Combien de personnes se remettent d'un AVC

Le processus de récupération post-AVC dure différemment.

Dans les cas d'eau, les capacités (mentales et physiques) reviennent au patient pendant les premiers mois après la maladie. D'autres ont besoin de plus de temps.

Mais, malheureusement, la majorité des conséquences restent à vie. Et ici, l'assistance qualifiée de spécialistes, ainsi que le soutien de proches, devient particulièrement important.

Après un AVC, la vie continue, ne désespérez pas, car avec une persistance et une humeur appropriées, il est possible de restaurer le mode de vie habituel.

Pour ce faire, suivez les recommandations:

  • consultez régulièrement un médecin;
  • mesure de la pression quotidienne;
  • fournir la charge physique nécessaire aux membres affectés;
  • suivre un régime;
  • exclure l'alcool;
  • ne pas fumer.

Malheureusement, la récupération post-AVC n'est pas rapide et prend du temps. Et combien de temps une personne qui a subi un AVC vivra dépend de lui-même.

Cependant, si vous suivez les recommandations du médecin, mangez correctement, éliminez les mauvaises habitudes et effectuez une prévention médicamenteuse de la maladie, il est possible d'améliorer considérablement la qualité de vie, mais il n'est pas encore possible de se remettre complètement des effets d'un accident vasculaire cérébral , bien qu'il existe de rares cas.

Un accident vasculaire cérébral n'est pas une phrase. Et le soutien des proches à ce moment difficile de la vie est une énorme incitation à restaurer le mode de vie habituel du patient.

Et ici, il est important d'arrêter de se sentir désolé pour soi et de «reprendre», la qualité de vie s'améliorera considérablement.

Après un AVC hémorragique chez des patients survivants, il est important de restaurer le fonctionnement du système nerveux, des organes internes et du système musculo-squelettique.

Le programme de récupération après un AVC hémorragique du cerveau résout les tâches suivantes:

  • Améliorez l'état du patient. Il est important d'éliminer les conséquences de l'AVC hémorragique dans le volume maximum afin que le patient puisse prendre soin de lui-même, parler pleinement et bouger.
  • Prévention des complications telles que la contracture (mobilité réduite des articulations due à une inactivité prolongée), l'atrophie musculaire, les escarres et les infections chez les patients alités, les problèmes psychologiques, la dépression.
  • La prévention des rechutes est la principale condition pour réduire la mortalité par AVC hémorragique, car les attaques répétées l'augmentent plusieurs fois. Il est important de mener une vie correcte, d'observer l'utilisation des médicaments et de suivre toutes les recommandations du médecin.

Il est important de se souvenir: plus la réadaptation est commencée tôt, plus les chances de rétablissement complet sont élevées. Le traitement réparateur doit être démarré littéralement dès les premiers jours. Avec un programme bien conçu, de nombreux patients peuvent obtenir les résultats suivants:

  • Au cours des trois premiers mois, il est possible de retourner la moitié de toutes les fonctions perdues.
  • Au cours du prochain trimestre, le patient élimine 20 à 30% des violations.
  • Les troubles restants sont éliminés dans les six mois, une guérison complète est possible.

La rééducation active devrait commencer dans les 2-3 premières semaines. En parallèle, le traitement est effectué après un accident vasculaire cérébral hémorragique dans la période de récupération, visant à résoudre le foyer d'hémorragie et à prévenir les complications et les rechutes.

Après une hémorragie intracérébrale ou sous-arachnoïdienne, la rééducation vise à éliminer les conséquences qui violent la vie normale du patient. Cela comprend:

  • Troubles du mouvement et de la sensibilité. Ils sont exprimés à des degrés divers, selon l'emplacement et le volume des tissus cérébraux morts.
  • Coordination altérée des mouvements - cette complication survient souvent après un accident vasculaire cérébral hémorragique, caractérisée par des dommages aux cellules nerveuses, qui sont responsables de mouvements complexes et ciblés. Si la réadaptation n'est pas effectuée, les fonctions perdues ne reviendront pas intégralement et entraîneront une invalidité.
  • Troubles de la parole et de la déglutition. Ici, vous aurez besoin d'une consultation avec un médecin ORL et un orthophoniste.
  • Troubles de la mémoire, de la pensée, des problèmes psycho-émotionnels. Le degré de la maladie dépend d'un certain nombre de facteurs et nécessite une approche responsable pendant la période de réadaptation. En cas de complications graves, une conversation est menée avec des proches qui contrôleront partiellement la guérison d'un AVC hémorragique à domicile.

Des difficultés particulièrement importantes pendant la période de réadaptation surviennent chez les patients alités. Cela limite considérablement la mise en œuvre de mesures de récupération, peut conduire au développement de plaies de pression et d'atrophie musculaire. Cette condition affecte négativement la psyché du patient, réduisant la motivation et l'intérêt pour la récupération.

Aujourd'hui, de nombreux patients se posent la question «comment récupérer rapidement après un AVC hémorragique?», Mais seulement 20% du nombre total de patients se tournent vers les centres de rééducation. Les statistiques montrent que le taux de mortalité au cours du premier mois lorsque le patient est à domicile est de 43% et dans un établissement spécialisé - la moitié. C'est pourquoi les médecins recommandent la restauration dans des centres spécialisés.

La restauration de la maison n'est possible que dans les cas suivants:

  • Avec une légère gravité de l'AVC hémorragique.
  • L'état stable du patient.
  • En l'absence de troubles moteurs sévères et de dysfonctionnements de la parole.

La rééducation après un AVC est réalisée par des cliniques neurologiques spécialisées, des centres de rééducation. Dans les pensions et les hospices, il y a des patients qui ont besoin de soins constants. Dans les étapes ultérieures, le patient peut améliorer sa santé dans un sanatorium.

Le processus de récupération après un AVC ischémique prend une longue période de temps. L'étape la plus importante ici est les trois premiers mois, car c'est alors que 50% des patients survivants ont restauré la fonction motrice. Si aucun progrès significatif n'a été réalisé au cours de cette période, le processus de destruction et de dysfonctionnement est probablement devenu irréversible. Plus la forme du problème est grave pour le patient, moins il a de chances de se remettre complètement.

Un hôpital neurologique propose généralement un certain nombre de mesures complètes pour restaurer les fonctions du corps affecté - une variété de massages, des exercices avec un orthophoniste, un ergothérapeute, un kinésithérapeute, un neurophysiologiste, un physiothérapeute, l'utilisation de méthodes innovantes, en particulier le traitement par le froid, etc., ainsi que la pharmacothérapie complexe.

Après la récupération de l'hôpital et des patients hospitalisés, une autre étape importante du rétablissement du patient commence - sa réadaptation à domicile. Il est impossible d'identifier ses dates exactes, car elles dépendent non seulement de l'efficacité du traitement, mais également des caractéristiques individuelles du corps humain. En règle générale, les activités de base doivent être effectuées pendant un à deux ans. La base de la récupération est la gymnastique systématique, les exercices et les médicaments prescrits par le médecin traitant.

Les charges de choc sont absolument contre-indiquées, l'accent est mis sur la réduction de la tension et du tonus musculaire, l'amélioration de la microcirculation, la prévention du contact, la protection de la peau et des tissus contre les escarres et la reprise de mouvements subtils. Avant d'effectuer des exercices de physiothérapie, il est nécessaire de réchauffer les muscles et les tissus - le massage et un coussin chauffant sont les meilleurs dans ce contexte.

Lorsque le coup a déjà eu lieu et mis dans un lit d'hôpital, il est trop tard pour parler de la prévenir. Maintenant, la question est: comment vivre après un AVC? La récupération est-elle possible? Dans la plupart des cas, une partie des fonctions perdues peut être restaurée. Pour obtenir un résultat maximal, il est nécessaire d'observer les principales conditions de rééducation, puis les chances d'une vie normale restent.

  • L'essentiel est de ne pas manquer les premières heures après un AVC. Obtenez immédiatement des soins médicaux.
  • Établir un diagnostic précis, subir un examen pour la localisation et le volume de la zone endommagée.
  • Empêcher la nature progressive de l'AVC ou sa récurrence.
  • Faites l'objet d'une série de mesures de réadaptation à l'hôpital et à domicile.

Au stade initial, faites confiance à un spécialiste en qui vous avez confiance. Emmenez le patient dans une clinique équipée d'un équipement de diagnostic moderne. La meilleure option est un hôpital privé, un centre de réadaptation, car, pas partout, il existe des conditions nécessaires pour recevoir un maximum de soins pour un AVC. La régression des fonctions vitales du corps dépend de la gravité des lésions cérébrales:

  1. Petit (microstroke) - le patient peut ne pas être en mesure de déterminer. Les troubles neurologiques diagnostiqués comme d'autres maladies sont notés. Leur durée est fixée à 21 jours. Parfois, une personne ne se rend pas compte qu'elle a subi un AVC et risque de rechuter avec de graves conséquences.
  1. Gravité légère (modérée) de l'AVC - les symptômes de la maladie sont déterminés, mais il n'y a pas de trouble progressif ou d'œdème du tissu cérébral. La tâche consiste à empêcher l'expansion de la zone de dommages, à normaliser l'état du système cardiovasculaire, la pression artérielle, à restaurer les fonctions corporelles perdues.
  1. Forme grave d'AVC - la conscience peut être absente, les troubles neurologiques progressent, un œdème cérébral est enregistré. Le patient peut être dans le coma, rave ou être conscient, mais ne reconnaît personne (démence), ne réagit pas aux événements, reste dans un état «végétal». Le plus souvent, dans de tels cas, ils supposent une issue fatale. La récupération est presque impossible.

Les conséquences des types d'AVC

- Alexander, que se passe-t-il dans le corps lors d'un AVC et pourquoi ses conséquences sont-elles si graves?

- Un AVC est une violation aiguë de la circulation cérébrale, lorsque l'apport sanguin à n'importe quelle partie du cerveau s'arrête. L'approvisionnement en sang est perturbé - et les cellules du cerveau sont endommagées ou tuées, ce qui entraîne une violation de toute fonction du corps - parole, mouvement dans les membres, capacités mentales, attention, mémoire, etc.

- Pourquoi la circulation cérébrale est-elle perturbée?

- Un accident vasculaire cérébral survient soit à cause d'un blocage d'un vaisseau sanguin qui alimente le cerveau (accident vasculaire cérébral ischémique), soit lorsqu'un vaisseau sanguin se rompt dans le cerveau (accident vasculaire cérébral hémorragique).

Le blocage vasculaire peut être provoqué par la formation de plaques athérosclérotiques (dépôts graisseux) ou d'un caillot sanguin qui pénètre dans la circulation sanguine et provoque un blocage de l'artère.

La rupture d'un vaisseau avec AVC hémorragique se produit généralement dans la paroi ramollie de l'artère: le sang s'écoule, s'accumule, ce qui entraîne une compression du tissu cérébral et des dommages aux cellules. Dans les deux cas, en raison d'un manque d'oxygène, une partie des cellules cérébrales au centre de l'AVC meurent et certaines sont endommagées.

pour d'éventuelles contre-indications consulter un spécialiste

- Quels symptômes indiquent un accident vasculaire cérébral?

- Il existe un test simple qui aidera les proches à reconnaître un AVC. Vous devez lui demander d'effectuer seulement trois actions: sourire, lever les deux mains et donner son nom. Si le coin de la bouche est abaissé avec un sourire, si une personne ne peut pas lever la main en raison du fait que l'un d'eux est devenu faible et que le nom est inaudible, appelez d'urgence une ambulance.

De plus, les signes d'un AVC peuvent être:

engourdissement soudain du visage, des bras, des jambes, faiblesse des membres,

altération soudaine de la conscience, perte de la capacité de parler, difficulté à parler, perte de la capacité de comprendre le sens des mots des autres,

déficience visuelle soudaine d'un œil ou des deux yeux,

troubles de la marche soudains, étourdissements, perte d'équilibre,

mal de tête sévère soudain pour une raison inconnue,

nausée soudaine, douleur au visage ou aux membres, faiblesse générale (plus souvent chez les femmes).

- Pourquoi est-il si important de consulter un médecin dans les premières heures après un AVC?

- Un accident vasculaire cérébral est une urgence. Ce n'est que dans les 3-5 premières heures que les soins médicaux sont les plus efficaces: c'est la fenêtre dite thérapeutique, pendant laquelle le traitement peut réparer les cellules cérébrales endommagées et minimiser les effets d'un accident vasculaire cérébral. Si vous ne demandez pas d'aide à temps, les cellules mourront irrévocablement et les traitements ultérieurs ne viseront qu'à s'adapter à la vie, en tenant compte des violations existantes.

- En quoi un micro-coup est-il différent d'un AVC régulier? Est-il tout aussi dangereux et nécessite également un traitement?

- Un micro-accident vasculaire cérébral, ou attaque ischémique transitoire (AIT), est une violation temporaire de l'apport sanguin à une partie du cerveau, c'est-à-dire un signe avant-coureur d'un AVC. Pendant l'AIT, une personne peut ressentir tout ou partie des symptômes ci-dessus.

Mais prenez-les au sérieux - assurez-vous d'appeler une ambulance! Votre santé et votre vie en dépendent.

Jusqu'à quatre-vingt pour cent des patients qui ont survécu à un accident vasculaire cérébral ischémique dans le cerveau deviennent handicapés dans un groupe ou un autre. Déficience auditive, vision, activité motrice, aphasie, paralysie partielle / complète du corps, troubles neurologiques et somatiques, la parésie ne sont qu'un petit spectre des conséquences de cet événement.

Puisqu'il existe plusieurs types d'AVC, les conséquences en sont différentes.

L'AVC hémorragique survient un peu moins souvent, mais s'accompagne d'un œdème cérébral, d'un coma et d'une perte partielle de certaines capacités humaines. Quant aux ischémiques, ils en meurent rarement, mais cela se termine souvent par un deuxième AVC.

Peut-être voulez-vous connaître le nouveau médicament - Cardiol, qui normalise parfaitement la pression artérielle. Cardiol les capsules sont un excellent outil pour la prévention de nombreuses maladies cardiaques, car elles contiennent des composants uniques. Ce médicament est supérieur dans ses propriétés thérapeutiques à ces médicaments: Cardiline, Recardio, Detonic. Si vous souhaitez des informations détaillées sur Cardiol, Aller à la site web du fabricantVous y trouverez des réponses aux questions liées à l'utilisation de ce médicament, les avis des clients et les médecins. Vous pouvez également découvrir Cardiol capsules dans votre pays et les conditions de livraison. Certaines personnes parviennent à obtenir une remise de 50% sur l'achat de ce médicament (comment faire et acheter des pilules pour le traitement de l'hypertension pour 39 euros est écrit sur le site officiel du fabricant.)Cardiol capsules pour coeur

Ischémique

Lors d'un AVC ischémique, le patient peut subir une légère perte de ses capacités motrices et mentales, mais après la rééducation, il revient. En ce qui concerne la mortalité, malgré la fréquence de développement de ce type particulier de maladie, le taux est d'environ 30% chez l'homme et 40% chez la femme, sous réserve de soins médicaux rapides.

hémorragique

Avec un accident vasculaire cérébral hémorragique, le cerveau souffre beaucoup, l'hémorragie commence souvent dans toutes les zones du cortex cérébral, des lacunes peuvent se former, puis l'infarctus du myocarde commence. Par conséquent, les conséquences sont difficiles à prévoir. Cela peut être un coma ou un œdème cérébral, une paralysie ou une perte complète de la parole ou de la vision.

Dans ce cas, il se produit non seulement une rupture des capillaires et des vaisseaux sanguins, mais également une hémorragie dans l'espace sous-arachnoïdien du cerveau. Pour cette raison, il y a peu de temps pour la réadaptation, et les gens deviennent souvent handicapés ou même meurent. Le taux de mortalité est de près de 80%. Un tel AVC est particulièrement dangereux pour les nouveau-nés.

Caractéristiques et importance de la réadaptation

La réadaptation après un AVC est un processus obligatoire qui est nécessaire pour tous ceux qui ont pu survivre à la maladie. Il est préférable de suivre une rééducation dans des centres spécialisés ou dans un hôpital. Si la réadaptation n'est pas impliquée, le patient peut ne jamais retrouver les opportunités perdues et le risque de développer une deuxième attaque est doublé.

En moyenne, la récupération prend au moins un à trois mois, mais dans les cas complexes et à un âge avancé, elle peut prendre environ six mois.

Vous devez également comprendre que certaines fonctions ne seront pas entièrement renvoyées, et vous devez continuer la procédure après la décharge, dans son intégralité. Prenez le même temps pour prendre des médicaments, des massages, un régime alimentaire, la relaxation et la gymnastique.

Par où commencer la rééducation?

- Quand puis-je commencer la rééducation après un AVC?

- Après avoir terminé le traitement de la phase aiguë, c'est-à-dire en fait le premier jour après un AVC. Même si le patient est allongé, il peut et doit bouger - tourner la tête, bouger les bras et les jambes, essayer de s'asseoir.

Même avec des patients alités, des exercices passifs peuvent et doivent être effectués.

Le programme de réadaptation commence déjà à l'hôpital et se poursuit à domicile (ou dans un sanatorium, un centre médical). Chaque jour après un AVC est un travail sur le chemin de la guérison.

pour d'éventuelles contre-indications consulter un spécialiste

- Quelle devrait être la première étape du processus de récupération?

- Tout d'abord, vous devez travailler sur la bonne position du corps - le positionnement: cela facilite la restauration des capacités motrices, prévient les blessures musculaires, les contractures, réduit la douleur. Les grands principes de positionnement:

  1. maintenir la symétrie maximale possible des points clés (épaules, omoplates, bassin), garder la tête, les épaules, les hanches dans la bonne position.
  2. or fondu - le patient se trouve de chaque côté, mais pas sur le dos.
  3. N'ignorez pas la partie fixe du corps. Une table de chevet est placée sur le lit du patient du côté affecté, de sorte qu'en se déplaçant, par exemple, derrière une tasse, le patient s'étire à travers le côté malade et l'active. Apprenez à utiliser votre main faible - pour soutenir, soutenir, ouvrir la porte, allumer la lumière. Il est important de développer une forte habitude d'utiliser une main faible, dans la mesure du possible maintenant.

- Le patient a-t-il besoin d'exercices de physiothérapie?

- Obligatoire. La thérapie par l'exercice est nécessaire pour restaurer les habiletés motrices et se préparer au moment où vous pourrez bouger plus pleinement. À la suite d'exercices réguliers, les muscles raccourcis de la main, de l'avant-bras et du dos des jambes s'étireront, les muscles affaiblis des mains seront activés, l'amplitude des mouvements augmentera et l'équilibre entre la position assise et debout s'améliorera .

Si le patient a des troubles de l'élocution, des exercices d'articulation sont nécessaires (pour la langue, les lèvres, les muscles de la mâchoire inférieure, les muscles du visage). Nous avons besoin de gymnastique vestibulaire pour rétablir la coordination des mouvements, des exercices de rééducation pour les troubles moteurs. Après avoir maîtrisé ces exercices sous la direction d'un médecin, vous pouvez les faire à la maison - d'abord avec l'aide de parents, puis vous-même. L'essentiel est la régularité: 5 à 6 fois par semaine, 30 à 40 minutes par jour.

Le patient dans cette condition est le plus souvent configuré pour mentir, mais votre tâche consiste à insister pour qu'il bouge. Évaluez adéquatement son état et, s'il peut aller aux toilettes lui-même, ne placez pas de placards secs près du lit. Si le patient est capable de manger seul, ne le nourrissez pas avec une cuillère.

La réadaptation commence par un examen complet, un diagnostic et la conclusion d'un médecin - ce n'est qu'alors qu'un programme à part entière peut être développé pour le sexe, l'âge et les caractéristiques du corps du patient. Les diagnostics aideront à établir la cause, à déterminer les zones affectées du cerveau et à développer des solutions possibles. Ensuite, un ensemble de techniques sera proposé, qui consiste souvent à prendre des médicaments, une intervention chirurgicale, le traitement d'agents pathogènes, l'amélioration de l'état du cortex et des tissus cérébraux, la physiothérapie, l'alimentation, etc.

Techniques de réadaptation post-AVC

Il est nécessaire de mener un programme de récupération complet, qui comprend l'observation du patient par plusieurs médecins spécialistes, ainsi que différents types de thérapie - des médicaments à la médecine alternative. La conduite de la «lutte sur tous les fronts» accélère le rétablissement, prévient les complications et le développement d'hémorragies répétées.

Les médicaments sont la première chose à lancer un programme de réadaptation pour les hémorragies cérébrales. Pour la prévention, plusieurs groupes de médicaments sont utilisés pour améliorer la circulation sanguine, les fonctions du système nerveux, qui renforcent les parois des vaisseaux sanguins.

Les soins de soutien après un AVC hémorragique comprennent les médicaments suivants:

  • Les hémostatiques (Dicinon, Ethamsylate, Cyclonamide) sont utilisés pour prévenir les récidives cérébrales, leur tâche principale est d'arrêter les saignements. Ces fonds sont activement utilisés dans les premiers jours de la réadaptation et réduisent la mortalité chez les patients.
  • Les médicaments qui abaissent la pression artérielle (médicaments antihypertenseurs) font partie intégrante du programme de réadaptation, car une augmentation de la pression entraîne souvent une rupture du vaisseau avec le développement ultérieur d'une hémorragie. La prise de ces médicaments améliore le bien-être du patient et complète la période de rééducation.
  • Les nootropiques améliorent la fonction cérébrale, soulagent la fatigue et augmentent l'efficacité du système nerveux. Pour fournir un effet prononcé, ces médicaments après un AVC hémorragique doivent être pris régulièrement, en suivant strictement les recommandations du médecin.
  • Les antidépresseurs sont indiqués pour ajuster l'état psychologique du patient. Selon des études à l'Université de l'Iowa, ces médicaments ont permis d'améliorer considérablement le bien-être des patients ayant subi un AVC hémorragique. Après leur réception, la mémoire est revenue, la réflexion s'est améliorée. Les scientifiques soutiennent également que les antidépresseurs contribuent à l'adaptation des patients à la vie quotidienne.

Il est important de noter que la rééducation médicamenteuse doit être effectuée strictement sous la supervision d'un médecin - avec l'utilisation indépendante de médicaments, vous pouvez nuire à votre corps.

Physiothérapie

Magnétothérapie après AVC hémorragique

Dans la période de récupération après un AVC hémorragique, diverses méthodes de physiothérapie sont activement utilisées, mais avant leur rendez-vous, vous devez consulter un médecin. Si le médecin s'assure que la santé du patient n'est pas en danger, les méthodes de traitement physiothérapeutiques suivantes sont autorisées:

  • La stimulation électrique utilise de faibles impulsions de courant électrique afin d'éliminer la parésie ou la paralysie des muscles. Cette technique est indiquée pour les troubles du mouvement, mais elle doit être mise en œuvre avec soin pour éviter les hémorragies répétées.
  • En cas de violation de la déglutition, une stimulation musculaire avec un appareil spécial peut être prescrite, qui sera effectuée sous la supervision d'un médecin ORL et d'un physiothérapeute
  • Quelques mois après l'attaque, phonophorèse échographique, magnétothérapie, thérapie au laser, etc. peut être effectuée dans certains domaines. - ces méthodes restaurent les tissus endommagés après une immobilisation prolongée, stimulent la fonction musculaire.

relaxant

Pour restaurer le tonus musculaire des membres affectés, un massage doux est prescrit aux patients. Commencez par de courtes séances de plusieurs minutes, en augmentant progressivement la durée.

Massage après AVC hémorragique

Massage pour AVC hémorragique:

  • contribue à une meilleure nutrition des tissus affectés;
  • empêche les escarres et les érythèmes fessiers;
  • restaure la conduction neuromusculaire, active le travail des centres moteurs du cerveau;
  • aide à normaliser le tonus musculaire.

Le massage est de préférence effectué dans des institutions spécialisées avec un masseur professionnel. S'il est impossible de visiter l'hôpital, un spécialiste peut être appelé à la maison, ou la procédure est effectuée par le parent du patient après une formation appropriée.

La thérapie par l'exercice fait partie intégrante du traitement et du rétablissement après un AVC hémorragique. La gymnastique est très utile à la fois pour la normalisation de l'activité motrice partiellement perdue et pour le fonctionnement du système nerveux. Avant d'effectuer le patient, un neurologue consultera le patient, après quoi un programme doux spécial sera établi.

Les règles de base pour effectuer des exercices après un AVC hémorragique:

  • En l'absence de contre-indications, vous pouvez commencer quelques jours après l'attaque, mais en position couchée et en mode économe. Cela permettra d'économiser les connexions neuromusculaires et d'empêcher la formation de plaies de pression.
  • Si la rééducation réussit, après 5 à 7 jours, le patient est autorisé à s'asseoir sur le lit, effectuant des exercices spéciaux avec les bras et les jambes.
  • Après 3 semaines, le patient apprend à marcher et acquiert les dernières compétences d'auto-soins.

Tous ces termes sont moyens. Bien sûr, ils dépendront de l'état d'un patient particulier. Certains patients parviennent à être «soulevés» très rapidement, tandis que d'autres restent alités pendant longtemps.

Récemment, ces deux méthodes ont été activement utilisées pour restaurer la motricité fine, l'activité motrice et la capacité d'autosoins.

La mécanothérapie est l'utilisation de simulateurs spécialisés qui modèrent les muscles des membres, leur redonnant leur tonus. Ce programme comprend:

  • Dans les premiers jours après la maladie, des chaussures spéciales sont utilisées avec des airbags, qui sont gonflés alternativement dans les pieds et les doigts, simulant la marche. Cette approche permet au système nerveux de ne pas «oublier» les habiletés de mobilité, ce qui simplifie considérablement la poursuite de la rééducation.
  • Après 5-7 jours, un vélo d'exercice spécial est utilisé pour les patients alités, ce qui développe les muscles des jambes, améliore la circulation sanguine. Cette méthode permet également de prévenir les escarres et la paralysie.

Il ressemble à un vélo d'exercice pour un patient alité

  • Si le patient ne peut pas se lever, après 14 jours, des canapés médicaux spéciaux sont utilisés pour déplacer le patient en position verticale - verticaliseurs. Cela est nécessaire pour activer les centres moteurs du cerveau et de l'appareil vestibulaire.
  • Avec un traitement réussi pour la 3e semaine, un vélo d'exercice standard est utilisé, ainsi que des exercices spécialisés en gymnase, effectués sur des simulateurs, pour développer les muscles des bras et des jambes.

Le programme est complété par l'ergothérapie - la mise en œuvre d'activités de travail simples pour restaurer la motricité fine. Grâce à cette méthode, le patient a la possibilité de prendre soin de lui-même et de s'adapter à la vie quotidienne.

Travailler avec un psychologue

Pour stabiliser l'état psychologique, il est conseillé que les patients soient observés par un psychologue, car la moitié du succès dépend de l'humeur du patient pour un rétablissement rapide. Le médecin mène des conversations, révélant de l'anxiété et de l'irritabilité, de la peur de la mort ou des pensées suicidaires.

Aux stades initiaux, un soutien moral est fourni, si nécessaire, des médicaments spécialisés sont prescrits. Le psychologue travaille non seulement avec le patient, mais aussi avec ses proches. Le médecin explique aux parents et amis comment se comporter avec le patient, l'empêchant de devenir déprimé.

Si un AVC hémorragique est compliqué par une altération de la parole, un orthophoniste sera nécessaire. En quelques mois, le patient devra effectuer des exercices d'élocution visant à «éveiller» le travail des centres correspondants du système nerveux.

En règle générale, le cours de correction est le suivant:

  • Aux stades initiaux, la gymnastique vocale est effectuée pendant 3-5 minutes 2-3 fois par semaine.
  • Puis la durée augmente progressivement jusqu'à un quart d'heure, la fréquence des séances reste inchangée.
  • Certains orthophonistes jugent efficace de faire des exercices en cours - 2 fois par semaine pendant trois mois avec des pauses ultérieures.

Pour obtenir des résultats durables, vous devez consulter régulièrement un orthophoniste, effectuer tous les exercices. En l'absence de dommages prononcés, une restauration complète de la parole en quelques années est possible.

Certains médecins peuvent recommander de compléter la rééducation par diverses méthodes de médecine alternative. Cela comprend:

  • Acupuncture - l'introduction d'aiguilles minces dans certaines zones du corps pour stimuler l'activité réflexe afin de soulager les crampes musculaires et d'activer le cerveau.
  • Thérapie manuelle - action sur les éléments osseux pour améliorer la circulation cérébrale, lutter contre les contractures et les troubles moteurs.
  • Hirudothérapie - l'utilisation de sangsues médicales pour normaliser la pression artérielle, la coagulation sanguine.
  • Thérapie sous vide - l'effet des boîtes pour améliorer la circulation sanguine vers les tissus et les processus métaboliques qui s'y trouvent.

Il est important de noter que l'efficacité des méthodes de médecine alternative n'a pour la plupart pas été prouvée dans les essais cliniques, par conséquent, une telle récupération devrait être prescrite à une date ultérieure et uniquement en complément du programme principal.

Les méthodes de rééducation sont sélectionnées pour le patient et un problème spécifique. Ceux qui ont perdu la capacité de bouger auront besoin de massage, de natation, de l'aide d'un neurologue et d'un physiothérapeute. Si le patient ne peut pas parler, ou s'il a des problèmes de mémoire, alors sans psychologue, l'orthophoniste et la prise de médicaments ne peuvent pas faire. Dans le même temps, un régime, des soins médicaux, une activité physique, des massages, de l'hydrothérapie et de la marche sont prescrits pour chaque patient.

Mémoire

Si vous avez perdu la mémoire ou si vous avez des problèmes avec cela, vous devrez probablement boire des pilules et des neuroprotecteurs stimulant le sang, ce qui favorisera le métabolisme dans les cellules, les aidera à être saturés de glucose et d'oxygène et restaurera les cellules endommagées et les neurones. Ils recourent également à l'aide de psychologues, bien que des exercices spéciaux n'existent pas, car beaucoup dépend de l'âge du patient et du degré de lésions cérébrales.

Si vous perdez l'occasion de parler ou de parler correctement, vous devez non seulement prendre des pilules, mais aussi travailler avec un orthophoniste, ainsi que des exercices quotidiens que les enfants font souvent à la maternelle. En fait, le patient apprend à parler à nouveau. La récupération prend généralement au moins trois mois, car l'hémisphère gauche du cerveau en souffre.

Vision

Avec un accident vasculaire cérébral hémorragique, la vision souffre souvent, qui se traduit par sa perte totale ou partielle, de l'incapacité à distinguer les nuances. Il s'agit également de dommages à l'hémisphère gauche du cerveau ou du cervelet. Ensuite, la récupération prend au moins deux mois et dépend beaucoup de l'âge du patient, du degré de dommages à l'hémisphère gauche.

Mobilité

Durée de la rééducation après un AVC

Aucun médecin ne vous dira les dates exactes de récupération, car souvent les patients souffrent d'autres maladies chroniques qui doivent être traitées en cours de route, ce qui prend encore plus de temps.

De plus, les cellules cérébrales ne sont pas restaurées de la même manière, et l'âge avancé devient souvent un obstacle dans ce processus. Les jeunes peuvent s'attendre à un rétablissement complet de trois à huit semaines après avoir terminé toutes les procédures. Quant aux retraités, il peut leur falloir au moins cinq mois avant qu'au moins une partie de leurs capacités physiques ou mentales ne revienne. Mais vous devez être préparé au fait que certaines fonctions ne seront retournées que partiellement.

Quant à l'état de coma ou d'œdème cérébral, le temps ne joue pas ici entre les mains du patient. Depuis le cortex cérébral est affecté plus profondément, sans possibilité de récupération.

Recommandations

Lorsque la récupération d'un AVC hémorragique a réussi, le patient doit respecter les principales recommandations qui empêcheront la survenue de crises répétées:

  • Tous les médicaments prescrits par votre médecin sont pris régulièrement et strictement sur ordonnance.
  • Surveillez quotidiennement la pression artérielle, avec son augmentation - prenez des médicaments antihypertenseurs.
  • Réduisez votre consommation de sel et de matières grasses, contrôlez votre glycémie et votre cholestérol.
  • Essayez d'être moins nerveux, avo>

En conclusion, nous répondrons à la question commune que les patients posent aux médecins - est-il possible de prendre le soleil après un AVC hémorragique? Le bronzage pendant la période de rééducation n'est pas recommandé, car cela peut aggraver la restauration de l'activité motrice et, en cas de coup de soleil ou de coup de chaleur, entraîner une augmentation de la pression artérielle et une rechute de la maladie.

Nutrition après un AVC

Un autre facteur important qui contribue à une récupération rapide est le régime alimentaire et le rejet des produits nocifs. Il est important d'exclure l'alcool, les cigarettes, le café, les aliments gras et salés de l'alimentation, de consommer autant de légumes, de céréales naturelles, de produits laitiers, de jus, de viande bouillie, de fibres et de fruits que possible.

Lors de la mise en œuvre des recommandations de spécialistes, la rééducation sera plus rapide et à l'avenir, vous n'aurez plus à vous souvenir d'un accident vasculaire cérébral.

Faites un régime, marchez au grand air, utilisez modérément un ordinateur, réduisez le niveau de stress avec votre mode de vie habituel, et les conséquences d'un AVC ne vous dérangeront jamais.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Tatyana Jakowenko

Rédacteur en chef du Detonic magazine en ligne, cardiologue Yakovenko-Plahotnaya Tatyana. Auteur de plus de 950 articles scientifiques, y compris dans des revues médicales étrangères. Il travaille comme cardiologue dans un hôpital clinique depuis plus de 12 ans. Il possède des méthodes modernes de diagnostic et de traitement des maladies cardiovasculaires et les met en œuvre dans ses activités professionnelles. Par exemple, il utilise des méthodes de réanimation du cœur, le décodage de l'ECG, des tests fonctionnels, l'ergométrie cyclique et connaît très bien l'échocardiographie.

Depuis 10 ans, elle participe activement à de nombreux colloques et ateliers médicaux pour les médecins - familles, thérapeutes et cardiologues. Il a de nombreuses publications sur un mode de vie sain, le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques et vasculaires.

Il surveille régulièrement les nouvelles publications des revues européennes et américaines de cardiologie, rédige des articles scientifiques, prépare des rapports lors de conférences scientifiques et participe à des congrès européens de cardiologie.

Detonic