Vascularite hémorragique chez l'adulte symptômes diagnostic et traitement

Les causes de la vascularite n'ont pas été étudiées en détail, mais il existe une hypothèse qui provoque la pathologie des petits vaisseaux:

  • infections virales et bactériennes (grippe, infections virales respiratoires aiguës, amygdalite, sinusite, rougeole, amygdalite, varicelle, typhus, maladie streptococcique);
  • dommages mécaniques à la peau et aux vaisseaux sanguins;
  • influence excessive du rayonnement solaire;
  • réactions allergiques aux médicaments;
  • vaccinations et vaccinations de routine;
  • allergies alimentaires;
  • empoisonnement;
  • invasions helminthiques;
  • hypothermie;
  • allergies aux piqûres d'insectes;
  • néoplasmes malins et bénins;
  • grossesse;
  • maladies endocriniennes;
  • prédisposition génétique dans la famille.

Les causes de la vascularite hémorragique sont une diminution de l'élasticité des vaisseaux sanguins, à la suite de quoi des lacunes, des caillots sanguins et des ecchymoses se forment. La maladie peut se développer sur la base de changements liés à l'âge et avec une immunité réduite. Cela est compréhensible, car un organisme dont les défenses sont affaiblies est plus sensible à diverses infections et maladies inflammatoires.

Pourquoi y a-t-il une maladie qui est également appelée maladie de Shenlein-Genoch et capillarotoxicose? Le mécanisme de développement de la vascularite est assez simple: un processus inflammatoire aseptique se produit dans les capillaires causé par l'effet néfaste des complexes immuns des anticorps. La maladie de Shenlein-Genoch se manifeste par des hémorragies, un dysfonctionnement des processus de coagulation intravasculaire et une violation de la circulation sanguine dans les petites artères.

Les causes de la vascularite hémorragique chez les patients de tout âge sont conditionnellement divisées en plusieurs catégories:

  • complications après une maladie (infection virale respiratoire, varicelle, herpès, scarlatine) causées par une microflore pathogène et des parasites;
  • Réactions allergiques;
  • hypothermie;
  • intolérance au vaccin;
  • prédisposition héréditaire.

Le principal facteur de survenue d'une vascularite hémorragique est la formation de complexes immuns constitués d'anticorps. Ces formations se déposent sur la surface interne des parois artérielles, ce qui cause des dommages microscopiques aux vaisseaux sanguins et, par conséquent, fournit des conditions pour le développement d'une inflammation aseptique post-traumatique.

En conséquence, avec l'inflammation du tissu vasculaire, son élasticité diminue considérablement, ce qui fait que les parois deviennent perméables, des lacunes apparaissent. Cet état des artères et des capillaires entraîne des dépôts de fibrine et la formation de caillots sanguins. Ce qui précède explique l'apparition de symptômes de vascularite - ecchymoses provoquées par la microtrombose des vaisseaux sanguins.

Les causes de la maladie sont encore controversées aujourd'hui. On pense que le développement de ce processus nécessite un certain état du système de défense du corps, c'est-à-dire qu'une personne devrait être sujette à des réactions allergiques. Après l'action de certains facteurs, le système immunitaire provoque la formation de certains complexes immuns qui circulent dans la circulation sanguine et se déposent dans les vaisseaux cutanés et les organes internes.

Les principales causes de la maladie sont:

  • les agents infectieux sont principalement les virus (herpès, grippe, infection respiratoire), les bactéries (mycoplasmes et streptocoques, l'agent causal de la tuberculose et des staphylocoques), les infections parasitaires (helminthes, trichomonades);
  • vaccination et administration de sérums;
  • prendre certains médicaments (barbituriques, streptomycine, pénicilline et autres);
  • piqûres d'insectes;
  • brûlure maladie;
  • allergie alimentaire;
  • hypothermie

Les facteurs de risque de développement de la maladie comprennent:

  • âge avancé;
  • grossesse;
  • infections fréquentes;
  • tendance aux réactions atopiques;
  • blessures.

Les causes de la maladie ne sont pas exactement établies. Il est considéré comme auto-immun. Cependant, un lien avec les facteurs d'activation des processus pathologiques a été révélé. Cela comprend:

  • les maladies infectieuses virales et bactériennes transférées, d'une importance particulière sont l'inflammation aiguë et chronique des voies respiratoires supérieures (grippe, SRAS, amygdalite, sinusite), la rougeole, l'amygdalite fréquente, la varicelle, le typhus, le typhus, les maladies streptococciques;
  • blessures traumatiques de la peau et des vaisseaux sanguins;
  • l'effet d'une augmentation des doses de rayonnement solaire (avec un bronzage prolongé), des fluctuations de température, du rayonnement;
  • réactions allergiques aux médicaments (souvent des antibiotiques, des sédatifs et des antihypertenseurs);
  • vaccinations pendant la vaccination de routine; utilisation prophylactique d'immunoglobulines;
  • allergies alimentaires;
  • empoisonnement domestique et professionnel, infection toxique;
  • chez les enfants - infestations helminthiques;
  • réaction à une piqûre d'insecte;
  • restructuration corporelle dans les tumeurs malignes et bénignes;
  • changements chez les femmes pendant la grossesse;
  • troubles métaboliques dans les maladies endocriniennes (diabète sucré);
  • prédisposition génétique dans la famille.

La vascularite hémorragique chez l'adulte se développe plus souvent à un âge avancé, avec une immunité faible et altérée.

La thrombose rénale entraîne de multiples crises cardiaques, des hémorragies, une perte de fonction organique

variétés

Aujourd'hui, les médecins connaissent plusieurs formes de vascularite hémorragique. Selon le tableau clinique, la maladie se produit:

  • peau;
  • articulaire;
  • abdominale, c'est-à-dire se développant dans la cavité abdominale;
  • rénale;
  • combiné.

La maladie peut survenir simultanément sous plusieurs formes. Parmi les combinaisons les plus courantes, la vascularite cutanée-articulaire est la plus courante. Les spécialistes appellent également ce formulaire simple. En fonction de la gravité de la pathologie, on lui attribue le degré d'activité petite, moyenne et élevée. Une autre typologie de la vascularite hémorragique est construite en fonction de la nature de l'évolution de la maladie. Ainsi, la capillarotoxicose peut être:

  • rapide comme l'éclair (se développe littéralement en quelques jours);
  • aiguë (la durée de la maladie ne dépasse généralement pas 30 à 40 jours);
  • prolongée (fuite sur 2 mois);
  • récurrente (les symptômes de la maladie se répètent plusieurs fois sur 3-4 ans);
  • chronique (le tableau clinique reste inchangé pendant 1,5 à 2 ans, les rémissions alternent avec des exacerbations fréquentes ou rares).

Le mécanisme des lésions vasculaires

La gravité de l'évolution est caractérisée par une vascularite hémorragique chez l'adulte, qui s'accompagne de dommages aux vaisseaux du tractus gastro-intestinal. Souvent, l'apparition de douleurs abdominales précède l'éruption hémorragique. Des sensations désagréables surviennent lorsque de petits capillaires se rompent sur les parois de l'intestin, et sont donc des crampes aiguës. Les patients, décrivant l'inconfort, notent qu'il se produit principalement dans l'ombilical, l'iliaque droit et l'hypochondre.

Le syndrome douloureux avec vasculite hémorragique ressemble au tableau clinique causé par l'appendicite, la perforation de l'ulcère ou l'obstruction intestinale. La douleur peut durer de 3 à 10 jours. Souvent, la maladie survient avec des nausées et des vomissements, dans lesquels du mucus et des impuretés sanglantes sont présents. Soit dit en passant, le sang dans les selles avec une forme abdominale de vascularite est un symptôme très courant. Dans les cas graves, des saignements intestinaux se développent, entraînant une forte baisse de la pression artérielle et un effondrement.

Le principal facteur de la défaite de la vascularite hémorragique sont les complexes spéciaux formés à partir des cellules immunitaires. Ils sont appelés anaphylotoxines pour leurs capacités destructrices. Dans des conditions normales, ils se séparent. Chez une personne malade, les complexes s'accumulent et deviennent des antigènes.

Le dépôt sur la paroi interne des vaisseaux sanguins avec un changement de perméabilité provoque une violation de la circulation sanguine:

  • les plaquettes sont activées;
  • la teneur en plasma de l'antithrombine spécifique diminue;
  • le processus de fibrinolyse est bloqué.

En conséquence, une masse de microthrombi se forme dans de petits vaisseaux dans le contexte d'une inflammation allergique et d'une coagulation sanguine réduite.

Causes et mécanisme de développement

Parlant des manifestations cliniques de la pathologie vasculaire décrite, il convient de noter que les mêmes symptômes de vascularite hémorragique sont observés chez les adultes et les enfants. Dans le même temps, les caractéristiques de l'évolution de la maladie peuvent varier en fonction de l'âge. La maladie se manifeste principalement par des éruptions cutanées tachetées sur l'épiderme. Ils sont appelés éruptions cutanées hémorragiques.

Dans la forme articulaire de la vascularite, les patients se plaignent de douleurs dans les articulations de la cheville. Ce symptôme survient dans sept cas sur dix. Avec la forme abdominale de la maladie hémorragique, sa manifestation inévitable est une douleur sourde et douloureuse dans l'abdomen.

Dans la vascularite hémorragique compliquée, les vaisseaux des organes internes, y compris les reins, les poumons et le cerveau, sont souvent affectés chez l'adulte. Le pronostic le plus favorable est donné aux patients chez qui la maladie ne se manifeste que par des manifestations superficielles sous la forme d'une éruption hémorragique.

Considérez les étapes et les premiers symptômes de la vascularite hémorragique. Avec le type de peau, tout d'abord, à partir du tibia jusqu'au pied du pied, des éruptions cutanées de couleur rougeâtre apparaissent, puis elles peuvent être activées jusqu'à la région fessière, lorsqu'elles sont pressées, les taches ne disparaissent pas, contrairement à la réaction allergique habituelle.

Avec une évolution bénigne de la maladie, la température n'augmente pas, les éruptions cutanées couvrent de petites zones de la peau. La maladie peut s'exprimer de manière plus agressive, au début, il y aura des malaises, des maux de tête, des maux d'estomac et une fièvre pouvant atteindre 38 ° C, et une grande partie du corps sera couverte d'une éruption cutanée.

Comme toute maladie, la vascularite hémorroïdaire présente un certain nombre de symptômes par lesquels un médecin peut diagnostiquer un état pathologique. Parmi les signes de pathologie, on note plusieurs syndromes contenant des manifestations visibles de la maladie:

  1. Le syndrome cutané se développe sous forme de petites hémorragies, s'élevant légèrement au-dessus de la peau. Le diamètre de l'éruption varie - 3-10 mm. L'emplacement des hémorragies peut être différent - près des articulations, en particulier des membres inférieurs, sur les mains et les pieds, les hanches, les fesses, sur le tronc. Si l'éruption se développe dans le haut du corps, ce n'est pas typique. Les éruptions cutanées ne provoquent pas d'inconvénients importants de nature physiologique, bien que dans de rares cas, elles puissent être accompagnées de démangeaisons. Après la disparition des ecchymoses, une pigmentation peut se développer à sa place - un assombrissement important de certaines zones de la peau. Malgré le grand nombre de symptômes visibles, la vascularite hémorragique chez l'adulte ne provoque pas d'hémorragie buccale ni de saignement de nez, comme la plupart des patients le croient à tort.
  2. Le syndrome articulaire se manifeste sous la forme de sensations douloureuses caractéristiques dans les articulations, principalement elles affectent les membres inférieurs. Il y a souvent un gonflement et une décoloration de la peau environnante en rouge et bleu. Le syndrome articulaire est de nature à court terme et, en règle générale, ne dure pas plus d'une semaine, aucune déformation visible de l'articulation elle-même due à une vascularite n'est notée.
  3. 3. Le syndrome abdominal se manifeste sous la forme de sensations douloureuses d'intensité insignifiante dans l'abdomen. Dans de rares cas, la douleur peut être paroxystique. L'emplacement peut être différent, mais le plus souvent, il se produit autour du nombril. En raison d'attaques constantes, le patient peut changer extérieurement - sa peau acquiert une teinte pâle, ses yeux coulent, ses traits du visage sont aiguisés. Souvent avec une vascularite hémorragique, les symptômes apparaissent sous forme de vomissements et de selles molles avec des particules sanglantes. Les causes de tels problèmes résident dans de nombreuses hémorragies de l'intestin et de la cavité abdominale. La douleur dans l'abdomen disparaît environ 3 jours après le début du traitement de la vascularite hémorragique.
  4. Le syndrome rénal se développe lorsque de petits prêts rénaux s'enflamment. Cela peut se produire dans le mélange de sang dans l'urine et les selles, un gonflement du visage, une forte augmentation de la pression artérielle.
  5. Le syndrome anémique consiste en une faiblesse générale du corps, une diminution du taux d'hémoglobine, des étourdissements, des évanouissements, du bruit dans les oreilles, un essoufflement et des mouches vacillantes devant les yeux.
  6. D'autres syndromes peuvent se développer si les causes de la vascularite résident dans les dommages au cerveau, au muscle cardiaque ou aux poumons.

Chez les enfants et les patients plus âgés, il existe certaines différences dans le développement de la maladie. Chez un adulte, la maladie commence à un rythme plus détendu, sans symptômes prononcés, nausées et vomissements, ce qui est typique d'une forme infantile de la maladie. Si de petits vaisseaux rénaux sont affectés, alors dans 53% des cas, une insuffisance rénale se manifestera sur la base d'une vascularite.

Étant donné que la vascularite peut se produire de différentes manières, les conséquences de la maladie seront différentes entre elles. Si une personne ne commence pas à éliminer en temps opportun les symptômes ci-dessus, des complications apparaîtront:

  • obstruction intestinale;
  • perforation des ulcères d'estomac et intestinaux;
  • une pancréatite;
  • thrombose et crises cardiaques dans les organes internes;
  • péritonite;
  • anémie posthémorragique;
  • hémorragie pulmonaire;
  • Syndrome DIC avec thrombocytopénie;
  • troubles cérébraux;
  • névrite.

Pour éviter un traitement prolongé et des conséquences possibles, il est beaucoup plus raisonnable de demander l'aide d'un médecin qualifié lors des premiers «appels» alarmants du corps. Toute pathologie est plus facile à prévenir qu'à guérir, ce moment confirme une fois de plus l'opportunité d'une visite annuelle chez le médecin à des fins préventives.

Taches sur la peau avec vascularite

Comme déjà indiqué, avec toute forme de cette maladie, des ecchymoses sont observées sur la peau. La défaite de l'épiderme est la principale manifestation de la vascularite hémorragique. Elle survient chez absolument tous les patients, quelle que soit la manifestation de symptômes supplémentaires. Des éruptions cutanées peuvent survenir à la fois au tout début, dans les premiers stades de la maladie et après un certain temps, à mesure que la pathologie progresse.

Le plus caractéristique est l'apparition de purpura - hémorragies à petites taches, palpation palpable. Une telle éruption cutanée est symétrique, se compose de petits nodules (1 à 3 mm). Tout d'abord, les éruptions cutanées affectent les pieds et le bas des jambes, mais se propagent ensuite dans tout le membre. En plus du purpura, d'autres éléments (vésicules, rougeurs avec desquamation et, dans les cas graves, même des zones nécrotiques de la couche supérieure de l'épiderme) peuvent apparaître.

Classification clinique

Selon le tableau clinique, les formes suivantes de la maladie sont distinguées:

  • peau ou forme simple;
  • forme articulaire cutanée;
  • forme rénale;
  • abdominale (manifestations de l'abdomen);
  • sous forme combinée ou mixte.

Selon l'évolution de la maladie, il existe:

  • aiguë (le processus diminue au cours d'un mois);
  • subaiguë (la maladie dure jusqu'à 3 mois);
  • évolution prolongée (la maladie dure jusqu'à six mois);
  • évolution récurrente (pendant plusieurs années consécutives, les symptômes de la vascularite hémorragique reviennent 3-4 fois ou plus);
  • évolution chronique (le tableau clinique persiste jusqu'à un an et demi ou plus avec des exacerbations périodiques du processus);
  • cours fulminant (généralement trouvé chez les enfants de moins de 5 ans et dure plusieurs jours).

Les cliniciens distinguent les formes suivantes de la maladie:

  • simple ou peau - l'ensemble du processus se limite aux manifestations cutanées;
  • cutanéo-articulaire - en plus des éruptions cutanées caractéristiques, il existe des signes d'inflammation articulaire;
  • abdominale cutanée - dans le contexte des changements cutanés, des symptômes de dysfonctionnement de l'estomac et des intestins se manifestent;
  • rénale - est rare, s'accompagne de lésions des vaisseaux rénaux avec altération de la filtration et de l'excrétion d'urine;
  • mixte (combiné) - il y a une symptomatologie changeante de différentes formes.

Selon le type de maladie, il existe:

  • forme fulminante - caractérisée par une évolution rapide, dure plusieurs jours, survient chez les enfants de moins de 5 ans;
  • aiguë - la maladie a une apparition soudaine et dure jusqu'à 30 jours;
  • subaiguë - dure jusqu'à trois mois;
  • prolongée - les manifestations cliniques durent six mois;
  • récurrente - caractérisée par une récurrence des symptômes au moins quatre fois au cours des prochaines années;
  • chronique - le tableau clinique de la maladie dure plusieurs années avec des exacerbations périodiques.

Il existe 3 degrés de qualification: selon le tableau clinique, l'évolution et le degré de la maladie.

La vascularite est subdivisée en fonction de l'évolution clinique en types cutanés, rénaux, articulaires, abdominaux ou mixtes:

  • L'option la plus courante est le type de peau.
  • Le type d'articulation couvre à la fois la peau d'une personne et ses articulations, elles deviennent enflées et très douloureuses.
  • Le type rénal se manifeste par le processus inflammatoire des reins, passant au syndrome néphrotique.
  • Le type abdominal comprend des lésions intestinales.

L'évolution de la maladie est: rapide (dans les 2-3 jours), aiguë (jusqu'à un mois), prolongée (jusqu'à 3 mois), chronique (en cours sur une base continue).

On observe que le degré de maladie de vascularite hémorragique est petit, moyen et élevé.

La science moderne a déjà assez bien étudié cette maladie, il existe même une certaine classification des processus inflammatoires dans les vaisseaux sanguins. La vascularite hémorragique peut différer par la nature de son évolution:

  • fulminant - se développe en quelques jours;
  • aiguë - la durée est d'au moins 30 à 40 jours;
  • prolongée - se développe sur 2 mois ou plus;
  • récurrente - la réinfection se produit 3 à 4 fois par an;
  • vascularite chronique - les symptômes de la maladie persistent pendant plus de 2 ans, tandis que son exacerbation peut être cyclique.

Le taux de développement de la maladie dépend directement du contenu de diverses protéines dans le plasma sanguin, du niveau des complexes immuns circulants, etc.

Douleur dans les articulations

Soixante-dix pour cent des antécédents de cas montrent la gravité des symptômes de vascularite tels que les douleurs articulaires. Ce symptôme apparaît souvent avec des éruptions cutanées dans les premières semaines de la maladie. Les modifications des surfaces articulaires et des services internes peuvent s'accompagner de sensations douloureuses mineures et courtes, mais une lésion plus large n'est pas exclue, dans laquelle non seulement les grandes articulations (cheville et genou) sont affectées, mais aussi les articulations des orteils.

Symptômes généraux et cutanés

Les symptômes de vascularite hémorragique apparaissent généralement soudainement sans stade prodromique. La croissance de la clinique se produit en quelques semaines. Dans la plupart des cas (en particulier chez l'adulte), la fièvre augmente ou la condition subfébrile est maintenue. Les patients se sentent mal, faibles, ont mal à la tête. Ce sont les premiers signes d'intoxication. Le diagnostic n'est toujours pas clair, car tant de maladies.

Un symptôme plus typique est une éruption cutanée variée sur le corps. Il peut apparaître sur le dos des pieds, des fesses, des jambes. Moins souvent sur le ventre, les bras, le dos. Il est généralement symétrique.

Pour la vascularite hémorragique, les manifestations cutanées du visage, du cou, des paumes et de la plante des pieds sont inhabituelles. Ce symptôme est pris en compte dans le diagnostic différentiel.

Selon la description, les éléments de l'éruption sont différents:

  • petites cloques rouge vif;
  • papules pâlissant sous la pression;
  • la localisation de papules rouges sur la muqueuse de la bouche et du pharynx est possible;
  • nodules violets;
  • petites ecchymoses.

Le diamètre des petits éléments de l'éruption atteint 1 cm. Ils durent jusqu'à quatre jours, puis pâlissent et disparaissent. La prochaine vague de manifestations cutanées devrait être attendue après 7 à 10 jours.

Les manifestations initiales ressemblent le plus souvent à une petite éruption pétéchiale, localisée sur les jambes et le haut des jambes.

Progressivement, les éruptions cutanées atteignent les hanches et les fesses.

Beaucoup moins souvent, les mains, le dos et l'estomac sont impliqués dans le processus. Dans le même temps, les patients ressentent des démangeaisons sévères dans la zone éruption cutanée, à la surface de la tête couverte de cheveux, autour des yeux.

À l'examen, un gonflement des lèvres, des paupières et du périnée est noté. La zone éruption cutanée est douloureuse au toucher. Après la disparition des taches, des taches de vieillesse subsistent, lors des rechutes elles donnent un pelage.

Parmi les symptômes de la vascularite hémorragique, il est important de mettre en évidence les dommages aux organes internes et aux articulations.

Les signes classiques de l'arthrite apparaissent:

  • douleur des mouvements;
  • gonflement;
  • rougeur.

Le syndrome articulaire peut se développer simultanément avec des éruptions cutanées ou se manifester progressivement chez 70% des patients, devenant plus prononcé à chaque exacerbation. Pour les patients adultes, il est plus caractéristique, chez ¼ des patients, il précède les éruptions cutanées et les douleurs sont de nature migratoire.

Selon l'intensité de la douleur, des options sont possibles: de l'inconfort modéré lors des mouvements à l'inflammation sévère, suivi d'un changement de forme dû à un gonflement sévère. Les déformations articulaires et les troubles moteurs persistants ne se produisent pas. La douleur dure plusieurs heures.

Des organes digestifs sont observés:

  • douleurs abdominales à court terme crampes dans la nature (coliques);
  • nausée et vomissements;
  • un mélange de sang dans les selles en raison d'un saignement de la muqueuse intestinale.

Chez les enfants, une augmentation et une douleur des ganglions lymphatiques inguinaux sont détectées.

23% des enfants malades souffrent du syndrome abdominal. Les douleurs sont associées à un gonflement et des éruptions cutanées le long du péritoine. Habituellement, ils ne provoquent pas de troubles graves des selles. Manifesté simultanément avec des éruptions cutanées ou ultérieures, ne provoque pas de détérioration significative de l'état du patient, souvent détectée lors d'une enquête ciblée.

Si le traitement de la vascularite hémorragique est en retard, un adulte éprouvera des vomissements, une diarrhée avec du sang comme signes de saignements gastriques et intestinaux.

Des saignements modérés et non dangereux surviennent chez la moitié des patients. Des cas de perte de sang massive surviennent dans 5% des cas. Des complications graves sont parfois possibles:

  • perforation de la paroi avec développement d'une péritonite;
  • invagination intestinale.

Lors de l'examen endoscopique, les patients retrouvent des signes de gastrite hémorragique ou érosive, duodénite, moins souvent, une autre localisation dans l'intestin.

Les éléments peuvent fusionner et former des zones communes de couleur pourpre

Le syndrome anémique est causé par une diminution de la teneur en hémoglobine, globules rouges. Elle se manifeste:

  • le vertige;
  • la faiblesse;
  • bruit dans la tête;
  • des évanouissements;
  • scintillement de «mouches» devant les yeux;
  • tachycardie.

Des lésions rénales sont observées chez 10 à 60% des patients, elles provoquent:

  • glomérulonéphrite aiguë de nature auto-immune;
  • un mélange de sang dans l'urine (les globules rouges traversent la paroi des artérioles enflammées).

Commence habituellement 1 à 3 semaines après les éruptions cutanées. La forme isolée est rare.

Si les voies respiratoires et les lobules des poumons sont affectés, le patient tousse, essouffle. Dans les expectorations, il peut y avoir un mélange de sang en raison d'une augmentation des saignements du lit capillaire.

Du côté du système cardiovasculaire, une tachycardie prononcée, une tendance aux arythmies, est notée.

Les dommages au système nerveux sont attribués aux effets néfastes de la maladie. Ils sont causés par la transition de l'inflammation des vaisseaux sanguins aux méninges. Par conséquent, des symptômes de méningite, d'encéphalite (maux de tête sévères, coordination altérée, convulsions) se manifestent.

La vascularite hémorragique chez l'adulte et l'enfant est significativement différente. Chez l'adulte, l'apparition de la maladie est très difficile à déterminer, car les symptômes sont insignifiants, des problèmes intestinaux sont observés chez moins de 50% des patients et des manifestations d'insuffisance rénale et des éruptions cutanées dans une petite zone sont possibles.

Avec l'apparition de la maladie, les enfants développent une forte fièvre, des selles molles avec des gouttes de sang et également une insuffisance rénale, l'éruption couvre une partie importante de la peau.

La maladie de Shenlein-Genoch, en règle générale, commence de manière aiguë, avec une augmentation de la température et souvent après qu'une personne a eu une infection respiratoire aiguë (après quelques semaines). Pour la vascularite hémorragique, une triade de symptômes est caractéristique: éruptions cutanées, lésions articulaires et syndrome abdominal.

Peut-être voulez-vous connaître le nouveau médicament - Cardiol, qui normalise parfaitement la pression artérielle. Cardiol les capsules sont un excellent outil pour la prévention de nombreuses maladies cardiaques, car elles contiennent des composants uniques. Ce médicament est supérieur dans ses propriétés thérapeutiques à ces médicaments: Cardiline, Recardio, Detonic. Si vous souhaitez des informations détaillées sur Cardiol, Aller à la site web du fabricantVous y trouverez des réponses aux questions liées à l'utilisation de ce médicament, les avis des clients et les médecins. Vous pouvez également découvrir Cardiol capsules dans votre pays et les conditions de livraison. Certaines personnes parviennent à obtenir une remise de 50% sur l'achat de ce médicament (comment faire et acheter des pilules pour le traitement de l'hypertension pour 39 euros est écrit sur le site officiel du fabricant.)Cardiol capsules pour coeur

Syndrome cutané

Des éruptions cutanées se produisent chez tous ou presque tous les patients et sont observées au tout début du processus. Les éruptions cutanées ressemblent à des papules (vésicules) de caractère hémorragique (avec contenu sanguin). Les papules peuvent être soit sous forme de points, soit sous forme de taches, dont la taille varie de 1 à 5 mm. Ils ne disparaissent pas sous la pression et fusionnent ensuite les uns avec les autres.

L'éruption est légèrement surélevée au-dessus de la surface de la peau et est généralement localisée sur les surfaces extenseurs des bras et des jambes. En outre, des éruptions cutanées apparaissent sur les fesses et autour des grosses articulations impliquées dans le processus pathologique. Propagation possible du purpura hémorragique sur le visage, l'abdomen et la poitrine, ainsi que le dos.

Dans certains cas, des éruptions cutanées ou de l'urticaire précèdent l'apparition d'éruptions cutanées. Après quelques jours, le purpura hémorragique commence à pâlir et à subir un développement inverse mais lent. Tout d'abord, les éruptions cutanées brunissent, puis laissent des taches pigmentées sur la peau.

Souvent, dans le contexte de vieilles éruptions cutanées, de nouvelles apparaissent et la peau est tachetée. Pour les éruptions cutanées, la symétrie est caractéristique. Le nombre d'éruptions cutanées, ainsi que la gravité des autres manifestations de la maladie, dépendent de la gravité du processus.

Dans de rares cas, une nécrose est possible au centre de la papule (variante nécrotique), après quoi une croûte se forme, qui disparaît plus tard. À cet égard, des cicatrices se forment sur la peau.

Syndrome articulaire

Les lésions articulaires occupent la deuxième place parmi les manifestations cliniques de la vascularite hémorragique et se retrouvent chez 70% (selon certains rapports, chez 100%) des patients. Le syndrome articulaire se manifeste par une arthralgie (douleur articulaire) et une inflammation importante des articulations. Habituellement, de grandes articulations sont impliquées dans le processus (genou et cheville et moins souvent coude et poignet).

La douleur articulaire est plus prononcée en cas d'éruption cutanée autour des articulations touchées.

Le gonflement de l'articulation malade et sa déformation sont caractéristiques, ce qui entraîne une altération des mouvements. La peau des articulations touchées devient d'abord rouge, puis devient cyanotique.

Le syndrome articulaire ne dure généralement pas plus d'une semaine et ne conduit pas à une déformation persistante des articulations.

Les symptômes abdominaux surviennent chez la moitié des patients et sont causés par de nombreuses hémorragies dans le péritoine et la paroi intestinale. Le syndrome abdominal se manifeste par des douleurs abdominales paroxystiques soudaines (coliques intestinales), mais une douleur modérée est également possible. Au plus fort de la douleur, le patient développe des vomissements avec du sang et des selles avec du sang (melena). Des troubles de la douleur, en règle générale, autour du nombril, mais une douleur dans d'autres parties de l'abdomen est possible, ce qui ressemble à une appendicite, une cholécystite ou une pancréatite.

Parallèlement à la douleur, une pâleur de la peau et des muqueuses apparaît, un visage hagard, les yeux s'affaissent, la langue devient sèche et les traits du visage sont aiguisés.

Les signes d'irritation péritonéale (symptômes péritonéaux) sont également déterminés. Une crise de douleur oblige le patient à prendre une position forcée: allongé sur le côté, les jambes pliées et pressées contre son ventre.

Peut-être le développement de complications chirurgicales nécessitant une intervention chirurgicale: invagination ou obstruction intestinale, perforation de l'appendice avec survenue d'une péritonite. Le syndrome abdominal s'arrête généralement de lui-même dans les deux à trois jours.

Syndrome rénal

Souvent avec une vascularite hémorragique, les reins sont également impliqués dans le processus. Les lésions rénales sont causées par la formation de caillots sanguins dans les petits vaisseaux des glomérules rénaux, ce qui conduit au développement de la glomérulonéphrite. Cliniquement, le syndrome rénal se manifeste par une micro et macrohématurie (du sang dans l'urine est détecté), une protéinurie (protéine dans l'urine) et un syndrome néphrotique, c'est-à-dire un œdème.

Autres symptômes

D'autres manifestations de la maladie sont assez rares. Cela peut être une implication dans le processus du cerveau et de la moelle épinière, une pneumonie hémorragique, une myocardite, etc., qui sont diagnostiqués à l'aide d'études spéciales.

Syndrome anémique

Le développement de l'anémie dans la vascularite hémorragique est considéré comme une complication de la maladie. Cliniquement, une diminution de l'hémoglobine se manifeste par une faiblesse et une fatigue générales, un essoufflement, des étourdissements et des évanouissements, des acouphènes et des «mouches» vacillantes devant les yeux.

Comme indiqué dans les causes de la maladie, le port d'un fœtus peut provoquer l'apparition de la maladie de Shenlein-Genoch. La maladie étant systémique, elle «déclenche» le syndrome des antiphospholipides. Le syndrome des antiphospholipides pendant la gestation est lourd de retard dans le développement intra-utérin de l'enfant, de fausse couche ou de naissance prématurée, de décollement placentaire. En cas de maladie pendant la gestation à faibles doses, l'aspirine et l'héparine sont prescrites.

Comment se déroule la forme fulminante?

Les différences dans l'évolution de la maladie chez les enfants et les adultes sont dans son développement. Chez l'adulte, le tableau clinique est flou. Pour cette raison, aux stades initiaux, le diagnostic de vascularite hémorragique est difficile, car les symptômes ne se manifestent pas pleinement. Le bien-être général du patient ne souffre pratiquement pas.

Chez les enfants, la pathologie des petits vaisseaux a un début aigu. La vascularite chez les enfants de moins de 6 ans se développe rapidement, accompagnée de fièvre, de frissons et de faiblesse. De plus, dans la moitié des cas cliniques chez des patients de tout âge, un syndrome abdominal est observé, qui s'accompagne de troubles dyspeptiques (nausées, vomissements, selles molles avec stries sanguines).

Pour choisir la bonne thérapie pour la vascularite hémorragique, le médecin doit connaître le degré d'activité des phénomènes inflammatoires dans les vaisseaux. Selon la clinique et les tests de laboratoire les plus simples, il est d'usage de distinguer 3 degrés:

  • Grade I - l'état du patient est satisfaisant, la température n'est pas élevée ou légèrement supérieure à 37, il y a des éruptions cutanées modérées non courantes, l'ESR dans le sang n'est pas supérieure à 20 mm / heure, il n'y a pas d'autres manifestations.
  • Grade II - l'état du patient est modéré, les manifestations cutanées sont intenses, la température corporelle est supérieure à 38 degrés, il y a des signes d'intoxication (muscles et maux de tête, faiblesse), viv>

Le plus souvent, les articulations de la cheville et du genou sont affectées, rarement - les coudes et le poignet

La base de la pathologie fulminante est déterminée par une réaction hyperergique avec le développement ultérieur d'une thrombose nécrotique aiguë et d'une vascularite.

La pathologie affecte souvent les bébés de la 1ère année - 2 ans, est associée à des infections infantiles (varicelle, rubéole, scarlatine). Elle se manifeste par des zones étendues typiques d'hémorragies sur la peau, de nécrose, de grandes taches de drainage cyanotiques sur les mains, les pieds, les fesses, le visage. Puis la gangrène des mains et des pieds, le choc, le coma se développent.

En savoir plus sur les manifestations cliniques de la maladie de Shenlein-Genoch chez les enfants ici.

En présence de vascularite hémorragique, les symptômes peuvent être très différents. Les syndromes cliniques suivants sont possibles:

Avec la vascularite systémique, les vaisseaux de n'importe quelle zone sont impliqués dans le processus. Chez presque tous les patients, des signes cutanés de vascularite sont observés. Il s'agit notamment d'une éruption cutanée. Il présente les caractéristiques suivantes:

  • survient aux premiers stades de la maladie;
  • situé symétriquement;
  • localisé dans les extrémités, les fesses et le tronc;
  • représenté par des papules ou cloques rouges;
  • peut entraîner une nécrose tissulaire;
  • ne disparaît pas avec une pression sur la peau.

L'exanthème est abondant ou léger. Chez certains enfants, l'éruption est urticale. Dans les cas graves, des ulcères et des croûtes apparaissent à sa place. Avec la disparition de l'exanthème, une hyperpigmentation de la peau est observée. L'évolution récurrente de la maladie est caractérisée par une desquamation. Des démangeaisons ne sont pas observées.

La vascularite hémorragique (forme de peau) se manifeste toujours par de la fièvre. La température atteint 38 ° C et plus. Des symptômes tels que faiblesse, activité réduite, douleurs musculaires et crâniennes sont possibles. La vascularite hémorragique chez les enfants et les adultes se caractérise par un syndrome abdominal. Elle se manifeste par des douleurs abdominales, une altération des selles, des nausées et des vomissements.

L'évolution sévère de la maladie entraîne des saignements massifs. Ils se manifestent par une baisse de pression, une pâleur de la peau, des palpitations cardiaques. Dans la plupart des cas, une vascularite systémique se produit avec des saignements modérés. Si une personne n'est pas guérie, il existe un risque de développer une invagination intestinale, une perforation de la paroi et une inflammation du péritoine.

Peut-être le développement de melena (selles molles noires). Certains patients ont des mictions fréquentes. Le syndrome abdominal disparaît après 2-3 jours. Dans les cas graves, les reins sont touchés. Néphrotique (syndrome urinaire) se développe. Avec des lésions rénales, des signes tels que l'hématurie, un gonflement des jambes et du visage, une augmentation de la teneur en protéines dans l'urine est possible. La vascularite entraîne des lésions articulaires comme la polyarthrite. Cela se manifeste par la douleur.

Complications de la maladie

Retarder le traitement de la vascularite hémorragique ne vaut pas la peine. Les complications probables de cette maladie comprennent le développement de:

  • obstruction intestinale;
  • une pancréatite;
  • perforation des ulcères de l'estomac et des intestins;
  • péritonite;
  • anémie modérée;
  • Syndrome DIC avec thrombocytopénie;
  • thrombose;
  • crises cardiaques sous-totales ou totales;
  • névrite;
  • troubles cérébraux.

Des conséquences similaires de la vascularite hémorragique ne sont possibles que si vous ignorez les symptômes de la maladie et tardez à consulter un médecin. C'est pourquoi il est important de commencer le traitement dès que possible. Après tout, ce n'est un secret pour personne qu'il est beaucoup plus facile de vaincre une maladie à ses débuts. Il est impossible de se soigner soi-même et de recourir à une prise incontrôlée de médicaments ou de médecine traditionnelle. Les médicaments ne doivent être prescrits que par un spécialiste qualifié après un examen et un diagnostic approfondis.

Procédures de diagnostic

Le traitement de la vascularite hémorragique est effectué par un rhumatologue. Avec une évolution compliquée de la maladie et des dommages aux organes internes, cela nécessitera également la consultation de spécialistes de profil étroit - un dermatologue, gastro-entérologue, neurologue, néphrologue, cardiologue et pneumologue.

Suspectant une vascularite hémorragique chez le patient, le médecin doit effectuer un examen, recueillir une anamnèse, prescrire des études de laboratoire et instrumentales. Les avis d'experts aideront à obtenir une image objective de la maladie et à commencer un traitement approprié.

Les principales méthodes de diagnostic de la vascularite hémorragique sont aujourd'hui:

  • coagulogramme;
  • analyse de la présence d'immunoglobulines de>

Après avoir posé un diagnostic précis, ils procèdent à la construction d'un schéma thérapeutique.

Le traitement de la vascularite hémorragique est un processus très important, mais avant qu'il ne commence, le médecin doit confirmer avec précision le diagnostic. Il le fait à travers des tests de laboratoire et en utilisant la recherche instrumentale:

  • analyse du sang, des fèces et de l'urine
  • examen échographique des reins;
  • ECG;
  • ponction de moelle osseuse;
  • biopsie cutanée;
  • examens endoscopiques (fibroesophagogastroduodénoscopie, coloscopie, bronchoscopie, laparoscopie).

Les plaintes du patient et la présence de signes visibles de la maladie sont nécessairement prises en compte. Pour déterminer la durée du saignement, des tests caractéristiques peuvent être effectués, notamment le perçage du lobe de l'oreille ou du doigt. La durée de la formation d'un caillot sanguin est estimée.

Un test de pincement donne également une certaine quantité d'informations sur l'état de la santé humaine. L'essence de la procédure est de presser une petite zone de la peau sous la clavicule, s'il y a une légère ecchymose, il y a une condition pathologique des vaisseaux, normalement il ne devrait pas y avoir d'ecchymose. Un test similaire est effectué à l'aide d'un garrot, la région de l'avant-bras est enfoncée.

Avant de traiter la pathologie, le médecin peut désigner une consultation supplémentaire avec un rhumatologue et un hématologue. Sur la base des informations reçues sur l'état de santé du patient, le médecin traitant commence à développer un schéma thérapeutique, en fonction de l'âge de la personne et de la présence de maladies concomitantes.

Caractéristiques du traitement

La vascularite hémorragique, qui se déroule sous une forme cutanée-articulaire légère, implique un traitement médicamenteux ambulatoire avec une stricte adhérence au repos au lit et au régime alimentaire, ce qui élimine complètement la consommation de protéines animales et oblige les allergènes. Dans la période aiguë, la capillarotoxicose nécessite une hospitalisation et une surveillance médicale constante, et avec l'implication des organes internes dans le processus pathologique, l'utilisation de médicaments puissants prescrits à certaines doses. Le groupe de médicaments utilisés pour traiter la maladie en question (vascularite hémorragique) comprend les médicaments suivants:

  • Désagrégants (Curantil, Trental). Ils sont administrés par voie intraveineuse au goutte-à-goutte. De plus, pour les injections sous-cutanées ou parentérales, «l'héparine» est prescrite, qui est progressivement annulée avec une dose plus faible.
  • Activateurs de la fibrinolyse (médicaments contenant de l'acide nicotinique).
  • Stéroïdes (la plasmaphérèse est possible).
  • Cytostatique («azathioprine» ou «cyclophosphamide»).

La durée du traitement de cette maladie chez l'enfant et l'adulte dépend largement de sa gravité et de sa forme clinique. En règle générale, pour la mise en œuvre d'une thérapie à part entière, il faut 2-3 mois avec un cours modéré, jusqu'à six mois avec modéré et environ 12 mois avec sévère, accompagnés de rechute et de néphrite.

Selon les codages de la CIM-10, la vascularite hémorragique appartient au même groupe que le purpura allergique et rhumatismal. Le traitement de ces maladies est également compliqué par le manque de médicaments efficaces qui suppriment directement le processus pathologique, quel que soit son emplacement.

Comment se déroule le traitement?

Le traitement de la vascularite hémorragique commence par les recommandations du médecin concernant le régime et le régime alimentaire.

Avec l'exacerbation, un repos au lit strict est requis. L'hospitalisation du patient à l'hôpital est souhaitable, car la correction et la sélection des médicaments sont nécessaires. Ils sont souvent administrés goutte à goutte et par voie intramusculaire.

Par exacerbations, les patients ne doivent pas être au soleil, l'activité physique est limitée.

Un régime pour vascularite hémorragique doit exclure les produits qui provoquent des allergies et augmentent la coagulation sanguine.

Il n'est pas recommandé d'utiliser dans les aliments:

  • café et cacao;
  • des sucreries;
  • les agrumes;
  • des œufs;
  • assaisonnements épicés, mayonnaise;
  • variétés de baies rouges;
  • viande frite et fumée, plats de poisson.

Le chocolat est considéré comme un allergène alimentaire fort.

Avec le développement du syndrome abdominal, le patient se voit prescrire une nutrition par administration intraveineuse de solutions spéciales. Les plats diététiques sont préparés selon le principe du tableau n ° 1 (exacerbation de l'ulcère gastroduodénal).

Habituellement, la vascularite hémorragique traite et est observée dans une clinique par un rhumatologue. Des médicaments de différents groupes sont utilisés.

Pour la prévention d'une coagulabilité accrue, il est prescrit:

  • désagrégants (Curantil, Trental);
  • Héparine (la dose est calculée sur le poids du patient);
  • comme activateur du processus de fibrinolyse, l'acide nicotinique dans les injections.

Les corticostéroïdes sont utilisés pour soulager l'inflammation, éventuellement une combinaison de comprimés et d'injections intramusculaires.

Pour limiter le processus auto-immun, les cytostatiques (azathioprine, cyclophosphamide) sont rarement utilisés. Ils ne sont prescrits que dans les cas graves, par exemple, avec une glomérulonéphrite auto-immune.

Le dosage est choisi individuellement dans chaque cas. Vous ne pouvez pas le modifier ou l'annuler vous-même.

Selon les indications, plasmaphérèse, transfusion de composants sanguins.

Nutrition pour la vascularite

En plus du traitement médicamenteux traditionnel, le patient doit suivre un régime, se reposer et, si possible, subir une climatothérapie. Les aliments diététiques comprennent l'exclusion des aliments tels que le chocolat, les œufs, les agrumes et les noix. Votre alimentation doit être reconstituée avec des produits contenant des vitamines. Le café, le sel et les épices sont également limités, car ils empêchent le corps d'absorber les nutriments et les médicaments.

Lors d'une maladie, une personne a une énorme quantité de calcium éliminée des os, il doit donc être complété par des produits laitiers, mais à faible teneur en matières grasses. Pendant le traitement, vous devez abandonner complètement les aliments fumés, frits et en conserve. Après une cure complète, il est conseillé de poursuivre le régime pendant au moins 2 mois, cela fixera le résultat du traitement.

Parmi les méthodes alternatives de traitement de la vascularite hémorragique, l'hirudothérapie, qui était il y a cent ans le principe principal du traitement des maladies vasculaires, doit être mentionnée. Dans la salive des sangsues, il existe une substance unique qui renforce les parois des vaisseaux sanguins et améliore la qualité du sang. Mais, malgré l'efficacité de la procédure, peu de patients la décident, car ils ressentent une gêne psychologique au contact de ces organismes.

En tant que prophylaxie de la vascularite, un traitement rapide des maladies infectieuses, le respect d'un mode de vie approprié et l'absence d'abus de médicaments, en particulier des analgésiques et des antibiotiques, sont nécessaires. Le corps humain est un mécanisme holistique et parfois un dysfonctionnement d'un organe peut se manifester par un certain nombre de symptômes atypiques, sans l'éducation et les compétences médicales appropriées, vous ne pourrez pas identifier une maladie telle que la vascularite. C'est pourquoi ne perdez pas de temps et dès les premiers symptômes alarmants, vous allez chez le médecin.

La vascularite hémorragique entraîne rarement la mort, mais les complications de la maladie peuvent nuire au corps. La récupération se produit avec un traitement rapide chez 80% des patients. Après le traitement traditionnel, la personne sera enregistrée pour 2 ans supplémentaires pour exclure le développement d'une forme récurrente ou chronique de la maladie. En tant que traitement concomitant, il est recommandé de traiter l'élimination de la rhinite, de la sinusite, de la sinusite et des caries dentaires.

Pour éviter une sensibilisation supplémentaire de la peau, l'alimentation est de la plus haute importance. Avec la vascularite hémorragique, les substances extractives et tous les produits difficiles à tolérer par le corps devront être complètement exclus de l'alimentation. Les allergènes potentiels (chocolat, café, miel, noix, agrumes, fraises, œufs, conserves) sont également interdits.

Avec les syndromes abdominaux et rénaux, le médecin traitant sélectionne le régime en tenant compte des recommandations cliniques individuelles. Avec la vascularite hémorragique compliquée de néphrite, il est recommandé de suivre le régime n °. 7 (sa particularité est l'inadmissibilité du sel et des produits d'origine animale).

Ai-je besoin de médicaments alternatifs?

L'utilisation de remèdes populaires dans la phase active de la maladie est contre-indiquée. Il est conseillé aux patients de suivre un rhumatologue jusqu'à deux ans après la dernière rechute. Sous forme chronique - à vie.

Dans la période inter-rechute, un traitement prophylactique de tout foyer d'infection chronique existant est recommandé: sinusite et autres sinusites, dents carieuses, amygdalite, cholécystite à giardiase, helminthiases. Il convient de rappeler que les procédures physiothérapeutiques sont contre-indiquées pour les patients. Vous pouvez utiliser des remèdes populaires sans effet allergisant pour vous rincer la gorge et la bouche, éliminer les helminthes.

Les fleurs de tanaisie font partie des frais anthelminthiques

Les décoctions de plantes sont utilisées:

  • tanaisie
  • racine de pissenlit
  • armoise
  • gingembre
  • élécampane
  • anis étoilé
  • graines de clou de girofle.

Les méthodes de thérapie modernes donnent un bon effet sur les manifestations cutanées et articulaires. Il est possible de prévenir de graves dommages aux organes internes. Pour un diagnostic et un traitement en temps opportun, consultez un médecin.

La médecine traditionnelle dispose d'un vaste arsenal de recettes pour presque toutes les occasions. Elle n'a pas échoué cette fois non plus, pour éliminer les symptômes visibles de la vascularite hémorragique, les guérisseurs proposent les méthodes de traitement suivantes:

  1. Tanaisie, racines de pissenlit, absinthe sont versées avec de l'eau bouillante et insistent pendant une heure et demie dans un thermos. Ensuite, ils boivent 0,5 tasse 4 fois par jour.
  2. Le gingembre et l'élécampane éliminent parfaitement les signes d'empoisonnement. Ils sont brassés sous forme de thé, vous pouvez ajouter un peu de miel pour améliorer le goût. Boire 3 fois par jour pour 1 verre.
  3. Le thé de pruche peut renforcer les parois des vaisseaux sanguins, réduire leur perméabilité et améliorer le développement des processus de récupération dans le corps. Buvez 0,5 l de thé de pruche trois fois par jour, vous pouvez l'alterner avec d'autres infusions curatives, par exemple une décoction d'éleuthérocoque ou de ginseng. Il est très important de se rappeler que la pruche elle-même est toxique, il est donc nécessaire d'utiliser les thés très soigneusement, sans dépasser la dose ci-dessus.
  4. Les graines de girofle peuvent réduire la manifestation d'une réaction allergique chez les personnes souffrant d'hypersensibilité. Ils sont écrasés et 0,5 c. utiliser à jeun. Vous pouvez boire le produit avec une petite quantité d'eau. Il existe une autre recette, qui consiste à mélanger les graines de clou de girofle hachées avec trois citrons râpés. La suspension résultante est versée avec un litre d'eau bouillante et a insisté pendant 3 jours, en secouant parfois. Le produit obtenu est consommé 25 g avant chaque repas pendant une semaine.
  5. Pour un usage externe, les onguents sont préparés à base de graisse de porc et de fleurs de racine ou d'arnica. Ils sont écrasés et bouillis dans de la graisse de porc pré-fondue. Ensuite, le produit est inséré au réfrigérateur pendant une journée et appliqué sur la peau affectée.

Vous ne devez pas vous laisser emporter par des méthodes de traitement alternatives, en particulier dans la phase aiguë de la maladie. Pendant la rémission ou lorsque la fièvre diminue, ils peuvent être activement utilisés.

La thérapie alternative peut être utilisée exclusivement comme traitement supplémentaire, car elle vise à éliminer les symptômes concomitants, tels que la douleur, les infestations parasitaires, les réactions allergiques, etc. Un tel médicament n'affecte pas la cause même du développement de la maladie, alors ne vous auto-méditez pas.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Tatyana Jakowenko

Rédacteur en chef du Detonic magazine en ligne, cardiologue Yakovenko-Plahotnaya Tatyana. Auteur de plus de 950 articles scientifiques, y compris dans des revues médicales étrangères. Il travaille comme cardiologue dans un hôpital clinique depuis plus de 12 ans. Il possède des méthodes modernes de diagnostic et de traitement des maladies cardiovasculaires et les met en œuvre dans ses activités professionnelles. Par exemple, il utilise des méthodes de réanimation du cœur, le décodage de l'ECG, des tests fonctionnels, l'ergométrie cyclique et connaît très bien l'échocardiographie.

Depuis 10 ans, elle participe activement à de nombreux colloques et ateliers médicaux pour les médecins - familles, thérapeutes et cardiologues. Il a de nombreuses publications sur un mode de vie sain, le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques et vasculaires.

Il surveille régulièrement les nouvelles publications des revues européennes et américaines de cardiologie, rédige des articles scientifiques, prépare des rapports lors de conférences scientifiques et participe à des congrès européens de cardiologie.

Detonic