Un groupe de personnes handicapées est-il approprié pour une crise cardiaque et comment l'obtenir

Les autorités gouvernementales ont dans ce cas différents mécanismes pour aider les citoyens. L'un des moyens de soutenir les patients contre les conséquences d'une maladie grave, confirmé par la commission médicale, est de fournir un contenu de pension.

Après une maladie complexe et grave, il est difficile pour les gens de reprendre une vie normale. En plus d'une maladie grave, qui continuera d'affecter l'état de santé pendant longtemps, même après la sortie de l'hôpital, des problèmes matériels se posent. Par conséquent, pour la première fois, les citoyens salariés reçoivent des congés de maladie pendant leur traitement et s'absentent du travail.

Seul un comité médical peut déterminer:

  • Le degré de dommages aux parois du corps avec infarctus du myocarde, invalidité ou non;
  • niveau de complications;
  • capacité d'effectuer des tâches de production;
  • combien de temps pour se libérer du travail.

Si les actions s'accompagnent de stress physiques et émotionnels, le patient se voit attribuer un groupe dans lequel il peut être libéré de tâches complexes par décision de la commission, il sera transféré à des travaux légers.

Exprimez le besoin du formulaire:

  • extension des jours de maladie jusqu'à 4 mois;
  • après une étude complémentaire de l'état de santé, l'hôpital est prolongé d'un an;
  • nommer un groupe de personnes handicapées.

Un examen médical collégial, professionnel dans diverses spécialités, peut déterminer le degré de rétablissement de la santé du patient.

Les analystes ont découvert, après diverses études, lorsqu'ils ont combiné les faits et les indicateurs, à quel point l'infarctus du myocarde était «plus jeune». De plus en plus de jeunes sont dans des lits d'hôpital avec une maladie aussi grave. Cela ne signifie pas que les personnes âgées ont cessé d'être malades. Cette catégorie de citoyens est dans tous les groupes à risque en raison d'un organisme affaibli, dont la protection a cessé d'agir sur la surcharge émotionnelle et physique.

L'âge de la retraite est nommé parce que les gens commencent à recevoir du contenu de l'État. Ce fait ne devient pas un obstacle à la détermination du groupe d'invalidité après une crise cardiaque. Pour la génération plus âgée, selon les règles et règlements médicaux généraux, nomme un groupe MES en fonction de l'état réel de l'organe, du niveau de ses dommages. Les privilèges sociaux et le degré d'aide de l'État aux personnes âgées ont un cadre différent par rapport aux jeunes.

Il existe des restrictions légales sur les pensions de vieillesse et d'invalidité. Deux contenus matériels sont présentés aux personnes blessées lors d'opérations militaires ou aux participants à la Seconde Guerre mondiale. Si une personne n'appartient pas à ces catégories, elle peut choisir la pension à recevoir, généralement l'accent est mis sur la plus grande.

La personne handicapée devra payer des paiements supplémentaires en espèces en fonction du groupe et des subventions sociales de différentes tailles. Ils s'expriment dans la fourniture de médicaments gratuits, des instructions pour des déplacements gratuits dans les sanatoriums. Pour ces cas, les cliniques établissent des contrats avec un certain nombre d'entreprises améliorant la santé.

De cet article, vous apprendrez: avec l'infarctus du myocarde, le handicap est donné ou non, quels facteurs sont pris en compte lors de l'évaluation du handicap.

Nivelichuk Taras, chef du département d'anesthésiologie et de soins intensifs, expérience professionnelle 8 ans. Enseignement supérieur dans la spécialité «Médecine générale».

L'infarctus du myocarde (IM) est une maladie potentiellement mortelle qui peut entraîner une invalidité partielle ou complète et la nécessité d'attribuer un groupe d'incapacité.

Le handicap donne-t-il aux personnes qui ont cette condition? Contrairement à la croyance populaire, tous les patients ne sont pas affectés après une crise cardiaque. Les facteurs suivants influencent cela:

  • La nature d'une crise cardiaque.
  • La présence de complications.
  • La gravité de l'insuffisance cardiaque s'est développée après un IM.
  • Traitement chirurgical de la maladie.
  • L'efficacité du traitement du patient.
  • La profession du patient, ses conditions de travail.

Les patients dont la crise cardiaque n'était pas importante n'ont pas entraîné de complications et d'insuffisance cardiaque, avec une contractilité cardiaque préservée et une profession sans conditions nocives, le groupe d'invalidité peut ne pas être attribué.

Le groupe des personnes handicapées après une crise cardiaque est attribué par la commission d'experts médicaux et sociaux, composée d'un assez grand nombre de médecins de diverses spécialités.

Après une crise cardiaque, une personne est affectée d'une invalidité temporaire avec l'émission d'un congé de maladie. Sa durée dépend du type de crise cardiaque:

  • Si simple sans onde Q pathologique (petit IM focal) - 60–80 jours.
  • Lorsqu'elle est compliquée sans onde Q pathologique, elle dure de 3 à 3,5 mois.
  • Dans l'IM avec une onde Q pathologique - 4–5 mois.

ECG avec onde Q anormale

La période d'invalidité temporaire est également affectée par le traitement chirurgical de l'infarctus du myocarde et son succès.

Un certificat d'invalidité de plus de 4 mois sans renvoi pour examen médical et social est délivré aux patients avec un pronostic de travail et clinique favorable qui ont réussi à rétablir complètement l'approvisionnement en sang du myocarde, il n'y a pas d'insuffisance cardiaque ou il est minime .

Chez les patients dont le pronostic n'est pas clair, l'invalidité temporaire ne doit pas durer plus de 4 mois, après quoi le patient doit être référé pour un examen médical afin d'attribuer un groupe d'incapacité.

L'incapacité après une crise cardiaque est attribuée à un patient par une commission d'experts médicaux et sociaux composée de plusieurs médecins de différentes spécialités. Son groupe est déterminé principalement par le degré de dysfonctionnement cardiaque, par la gravité de l'insuffisance cardiaque. La chirurgie et l'efficacité du traitement sont également prises en compte.

Il est attribué aux patients handicapés pour effectuer le travail, les mouvements et les soins personnels. Ce groupe est établi après un IM sans onde Q pathologique ou avec une onde Q pathologique, à condition qu'il n'y ait pas de complications graves avec une insuffisance cardiaque de stade I ou IIA. Les critères importants dans l'attribution du troisième groupe sont également:

  1. Le développement d'un blocage auriculo-ventriculaire temporaire dans la période aiguë d'infarctus du myocarde.
  2. Mener une réadaptation efficace.
  3. Une diminution modérée de la tolérance à l'activité physique.
  4. Expansion modérée des cavités cardiaques selon l'échocardiographie.
  5. Fraction d'éjection réduite en dessous de 45%.

Les patients qui ont reçu un troisième groupe d'invalidité doivent restreindre le travail dans leur profession. Si le travail est associé à une activité physique intense, à des conditions climatiques inappropriées, il est contre-indiqué pour ces personnes. Les patients doivent également limiter le travail domestique.

Le deuxième groupe se voit attribuer des restrictions plus prononcées sur l'exécution du travail, les mouvements et le libre-service. Elle s'établit après IM avec une onde Q pathologique avec développement de complications graves et d'insuffisance cardiaque de stade 2B. Autres critères d'attribution d'un 2e groupe d'invalidité aux patients après un infarctus du myocarde:

  • Bloc auriculo-ventriculaire permanent 2-3 degrés, nécessitant l'implantation d'un stimulateur cardiaque.
  • Une diminution prononcée de la tolérance à l'exercice.
  • Expansion significative des cavités cardiaques selon l'échocardiographie.
  • La fraction d'éjection est inférieure à 35%.
  • La présence d'anévrisme du cœur.

Les patients du 2e groupe d'incapacité reçus après une IM, se déplacent lentement, s'arrêtent lors de la montée des escaliers, ne peuvent pas rester à l'extérieur par temps froid et humide. Ils sont contraints de limiter sévèrement les tâches ménagères; pour leurs activités quotidiennes, ils ont parfois besoin de l'aide d'autres personnes.

Le premier groupe de handicaps est attribué aux patients qui ont pratiquement perdu leur capacité de travailler, de se déplacer et de prendre soin d'eux-mêmes, qui ont besoin de soins extérieurs constants. Il est établi pour les personnes souffrant d'une crise cardiaque en présence d'une insuffisance cardiaque de stade 3.

Quel que soit le type de crise cardiaque, la présence de complications et le degré d'insuffisance cardiaque, les professions suivantes sont contre-indiquées pour les patients après cette maladie:

  • Travailler avec des équipements électriques.
  • Professions dans lesquelles il existe un risque potentiel pour les étrangers (par exemple chauffeurs des transports publics, contrôleurs d'aéroport).
  • Professions caractérisées par une longue marche ou un éloignement des habitations.
  • Travailler avec des climats défavorables, y compris des activités à des températures élevées et basses, une humidité élevée.
  • Travail d'une durée supérieure à 8 heures.
  • Travail en haute altitude.
  • Professions liées aux toxines ou aux poisons.
  • Travailler dans l'aviation.
  • Travaillez de nuit.

Les patients qui ont subi un infarctus du myocarde et qui appartiennent à l'une de ces professions doivent être référés pour un examen médical et social, quelle que soit la gravité des dommages aux fonctions cardiaques.

Une crise cardiaque est un état aigu de troubles circulatoires dans le muscle cardiaque, ce qui entraîne sa nécrose et une contractilité altérée.

Une personne handicapée est appelée une personne présentant des troubles persistants des fonctions corporelles dus à une maladie, une blessure ou une anomalie congénitale, ce qui entraîne une limitation des fonctions vitales, le besoin d'assistance sociale et de protection.

Malgré le niveau élevé des méthodes de traitement modernes et des mesures de réadaptation pour l'IM, la mortalité reste importante (15-20%). Certains patients après un IM ont des conséquences graves: insuffisance cardiaque chronique, dyspnée persistante, crises d'angor.

Les patients présentant des phénomènes persistants d'infériorité physique (invalidité de plus de 120 jours) sont référés à VTEK pour établir une invalidité.

La procédure pour établir un handicap après un infarctus du myocarde et une endoprothèse, selon l'ordre du ministère, dépend de la qualité des paramètres des fonctions vitales:

  • la capacité de libre-service;
  • capacité à se déplacer, course d'orientation;
  • contrôle de leur comportement;
  • capacité à communiquer, à apprendre;
  • une opportunité d'exercer une activité professionnelle.

Les étapes de l'examen du handicap chez les patients après un IM:

  1. Etablissement du pronostic clinique et du travail;
  2. Détection d'une restriction de la fonction cardiaque (CHF ou angine de poitrine);
  3. Déterminer le degré de réduction du handicap et des autres fonctions vitales;
  4. Décision sur la nécessité d'une protection de l'État.
  • Support technique pour installations électriques;
  • Probablement dangereux pour les autres (conducteurs de transports publics, camions, opérateurs de panneaux de contrôle dans les gares, centrales électriques, contrôleurs aériens);
  • Avec la marche continue (postier, courrier, concepteur de la mise en page);
  • En voyage, loin de la ville;
  • Rester dans des conditions climatiques et météorologiques difficiles;
  • Travailler la nuit;
  • Dépassement de la limite de 8 heures ouvrables par jour;
  • Au rythme proposé (systèmes de convoyage);
  • Travail à haute altitude;
  • Sous l'influence des toxines, divers poisons;
  • Un employé à bord d'un avion.

Quand ils peuvent refuser l'invalidité

  1. La capacité de libre-service a été entièrement préservée.
  2. Le travail n'est pas associé à de lourdes charges de nature physique et psycho-émotionnelle (il n'est pas nécessaire de passer à des conditions de travail plus légères).
  3. Après un examen approfondi, le médecin traitant conclut qu'il n'est pas nécessaire de prolonger le congé de maladie.

Comment répondre à l'échec? Pour faire appel dans les trois jours, envoyez à nouveau le dossier de documentation au bureau. Au cours d'un mois, un réexamen est prévu.

Il est également possible de faire appel de la décision de la commission devant le tribunal. Dans de tels cas, la personne procède à son propre examen. Sur la base des résultats, le tribunal rend une décision.

L'infarctus du myocarde entraîne des modifications irréversibles de la structure de l'organe qui, selon l'emplacement, la taille plus ou moins grande, perturbent le fonctionnement du cœur. Une crise cardiaque transférée nécessite une longue récupération, pour une période de plusieurs mois à un an ou plus.

Voyons si le handicap après une crise cardiaque donne, quel algorithme, durée d'affectation d'un groupe, quels avantages sociaux sont accordés à tous les patients qui ont survécu à l'IM.

La crise cardiaque est une maladie grave, après laquelle il est impossible de restaurer complètement la fonction cardiaque. Cependant, le groupe des personnes handicapées n'est pas pour tout le monde. De plus, la liste des maladies nécessitant l'attribution d'un handicap ne contient pas de crise cardiaque.

Le groupe d'invalidité après une crise cardiaque est déterminé par la gravité de l'évolution des maladies coronariennes après une crise cardiaque.

Lors de l'évaluation d'une condition post-infarctus, la capacité de la personne est prise en compte:

  • répondre indépendamment à leurs besoins fondamentaux;
  • bouger;
  • naviguer;
  • communiquer;
  • contrôler les réactions comportementales;
  • apprendre;
  • travail;
  • altération du fonctionnement du corps.

Si la maladie impose des restrictions sur la capacité du patient à des degrés divers, le patient peut être reconnu comme handicapé.

Peut-être voulez-vous connaître le nouveau médicament - Cardiol, qui normalise parfaitement la pression artérielle. Cardiol les capsules sont un excellent outil pour la prévention de nombreuses maladies cardiaques, car elles contiennent des composants uniques. Ce médicament est supérieur dans ses propriétés thérapeutiques à ces médicaments: Cardiline, Recardio, Detonic. Si vous souhaitez des informations détaillées sur Cardiol, Aller à la site web du fabricantVous y trouverez des réponses aux questions liées à l'utilisation de ce médicament, les avis des clients et les médecins. Vous pouvez également découvrir Cardiol capsules dans votre pays et les conditions de livraison. Certaines personnes parviennent à obtenir une remise de 50% sur l'achat de ce médicament (comment faire et acheter des pilules pour le traitement de l'hypertension pour 39 euros est écrit sur le site officiel du fabricant.)Cardiol capsules pour coeur

Le premier groupe de

L'attribution du premier groupe de handicaps après infarctus du myocarde est destinée aux personnes qui sont pratiquement incapables de travailler, de se déplacer et de prendre soin d'elles-mêmes. Ils ont besoin de soins constants. L'histoire de ces patients est la récurrence d'une crise cardiaque, une grande zone de dommages, la présence de complications graves.

Les critères d'attribution du handicap au premier groupe (une catégorie suffit) (1).

Compétence de base
En libre serviceLe patient n'est pas en mesure de se soigner. Une aide constante est requise. Le patient dépend complètement des aides.
MouvementImpossible de se déplacer indépendamment.
OrientationImpossible de naviguer sans l'aide des autres.
Relations publiquesImpossible de communiquer de manière indépendante.
Contrôle du comportementImpossible de contrôler le comportement. Il n'y a pas de méthode de correction. Le comportement du patient doit être surveillé en permanence par un assistant.
FormationImpossible d'apprendre.
Le travailTout travail est contre-indiqué ou le patient ne peut pas le faire.

Le deuxième groupe

Le deuxième groupe de handicaps dans l'infarctus du myocarde est attribué aux patients qui ont subi une crise cardiaque, qui ne sont pas en mesure de se soigner pleinement, de travailler sans fournir des conditions de travail spéciales.

Il leur est difficile de marcher, il est difficile d'apprendre de nouvelles choses, ils ont besoin de l'aide périodique d'autres personnes. Habituellement, le deuxième groupe est reçu par des personnes qui ont subi une crise cardiaque étendue après laquelle une insuffisance cardiaque grave s'est développée.

De plus, le groupe 2 est attribué aux patients avec:

  • la nécessité d'implanter un stimulateur cardiaque;
  • signes de stagnation du sang à l'intérieur du cœur (expansion des cavités, anévrisme);
  • diminution du débit cardiaque du cœur;
  • diminution prononcée de la tolérance aux charges cardiaques.

Les critères d'attribution du handicap du deuxième groupe (la présence d'une catégorie suffit) (1).

Compétence de base
En libre serviceLe patient peut se servir indépendamment, mais il a parfois besoin de l'aide d'autrui ou d'appareils techniques.
MouvementIl est difficile pour le patient de se déplacer de manière autonome. Cependant, si le patient est aidé ou s'il existe du matériel d'assistance technique (marchettes, béquilles), cela est possible.
OrientationUne personne ne peut se réaliser en tant que personne, sa position spatiale et temporaire qu'avec l'aide de tiers ou de moyens techniques.
Relations publiquesLa capacité de communiquer est préservée. Cependant, une personne a besoin d'outils auxiliaires pour transmettre ses pensées. Par exemple, il peut montrer ce dont il a besoin. La capacité de percevoir l'information est préservée.
Contrôle du comportementLa capacité de contrôler les réponses comportementales est limitée.
FormationLes méthodes d'enseignement conventionnelles sont inutiles. L'utilisation de techniques spéciales permet au patient de maîtriser ses compétences, ses capacités et ses connaissances.
Le travailLe patient peut travailler sous réserve d'un équipement spécial du lieu de travail, d'un assistant, de conditions de travail spéciales.

Le troisième groupe

Les personnes qui l'ont reçu mènent une vie bien remplie. Ils peuvent travailler, étudier, discuter de façon indépendante, se déplacer. Cependant, pour effectuer des actions ordinaires, ils nécessitent des appareils fonctionnels ou des conditions spéciales. Le troisième groupe de handicaps concerne les personnes qui ont subi un micro-infarctus étendu ou présentant une insuffisance cardiaque initiale.

Autres marqueurs qui influencent la décision d'affecter un groupe:

  • une légère diminution de la capacité du cœur à pomper le sang;
  • expansion modérée des cavités cardiaques;
  • tolérance à l'exercice réduite.

Critères d'attribution du handicap au troisième groupe (les restrictions sur l'activité professionnelle ou une combinaison de violations d'autres compétences de base sont obligatoires) (1).

Compétence de base
En libre serviceLe patient peut se soutenir pleinement en présence de moyens auxiliaires: mains courantes, contraintes.
MouvementLe patient peut parcourir de courtes distances. Peut-être à un rythme plus lent, avec plus de pauses, une baguette.
OrientationLe patient est clairement conscient de lui-même, de sa position spatiale et temporaire. Il a besoin d'aides pour améliorer la perception sensorielle (appareil auditif, lunettes).
Relations publiquesLa vitesse, l'intensité de la communication, la quantité d'assimilation diminue. Compréhension complète du contenu sémantique du discours.
Contrôle du comportementPériodiquement, le patient n'est pas en mesure de contrôler son comportement.
FormationLa capacité d'apprentissage est maintenue. Le patient peut recevoir une éducation, de nouvelles compétences. Cependant, il a besoin d'un mode d'étude spécial, éventuellement de moyens auxiliaires.
Le travailLe patient ne peut pas travailler dans la profession principale. Cependant, lors du changement de la nature et / ou de la durée du travail, un nouvel emploi est possible.

La possibilité d'invalidité après revascularisation dépend de l'efficacité de la procédure (3):

  • excellent effet - les crises d'angine de poitrine sont absentes, la tolérance à l'exercice physique est bonne;
  • bon effet - attaques rares d'angine de poitrine, tolérance à l'exercice, modérée;
  • effet satisfaisant - les crises d'angor restent, mais seulement après un effort plus intense;
  • inefficace - l'état du patient n'a pas changé.

Avec un effet satisfaisant, le groupe d'incapacité n'est prévu que pour les personnes présentant une sévérité significative de la maladie, une détérioration de la qualité de vie et l'incapacité de faire leur travail. Opération inefficace lorsqu'il est impossible de terminer la revascularisation myocardique - indications pour la création de 2 groupes.

Un groupe de personnes handicapées est créé par un examen de santé (UIT). Une saisine de l'UIT est délivrée par le médecin traitant, les représentants des services sociaux et les organismes de retraite. Vous pouvez demander vous-même un test écrit sur l'examen.

Pour demander une invalidité, vous avez besoin de:

  • saisine de l'UIT (formulaire 088 / y-06), contenant l'avis des médecins spécialistes;
  • demande du citoyen (délivrée lors du dépôt des documents);
  • passeport de photocopie;
  • carte ambulatoire;
  • les résultats de tous les examens médicaux, les conclusions qui ne figurent pas sur la carte ambulatoire (si vous êtes allé chez des spécialistes privés ou avez passé des tests / examens de votre propre initiative);
  • congé de maladie ouvert (le cas échéant);
  • certificat de maladie professionnelle, accident (le cas échéant);
  • pour les citoyens salariés - une caractéristique du lieu de travail, des études, une copie du cahier de travail, un certificat de revenu.

L'ensemble des documents est soumis directement au Bureau de l'UIT. Ensuite, vous devez attendre l'invitation pour réussir l'examen.

Les patients qui, pour des raisons objectives, ne peuvent réussir l'examen de manière indépendante, ont droit à:

  • appeler des représentants de l'UIT à domicile;
  • aller à l'hôpital, demander à un médecin de procéder à un examen, qui sera la base pour établir le handicap;
  • émettre une invalidité par procuration (une procuration notariée est requise).

Officiellement, il n'y a pas de limite de temps pour l'invalidité. Cependant, il est préférable de passer l'examen dès que possible. De plus, l'obtention d'un groupe peut être difficile, voire impossible. Après tout, vous devez prouver que la limitation de la durée de vie existante est la conséquence d'une crise cardiaque et non d'une maladie étrangère.

L'attribution de l'invalidité après une crise cardiaque aux retraités se fait conformément aux règles générales.

La décision de la commission n'est pas définitive. Le patient peut faire appel, pour réaliser un deuxième examen. Pour ce faire, vous devez rédiger une demande de révision de la décision, l'apporter à l'institution où l'examen a été effectué.

Après 3 jours, la lettre est envoyée au bureau principal de l'UIT. Après avoir envisagé le traitement, le patient est soumis à un nouvel examen. Le réexamen a lieu dans le mois suivant la réception de la lettre.

Un examen des conclusions de l'UIT peut être obtenu auprès d'un tribunal. Il est considéré comme le dernier recours, dont la décision n'est pas susceptible d'appel.

L'invalidité après un infarctus du myocarde n'est pas toujours établie. Cependant, tout le monde a certains avantages - un congé de maladie payé. La période d'invalidité temporaire dépend du type de crise cardiaque (3):

  • petite crise cardiaque focale simple - 60-70 jours. En cas d'insuffisance cardiaque, je classe fonctionnelle (FC) - jusqu'à 80, II - jusqu'à 110, III-IV - jusqu'à 120;
  • infarctus focal majeur non compliqué - 70-90 jours, compliqué 90-120 jours.

Un congé de maladie d'une durée supérieure à 4 mois est délivré par décision de l'UIT. S'il n'y a aucun espoir de guérison, le patient est reconnu comme incapable.

Les personnes dont l'activité professionnelle était associée à un effort physique important, au stress et au travail dans des conditions difficiles devront être recyclées. La liste des contre-indications professionnelles comprend:

  • travail de nuit / quotidien;
  • quarts de travail prolongés (plus de 8 heures);
  • travail associé à une marche ou à une position debout constantes;
  • travailler loin des colonies;
  • travailler avec des substances toxiques;
  • travail physiquement dur;
  • travaux à haute altitude;
  • conditions de travail difficiles: température élevée / basse, humidité élevée;
  • travail à bord d'un avion (avion, hélicoptère, fusée).

De quels facteurs dépend le groupe

La décision de la commission médicale est influencée par de nombreux paramètres, par exemple la condition physique d'une personne.

Les médecins doivent trouver des réponses à de nombreuses questions:

  • dans quelle mesure le patient peut être chargé;
  • capacité d'effectuer des opérations de travail;
  • comment le corps réagit aux mouvements habituels;
  • quelles qualités une profession requiert dans un poste particulier.

Après avoir considéré les facteurs de charge de travail dans la spécialité, ils commencent à étudier son degré de récupération:

  • quel genre de crise cardiaque était;
  • niveau de complications détectées;
  • expression de l'insuffisance cardiaque, antécédents médicaux;
  • l'influence des méthodes thérapeutiques utilisées et la perception de leur corps.

Refuser d'affecter le groupe si les cas suivants sont identifiés:

  • une petite crise cardiaque;
  • aucune complication et le muscle a conservé la capacité de travailler;
  • le cœur se contracte bien;
  • les conditions de travail légères sont inoffensives.

Le MES comprend des médecins de directions différentes, chacun du côté de sa spécialité détermine l'état de santé du candidat examiné pour le groupe.

Dans quelles situations les groupes sont-ils affectés?

Le critère principal pour les médecins est la gravité de la maladie qui devient le niveau et l'état de l'insuffisance cardiaque, la menace d'une récidive d'une crise cardiaque dans l'angine de poitrine instable. Le cœur montrera comment fonctionne l'organe, quel est le risque de mauvaise santé de complications supplémentaires. Si les tests montrent qu'il existe des arguments indéniables pour reconnaître le patient à un degré ou un autre comme incapable pour arrêter le stress cardiaque, éliminer les facteurs potentiellement mortels.

  1. Réclamation du groupe 1 lorsqu'un travail est contre-indiqué au patient. Il est nécessaire de respecter l'ordre et les règles pour un repos au lit strict. Les patients se voient prescrire une réadaptation à long terme, un soutien sanitaire est recommandé dans les sanatoriums. Pour ces citoyens, un traitement est prescrit dans le service de cardiologie. Depuis des années, ils mènent des suivis préventifs dans des sanatoriums à direction cardiologique. Il est possible de passer au groupe 2 si la santé se stabilise lorsque toutes les étapes de la récupération sont terminées et que le transfert est effectué sur décision de la commission. L'invalidité la plus grave est prescrite lors d'un pontage cardiaque ou d'une chirurgie complexe du muscle cardiaque. De telles procédures appartiennent à des catégories de traitement coûteuses, donc personne n'a besoin de nier le travail des médecins avec un résultat positif, des charges excessives.
  2. Le groupe 2 est établi si le patient a besoin de ce diplôme afin de maintenir une activité de vie normale en changeant de spécialité lorsque son travail s'accompagne d'efforts physiques et de stress émotionnel. Souvent dans une autre position, les salaires sont plus bas, de sorte que le patient ne sera pas empêché d'acheter une pension en raison d'une perte de capacité de travail avant de récupérer.
  3. Le groupe 3 est reçu par les patients qui ont terminé avec succès la période de réadaptation. Mais ils ont besoin de temps pour se protéger d'une surcharge excessive, pour effectuer des procédures préventives.

Le dernier degré d'invalidité est prescrit par les médecins si le patient a subi une ischémie myocardique, une endoprothèse a été réalisée sur le cœur, un échafaudage ou une endoprothèse a été installé avec intervention chirurgicale.

Instances à visiter

Il faut comprendre que la principale et toute première instance qui décide de la nécessité de référer un patient à un examen médical est le médecin traitant, qui procède à une évaluation initiale de l'état de santé final d'une personne qui a survécu à un cœur. attaque à la fin de la période de réhabilitation. Il est important ici que le médecin traitant puisse considérer que l'état du patient est satisfaisant (c'est-à-dire que le patient est capable de se servir et de travailler) et de simplement fermer le congé de maladie.

Avec le médecin traitant, la première instance pour un citoyen est un service de protection sociale. La collecte de tous les documents doit commencer par la réception au dispensaire de district du formulaire 088 / a. C'est elle qui représente la direction de l'UIT.

Procédure de stenting et ses conséquences

Lors de la chirurgie mini-invasive, il est nécessaire d'installer un stent dans la zone de l'artère coronaire, rétrécie sous l'influence de plaques athérosclérotiques qui détruisent les parois des vaisseaux sanguins. La chirurgie n'est pas une excuse pour reconnaître une personne handicapée. Après la guérison des organes endommagés, les patients retrouvent une vie normale.

Le temps de rééducation est déterminé par le niveau de concentration ischémique des lésions vasculaires, les accompagnements pathologiques et la capacité des organes à lutter pour leur survie. De la puanteur, le patient a un sentiment de récupération complète. Mais l'intervention chirurgicale soulage les symptômes, les actions du médecin, quelle que soit leur compétence, ne peuvent pas récupérer complètement.

Le patient se voit prescrire des procédures ou des activités de bien-être qu'il doit observer strictement:

  • prescrire un régime spécial;
  • exclure l'activité physique;
  • recommande de se débarrasser des mauvaises habitudes - tabagisme et alcool.

La nomination du groupe survient après une aggravation de l'état avec un diagnostic de crise cardiaque. L'obtention d'un handicap ne signifie pas que c'est pour le reste de votre vie. Une personne est sous la surveillance constante de médecins, chaque année, elle passe un examen approfondi par son médecin traitant ou collégial à la commission. En fonction des résultats obtenus, des procédures sont prescrites. Après confirmation du manque d'amélioration, l'invalidité se prolonge ou son niveau diminue.

Retiré de ces vues. Les personnes de plus de 50 ans ne peuvent pas être confirmées invalidité, mais un réexamen doit être effectué. Ils sont sous surveillance médicale jusqu'à la fin de leur parcours de vie. Si le patient n'est pas d'accord avec le verdict de la commission médicale, il peut en appeler devant le tribunal de droit commun. Il se voit prescrire un deuxième examen indépendant.

Bureau de l'UIT

L'autorité suivante sur la voie du handicap est le Bureau de l'UIT. Le patient devra rédiger une déclaration et y joindre toute la documentation précédemment collectée (copies, originaux). C'est au bureau qu'après remise des documents le patient sera informé de la date à laquelle la certification sera effectuée. Sur la base des résultats de l'examen, les membres de la commission prendront une décision en tenant compte de la majorité des votes. Le patient sera informé verbalement de la décision et le résultat de l'examen sera fixé avec la documentation nécessaire.

La commission de l'UIT a le droit légal et complet d'envoyer un citoyen à des recherches médicales supplémentaires, ainsi que d'inviter d'autres spécialistes spécialisés qui peuvent clarifier la situation en raison de l'état de santé d'un patient prétendant être handicapé. Le demandeur, à son tour, a le droit d'inviter indépendamment des spécialistes de qualifications étroites, mais uniquement à ses propres frais.

Comment se développe la maladie?

Les crises cardiaques sont un type courant de maladie, seule la gravité de chacune est différente. Selon les statistiques médicales, 50% meurent avant d'avoir eu le temps de consulter un médecin ou de se rendre à l'hôpital - la mort survient dans une ambulance. Les complications postopératoires sont également dangereuses. La maladie se développe progressivement. Les artères coronaires sont affectées, elles se bouchent et devraient alimenter le cœur en sang, transmettre l'oxygène et le fluide à l'organe. En conséquence, il se forme des coupes de tissus auxquelles l'approvisionnement en nutriments nécessaires n'atteint pas ou n'est pas reçu en quantités insuffisantes.

À partir d'un saignement complet ou partiel, commencez:

  • douleur aiguë au cœur;
  • la douleur donne au membre gauche;
  • va à l'omoplate;
  • mâchoires.

La nitroglycérine cesse d'aider, car elle soulageait la gravité de l'angine de poitrine. Un processus irréversible se produit dans les muscles cardiaques, après 20 minutes, il n'y a plus de nutriments, de nécrose ou de mort complète dans les zones tissulaires. Une cicatrice formée s'y forme après une certaine période, et elle ne remplacera jamais un muscle sain, car elle ne pourra pas fonctionner pleinement. Les endroits en taille et en largeur sont différents, le degré de dommage peut être important ou un diagnostic de micro-infarctus est établi.

Une zone dangereuse pour la localisation est le mur avant. Les patients commencent à se sentir très durs, jusqu'à une perte de conscience, donc un choc cardiogénique douloureux. Un résultat positif est censé arriver vivant à l'hôpital après de tels symptômes. Dans un établissement médical, un long processus commence, même après la récupération, vous devez apprendre à vous déplacer dans le service.

La Commission prend en compte:

  • insuffisance cardiaque fonctionnelle;
  • résultat de la réhabilitation;
  • capacité de travail du patient selon les antécédents de travail, l'éducation, la durée du service, la position officielle;
  • la capacité de vivre dans de nouvelles conditions, de se servir.

Le niveau de limitation de la vie est évalué, étant donné:

  • la nature et la durée de la douleur;
  • la difficulté de se déplacer normalement et de monter des escaliers;
  • arythmie, extrasystoles, interruptions cardiaques;
  • Changements ECG, échocardiographie;
  • dopplerométrie;
  • tests de résistance.

Quelle que soit la gravité de la maladie, les médecins le prouvent: après une crise cardiaque, la vie continue, les gens effectuent certaines tâches et fonctions. Ce n'est que dans des positions sans stress psycho-émotionnel accru qu'un choc peut entraîner une rechute, une menace directe pour la vie.

Qu'est-il interdit de faire?

Quelle que soit la gravité de l'état de santé, la prédisposition du corps aux crises cardiaques, après traitement, rééducation, handicap - tout cela nécessite certaines restrictions non seulement dans les aliments, les cigarettes et les teintures fortes. Il est nécessaire d'aborder soigneusement le choix des professions s'il n'y a pas suffisamment de contenu gouvernemental pour exister.

Les médecins interdisent de travailler dans des industries où:

  • danger accru; vous ne pouvez pas être conducteur de véhicules;
  • la nécessité d'une attention stricte et de tensions nerveuses - répartiteurs des entreprises de transport;
  • dans les organisations d'aviation en tant que pilotes, hôtesses de l'air, mécaniciens de vol;
  • dans des institutions où vous devez marcher longtemps ou effectuer des tâches debout - facteur, cuisinier, coursier, vendeur;
  • loin de la zone de résidence - géologique, les parties de l'enquête;
  • le danger des agents toxiques avec lesquels il est nécessaire d'entrer en contact pendant les processus de production, dans des conditions nocives - l'industrie de nature chimique, métallurgique;
  • quarts de nuit, maillage;
  • avec des événements de haute altitude.

Lorsqu'une personne se voit attribuer 1 groupe, elle dure 2 ans jusqu'au premier examen. Les autres groupes sont déterminés pour l'année. Lorsqu'un citoyen dans un état grave a le droit aux employés de MES de prendre une décision sur la conception d'un groupe de vie. Ils proviennent d'une autre possibilité de récupération.

Chaque année, les patients destinés à faire partie d'un groupe urgent sont examinés. Il convient de garder à l'esprit que le personnel de l'UIT n'a pas besoin de se présenter si souvent à la commission pour confirmer le statut d'une personne handicapée. Les médecins traitants recommandent eux-mêmes de tels examens, ils donnent des instructions à leurs patients. Ils indiquent en détail les procédures de rééducation terminées pour une période de récupération spécifique et l'état actuel du patient, qui nécessite un réexamen.

La préparation de la commission se déroule de la même manière que lors de l'examen initial, ils recueillent complètement tout le matériel sur la maladie avec toutes les conséquences et les résultats qui en découlent. Si la personne handicapée continue de travailler, refléter les conditions de son travail, les transferts avec des marques et la signature de la tête. Dans la carte de réadaptation, la fréquence des visites aux cliniques ou des examens préventifs à domicile par le médecin traitant est notée.

Les personnes qui ont subi une crise cardiaque ne sont pas autorisées à effectuer plusieurs types de travaux: conduire des véhicules aériens, certains types de transport terrestre, travailler dans des conditions difficiles et réparer du matériel électrique. Il est également déconseillé d'effectuer des travaux en hauteur, de se déplacer trop souvent, tout contact avec des produits chimiques doit être évité. Les médecins ne recommandent pas de travailler par nom ou dans des usines avec un horaire chargé.

Interdiction de réintégration

Il est interdit à un citoyen de reprendre son poste antérieur après une crise cardiaque s'il:

  1. Employé de la compagnie aérienne (ingénieur de vol, régulateur, pilote, hôtesse de l'air).
  2. Messager, postier, vendeur ou occupe tout autre poste lié à la position debout ou à la marche prolongée.
  3. Un employé dont les activités nécessitent une attention accrue dans l'exécution des tâches de la main-d'œuvre (opérateur d'équipement complexe, chauffeur, grutier).
  4. Il fonctionne par rotation, ou si le lieu de travail principal est considérablement retiré des points de soins médicaux.
  5. Effectue l'activité de travail à la journée, en équipes, de nuit.
  6. Il fonctionne dans des conditions dangereuses (production chimique, déchets toxiques, métallurgie, industrie lourde).

Approche responsable

Le processus d'obtention d'un groupe de personnes handicapées doit être abordé avec l'entière responsabilité. Avant de contacter le Bureau de l'UIT, vous devez collecter autant de certificats et documents médicaux que possible qui peuvent confirmer l'échec de la rééducation et l'état de santé insatisfaisant du patient. Si la commission refuse de recevoir le groupe à la personne intéressée, vous pouvez alors demander une deuxième enquête.

Décision positive

Si l'examen est positif, le patient se verra attribuer un handicap d'un certain groupe. De plus, l'invalidité peut être obtenue indéfiniment (si la commission, sur la base des documents fournis, considère qu'à l'avenir le patient ne pourra pas retrouver sa pleine capacité de travail), ou pour une période de 1 à 2 ans (selon le groupe).

Nous avons examiné quel handicap survient après une crise cardiaque et comment l'organiser.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Tatyana Jakowenko

Rédacteur en chef du Detonic magazine en ligne, cardiologue Yakovenko-Plahotnaya Tatyana. Auteur de plus de 950 articles scientifiques, y compris dans des revues médicales étrangères. Il travaille comme cardiologue dans un hôpital clinique depuis plus de 12 ans. Il possède des méthodes modernes de diagnostic et de traitement des maladies cardiovasculaires et les met en œuvre dans ses activités professionnelles. Par exemple, il utilise des méthodes de réanimation du cœur, le décodage de l'ECG, des tests fonctionnels, l'ergométrie cyclique et connaît très bien l'échocardiographie.

Depuis 10 ans, elle participe activement à de nombreux colloques et ateliers médicaux pour les médecins - familles, thérapeutes et cardiologues. Il a de nombreuses publications sur un mode de vie sain, le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques et vasculaires.

Il surveille régulièrement les nouvelles publications des revues européennes et américaines de cardiologie, rédige des articles scientifiques, prépare des rapports lors de conférences scientifiques et participe à des congrès européens de cardiologie.

Detonic