de telles indications, un traitement hospitalier urgent du patient est nécessaire.

    Définition

    1. Le groupe non cardiaque comprend les sous-groupes suivants:
    • les causes neurogènes sont caractérisées par une altération du fonctionnement du système nerveux;
    • le sous-groupe hypoxique est associé à un apport insuffisant d'oxygène;
    • les maladies endocriniennes peuvent également provoquer le développement de la maladie.
    1. Les causes organiques, cardiaques ou cardiaques sont un changement dans le système de conduction du muscle cardiaque. Dans la plupart des cas, ces changements sont réversibles. Les causes organiques se manifestent par une myocardite, une maladie coronarienne, une cardiomyopathie, des malformations congénitales, après la chirurgie.
    2. Les causes médicinales résultent d'une surdose de certains médicaments et de la prise de médicaments sans prescription médicale. Les caractéristiques individuelles du corps, dans lesquelles la consommation de certains médicaments est inacceptable, peuvent également être ignorées. Les troubles d'origine médicale peuvent prendre une forme dangereuse et grave.
    3. Perturbations électrolytiques.
    4. Effets toxiques.
    • angine de poitrine;
    • thrombose de l'artère pulmonaire;
    • Attaque MES;
    • ischémie cérébrale;
    • AVC;
    • mort subite.

    Classification 3

    Mesures thérapeutiques

    Si vous suivez des mesures préventives simples, vous pouvez protéger votre cœur et réduire la probabilité de développer des violations de sa conduction. Les mesures de prévention sont les suivantes:

    • le régime de travail et de repos n'est strictement observé et violé que dans des cas exceptionnels;
    • une alimentation équilibrée et riche;
    • la malbouffe est complètement exclue du régime alimentaire;
    • manque de stress;
    • renoncer au tabac et à l'alcool;
    • prendre des médicaments uniquement sur l'avis d'un médecin et sous sa surveillance;
    • passer le diagnostic en temps opportun, sans délai;
    • réussir le traitement complet prescrit par le médecin;
    • contactez votre cardiologist immédiatement si vous remarquez des symptômes désagréables.

    La médecine évolue constamment et il existe maintenant des méthodes pour diagnostiquer et traiter même des maladies complexes telles que les troubles de la conduction cardiaque.

    Un traitement individuel est sélectionné pour chaque patient. Toutes les affections concomitantes, les caractéristiques corporelles, l'âge, l'état de santé du patient sont pris en compte. Il existe plusieurs étapes de traitement, mais le médicament le plus populaire. Il contribue à ralentir le développement de la maladie si elle est détectée à un stade précoce.

    Pour ajuster l'état du patient, il est recommandé un complexe vitamino-minéral. Souvent, dans ces cas, les experts recommandent «Preductal». Afin d'éviter la transition de la maladie vers une forme plus sévère, des antagonistes du calcium, des thrombolytiques et des anticoagulants sont nécessairement utilisés. Il existe d'autres médicaments tout aussi efficaces qui ont aidé plus d'un patient à arrêter le développement de la maladie:

    • préparations de magnésium et de potassium;
    • agents anti-ischémiques;
    • adrénomimétiques
    • bêta-bloquants.

    Vous aurez également besoin de médicaments qui aident à améliorer la circulation sanguine dans le cerveau. En outre, le patient doit changer son mode de vie habituel, il est important de suivre strictement un régime qui aidera à réduire le cholestérol sanguin. La violation de la conduction auriculaire et intraventriculaire est traitée avec des glycosides.

    Qu'est-ce qu'une violation de la conduction auriculaire: électrophysiologie

    Une impulsion électrique dans le cœur est produite par un stimulateur cardiaque spécial (cellules P) dans le nœud sino-auriculaire, situé à l'emplacement de la confluence de la veine cave dans l'oreillette droite. Le signal est transmis par les cellules T dans les fibres des faisceaux de Bachmann, Torel et Wenckebach à l'intérieur du myocarde auriculaire (d'abord à gauche, puis à droite) jusqu'au nœud auriculo-ventriculaire.

    L'excitation se propage au myocarde ventriculaire à travers le faisceau de fibres His et Purkinje. Un passage adéquat du pouls tout en maintenant des intervalles et des pauses correspond aux phases systolique et diastolique du cycle cardiaque. Les troubles de la conductivité sont des processus qui se caractérisent par un ralentissement du signal électrique (bloc) dans l'une des sections du système de conduction cardiaque. L'excitation des cellules auriculaires est principalement assurée par le fonctionnement du faisceau de Bachmann.

    Physiopathologiquement, le blocage se développe en raison d'une activité insuffisante des fibres nerveuses et de leur sensibilité aux médiateurs. Deux options de pathologie sont distinguées:

    incomplète, dans laquelle chaque impulsion passe de l'oreillette droite à la gauche pendant une plus longue période de temps;

  • plein, qui se caractérise par l'activité indépendante des deux caméras. Le plus souvent, les ventricules se contractent avec un rythme tiré du nœud sinusal. L'oreillette gauche est excitée par son automatisme des foyers ectopiques.
  • Les troubles qui en découlent sont le plus souvent associés à une surdose de glycosides cardiaques, d'autres médicaments antiarythmiques, ainsi que dans le contexte d'une cardiopathie ischémique chronique, d'une cardiomyopathie, de lésions endocardiques rhumatismales. La grossesse en raison du niveau d'oestrogène et de gonadopropine chorionique, d'une sensibilité accrue des récepteurs adrénergiques et de l'accumulation de liquide dans le corps est un facteur de proarite.

    Comment guérir

    Dans la première étape, le traitement n'est pas effectué. À partir de la deuxième étape, l'observation des patients est prescrite par un cardiologist. Pour soigner les étapes graves, il faut se rendre à l'hôpital du cardioldépartement ogy.

    Ceux qui ont le stade 3 subissent une intervention chirurgicale et une stimulation de la transmission du signal naturel vers le nœud sinusal. Pendant l'opération, le chirurgien installera un stimulateur cardiaque, qui est responsable de la fourniture en temps opportun d'un signal.

    Dans certaines situations, ils ont recours à l'ablation par radiofréquence. Le dispositif est inséré à travers une fibre spéciale, à la suite de laquelle les nœuds pathologiques sont détruits. Un pic de la source de retard d'impulsion se produit.

    70% des cas d'exacerbation entraînent la mort du patient par manque de nutriments, complétée par la privation d'oxygène de plusieurs zones du cerveau.

    Un tel blocus présente un certain nombre de symptômes:

    • souffle cardiaque;
    • étourdissements qui durent longtemps;
    • le cardiogramme est cassé.

    Pour guérir les deux premières étapes, des vitamines sont utilisées, par exemple: Produit. Aide à améliorer la nutrition musculaire. Pour lutter contre les stades précoces, des inhibiteurs calciques, des anticoagulants et des thrombolytiques sont utilisés.

    Il est possible de détecter la décélération de la conductivité uniquement au stade final. Et pour éviter les risques, vous devez visiter un cardiologist deux fois par an, ce qui est important pour les personnes à risque.

    Fonctionnalité du cœur

    Comme tout problème cardiaque, le ralentissement de la conduction auriculaire nécessite une attention particulière

    Pour éviter de graves problèmes de santé et une mort subite, vous devez porter une attention particulière à votre corps. Pour ce faire, écoutez-vous et demandez conseil à un spécialiste si nécessaire

    Pour la prévention, n'oubliez pas de visiter un cardiologist 2 fois par an. Ces visites aideront à identifier le problème à un stade précoce et à sauver une vie.

    Syndrome de Wolf-Parkinson-White WPW

    causée par la présence de moyens anormaux supplémentaires de conduire une impulsion électrique des oreillettes aux ventricules - les soi-disant faisceaux de Kent, qui peuvent être situés n'importe où autour de l'anneau auriculo-ventriculaire gauche ou droit. Dans ce cas, l'impulsion des oreillettes vers les ventricules est effectuée le long du nœud AV et le long du faisceau de Kent, qui conduit l'impulsion beaucoup plus rapidement. L'impulsion traverse les ventricules d'une manière inhabituelle, ce qui provoque une déformation du complexe ventriculaire QRS et une violation de la dépolarisation.

    - élargissement et légère déformation du complexe QRS;

    complexe complexe du décalage du segment QRS ST et du changement de polarité T.

    L'excitation du cœur peut non seulement être ralentie, mais également accélérée. Cela est dû au fonctionnement de voies supplémentaires pour conduire une impulsion, pour une pathologie donnée des faisceaux de Kent à travers une jonction auriculo-ventriculaire. En conséquence, l'excitation est transmise aux ventricules beaucoup plus rapidement que la normale, ce qui les fait se contracter plus souvent et, en outre, les impulsions se déplacent dans la direction opposée aux oreillettes, provoquant une tachycardie supraventriculaire.

    Sur l'ECG, la flèche indique un symptôme caractéristique du syndrome des REG - l'onde «delta» au début du complexe ventriculaire

    REG - un syndrome est une maladie congénitale, car les voies supplémentaires normales chez le fœtus sont fermées après 20 semaines de grossesse. Dans le cas du syndrome des REG, ils restent fonctionnels. La survenue de cette pathologie peut être affectée par une prédisposition génétique, des facteurs négatifs agissant sur le fœtus (radiation, consommation de drogues, alcool, drogues toxiques, femmes enceintes).

    Le syndrome peut se manifester à la fois dans l'enfance et à l'âge adulte, ou il peut ne pas apparaître du tout, puis il n'est diagnostiqué que par ECG. Les signes de tachycardie sinusale ou de fibrillation auriculaire sont caractéristiques - augmentation de la fréquence cardiaque de plus de 200 par minute, douleur thoracique, essoufflement, sensation de manque d'air. Dans de très rares cas, il est possible de développer des arythmies potentiellement mortelles - fibrillation ventriculaire.

    C'est une forme particulière de syndrome des REG, seuls les faisceaux de James entre les oreillettes et la partie inférieure du nœud auriculo-ventriculaire agissent comme des chemins anormaux. Aussi une caractéristique innée. S'il est diagnostiqué uniquement par ECG, non accompagné de symptômes, ils parlent du phénomène de PQ raccourci et, s'il est accompagné de signes de tachycardie, du syndrome de PQ raccourci. Différences entre les syndromes ERW et PQ dans les signes ECG.

    Tatyana Jakowenko

    Rédacteur en chef du Detonic magazine en ligne, cardiologist Yakovenko-Plahotnaya Tatyana. Auteur de plus de 950 articles scientifiques, y compris dans des revues médicales étrangères. Il a travaillé comme un cardiologist dans un hôpital clinique depuis plus de 12 ans. Il possède des méthodes modernes de diagnostic et de traitement des maladies cardiovasculaires et les met en œuvre dans ses activités professionnelles. Par exemple, il utilise des méthodes de réanimation cardiaque, de décodage de l'ECG, de tests fonctionnels, d'ergométrie cyclique et connaît très bien l'échocardiographie.

    Depuis 10 ans, elle participe activement à de nombreux symposiums médicaux et ateliers pour médecins - familles, thérapeutes et cardiologists. Il a de nombreuses publications sur un mode de vie sain, le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques et vasculaires.

    Il suit régulièrement les nouvelles publications des journaux européens et américains cardiology revues, rédige des articles scientifiques, prépare des rapports lors de conférences scientifiques et participe à des cardiolcongrès ogy.

    Detonic