Symptômes, causes et traitement de l'hypotension orthostatique (hypotension)

La réduction de la pression artérielle, quelles qu'en soient les raisons, perturbe le flux total d'oxygène vers le cerveau, ce qui provoque une privation d'oxygène de toutes les cellules du corps. Cette violation s'accompagne toujours de symptômes désagréables:

  • le vertige;
  • maux de tête sourds et douloureux;
  • tout est flou et sombre dans les yeux;
  • la nausée;
  • transpiration excessive;
  • tremblements musculaires;
  • toutes les réactions ralentissent;
  • évanouissement.

Si une personne a un mécanisme compensatoire perturbé, alors, en changeant brusquement la position du corps, elle se sentira toujours mal. Dans ce cas, la pression artérielle sera inférieure, ce qui, bien sûr, entraînera une mauvaise santé. Dans certains cas, si une personne se couche à nouveau, la tension artérielle reviendra progressivement à la normale. Cependant, cela ne se produit que si les causes de la violation ne sont pas causées par des maladies graves.

Important! Les principaux symptômes de l'hypotension orthostatique sont des étourdissements et des évanouissements.

Il y a beaucoup de raisons pour le développement de l'hypotension, il est donc important de les déterminer au niveau initial. Pour ce faire, le médecin recommande de subir un certain nombre de procédures, notamment des tests de laboratoire et des examens instrumentaux:

  • mesure de la pression artérielle en position couchée et assise;
  • écouter le travail du cœur;
  • test sanguin;
  • analyse pour déterminer la quantité d'hormones;
  • surveillance quotidienne de la performance du muscle cardiaque;
  • test orthostatique;
  • ECG;
  • test vagal.

Sur la base des données obtenues, le médecin sera en mesure de déterminer les causes de la pathologie et d'établir un diagnostic précis. Après cela, le spécialiste sélectionnera un traitement individuel qui aidera à restaurer le système cardiovasculaire plus rapidement.

L'hypotension artérielle orthostatique est provoquée par de tels facteurs:

  • Mouvements soudains. Par exemple, après un long repos en position assise ou couchée, une forte montée aux pieds.
  • Un long cours de prise de pilules qui abaissent la pression artérielle, traitent le système cardiovasculaire ou les diurétiques.
  • L'abus d'alcool.
  • Perte excessive d'eau dans le corps. Par exemple, transpiration excessive, vomissements fréquents, diarrhée persistante ou perte de sang grave.
  • Long séjour en position horizontale. Cela comprend un long lit de repos.
  • Stress.
  • Régimes stricts.
  • Maladies infectieuses.
  • Diabète.
  • Athérosclérose.

De plus, les causes de l'hypotension orthostatique sont observées chez les personnes qui ont un changement significatif du niveau d'hormones dans le sang, ce qui entraîne une diminution du tonus vasculaire:

  • grossesse;
  • la puberté;
  • ménopause;
  • maladies endocriniennes.

Symptômes d'hypotension orthostatique:

  • déficience visuelle, obscurité dans les yeux;
  • perte auditive;
  • le vertige;
  • transpiration excessive;
  • faiblesse soudaine croissante;
  • crampes aux jambes.

Comment l'hypotension orthostatique est-elle diagnostiquée:

  • Le médecin apprend depuis combien de temps des étourdissements, une vision trouble, une faiblesse ont été constatés, si la pilule a été prise pendant une longue période, s'il y a eu une déshydratation importante, un alitement, auquel une personne associe l'apparition de tels symptômes.
  • Histoire familiale et histoire de la vie. Dans le même temps, l'attention est attirée sur l'apparition de tels symptômes dans l'enfance, l'adolescence, tels symptômes qui provoquent l'évolution de la maladie.
  • Antécédents familiaux. Le médecin découvre s'il y avait des symptômes inhérents à l'hypotension orthostatique et aux maladies cardiovasculaires chez le plus proche parent.
  • Examen du patient. Chez une personne qui a passé au moins 5 minutes en position allongée, la pression est mesurée, puis lorsqu'elle se lève, les variations de la pression artérielle sont également contrôlées pendant 1 et 3 minutes. Identifier la présence de souffles cardiaques, de rougeurs faciales, de symptômes de déshydratation, examiner les veines des jambes. Un tel examen externe peut montrer la présence de maladies graves pouvant entraîner une hypotension.
  • Un test sanguin montrera une anémie.
  • Test sanguin biochimique. Le niveau de créatinine dans le sang est révélé, qui apparaît dans les muscles et à travers le sang pénètre dans les reins. Autrement dit, il détermine l'activité rénale. Il montre également le produit du métabolisme des protéines, l'urée, l'élément constitutif du cholestérol, les électrolytes, qui affectent le maintien de l'équilibre eau-sel du potassium et du sodium.
  • Le niveau d'hormones dans le sang. L'insuffisance surrénale est caractérisée par la quantité de cortisol, qui est une hormone de la glande surrénale, les symptômes d'un trouble thyroïdien, l'hypothyroïdie ou l'hyperthyroïdie.
  • Surveillance cardiaque par licou. Des symptômes d'insuffisance cardiaque au cours de la journée sont détectés.
  • Test orthostatique. Les réactions du système cardiovasculaire sont déterminées lorsque la position du corps change. Il est mesuré par une personne ou TILT-Test, sur un plateau tournant. La pression est mesurée dans différentes positions, mais avec le test TILT, les muscles des jambes n'affectent pas le résultat.
  • ECG. Il s'agit d'une étude supplémentaire qui identifie les symptômes des pathologies.
  • Consultation avec un neurologue. Un article nécessaire en présence de convulsions avec évanouissement.
  • L'échocardiographie évalue l'épaisseur de la paroi du muscle cardiaque, de toute la cavité cardiaque et de ses valves.

Le diagnostic de l'hypotension orthostatique est simple: le médecin mesure la tension artérielle en position couchée et debout. Des différences de performances sont enregistrées. En montant, la pression baisse et en position horizontale elle revient à la normale.

Dans ce cas, le médecin peut observer des signes tels que la pâleur du patient, le développement d'un évanouissement. La condition est typique des adolescents à croissance rapide. Souvent observé chez les garçons en commission au bureau d'enrôlement militaire.

Dans les cliniques spécialisées, une pose spéciale sur la table avec fixation des membres et levage passif en position verticale est utilisée

Dans le diagnostic, il est important d'identifier la cause de la condition. Les critères sont des signes typiques:

  • une diminution de la pression systolique d'au moins 20 mm Hg;
  • une diminution de la pression diastolique d'au moins 10 mm RT. st .;
  • l'apparition d'un état collaptoïde orthostatique avec des étourdissements, une perte de conscience.

Un examen général permet d'identifier les causes indirectes et est nécessairement pris en compte lors du diagnostic:

  • une analyse de sang peut détecter une anémie dont le patient n'était pas au courant;
  • parmi les tests biochimiques, les niveaux de créatinine, de sodium et de potassium sont importants, ils indiquent la filtration rénale et la distribution correcte des sels et de l'eau;
  • dans le sang, déterminez le niveau d'hormones telles que le cortisol, l'hormone stimulant la thyroïde et d'autres, vous permettant d'examiner la fonction de la glande thyroïde;
  • pendant Holter, la surveillance de l'ECG peut être associée à l'apport alimentaire, au sommeil, tandis que des signes de troubles autonomes, un mécanisme de régulation altéré sont détectés.

La consultation d'un neurologue est recommandée pour que le patient exclue les conséquences des blessures et d'autres maladies.

L'implication particulière d'un neurologue est requise si des convulsions sont observées avec une baisse de la pression artérielle

Il existe des raisons pour le développement de l'hypotension, dont l'une est la défaite du centre de régulation de la pression artérielle. Il s'agit d'une tumeur au cerveau, pas toujours maligne. Il suffit de presser simplement les barorécepteurs pour arrêter la réaction aux changements de pression.

Dans les infections, des toxines sont libérées qui bloquent les barorécepteurs. La conséquence de cela est l'arrêt de la réaction à l'action de l'adrénaline.

La pression artérielle est normale: elle peut être abaissée, mais cela n'affecte pas le travail et la vie;

forme compensatoire d'hypotension (chez les athlètes). Pendant les sports, la pression artérielle augmente considérablement, mais lorsqu'une personne est au repos, la pression diminue;

forme habituelle et géographique d'hypotension artérielle (chez les résidents des régions montagneuses, des pays à climat chaud ou froid). Lorsqu'il y a peu d'oxygène dans l'air ou qu'il est évacué, la pression des gens devient basse, le sang se déplace plus lentement que d'habitude pour remplir les organes d'oxygène;

effondrement ou forme aiguë d'hypotension. Une forte diminution de la pression artérielle se produit en raison d'une insuffisance cardiaque, d'une lésion cérébrale ou d'un empoisonnement;

hypotension artérielle chronique. Ce formulaire est primaire et secondaire.

Attribuez, comme indiqué ci-dessus, les symptômes primaires et secondaires de la maladie. Tout dépend des raisons de la baisse de pression.

Les principaux symptômes de l'hypotension artérielle sont inhérents à toute forme de la maladie. Dans le même temps, une faiblesse et une diminution des performances sont observées, des étourdissements dus au manque d'oxygène. Les nausées et la somnolence, les maux de tête sont caractéristiques.

Les symptômes secondaires de l'hypertension artérielle sont directement liés à la cause sous-jacente qui a provoqué la diminution de la pression. Il y a une perte de conscience due à la privation d'oxygène du cerveau. À la suite d'un changement de position du corps de l'horizontale à la verticale, il peut également y avoir une hypotension évanouie - orthostatique.

Les symptômes de l'hypotension artérielle dans les troubles endocriniens aggravent l'évolution d'une maladie générale. Avec l'insuffisance cardiaque, l'œdème augmente, ce qui ne permet pas une circulation sanguine normale.

Hypotension orthostatique (hypotension orthostatique) - diminution excessive de la pression artérielle en position verticale du corps. Une diminution de la pression artérielle systolique de plus de 20 mmHg a une signification clinique, en particulier en présence de signes d'évanouissement ou d'évanouissement.

L'hypotension orthostatique ne peut pas être considérée comme une forme nosologique indépendante. Il s'agit d'une violation de la régulation de la pression artérielle, pour diverses raisons.

  • Médicaments
  • Excès de thérapie diurétique,
  • une surdose d'inhibiteurs de l'ECA (en particulier en combinaison avec l'administration précoce de fortes doses de diurétiques), a - des bloqueurs adrénergiques, de la nitroglycérine (une hypotension orthostatique, parfois avec un épisode syncopal, peut survenir même lors de la prise d'une dose unique de nitroglycérine, en particulier en position debout ), lévodopa, phénothiazines
  • Il est particulièrement nécessaire de prendre en compte la possibilité d'hypotension orthostatique avec des médicaments antihypertenseurs chez les patients âgés souffrant d'hypertension systolique isolée
  • Maladies infectieuses - phase fébrile du paludisme
  • Une diminution de la sensibilité des barorécepteurs de l'arc aortique et des sinus carotidiens est plus typique pour les patients âgés, en particulier pendant une longue période de repos au lit
  • Hypovolémie et anémie pour diverses raisons. Les saignements et l'hypovolémie aux stades initiaux entraînent une baisse de la pression artérielle uniquement en position verticale, ce qui se manifeste par une hypotension orthostatique
  • Diminution du retour veineux: varices, embolie pulmonaire et tamponnade cardiaque
  • Troubles neurologiques avec atteinte du système nerveux autonome - neuropathie diabétique, autres neuropathies et certaines maladies rares de la moelle épinière
  • Hypotension orthostatique idiopathique.

Pathogenèse de la maladie

Le mécanisme de développement de l'hypotension orthostatique est dû à un changement de position du corps de l'horizontale à la verticale. Lorsqu'une personne change de posture, elle passe du mensonge au debout, le sang s'accumule dans les membres inférieurs et y retarde son mouvement uniforme. Pour cette raison, moins de sang est retourné au cœur que nécessaire, et la pression artérielle chute fortement.

Pour stabiliser la pression, le corps commence à prendre des mesures actives, à la suite desquelles le rythme cardiaque augmente et les vaisseaux sanguins se rétrécissent. Cet état de fait affecte également négativement le bien-être du patient.

Il existe un autre type de maladie associée à une augmentation de la pression en position horizontale (ou en position debout) - l'hypertension orthostatique. Chaque cardiologue sait comment la traiter.

Quelles sont les raisons objectives de la manifestation d'une hypotension orthostatique?

L'effondrement orthostatique est classé selon plusieurs indicateurs.

  • légère (les symptômes surviennent rarement sans perte de conscience);
  • moyen (des évanouissements se produisent périodiquement);
  • sévère (la perte de conscience se produit assez souvent en raison de changements minimes dans la position du corps).

Selon la durée de progression:

  • aiguë (l'hypotension survient après une maladie grave);
  • chronique (la maladie se manifeste régulièrement, de façon continue);
  • chronique évolutive (évanouissement soudain, souvent en bonne santé).

Il existe également une classification de l'hypotension orthostatique en fonction des causes de son apparition:

Que faire si vous ou un de vos proches avez reçu un diagnostic d'hypotension orthostatique? Comment traiter cette maladie? Tout d'abord, vous devez suivre toutes les recommandations de votre médecin.

Traitement non médicamenteux de la maladie

Certains patients ne comprennent pas immédiatement le diagnostic et posent des questions sur ce qu'est l'hypotension orthostatique et pourquoi elle se produit.

Pour normaliser, il y a une augmentation de la fréquence cardiaque, les vaisseaux sanguins se rétrécissent. Si cela ne suffit pas, il y a une forte faiblesse forte, des étourdissements ou même des évanouissements. Le diagnostic d'hypotension orthostatique est posé lorsque, après 2 à 3 minutes de séjour debout, la pression systolique diminue de plus de 20 unités et celle diastolique de 10 unités. Ce processus s'accompagne d'une détérioration de l'apport sanguin au cœur et au cerveau.

L'hypotension orthostatique est caractérisée par un grand nombre de causes potentielles. Fondamentalement, il se manifeste en raison d'une diminution du volume sanguin dans les vaisseaux.

Les facteurs de risque et les causes de l'hypotension orthostatique comprennent:

  1. Déshydratation. Il se produit lorsque moins de liquide est consommé dans le corps que consommé. Les principales conditions qui provoquent la déshydratation sont les vomissements, la diarrhée, la fièvre, la surchauffe et les médicaments diurétiques.
  2. Perte de sang et autres manifestations d'anémie. Il y a une diminution de la concentration de globules rouges dans le sang, qui remplissent la fonction de transfert d'oxygène - cela provoque une diminution de la pression orthostatique.
  3. Pathologie cardiaque et maladie vasculaire. En règle générale, le développement du syndrome d'hypotension provoque une faible fréquence cardiaque, une altération de la fonction valvulaire cardiaque ou une insuffisance cardiaque.
  4. Violations du système endocrinien. Une diminution de la pression peut être la conséquence d'une insuffisance surrénale, d'une diminution de la glycémie et du diabète. Souvent, c'est le diabète qui affecte négativement les nerfs responsables de la signalisation pour réguler le niveau de pression dans le cerveau.
  5. Pathologies dans le travail du système nerveux. Les maladies neurologiques perturbent la régulation de la pression artérielle dans le corps. Il s'agit de l'amylose, de la maladie de Parkinson, de l'échec autonome.
  6. Bêtabloquants. Ce sont des médicaments qui peuvent provoquer une altération de la fonction corporelle pour s'adapter rapidement à un changement de position corporelle. Ils sont souvent utilisés pour réduire la pression.
  7. Prendre des médicaments tels que Levitra, Viagra, Cialis. Ils sont utilisés chez les hommes atteints de dysfonction érectile, contribuent à l'expansion de la lumière des vaisseaux sanguins, provoquant ainsi une hypotension orthostatique. L'effet négatif est renforcé par une thérapie simultanée avec des médicaments pour le traitement de l'angine de poitrine, la consommation d'alcool ou de drogues.
  8. La prise de médicaments pour éliminer les symptômes de la maladie mentale contribue au développement de l'hypotension. Le syndrome est un effet secondaire lorsqu'une personne subit un traitement avec des antidépresseurs tricycliques ou des inhibiteurs de la monoamine oxydase.
  9. Vieillesse. Une personne âgée se développe plusieurs fois plus souvent dans le contexte de l'athérosclérose. L'athérosclérose, qui est une maladie liée à l'âge, affecte au fil du temps l'adaptation rapide des vaisseaux sanguins à un changement de position corporelle.
  10. La grossesse Plus la période d'accouchement est longue, plus le volume de l'appareil circulatoire augmente, ce qui entraîne une diminution de la pression. Après l'accouchement, la condition revient à la normale.
  11. Consommation fréquente d'alcool et de drogues.
  12. Dans certains groupes de personnes, l'hypotension orthostatique survient après avoir mangé.

Les étourdissements sont une sensation désagréable du manque de stabilité des objets environnants, ils sont perçus comme tournant ou se déplaçant, tandis qu'une personne perd son équilibre, ne peut pas se déplacer en toute confiance, pour faire la distinction entre la direction et les objectifs.

Il se manifeste chez les patients en tournant le corps, en se penchant vers le bas («vertige»), sous la forme d'attaques de vertiges avec nausées et vomissements. Un système complexe de l'appareil vestibulaire est responsable de la perception et de l'évaluation correctes des mouvements. Son centre est situé dans le cervelet. Mais l'évaluation dépend de l'état des informations provenant des fibres nerveuses spéciales des sens.

le lien central - avec les dommages cérébelleux causés par les maladies du cerveau; périphérique - si la vision est altérée, le nerf vestibulaire et l'oreille interne sont impliqués dans la pathologie.

physiologique - il n'y a pas de pathologie de l'appareil vestibulaire, survient en raison de la faim (une baisse de la glycémie), d'une situation stressante (conséquence de la libération d'adrénaline et de spasmes des vaisseaux sanguins du cerveau), avec le mal des transports lors du transport , surmenage; systémique (pathologique) - toujours causée par une maladie avec dommages et violation du fonctionnement du cervelet, des liens qui composent l'appareil vestibulaire, de la vision, des muscles.

La nausée a également des causes centrales et périphériques. Le principal centre de vomissement se situe dans la moelle épinière. Recevant des signaux le long des voies internes, il ne provoque pas de vomissements au niveau sous-seuil d'irritation, mais une sensation d'approche.

Les coupables les plus courants de l'effondrement orthostatique sont divers déséquilibres et déshydratation (dus aux vomissements, à la diarrhée, à la transpiration excessive, à la fièvre, aux insolations ou aux diurétiques).

Un facteur important pour le développement de la maladie est la perte de sang (due à des saignements internes ou externes, des menstruations abondantes, etc.).

L'hypotension orthostatique (dont les symptômes seront énumérés ci-dessous) peut également être causée par diverses maladies chroniques du cœur (faible fréquence cardiaque, insuffisance cardiaque, pathologie valvulaire), par le système endocrinien (insuffisance surrénale, diabète sucré, faible taux de glucose, maladie thyroïdienne), du système nerveux (insuffisance autonome, hydrocéphalie, maladie de Parkinson), etc.

D'autres facteurs de risque de développer des symptômes d'hypotension orthostatique comprennent: la grossesse (en raison de l'augmentation de l'apport sanguin), la vieillesse (en raison de l'athérosclérose et d'autres maladies graves), le stress constant, l'utilisation de certains médicaments ou médicaments psychotropes (forte dose de diurétiques, médicaments pour abaisser la tension artérielle, etc.), l'abus d'alcool et de drogues, l'alimentation.

Tout d'abord, le médecin prescrira au patient un certain mode de mouvement. Évitez de rester debout longtemps au même endroit, les mouvements brusques et les inclinaisons. Sortir du lit est important lentement et progressivement, de préférence en position assise. De plus, des exercices de physiothérapie seront recommandés au patient, dont les exercices seront soigneusement sélectionnés par un spécialiste en fonction de l'âge et des antécédents médicaux du patient.

De plus, si l'hypotension orthostatique se manifeste dans le contexte du traitement médicamenteux d'une autre maladie, l'utilisation de certains médicaments et leurs dosages seront revus.

Bien qu'il n'y ait pas de régime spécifique pour prévenir les maladies, il est important de manger des aliments sains et sains pendant le traitement (et après), en évitant les aliments frits, épicés, salés et fumés, ainsi que les boissons alcoolisées. Lors de l'élaboration du menu, vous devez prendre en compte un autre indicateur: la quantité de liquide qu'une personne consomme par jour. Sa quantité totale (dans les plats et les boissons) devrait atteindre deux litres par jour ou plus.

Hypotension orthostatique - description, causes, symptômes (signes), diagnostic, traitement.

CIM-9: 787.0 CIM-10: R11

- vomissements; - diarrhée; - faiblesse générale; - transpiration accrue; - pâleur de la peau; - augmentation de la salivation; - refroidir les membres; - pression artérielle différentielle; - assombrissement des yeux; - étourdissements; - fièvre; - frissons; - somnolence; - perte de poids; - une sensation de manque d'air; - respiration et pouls rapides.

Souvent, des causes assez inoffensives provoquent des étourdissements - fatigue, faim, mal des transports. Cependant, il s'agit parfois d'un symptôme d'une maladie grave. S'il y a violation du fonctionnement des mécanismes d'équilibre, nous parlons du syndrome des étourdissements. Selon la CIM-10, cette pathologie est codée sous le code R42 «Vertiges et altération de la stabilité». Mais que faire en cas d'étourdissements sévères?

Manifestations d'hypotension

L'hypotension orthostatique est causée par un écoulement brutal de sang de la tête et du haut du corps lors d'une transition brusque vers une position verticale et elle se manifeste par des symptômes indiquant une hypoxie cérébrale à court terme:

  • le vertige;
  • assombrissement des yeux;
  • Vision floue;
  • désorientation dans l'espace;
  • sensation de confusion;
  • confusion;
  • la faiblesse;
  • bruit dans les oreilles;
  • sueur froide;
  • tremblements dans les membres ou dans tout le corps;
  • la tachycardie;
  • troubles vestibulaires.

Avec des violations graves, un effondrement orthostatique (évanouissement) est possible.

Selon la gravité des symptômes, on distingue 3 degrés:

  • Facile La pression diminue légèrement et la détérioration de la santé est faible. Souvent, une personne ne fait pas attention à ce qu'après être sorti du lit, sa tête était légèrement étourdie et son pouls a légèrement augmenté.
  • Moyen Lors du passage de la position horizontale à la position verticale, il y a une détérioration significative du bien-être. Des évanouissements se produisent périodiquement.
  • Lourd L'état du patient s'aggrave même lorsqu'il passe d'une position allongée à une position semi-assise. Il y a souvent une perte de conscience.

Les principaux symptômes de l'hypotension orthostatique ne sont pas seulement un changement de position corporelle, mais aussi une position debout prolongée au même endroit, un temps chaud en cas de crise, un épuisement émotionnel et physique ou une surcharge musculaire.

Les autres symptômes de l'hypotension orthostatique comprennent:

  • étourdissements en se levant;
  • lourdeur dans la tête;
  • déficience auditive, acouphènes;
  • faiblesse et fatigue déraisonnables;
  • transpiration accrue;
  • membres tremblants, crampes;
  • déficience visuelle, assombrissement des yeux;
  • évanouissement fréquent ou évanouissement court.

Il est à noter que les manifestations ci-dessus de la maladie sont à long terme et régulières. Par exemple, les étourdissements en se levant peuvent ne pas disparaître même après qu'une personne a pris une position assise, une transpiration excessive perturbe le jour et la nuit, et une lourdeur dans la tête peut être accompagnée de nausées et même de vomissements.

Si la maladie affecte les organes internes, des symptômes supplémentaires d'hypotension orthostatique peuvent être un essoufflement, des palpitations, des douleurs cardiaques, des interruptions de la respiration.

Souvent, le patient est capable de déterminer indépendamment une forte diminution de la pression ou l'approche d'une attaque. Il devra ensuite prendre une position assise pour ne pas tomber lors d'un évanouissement ou d'une perte de conscience.

Que faire si vous avez trouvé les symptômes énumérés ci-dessus? Tout d'abord, vous devez contacter un spécialiste pour diagnostiquer un collapsus orthostatique et prescrire un traitement efficace.

La prévention

La prévention aidera à minimiser les manifestations graves d'hypotension orthostatique pour une personne, pour cela il vous suffit de:

  • Ne changez pas la pose de façon spectaculaire, surtout en position debout. Il est préférable de s'asseoir d'abord au lit, puis de se lever;
  • si une personne est obligée d'observer le repos au lit, vous devez faire de la gymnastique en position couchée;
  • l'exclusion complète de l'alcool, des drogues, de la nicotine et le maintien d'un mode de vie sain;
  • repas fréquents en petites portions, nutrition variée fractionnée;
  • exercices de bien-être, promenades au grand air;
  • éviter le climat chaud;
  • boire plus de thé et de café.

Connaître et suivre certaines règles: le durcissement entraîne le système vasculaire, renforce les parois des artères. Vous devez bien manger, pas trop manger. Après tout, tout cela contribue à un apport correct et suffisant d'oxygène au cerveau humain. Des massages peuvent être utilisés - ils provoquent un flux sanguin vers certaines zones du corps.

Il existe des méthodes simples pour éviter une diminution de la pression artérielle lors du changement de position du corps:

  1. Incluez plus de sel dans le régime alimentaire, mais ne le faites que sur recommandation d'un médecin. Trop peut provoquer un fort saut. La pression artérielle vers le haut et provoque le développement d'autres pathologies.
  2. Mangez en petites portions. Si la pression diminue après avoir mangé, il est recommandé de réduire la quantité de glucides.
  3. Buvez suffisamment de liquides. Un équilibre hydrique normal empêchera l'hypotension orthostatique. Cela est particulièrement vrai pour les personnes souffrant de diarrhée, de vomissements ou d'une température corporelle élevée.
  4. Refusez l'alcool parce que l'alcool aggrave la condition avec le développement du syndrome.
  5. Avant de manger, faites quelques exercices pour les muscles de la cheville. L'exercice régulier aidera à réduire la fréquence des crises.
  6. Ne vous penchez pas ou ne vous pliez pas dans le bas du dos lorsque vous devez vous pencher vers le sol. Vous devez soulever la chose en vous accroupissant et en pliant les jambes aux genoux.
  7. Levez-vous progressivement, pas brusquement. La sensation de nausée et de vertige est moins prononcée si vous changez lentement la position du corps.
  8. Relevez la tête du lit. Dormir dans cette position éliminera les effets de la gravité.

Ainsi, une forte baisse de la pression artérielle peut être le signe d'une maladie ou simplement d'un manque de sommeil ou d'une conséquence de la faim. Avec la survenue fréquente d'une crise d'hypotension orthostatique, le corps a besoin de soutien et d'une révision du mode de vie afin d'éviter des conséquences et complications dangereuses.

Après s'être assuré que l'hypotension orthostatique est dangereuse, beaucoup se demanderont s'il est possible de prévenir les attaques associées à une baisse de pression à court terme. Les recommandations ci-dessous aideront si l'orthostase n'est pas complètement éliminée, puis réduiront considérablement l'incidence des évanouissements et des semi-évanouissements:

  • Évitez les mouvements brusques lorsque vous changez de position. Vous devez d'abord vous asseoir lentement sur le lit, attendre que les vaisseaux de la tête s'habituent à une nouvelle position, puis remonter lentement à leurs pieds.
  • Mangez bien. S'il n'y a pas de contre-indications médicales, vous devez augmenter légèrement la quantité de chlorure de sodium et de liquide dans l'alimentation.
  • Ne buvez pas d'alcool. Les boissons alcoolisées ont un effet vasodilatateur et réduisent le flux sanguin vers le cerveau.
  • Activité physique régulière. Les exercices de base devraient être pour les hanches et les jambes.
  • Promenades en plein air.
  • Prévention des pentes abruptes. Si vous devez soulever une chose qui est tombée au sol, vous ne devez pas vous pencher, vous devez vous accroupir lentement et vous lever lentement.
  • Dormez avec le torse supérieur surélevé (utilisez des oreillers ou inclinez le lit).
  • A manger en petites portions. Souvent, une nourriture abondante provoque un flux important de sang vers l'estomac et provoque une attaque orthostatique. Il est recommandé de manger souvent, mais peu à peu.

Avec l'hypotension orthostatique due à une chute de la pression artérielle, le flux sanguin vers le cœur et le cerveau est perturbé pendant une courte période. Une ischémie fréquente à court terme du myocarde et du tissu cérébral provoque des dysfonctionnements organiques. Pour éviter de graves complications, l'orthostase doit être traitée en temps opportun.

Reconnaissance des maladies

Le diagnostic d'hypotension posturale est basé sur la mesure de la pression artérielle dans deux poses: couché et debout. Il existe plusieurs façons de procéder.

La première méthode (méthode de la charge active) est que le patient d'une position couchée bascule brusquement en position assise. Si le patient a une prédisposition à l'hypotension, la pression dans la deuxième position sera nettement inférieure à la pression dans la première.

La deuxième méthode de diagnostic (charge passive) implique la localisation du patient sur un support spécialisé qui tourne. Lorsqu'un patient est transféré d'une position couchée à une position verticale, ses muscles et ses muscles restent au ralenti.

Au cours de ces tests orthostatiques, en plus des indicateurs de pression artérielle, une attention est également portée au pouls du patient et au bien-être général. Si le rythme cardiaque du patient devient plus fréquent, il pâlit et d'autres signes d'évanouissement sont observés, puis une hypotension orthostatique est diagnostiquée.

Pour poser un diagnostic correct, il sera conseillé au patient de faire un test sanguin. Quels indicateurs faut-il considérer dans ce cas?

Tout d'abord, un test sanguin biochimique révélera une anémie ou une hypoglycémie (faible taux d'hémoglobine ou de glucose). De plus, grâce aux tests sanguins, vous pouvez vérifier les indicateurs de sodium, de créatine et de potassium, ainsi que la présence dans le sang d'hormones qui reflètent l'état de la glande thyroïde.

D'autres méthodes efficaces pour diagnostiquer la maladie peuvent être un électrocardiogramme, une surveillance Holter, un test de stress, un test d'inclinaison et autres.

En fonction des résultats obtenus et en raison d'un examen détaillé du patient, le médecin traitant établira un diagnostic. Qu'est-ce que ça peut être?

Nous traitons le problème de l'hypotension orthostatique

Il s'agit de la manifestation la plus fréquente et la plus désagréable de dommages au système nerveux autonome. Une hypotension orthostatique est diagnostiquée si, lorsque le patient passe d'une position couchée à une position debout, la pression systolique diminue d'au moins 20 mm RT. Art. ou diastolique - pas moins de 10 mm RT. Art. et ne récupère pas pendant au moins 3 minutes.

C'est la durée de la période d'hypotension artérielle qui permet de distinguer une lésion du système nerveux autonome d'une diminution de la sensibilité des barorécepteurs, caractéristique des personnes âgées.

En cas d'hypotension orthostatique, d'obscurcissement des yeux ou de vision trouble, étourdissements, transpiration, perte d'audition, pâleur, faiblesse. Si la pression artérielle chute tellement que le flux sanguin cérébral diminue et que le métabolisme des neurones est perturbé, un évanouissement se produit.

Autres manifestations d'une violation du baroréflexe - augmentation de la pression artérielle en position couchée, absence de changements orthostatiques de la fréquence cardiaque, hypotension postprandiale.

Tout d'abord, la syncope cardiogénique et d'autres conditions qui ne sont pas causées par une hypotension orthostatique sont exclues, puis les conditions jetables. Le plus important d'entre eux est un effet secondaire des médicaments.

Il est nécessaire de connaître en détail les médicaments que le patient prend, et tout d'abord:

  • diurétiques
  • antihypertenseurs,
  • antidépresseurs
  • phénothiazines,
  • l'insuline,
  • les barbituriques
  • bêta-bloquants,
  • les antagonistes du calcium, ainsi que l'alcool et les drogues.

Bien qu'ils puissent eux-mêmes provoquer des troubles autonomes, il est important de se rappeler qu'une augmentation de la réaction aux médicaments peut être le premier signe de dommages au système nerveux autonome.

Vous devez également vous renseigner sur toutes les maladies existantes et passées - parfois, cela aide à déterminer la cause des troubles autonomes (par exemple, le diabète sucré ou la maladie de Parkinson). Il convient de noter le lien entre les troubles autonomes et l'apport alimentaire (lors de la redistribution du flux sanguin en faveur du tube digestif) et l'éveil (lorsqu'il y a une diminution relative des BCC).

L'examen neurologique comprend l'évaluation de l'état mental pour exclure les maladies dégénératives du système nerveux central, l'examen des nerfs crâniens (avec paralysie supranucléaire progressive, parésie du regard baissé), la sphère motrice pour exclure la maladie de Parkinson et le parkinsonisme et la sensibilité pour exclure les polyneuropathies.

Avec un diagnostic peu clair, l'examen est répété plusieurs fois à de grands intervalles - cela vous permet d'identifier la dynamique du trouble. Parfois, des tests végétatifs sont effectués - ils aident à identifier les troubles asymptomatiques, à évaluer la gravité des violations et à contrôler l'efficacité du traitement.

Intéressant sur l'hypotension orthostatique

L'hypotension orthostatique est une diminution de la pression artérielle (systolique et diastolique) lors du passage de l'horizontale à la verticale au cours des 3 premières minutes. L'hypotension orthostatique n'est pas une maladie indépendante, mais représente une violation de la régulation de la pression artérielle, pour diverses raisons.

La base du développement de cette pathologie est:

  • apport insuffisant d'oxygène au cerveau;
  • le retard dans la réaction du muscle cardiaque lors de la transition de l'horizontale à la verticale. À ce stade, la pression peut chuter fortement.

Les principaux symptômes de l'hypotension orthostatique sont:

  • faiblesse, vertiges et maux de tête, vision trouble;
  • état d'évanouissement;
  • évanouissement (peut être léger et profond). Un évanouissement profond peut s'accompagner d'une transpiration accrue, d'une miction involontaire et de convulsions.

Le diagnostic de cette maladie comprend:

  • analyse des plaintes des patients et collecte des antécédents médicaux;
  • collection d'histoire familiale;
  • mesure de la pression artérielle en position couchée et en position debout;
  • écouter le cœur (des souffles cardiaques sont détectés);
  • analyse sanguine générale;
  • chimie sanguine;
  • détermination du niveau d'hormones dans le sang;
  • Surveillance Holter de l'activité musculaire cardiaque;
  • effectuer un test orthostatique;
  • électrocardiographie;
  • test vagal.

On distingue les formes suivantes d'hypotension orthostatique:

  • Syndrome de Shay-Drager. Cette forme d'hypotension orthostatique est associée à un manque de facteur dans le sang, qui a un effet spasmodique sur les vaisseaux.
  • Hypotension orthostatique idiopathique. La cause de cette forme de la maladie est inconnue.
  • Hypotension orthostatique causée par la prise de certains médicaments (diurétiques, nitro-médicaments, antagonistes du calcium, inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine).
  • Hypovolémie subaiguë - une diminution de la quantité de sang circulant dans le corps.
  • Une hypovolémie aiguë sévère est une diminution marquée de la quantité de sang en circulation.
  • Troubles neurologiques avec lésions du système nerveux autonome.
  • Hypotension orthostatique due à un alitement prolongé. Dans ce cas, l'hypotension est causée par une diminution du tonus vasculaire et du taux de réponse.

Si vous présentez des symptômes d'hypotension orthostatique, il est recommandé de consulter un neurologue.

La stratégie de traitement de l'hypotension orthostatique dépend principalement de la cause de la maladie. En règle générale, le traitement comprend:

  1. retrait des médicaments pouvant entraîner une maladie;
  2. exécution d'exercices physiques modérés (sélectionnés par le médecin en fonction de l'état du patient);
  3. augmentation de la consommation de sel de table (déconseillé aux personnes âgées et aux patients atteints de maladies du système cardiovasculaire);
  4. Sortie lente et progressive du lit. Cette recommandation est particulièrement nécessaire pour les femmes âgées et enceintes.
  5. Dans le cas où la maladie se présente sous une forme chronique, le patient se voit prescrire les médicaments suivants: adaptogènes, médicaments adrénergiques, minéralocorticoïdes, anti-inflammatoires non stéroïdiens, bêta-bloquants.

Avec l'hypotension orthostatique, les complications suivantes peuvent se développer:

  • évanouissement léger et profond, lourd de blessures lors de chutes;
  • un accident vasculaire cérébral qui peut se développer en raison de fluctuations de la pression artérielle;
  • dommages au système nerveux central (en particulier au cerveau).

Thérapie médicamenteuse

Si le stade de la maladie a une forme aiguë et chronique, on ne peut pas se passer d'un traitement médical spécialisé. Comment traiter l'hypotension orthostatique progressive?

Voici les médicaments les plus courants: «Fludrocortisone» (augmente la quantité de liquide dans le système circulatoire), «Midodrin» (empêche l'expansion des vaisseaux sanguins), «Droxidop» (utilisé pour les maladies concomitantes - maladie de Parkinson).

Lors de la prescription d'un traitement médicamenteux, plusieurs domaines principaux de traitement de l'hypertension orthostatique peuvent être distingués. It:

  1. Médicaments adrénergiques (avec effet de vasoconstriction). Ils aideront à normaliser la pression, malgré le changement de position corporelle.
  2. Agents adaptogènes qui améliorent le fonctionnement des systèmes circulatoire et respiratoire.
  3. Médicaments minéralocorticoïdes qui piègent les ions sodium dans le sang, régulent les spasmes des vaisseaux sanguins et aident à prévenir une baisse de la pression artérielle.
  4. Anti-inflammatoires non stéroïdiens qui ont un effet antispasmodique.
  5. Médicaments bloquants bêta-adrénergiques qui affectent positivement le système nerveux en général et la régulation de la pression en particulier.

Cependant, l'utilisation de ces groupes pharmacologiques n'est pas toujours possible. Si la grossesse ou l'adolescence deviennent la cause de l'hypotension orthostatique, le traitement médicamenteux n'est pratiquement pas utilisé, mais la méthode d'attente est choisie.

L'hypotension orthostatique répond généralement bien au traitement homéopathique. Cependant, si le processus pathologique a acquis une forme chronique et est souvent répété, le médecin recommandera une thérapie complexe, qui comprend un groupe de médicaments. Voici une liste des médicaments pour traiter la pathologie:

  • les cortisones (Cortef, Coril);
  • Agonistes A-adrénergiques (médamine, gutron, midodrine, méfentermine, mésatone, norépinéphrine);
  • Vasopressine et ses analogues (Remestil, Nativa, Vasomirin, Adiuretin, Emosint);
  • des inhibiteurs de la cholinestérase (Yasnal, Alzepil, Exelon, Nivalin, Reminyl, Galantamine);
  • érythropoïétine (Recormon, Epostim, Erythrostim).

Tous les médicaments ont une composition chimique complexe, ainsi que de nombreuses contre-indications. Compte tenu de ce point, ne vous auto-méditez pas! Vous devez faire confiance au médecin. Le spécialiste choisira un bon schéma thérapeutique, car il tient compte du degré de la maladie et des caractéristiques individuelles du patient.

Médecine traditionnelle pour la maladie

Au stade initial de la maladie, il est recommandé d'utiliser les anciennes méthodes de «grand-mère» qui aideront à restaurer le bien-être. La guérison des herbes aidera bien dans ce domaine:

  • Schisandra;
  • Rhodiola Rosea;
  • ginseng;
  • tatarnik;
  • immortelle.

Sur la base de ces herbes, une décoction médicinale est préparée. Pour le préparer, vous pouvez prendre plusieurs herbes ou une seule. Matières premières sèches (1 cuillère à soupe L.) Versez de l'eau bouillante (250 ml) et insistez pendant une heure. Après cela, filtrez et prenez trois fois par jour.

Si vous préférez un traitement avec des remèdes populaires, vous pouvez utiliser des teintures et des décoctions de telles herbes: racine de ginseng, Schisandra chinensis, Eleutherococcus, tatarnik, immortelle, racine dorée, etc. Produire et utiliser ces composants végétaux conformément aux instructions de la pharmacie et après consultation avec le médecin traitant.

Comment la régulation de la pression artérielle est-elle perturbée

L'hypotension orthostatique nom de «orthostase», ce qui signifie la position verticale du corps. Il se manifeste par le sang qui se précipite vers la partie inférieure du corps, après un changement rapide de la position horizontale et verticale du corps. Avec ce syndrome, pendant une courte période de temps, le cerveau ne reçoit pas une quantité suffisante d'oxygène avec le sang. Pour cette raison, une personne se sent étourdie, dans les cas graves, une perte de conscience se produit.

Le symptôme de l'hypotension orthostatique accompagne l'hypotension secondaire. En règle générale, la véritable cause de la maladie peut être établie à l'aide du test Shellong. Les facteurs provoquant une violation qui se produit lorsque la position du corps passe de l'horizontale à la verticale comprennent:

  • épuisement sévère;
  • stress et excitation constants;
  • état dépressif;
  • manger trop de viande;
  • l'abus d'alcool;
  • boire fréquemment du jus d'aronia, qui se caractérise par sa capacité à réduire la pression;
  • transporter la lourdeur dans un sac à dos avec des sangles qui comprime fortement la carotte>

Dans un état normal, les centres du cerveau, l'immunité et le système endocrinien sont responsables de l'adaptation du corps à un changement de position corporelle. Les pannes dans au moins une liaison seront compensées par la charge sur 2 autres.

Avec une forte augmentation de l'horizontale à la verticale, l'apport sanguin au cerveau et au cœur est perturbé. Par réflexe, le corps s'occupe d'abord de cela, donc il essaie immédiatement de normaliser la situation, en relation avec laquelle il se développe:

  • rétrécissement de la lumière des artères;
  • augmentation du tonus des veines et de leurs valves pour retenir le sang dans le haut du corps;
  • fermeture des écluses entre les navires;
  • la production d'hormones qui déclenchent le vasospasme.

Premiers soins pour les crises d'hypotension

Quels premiers soins devraient être prodigués à ceux qui présentent des symptômes d'effondrement orthostatique? Voici un algorithme d'action conditionnelle:

  1. Tout d'abord, il est nécessaire de placer le patient en position horizontale, en soulevant légèrement ses jambes.
  2. Fournir au patient une méthode pour respirer librement (aérer la pièce, desserrer les vêtements).
  3. Si le patient s'évanouit, il est nécessaire de le couvrir d'une couverture ou de mettre un coussin chauffant à côté de lui pour le réchauffer.
  4. Frottez les membres supérieurs avec une serviette humide, saupoudrez d'eau froide sur le visage.
  5. Une fois que le patient a repris ses esprits, vous devez le boire avec du thé ou du café chaud (avec l'ajout de deux ou trois cuillères à soupe de sucre).
  6. Si l'évanouissement se prolonge, vous devez appeler une ambulance.

Dans une situation critique, il est important de se rappeler qu'en cas d'attaque d'hypotension orthostatique, il est strictement interdit d'utiliser des médicaments pharmacologiques tels que les antispasmodiques, les antihypertenseurs et les vasodilatateurs.

Conséquences graves de la maladie

L'hypotension orthostatique est une maladie grave qui peut finalement entraîner une ischémie et un accident vasculaire cérébral, une perte de mémoire et une altération des performances mentales. De plus, l'effondrement orthostatique peut provoquer divers types de blessures et de dommages (dus à des chutes soudaines d'évanouissement). Il est possible d'éviter de telles conséquences et complications désagréables.

Pour cela, les mesures préventives nécessaires doivent être prises, un médecin doit être consulté à temps et ses instructions et schémas thérapeutiques doivent être suivis à la lettre. Et puis, abaisser la pression artérielle, aussi forte et soudaine qu'elle puisse être, ne vous prendra pas par surprise et n'aura pas d'impact critique sur votre bien-être et votre mode de vie habituel.

La principale complication de l'hypotension orthostatique est l'évanouissement. Elle peut être de gravité variable:

  • poumons - accompagnés de nausées, pâleur de la peau et faiblesse;
  • la transpiration profonde augmente, des convulsions et un écoulement involontaire d'urine se développent.

Les complications du syndrome comprennent:

  • blessures résultant d'une chute brutale inattendue;
  • un accident vasculaire cérébral - une violation aiguë de l'apport sanguin au cerveau s'accompagne d'un traumatisme aux tissus et d'un dysfonctionnement, la condition est souvent observée avec des sauts de pression artérielle;
  • des dommages au système nerveux central, généralement au cerveau.

Les attaques fréquentes d'hypotension orthostatique provoquent les conditions dangereuses suivantes:

  • grave privation d'oxygène du cerveau;
  • aggravation de l'évolution des maladies neurologiques concomitantes;
  • la démence est une violation dangereuse de l'intellect, caractérisée par une détérioration de la mémoire, de l'attention et de l'activité cognitive.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Peut-être voulez-vous connaître le nouveau médicament - Cardiol, qui normalise parfaitement la pression artérielle. Cardiol les capsules sont un excellent outil pour la prévention de nombreuses maladies cardiaques, car elles contiennent des composants uniques. Ce médicament est supérieur dans ses propriétés thérapeutiques à ces médicaments: Cardiline, Recardio, Detonic. Si vous souhaitez des informations détaillées sur Cardiol, Aller à la site web du fabricantVous y trouverez des réponses aux questions liées à l'utilisation de ce médicament, les avis des clients et les médecins. Vous pouvez également découvrir Cardiol capsules dans votre pays et les conditions de livraison. Certaines personnes parviennent à obtenir une remise de 50% sur l'achat de ce médicament (comment faire et acheter des pilules pour le traitement de l'hypertension pour 39 euros est écrit sur le site officiel du fabricant.)Cardiol capsules pour coeur
Tatyana Jakowenko

Rédacteur en chef du Detonic magazine en ligne, cardiologue Yakovenko-Plahotnaya Tatyana. Auteur de plus de 950 articles scientifiques, y compris dans des revues médicales étrangères. Il travaille comme cardiologue dans un hôpital clinique depuis plus de 12 ans. Il possède des méthodes modernes de diagnostic et de traitement des maladies cardiovasculaires et les met en œuvre dans ses activités professionnelles. Par exemple, il utilise des méthodes de réanimation du cœur, le décodage de l'ECG, des tests fonctionnels, l'ergométrie cyclique et connaît très bien l'échocardiographie.

Depuis 10 ans, elle participe activement à de nombreux colloques et ateliers médicaux pour les médecins - familles, thérapeutes et cardiologues. Il a de nombreuses publications sur un mode de vie sain, le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques et vasculaires.

Il surveille régulièrement les nouvelles publications des revues européennes et américaines de cardiologie, rédige des articles scientifiques, prépare des rapports lors de conférences scientifiques et participe à des congrès européens de cardiologie.

Detonic