Diagnostic et traitement des symptômes de la tachycardie et de la crise cardiaque

L'infarctus du myocarde est un foyer de nécrose ischémique du muscle cardiaque, qui se développe à la suite d'une perturbation aiguë de la circulation coronarienne. Il se manifeste cliniquement par des douleurs brûlantes, pressantes ou compressives derrière le sternum, donnant à la main gauche, la clavicule, l'omoplate, la mâchoire, l'essoufflement, la peur, la sueur froide. L'infarctus du myocarde développé sert d'indication d'hospitalisation d'urgence en cardiolréanimation ogique. Le fait de ne pas fournir une assistance en temps opportun peut entraîner la mort.

À l'âge de 40 à 60 ans, l'infarctus du myocarde est 3 à 5 fois plus souvent observé chez les hommes en raison du développement précoce (10 ans plus tôt que chez les femmes) de l'athérosclérose. Après 55 à 60 ans, l'incidence chez les deux sexes est à peu près la même. Le taux de mortalité par infarctus du myocarde est de 30 à 35%. Statistiquement, 15 à 20% des décès subits sont dus à un infarctus du myocarde.

La violation de l'apport sanguin au myocarde pendant 15 à 20 minutes ou plus entraîne le développement de changements irréversibles dans le muscle cardiaque et des troubles cardiaques. L'ischémie aiguë provoque la mort d'une partie des cellules musculaires fonctionnelles (nécrose) et leur remplacement ultérieur par des fibres du tissu conjonctif, c'est-à-dire la formation d'une cicatrice post-infarctus.

Au cours de l'évolution clinique de l'infarctus du myocarde, cinq périodes sont distinguées:

  • 1 période - préinfarctus (prodromique): crises d'angor augmentées et intensifiées, peuvent durer plusieurs heures, jours, semaines;
  • 2 période - la plus aiguë: du développement de l'ischémie à l'apparition de la nécrose myocardique, dure de 20 minutes à 2 heures;
  • 3 période - aiguë: de la formation de la nécrose à la myomalacie (fusion enzymatique du tissu musculaire nécrotique), durée de 2 à 14 jours;
  • 4 période - subaiguë: les processus initiaux d'organisation de la cicatrice, le développement du tissu de granulation à la place du tissu nécrotique, durée 4-8 semaines;
  • 5 période - post-infarctus: maturation de la cicatrice, adaptation du myocarde à de nouvelles conditions de fonctionnement.

5fbadb571c1cb9acf9069c4773bd13bf - Diagnostic et traitement des symptômes de la tachycardie et de la crise cardiaque

Qu'est-ce que la tachycardie cardiaque?

La tachycardie pathologique du cœur se manifeste:

  • pulsation sévère des vaisseaux du cou;
  • palpitations;
  • évanouissement
  • le vertige;
  • se sentir anxieux.

Expliquer ce qu'est la tachycardie et pourquoi elle est dangereuse, cardiolLes ogistes se concentrent sur le fait que la base de la maladie est un automatisme accru des contractions cardiaques, qui définit normalement le rythme et le rythme des contractions cardiaques. La pathologie peut entraîner un arrêt cardiaque, un infarctus du myocarde, une maladie coronarienne et le développement d'une insuffisance cardiaque aiguë.

Par le nom de la zone du cœur dans laquelle se produit le développement de l'impulsion qui provoque la tachycardie, les formes suivantes de la maladie se distinguent:

  • Tachycardie sinusale. La source est dans le nœud sinusal.
  • Tachycardie supraventriculaire (elle est également auriculaire). La source est dans les oreillettes.
  • Tachycardie ventriculaire. La source est dans les ventricules.

Par le critère du temps, cela arrive:

  • Tachycardie paroxystique. Une attaque d'un rythme cardiaque rapide commence soudainement et se termine brusquement (la fréquence cardiaque est de 120 à 250 battements par minute).
  • Tachycardie permanente (chronique).

La tachycardie cardiaque n'est pas une maladie distincte, mais un symptôme ou une condition dans laquelle la survenue de manifestations désagréables supplémentaires de la part du corps, à l'exception d'un rythme cardiaque rapide, est possible. Dans certains cas, la tachycardie peut également se produire «en arrière-plan», sans provoquer d'inconfort.

Selon les spécificités de l'état, le rythme général du cœur peut être «déchiré» et instable, ou il peut être dans la plage normale pour cette raison.

Au niveau physiologique, avec cette forme d'arythmie, le cœur n'a pas le temps de se remplir complètement de sang avant la contraction musculaire.

La vitesse du flux sanguin dans le corps augmente, des chutes de pression se produisent, il y a donc une charge importante sur l'ensemble du système cardiovasculaire.

Dans une situation où la tachycardie devient le compagnon constant d'une personne, le risque de déplétion cardiaque rapide et de développement d'insuffisance cardiaque augmente.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Ce que c'est?

cfe3c0f90114b5dd421c194768253fd9 - Diagnostic et traitement des symptômes de tachycardie et de crise cardiaque

La tachycardie est une augmentation de la fréquence cardiaque (FC) de 90 battements par minute. Il est nécessaire de distinguer la tachycardie comme un phénomène pathologique, c'est-à-dire une augmentation de la fréquence cardiaque au repos, et la tachycardie comme un phénomène physiologique normal (augmentation de la fréquence cardiaque due à l'effort physique, à l'excitation ou à la peur).

Il faut comprendre que la tachycardie n'est pas une maladie, mais un symptôme, car elle peut se manifester comme une manifestation de nombreuses maladies. Les causes les plus courantes de tachycardie sont des troubles du système nerveux autonome, des troubles du système endocrinien, des troubles hémodynamiques et diverses formes d'arythmie.

Les causes de la tachycardie

Pour comprendre ce qu'est la tachycardie, il est important de considérer que la tachycardie cardiaque se manifeste pour des raisons nombreuses et différentes. Ainsi, une condition similaire peut se produire comme une réaction naturelle du corps humain au stress émotionnel et à trop de travail physique.

De plus, la tachycardie peut accompagner la fièvre, le tabagisme, l'utilisation de fortes doses de boissons alcoolisées.

Les battements cardiaques deviennent plus fréquents en cas de forte baisse de la pression artérielle, d'anémie et, par conséquent, de baisse du taux d'hémoglobine, en raison du développement de tumeurs malignes, d'infections purulentes et d'une augmentation de la fonction thyroïdienne. De plus, une tachycardie peut survenir à la suite d'un traitement avec certains médicaments.

Il existe également une tachycardie due à la présence d'une pathologie du muscle cardiaque ou à des perturbations du processus de conduction électrique du cœur. La tachycardie cardiaque est le premier signe de décompensation cardiaque. De plus, cette condition est la conséquence d'un choc ou d'un effondrement (il peut s'agir d'un évanouissement, de saignements, etc.), à la suite d'un réflexe de baisse de la pression artérielle.

La tendance à la tachycardie est un symptôme caractéristique chez les personnes atteintes de dystonie végétative-vasculaire. En règle générale, dans ce cas, ce sont de jeunes patients. Des palpitations cardiaques sont également observées chez les patients atteints de névrose.

Les symptômes de la tachycardie

Selon le type de tachycardie, les symptômes de la maladie varieront. Examinons plus en détail chaque formulaire.

La tachycardie sinusale chez l'adulte peut être asymptomatique ou accompagnée de symptômes mineurs:

  • étourdissements fréquents
  • sensation de manque d'air,
  • la faiblesse,
  • essoufflement,
  • insomnie,
  • sensation de fatigue
  • diminution de l'appétit
  • palpitations cardiaques persistantes,
  • performances et humeur diminuées.
  • la tachycardie sinusale se caractérise par une apparition et une fin graduelles. Une diminution du débit cardiaque s'accompagne d'une violation de l'apport sanguin aux tissus et à divers organes. Des étourdissements, des évanouissements peuvent survenir en cas de lésion des vaisseaux du cerveau - convulsions, troubles neurologiques focaux.

Il existe deux types de tachycardie ventriculaire, distingués par leurs symptômes:

  1. Hémodynamiquement stable - palpitations, lourdeur, compression dans le cœur, la poitrine, étourdissements;
  2. Hémodynamiquement instable - le patient perd connaissance quelques secondes après les premières manifestations de tachycardie ventriculaire. Il survient soudainement, dans le second cas, la perte de conscience est la seule manifestation d'une augmentation de la fréquence cardiaque.

La tachycardie auriculaire peut être asymptomatique ou les patients ne ressentent qu'un rythme cardiaque fort. Dans certains cas, des étourdissements, un essoufflement, des douleurs thoraciques sont observés. Les personnes âgées peuvent ne pas prêter attention à une légère augmentation de la fréquence cardiaque.

Tachycardie auriculo-ventriculaire. Rarement, de rares attaques sont très importantes sur le plan clinique. Ils sont accompagnés de:

  • abaisser la pression sanguine
  • douleur religieuse
  • étouffer
  • palpitant dans le cou,
  • altération de la conscience.

Cela commence subitement, la durée de l'attaque est de plusieurs minutes à plusieurs jours. Il est plus fréquent chez les femmes et n'est généralement pas associé à une maladie cardiaque.

La principale menace pour le bien-être et la vie est représentée par des perturbations chroniques du rythme et de la fréquence cardiaque. Ainsi que des variantes pathologiques de la tachycardie, qui peuvent provoquer une crise cardiaque et une fibrillation ventriculaire, entraînant la mort.

En plus de la détérioration rapide du cœur, un rythme cardiaque rapide qui se produit souvent entraîne une hypoxie, car le sang qui circule rapidement dans le corps n'a pas le temps d'être saturé en oxygène. En cas d'attaques graves imprévues, provoquant des étourdissements et des évanouissements, des blessures peuvent survenir si vous tombez.

5c3fd2ee1e66bf8fae11252365326a05 - Diagnostic et traitement des symptômes de tachycardie et de crise cardiaque

Les principaux domaines de traitement de la tachycardie sont la prévention de ses attaques à l'avenir, la minimisation des complications causées et la normalisation du rythme cardiaque.

Le traitement de la tachycardie peut être médicamenteux, avec la nomination de médicaments spéciaux, ou il peut consister à changer le mode de vie du patient, à éviter des situations stressantes et un repos adéquat.

Par conséquent, le traitement de la tachycardie est basé sur des changements de style de vie et l'exclusion de facteurs qui déclenchent une augmentation du rythme cardiaque ou affectent la fonction cardiaque. Ces facteurs comprennent:

  • Nourriture épicée;
  • Stress, états émotionnellement stressés;
  • Exercice physique
  • Boissons caféinées, autres stimulants;
  • Boissons alcoolisées;
  • Fumeur.

Avec des paroxysmes de tachycardie auriculaire, ils recourent à l'utilisation de techniques dites vagales, conçues pour donner un ton supplémentaire au nerf vague, qui désactive l'excitation dans le muscle cardiaque:

  • Pression sur la zone située à un angle de la mâchoire inférieure;
  • Induire un réflexe nauséeux;
  • Respiration profonde et tension;
  • Expiration intensive avec nez et bouche fermés;
  • Pression sur le coin supérieur interne du globe oculaire;
  • Immersion du visage dans l'eau froide (ou frottement du visage).

Les réceptions vagales ne doivent pas être effectuées avec une ischémie cardiaque, une artériosclérose coronaire. Dans la plupart des cas qui ne mettent pas la vie en danger, les médicaments sont à la base du traitement de la tachycardie.

Avec la tachycardie pathologique, des médicaments sont prescrits, mais leur utilisation indépendante n'est pas recommandée, car ils affectent différentes parties du corps et seul le médecin prescrit un médicament adapté au patient.

  • Concor, antennolol et aegiloc sont des médicaments qui réduisent le stress. Utilisé pour la manifestation des sinus de la tachycardie.
  • Rythme, allapinine - avec tachycardie provoquée par extrasystole.
  • Digoxine - avec tachycardie provoquée par une insuffisance cardiaque.
  • Cordaron, sotagexal - avec des paroxysmes de tachycardie.
  • Les patients souffrant de tachycardie au milieu d'une émotivité excessive se voient prescrire des sédatifs.

La tachycardie est également traitée par des méthodes de chirurgie mini-invasive - sans cicatrices, sous anesthésie locale. Il peut s'agir d'une ablation par cathéter radiofréquence, de l'installation d'un stimulateur cardiaque artificiel, etc.

Remèdes populaires

Si les remèdes populaires peuvent en quelque sorte faire face à la tachycardie sinusale (et même pas à tous!), Alors il n'y a tout simplement pas de question sur le traitement de la tachycardie ventriculaire, qui nécessite souvent une réanimation urgente, de sorte que le patient doit savoir quelle option il a obtenue et quoi faire . Mais encore, vous devez d'abord consulter votre médecin. Que faire si le patient n'a pas encore de diagnostic précis?

  1. Baume aux vitamines. La prescription d'un médicament appelé vitamine baume se compose de baies d'aubépine et de viburnum, prises dans un pot de litre, de baies de canneberge (assez pour un demi-litre) et d'églantier également d'un demi-litre. Tout cela est lentement déposé en couches dans un pot d'une capacité de 5 litres, en versant chacune des couches avec un verre de sucre, et de préférence en versant la même quantité de miel. Un litre de vodka est ajouté au médicament préparé de cette manière, qui en trois semaines absorbera toutes les propriétés curatives des ingrédients et deviendra un remède populaire à part entière pour le traitement de la tachycardie. Le mélange est pris jusqu'à ce qu'il soit terminé (50 ml le matin et le soir). Si l'alcool est contre-indiqué pour quelqu'un, la perfusion peut être préparée sans vodka. Les gens intelligents ne jettent pas les baies laissées par l'infusion, mais les ajoutent au thé, auquel ils ajoutent de la saveur et des nutriments, car ils ne les ont pas perdus pendant l'infusion.
  2. Aubépine De nombreuses teintures de tachycardie comprennent l'aubépine, la valériane et l'agripaume. Ils ne diffèrent que par la teinture à ajouter. Certains ajoutent du corvalol, d'autres ajoutent de la pivoine et certains achètent même une collection prête à l'emploi à la pharmacie, ils insistent eux-mêmes sur la vodka ou l'alcool et en prennent. Je voudrais noter qu'il est peu probable que les infusions de vodka puissent être absolument inoffensives avec une utilisation prolongée, en particulier pour les enfants. Néanmoins, ce n'est pas pour rien que les solutions d'alcool et la teinture d'aubépine sont communément appelées «cognac de pharmacie». En prenant une cuillère à soupe trois fois par jour, une personne est légèrement habituée aux drogues imprégnées d'alcool, et cela doit être rappelé. Cela est particulièrement vrai pour les personnes ayant des antécédents de fardeau à cet égard. De plus, il existe des recettes qui ne nécessitent pas l'ajout obligatoire de liquides contenant de l'alcool.
  3. Jus de fruits et légumes. Ils disent que les jus de légumes sont très utiles et que s'ils ne guérissent pas la tachycardie, ils ne feront pas de mal. Par exemple, le jus de betteraves, de carottes et de radis (mélangés dans les mêmes proportions) doit être bu 3 fois par jour, 100 ml pendant 3 mois. Ou du jus de radis noir aromatisé au miel (rapport - 1: 1), vous devez prendre un mois selon l'art. cuillère le matin, le déjeuner et le soir. Et vous pouvez faire de la pulpe de l'oignon et de la pomme et la manger quotidiennement entre les repas.

Tachycardie: symptômes et traitement, causes, prévention

La tachycardie physiologique accompagne des états émotionnels violents, une course rapide, une montée en hauteur, etc.

La tachycardie sinusale apparaît en réaction à diverses affections douloureuses du corps:

  • névrose et dépression;
  • empoisonnement;
  • la thyréotoxicose (la teneur en hormones thyroïdiennes dans le corps augmente anormalement);
  • phéochromocytome (une tumeur dans la glande surrénale);
  • manque d'oxygène;
  • maladies cardiaques;
  • température corporelle élevée ou environnement;
  • perte de sang dangereuse.

La tachycardie paroxystique apparaît lorsque le cœur et les vaisseaux sanguins sont perturbés:

  • dystonie vasculaire;
  • myocardite;
  • infarctus du myocarde;
  • ischémie;
  • hypertension;
  • maladie cardiaque;
  • troubles dans les branches sympathiques du système nerveux.

La tachycardie nécessite un traitement si elle apparaît sans raison évidente: une personne se sent bien et se trouve dans un état calme ou dort.

Quels symptômes avertissent du danger?

  • Essoufflement (difficile à inhaler);
  • étourdi
  • des bruits apparaissent dans la tête, dans les oreilles;
  • noircit dans les yeux;
  • évanouissement, faiblesse, perte de conscience;
  • chagrin.

La patiente doit appeler une ambulance et, avant son arrivée, doit:

  • pour libérer le cou et la poitrine;
  • ouvre une fenêtre;
  • appliquer froid sur le front;
  • lavez-vous avec de l'eau glacée.

La tachycardie est une contraction rapide du muscle cardiaque. Il existe plusieurs types de tachycardie, chaque type offrant sa propre approche thérapeutique.

Considérez les symptômes et le traitement de chaque type, ainsi que la prévention de la tachycardie et pourquoi la maladie est dangereuse

Tout le monde a connu une contraction rapide du muscle cardiaque au moins plusieurs fois dans sa vie, c'est loin d'être toujours une pathologie et ne peut certainement pas être considéré comme une maladie indépendante.

Un rythme cardiaque rapide est un signe qui peut être associé à un grand nombre de raisons, qui ne dépendent pas toujours directement du système cardiovasculaire. C'est pourquoi le traitement de la tachycardie implique de déterminer la source du problème et de sélectionner une technique spécifique.

Le cœur ne bat pas constamment au même rythme. La fréquence des contractions peut varier plusieurs fois au cours de la journée, varie considérablement en fonction de l'âge, du sexe et d'autres facteurs. Chez les nourrissons, le pouls est beaucoup plus élevé que chez les adultes.

La tachycardie signifie dépasser la fréquence des contractions du seuil «critique» - 90 battements par seconde. La base de cette condition est une augmentation de l'automatisme du nœud sinusal, qui normalise le taux de contraction du muscle cardiaque. La condition n'indique pas toujours la présence de pathologies dans le corps.

Il existe un certain nombre de raisons pour lesquelles une personne en parfaite santé peut développer une crise de tachycardie:

  1. Activité physique - en particulier le soi-disant «cardio», le nom lui-même permet de comprendre ce que l'on entend par implication du muscle cardiaque. Tout d'abord, c'est la course, le saut, les étirements, les squats - en un mot, tout complexe d'exercices de fitness. Pendant l'exercice, la tachycardie devient un mécanisme de compensation normal pour fournir du sang aux muscles.
  2. Excitation, anxiété, stress. La raison est directement liée au paragraphe précédent, hérité de l'époque où le seul véritable danger était les prédateurs ou autres ennemis, qui devaient s'enfuir ou se battre avec eux. Les contraintes actuelles n'impliquent pas de batailles avec des tigres ou des mammouths, mais les mécanismes anatomiques changent lentement.
  3. Âge à sept ans. La tachycardie chez les bébés est une norme physiologique associée à un métabolisme accéléré et à l'utilisation constante d'hormones de croissance.
  4. Adolescence - de nombreux adolescents peuvent développer une tachycardie dans le contexte de changements hormonaux. Chez les filles, c'est la période des premières règles - la première menstruation, chez les garçons, il y a une tachycardie nocturne, directement associée à l'éjaculation involontaire.
  5. L'utilisation de caféine, d'alcool, d'une grande quantité de glucose provoque également une augmentation de la fréquence cardiaque pendant une courte période.
  6. Changer la position du corps de l'horizontale à la verticale entraîne également une contraction plus rapide du cœur. Une personne en bonne santé ne remarque pas ces changements à court terme, à moins qu'elle ne mesure spécifiquement le pouls à ce moment.

Tachycardie lors de la montée dans les montagnes

Physiologiquement, une tachycardie peut survenir en allant dans les montagnes - à haute altitude, en particulier dans des conditions de manque d'oxygène, lorsque le cœur doit pomper le sang plus rapidement pour saturer les tissus. La fréquence cardiaque rapide n'est pas une maladie, la tachycardie situationnelle ne nécessite aucune intervention, ainsi que associée à l'enfance et à l'adolescence et à d'autres périodes normales de la vie.

Cependant, si une augmentation de la fréquence des contractions cardiaques se produit avec des symptômes négatifs supplémentaires ou si des épisodes fréquents ne sont pas directement liés à la norme, il convient de prêter attention. La tachycardie pathologique provoque souvent de graves problèmes avec le système cardiovasculaire, jusqu'à des conséquences fatales.

La tachycardie normale est également appelée physiologique. En revanche, il existe une forme pathologique qui peut être le signe d'une maladie grave ou de maladies mortelles qui ne sont pas directement liées au cœur.

Si une personne en bonne santé souffre de tachycardie, alors que son état et sa santé empirent, nous pouvons parler de ces raisons:

  1. Déshydratation - à la fois dans le contexte d'une surchauffe du corps et simplement en raison d'un manque de liquide. Il faut se rappeler que le café et le thé fort ne reconstituent pas l'eau dans le corps, au contraire, en l'éliminant en plus. La tachycardie due à la déshydratation est souvent observée chez les amateurs de café fort, de boissons énergisantes et d'alcool. Cette condition n'est pas normale, elle peut entraîner des évanouissements et même des complications graves, jusqu'à un arrêt cardiaque.
  2. Le soleil et le coup de chaleur sont une raison spécifique. Les enfants sont dans un groupe à risque particulier, car leur perte de liquide est plus rapide et la thermorégulation ne fonctionne toujours pas bien.
  3. Anémie, en raison de laquelle le nombre de globules rouges dans le sang diminue, et les autres doivent faire un double travail, et le cœur - pompe plus rapidement le liquide.
  4. Tumeurs des glandes surrénales, provoquant une production anormale d'adrénaline. Cette condition est exacerbée par une anxiété et une nervosité constantes.
  5. Hyperthyroïdie - un excès d'hormones thyroïdiennes accélère également le travail du cœur.
  6. Les névroses et les psychoses comme états mentaux critiques qui ont un impact direct sur la somatique.
  7. Fièvre de toute genèse - des ARVI banaux à la tuberculose et aux formations oncologiques qui provoquent une augmentation de la température corporelle.
  8. Le cœur est plus souvent contracté si une personne ressent de la douleur ou de l'inconfort, car tout syndrome douloureux est stressant. Ces conditions ne sont pas directement liées aux maladies cardiaques; l'élimination de la cause sous-jacente ramènera la fréquence cardiaque normale.

Il existe également une tachycardie idiopathique - une augmentation de la fréquence cardiaque sans prérequis visibles ou qui ne peut être détectée. Dans de tels cas, les médecins recommandent un examen complet pour identifier les foyers cachés d'infection, les néoplasmes, les pathologies endocriniennes. Si rien n'est trouvé, une psychothérapie est également recommandée.

Classification

De nombreuses maladies du cœur et des vaisseaux sanguins provoquent le travail fréquent de l'un des principaux organes du corps humain. À l'état normal, le nœud sinusal génère une excitation qui se propage au myocarde. Si des changements pathologiques se produisent dans le cœur, les cellules nerveuses qui déclenchent le rythme cardiaque commencent à répondre de manière incorrecte, provoquant une contraction plus rapide du muscle.

Parmi les maladies du système cardiovasculaire qui provoquent la tachycardie sont:

  • malformations cardiaques congénitales chez les enfants - par conséquent, malgré le fait qu'une réduction fréquente du nombre de bébés soit la norme, cardioldes examens ogiques doivent être effectués;
  • insuffisance cardiaque chronique;
  • hypertension;
  • myocardite, endocardite et autres inflammations du muscle cardiaque;
  • infarctus du myocarde.

Pour déterminer la cause exacte de la tachycardie, le type de changement dans les contractions du muscle cardiaque sera utile. Ce critère est le principal pour le diagnostic des maladies, la séparation de la norme de la pathologie et la recherche des causes de la maladie.

Les types suivants sont distingués:

  • tachycardie sinusale;
  • tachycardie ventriculaire;
  • tachycardie auriculaire;
  • tachycardie auriculo-ventriculaire.

Il est assez difficile d'établir un type spécifique sans cardiogramme, bien qu'il existe des particularités et des nuances du tableau clinique. Dans le même temps, le type de tachycardie est le principal critère de diagnostic extrêmement important pour le diagnostic et la gravité de l'état du patient. Chaque type propose sa propre approche thérapeutique.

Ce type d'arythmie - c'est-à-dire une violation du rythme normal du cœur, est considéré comme l'un des plus courants. Le principal critère de diagnostic est d'augmenter la fréquence des accidents vasculaires cérébraux à 100 et plus.

Les symptômes sont également caractéristiques:

  1. Le rythme cardiaque est puissant et fort, une personne peut «entendre» son pouls.
  2. Essoufflement, et cela se produit même dans un état de repos, sans effort physique.
  3. Un homme se fatigue rapidement.
  4. L'ischémie myocardique provoque une douleur sourde caractéristique derrière le sternum.
  5. Vertiges, conscience floue.
  6. Une personne devient irritable, dort mal, instable émotionnellement.

La tachycardie sinusale, en règle générale, indique le développement d'une maladie coronarienne. Cette condition peut survenir à l'âge adulte, souvent chez les jeunes. Les maladies concomitantes sont souvent l'obésité, l'hypertension.

À cet égard, le traitement de l'arythmie sinusale implique les mesures suivantes:

  • perte de poids optimale;
  • exclusion du régime alimentaire des aliments gras contenant du cholestérol nocif, du sucre, de l'alcool;
  • prendre des médicaments bêta-bloquants - Anaprilin, Nebilet;
  • l'utilisation de diurétiques pour éliminer l'excès de liquide ainsi que des préparations de potassium pour renforcer le muscle cardiaque;
  • des sédatifs peuvent parfois être utilisés.

La tachycardie sinusale, en règle générale, survient chez les personnes âgées de plus de quarante ans, mais les médecins disent que la maladie «rajeunit». Parmi les patients, on rencontre des personnes qui ont à peine trente ans.

Cette sous-espèce est également appelée paroxystique, car elle se pose brusquement dans le contexte d'un bien-être antérieur. Les épisodes répétés d '«échec» du rythme cardiaque sont très dangereux, car ils conduisent souvent à un infarctus du myocarde, qui est également l'un de ses symptômes.

  1. Le début orageux est une douleur aiguë, une obscurité dans les yeux.
  2. La fréquence cardiaque s'élève à 120 et plus.
  3. Souvent - perte de conscience.
  4. Un arrêt cardiaque peut survenir.

L'infarctus du myocarde est une forme aiguë d'IHD. Dans 97 à 98% des cas, la base du développement de l'infarctus du myocarde est une lésion athérosclérotique des artères coronaires, provoquant un rétrécissement de leur lumière. Souvent, l'athérosclérose des artères est associée à une thrombose aiguë de la zone affectée du vaisseau, provoquant une cessation complète ou partielle de l'apport sanguin dans la région correspondante du muscle cardiaque. L'augmentation de la viscosité sanguine observée chez les patients atteints de maladie coronarienne contribue à la thrombose. Dans certains cas, l'infarctus du myocarde se produit sur un fond de spasme des branches des artères coronaires.

Le développement de l'infarctus du myocarde est favorisé par le diabète, l'hypertension, l'obésité, le stress mental, la dépendance à l'alcool, le tabagisme. Un fort stress physique ou émotionnel sur fond de maladie coronarienne et d'angine de poitrine peut déclencher le développement d'un infarctus du myocarde. Le plus souvent, un infarctus du myocarde ventriculaire gauche se développe.

sapes sirdslekme 45991809 - Diagnostic et traitement des symptômes de tachycardie et de crise cardiaque

Classification de l'infarctus du myocarde

En fonction de la taille de la lésion focale du muscle cardiaque, l'infarctus du myocarde se distingue:

Le petit infarctus du myocarde focal représente environ 20% des cas cliniques, mais souvent de petits foyers de nécrose du muscle cardiaque peuvent se transformer en un grand infarctus du myocarde focal (chez 30% des patients). Contrairement à la grande focale, avec les crises cardiaques à petite focale, l'anévrisme et la rupture cardiaque ne se produisent pas, l'évolution de cette dernière est moins souvent compliquée par une insuffisance cardiaque, une fibrillation ventriculaire, une thromboembolie.

En fonction de la profondeur des dommages nécrotiques au muscle cardiaque, l'infarctus du myocarde se distingue:

  • transmural - avec nécrose de toute l'épaisseur de la paroi musculaire du cœur (généralement à grande focale)
  • intramurale - avec nécrose dans l'épaisseur du myocarde
  • sous-endocardique - avec nécrose myocardique dans la zone adjacente à l'endocarde
  • sous-épicardique - avec nécrose myocardique dans la zone adjacente à l'épicarde

Selon les changements enregistrés sur l'ECG, distinguer:

  • «Q-infarctus» - avec la formation d'une onde Q pathologique, parfois le complexe ventriculaire QS (généralement un infarctus du myocarde transmural à grande focale)
  • «Pas une crise cardiaque Q» - ne s'accompagne pas de l'apparition d'une onde Q, se manifeste par des ondes T négatives (généralement un petit infarctus du myocarde focal)

Selon la topographie et en fonction de la lésion de certaines branches des artères coronaires, l'infarctus du myocarde est divisé en:

  • ventriculaire droit
  • ventriculaire gauche: parois antérieure, latérale et postérieure, septum interventriculaire

Selon la fréquence de survenue, l'infarctus du myocarde se distingue:

  • primaire
  • récurrente (se développe dans les 8 semaines après la primaire)
  • répété (se développe 8 semaines après la précédente)

Selon l'évolution des complications, l'infarctus du myocarde est divisé en:

Par la présence et la localisation de la douleur, les formes d'infarctus du myocarde se distinguent:

  1. typique - avec localisation de la douleur derrière le sternum ou dans la région précardique
  2. atypique - avec des manifestations de douleur atypiques:
  • périphérique: gauche-scapulaire, gaucher, laryngé-pharyngé, mandibulaire, vertébral supérieur, gastralgique (abdominal)
  • indolore: collaptoïde, asthmatique, œdémateux, arythmique, cérébral
  • symptôme faible (effacé)
  • combiné

Selon la période et la dynamique du développement de l'infarctus du myocarde, il y a:

  • stade d'ischémie (période aiguë)
  • stade de nécrose (période aiguë)
  • stade d'organisation (période subaiguë)
  • stade cicatriciel (période post-infarctus)

sirds arsts 47028899 - Diagnostic et traitement des symptômes de la tachycardie et des crises cardiaques

Un rythme cardiaque rapide n'indique pas toujours qu'il y a des problèmes dans le corps et il est urgent de courir chez le médecin. Parfois, il est causé par des raisons totalement naturelles et inoffensives. À cet égard, les types de tachycardie suivants sont distingués:

  1. Physiologique - il survient chez les personnes qui n'ont pas de problèmes de santé, sous l'influence de certains facteurs environnementaux et est une manifestation des forces compensatoires du corps. Il apparaît lors d'exercices physiques actifs, de troubles émotionnels, de peur et passe rapidement sans aucun traitement, ne laissant aucune trace.
  2. Pathologique - se produit dans un contexte de diverses maladies du cœur ou d'autres organes internes. Cela peut être dangereux, car lorsque le cœur bat plus souvent que nécessaire, les ventricules n'ont pas assez de temps pour se remplir de sang. En conséquence, le débit cardiaque diminue, une petite quantité de sang pénètre dans les vaisseaux, pénètre dans les organes et les tissus. Leur manque d'oxygène se développe. La tachycardie à long terme est dangereuse pour le cœur lui-même: ses performances sont altérées, le volume des oreillettes et des ventricules augmente et une cardiopathie peut se développer.

Selon l'endroit exact où l'impulsion se forme, la tachycardie est divisée en deux autres types:

  • Sinus - dans ce cas, les impulsions, comme prévu, surviennent dans le nœud sinusal, leur nombre augmente simplement. Cela commence généralement progressivement, une augmentation de la fréquence cardiaque est observée jusqu'à 120 battements par minute. Dans ce cas, le même laps de temps s'écoule entre les contractions cardiaques, c'est-à-dire qu'il n'y a pas d'arythmie.
  • Ectopique (paroxystique) - dans ce cas, des impulsions supplémentaires ne surviennent pas dans le nœud sinusal, mais à un autre endroit. Ils peuvent survenir dans les oreillettes (tachycardie supraventriculaire) ou dans les ventricules (tachycardie ventriculaire). Il commence brusquement, avec une augmentation soudaine de la fréquence cardiaque, et ne passe pas pendant plusieurs minutes, et parfois plusieurs jours.

La tachycardie physiologique n'a pas besoin d'aide d'urgence. Elle passe d'elle-même après la disparition des causes qui l'ont provoquée.

Si des signes de tachycardie apparaissent souvent et qu'il n'est pas possible d'en connaître la cause, vous devez absolument consulter un médecin. Même sans provoquer d'inconfort physique, cela peut entraîner une déplétion du muscle cardiaque et le développement de diverses complications.

Causes

Les causes de la tachycardie sinusale peuvent être divisées en deux grands groupes:

  1. Intracardique - les causes de l'augmentation de la fréquence cardiaque résident dans le cœur. Ils sont tous deux congénitaux et résultent de diverses maladies cardiaques.
  2. Extracardiaque - la fréquence cardiaque augmente en raison de divers facteurs extracardiaques: maladies d'autres organes et systèmes ou sous l'influence de facteurs externes.

La fréquence cardiaque peut augmenter avec presque toutes les maladies cardiovasculaires, notamment:

  • ischémie cardiaque;
  • hypertension artérielle;
  • infarctus du myocarde;
  • insuffisance cardiaque, aiguë et chronique;
  • malformations cardiaques, congénitales et acquises;
  • cardiosclérose;
  • cardiomyopathie - tout en réduisant la contractilité du cœur, ce qui réduit la quantité de sang qu'il jette dans les vaisseaux en une seule réduction; pour compenser cela, il doit travailler plus vite;
    endocardite infectieuse et autres.

Causes extracardiaques de la tachycardie:

  • raisons physiologiques - la fréquence cardiaque augmente avec un travail physique actif, en raison de l'excitation, d'une forte surcharge émotionnelle;
  • neurogènes - ils surviennent lorsque le travail du cortex cérébral et des nœuds sous-corticaux est perturbé, ainsi que de divers dysfonctionnements du système nerveux autonome: névrose, psychose affective, dystonie neurocirculatoire; le plus souvent, ce sont des jeunes avec un système nerveux instable;
  • maladies endocriniennes;
  • choc;
  • s'effondrer
  • perte de sang aiguë;
  • crise de douleur intense;
  • prendre des médicaments qui affectent le fonctionnement du nœud sinusal (adrénaline, atropine, aminophylline et autres); la tachycardie, dont les raisons résident dans la prise de médicaments, est appelée médicament;
  • non seulement les médicaments peuvent augmenter le rythme cardiaque, mais aussi la nicotine, l'alcool, le café et les boissons contenant de la caféine;
  • fièvre dans certaines maladies infectieuses (pneumonie, amygdalite, tuberculose, etc.) - il a été constaté qu'une augmentation de la température corporelle d'un degré augmente la fréquence cardiaque d'environ 8 à 9 battements par minute.

De plus, la tachycardie est adéquate et inadéquate. Ce dernier ne disparaît pas même après que la personne a éliminé tout stress, physique ou émotionnel.

Il n'est également pas possible de trouver la cause de la tachycardie à première vue. À tous égards, le cœur devrait battre de façon égale et calme, car il n'y a pas de facteurs provoquants.

La raison pour laquelle il se produit n'est pas entièrement comprise, cependant, on suppose qu'il est associé à une lésion primaire du nœud sinusal.

La détermination du type de tachycardie est importante pour la nomination du bon traitement, car le plus souvent, il est nécessaire de le traiter, mais la pathologie qui l'a provoquée. Si vous réduisez simplement la fréquence cardiaque sans en éliminer la cause, vous pouvez déclencher une baisse de la pression artérielle.

Symptômes

Les symptômes de la tachycardie dépendent de la force avec laquelle elle est exprimée, de sa durée et de la cause. Parfois, une personne ne ressent rien du tout. Parmi les plus fréquemment notés figurent:

  • palpitations, parfois les patients notent des coups explosifs dans la poitrine;
  • inconfort dans le cœur, parfois même douleur pressante;
  • le vertige;
  • poignée de main.

La tachycardie sinusale est caractérisée en ce qu'elle commence progressivement et se termine également en douceur. Si une tachycardie sévère est observée pendant une longue période, c'est-à-dire que les organes et les tissus, y compris le cerveau, reçoivent une mauvaise nutrition pendant une longue période, des signes de famine en oxygène peuvent rejoindre les symptômes: la tête est étourdie, parfois le patient peut perdre connaissance, focale des troubles neurologiques peuvent survenir et peuvent fortement réduire la tension artérielle, ainsi qu'une diminution de la quantité d'urine.

Avec une tachycardie inadéquate, l'essoufflement rejoint ces symptômes, comme si le patient n'avait pas assez d'air. Le patient se fatigue rapidement, constate une diminution de sa capacité de travail, est souvent de mauvaise humeur.

La présence d'autres symptômes de tachycardie dépendra de la maladie qui l'a provoquée.

Complications

Sans traitement adéquat, la tachycardie pathologique peut entraîner le développement de diverses complications qui menacent la santé et parfois la vie du patient. Cela peut être:

  • usure du muscle cardiaque, car il doit constamment travailler avec une charge accrue;
  • la privation d'oxygène du cerveau, car il manque de sang et de nutriments;
  • œdème pulmonaire;
  • arrêt cardiaque soudain;
  • fibrillation ventriculaire;
  • choc arythmique.

Diagnostics

Afin de déterminer les causes de la tachycardie, ainsi que de prescrire le traitement approprié, il est nécessaire de poser un diagnostic. Commencez par recueillir les antécédents médicaux du patient et de ses plaintes. À ce stade, il est important de savoir comment la tachycardie se manifeste dans chaque cas spécifique, ce qui la provoque et ce qui aide à soulager une crise de rythme cardiaque accru. Parfois, le patient lui-même suggère une cause possible de son apparition.

Ensuite, un examen externe du patient est effectué, la couleur de sa peau (avec une privation prolongée d'oxygène, la peau est pâle), la fréquence cardiaque et la respiration sont calculées. À ce stade, des bruits cardiaques peuvent être entendus si une cause de tachycardie est une maladie cardiaque.

8c5b1fc47f30285b863b970f29312258 - Diagnostic et traitement des symptômes de tachycardie et de crise cardiaque

Après avoir recueilli l'anamnèse et effectué un examen externe, les méthodes d'examen en laboratoire et instrumentales sont connectées.

Ici, vous pouvez voir des signes d'anémie ou une augmentation du nombre de globules blancs, ce qui est typique du processus inflammatoire. En outre, le tableau général de l'état du sang est important pour le diagnostic et le traitement de la tachycardie.

Analyse biochimique du sang

Diagnostics

Les critères diagnostiques les plus importants pour l'infarctus du myocarde sont les antécédents médicaux, les changements ECG caractéristiques et les indicateurs d'activité des enzymes sériques. Les plaintes d'un patient souffrant d'infarctus du myocarde dépendent de la forme (typique ou atypique) de la maladie et de l'étendue des dommages au muscle cardiaque. L'infarctus du myocarde doit être suspecté avec une attaque sévère et prolongée (plus de 30 à 60 minutes) de douleurs thoraciques, une conduction et une fréquence cardiaque altérées, une insuffisance cardiaque aiguë.

Les changements caractéristiques de l'ECG incluent la formation d'une onde T négative (pour les petits infarctus myocardiques sous-endocardiques ou intramuraux), un complexe pathologique d'ondes QRS ou Q (pour les grands infarctus transmocuraux focaux du myocarde). L'échocardiographie révèle une violation du ventricule localement contractile, un amincissement de sa paroi.

Dans les 4 à 6 premières heures suivant une crise de douleur dans le sang, une augmentation de la myoglobine est déterminée - une protéine qui transporte l'oxygène à l'intérieur des cellules. Une augmentation de plus de 50% de l'activité de la créatine phosphokinase (CPK) dans le sang est observée 8 à 10 heures après le développement de l'infarctus du myocarde et revient à la normale en deux jours. La détermination du niveau de CPK est effectuée toutes les 6-8 heures. L'infarctus du myocarde est exclu avec trois résultats négatifs.

Pour diagnostiquer l'infarctus du myocarde à une date ultérieure, ils ont recours à la détermination de l'enzyme lactate déshydrogénase (LDH), dont l'activité augmente plus tard que la CPK - 1 à 2 jours après la formation de la nécrose et revient à des valeurs normales après 7 -14 jours. Une augmentation des isoformes de la troponine de la protéine contractile du myocarde - troponine-T et troponine-1 - qui augmente également avec l'angor instable est hautement spécifique de l'infarctus du myocarde. Dans le sang, une augmentation de l'ESR, des leucocytes, de l'aspartate aminotransférase (AsAt) et de l'alanine aminotransférase (AlAt) est déterminée.

L'angiographie coronarienne (coronarographie) vous permet d'établir une occlusion thrombotique de l'artère coronaire et une diminution de la contractilité ventriculaire, ainsi que d'évaluer les possibilités de pontage coronarien ou d'angioplastie - des opérations qui aident à restaurer la circulation sanguine dans le cœur.

Seule une cardiologist peut déterminer comment traiter la tachycardie cardiaque. Il est inutile de traiter la tachycardie elle-même - la cause de l'augmentation du rythme cardiaque doit être éliminée.

Pour diagnostiquer la maladie sous-jacente, un certain nombre d'examens sont prescrits:

  • ECG (quotidien selon Holter, surveillance 2-3 jours);
  • tests sanguins et urinaires;
  • analyse pour détecter la thyroïde>sirds veseliba 47398895 - Diagnostic et traitement des symptômes de la tachycardie et de la crise cardiaque

279cffdd070d937844884017a67237bd - Diagnostic et traitement des symptômes de la tachycardie et de la crise cardiaque

Tous ces types de diagnostics peuvent être fournis dans n'importe quel cardiolclinique ogy.

Tachycardie: symptômes et traitement, causes, prévention

Période de préinfarction (prodromique)

Environ 43% des patients rapportent un développement soudain d'infarctus du myocarde, tandis que chez la majorité des patients, une période d'angine de poitrine progressive instable de durée différente est observée.

Période aiguë

Les cas typiques d'infarctus du myocarde sont caractérisés par un syndrome douloureux extrêmement intense avec localisation de la douleur dans la poitrine et irradiant vers l'épaule gauche, le cou, les dents, l'oreille, la clavicule, la mâchoire inférieure, la région interscapulaire. La nature de la douleur peut être compressive, éclatante, brûlante, pressante, aiguë («poignard»). Plus la zone de lésion myocardique est grande, plus la douleur est prononcée.

L'attaque douloureuse se déroule par vagues (parfois s'intensifiant, puis s'affaiblissant), dure de 30 minutes à plusieurs heures, et parfois même des jours, elle ne s'arrête pas par l'administration répétée de nitroglycérine. La douleur est associée à une faiblesse sévère, une agitation, un sentiment de peur, un essoufflement.

Peut-être un cours atypique de la période aiguë d'infarctus du myocarde.

Les patients ont une pâleur nette de la peau, une sueur froide collante, une acrocyanose, une anxiété. La pression artérielle pendant la période d'attaque augmente, puis diminue modérément ou fortement par rapport à la pression initiale (lt systolique; 80 rt art., Pouls lt; 30 mmHg art.), Tachycardie notée, arythmie.

Au cours de cette période, une insuffisance ventriculaire gauche aiguë (asthme cardiaque, œdème pulmonaire) peut se développer.

Période aiguë

Dans la période aiguë d'infarctus du myocarde, le syndrome douloureux disparaît généralement. La préservation de la douleur est causée par un degré prononcé d'ischémie de la zone proche de l'infarctus ou par l'attachement de la péricardite.

À la suite des processus de nécrose, de myomalacie et d'inflammation périfocale, une fièvre se développe (de 3 à 5 jours ou plus). La durée et la hauteur de l'élévation de température pendant la fièvre dépendent de la zone de nécrose. L'hypotension artérielle et les signes d'insuffisance cardiaque persistent et augmentent.

Période subaiguë

Il n'y a pas de douleur, l'état du patient s'améliore et la température corporelle se normalise. Les symptômes d'insuffisance cardiaque aiguë deviennent moins prononcés. La tachycardie, le souffle systolique disparaît.

Période post-infarctus

Dans la période post-infarctus, les manifestations cliniques sont absentes, les données de laboratoire et physiques avec pratiquement aucun écart.

Formes atypiques d'infarctus du myocarde

Parfois, il y a un cours atypique d'infarctus du myocarde avec localisation de la douleur dans des endroits atypiques (dans la gorge, les doigts de la main gauche, dans la région de l'omoplate gauche ou de la colonne cervico-thoracique, dans l'épigastre, dans la partie inférieure mâchoire) ou des formes indolores, dont les principaux symptômes peuvent être une toux et une suffocation sévère, un collapsus, un gonflement, des arythmies, des étourdissements et des étourdissements.

Les formes atypiques d'infarctus du myocarde sont plus fréquentes chez les patients âgés présentant des signes sévères de cardiosclérose, d'insuffisance circulatoire, dans le contexte d'un infarctus du myocarde répété.

Cependant, généralement, seule la période la plus aiguë se produit généralement de manière atypique; le développement ultérieur de l'infarctus du myocarde devient typique.

Le cours effacé de l'infarctus du myocarde est indolore et est accidentellement détecté sur un ECG.

Avec la tachycardie paroxystique, les crises sont généralement prononcées. Ils commencent soudainement et passent soudainement. Le patient ressent un rythme cardiaque rapide, des étourdissements, de la peur et parfois des évanouissements et même un effondrement. Parfois, le patient décrit la condition avec une phrase: «cœur dans les talons» ou «cœur dans la gorge».

Avec un rythme cardiaque constant et fréquent, le patient se plaint de faiblesse générale, d'étourdissements, d'étourdissements, de manque d'air, de fatigue rapide et d'intolérance à l'effort physique. Diagnostic de la tachycardie

Le diagnostic du syndrome de tachycardie lui-même n'est pas si compliqué. Il convient de noter immédiatement qu'avec la tachycardie paroxystique, l'augmentation de la fréquence cardiaque est presque toujours très forte à partir de 250 et au-dessus de la fréquence cardiaque par minute. Dans la tachycardie chronique, elle varie généralement de cent à cent trente fois par minute.

Presque toujours, la tachycardie est déterminée à l'aide d'un ECG ou d'un ECG d'effort. Avec une forme paroxystique, une surveillance Holter est prescrite (surveillance ECG quotidienne).

L'auscultation habituelle du cœur permet également dans la plupart des cas de déterminer la tachycardie. De plus, si le rythme du galop est entendu, cela indique dans la plupart des cas que la cause de la tachycardie est l'insuffisance cardiaque, et si la dyspnée est toujours présente dans les symptômes, cela confirme presque à 100% l'insuffisance cardiaque.

Des études supplémentaires sont également prescrites en fonction de la maladie qui a provoqué l'apparition de la tachycardie.

Le principal traitement de la tachycardie est l'élimination de la cause profonde, c'est-à-dire la maladie qui a conduit au développement de palpitations cardiaques. Si la tachycardie est neurogène, au moment de l'attaque, un sédatif léger est prescrit, par exemple, du corvalol ou du valocordin 40 à 60 gouttes à la fois.

Avec toute forme de tachycardie, des exercices de physiothérapie (LFK), une alimentation équilibrée (régime), un mode de vie nécessairement sain et le rejet des mauvaises habitudes sont prescrits.

En outre, des médicaments qui réduisent la fréquence cardiaque, tels que l'isoptine, l'anapriline, l'isotrapine, etc. sont prescrits. Dans tous les cas, le traitement de la tachycardie ne doit être prescrit que par un médecin après un examen approfondi et une identification de la cause profonde.

La tachycardie sinusale, qu'est-ce que c'est et comment traiter la maladie?

Dans certains cas, le nœud sinusal commence à échouer, ce qui fait battre le cœur plus rapidement que nécessaire. Le rythme cardiaque accélère à 140-180 battements par minute.

Ce n'est pas une maladie, mais un certain état du corps qui se normalise si les conditions de vie néfastes sont éliminées, le sommeil et la nutrition sont établis et les mauvaises habitudes sont abandonnées.

Il existe une tachycardie sinusale dans diverses situations:

  • avec un manque de potassium ou de magnésium dans le corps;
  • avec surmenage et insomnie chronique;
  • avec une exposition prolongée au stress;
  • dans des conditions douloureuses aiguës du corps (empoisonnement, maladie infectieuse, avec perte de sang dangereuse, etc.).

Le traitement de la tachycardie sinusale consiste à prendre des sédatifs et des préparations à base de plantes et à établir un régime et un repos épargnés.

Dans les cas où les battements cardiaques du patient provoquent des étourdissements, des médicaments antiarythmiques sont prescrits.

Les principaux principes de traitement de la tachycardie sont les suivants:

  • Traitement d'une maladie qui a provoqué une pathologie cardiaque (accélération du rythme cardiaque).
  • Correction / élimination des conditions à l'origine de la maladie.
  • Normalisation du travail et du repos.
  • Refus d'alcool, de fumer, de boire de grandes quantités de café et de thé fort.
  • L'utilisation d'une thérapie sédative visant à améliorer l'état émotionnel.
  • Prescrire des préparations de magnésium et de potassium qui normalisent le travail du cœur.
  • L'utilisation d'un traitement antiarythmique - comprimés de tachycardie qui affectent la fréquence cardiaque et le rythme.

Le plus souvent, dans le traitement de la tachycardie, une thérapie complexe est utilisée, qui implique la synthèse de médicaments anti-arythmiques et des mesures visant à éliminer la maladie sous-jacente, à éliminer les facteurs causaux. La lidocaïne (1 mg pour 1 kg de poids corporel) est injectée par voie intraveineuse aux patients. La procédure dure plusieurs minutes. Si l'effet attendu ne se produit pas, l'administration de lidocaïne est répétée après 15 minutes.

En cas de tachycardie récurrente, une perfusion intraveineuse du médicament est effectuée à raison de 1 à 2 mg par minute. La durée de la séance de traitement est de 1 à 2 jours. Les médicaments utilisés pour traiter la tachycardie cardiaque, tels que l'Aimalin, la Novocainamine et les b-bloquants, sont utilisés par les médecins lorsque la lidocaïne ne bloque pas les palpitations cardiaques.

Si la tachycardie s'accompagne d'une forte diminution de la pression artérielle, celle-ci est augmentée à l'aide de noradrénaline ou d'autres amines pressives, en raison de laquelle le rythme sinusal se normalise. En l'absence d'effet, une thérapie par électropulse est également effectuée.

Si le rythme cardiaque accéléré est dû à une intoxication aux glycosides cardiaques, ils sont annulés et une perfusion intraveineuse de lidocaïne et de chlorure de sodium ou une administration lente par jet d'Obzidan sont prescrites.

Chirurgie mini-invasive pour le traitement de la tachycardie

Dans le traitement des palpitations cardiaques, une chirurgie mini-invasive peut être utilisée. Les méthodes couramment utilisées comprennent:

  • Installation d'un stimulateur cardiaque. L'opération est réalisée sous anesthésie locale. Parallèlement à la clavicule, une incision cutanée est réalisée. En perforant la veine sous-clavière, une électrode de stimulateur cardiaque est insérée. Pour contrôler son mouvement en utilisant la méthode des rayons X. Dès que les électrodes sont connectées au muscle cardiaque, leurs fragments libres sont connectés à un stimulateur cardiaque. Ensuite, dans une cavité spécialement formée (réalisée dans la projection du muscle grand pectoral), un équipement est installé.
  • Ablation par cathéter par radiofréquence. Pour déterminer le foyer de l'arythmie, des électrodes de cathéter sont insérées dans de grosses veines. Avant cela, des introducteurs hémostatiques (sous forme de tubes) protégeant les vaisseaux sont installés dans de gros vaisseaux. Les électrodes sont livrées directement au cœur sous le contrôle de la fluoroscopie. Puis, à l'aide de l'électrode «d'ablation», ils «brûlent» les foyers de tachycardie. En moyenne, l'opération prend 45 minutes - le temps dépend de la profondeur et de la taille de la lésion. Déjà le deuxième jour, le patient est libéré.

De nombreux centres de chirurgie médicale modernes réalisent avec succès de telles opérations.

La tachycardie sinusale pendant la grossesse est une variante de la norme, si elle n'affecte pas négativement l'état de la femme. Les manifestations de la maladie s'expliquent par l'augmentation de la charge sur le cœur pendant la gestation, la prise de poids, la nécessité de maintenir un flux constant de sang vers l'utérus.

2ebe5389a567a353f11ba13fc334f5b3 - Diagnostic et traitement des symptômes de tachycardie et de crise cardiaque

Améliorer l'état d'une femme enceinte atteinte d'une forme de tachycardie sinusale aide à:

  • aliments diététiques;
  • bon repos;
  • boire au moins 2 litres de liquide par jour;
  • apport de vitamines et de minéraux.

Si la tachycardie est sévère et que la fréquence cardiaque augmente à plus de 90-100 battements par minute, un cardiolLa consultation d'ogist est requise. Lors du traitement d'une maladie chez la femme enceinte, l'utilisation de:

  • bêta-bloquants (vous permettent de contrôler l'effet de l'adrénaline sur le nœud sinusal);
  • antiarythmiques et inhibiteurs calciques (responsables de la régulation de la génération d'impulsions électriques par le nœud sinusal).

L'auto-sélection de médicaments pour une femme enceinte sans avis médical est inacceptable, car de nombreux médicaments anti-arythmiques peuvent provoquer de graves violations du développement du fœtus.

Les symptômes de la tachycardie

Complications de l'infarctus du myocarde

Les complications surviennent souvent déjà dans les premières heures et les premiers jours de l'infarctus du myocarde, ce qui le rend plus difficile. Chez la plupart des patients, au cours des trois premiers jours, différents types d'arythmies sont observés: tachycardie extrasystolique, sinusale ou paroxystique, fibrillation auriculaire, bloc intraventriculaire complet. Le plus dangereux est la fibrillation ventriculaire, qui peut entrer en fibrillation et entraîner la mort du patient.

L'insuffisance cardiaque ventriculaire gauche est caractérisée par des râles congestifs, de l'asthme cardiaque, un œdème pulmonaire et se développe souvent dans la phase aiguë de l'infarctus du myocarde. Un choc extrêmement sévère d'insuffisance ventriculaire gauche est le choc cardiogénique, qui se développe avec une crise cardiaque étendue et conduit généralement à la mort. Les signes de choc cardiogénique sont une chute de la pression artérielle systolique inférieure à 80 mm Hg. Art., Altération de la conscience, tachycardie, cyanose, diminution de la diurèse.

Une rupture des fibres musculaires dans la zone de nécrose peut provoquer une tamponnade cardiaque - une hémorragie dans la cavité péricardique. Chez 2-3% des patients, l'infarctus du myocarde est compliqué par une thromboembolie du système artériel pulmonaire (peut provoquer un infarctus pulmonaire ou une mort subite) ou un grand cercle de circulation sanguine.

Les patients présentant un infarctus du myocarde transmural étendu au cours des 10 premiers jours peuvent mourir d'une rupture du ventricule due à un arrêt aigu de la circulation sanguine. Avec un infarctus du myocarde étendu, une défaillance du tissu cicatriciel peut se produire, son gonflement avec le développement d'un anévrisme cardiaque aigu. L'anévrisme aigu peut se transformer en un anévrisme chronique, entraînant une insuffisance cardiaque.

Le dépôt de fibrine sur les parois de l'endocarde conduit au développement d'une thromboendocardite pariétale, qui est dangereuse en raison de la possibilité d'embolie des vaisseaux des poumons, du cerveau et des reins à partir de masses thrombotiques détachées. Dans une période ultérieure, un syndrome post-infarctus peut se développer, se manifestant par une péricardite, une pleurésie, une arthralgie, une éosinophilie.

Régime pour la tachycardie

Avec la tachycardie, il est recommandé d'abandonner:

  • boissons et aliments contenant de la caféine;
  • de l'alcool;
  • plats épicés, salés, fumés et gras;
  • sauces;
  • crème et crème sure;
  • les produits qui incluent la soude;
  • œufs durs et frits.

Le menu du jour devrait comprendre:

  • jus naturels;
  • des légumes;
  • fruit;
  • Lait;
  • les produits laitiers;
  • viande de régime.

Les repas doivent être réguliers, en petites portions. Vous devez refuser un repas avant de vous coucher. Limite des bonbons. Privilégiez les aliments hypocaloriques riches en potassium et magnésium. Une fois par semaine, il est conseillé de passer des jours de jeûne (la meilleure option est végétale).

Traitement

Avec infarctus du myocarde, hospitalisation d'urgence à cardiolune réanimation logique est indiquée. Dans la période aiguë, le patient se voit prescrire un repos au lit et un repos mental, fractionné, limité en volume et en calories. Dans la période subaiguë, le patient est transféré de la réanimation au cardioldépartement d'ogie, où le traitement de l'infarctus du myocarde se poursuit et le régime se développe progressivement.

Le soulagement de la douleur est réalisé par une combinaison d'analgésiques narcotiques (fentanyl) avec des antipsychotiques (dropéridol), une administration intraveineuse de nitroglycérine.

Le traitement de l'infarctus du myocarde vise à prévenir et à éliminer les arythmies, l'insuffisance cardiaque et les chocs cardiogéniques. Prescrire des antiarythmiques (lidocaïne), des bêtabloquants (aténolol), des thrombolytiques (héparine, acide acétylsalicylique), des antagonistes du Ca (vérapamil), de la magnésie, des nitrates, des antispasmodiques, etc.

Dans les 24 premières heures après le développement de l'infarctus du myocarde, la perfusion peut être rétablie par thrombolyse ou angioplastie coronarienne à balles d'urgence.

Pour éliminer la tachycardie, une maladie est traitée qui provoque une augmentation du rythme cardiaque.

Il est recommandé d'établir un mode doux:

  1. Une nuit de sommeil complète pendant au moins 8 heures.
  2. Refus de toute mauvaise habitude, y compris l'utilisation de thé ou de café fort.
  3. Il vaut mieux manger un peu 5 fois par jour. La préférence est donnée aux aliments simples et verts à faible teneur en matières grasses.
  4. Le surmenage nerveux et les troubles doivent être évités.
  5. Vous pouvez prendre des décoctions d'herbes avec un effet calmant: valériane, agripaume, menthe poivrée, aubépine.

Lors d'une attaque de tachycardie, qui s'accompagne de symptômes douloureux, des médicaments antiarythmiques sont pris: Etatsizin, Finoptin (Verapamil, Isoptin), Ritmilen (Ritmodan), Reserpine (Rausedil, Raupasil), Raunatin (Rauvazan).

Si une tachycardie se produit, vous devez subir un examen médical pour exclure la survenue d'une maladie grave.

Pronostic de l'infarctus du myocarde

L'infarctus du myocarde est un grave, associé à des complications dangereuses de la maladie. La plupart des décès surviennent le premier jour après l'infarctus du myocarde. La capacité de pompage du cœur est associée à la localisation et au volume de la zone d'infarctus. Si plus de 50% du myocarde est endommagé, en règle générale, le cœur ne peut pas fonctionner, ce qui provoque un choc cardiogénique et la mort du patient. Même avec des dommages moins importants, le cœur ne fait pas toujours face aux contraintes, ce qui entraîne une insuffisance cardiaque.

Après une période aiguë, le pronostic de récupération est bon. Perspectives défavorables chez les patients présentant un infarctus du myocarde compliqué.

Tachycardie: symptômes et traitement, causes, prévention

Afin de ne pas se poser la question de savoir comment traiter la tachycardie à l'avenir, les médecins recommandent:

  • arrêter de fumer et de boire de l'alcool;
  • contrôler la pression artérielle;
  • inclure plus de légumes et de fruits dans l'alimentation et limiter la consommation de graisses animales;
  • contrôler le cholestérol sanguin;
  • être examinée annuellement par un cardiologiste.

Cet article est publié à des fins éducatives uniquement et ne constitue pas du matériel scientifique ni des conseils médicaux professionnels.

Les conditions nécessaires à la prévention de l'infarctus du myocarde sont le maintien d'un mode de vie sain et actif, l'abandon de l'alcool et du tabagisme, une alimentation équilibrée, l'élimination du stress physique et nerveux, la surveillance de la pression artérielle et du taux de cholestérol sanguin.

Tatyana Jakowenko

Rédacteur en chef du Detonic magazine en ligne, cardiologist Yakovenko-Plahotnaya Tatyana. Auteur de plus de 950 articles scientifiques, y compris dans des revues médicales étrangères. Il a travaillé comme un cardiologist dans un hôpital clinique depuis plus de 12 ans. Il possède des méthodes modernes de diagnostic et de traitement des maladies cardiovasculaires et les met en œuvre dans ses activités professionnelles. Par exemple, il utilise des méthodes de réanimation cardiaque, de décodage de l'ECG, de tests fonctionnels, d'ergométrie cyclique et connaît très bien l'échocardiographie.

Depuis 10 ans, elle participe activement à de nombreux symposiums médicaux et ateliers pour médecins - familles, thérapeutes et cardiologists. Il a de nombreuses publications sur un mode de vie sain, le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques et vasculaires.

Il suit régulièrement les nouvelles publications des journaux européens et américains cardiology revues, rédige des articles scientifiques, prépare des rapports lors de conférences scientifiques et participe à des cardiolcongrès ogy.

Detonic