Les premiers signes d'infarctus du myocarde chez les femmes et les hommes et les premiers secours

  • mode de vie sédentaire;
  • aliments avec excès de graisse;
  • frénésie alimentaire;
  • hypertension;
  • les mauvaises habitudes

L'IM est une maladie très grave et dangereuse. En raison de l'ischémie myocardique et des troubles métaboliques, certaines des cellules contractiles myocardiques meurent, qui sont remplacées par des cellules conjonctives qui ne peuvent pas se contracter. Une cicatrice se forme sur le cœur, ce qui entraîne une détérioration de son travail. Selon les statistiques des femmes, cette pathologie affecte 2 fois moins que les hommes.

L'infarctus du myocarde survient chez les femmes après 50 ans. À un jeune âge, les hormones féminines (œstrogènes), capables de dilater les vaisseaux coronaires, réduisent le risque de crise cardiaque. La quantité de ces hormones dans l'âge postménopausique diminue fortement, leur protection cesse d'agir. Surtout dans cette période d'âge, le sexe plus juste doit être vigilant.

Vous devez connaître les signes d'une crise cardiaque chez une femme. Ils sont divisés en éloignés et proches. Le signe lointain le plus redoutable est l'IHD (maladie coronarienne). Une crise cardiaque est une complication et une conséquence de cette maladie dont le traitement ne peut être négligé. En cas de maladie coronarienne, vous devez constamment être sous la surveillance de votre médecin et suivre ses recommandations.

L'athérosclérose des vaisseaux sanguins, en particulier des vaisseaux coronaires, qui assurent le flux sanguin vers le cœur, est un facteur fondamental dans le développement de l'infarctus aigu du myocarde.

Même à un jeune âge, la cause de cette pathologie peut être:

  1. Chargé par l'hérédité, l'athérosclérose chez les proches.
  2. Altération du métabolisme lipidique, taux de cholestérol élevé et une fraction nocive des lipoprotéines de faible densité.
  3. Dyslipoprotéinémie.
  4. Obésité, nutrition excessive des aliments gras et glucides.
  5. Tabagisme et consommation fréquente d'alcool et de drogues.

En plus de l'athérosclérose, l'hypertension artérielle, les troubles hormonaux ou métaboliques augmentent le risque de crise cardiaque. Chez les femmes de moins de 45 ans, la cause d'une crise cardiaque peut être une carence en œstrogènes à la suite d'un cycle menstruel irrégulier, d'un manque d'ovulation, avec le début d'une ménopause précoce ou après la prise de médicaments qui inhibent la production d'œstrogènes.

La cause de la pathologie coronaire peut être:

  1. Spasmes vasospastiques des artères coronaires.
  2. Structure anormale des vaisseaux du cœur.
  3. Fibrose secondaire des artères coronaires de nature infectieuse - allergique, toxique.
  4. Violation de la coagulabilité du sang lors de la prise de contraceptifs ou de médicaments hormonaux.
  5. Une perte de sang importante et une déshydratation sévère contribuent à l'épaississement du sang.
  6. L'hypercoagulation entraîne la formation de caillots sanguins, une thrombose des vaisseaux coronaires.
  7. La situation est aggravée par l'obésité à un jeune âge.
  8. Dans de rares cas, une percée de l'artère coronaire (dissection) peut provoquer une crise cardiaque pendant ou après l'accouchement.

L'exclusion de circonstances propices au développement d'une maladie coronarienne peut entraîner une augmentation de la durée de vie des personnes âgées de cinq à six ans, avancé - de deux à trois ans.

Lire le matériel connexe: la pression chez les personnes âgées

Qu'est-ce que l'infarctus du myocarde?

L'infarctus du myocarde est une forme de maladie coronarienne. La maladie se poursuit avec le développement d'une nécrose ischémique du site myocardique, accompagnée d'un manque total ou partiel d'approvisionnement en sang. Au cours des 20 dernières années, la mortalité due à cette maladie chez les hommes a augmenté de 60%. Une crise cardiaque pendant cette période était très jeune.

Aujourd'hui, une crise cardiaque chez une personne de trente ans ne surprend personne. Les femmes de moins de 50 ans n'avaient pas été touchées par cette maladie, bien que, ayant franchi cette tranche d'âge, l'incidence chez les femmes ait été comparée à l'incidence chez les hommes. Une personne qui a eu une crise cardiaque reçoit un handicap et le taux de mortalité chez tous les patients est d'environ 10 à 12%.

Les symptômes de l'infarctus du myocarde

Ces personnes qui ont subi une crise cardiaque parlent de lui comme d'une attaque très grave et terrible. Le principal symptôme de l'infarctus du myocarde est une douleur thoracique sévère. La douleur est si forte que la volonté du patient est complètement paralysée. Une personne a l'idée de la mort imminente. La douleur perturbe constamment, quelle que soit l'activité physique, se propage souvent à l'épaule et au bras, au cou, à la mâchoire. Encore une fois, la douleur peut être non seulement constante, mais aussi intermittente.

Comme le montre la pratique médicale, chez près de 25% des patients, une crise cardiaque se produit sans symptômes spéciaux, autrement appelés «ischémie silencieuse» ou «crise cardiaque silencieuse». Cependant, l'absence de symptômes ne signifie pas que le muscle cardiaque n'est pas endommagé.

Très souvent, ou plutôt dans 95% des cas, la cause de l'infarctus du myocarde est la thrombose des artères coronaires au niveau de la plaque athérosclérotique. Dès que la plaque athérosclérotique se rompt, son érosion (la formation d'un ulcère à la surface de la plaque) ou une fissure dans la paroi interne du vaisseau en dessous, les plaquettes et autres cellules sanguines adhèrent au site des dommages. Un «bouchon plaquettaire» est formé.

De plus, il devient plus dense, grossit, finit par bloquer complètement la lumière de l'artère. C'est ce qu'on appelle l'occlusion. L'artère bloquée a alimenté en oxygène les cellules du muscle cardiaque et l'apport de cet oxygène est suffisant pendant environ 10 secondes. Après quoi, pendant encore 30 minutes, le muscle cardiaque reste viable.

Signes d'infarctus du myocarde

- Respiration intermittente fréquente

- Battements cardiaques irréguliers rapides

- Pouls rapide et faible dans les membres

- évanouissement (syncope) ou perte de conscience

Symptômes distinctifs de préinfarction

Les premiers signes d'une crise cardiaque chez la femme peuvent survenir bien avant l'attaque. L'état de pré-infarctus est caractérisé par une fatigue sans cause.

Les fonctionnalités supplémentaires sont:

  • Insomnia.
  • Sueurs froides.
  • Ronfler.
  • Arrêtez de respirer dans un rêve.
  • Violations du tube digestif.
  • Pressions douloureuses à la poitrine s'étendant au bras et à l'épaule.
  • Envie fréquente d'uriner.
  • Maux de tête.
  • Saignement des gencives.

Tous ces symptômes chez les femmes se développent au milieu d'une circulation insuffisante. De plus, les femmes peuvent ressentir une pression accrue et un gonflement des membres inférieurs. Le plus souvent, les femmes ne consultent pas immédiatement un médecin. Cela est dû au fait qu'ils sont plus patients pour la douleur et appellent déjà une ambulance au moment d'une crise aiguë.

Le premier symptôme d'une attaque est bien sûr une douleur thoracique du côté gauche. Cette douleur peut être transmise au bras, au cou, à l'omoplate, à la mâchoire inférieure, aux dents et à la nuque. Le symptôme de douleur n'est pas arrêté par la nitroglycérine. Les attaques peuvent être répétées à de courts intervalles pendant plusieurs heures.

Le deuxième symptôme caractéristique est l'essoufflement. Cela peut se produire avec des charges légères et même au repos. La combinaison de l'essoufflement et des douleurs thoraciques est l'occasion d'appeler d'urgence une ambulance.

Les autres symptômes caractéristiques des femmes atteintes d'un infarctus du myocarde sont:

  • Pression artérielle faible.
  • Sécrétion de sueur froide.
  • Abaisser la température corporelle.
  • Engourdissement des mains.
  • Vertiges et nausées.
  • Discours et coordination altérés.
  • Sentiment de peur, panique.

Tous ces signes appartiennent à une forme typique de pathologie. Cependant, les symptômes d'une crise cardiaque chez les femmes peuvent souvent se déguiser en d'autres maladies. Des formes atypiques de pathologie peuvent manifester les symptômes suivants:

  • Spasme bronchique.
  • Oedème pulmonaire.
  • Nausée.
  • Vomissement.
  • Douleur abdominale.
  • Maux de tête.
  • Déficience visuelle.
  • Perte de conscience.

Pourquoi la pathologie se développe

L'infarctus du myocarde chez la femme peut se développer dans le contexte de diverses maladies du système cardiovasculaire. Tout commence par le développement d'une ischémie, d'une angine de poitrine et d'une arythmie. Toutes ces maladies sans traitement en temps opportun peuvent entraîner le développement d'une crise cardiaque. L'attaque se développe au moment où l'artère coronaire est bouchée. Les cellules myocardiques commencent à mourir d'un manque d'oxygène. Le muscle ne peut plus se contracter complètement.

Le groupe à risque comprend les femmes atteintes des maladies suivantes:

  • Diabète.
  • En surpoids.
  • Athérosclérose.
  • Rhumatisme.
  • Maladie cardiaque
  • Arrêt cardiaque.
  • Mauvaises habitudes.

En plus des risques médicaux de développer une maladie cardiaque, il existe également des facteurs domestiques qui aggravent la situation et augmentent considérablement le risque de crise cardiaque. Parmi les risques domestiques, les médecins distinguent:

  • Stress.
  • Mode de vie sédentaire.
  • Nourriture incorrecte.
  • Mauvaise écologie.

Contrairement aux hommes, les femmes ont une défense naturelle contre cette maladie. Le fait est que le corps féminin produit une hormone spécifique - l'œstrogène, qui empêche le rétrécissement des vaisseaux sanguins et réduit ainsi le risque de maladie coronarienne.

Si une pathologie se développe, cela se produit à un âge plus avancé - plus proche de 60 ans, lorsque la période de ménopause s'installe et que la quantité d'oestrogène diminue fortement. Si la maladie a dépassé une femme à un âge plus jeune, il y a eu des causes spécifiques qui ont joué le rôle de déclencheur.

Signes d'infarctus du myocarde étendu, aigu et très proche, imminent chez les femmes et les hommes

Selon les statistiques, les femmes souffrent beaucoup moins souvent d'infarctus du myocarde que les hommes. Le fond hormonal les protège de la sténose vasculaire. Mais, malgré cela, la pathologie est de plus en plus enregistrée chez les femmes. Les médecins attribuent cela au rythme de vie moderne, lorsque les femmes portent d'énormes charges, sont constamment stressées et ne se soucient pas de leur santé. Le plus souvent, la pathologie survient chez les femmes pendant la ménopause, mais les jeunes patients vont parfois à l'hôpital avec ce diagnostic.

La crise cardiaque chez les femmes a ses propres caractéristiques distinctives. Si les hommes ont le plus souvent une crise aiguë, les femmes peuvent éprouver un malaise même quelques jours avant la catastrophe. Cela se justifie par le fait que les femmes ont une plus petite taille du muscle cardiaque et que le pouls est le plus souvent un peu plus rapide.

Les signes et symptômes d'un infarctus du myocarde se manifestent et deviennent visibles environ un mois avant la catastrophe des vaisseaux sanguins du cœur. Vous pouvez toujours éviter la tragédie si vous vous adressez à temps à un cardiologue, subissez un examen et un traitement pour renforcer les vaisseaux coronaires.

  • ronflements et courts arrêts dans un rêve. Cette insuffisance respiratoire, le ronflement et l'apnée entraînent une violation de l'apport d'oxygène au cœur, une ischémie du muscle cardiaque;
  • fatigue prolongée et inexpliquée;
  • insomnie;
  • maladie parodontale (douleur et saignement des gencives) - apport sanguin périphérique insuffisant, signe de pathologie cardiaque;
  • gonflement des membres inférieurs - retrait retardé du liquide, ce qui indique une fonction cardiaque faible;
  • douleur à l'épaule gauche - un signe d'angine de poitrine;
  • essoufflement, essoufflement - insuffisance cardiaque;
  • maux de tête accompagnés d'une pression accrue;
  • mictions fréquentes la nuit.

La nécrose myocardique est un processus irréversible. Souvent chez la femme, les premiers signes d'une affection avant l'infarctus sont légers ou ressemblent à d'autres maladies. Le sexe faible est caractérisé par la patience et un seuil de douleur élevé. Les femmes endurent souvent jusqu'au dernier, jusqu'à ce que des dommages irréversibles aux vaisseaux coronaires se produisent. Malgré l'affirmation des statistiques selon laquelle une crise cardiaque chez les hommes survient plus souvent que chez les femmes, chez les femmes, elle se termine souvent par la mort.

Le moment le plus dangereux pour les personnes atteintes de pathologies du système cardiovasculaire est la morte-saison. La restructuration du corps et le manque de nutriments se reflètent particulièrement chez les personnes exposées. Nous recommandons de mélanger les cocktails: noix, abricots secs, miel (rapport 1: 1: 1), mélanger et diluer avec de l'eau chaude pour renforcer le muscle cardiaque. Buvez 3-4 fois par jour.

Si possible, mesurez la pression. À basse pression, vous ne pouvez pas boire de nitroglycérine, cela peut aggraver l'état du patient. Sous pression normale, donnez un comprimé de nitroglycérine. Valocordin et validol n'aident pas à la sténose aiguë. Essayer de soulager la douleur avec un coussin chauffant chaud est inutile. Proposez au patient de faire des exercices de respiration: respirez peu profondément, prenez de petites respirations et expirez avec le nez pour saturer les organes en oxygène et égaliser le pouls.

Certaines femmes sont infiniment patientes et refusent d'appeler un médecin, mais parfois un tel retard peut coûter la vie. À temps pour arrêter une crise cardiaque et éviter des conséquences graves et parfois tristes, seuls les médecins peuvent le faire. Appelez pour des soins d'urgence sans attendre l'état critique de la femme. Pas une seule personne n'a encore pu souffrir d'une crise cardiaque aux jambes.

Ces dernières années, une crise cardiaque, comme de nombreuses autres maladies, est devenue plus jeune. Cependant, le risque de crise cardiaque est plus probable à l'âge de la préretraite et de la retraite. Les maladies vasculaires sont aggravées avec l'âge en raison du colmatage du corps par des toxines et des toxines, les vaisseaux sanguins perdent leur élasticité, les canaux sanguins rétrécissent les caillots sanguins et les dépôts graisseux sur leurs parois.

Les jeunes femmes ne sont pas à l'abri d'une crise cardiaque en cas de prédisposition héréditaire, de surmenage et de stress et de maladie vasculaire chronique. Un facteur de risque pour les femmes âgées de 18 à 30 ans est l'utilisation à long terme de contraceptifs oraux, qui provoquent des maladies vasculaires.

Femmes de 30 à 45 ans. Pour cet âge, facteurs provoquant des crises cardiaques: stress, tabagisme, tension constante. À cet âge actif, une femme doit combiner travail, parentalité, prendre soin de sa famille et prendre soin de ses parents âgés.

Les femmes de 45 à 60 ans constituent le groupe d'âge le plus à risque de crise cardiaque. Maladies chroniques acquises avec l'âge, une diminution de l'hormone femelle œstrogène dans le sang augmente une attaque.

Les femmes de 60 ans et plus sont soucieuses de leur santé. Ils contrôlent la pression artérielle, font plus souvent un test sanguin pour contrôler le sucre, visitent les médecins. Et grâce à cela, les statistiques montrent une diminution du pourcentage de crise cardiaque chez les femmes après 60 ans.

  • Tout d'abord, il convient de dire que l'infarctus du myocarde est un processus de nécrose d'une certaine partie du muscle cardiaque (myocarde) à la suite d'une limitation ou d'une interruption de son approvisionnement en sang.
  • Le plus souvent, une maladie de ce type affecte les personnes âgées. Cependant, les statistiques modernes indiquent que l'infarctus du myocarde est significativement plus jeune - les cas de manifestation de cette maladie chez les personnes après 30 ans, et parfois jusqu'à 30 ans, sont devenus plus fréquents.
  • Les symptômes de l'infarctus du myocarde chez les personnes après 50 ans dépendent directement de la gravité de la maladie.
  • Il convient également de noter que les signes d'une crise cardiaque à ses différents stades diffèrent considérablement.

Cardiolles ogistes appellent 5 stades de l'infarctus du myocarde:

  1. Pré-infarctus (percée d'une plaque athérosclérotique, formation d'un caillot sanguin, obstruction de l'artère coronaire) - dure de quelques jours à plusieurs semaines et n'apparaît pas dans tous les cas.
  2. Aigu (une zone de nécrose myocardique se forme) - dure de 20 minutes à 4 heures et se caractérise par une ischémie.
  3. Aigu (fusion des tissus du muscle cardiaque sous l'effet des enzymes) - dure de 2 jours à 2 semaines.
  4. Subaiguë (cicatrisation du tissu d'infarctus du myocarde) - a une durée de 4 à 8 semaines.
  5. Postinfarction (caractérisée par une cicatrisation complète de la zone affectée du muscle et une dépendance myocardique à la cicatrice).

Au cours de la période précédant l'infarctus, les patients peuvent présenter les symptômes suivants:

  1. Douleur arbitraire et répétée dans le cœur, d'une durée d'au moins 15 minutes et survenant, à la fois à la suite d'un effort physique et dans un état de repos complet.
  2. Tachycardie.
  3. Sentiment de manque d'air.
  4. L'arrivée de sueurs froides.
  5. Le manque d'effet après la prise de nitroglycérine ou la nécessité d'augmenter sa dose.

Le stade aigu de l'infarctus du myocarde est caractérisé par la présence des symptômes suivants:

  1. Douleur aiguë, coupante, perçante dans la région du cœur et derrière le sternum, s'étendant souvent au bras gauche, à l'omoplate, à une partie du cou et de la mâchoire avec une durée d'au moins une demi-heure.
  2. Attaques de panique sous la forme d'une peur terrifiante de la mort et de son inévitabilité.
  3. Impuissance et faiblesse.
  4. Peau pâle.
  5. Respiration rapide et intermittente.
  6. Battements cardiaques rapides et irréguliers.
  7. L'arrivée de sueurs froides.
  8. Nausées, vomissements.
  9. Sauts soudains de la pression artérielle.
  10. Lèvres et peau bleues.
  11. Parfois, la température corporelle monte à 38 degrés.

Le stade aigu de l'infarctus du myocarde se manifeste par les symptômes suivants:

  1. L'atténuation ou la disparition complète de la douleur cardiaque.
  2. Frissons prolongés (environ une semaine).
  3. Vertiges et cernes devant les yeux.
  4. Dyspnée.
  5. Teinte bleuâtre des ongles et du triangle nasolabial.
  6. Hypertension.
  7. La présence d'un niveau élevé de globules blancs dans le sang.
  8. ESR élevé.

Les symptômes du stade subaigu de l'infarctus du myocarde sont caractérisés par la réduction de tous les signes anormaux de la maladie et la stabilisation progressive de l'état du patient.

Au stade post-infarctus, absolument tous les symptômes disparaissent et les tests reviennent à la normale.

Les principaux symptômes de l'infarctus du myocarde chez les personnes après 40 ans sont:

  • Douleurs fortes, compressives et piquantes dans le cœur, la poitrine, derrière le sternum.
  • La douleur peut être donnée à l'épaule gauche (parfois droite), au cou, à la clavicule et à la mâchoire.
  • L'apparition de la peur animale de la mort.
  • Panique et manque de contrôle du patient.
  • La sueur froide et collante entre en jeu.
  • Pouls rapide.
  • Peau pâle ou grise du visage.
  • Manque d'air, étouffement.
  • Arythmie cardiaque.
  • Nausées, vomissements et fièvre (dans de rares cas).
  • Curieusement, mais à cet âge, l'infarctus du myocarde peut survenir.
  • Les jeunes et leurs familles rejettent souvent, voire empêchent, l'idée que des symptômes inquiétants sont des signes de cette maladie particulière.
  • À un si jeune âge, des douleurs à l'estomac, des nausées, des vomissements, de la diarrhée peuvent rejoindre les symptômes déjà mentionnés dans l'article ci-dessus.
  • Pour le reste, le tableau clinique reste le même, tant pour les patients âgés de 40 à 50 ans que pour les jeunes de moins de 40 ans.
  • La difficulté de diagnostiquer l'infarctus du myocarde chez les personnes âgées s'explique facilement par la présence d'un certain nombre de maladies et d'affections liées à l'âge qui présentent des symptômes similaires.
  • C'est pour cette raison que le stade pré-infarctus de la maladie chez les personnes âgées passe souvent presque imperceptiblement.
  • La tachycardie, les picotements dans la poitrine, les sauts de tension artérielle et la peur de la mort, caractéristiques de l'infarctus du myocarde, sont courants chez la plupart des personnes âgées.
  • Il est particulièrement difficile de surprendre les femmes ménopausées présentant de tels symptômes - la sueur froide, les palpitations cardiaques et les peurs constantes ne sont pas bizarres pour elles.
  • Selon la taille d'une section du muscle cardiaque affectant une crise cardiaque, elle est classée en petite focale et étendue.
  • La crise cardiaque étendue est une forme plus complexe et dangereuse de nécrose musculaire cardiaque.
  • Ses symptômes ne sont souvent pas différents des symptômes d'un petit infarctus focal.
  • Dans certains cas, les patients ne ressentaient aucune gêne, même en cas de crise cardiaque étendue.
  • Les petits focaux et micro-infarctus peuvent se faire sentir avec des signes évidents caractéristiques d'une nécrose étendue et aiguë du muscle cardiaque.
  • Cependant, parfois, ces types de crise cardiaque ne se manifestent pas du tout - une personne ne peut ressentir que de la faiblesse, des courbatures, des picotements dans la poitrine et de la fièvre.
  • De tels symptômes sont très faciles à confondre avec les signes d'un SRAS courant ou d'un rhume.
  • Afin d'exclure l'infarctus du myocarde, il est nécessaire de prendre de la nitroglycérine ou un autre médicament qui abaisse la tension artérielle et soulage les spasmes vasculaires.
  • Si, après avoir pris ce médicament, aucun soulagement ne survient, il est impératif d'appeler l'ambulance.
  • Si vous prenez des mesures à temps pour l'infarctus du myocarde, vous pouvez éviter un certain nombre de conséquences.

Signes d'infarctus du myocarde - que faire: premiers soins

Si des symptômes proches se produisent, il est impossible de retarder l'appel à une ambulance. Surtout avec des douleurs thoraciques et un essoufflement dans l'ensemble. Pendant une courte période, une crise cardiaque peut survenir - la nécrose des cellules myocardiques et son étendue dépendent de la vitesse des soins.

  • douleur dans le côté gauche de la poitrine, s'étendant jusqu'à l'épaule, derrière le sternum, dans le haut de l'abdomen (sensation de lourdeur, picotements, sensation de brûlure). Il dure plusieurs heures par intermittence, ne passe pas après avoir pris de la nitroglycérine. La douleur peut survenir dans différentes parties du corps: le bras gauche, le coude, l'omoplate apparaissent à l'arrière de la tête, dans la zone de la mâchoire avec mal aux dents;
  • démarche instable, cernes sous les yeux;
  • la réduction de la pression est relativement normale pour une femme en particulier;
  • essoufflement avec peu d'effort physique;
  • transpiration accrue (sueurs froides), peau collante et fraîche au toucher;
  • engourdissement et picotements dans les doigts, s'étendant jusqu'au coude et à l'avant-bras;
  • étourdissements et nausées;
  • troubles de la coordination et troubles de l'élocution,
  • une condition similaire à l'intoxication, qui indique une ischémie myocardique aiguë;
  • anxiété, peur de la mort, panique due à une mauvaise alimentation en oxygène du cerveau.

Parfois, les symptômes d'une crise cardiaque chez la femme peuvent ressembler à d'autres maladies:

  • essoufflement, signes de bronchospasme asthmatique, œdème pulmonaire;
  • douleurs abdominales, nausées, vomissements et faiblesse - symptômes similaires à une attaque de pancréatite;
  • étourdissements et maux de tête, vision trouble, troubles de la conscience et névrose sont des symptômes neurologiques.

La principale caractéristique d'une crise cardiaque à un jeune âge est un début aigu dans le contexte d'un bien-être complet, l'absence de précurseurs de la pathologie cardiaque. La plupart des patients n'ont pas d'antécédents de douleurs cardiaques ischémiques ou signalent une détérioration de leur bien-être en une ou deux semaines.

  • faiblesse déraisonnable, après le repos et au repos;
  • détérioration marquée pendant la journée, les heures;
  • vertiges, mains tremblantes, jambes faibles et transpiration;
  • douleurs douloureuses dans l'estomac et dans la région épigastrique;
  • indigestion, gêne abdominale;
  • nausée et vomissements;
  • une crise asthmatique de bronchospasme;
  • une combinaison de faiblesse, d'essoufflement et d'anxiété croissante, même au repos;
  • l'apparition de douleurs dans la moitié gauche de l'abdomen avec rayonnement vers le dos ou l'espace interscapulaire;
  • sensation de compression ou d'engourdissement du cou et de la poitrine à gauche, inconfort ou picotements dans la main gauche;
  • engourdissement, refroidissement et douleur dans le menton et la mâchoire à gauche, mal aux dents;
  • maux de tête, vision trouble, manque d'air inhalé, une condition proche de l'évanouissement.

Étant donné la manifestation atypique d'une crise cardiaque à un jeune âge, de nombreux patients ne recherchent pas d'aide médicale et ne tentent pas de traitement par eux-mêmes, estimant que la cause de la détérioration était un rhume, un tractus gastro-intestinal perturbé ou une grippe. Cela augmente à son tour le risque de détection tardive.

À un âge avancé, une manifestation plus typique d'une crise cardiaque est caractéristique. Les principaux signes d'une crise cardiaque chez les femmes de plus de 50 ans:

  • une douleur aiguë au cœur, dans la poitrine ou derrière le sternum est le premier signe d'une attaque chez les femmes âgées;
  • la douleur peut être ressentie dans la moitié gauche du tronc, du cou et de la poitrine, du bas du dos et du dos;
  • irradiation possible de la douleur entre les omoplates ou dans la zone du visage ou derrière l'oreille;
  • augmentation soudaine de l'essoufflement et une sensation de manque d'oxygène dans l'air inhalé;
  • dans le contexte d'instabilité de la pression artérielle, une faiblesse se développe;
  • étourdissements, pensées floues, vision floue;
  • faiblesse dans les jambes et les bras, une condition semblable à un évanouissement;
  • il peut y avoir un dérangement du tractus gastro-intestinal, des douleurs à l'estomac, une gêne;
  • la peur et la panique s'intensifient à mesure que la douleur augmente.

Un électrocardiogramme du cœur permet non seulement de diagnostiquer la présence d'un infarctus du myocarde, mais aussi d'identifier sa localisation et la profondeur des lésions du muscle cardiaque.

À l'aide d'un ECG, trois zones de dommages au muscle cardiaque peuvent être déterminées:

  1. Le site de nécrose - sur le cardiogramme est caractérisé par des violations du complexe QRS, dans lequel une onde Q pathologique apparaît très souvent.
  2. Le site de dommages (localisé autour du site de nécrose) - se manifeste par un décalage du segment ST.
  3. Le site d'ischémie (une zone à la frontière avec une zone saine du muscle cardiaque) - correspond à des changements d'amplitude et de polarité de la dent T.

Étant donné la profondeur des dommages au muscle cardiaque, les types suivants d'infarctus du myocarde peuvent être détectés sur un ECG:

  • Infarctus transmural - caractérisé par la perte de l'onde R du complexe QRS, formant ainsi le complexe QS.
  • Infarctus sous-péricardique - caractérisé par la préservation du complexe QRS, la métamorphose de l'onde T et la dépression du segment ST.
  • Infarctus intra-muros - se manifestant par la métamorphose du complexe QRS, l'élévation et les rapports sexuels du segment ST avec une onde T positive.
  • Parfois, il arrive qu'une personne ne ressente rien de spécial lors d'un infarctus du myocarde ou annule les sensations ressenties à d'autres conditions et maladies.
  • Dans de tels cas, nous devons parler d'une crise cardiaque, portée «sur leurs pieds».
  • Les conséquences de cette condition peuvent ne pas apparaître du tout - le patient ne peut apprendre qu'une crise cardiaque subie par accident sur un ECG.

Mais toutes les nécroses myocardiques ne passent pas sans laisser de trace - dans certains cas, des maladies et des affections qui sont la conséquence d'une crise cardiaque peuvent se développer:

  • Une forte baisse de la pression artérielle.
  • Oedème pulmonaire dû à une insuffisance cardiaque aiguë.
  • Séparation d'un caillot de sang.
  • Violation de l'intégrité de la paroi du cœur (chez les gens du commun, «rupture cardiaque»).
  • Interruptions de l'ondulation.
  • Choc cardiogénique (essoufflement, forte baisse de la pression artérielle, cyanose du triangle nasolabial et des ongles).
  • Arrêt cardiaque.
  • Cardiosclérose.
  • Arythmie.
  • Manifestations d'embolie, d'anévrisme, de thrombose.

Toutes ces conditions, qui sont le résultat d'un infarctus du myocarde, indiquent seulement que vous ne devez pas ignorer même les symptômes les plus illusoires de cette maladie, mais demander immédiatement l'aide de spécialistes.

Au premier signe d'infarctus du myocarde, vous devez appeler une ambulance. Pendant que l'ambulance arrive à destination, vous pouvez prendre un certain nombre de mesures:

  • Couchez le patient sur le sol de sorte que la tête soit légèrement plus haute que le niveau du corps.
  • Si le patient a un essoufflement, il est nécessaire de le planter de telle sorte que ses jambes soient en position surélevée et de lui donner un comprimé de nitroglycérine.
  • Si le patient a la peau pâle, un rythme cardiaque faible et une pression artérielle basse, il est conseillé de l'arranger de sorte que la tête soit en position basse - dans ce cas, il est préférable de ne pas donner de nitroglycérine.
  • Si le patient n'a pas d'allergies, il est conseillé de lui donner à mâcher de l'aspirine (300 g - un demi-comprimé) afin de calmer les douleurs thoraciques.
  • Pour rassurer une personne, on peut lui donner Valerianka, Valocordin ou l'agripaume.
  • Un comprimé d'Analgin ou d'un autre anti-inflammatoire non stéroïdien aidera également à éliminer les douleurs intenses.

Si le cœur du patient s'est arrêté, il est inconscient et le pouls n'est pratiquement pas ressenti, il est conseillé de prendre les mesures suivantes:

  • Afin de défibriller les ventricules du cœur, vous pouvez essayer de délivrer au patient un coup précis et fort dans la région du cœur.
  • Ensuite, il est conseillé de commencer à faire un massage cardiaque indirect, en appuyant alternativement sur la poitrine avec les mains ouvertes (15 fois) et en faisant 2 respirations et 2 expirations dans sa bouche, tout en couvrant son nez.

Si le patient ne récupère pas, le massage cardiaque et la respiration artificielle doivent être poursuivis jusqu'à l'arrivée d'une ambulance.

Chers lecteurs, nous attirons votre attention sur le fait que l'infarctus du myocarde est aujourd'hui l'une des maladies les plus dangereuses et les plus courantes. Des millions de personnes en meurent chaque année, quels que soient leur âge et leur statut social. Par conséquent, n'ignorez pas les symptômes alarmants, mais consultez d'urgence un médecin. De précieuses minutes peuvent vous sauver la vie ou celle de quelqu'un d'autre!

Les signes d'une crise cardiaque chez les hommes ont généralement une forme prononcée, parfois ils peuvent être confondus avec certains symptômes d'autres maladies graves, cependant, dans la plupart des cas, leur manifestation combinée indique une insuffisance cardiaque aiguë précise, dont l'apparition peut être déclenchée par divers facteurs.

Les principales causes de crise cardiaque chez l'homme comprennent: l'athérosclérose, l'obstruction chirurgicale des artères, les malformations cardiaques congénitales, les spasmes des artères coronaires, la thrombose, l'hypertension artérielle, le diabète sucré.

Le tableau clinique d'une crise cardiaque dépend en grande partie du stade de son développement. Les premiers signes d'une crise cardiaque chez l'homme apparaissent généralement même au stade d'un état de pré-infarctus, dans la plupart des cas ils s'expriment:

  • l'apparition d'une sensation prolongée de dépression, d'anxiété et d'anxiété;
  • exacerbation des crises d'angine (douleur aiguë derrière le sternum);
  • l'apparition d'une tachycardie (palpitations cardiaques jusqu'à 90 battements ou plus par minute).

Parfois, le stade de l'état de préinfarction est absent, puis la crise cardiaque se développe rapidement, immédiatement à partir de la période aiguë. Dans de tels cas, les symptômes suivants d'une crise cardiaque chez les hommes peuvent apparaître:

  1. Douleur intense et prolongée dans le cœur. Habituellement, avec une crise cardiaque, la douleur survient soudainement et dure au moins une demi-heure. Une manifestation prolongée de ces sensations douloureuses indique une augmentation du processus pathologique dans le muscle cardiaque. Les médecins notent que ces douleurs sont assez persistantes, en règle générale, elles ne disparaissent pas même après la prise de nitroglycérine, mais peuvent faiblir légèrement ou prendre une autre forme (elles deviennent brûlantes, pressantes, compressives, ternes, etc.). Malgré le fait que généralement la douleur avec une crise cardiaque progressive se manifeste principalement dans la partie gauche du sternum, elle est également capable de changer l'emplacement, couvrant la mâchoire inférieure, le cou, l'épaule gauche (bras), ainsi que la région interscapulaire .
  2. La pression artérielle saute. Le plus souvent, avec une crise cardiaque, la pression augmente d'abord, puis diminue fortement, tombant en dessous de la frontière 90/60. Ces sauts de tension artérielle s'accompagnent généralement d'étourdissements, de faiblesse, d'évanouissements, de nausées et de vomissements.
  3. Une forte augmentation de la température. Habituellement, cela se produit quelques heures plus tard (vers la fin du premier jour) après l'apparition de douleurs cardiaques persistantes à la suite d'un empoisonnement général de l'orgasme par des masses nécrotiques tombées dans le sang. Une augmentation de la température dans de tels cas s'accompagne souvent d'une pâleur de la peau et de l'apparition d'une sueur collante froide ou chaude.
  4. Un symptôme asthmatique d'une crise cardiaque sous la forme de crises d'asthme. Ces attaques sont caractérisées par un manque d'air, une respiration difficile et intermittente, des bulles et des douleurs thoraciques.
Peut-être voulez-vous connaître le nouveau médicament - Cardiol, qui normalise parfaitement la pression artérielle. Cardiol les capsules sont un excellent outil pour la prévention de nombreuses maladies cardiaques, car elles contiennent des composants uniques. Ce médicament est supérieur dans ses propriétés thérapeutiques à ces médicaments: Cardiline, Recardio, Detonic. Si vous souhaitez des informations détaillées sur Cardiol, Aller à la site web du fabricantVous y trouverez des réponses aux questions liées à l'utilisation de ce médicament, les avis des clients et les médecins. Vous pouvez également découvrir Cardiol capsules dans votre pays et les conditions de livraison. Certaines personnes parviennent à obtenir une remise de 50% sur l'achat de ce médicament (comment faire et acheter des pilules pour le traitement de l'hypertension pour 39 euros est écrit sur le site officiel du fabricant.)Cardiol capsules pour coeur

Premiers signes

Signes, symptômes et précurseurs précoces

  • respiration rapide et palpitations;
  • transpiration abondante;
  • pâleur et faiblesse;
  • le pouls est faible et rapide;
  • la nausée;
  • évanouissement.

Premiers signes

En plus des symptômes énumérés, les premiers symptômes d'une crise cardiaque chez les femmes sont observés, tels que l'essoufflement et l'essoufflement. En outre, la plupart des femmes dans un état de pré-infarctus éprouvent un inconfort dans la poitrine, une douleur dans la région cardiaque, qui donne dans une ou les deux mains. Des nausées ou des vomissements peuvent survenir. Un autre symptôme est l'apparition de sueurs froides et collantes.

Si ces signes sont détectés, un diagnostic et un traitement appropriés doivent être effectués immédiatement, sinon une crise cardiaque se produira.

Souvent, il y a des cas où une personne se sent assez bien, mais soudain, il y a une crise de douleur prolongée. Tout le monde n'est pas en mesure de comprendre qu'il s'agit précisément d'une pathologie du cœur. Par conséquent, il est important de connaître les caractéristiques suivantes de la douleur accompagnant l'infarctus du myocarde:

  • une crise cardiaque dure plus de 15 minutes;
  • si vous prenez le médicament «Nitroglycérine», la douleur ne disparaîtra pas, mais elle peut s'affaiblir;
  • se propage au bras gauche, au cou, à l'omoplate et à la mâchoire inférieure;
  • la zone douloureuse principale se situe dans la moitié gauche du sternum ou derrière la poitrine;
  • dans la plupart des cas, intense, cependant, elle est ondulée;
  • caractérisé par une forte pression et une contraction dans la poitrine.

Parallèlement à ces caractéristiques, des signes généraux d'une crise cardiaque chez les femmes se manifestent également. Les symptômes qui ont été trouvés avant la maladie sont complétés par une couleur de peau marbrée, des jambes et des lèvres bleues et des étourdissements.

Les causes de l'infarctus du myocarde sont connues depuis longtemps en médecine. L'athérosclérose des vaisseaux sanguins est la plus courante. Les vaisseaux coronaires sont utilisés pour transférer l'oxygène et les nutriments aux cellules musculaires du cœur. Lors d'une attaque, un caillot de sang se forme dans l'un de ces vaisseaux, puis le cœur cesse de fonctionner après 10 secondes.

La cause d'une crise cardiaque peut être une obstruction due à une intervention chirurgicale. En outre, la maladie a le potentiel de se développer en raison de l'embolisation des artères cardiaques ou du spasme des vaisseaux coronaires.

Certains facteurs peuvent encore entraîner un infarctus du myocarde. Les symptômes chez les femmes de plus de 50 ans ou atteints de diabète sucré surviennent plus souvent. L'abus d'alcool et le tabagisme augmentent également la possibilité d'une crise cardiaque. Il est nécessaire de surveiller le taux de cholestérol dans le sang: s'il y en a beaucoup, les symptômes d'une crise cardiaque chez la femme peuvent apparaître bientôt. Les raisons et le traitement sont déterminés par le médecin.

Des formes non standard de maladie cardiaque peuvent survenir chez les femmes:

  1. Asthmatique. Les symptômes de cette forme sont le manque d'oxygène et l'essoufflement, caractéristiques de l'asthme bronchique. Dans un cas grave, un œdème pulmonaire commence.
  2. Gastralgique. La maladie s'accompagne de douleurs abdominales, de nausées et de vomissements. Souvent, les femmes prennent cette crise cardiaque pour une intoxication alimentaire.
  3. Cérébrovasculaire. Les troubles du système nerveux conduisent au développement d'une maladie de cette forme. Des étourdissements se produisent, une perte de conscience ou une paralysie peuvent survenir. Dans le cas avancé, un coup est enregistré.
  4. Arythmique. Il se caractérise par une violation du rythme cardiaque. Les plus dangereux sont les blocages auriculo-ventriculaires, dans lesquels la fréquence cardiaque est considérablement réduite.
  5. Indolore. La forme la plus insidieuse, car les symptômes d'une crise cardiaque chez la femme n'apparaissent pas. On constate déjà des complications qui mettent la vie d'une personne en danger.

Les conséquences d'une crise cardiaque

La pathologie du cœur affecte le travail de tout l'organisme. En raison d'une violation de l'approvisionnement en sang du muscle cardiaque, une nécrose de ses sections individuelles se produit, cette complication apparaît dans la plupart des cas.

De plus, une insuffisance cardiaque peut survenir. Sa forme aiguë se caractérise par des respirations fréquentes et des crises d'asthme. La peau devient pâle, des expectorations mousseuses, ce qui sert de signe certain d'œdème pulmonaire. Il y a souvent une tachycardie, une pression artérielle élevée, une anxiété motrice et des nausées.

Deux semaines après l'attaque, un anévrisme du cœur apparaît. Ses symptômes sont un essoufflement, de la fièvre, une faiblesse.

Une péricardite (inflammation du sac péricardique) peut également se développer. Elle se manifeste sous forme de fièvre et de douleur derrière le sternum, accompagnée d'une toux sèche et d'un essoufflement, parfois de vomissements.

Une autre conséquence de la maladie peut être le syndrome post-infarctus. Dans ce cas, une péricardite, une pneumonie, une polyarthrite et une pleurésie se développent.

L'essentiel est de reconnaître les signes d'une crise cardiaque à temps et d'appeler une ambulance, alors il peut y avoir des conséquences moins désagréables.

Premiers secours

La première chose qui ne peut pas être reportée est un appel d'ambulance. Plus les médecins arrivent rapidement, plus il y aura de chances qu'une femme survive et continue de vivre en tant que personne à part entière.

Après l'appel de l'ambulance, vous devez placer le patient sur une surface plane afin que le haut du corps soit légèrement surélevé. Il est important de se rappeler qu'une personne ne doit pas se tenir debout ni s'asseoir pendant une crise cardiaque. Ensuite, vous devez vous assurer que la femme retrouve une respiration normale: détacher le col et la ceinture, aérer la pièce.

Ensuite, vous devez donner à la victime un comprimé du médicament «Aspirine» et «Nitroglycérine». Répétez après une demi-heure si l'ambulance n'est pas arrivée. Pour réduire une crise de panique, un sédatif, tel que le Corvalol, doit être administré. Pour réduire la douleur, vous pouvez donner à la victime «Analgin».

Vous devez toujours être près de la victime et surveiller sa pression, sa respiration et sa fonction cardiaque. Si une femme a un arrêt cardiaque, il est nécessaire de prendre immédiatement un certain nombre de mesures de réanimation:

  • Massage cardiaque indirect
  • dans les premières secondes d'arrêt, frappez fort dans la poitrine;
  • pour faire la ventilation des poumons par des méthodes de bouche à nez ou de bouche à bouche.

Rééducation

Le programme de réadaptation est individuel pour chaque personne, cependant, il existe des principes généraux:

  1. Traitement pharmacologique de soutien. Les médecins prescrivent de l '«aspirine» ou de la «ticlopidine» pour prévenir les caillots sanguins. Les bêtabloquants sont prescrits pour ajuster la fréquence cardiaque et la pression artérielle.
  2. Régime. Il est recommandé aux femmes qui ont eu une crise cardiaque de manger beaucoup de légumes et de fruits, ainsi que de réduire la consommation d'aliments gras et ceux qui contiennent beaucoup de cholestérol. Je dois abandonner le café, la crème, les épices et beaucoup de sel.
  3. Activité physique. L'état général de la victime est pris en compte. Des exercices correctement sélectionnés garantiront un niveau normal d'oxygène dans le sang.
  4. Rejet absolu des mauvaises habitudes.

Pour éviter le développement d'une pathologie cardiaque, il faut commencer à prendre des mesures à un jeune âge. Le type de prévention primaire et secondaire est:

  • arrêter de fumer;
  • activité physique;
  • consommation rare d'alcool;
  • nutrition adéquat;
  • observation du cholestérol et de la glycémie;
  • l'utilisation de médicaments «aspirine» ou «héparine» avec un risque accru.

Les hommes sont plus à risque de maladie cardiaque et les symptômes d'une crise cardiaque chez les femmes sont différents. Cela est dû au fait que le cœur féminin est beaucoup plus petit que le mâle. De plus, il bat plus vite. Le nombre de battements d'un cœur féminin par minute diffère de celui d'un homme de 15 à 20 fois. Une autre raison de la différence de symptômes est la production de l'hormone sexuelle œstrogène dans le corps féminin, qui fournit aux vaisseaux coronaires une protection supplémentaire.

Diagnostic de la condition: comment déterminer la pathologie dans le temps?

Pour détecter une crise cardiaque, vous devez suivre le protocole. Tout d'abord, le médecin procède à une électrocardiographie (ECG) pour déterminer les signes caractéristiques d'une crise cardiaque, les déviations des dents sur le cardiogramme. Pour confirmation, un test rapide de troponine peut être utilisé, qui détermine les marqueurs d'une crise cardiaque - les troponines, ainsi que les ultrasons du cœur par une goutte de sang. Il est recommandé de déterminer les enzymes sériques - créatine phosphokinase, lactate déshydrogénase, myoglobine, troponine I.

  1. Test sanguin clinique et biochimique général.
  2. Le spectre lipidique du sang est déterminé.
  3. Test de coagulation sanguine.

Lorsque les premiers signes caractéristiques d'une attaque apparaissent, une ambulance doit être appelée immédiatement. Il est extrêmement important de commencer le traitement dans les 15 à 60 minutes suivant l'apparition des symptômes d'infarctus du myocarde chez une femme. Le résultat et le pronostic de la récupération dépendent de la vitesse de contact avec un médecin et du début des soins médicaux.

  1. Au stade préhospitalier, l'équipe d'ambulance, en tenant compte des premiers signes d'une crise cardiaque chez une femme et de l'ECG ou des données des tests, sonde la veine et fournit un masque à oxygène.
  2. Amène le patient dans un hôpital de cardiologie.
  3. L'hôpital envisage une endoprothèse, une angioplastie ou un pontage.

Comment traiter une crise cardiaque chez les personnes âgées

Souvent, les mesures d'urgence en cas de crise cardiaque sont prises par les patients eux-mêmes ou leurs proches. Il est important de savoir qu'aux premiers signes d'angine de poitrine, signe avant-coureur d'une crise cardiaque, un patient âgé a besoin de nitroglycérine en comprimés. Si la douleur persiste dans les cinq minutes, l'administration de nitroglycérine est répétée. Si l'administration répétée du médicament n'a pas donné d'effet, le comprimé est placé sous la langue pour la troisième fois. Si la douleur ne se libère pas, il est nécessaire d'appeler une ambulance, et avant qu'elle n'arrive, prenez de l'aspirine broyée.

La crise cardiaque chez les personnes âgées nécessite une hospitalisation immédiate. Dans un premier temps, des mesures d'urgence intensives sont effectuées avec le patient, il est limité en mouvement pendant au moins une journée. On prescrit au patient un régime qui exclut les aliments salés et gras. Le traitement d'une crise cardiaque se poursuit par la nomination d'analgésiques et de médicaments antithrombotiques.

La réadaptation d'un patient âgé qui a survécu à l'infarctus du myocarde se déroule sous la supervision du personnel médical et consiste en un traitement au spa ou au sanatorium avec des cours d'exercices de physiothérapie, une thérapie de l'hypertension artérielle et une perte de poids. Les graisses animales et les aliments riches en cholestérol sont exclus de l'alimentation. Il est extrêmement important d'abandonner complètement les mauvaises habitudes, tout d'abord, de fumer.

Les premiers soins rapides, une rééducation cardiaque efficace et le strict respect des recommandations du médecin du patient sont la clé d'une récupération réussie après une crise cardiaque.

Lire les documents associés: L'hémoglobine chez les personnes âgées: recommandations pour aider à la maintenir normale

Premiers secours

Si vous remarquez des signes d'infarctus du myocarde chez une femme, vous devez prendre d'urgence des mesures pour soulager son état. La séquence d'actions doit être la suivante:

  1. Arrêtez l'activité physique.
  2. Appelez une ambulance.
  3. Allongez le patient sur le lit, relevez la tête.
  4. Donnez de l'aspirine et de la nitroglycérine.
  5. Donnez un corvalol malade.
  6. En cas de perte de conscience et d'arrêt cardiaque, effectuez des mesures de réanimation.
  7. Hospitalisez un patient dans une ambulance.

Vous ne devez en aucun cas refuser l'hospitalisation. Le traitement de l'infarctus du myocarde n'est possible que dans un hôpital de l'unité de soins intensifs. Le patient doit être sous la surveillance d'un médecin pour éviter les conséquences d'une attaque. Complications possibles:

  • Insuffisance cardiaque sous forme aiguë. Cette violation se caractérise par des attaques de manque d'air, de pâleur de la peau, de déviation de la pression artérielle, d'écoulement mousseux de la bouche.
  • Anévrisme cardiaque. Habituellement, la pathologie se développe 15 jours après une crise cardiaque. Essoufflement, arythmie, signes d'inflammation, température, insuffisance cardiaque apparaissent.
  • Le syndrome est post-infarctus. La pathologie est dangereuse par le développement de diverses maladies inflammatoires de la péricardite à la pneumonie. Les symptômes comprennent de la fièvre, des douleurs articulaires, une ESR élevée et une leucocytose.
  • Péricardite. Une pathologie dangereuse, caractérisée par une inflammation du péricarde. Avec une pathologie, une grave congestion veineuse, des douleurs derrière le sternum, des vomissements, un essoufflement et une toux sèche se produisent.

Toutes ces complications peuvent compliquer considérablement la récupération et la réadaptation du patient. Pour cette raison, aux premiers signes d'une crise cardiaque, vous devriez consulter un médecin. Pour prévenir les complications, le patient doit être hospitalisé pendant la durée prescrite. Un extrait n'est possible qu'après approbation d'un médecin.

Les conséquences d'une crise cardiaque chez les personnes âgées et les complications

Sans aucun doute, à la suite d'une crise cardiaque, il y a des conséquences qui sont divisées en aiguë (précoce) et distante (tardive). Les premiers se caractérisent par:

insuffisance cardiaque aiguë;

Une nécrose mineure du muscle cardiaque entraîne moins de complications. Du fait que la plupart du temps le ventricule gauche est affecté, l'insuffisance ventriculaire gauche progresse. Il se caractérise par la respiration laborieuse d'un patient, qui oblige une personne à s'asseoir avec une inclinaison vers l'avant pour soulager l'inconfort. Une telle insuffisance est dangereuse avec le développement possible d'un œdème pulmonaire.

À la suite d'une crise cardiaque, une contraction fragmentée et non coordonnée des ventricules (fibrillation), une fibrillation auriculaire et une perturbation de la conduction intracardiaque (blocage du faisceau de son faisceau) peuvent commencer. Dans de tels cas, des soins médicaux d'urgence sont nécessaires. Si une crise cardiaque frappe la zone située sous la paroi interne du cœur (endocarde), alors dans un grand cercle de circulation sanguine, une thrombose est susceptible de se former. La séparation d'un caillot de sang et sa pénétration dans la circulation sanguine du cerveau sont lourdes de thromboembolie et d'accident vasculaire cérébral subséquent.

Les statistiques indiquent que le cœur féminin est moins susceptible d'avoir des crises cardiaques, mais à l'âge adulte, les risques d'ischémie aiguë chez les femmes augmentent considérablement.

Les anomalies causées par une crise cardiaque sont ischémiques, électriques, mécaniques, etc., mais elles peuvent toutes entraîner les conséquences suivantes:

Symptômes évidents d'insuffisance cardiaque, conduisant à un choc cardiogénique. Le choc est causé par une violation importante de la circulation sanguine, de la vasodilatation et de la privation d'oxygène des tissus et du cerveau. Les symptômes sont une perte de conscience, des palpitations, une faiblesse grave et un assombrissement des yeux.

Les dysfonctionnements de la valve mitrale sous des formes légères et modérées sont souvent le résultat d'une crise cardiaque chez la femme. Si les muscles papillaires (papillaires) sont affectés, une intervention chirurgicale est nécessaire dès que possible.

La rupture cardiaque est une pathologie extrêmement dangereuse qui prend environ 3% des vies. Une telle évolution des événements, hélas, est caractéristique des femmes dont le cœur, en raison de leur physiologie, est moins résistant aux complications après une crise cardiaque.

Le syndrome post-infarctus (Dressler) est une lésion auto-immune du tissu conjonctif du cœur qui n'affecte pas sa structure musculaire. La pneumite, la pleurésie et la péricardite en sont caractéristiques. Dans ce cas, le traitement d'urgence est extrêmement important pour éviter des complications infectieuses plus dangereuses.

Le blocage aigu d'un vaisseau sanguin par un thrombus (thromboembolie) à la suite d'une crise cardiaque chez les femmes se produit plus souvent que chez les hommes. Après le blocage, une ischémie tissulaire se développe généralement. Une conséquence extrêmement dangereuse peut être la séparation d'un caillot de sang. Pour éviter le risque de séparation, une prévention rapide est nécessaire.

Une crise cardiaque chez les personnes âgées et les complications ci-dessus sont extrêmement dangereuses, par conséquent, leur identification à un stade précoce aidera à démarrer un traitement efficace dès que possible ou à établir la nécessité d'une intervention chirurgicale.

Lire le matériel connexe: Médicaments pour les personnes âgées: 13 conseils sur les médicaments

La prévention

Souvent, les patients demandent quelles mesures préventives doivent être prises pour garder le cœur en bonne santé. Les médecins vous conseillent de suivre quelques règles simples pour ne jamais ressentir de douleur cardiaque, à savoir:

  • Activité physique modérée. N'oubliez pas que le cœur est un muscle et qu'il doit être entraîné, mais de fortes charges peuvent épuiser le muscle cardiaque, et donc tout est bon avec modération.
  • Chaque année, vous devez subir des examens préventifs. En cas de malaise, consultez un médecin.
  • Tout le monde devrait connaître sa pression. Toutes les femmes de plus de 40 ans doivent avoir un tensiomètre à la maison et mesurer régulièrement leur pression.
  • Surveillez votre poids corporel. Le poids doit être stable. Vous ne pouvez pas perdre rapidement du poids et vous améliorer. Idéalement, le poids devrait être au même niveau qu'en 30 ans.
  • Repos complet. Une personne a besoin de dormir suffisamment pour garder son cœur en bonne santé.
  • Mode de vie actif. Essayez de marcher davantage et d'être dans la nature. Enlevez votre voiture pour le week-end, promenez-vous.
  • Évitez le stress. Il est prouvé que les femmes trop émotives sont plus susceptibles de souffrir d'une crise cardiaque que les femmes équilibrées.
  • Mangez bien. Le régime alimentaire des femmes après 40 ans devrait comprendre des légumes, des fruits, des herbes, des noix, des fruits secs, du miel, de la viande faible en gras, des fruits de mer. Réduisez les aliments gras, les aliments frits, les aliments en conserve, les graisses transgéniques, les saucisses et les aliments transformés.
  • Arrêtez de fumer et de boire de l'alcool. Les mauvaises habitudes deviennent la cause du développement de nombreuses maladies, dont les maladies cardiaques.

En fait, il n'est pas si difficile de reconnaître une crise cardiaque. Avec n'importe quel cours de l'attaque, les signes d'infarctus du myocarde chez les femmes comprennent la douleur, l'essoufflement et la peur. C'est la peur qui devient l'impulsion qui motive le patient à appeler une ambulance. N'oubliez pas que les risques de crise cardiaque chez la femme augmentent avec l'âge. Il est particulièrement important de surveiller votre santé dès le début de la ménopause, car à ce moment-là, une femme perd sa défense naturelle - le fond hormonal.

Tout au long de la vie, de nombreux facteurs affectent négativement le corps féminin et le CCC. Essayez d'éviter ou au moins de réduire leur impact négatif.

  1. Mauvaise nutrition. Le cholestérol et les toxines contenus dans certains aliments affectent négativement l'état des vaisseaux sanguins. Les plaques de cholestérol et les dépôts graisseux sur les parois des vaisseaux sanguins, réduisent la perméabilité des canaux sanguins, les obstruent, ce qui conduit à une privation d'oxygène des organes et des systèmes humains.

Nocif: aliments gras frits, épicés, salés, restauration rapide, bonbons.

Utile: l'utilisation de fibres d'origine végétale.

  1. Mauvaise écologie. L'intoxication chronique des grandes villes affecte négativement l'immunité des femmes et affecte négativement le système cardiovasculaire.
  2. Le stress La santé des femmes est minée par un stress constant et le besoin de vivre dans la tension et le multitâche, une émotivité excessive.
  3. Activité physique inadéquate, surcharge pondérale. Il faut faire du sport, être responsable de sa santé.

Et quelques autres conseils:

  • Observez un sens des proportions tout au long. Tout ce qui est «trop» nocif pour le cœur.
  • Essayez d'éviter la suralimentation, le stress, l'insomnie, l'effort physique excessif.
  • Surveillez votre tension artérielle.
  • Surveillez votre poids en essayant d'adhérer à la norme.
  • Alterner activité physique saine et bon repos.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Tatyana Jakowenko

Rédacteur en chef du Detonic magazine en ligne, cardiologue Yakovenko-Plahotnaya Tatyana. Auteur de plus de 950 articles scientifiques, y compris dans des revues médicales étrangères. Il travaille comme cardiologue dans un hôpital clinique depuis plus de 12 ans. Il possède des méthodes modernes de diagnostic et de traitement des maladies cardiovasculaires et les met en œuvre dans ses activités professionnelles. Par exemple, il utilise des méthodes de réanimation du cœur, le décodage de l'ECG, des tests fonctionnels, l'ergométrie cyclique et connaît très bien l'échocardiographie.

Depuis 10 ans, elle participe activement à de nombreux colloques et ateliers médicaux pour les médecins - familles, thérapeutes et cardiologues. Il a de nombreuses publications sur un mode de vie sain, le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques et vasculaires.

Il surveille régulièrement les nouvelles publications des revues européennes et américaines de cardiologie, rédige des articles scientifiques, prépare des rapports lors de conférences scientifiques et participe à des congrès européens de cardiologie.

Detonic