Symptômes de micro-infarctus premiers signes chez les hommes

Après une crise cardiaque, quelle que soit la zone de la zone «morte», le patient doit observer une paix absolue, physique et émotionnelle. Il est également recommandé de respecter le régime prescrit. A mené un traitement médicamenteux approprié. Si nécessaire et en l'absence de contre-indications graves, un traitement chirurgical est effectué. Tout d'abord, le patient est sous surveillance étroite dans un hôpital, puis continue le cours de traitement à domicile.

Le traitement médicamenteux comprend:

  • anesthésie (stupéfiants);
  • correction de la pression artérielle (médicaments hypotenseurs);
  • stabilisation du rythme cardiaque (antiarythmiques);
  • prévention des caillots sanguins (agents antiplaquettaires);
  • la lutte contre l'athérosclérose (statines);
  • dissolution de caillots sanguins déjà formés (médicaments antiplaquettaires);
  • amélioration de la perméabilité des vaisseaux coronaires (vasodilatateurs).
  • installation d'un stent dans le vaisseau coronaire;
  • pontage de l'artère cardiaque.

Que faire à la maison? La toute première aide en cas de suspicion de crise cardiaque comprend les étapes suivantes:

  • assurer la paix;
  • créer des conditions pour la circulation de l'air;
  • appel d'ambulance;
  • un comprimé de nitroglycérine (pas pour l'hypotension!) et d'aspirine;
  • contrôle de la pression artérielle.

Plus récemment, mes collègues et moi avons considéré le micro-infarctus comme une maladie qui survient principalement chez les hommes et les personnes âgées. Mais comme le montrent les statistiques et les observations personnelles, elles sont de plus en plus enregistrées chez les femmes et les personnes de moins de 40 ans.

Les signes avant-coureurs d'une attaque apparaissent après un surmenage physique ou psycho-émotionnel et, dans certains cas, ressemblent à des rhumes:

  • la faiblesse;
  • douleurs dans le corps;
  • augmentation de la température;
  • sensation de pincement derrière le sternum.

Ensuite, les symptômes suivants se développent:

  • douleur dans le côté gauche de la poitrine avec rayonnement vers la mâchoire, le dos, sous l'omoplate;
  • triangle nasolabial bleu;
  • dyspnée;
  • vertige, évanouissement;
  • palpitations cardiaques.
Peut-être voulez-vous connaître le nouveau médicament - Cardiol, qui normalise parfaitement la pression artérielle. Cardiol les capsules sont un excellent outil pour la prévention de nombreuses maladies cardiaques, car elles contiennent des composants uniques. Ce médicament est supérieur dans ses propriétés thérapeutiques à ces médicaments: Cardiline, Recardio, Detonic. Si vous souhaitez des informations détaillées sur Cardiol, Aller à la site web du fabricantVous y trouverez des réponses aux questions liées à l'utilisation de ce médicament, les avis des clients et les médecins. Vous pouvez également découvrir Cardiol capsules dans votre pays et les conditions de livraison. Certaines personnes parviennent à obtenir une remise de 50% sur l'achat de ce médicament (comment faire et acheter des pilules pour le traitement de l'hypertension pour 39 euros est écrit sur le site officiel du fabricant.)Cardiol capsules pour coeur

Manifestations chez les hommes

Les signes d'un micro-infarctus chez les hommes sont plus prononcés: il y a une forte douleur dans la poitrine, il y a une sensation de pression ou un corps étranger. Par conséquent, ils recherchent souvent une aide qualifiée.

Lors du diagnostic, je fais toujours attention à l'apparence du patient. Dans la nécrose aiguë est observée:

  • bleu dans les lèvres;
  • augmentation de la température;
  • faible pulsation sur les poignets;
  • refroidissement des membres;
  • transpiration importante.

Parfois, les patients ne parlent que d'un seul symptôme - une vive douleur au cœur, qui passe ensuite. Un parcours indolore pour les hommes n'est pas caractéristique.

Femmes

Chez les femmes, les signes d'une crise cardiaque sont faibles, ils doivent particulièrement écouter attentivement les moindres écarts de la condition. En 2 à 4 semaines, les précurseurs d'un micro-infarctus apparaissent:

  • extrémités froides dues à une altération de la circulation sanguine microcirculatoire;
  • l'apparition d'un œdème sur les jambes et les bras;
  • envie fréquente d'uriner;
  • crampes dans les bronches;
  • douleur à l'estomac et sensation de satiété;
  • nausées non alimentaires.

Conseils d'un spécialiste

Il est très important de reconnaître un petit infarctus focal à temps. Il est nécessaire de prendre immédiatement des mesures d'urgence et d'appeler un médecin s'il y a de tels signes:

  • panique, peur de la mort;
  • la peau est froide et moite de sueur;
  • douleur thoracique à gauche, donne sous l'omoplate, dans le dos, la mâchoire, la moitié de la tête;
  • le pouls est mal ressenti ou non détecté;
  • le triangle nasolabial devient bleu.

Vous devez également savoir que parfois (en particulier chez les patients diabétiques et les personnes âgées), une crise cardiaque à petite focale se produit sans symptômes ou se manifeste sous la forme de crises d'asthme, de douleurs abdominales et de troubles du rythme. Mais n'importe quelle forme peut entrer dans un grand infarctus focal ou transmural, par conséquent, nécessite une aide qualifiée urgente.

L'assistance pour la microinfarction ne doit être effectuée que dans le service de cardiologie de l'hôpital. La tâche de mes collègues est d'arrêter le syndrome douloureux, de localiser le foyer de la nécrose et de prendre des mesures pour que le cœur puisse fonctionner dans le mode précédent.

Pour le traitement, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  • les anticoagulants;
  • neuroleptanalgésie ou analgésiques narcotiques;
  • mélange polarisant, compte-gouttes avec une solution de glucose et de sels;
  • bêta-bloquants;
  • médicaments antiarythmiques;
  • nitrates prolongés.

Il est recommandé au patient d'observer le repos au lit, un régime à l'exception du sel et des aliments gras. Après la sortie, une réadaptation physique, mentale et sociale est souhaitable. Si l'activité professionnelle du patient est associée à une surcharge constante, il est envoyé à une commission pour être transféré vers un travail plus facile.

Les signes de cette maladie sont très similaires aux symptômes d'autres affections coronariennes aiguës (angor instable, infarctus du myocarde formant Q), par conséquent, selon le tableau clinique, ces maladies ne peuvent pas être immédiatement différenciées.

Au tout début du processus, ils sont combinés dans le concept de «syndrome coronarien aigu». En fonction de l'évolution des événements, une nécrose tissulaire se produira, quelle sera sa taille et un diagnostic final sera établi.

Les symptômes et les premiers signes d'un micro-infarctus chez les hommes et les femmes sont similaires. La différence réside dans l'âge auquel la maladie survient souvent.

Les symptômes permettant de suspecter un micro-infarctus sont les mêmes pour les hommes et les femmes:

  • douleur, pression, oppression ou brûlure derrière le sternum, ne passant pas après avoir pris 3 comprimés de nitroglycérine, pris à des intervalles de 5 minutes chacun;
  • douleur irradiant à l'épaule, à la clavicule, au haut de l'abdomen, au dos, au cou, à la mâchoire;
  • nausées ou vomissements
  • essoufflement soudain, sensation de manque d'air;
  • transpiration sévère soudaine et faiblesse sévère;
  • étourdissements ou perte de conscience;
  • sentiment d'anxiété, peur pour votre vie.

La douleur ou l'inconfort dans la poitrine qui ne disparaît pas après la prise de nitroglycérine est le signe le plus fréquent d'un micro-infarctus. Cependant, cela n'est pas du tout observé. Certains patients ne ressentent aucun signe désagréable particulier et ne remarquent pas la maladie. Ceci est plus fréquent chez les femmes, les personnes âgées et les diabétiques.

Par exemple, une femme atteinte de diabète à l'âge de 65 ans peut souffrir de plusieurs crises cardiaques «sur ses jambes», qui ensemble peuvent affaiblir considérablement la contractilité de son muscle cardiaque et provoquer une insuffisance cardiaque.

Les objectifs urgents du traitement sont d'éliminer la douleur, d'améliorer la circulation sanguine et la fonction cardiaque. Objectifs à long terme du traitement d'un micro-infarctus: prévenir les complications, gérer les facteurs de risque, réduire la probabilité de crises cardiaques répétées. Une combinaison de médicaments et de procédures chirurgicales est utilisée pour atteindre ces objectifs.

Selon l'état du patient, les médicaments pour une thérapie d'urgence et / ou à long terme peuvent inclure:

  • thrombolytiques, dissolvant un caillot obstruant une artère;
  • des analgésiques, y compris des stupéfiants, pour soulager la douleur;
  • nitroglycérine, élargissant temporairement les artères coronaires;
  • médicaments antiplaquettaires pour prévenir les caillots sanguins à l'avenir;
  • les bêta-bloquants qui ralentissent le pouls, réduisent la pression et le stress sur le cœur;
  • Inhibiteurs de l'ECA qui améliorent la circulation sanguine;
  • bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine qui contrôlent la pression artérielle;
  • des statines qui abaissent le cholestérol sanguin et stabilisent les plaques athérosclérotiques.

Avec la faisabilité technique, une angioplastie peut être réalisée, au cours de laquelle un tube mince, un stent, est inséré dans l'artère coronaire affectée. Si le patient a subi de nombreux micro-infarctus et a constamment des crises d'angine de poitrine, il peut lui être proposé un pontage coronarien.

La violation du flux sanguin à travers les vaisseaux alimentant le muscle cardiaque conduit à une privation d'oxygène des cellules myocardiques avec leur destruction ultérieure.

Selon la taille de l'artère affectée, les zones de lésions cardiaques peuvent avoir des profondeurs différentes et la capacité de récupération.

Une petite zone d'ischémie s'accompagne de la formation d'un petit foyer ou micro-infarctus. La maladie est plus fréquente chez les hommes.

Un caillot de sang dans l'artère coronaire est la cause du micro-infarctus

Dans la dernière classification des maladies, le concept de «micro-infarctus» est absent. Habituellement, cette forme de pathologie est appelée infarctus sous-endocardique aigu. Cette maladie n'est pas accompagnée d'une nécrose de toute l'épaisseur du muscle cardiaque, mais seulement d'une petite partie de celui-ci, située sous la surface interne.

À l'avenir, ces dommages se transforment en un foyer peu profond de nécrose. Dans le même temps, sur l'ECG, il n'y a aucun signe caractéristique de décomposition du tissu cardiaque sur toute la profondeur - l'onde Q. Par conséquent, une telle crise cardiaque est également appelée «sans formation de Q» ou «sans onde Q».

Les signes d'un micro-infarctus transféré sur l'ECG sont souvent absents

Avec un traitement approprié, un petit foyer ou micro-infarctus est entouré de tissu cardiaque normal. Les cellules endommagées réparent ou réduisent simplement leur activité. Sur l'ECG, les signes d'un micro-infarctus transféré sont souvent absents.

Parfois, les patients sont informés qu'ils ont subi un infarctus du myocarde, alors qu'en fait la base morphologique de la maladie, c'est-à-dire la destruction et la mort des cellules, ne s'est pas produite.

Dans ce cas, le patient avait un syndrome coronarien aigu, qui n'a pas conduit au développement d'une crise cardiaque, mais n'a provoqué qu'une angine de poitrine instable.

Avant de mener des études spéciales, principalement pour déterminer les marqueurs de la nécrose, on ne peut pas dire si le patient aura une crise cardiaque, ou si tout se terminera avec succès, uniquement avec une crise prolongée de douleur ischémique.

La microinfarction chez l'homme est une maladie grave. Malgré la petite taille de la lésion et la réversibilité potentielle du processus, au début de son développement, elle peut affecter les zones les plus importantes du muscle cardiaque et entraîner des complications. Tout d'abord, ce sont des perturbations du rythme. Par conséquent, si vous ressentez une douleur thoracique intense et / ou prolongée, vous devez appeler d'urgence une ambulance.

Les premiers symptômes de la pathologie

Une petite lésion focale des cellules myocardiques avec nécrose subséquente se produit à la suite de:

  • chevauchement incomplet de la lumière du vaisseau;
  • la présence de voies de circulation sanguine collatérales;
  • obstruction complète des petites artères.

Tous ces facteurs conduisent à des changements inexprimés, qui entraînent rarement des complications. Mais avec une attaque répétée ou une perméabilité altérée de plusieurs vaisseaux de petit calibre à la fois, la pathologie peut entrer dans un processus à grande focale avec des symptômes et des conséquences graves.

Immédiatement avec l'apparition d'un micro-infarctus chez les hommes, les premiers symptômes de la maladie indiquent des symptômes pseudo-grippaux (et donc souvent une personne ne va pas chez le médecin):

  • sensation de fatigue et diminution des performances;
  • faiblesse musculaire;
  • température corporelle 37,5–38 degrés;
  • douleurs dans le corps;
  • inconfort dans la poitrine.

La principale différence avec laquelle vous pouvez distinguer indépendamment la grippe d'un micro-infarctus est l'absence de toux et de respiration sifflante dans les poumons. Cependant, les fumeurs se caractérisent par une bronchite chronique, ce qui rend le diagnostic d'un micro-infarctus encore plus difficile sans consulter un médecin. Si le foyer de dommages au tissu cardiaque est très petit, les manifestations de la maladie sur ces signes sont limitées.

Tous ces symptômes surviennent en raison de troubles circulatoires et de stress pour le corps causés par une perturbation soudaine du cœur. Étant donné que ces signes peuvent être facilement confondus avec les manifestations d'une maladie respiratoire, il est préférable de contacter immédiatement un thérapeute qui orientera le patient vers un cardiologue si nécessaire.

Causes de micro-infarctus chez les hommes

Il n'y a pas de différence clairement définie entre les facteurs qui provoquent une crise cardiaque focale étendue et petite. L'ischémie commence en raison de l'athérosclérose, qui se transforme ensuite en thrombose des artères coronaires. Un caillot de sang qui s'est installé à l'intérieur de l'artère coronaire est la principale raison d'une nouvelle attaque d'une crise cardiaque causée par une carence en sang et en oxygène du muscle cardiaque.

En outre, les causes des mini-crises cardiaques peuvent être:

  • changements locaux dans le système vasculaire;
  • hypertension artérielle;
  • diabète;
  • augmentation du stress psychologique et physique, nécessitant un apport plus important d'oxygène au cœur;
  • dépendance;
  • spasmes dans l'artère coronaire (peuvent survenir après une frayeur, des sensations fortes, etc.).

Les statistiques ne sont pas en faveur des hommes qui ont des attaques de micro-infarctus se produisent beaucoup plus souvent que les femmes. Les femmes se caractérisent par une manifestation de la vieillesse, car la maladie se développe principalement en raison de changements hormonaux et du début de la ménopause. Les hormones protègent pendant longtemps le corps féminin des attaques, car à un jeune âge, la probabilité d'un micro-infarctus est négligeable.

Il existe trois principales causes de déséquilibre:

  1. Les besoins myocardiques en oxygène et en glucose dépassent la capacité des vaisseaux sanguins du cœur à fournir du sang.
  2. Athérosclérose des artères coronaires.
  3. Spasme des vaisseaux cardiaques.

L'augmentation de la consommation d'oxygène myocardique se développe avec:

  • fièvre;
  • perturbation du rythme cardiaque, qui s'accompagne d'une augmentation du nombre de contractions cardiaques;
  • crise hypertensive compliquée;
  • l'hyperthyroïdie;
  • sténose aortique;
  • insuffisance cardiaque chronique;
  • cardiomyopathie obstructive;
  • shunt artérioveineux;
  • l'utilisation de cocaïne, d'amphétamines.

Une diminution de la capacité des vaisseaux coronaires à fournir du sang se développe à la suite de: anémie, hypoxie, hypotension.

Les facteurs de risque de développer un micro-infarctus comprennent (1):

  • âge supérieur à 55 ans (hommes), 65 ans (femmes);
  • sexe masculin;
  • infarctus du myocarde;
  • hypertension;
  • fumeur;
  • diabète;
  • troubles du métabolisme lipidique;
  • prédisposition héréditaire aux maladies cardiovasculaires précoces;
  • mode de vie passif;
  • excès de poids;
  • processus inflammatoires (psoriasis, arthrite);
  • stress constant, dépression;
  • maladie rénale chronique;
  • apnée obstructive.

L'infarctus du myocarde est plus souvent observé chez les hommes de 40 à 60 ans. L'incidence chez les femmes de 40 à 50 ans est plus faible, mais après 50 ans, elle devient la même. Au cours des dernières décennies, il y a eu une tendance à développer un mini-infarctus chez les patients plus jeunes. La micro-infarctus se produit dans le contexte d'une ischémie ou d'une altération de la circulation sanguine locale.

Les principales raisons sont les suivantes: infarctus du myocarde antérieur, angine de poitrine, cholestérol sanguin élevé et lésions athérosclérotiques des vaisseaux sanguins, diabète sucré, hypertension artérielle, stress physique et / ou mental excessif, mauvaise alimentation, surcharge pondérale, mauvaises habitudes, inactivité physique. les facteurs de risque de développement de la maladie émettent une irritabilité, une anxiété, une exposition au stress accrues, une prédisposition génétique.

La micro-infarctus, similaire à une crise cardiaque, est une conséquence des lésions vasculaires par dépôts athérosclérotiques. Tout d'abord, les dommages se reflètent dans les vaisseaux coronaires et coronariens, qui assurent la circulation cardiaque. Une plaque se forme dans la membrane du vaisseau, qui peut se détacher, obstruer le vaisseau et endommager la zone du cœur dont il est responsable de l'approvisionnement en sang.

La cause peut être des changements morphologiques et fonctionnels dans le vaisseau lui-même, des troubles métaboliques, en particulier, tels que l'hypercholestérolémie et le diabète sucré. L'adhésion et l'agrégation accrues du lien plaquettaire dans les cellules sanguines, l'hypertension artérielle peuvent provoquer la maladie. Également abus d'alcool, tabagisme, dur labeur physique, stress mental prolongé.

Les personnes à risque d'ischémie ou présentant cette pathologie dans les antécédents familiaux sont à risque. Le risque augmente avec l'athérosclérose, les troubles hémorragiques, les maladies concomitantes. Trouble métabolique, notamment l'obésité, le diabète sucré a un effet négatif sur l'état du muscle cardiaque. Avec une pression artérielle élevée, un taux de cholestérol élevé dans le sang, le risque de maladie augmente considérablement.

Si une personne a eu une crise cardiaque, le risque de rechute et d'une crise cardiaque massive augmente considérablement. Les personnes ayant un seuil de douleur faible, les personnes ayant une dépendance à l'alcool et aux drogues (pharmaceutiques), les personnes atteintes de diabète, les anciens combattants, les boxeurs risquent de manquer une crise cardiaque. Toutes ces catégories de personnes ont un seuil de douleur bas.

Si le système nerveux est affecté ou s'il y a des troubles mentaux, une personne peut également ne pas remarquer de micro-infarctus. La pathogenèse est basée sur des troubles fonctionnels de la circulation sanguine dans le corps. Le processus commence par une ischémie prolongée, puis la lumière de l'artère cardiaque devient excessivement étroite. Des lésions nécrotiques se développent. Les tissus subissent des changements majeurs de nature irréversible. Progressivement, les cellules meurent. En conséquence, du tissu cicatriciel se forme sur le site des dommages.

La microinfarction chez l'homme se développe à un âge plus jeune que chez la femme. Cela est dû au grand nombre de causes et de facteurs de risque de la maladie chez les hommes. L'identification et la correction en temps opportun de ces conditions réduisent la probabilité d'une crise cardiaque.

La cause immédiate du micro-infarctus est un blocage d'une artère cardiaque par un thrombus. Un tel caillot de sang se forme au site d'une plaque athérosclérotique endommagée. Sa base est les lipoprotéines de basse densité (LDL), ou «mauvais cholestérol».

Le «mauvais» cholestérol se dépose sur les parois des vaisseaux sanguins, rétrécissant la lumière

Conditions pour la formation de la plaque athérosclérotique et ses dommages:

  • des niveaux élevés de LDL et / ou de triglycérides dans le sang;
  • l'utilisation de graisses saturées contenues dans la viande, le beurre, le fromage;
  • l'utilisation d'huiles hydrogénées qui font partie de certains aliments, comme la margarine;
  • hypertension;
  • diabète;
  • en surpoids;
  • fumeur;
  • âge supérieur à 45 ans (pour les hommes);
  • cas de maladie cardiaque chez des parents de sexe masculin de moins de 55 ans ou des femmes de moins de 65 ans;
  • stress aigu ou tension nerveuse constante;
  • manque d'activité physique.

L'impact sur les facteurs de risque variables (modifiables) est à la base de la prévention du micro-infarctus et d'autres manifestations de la maladie coronarienne.

L'influence des facteurs négatifs affaiblit le système cardiovasculaire

Considérez plus en détail les premiers symptômes d'un micro-infarctus chez l'homme, ainsi que les méthodes de traitement de cette maladie dangereuse.

La manifestation d'une violation peut se produire soudainement, la vie du patient dépend des actions des autres en fournissant les premiers soins. Tout le monde devrait pouvoir reconnaître le micro-infarctus, les symptômes, les premiers signes chez la femme et l'homme, et connaître l'algorithme des actions initiales.

Les hommes sont plus sujets aux maladies que les femmes, mais ces dernières sont plus susceptibles d'avoir de tristes conséquences.

Après avoir appris ce qu'est un micro-infarctus cardiaque, nous pouvons considérer le mécanisme de développement et les causes de son apparition.

La cause principale de la pathologie doit être considérée comme la formation de caillots sanguins dans les petits vaisseaux sanguins coronariens. Tout d'abord, une plaque de cholestérol apparaît sur la paroi des vaisseaux, ce qui interfère avec le flux sanguin normal.

En raison du rétrécissement de la lumière du vaisseau menant au cœur, l'ischémie se développe progressivement. Dans l'artère endommagée, des processus pathologiques commencent. Première nécrobiose, puis nécrose. Une cicatrice se forme à cet endroit, c'est-à-dire

le tissu musculaire est converti en tissu conjonctif avec la perte de ses fonctions.

Lorsque les vaisseaux coronaires alimentant le myocarde en oxygène cessent de remplir leurs fonctions, une insuffisance cardiaque se produit. Une partie du tissu musculaire du cœur meurt, ce qui entraîne un micro-infarctus et un état grave d'une personne.

D'autres causes conduisant à la nécrose d'une partie du tissu musculaire du myocarde sont:

  • embolie d'une artère menant au cœur;
  • spasme de l'artère coronaire, etc.

Les facteurs contribuant au développement du micro-infarctus du myocarde peuvent être considérés:

  • prédisposition génétique;
  • mode de vie sédentaire;
  • aliments malsains;
  • obésité;
  • mauvaises habitudes - abus d'alcool, tabagisme;
  • conditions de stress à long terme;
  • hypertension;
  • Diabète.

Comme manifesté

Les symptômes d'un micro-infarctus, dans le cas où vous devriez immédiatement consulter un médecin, sont les suivants:

  • brûlures, douleurs atroces dans la poitrine, irradiant vers le dos, l'omoplate, le bras, l'estomac, etc.;
  • sueur froide abondante;
  • faiblesse accrue dans le corps;
  • anxiété, peur de la mort;
  • refroidissement des doigts des extrémités.

Avec un micro-infarctus développé, la température corporelle peut augmenter à 38 ° C. Une crise cardiaque qui s'est produite précédemment sera indiquée par un comprimé de nitroglycérine pris sous la langue qui n'a pas eu l'effet approprié.

Il convient de considérer les signes d'un micro-infarctus atypique qui ressemblent à d'autres conditions pathologiques, souvent pas similaires à l'IHD:

  • avec la forme asthmatique il y a un essoufflement sévère, un œdème pulmonaire, la survenue d'un asthme cardiaque, la douleur n'est pas caractéristique;
  • avec une forme cérébrale, des étourdissements, des maux de tête, des troubles sensoriels et moteurs, un engourdissement du visage est noté;
  • avec la forme abdominale, le syndrome dyspeptique, une douleur intense dans la zone épigastrique, des manifestations cliniques de «l'abdomen aigu» sont notées;
  • avec une forme arythmique de l'évolution de la maladie, des défaillances du rythme cardiaque, des douleurs derrière le sternum et une hypotension artérielle sont enregistrées.

Qu'est-ce qu'un pontage cardiaque après une crise cardiaque

Parfois, avec un micro-infarctus, les symptômes n'apparaissent pas. Une personne apprend cela par hasard, lorsqu'elle reçoit les résultats d'un électrocardiogramme. Ces formes d'évolution de la maladie peuvent conduire à des diagnostics incorrects et à des conséquences irréversibles.

Chez l'homme

Les symptômes d'un micro-infarctus chez l'homme se distinguent par leur manifestation prononcée. Il s'agit notamment des éléments suivants:

  • douleur thoracique compressive et continue;
  • triangle nasolabial bleu;
  • la présence d'un coma dans la gorge;
  • difficulté à respirer;
  • augmentation de la température corporelle;
  • peurs de panique;
  • incapacité à ressentir le pouls.

Symptômes et formes de la maladie

Dans un cours atypique, la douleur est moins prononcée ou complètement absente, et en plus, elle peut avoir une localisation différente (dos, moitié droite du corps, membres supérieurs, doigts, mâchoire, etc.). De plus, il y a une faiblesse, une sueur froide, une cyanose des lèvres et du triangle nasolabial, des étourdissements, une tachycardie, une diminution de la pression artérielle, de l'anxiété, une peur de la mort. La température corporelle peut atteindre des valeurs subfébriles. Les formes atypiques de la maladie comprennent:

  • asthmatique - se développe chez les patients âgés dans le contexte d'une maladie coronarienne, d'une insuffisance cardiaque, d'une hypertension artérielle; il n'y a pas de douleur, d'essoufflement, de symptômes d'œdème pulmonaire ou d'asthme cardiaque;
  • abdominale - une douleur intense se produit dans la région épigastrique, des nausées, des vomissements, des flatulences (ressemble au tableau clinique d'un abdomen aigu);
  • arythmique - se manifestant par des violations du rythme cardiaque; la douleur cardiaque est modérée ou absente;
  • cérébrales - céphalées, vertiges, troubles intellectuels et ménagers, troubles sensoriels et moteurs (rappelant les symptômes d'une crise ischémique transitoire, d'un accident vasculaire cérébral dynamique) sont notés.

Conseils d'un spécialiste

Il est très important de reconnaître un petit infarctus focal à temps. Il est nécessaire de prendre immédiatement des mesures d'urgence et d'appeler un médecin s'il y a de tels signes:

  • panique, peur de la mort;
  • la peau est froide et moite de sueur;
  • douleur thoracique à gauche, donne sous l'omoplate, dans le dos, la mâchoire, la moitié de la tête;
  • le pouls est mal ressenti ou non détecté;
  • le triangle nasolabial devient bleu.

Vous devez également savoir que parfois (en particulier chez les patients diabétiques et les personnes âgées), une crise cardiaque à petite focale se produit sans symptômes ou se manifeste sous la forme de crises d'asthme, de douleurs abdominales et de troubles du rythme. Mais n'importe quelle forme peut entrer dans un grand infarctus focal ou transmural, par conséquent, nécessite une aide qualifiée urgente.

Effets immédiats et à distance

Des maux de tête sévères, des frissons, une hypertension artérielle, une transpiration accrue, des douleurs articulaires, un gonflement des extrémités peuvent indiquer une crise d'épilepsie. Une fois qu'une crise cardiaque augmente considérablement le risque d'une nouvelle crise à l'avenir. Les autres conséquences d'un mini-infarctus comprennent le développement d'une arythmie, d'une péricardite et d'une aggravation de l'insuffisance cardiaque. Une fois qu'une crise cardiaque s'est produite, elle augmente considérablement le risque d'une nouvelle crise à l'avenir.

Le pronostic dépend de la rapidité des soins et de la mise en œuvre des recommandations spécialisées par les patients - à la fois pendant la période aiguë et pendant la rééducation. Mais une certaine section de tissu n'est pas entièrement restaurée et ne peut plus remplir sa fonction habituelle. Même après un traitement adéquat, il existe un risque de complications:

  • la thrombose réapparaît avec l'apparition de multiples petits foyers et une nécrose étendue commence;
  • une insuffisance cardiaque aiguë puis chronique se développe;
  • une calcification se forme sur le site de la lésion;
  • le ventricule gauche est élargi;
  • des troubles du rythme et de la conduction se produisent;
  • une angine instable apparaît.

Selon les statistiques, dans 30% des cas après le premier micro-infarctus, un épisode répété se produit et entraîne d'importants dommages focaux au muscle cardiaque. Surtout souvent, des complications sont observées chez les patients atteints de diabète sucré et d'athérosclérose sévère.

Étude de cas

Une femme de 54 ans est venue à la clinique avec des plaintes de faiblesse et de nausée. Le problème était associé à la malnutrition. Au cours de l'enquête, il s'est avéré qu'elle souffrait d'angine de poitrine depuis 10 ans, les crises se produisent plusieurs fois par mois et sont stoppées par la nitroglycérine.

Sur l'ECG, il y a des signes d'ischémie aiguë le long de la paroi inférieure du ventricule gauche, sans formation d'une onde Q. Diagnostic: petit infarctus focal.

La femme a subi un traitement complet dans un hôpital, son état s'est amélioré, elle a été libérée sous la supervision d'un cardiologue local. Recommandé: régime alimentaire, aspirine cardio, métoprolol, atrovastatine.

Avec un traitement rapide, les conséquences d'un micro-infarctus pour les hommes et les femmes sont généralement favorables. Les complications graves de cette maladie ne sont pas aussi caractéristiques que pour une nécrose plus importante du muscle cardiaque.

La microinfarction transférée sur les jambes peut accompagner des conséquences pour les femmes et les hommes telles que:

  • troubles du rythme cardiaque, blocage, extrasystole, pouls rare ou accès de palpitations cardiaques;
  • ecchymoses de douleur thoracique pendant l'exercice;
  • avec un grand nombre de ces micro-dysfonctionnements, une augmentation progressive de l'essoufflement, une diminution de la tolérance de charge.

La prévention du micro-infarctus consiste à éliminer les facteurs de risque de cette maladie:

  • ne fumez pas, évitez et fumée secondaire;
  • manger plus de fruits, de légumes, de grains entiers, une quantité modérée de produits laitiers faibles en gras et de viande maigre;
  • pratiquer régulièrement des sports ou tout au moins maintenir une activité physique possible, quoique faible mais constante;
  • vérifiez régulièrement le cholestérol, évitez la viande et les produits laitiers à haute teneur en matières grasses, prenez les statines prescrites par votre médecin;
  • contrôler la tension artérielle et, si nécessaire, prendre des médicaments quotidiennement pour la réduire;
  • maintenir un poids santé;
  • trouver un moyen de faire face au stress, revoir le régime, peut-être passer à un environnement de travail plus détendu;
  • renoncer à l'alcool.

Nous vous souhaitons de garder un cœur fort tout au long de votre vie, nous espérons que nos recommandations en bénéficieront.

Pour de nombreux patients, le mot «micro-infarctus» est trompeur. Les gens croient que cette maladie n'est pas grave, contrairement à un infarctus du myocarde étendu. En fait, la mortalité, le nombre de complications d'une crise cardiaque étendue, n'est plus élevée que pendant le traitement en milieu hospitalier. Le pronostic à long terme pour les deux formes de la maladie est également défavorable.

Les principales complications d'un micro-infarctus:

  • les arythmies;
  • rechute de la maladie;
  • développement d'un infarctus du myocarde étendu;
  • choc cardiogénique;
  • arrêt cardiaque;
  • régurgitation mitrale;
  • rupture de la paroi du ventricule gauche;
  • Syndrome de Dressler;
  • péricardite chronique;
  • arrêt cardiaque;
  • dépression;
  • décès.

La probabilité de développer des complications dépend de l'âge, de l'état de santé, de la rapidité du traitement, de la présence de facteurs de risque. La probabilité d'hospitalisation au cours de l'année est d'environ 40%, le taux de mortalité un an après la sortie est de 11,6% (5).

Conséquences et prévention

Pour prévenir la maladie, les règles suivantes doivent être respectées:

  1. Passez un examen annuel et passez un cardiogramme. C'est une condition préalable pour les personnes après 45 ans.
  2. Contrôlez le poids corporel. Cela aidera à réduire la charge cardiaque et à prévenir le développement du diabète de type II.
  3. Faites de l'exercice régulièrement. Cela améliore l'état général du corps et optimise les processus métaboliques. Un cœur entraîné peut plus facilement tolérer les coups de bélier et la libération de catécholamines lors d'une situation stressante.
  4. Abstenez-vous de fumer et d'abus d'alcool.
  5. Surveillez la pression artérielle et le taux de sucre, traitez l'hypertension ou le diabète à temps.
  6. Révisez le menu vers une alimentation saine, réduisez la consommation de sel et de graisses animales.

La prévention secondaire consiste en l'utilisation continue d'aspirine, de statines et de bêta-bloquants. Pendant la période de récupération, vous devez augmenter progressivement l'activité physique, pratiquer une thérapie par l'exercice et marcher au grand air.

L'évolution d'un micro-infarctus chez l'homme est plus bénigne qu'une lésion transmurale, en particulier avec un traitement rapide.

Les manifestationsFréquence%
Décès avant l'hospitalisationMoins de 10
Décès des patients hospitalisés lors du premier micro-infarctus3 à 5
Décès d'un patient hospitalisé en raison d'une crise cardiaque récurrente6-9
Insuffisance cardiaque modérée ou sévèreMoins de 1
Fréquence d'arythmieFaible
L'incidence de l'angine de poitrine post-infarctus au cours de l'annéePlus de 60%
Crise cardiaque répétée dans les 3 mois10

Par rapport à l'infarctus transmural sévère, les patients tolèrent plus facilement la période aiguë (le premier mois après une attaque), mais plus tard, ils ont souvent des lésions cardiaques répétées et développent une angine de poitrine.

  • Une alimentation saine est importante pour éviter un micro-infarctus. Vous devriez manger plus de grains entiers, de légumes, de fruits et de protéines faibles en gras. Il est recommandé de refuser le sucre, les graisses saturées et les huiles hydrogénées.
  • Un entraînement physique régulier aide à améliorer l'état du cœur et des vaisseaux sanguins. Si l'homme avait déjà une microinfarction, l'intensité des cours l'aidera à choisir un cardiologue.
  • Il faut abandonner le tabagisme actif et passif.
  • La glycémie et la pression artérielle doivent être surveillées.

La mise en œuvre de ces recommandations réduit considérablement la probabilité d'un micro-infarctus chez l'homme.

  • La barbe ne pousse pas? Ou n'est-elle pas aussi épaisse et chic que nous le souhaiterions? Tout n'est pas perdu.
  • Cosmétiques et accessoires pour le bon soin de la barbe et de la moustache. Arrêtez maintenant!

L'approche des perturbations irréversibles du cœur ne peut pas toujours être reconnue. Les symptômes et les premiers signes de micro-infarctus du myocarde chez les femmes sont particulièrement atypiques. Mais le plus souvent, une personne est capable de soupçonner quelque chose avec une attitude attentive. Sachant qu'une maladie redoutable est souvent déguisée en rhume, le patient ne risque pas en vain et, au cas où, se dépêchera de consulter un médecin à temps.

Les représentants du sexe fort des 40-50 ans, dans la vie desquels il existe des facteurs de risque, doivent se rendre chaque année à l'établissement médical pour un examen de routine. Souvent, de cette manière, il est possible d'établir qu'une personne a survécu à un micro-infarctus, l'a transféré «sur ses pieds».

Donc, présages possibles de la nécrose débutante du tissu cardiaque:

  • inconfort dans la poitrine, comme s'il y avait quelque chose en plus;
  • muscles, articulations, douleur dans le corps, faiblesse, faiblesse grave;
  • étourdissements et maux de tête, des nausées se font sentir, la pression monte;
  • la température peut augmenter légèrement;
  • les jambes et les bras se refroidissent, en particulier les doigts;
  • inconfort et sensation de pression à gauche dans l'estomac;
  • il y a tension nerveuse, peur, panique;
  • jambes gonflées le matin;
  • la sueur ressort fortement.

Sans mettre l'accent sur une maladie légère, vous pouvez vous mettre en danger de mort.

Avec un diagnostic rapide et un traitement approprié, le pronostic est relativement favorable. Après le traitement et la réadaptation, une personne peut retourner au travail et à une vie normale. Les patients qui ont subi une forme quelconque de crise cardiaque doivent être examinés régulièrement par un cardiologue. Nous vous proposons de regarder une vidéo sur le sujet de l'article.

Premiers soins pour micro-infarctus

Le traitement à domicile avec un micro-infarctus n'est pas effectué, car cette maladie est mortelle. Si vous soupçonnez cette pathologie, vous devez appeler une ambulance et en attendant, procédez comme suit:

  • donner au patient une position semi-assise;
  • lui donner un comprimé de nitroglycérine sous la langue et mâcher un quart du comprimé d'aspirine, après 5 minutes, vous pouvez répéter la nitroglycérine, et après encore 5 minutes, prendre un autre comprimé;
  • détacher une ceinture serrée, un col, ouvrir la fenêtre;
  • rassurer le patient, dire que l'aide est déjà proche, ne le laissez pas seul;
  • pour ramasser des objets - draps, pyjamas ou peignoirs, pantoufles, chaussettes, articles d'hygiène personnelle, passeport, police médicale et carte SNILS;
  • organiser une réunion d'ambulance, ouvrir la porte de l'entrée, emmener le chien (s'il y en a un) chez les voisins, ou au moins dans une autre pièce, si le patient doit être déplacé - penser à qui peut aider (il n'y en a peut-être pas) infirmières de la brigade), vérifiez si l'accès au porche est libre.

S'il y a des signes qui ressemblent à des symptômes d'un micro-infarctus chez les hommes, il est nécessaire d'effectuer les actions suivantes:

  • appeler une ambulance;
  • donner au patient une position semi-assise;
  • dénouer la cravate, détacher le col serré, la ceinture;
  • ouvrir une fenêtre pour l'air frais;
  • rassurer le patient;
  • donner un demi-comprimé d'aspirine, et également mettre 5 comprimés de nitroglycérine sous la langue avec un intervalle de 3 minutes ou faire 3 inhalations correspondantes de Nitrospray.

Si l'attaque s'est produite à la maison ou dans la rue, vous devez appeler d'urgence les médecins. Mais ils peuvent durer longtemps, à cause de quoi une personne va empirer et le traitement ne donnera pas le résultat souhaité. Prédire une attaque est presque impossible, car les crises cardiaques se produisent de manière inattendue. L'essentiel est que quelqu'un soit près de la victime et sache comment lui prodiguer les premiers soins avant l'arrivée des médecins.

Il existe un certain nombre d'actions qui doivent être effectuées pour aider une personne:

  1. Placez la victime sur une surface plane et dispersez les spectateurs qui se pressaient. À proximité ne devraient être que ceux qui sont capables d'une véritable aide. Si vous êtes dans la rue, ne laissez pas le patient être entouré de tous les côtés afin de ne pas gêner la circulation de l'oxygène. À la maison, vous devez ouvrir toutes les fenêtres.
  2. Si une personne peut prendre le médicament, donnez-lui une pilule d'aspirine, qui dilue le sang et aide à normaliser le flux sanguin. De plus, 1 ou 2 comprimés de nitroglycérine sont placés sous la langue. Mais avant cela, vérifiez la pression. En cas d'hypotension, la nitroglycérine ne doit pas être administrée. Si l'appareil de mesure de pression n'est pas à proximité, ne donnez pas plus d'un comprimé.
  3. Détachez vos vêtements, enlevez tout ce qui peut se pincer et gêner la respiration normale. Autrement dit, déboutonner une chemise, une ceinture, des manches, retirer une montre, etc.
  4. Lorsque vous appelez une ambulance, essayez d'expliquer clairement que la victime soupçonne un micro-infarctus ou une attaque étendue. Ceci est important, car le répartiteur vous enverra une équipe spécialisée qui s'occupe des cas cardiaques.

N'oubliez pas la responsabilité envers les gens. Personne ne peut garantir que cela n'arrivera pas à vous ou à vos proches. Une personne à proximité peut sauver une vie. N'ayez pas peur de prendre des décisions. Combien de fois les gens ont des crises, et ceux qui les entourent le regardent de côté, n'osant pas s'approcher et prendre des mesures de premiers secours. De ce fait, une personne décède sans attendre une ambulance ou fait face à des conséquences très graves.

Après avoir fait de simples manipulations avant l'arrivée des médecins, tout cela peut être évité. Mais avec les micro-dysfonctionnements, un spécialiste qualifié devrait confirmer les symptômes et prescrire un traitement. Oui, parfois les soupçons d'une attaque s'avèrent erronés. Afin de ne pas vous blesser, confirmez d'abord le diagnostic, puis commencez le traitement.

Il est impossible de déterminer le diagnostic avec précision à la maison.Par conséquent, si vous suspectez une crise cardiaque, vous devez immédiatement appeler une ambulance. En prévision de son arrivée, la patiente doit être allongée ou assise et de l'air frais doit être fourni. Si le patient est observé par un cardiologue et prend des médicaments pour le cœur, vous pouvez lui donner à boire un tel médicament (par exemple, la nitroglycérine).

Aux premiers symptômes d'un micro-infarctus, une ambulance doit être appelée. Selon les statistiques, 30% des patients qui n'ont pas reçu de traitement en temps opportun meurent dans l'année suivant une crise cardiaque. La thérapie rapide aide à réduire la mortalité de 80%. Avant l'arrivée d'une ambulance, vous devez:

  • ouvrez les fenêtres, ouvrez le col;
  • bouger moins;
  • prendre une position semi-assise;
  • mettez un comprimé de nitroglycérine sous la langue. La prise du médicament peut être répétée après 5 minutes, mais pas plus de trois fois;
  • prenez un comprimé d'aspirine.

Certains hommes tentent de soulager l'anxiété liée au tabagisme. Il est absolument impossible de le faire. La fumée de tabac provoque une augmentation de la fréquence cardiaque, une augmentation de la pression artérielle. Par conséquent, le tabagisme ne fera qu'aggraver l'état du patient.

Diagnostics

L'électrocardiographie (ECG) est la principale méthode de diagnostic d'une crise cardiaque. Pour clarifier la localisation du foyer de nécrose et sa taille, une échographie cardiaque (échocardiographie) est réalisée. Un test sanguin biochimique général est prescrit (lactate déshydrogénase, créatine phosphokinase, troponine, un profil lipidique, etc. sont examinés.) Une crise cardiaque transférée sur les jambes est souvent détectée après un long moment lors de l'électrocardiographie lors du diagnostic pour une autre raison.

Les signes d'un micro-infarctus ne peuvent pas être distingués d'un état de pré-infarctus (angor instable), un infarctus du myocarde étendu. Après tout, les trois maladies ont le même mécanisme de développement. La seule différence entre l'angine instable et l'infarctus du myocarde est qu'elle n'est pas accompagnée d'une nécrose tissulaire dont les signes apparaissent beaucoup plus tard et ne sont déterminés qu'en laboratoire.

Le diagnostic d'un micro-infarctus vise à identifier les marqueurs des différences entre les trois maladies, à évaluer l'état de santé du patient et à déterminer les tactiques pour un traitement ultérieur.

Les patients suspectés d'une crise cardiaque sont présentés dans les études suivantes:

  • Électrocardiogramme (12 dérivations). Aide à évaluer le travail du cœur, à déterminer le type de crise cardiaque. Les symptômes caractéristiques d'un micro-infarctus sont des déformations de l'intervalle ST, l'inversion / absence d'une onde T. Chez certains patients atteints de micro-infarctus, l'ECG a un aspect absolument normal (3). Par conséquent, l'absence de changements dans le cardiogramme n'est pas une raison pour exclure une crise cardiaque.
  • Analyse générale, biochimie sanguine. Ils vous permettent d'évaluer l'état de santé humaine, la probabilité de certaines complications.
  • Un test sanguin pour les biomarqueurs d'une crise cardiaque. Une augmentation de la concentration de troponine, troponine-1, l'activité de CPK, AST et LDH sont des signes caractéristiques de la nécrose musculaire cardiaque. Chez la plupart des patients, une augmentation des biomarqueurs est observée 6 heures après le début d'une crise de douleur. Cependant, avec un test négatif, l'analyse est répétée après 8-12 heures. Étant donné que parfois un changement de concentration, l'activité enzymatique se produit plus tard.
  • Échocardiogramme (échographie cardiaque). Permet au médecin d'évaluer la structure du cœur, ses cavités, l'état des valves,>

En moyenne, la période de développement d'un micro-infarctus est d'environ une heure; il est extrêmement difficile de diagnostiquer le processus de mort des cellules cardiaques au cours de cette période, même avec l'aide d'un équipement spécial. Surtout si le phénomène s'accompagne de signes inhabituels. Habituellement, le médecin après examen du patient constate le fait de foyers nécrotiques déjà formés et détermine la gravité des complications développées.

Qu'est-ce qui aide le médecin à reconnaître le micro-infarctus transféré?

  1. Plaintes d'une personne, en les comparant avec des antécédents médicaux.
  2. Analyses sanguines de laboratoire pour la présence de marqueurs spéciaux confirmant les lésions du tissu myocardique. Plus leur nombre est faible, plus les foyers de nécrose sont petits.
  3. L'échographie du muscle cardiaque permet au médecin de voir la taille et l'emplacement de la zone endommagée.
  4. L'ECG est une méthode de diagnostic obligatoire. Des symptômes tels qu'une zone ST réduite et l'apparition d'une onde T négative peuvent indiquer le développement d'une «petite» crise cardiaque.
  5. Aucune onde Q agrandie n'est caractéristique des dommages étendus du myocarde.

Étude de cas

Une femme de 54 ans est venue à la clinique avec des plaintes de faiblesse et de nausée. Le problème était associé à la malnutrition. Au cours de l'enquête, il s'est avéré qu'elle souffrait d'angine de poitrine depuis 10 ans, les crises se produisent plusieurs fois par mois et sont stoppées par la nitroglycérine.

Sur l'ECG, il y a des signes d'ischémie aiguë le long de la paroi inférieure du ventricule gauche, sans formation d'une onde Q. Diagnostic: petit infarctus focal.

La femme a subi un traitement complet dans un hôpital, son état s'est amélioré, elle a été libérée sous la supervision d'un cardiologue local. Recommandé: régime alimentaire, aspirine cardio, métoprolol, atrovastatine.

Réhabilitation après un micro-infarctus

La microinfarction transférée a un effet différent sur la qualité et l'espérance de vie d'une personne. Avec un bon état de santé général, une personne reprend rapidement sa vie habituelle. Cependant, pour de nombreuses personnes, cette crise cardiaque n'est peut-être pas la première, ou le patient souffre d'autres maladies chroniques qui inhibent la récupération. Ces patients se plaignent d'une fatigue rapide et d'une diminution de la tolérance à l'exercice.

Le traitement de réadaptation implique:

  • le but du régime;
  • correction du mode de vie;
  • éducation des patients.

Un régime avec un micro-infarctus implique une diminution de la consommation d'aliments gras d'origine animale, y compris des produits laitiers, des sels et une limitation de la quantité quotidienne de calories. Il est conseillé aux patients de manger souvent, mais en petites portions. La base d'une alimentation saine est les légumes, les fruits, les céréales, les légumineuses et les produits laitiers faibles en gras. Le poisson doit être mangé 2-3 fois / semaine. Pendant la journée, vous devez boire 1,5 à 2 litres d'eau.

De leur alimentation exclure ou réduire la consommation:

  • viandes fumées, cornichons, cornichons;
  • aliments riches en sel;
  • bonbons;
  • boissons sucrées;
  • de l'alcool;
  • saucisses, saucisses;
  • restauration rapide.

Des changements positifs dans la récupération après un micro-infarctus, la prévention de la rechute de la maladie sont affectés par des changements de style de vie:

  • atteindre un poids santé;
  • activité physique quotidienne (de l'exercice aérobie aux promenades régulières, exercices de physiothérapie);
  • arrêter de fumer;
  • acquérir des compétences en gestion du stress (méditation, bien se reposer, travailler avec un psychologue).

La réadaptation post-infarctus comprend la pharmacothérapie de soutien, la physiothérapie, le massage, les exercices de physiothérapie, la correction du mode de vie et le régime alimentaire. La base du régime devrait être des aliments riches en fibres, vitamines, acides gras polyinsaturés: légumes et fruits, poisson, viande maigre, fruits de mer, produits laitiers, huiles végétales. Limitez l'utilisation de viandes grasses, de graisses animales, de sel et de confiseries. Les patients en surpoids doivent le ramener à la normale.

Précurseurs de la microinfarction

  • Essoufflement après la marche;
  • hypertension;
  • fatigue;
  • gel des mains et des pieds (les membres sont constamment froids, même lorsqu'ils sont chauds);
  • apparition périodique de «chair de poule» dans les jambes et les bras.

Même avec l'apparition de ces signes, il est recommandé de contacter un cardiologue pour un diagnostic préventif. Nous analyserons ces signes plus en détail.

    Le principal signe avant-coureur est l'essoufflement même après un effort physique mineur et de la fatigue. Ils apparaissent souvent chez les personnes obèses, ainsi que chez ceux qui fument. Ces signes suggèrent que le cœur ne peut pas acheminer rapidement suffisamment de sang vers les tissus du corps. Vous pouvez vous débarrasser de ces symptômes vous-même en arrêtant de mauvaises habitudes, en ajustant votre alimentation et en perdant du poids. Dans ce cas, un micro-infarctus peut être évité sans consulter un médecin.
  • Ensuite, il y a des maux de tête constants, l'hypertension. Une pression constamment élevée augmente considérablement le risque de nécrose myocardique. Lorsque ces signes apparaissent, il est déjà nécessaire de subir un examen de routine chez le cardiologue une fois tous les six mois.
  • La sensation constante de froid dans les bras et les jambes, ainsi que l'apparition de «chair de poule» indiquent qu'une personne a déjà des troubles circulatoires dans les vaisseaux coronaires et que le cœur ne peut pas fonctionner pleinement. Avec de telles manifestations, vous devez subir un examen détaillé par un cardiologue, qui comprend un ECG, un test sanguin et une échographie cardiaque. Parfois, la numérisation recto verso des artères peut également être indiquée.

    Si des symptômes de micro-infarctus apparaissent, un cardiologue doit être examiné. Avec les symptômes décrits ci-dessus, un micro-infarctus léger n'est diagnostiqué que dans 5% des cas. Beaucoup plus souvent, à ce stade, d'autres maladies du système cardiovasculaire peuvent être détectées, qui, si elles sont ignorées, conduisent à un micro-infarctus ou à un infarctus du myocarde étendu.

    Symptômes et manifestations cliniques

    Dans des cas plus rares, un micro-infarctus peut provoquer:

    • embolie artérielle coronaire - blocage par une formation externe, par exemple, avec sténose mitrale ou aortique, endocardite infectieuse;
    • spasme des vaisseaux coronaires sous l'influence de substances psychoactives ou, par exemple, un stress sévère.

    Plus tard, il existe déjà des signes de base similaires aux symptômes d'une crise cardiaque étendue, mais moins prononcés:

    • douleur de poitrine,
    • basse pression
    • essoufflement,
    • lèvres bleues
    • vertiges,
    • engourdissement des membres
    • arythmie.

    Ce sont les symptômes qui indiquent déjà dans 99% des cas un micro-infarctus ou même une crise cardiaque massive. Les hommes sont plus difficiles à tolérer à la fois un micro-infarctus et une crise cardiaque étendue. Comment les symptômes apparaissent:

    • Tout d'abord, il y a une douleur aiguë dans la poitrine, qui peut donner à l'épaule, à la mâchoire, à l'omoplate.
    • De plus, une personne diminue fortement la tension artérielle.
    • En raison de l'apport sanguin insuffisant au cerveau, des étourdissements se produisent, ce qui, dans un cas grave, peut entraîner des évanouissements.

    L'évanouissement est l'un des symptômes d'un micro-infarctus.

  • Étant donné que l'apport de sang aux membres diminue fortement, le patient ressent son engourdissement.
  • Étant donné que tous les tissus corporels commencent à recevoir moins d'oxygène, une personne ressent un manque d'air et commence à respirer souvent et rapidement.
  • En outre, en raison d'une violation brutale de la circulation sanguine, une cyanose des lèvres et des muqueuses nasales peut apparaître.
  • L'arythmie est le signe le plus dangereux d'un micro-infarctus. Elle se produit en raison d'une violation de la conduction d'une impulsion nerveuse à l'intérieur du muscle cardiaque. Cela peut être la tachycardie (contractions cardiaques fréquentes - une impulsion de plus de 90 battements par minute), l'extrasystole (contractions cardiaques intempestives), la fibrillation auriculaire (contraction auriculaire rapide chaotique). Souvent, l'arythmie persiste après un micro-infarctus.
  • Chez les personnes auparavant non sujettes aux maladies cardiaques, tous ces symptômes peuvent s'accompagner de sentiments d'anxiété et de peur de la mort, ce qui est compréhensible. Mais ceux qui ont souvent des douleurs cardiaques peuvent ne pas accorder une attention appropriée aux symptômes. Si vous êtes de ceux qui sont souvent gênés par des douleurs thoraciques et des étourdissements, notez qu'avec un micro-infarctus, la nitroglycérine et d'autres nitrates ne vous aident pas. Et si vous avez bu la pilule, mais elle n'a pas apporté l'effet attendu - dans les 3-5 minutes, appelez immédiatement une ambulance.

    Les symptômes d'un micro-infarctus, d'un infarctus du myocarde, d'une angine instable sont très similaires, car les trois conditions s'accompagnent d'un apport sanguin insuffisant au muscle cardiaque. Cependant, les principes de premiers soins pour la microinfarction, l'état de préinfarction, la crise cardiaque sont les mêmes. Par conséquent, les gens ordinaires n'ont pas besoin de distinguer les formes d'insuffisance coronarienne aiguë.

    Un signe classique d'un micro-infarctus est la douleur, qui se manifeste par une sensation de compression de la poitrine, qui peut être donnée au bras, à l'estomac, à l'épaule, au cou et à la mâchoire. Habituellement, la douleur avec un petit infarctus focal est moins prononcée qu'avec un IM étendu. Les formes d'un micro-infarctus survenant sans douleur ou avec des symptômes non standard sont appelées atypiques.

    L'angine de poitrine lors d'une crise cardiaque présente un certain nombre de caractéristiques permettant de distinguer l'insuffisance coronarienne aiguë de l'angine de poitrine:

    • Une crise de douleur dure plus longtemps que d'habitude, plus de 20 minutes. La douleur est intense, peut disparaître et réapparaître.
    • Une attaque ne se développe pas nécessairement après un stress physique, une excitation, un stress. Il peut attraper une personne pendant le repos, le sommeil. Souvent, des cas de micro-infarctus sont enregistrés tôt le matin.
    • La prise d'un comprimé de nitroglycérine ne soulage pas complètement la douleur.

    Les femmes, les personnes âgées, les patients atteints de diabète sucré, d'insuffisance rénale et de démence sont plus susceptibles de développer des formes atypiques de la maladie (2). Au total, il existe 5 formes de micro-infarctus:

    • Abdominale. Le symptôme ressemble à une pancréatite aiguë. Une personne se plaint de douleurs à l'estomac, de hoquet, de ballonnements, de nausées et de vomissements. C'est assez rare.
    • Arythmique. Elle se manifeste par des arythmies cardiaques. Le pronostic de cette forme est défavorable.
    • Asthmatique. Peut ne pas être accompagnée de douleur. La principale plainte du patient est un essoufflement, qui rappelle l'asthme bronchique, qui se développe en raison d'un œdème pulmonaire. La forme asthmatique est plus fréquente chez les personnes âgées, ainsi que chez les patients qui ont une longue histoire de développer une maladie coronarienne ou qui ont déjà survécu à un infarctus du myocarde.
    • Asymptomatique Peut survenir sans douleur. Une personne ressent des vertiges, une faiblesse soudaine, commence à transpirer abondamment. Souvent trouvé chez les patients diabétiques.
    • Cérébral Il ressemble à un accident vasculaire cérébral en apparence. Assurez-vous de vous évanouir. D'autres symptômes possibles sont une altération de la coordination, une incohérence ou une confusion de la parole, une pensée floue, des problèmes de mémoire. La forme cérébrale se développe chez les patients présentant des lésions athérosclérotiques des vaisseaux cérébraux. Ce sont généralement des personnes âgées souffrant de démence, de troubles de la mémoire.

    Littérature

    1. Aravdeep Jhand, MBBS, Harish C. Devineni, MD, Gene Pershwitz, MD. Syndromes coronariens aigus: NSTE-ACS (Angor instable et NSTEMI)
    2. Galyavich AS, Kamalov GM Galeeva ZM, Baleeva LV Infarctus du myocarde sans élévation du segment ST, 2017
    3. Syrkin AL, Dobrovolsky AV Syndrome coronarien aigu sans élévation du segment ST à l'ECG, 2011
    4. Natalie Olsen NSTEMI: Ce que vous devez savoir, 2017
    5. Gilles Montalescot Jean Dallongeville Eric Van Belle Stéphanie Rouanet Cathrine Baulac Alexia Degrandsart Eric Vicaut pour les OPERA Investigators.
    6. STEMI et NSTEMI: sont-ils si différents? Résultats à 1 an de l'infarctus aigu du myocarde tel que défini par la définition ESC / ACC (registre OPERA), 2007

    Enseignement médical supérieur. Académie médicale d'État de Kirov (KSMA). Le thérapeute local.

    Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

    Detonic pour la normalisation de la pression

    L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

    Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

    Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

    Tatyana Jakowenko

    Rédacteur en chef du Detonic magazine en ligne, cardiologue Yakovenko-Plahotnaya Tatyana. Auteur de plus de 950 articles scientifiques, y compris dans des revues médicales étrangères. Il travaille comme cardiologue dans un hôpital clinique depuis plus de 12 ans. Il possède des méthodes modernes de diagnostic et de traitement des maladies cardiovasculaires et les met en œuvre dans ses activités professionnelles. Par exemple, il utilise des méthodes de réanimation du cœur, le décodage de l'ECG, des tests fonctionnels, l'ergométrie cyclique et connaît très bien l'échocardiographie.

    Depuis 10 ans, elle participe activement à de nombreux colloques et ateliers médicaux pour les médecins - familles, thérapeutes et cardiologues. Il a de nombreuses publications sur un mode de vie sain, le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques et vasculaires.

    Il surveille régulièrement les nouvelles publications des revues européennes et américaines de cardiologie, rédige des articles scientifiques, prépare des rapports lors de conférences scientifiques et participe à des congrès européens de cardiologie.

    Detonic