Premiers soins pour l'infarctus du myocarde à domicile pour une personne

  1. Douleur intense derrière le sternum. Une sensation très désagréable survient de façon inattendue, paroxystique, tandis que la douleur peut «céder» entre les omoplates, l'épaule gauche, le bras et une partie du cou. Cela dure de trente minutes à deux heures.
  2. Pâle et sueur abondante. Une personne atteinte d'un infarctus du myocarde pâlit rapidement, une sueur froide et collante apparaît dans tout son corps.
  3. Évanouissements et conditions limites. Presque toujours, en particulier dans la première phase d'une attaque, une personne peut s'évanouir plusieurs fois. Moins souvent, il a un sentiment de peur déraisonnable, des hallucinations parfois floues de nature sonore et visuelle.
  4. Arythmie et insuffisance cardiaque. Près de la moitié des patients qui ont survécu à un infarctus du myocarde présentaient des signes évidents d'insuffisance cardiaque, de l'essoufflement et de la toux improductive à la fibrillation auriculaire et à un arrêt cardiaque soudain à court terme.
  5. Faible efficacité de la nitroglycérine. Une personne ne ressent pas de soulagement significatif après avoir pris de la nitroglycérine - les médicaments de ce groupe, qui dilatent les vaisseaux sanguins, ne peuvent être utilisés que comme outil supplémentaire, avec des analgésiques narcotiques sur ordonnance, et uniquement sous certaines conditions.

L'infarctus du myocarde est facilement confondu avec d'autres maladies, par exemple:

  • Gastrite avec douleurs abdominales, ballonnements, faiblesse, hypotension artérielle, tachycardie. Un électrocardiogramme aidera à clarifier.
  • L'asthme, dans lequel une personne commence à suffoquer. On lui donne une respiration>5a304ffb9ab905a304ffb9abd4 - Premiers secours en cas d'infarctus du myocarde à domicile pour une personne

Les signes d'infarctus du myocarde chez les femmes sont légèrement différents d'une attaque masculine. La douleur lors d'une crise cardiaque chez la femme est localisée dans le haut de l'abdomen, la mâchoire, le dos, le cou.

L'attaque ressemble fortement aux brûlures d'estomac. Dans la plupart des cas, une femme apparaît d'abord faiblesse et nausée, puis seulement douleur. Ces symptômes sont souvent ignorés par une femme, ce qui entraîne souvent la mort. Par conséquent, il est préférable dans de tels cas d'appeler une urgence afin de sauver des vies.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Chez l'homme

Contrairement à la moitié féminine, chez les hommes, les symptômes de l'infarctus du myocarde sont les suivants:

  • douleur thoracique;
  • respiration fréquente avec interruptions;
  • palpitations cardiaques sans rythme clair;
  • faiblesse du pouls;
  • perte de conscience, évanouissement;
  • la faiblesse;
  • sueur froide et moite;
  • nausées Vomissements;
  • pâleur de la peau du visage.

L'infarctus du myocarde avec des symptômes atypiques peut rendre le diagnostic difficile pour le médecin. Il est particulièrement dangereux pour la vie humaine lorsque la manifestation d'une crise cardiaque s'accompagne d'une grande variété de variantes de diverses maladies. De tels cas sont défavorables et se terminent généralement par la mort du patient.

Ensuite, nous parlerons de ce qu'il faut faire avec une crise cardiaque (premiers soins à domicile).

Chez l'homme

Les symptômes suivants signalent le début d'une crise d'infarctus du myocarde:

  • douleur intense soudaine ou paroxystique derrière le sternum, d'une durée supérieure à une demi-heure (jusqu'à 2 heures);
  • la douleur est brûlante, déchirante, de nature poignard, survient généralement après un effort physique (parfois immédiatement après le sommeil) et ne devient pas moins prononcée même après un état de repos;
  • la douleur n'est pas éliminée (comme avec une crise d'angine de poitrine) en prenant de la nitroglycérine et après avoir pris la pilule (et même une dose répétée), une personne ne peut ressentir qu'une légère diminution de la douleur;
  • faiblesse grave (jusqu'à un état précédant ou s'évanouissant);
  • la nausée;
  • la douleur est donnée au bras gauche (parfois à droite), au cou, à la région interscapulaire, aux dents, à l'omoplate et à la mâchoire inférieure;
  • pâleur pointue;
  • l'apparition de sueur froide et moite sur la peau;
  • anxiété grave et peur de la mort.

Environ la moitié des patients atteints d'infarctus du myocarde présentent des signes d'insuffisance cardiaque: essoufflement, essoufflement, toux improductive, pouls arythmique, fibrillation auriculaire, arrêt cardiaque soudain à court terme.

1vaivai - Premiers secours en cas d'infarctus du myocarde à domicile pour une personne

L'infarctus du myocarde est la mort d'une partie du myocarde, qui survient à la suite de l'arrêt complet ou partiel de l'approvisionnement en sang dans une certaine zone du muscle cardiaque. Les principaux symptômes de cette maladie doivent être connus de tous les adultes, car il est très important de répondre à temps et d'aider le patient. Ainsi, les symptômes suivants indiquent une crise cardiaque aiguë:

  • L'apparition d'une douleur intense derrière le sternum, dans la moitié gauche de la poitrine, le bras gauche, l'omoplate gauche, la moitié gauche du cou et la mâchoire inférieure. Ces sensations douloureuses ont certaines caractéristiques: elles peuvent survenir pendant l'effort et en toute tranquillité d'esprit; dernières dizaines de minutes; mal éliminée par la nitroglycérine; avoir un caractère ondulatoire (il s'intensifie, puis diminue).
  • Anxiété et peur de la mort. Le patient peut se précipiter dans la pièce et ne pas trouver de place pour lui-même.
  • Faiblesse sévère. Parfois, ce symptôme apparaît en premier si la crise cardiaque se développe sans douleur intense. Cela se produit rarement et principalement chez les patients diabétiques.
  • Sueurs froides, pâleur.
  • Nausée.

Les signes d'une crise cardiaque peuvent être atypiques et ressemblent à une crise d'asthme ou à une pancréatite aiguë, dans laquelle il y a des douleurs abdominales intenses, des vomissements, des flatulences. Par conséquent, il est nécessaire d'évaluer tous les symptômes décrits dans un complexe, en tenant toujours compte de la présence de crises cardiaques chez le patient dans le passé. Si vous devenez un étranger, vous devriez certainement savoir s'il a des problèmes cardiaques.

Comment reconnaître l'infarctus du myocarde

Les symptômes d'une future attaque sont sans ambiguïté et peuvent identifier le problème dans 70% des cas.

Tableau numéro 1. Les signes avant-coureurs du début d'une attaque

SymptômeBrève description
Apparaît brusquement et de façon inattendue, peut «céder» au dos, à l'épaule ou au bras, et parfois même au cou. Cela peut durer d'une demi-heure à deux heures.
Avec une crise cardiaque, une personne pâlit soudainement, tout le corps est couvert de sueur froide et collante.
Dans presque tous les cas, pendant les attaques, les gens perdent connaissance. Parfois, un sentiment de peur, des hallucinations visuelles ou auditives peuvent apparaître.
Environ 50% des personnes qui ont survécu à une crise cardiaque présentaient des symptômes évidents d'insuffisance: de la toux sèche et de l'essoufflement à un arrêt cardiaque soudain.

Si une personne présente un ou plusieurs des symptômes ci-dessus, elle doit immédiatement recevoir les premiers soins.

% D0% 91% D0% BE% D0% BB% D1% 8C% D0% B2% D0% B3% D1% 80% D1% 83% D0% B4% D0% B8 - Premiers secours en cas d'infarctus du myocarde à domicile pour un la personne

%D0%A7%D1%80%D0%B5%D0%B7%D0%BC%D0%B5%D1%80%D0%BD%D0%BE%D0%B5 %D0%BF%D0%BE%D1%82%D0%BE%D0%BE%D1%82%D0%B4%D0%B5%D0%BB%D0%B5%D0%BD%D0%B8%D0%B5 %D0%B1%D0%BB%D0%B5%D0%B4%D0%BD%D0%BE%D1%81%D1%82%D1%8C - First aid for myocardial infarction at home for a person

Transpiration excessive, pâleur

% D0% 9F% D0% BE% D1% 82% D0% B5% D1% 80% D1% 8F% D1% 81% D0% BE% D0% B7% D0% BD% D0% B0% D0% BD% D0 % B8% D1% 8F - Premiers secours en cas d'infarctus du myocarde à domicile pour une personne

%D0%A1%D0%B5%D1%80%D0%B4%D0%B5%D1%87%D0%BD%D0%B0%D1%8F %D0%BD%D0%B5%D0%B4%D0%BE%D1%81%D1%82%D0%B0%D1%82%D0%BE%D1%87%D0%BD%D0%BE%D1%81%D1%82%D1%8C - First aid for myocardial infarction at home for a person

SymptômeBrève description
Apparaît brusquement et de façon inattendue, peut «céder» au dos, à l'épaule ou au bras, et parfois même au cou. Cela peut durer d'une demi-heure à deux heures.
Avec une crise cardiaque, une personne pâlit soudainement, tout le corps est couvert de sueur froide et collante.
Dans presque tous les cas, pendant les attaques, les gens perdent connaissance. Parfois, un sentiment de peur, des hallucinations visuelles ou auditives peuvent apparaître.
Environ 50% des personnes qui ont survécu à une crise cardiaque présentaient des symptômes évidents d'insuffisance: de la toux sèche et de l'essoufflement à un arrêt cardiaque soudain.

Les symptômes de l'infarctus aigu du myocarde

Pour que les premiers soins pour l'infarctus du myocarde soient fournis en temps opportun, il est impératif de connaître les symptômes qui précèdent l'arrêt cardiaque en raison de la privation d'oxygène et de la mort de ses cellules. Vous devez comprendre qu'ici le temps passe en minutes et en secondes, par conséquent, plus tôt le patient reçoit une aide efficace, plus il y a de chances de sauver la vie d'une personne.

%D0%9D%D0%B5%D0%BE%D1%82%D0%BB%D0%BE%D0%B6%D0%BD%D0%B0%D1%8F %D0%BF%D0%BE%D0%BC%D0%BE%D1%89%D1%8C %D0%BF%D1%80%D0%B8 %D0%B8%D0%BD%D1%84%D0%B0%D1%80%D0%BA%D1%82%D0%B5 %D0%BC%D0%B8%D0%BE%D0%BA%D0%B0%D1%80%D0%B4%D0%B0 1 - First aid for myocardial infarction at home for a person

Comment comprendre qu'une personne a eu un infarctus du myocarde? Cette question inquiète beaucoup, car cette pathologie peut ruiner même un jeune homme, et les étrangers ne soupçonneront même pas qu'il a une maladie cardiaque.

Nous sommes habitués à penser que les maladies coronariennes, l'athérosclérose, l'hypertension et les pathologies similaires du système cardiovasculaire sont des maladies séniles dont les jeunes ne devraient pas s'inquiéter. C'est fondamentalement faux. Par conséquent, si les symptômes décrits ci-dessous sont observés chez les jeunes et les patients d'âge moyen, il est nécessaire de ne pas trouver de raison logique, mais de fournir d'urgence des soins d'urgence avant l'arrivée des médecins.

Alors, quels sont les symptômes qui peuvent indiquer un infarctus aigu du myocarde, nécessitant l'adoption de mesures urgentes pour sauver la vie du patient:

  • Douleur cardiaque sévère compressive derrière le sternum, qui dure plus de 15 minutes (parfois même pendant 2 heures). Avec l'infarctus du myocarde, la douleur n'est pas seulement ressentie dans la région du cœur, il est typique qu'elle soit donnée à la région interscapulaire, dans le cou, l'épaule ou le bras du côté gauche, ce qui est un peu déroutant pour une personne qui ne connaît pas les problèmes médicaux.

Ce symptôme obligatoire de l'infarctus du myocarde, cependant, est également caractéristique d'une pathologie telle que l'angine de poitrine. Une caractéristique distinctive de la douleur causée par une crise cardiaque est qu'elle ne peut pas être complètement arrêtée à l'aide d'un analgésique cardiaque puissant qui améliore la circulation sanguine, qui est considérée comme de la nitroglycérine, ce qui aide à soulager les douleurs cardiaques aiguës.

La nitroglycérine ne peut que réduire la douleur, ce qui soulagera l'état du patient, vous ne devez donc pas complètement refuser de le prendre.

  • Pâleur de la peau. Vous pouvez remarquer que le visage et les autres parties exposées du corps humain lors d'un infarctus acquièrent une teinte blanchâtre ou jaunâtre malsaine. Cela est compréhensible, car nous parlons d'une violation de l'apport sanguin non seulement au muscle cardiaque, mais aussi à l'organisme tout entier. Par conséquent, un tel symptôme doit nécessairement alerter les gens de côté. Dans le même temps, des phénomènes tels que des étourdissements, des frissons, des difficultés respiratoires, en particulier par inhalation, et des nausées peuvent être observés.
  • Hyperhidrose. Lors d'une crise d'infarctus du myocarde, des sueurs froides apparaissent sur le front, le visage et le dos du patient, ce qui, dans le contexte d'une pâleur accrue, peut indiquer la possibilité d'un évanouissement. Dans de nombreux cas, c'est ce qui se produit. Le patient peut perdre connaissance plusieurs fois pendant une courte période et récupérer, il sera donc assez difficile de communiquer avec lui.
  • Très souvent, les patients atteints d'infarctus du myocarde commencent à ressentir une peur soudaine de la mort, commencent à paniquer, montrant une activité physique inadéquate à la situation. Certains d'entre eux ont même des hallucinations auditives et visuelles. Une personne peut porter un non-sens, essayer de se lever et de courir quelque part, il est difficile de le maintenir en place, ce qui est vital dans une telle situation.
  • Chez plus de la moitié des patients présentant un infarctus du myocarde, des symptômes évidents d'arythmie et d'insuffisance cardiaque peuvent être observés: essoufflement, essoufflement, toux sans expectoration (toux cardiaque), troubles du rythme cardiaque détectés par palpation du pouls. La pression artérielle n'est pas indicative d'un infarctus du myocarde: chez certains patients, il y a une augmentation de la pression artérielle, chez d'autres - une hypotension sévère.
  • Certains patients peuvent se plaindre de symptômes de douleur plutôt étranges. Certains parlent de douleurs incompréhensibles dans les doigts, d'autres se plaignent de douleurs soudaines dans les dents et la mâchoire, tandis que d'autres se plaignent de douleurs abdominales.

Tous les symptômes ci-dessus sont les premiers signes évidents d'une crise cardiaque, qui indiquent des changements nécrotiques dans le corps du patient. Les premiers soins pour les premiers signes d'une crise cardiaque consistent non seulement à appeler une ambulance, mais aussi à prendre en charge le patient jusqu'à l'arrivée de l'ambulance.

Les formes atypiques d'infarctus du myocarde sont particulièrement dangereuses, dont les symptômes rappellent largement d'autres pathologies qui n'indiquent pas de problèmes cardiaques. Par exemple, pour une forme de crise cardiaque abdominale (gastralgique), les symptômes de troubles gastro-intestinaux sont caractéristiques. Chez ces patients, les plaintes se réduisent principalement à une faiblesse, des nausées, souvent accompagnées de vomissements, de fortes douleurs dans la région épigastrique, des ballonnements et des troubles digestifs. Parallèlement à ces symptômes, une baisse de la pression artérielle et des signes de tachocardie peuvent être diagnostiqués.

Les symptômes d'une forme asthmatique sont généralement similaires à une crise d'asthme bronchique. Les patients peuvent se plaindre d'essoufflement, d'apparition soudaine d'un essoufflement sévère, d'une sensation de manque d'air. Ils deviennent agités et recherchent une position du corps dans laquelle il sera plus facile de respirer. Dans le même temps, la fréquence respiratoire du patient est 2 à 2,5 fois plus élevée que la normale.

Il n'y a pas de douleurs cardiaques sévères avec cette forme, donc l'idée d'une crise cardiaque ne survient principalement que lorsque les médicaments qui facilitent la respiration ne donnent aucun effet. Le danger de cette condition est qu'en l'absence de soins médicaux, une congestion pulmonaire est observée, ce qui provoque un gonflement de l'organe, ce qui n'est pas moins dangereux que l'infarctus du myocarde lui-même.

Un état plutôt rare, mais le plus insidieux, est considéré comme une forme indolore (muette) d'une pathologie connue. Avec ce formulaire, il n'y a même pas de symptôme spécifique obligatoire - la douleur. Les patients peuvent parler d'une faiblesse sévère incompréhensible, d'une diminution des performances, d'une intolérance à l'activité physique, d'une détérioration de l'état général, qui n'était pas ressentie auparavant.

Une variante atypique de l'infarctus du myocarde peut également être appelée angine de poitrine, dont les symptômes sont détectés chez 1 patient sur 10 diagnostiqué d'une crise cardiaque. Souvent, la seule manifestation de cette maladie est une douleur derrière le sternum de la région du cœur qui se produit pendant la marche et les mouvements actifs.

Il est clair qu'il est difficile pour un profane de diagnostiquer l'infarctus du myocarde par les symptômes inhabituels de cette maladie. La seule chose qui puisse être faite dans une telle situation, si elle ne semble toujours pas critique, est de créer la paix pour le patient et de demander l'aide des médecins en appelant une ambulance.

Chez l'homme

Une crise cardiaque est une maladie mortelle qui survient à la suite d'une violation aiguë de l'apport sanguin au muscle cardiaque. Cela se produit car une plaque athérosclérotique obstrue certaines des artères. Il y a un arrêt de l'approvisionnement en sang et la nécrose du tissu cardiaque commence. Le processus se développe en 20-30 minutes. Si une telle étape se produit et que la personne n'est pas assistée, cela peut entraîner la mort.

Le plus souvent, une crise cardiaque survient chez des personnes souffrant de lésions organiques et de maladies cardiaques, d'ischémie, d'athérosclérose et de diabète sucré. Les facteurs de risque s'aggravent avec l'âge. Les symptômes de la maladie sont quelque peu différents chez les hommes et les femmes.

Chez l'homme

Les symptômes d'une crise cardiaque peuvent être à la fois typiques et atypiques lorsque l'état aigu est confondu avec l'asthme, l'angine de poitrine et les accidents vasculaires cérébraux. Le diagnostic correct doit être établi par le médecin. Les manifestations typiques d'une crise cardiaque chez les hommes comprennent:

  • faiblesse grave;
  • palpitations cardiaques avec des signes d'arythmie;
  • douleur thoracique qui peut donner à l'épaule gauche, à la clavicule, à l'omoplate;
  • rap>

Même s'il y a 2-3 signes d'une crise cardiaque, une attention médicale urgente est nécessaire.

Femme

Chez les femmes, les signes d'une crise cardiaque sont quelque peu différents, ils sont donc souvent confondus avec ceux d'une crise atypique et n'y prêtent pas attention. Cela peut entraîner la mort au fil du temps.

La crise cardiaque féminine se caractérise par le fait que la douleur et l'inconfort sont localisés principalement dans le haut du corps (mâchoire, cou, épaules et haut du dos). Souvent, la douleur survient dans la région épigastrique et s'accompagne de sensations similaires à de graves brûlures d'estomac. La condition est aggravée par la faiblesse, la transpiration, la pression peut chuter, si auparavant elle était normale ou augmentée. Si vous demandez de l'aide à temps, vous pouvez empêcher le développement d'une crise cardiaque et ses conséquences.

Chez l'homme

CardiolLes ogistes appellent cette fois la «fenêtre thérapeutique». C'est la période pendant laquelle les processus irréversibles dans le muscle cardiaque n'ont pas encore commencé. Maintenant, l'essentiel est de reconnaître les symptômes de la maladie à temps et d'appeler une ambulance.

Pour pouvoir dispenser correctement les premiers soins en cas d'infarctus du myocarde, il faut tout d'abord soupçonner cette maladie. Signes de cette maladie cardiaque:

  • douleur intense dans la région du cœur ou directement derrière le sternum, qui apparaît souvent au repos, la nuit, tôt le matin;
  • une douleur peut être apportée au bras, à l'omoplate ou au cou;
  • le patient ressent une douleur aiguë et de cuisson;
  • douleur prolongée. Si avec l'angine de poitrine, la douleur thoracique dure environ 5 minutes, puis avec une crise cardiaque, elle peut être de 10, 20, 30 minutes ou plus;
  • la nature ondulante de la douleur - une période d'affaissement, de réactivation;
  • une caractéristique de l'infarctus du myocarde - lorsque le médicament «nitroglycérine» ne soulage pas la douleur;
  • la douleur lors d'une crise cardiaque s'accompagne souvent de manifestations végétatives - un sentiment d'anxiété, la peur de la mort, des fluctuations de la fréquence cardiaque, de la pression artérielle;
  • avec une crise cardiaque, l'essoufflement apparaît fortement;
  • l'essoufflement se fait sentir à la fois à l'inspiration et à l'expiration.

Il existe des formes dites de crise cardiaque indolores. Ils se trouvent généralement chez les personnes atteintes de diabète.

Traitement en clinique

Le traitement de l'infarctus aigu du myocarde est effectué dans un hôpital sous la supervision du personnel médical. Dans ce cas, des méthodes médicales et des thérapies non médicamenteuses sont utilisées.

En tant que soins médicaux d'urgence pour l'infarctus aigu du myocarde, utilisez:

  • «Nitroglycérine» sous forme de comprimés, gélules ou solution pour administration intraveineuse,
  • thrombolytiques (Streptokinase, Urokinase, Alteplase),
  • anticoagulants (aspirine, héparine),
  • bêta-bloquants («Metoprolol», «Atenopol»,
  • les antiarythmiques (principalement la lidocaïne),
  • des analgésiques («Morphine» plus l'antipsychotique «Droperidol», «Promedol»),
  • Inhibiteurs de l'ECA (Captopril, Lisinopril, Ramipril).
  • antagonistes du calcium («Diltiazem», «Verapamil),
  • préparations de magnésium (si nécessaire).

Dans les cas graves, lorsqu'il n'est pas médicalement possible d'élargir les vaisseaux et de rétablir le flux sanguin, ils ont recours à une angioplastie coronaire transdermique translucide. En cas de crises cardiaques étendues, traitement chirurgical avec pontage coronarien, stenting intracoronaire, angioplastie transluminale à bille, etc. est indiqué.

Le traitement de l'infarctus du myocarde et la prévention de ses options répétées impliquent un régime alimentaire, des changements de style de vie, une activité physique modérée (d'abord sous la supervision d'un médecin).

L'utilisation de toutes les méthodes de traitement ci-dessus permet à 80% des patients de reprendre une vie normale après un certain temps, cependant, cela n'élimine pas l'utilisation ultérieure de médicaments qui dureront le reste de leur vie.

Si le patient a été hospitalisé pendant 1 à 2 jours, les médecins prescrivent une injection d'Aktilize. Ce médicament réduit la mortalité au cours du premier mois suivant le début d'une crise. Les soins médicaux d'urgence impliquent un électrocardiogramme. Sur la base des données et du tableau clinique, les médecins évaluent l'état du patient et prennent les mesures appropriées.

Avec les crises cardiaques, la chirurgie sans effusion de sang est considérée comme efficace:

  • reperfusion;
  • revascularisation;
  • stenting coronaire.

La chirurgie vise à restaurer mécaniquement une altération de la circulation sanguine. Les soins infirmiers jouent un rôle important dans le traitement. L'algorithme des actions d'une infirmière en cas de crise cardiaque est régi par les protocoles de prestation des services d'urgence et les règles de soins aux patients. L'infirmière élimine les facteurs physiques et psycho-émotionnels, prescrit de la nitroglycérine et de l'acide acétylsalicylique. De plus, l'infirmière peut effectuer une oxygénothérapie et, si possible, enregistrer les données ECG.

Les soins médicaux d'urgence pour l'infarctus du myocarde commencent par le soulagement de la douleur aiguë. Pour cela, divers analgésiques (Analgin) et médicaments (Promedol, Morphine, Omnopon) peuvent être utilisés en association avec l'Atropine et des antihistaminiques (Diphenhydramine, Pipolfen, etc.). Pour un effet plus rapide, des analgésiques sont administrés par voie intraveineuse. En outre, Seduxen ou Relanium est utilisé pour éliminer l'excitation du patient.

Ensuite, pour évaluer la gravité d'une crise cardiaque, un électrocardiogramme est réalisé sur le patient. Si l'hospitalisation est possible en une demi-heure, le patient est immédiatement transporté dans un établissement médical. S'il est impossible de livrer le patient à l'hôpital pendant 30 minutes, des thrombolytiques (Alteplaza, Purolaza, Tenecteplase) sont administrés pour rétablir le flux sanguin coronaire.

Une civière est utilisée pour transférer le patient à l'ambulance, et pendant le transport vers l'unité de soins intensifs, de l'oxygène humidifié est inhalé. Toutes ces mesures visent à réduire la charge sur le muscle cardiaque et à prévenir les complications.

Après son arrivée à l'unité de soins intensifs pour éliminer une crise de douleur et une excitation, le patient reçoit une neuroleptanalgésie avec du Talamonal ou un mélange de Fentanyl et de Dropéridol. En cas d'attaque religieuse prolongée, le patient peut être inhalé sous anesthésie avec un mélange gazeux de protoxyde d'azote et d'oxygène.

Ensuite, les médicaments suivants sont prescrits au patient:

  1. % D0% BD% D0% B8% D1% 82% D1% 80% D0% BE% D0% B3% D0% BB% D0% B8% D1% 86% D0% B5% D1% 80% D0% B8% D0 % BD - Premiers secours en cas d'infarctus du myocarde à domicile pour une personneNitroglycérine, dinitrate d'isosorbide, Isoket - dans la période aiguë de l'infarctus du myocarde, ces médicaments sont utilisés pour réduire la demande en oxygène du myocarde, d'abord ils sont administrés par voie intraveineuse, et après stabilisation de l'état du patient, ils sont administrés par voie orale et sublinguale.
  2. Les bêta-bloquants (Anaprilin, Inderal, Obzidan, Propranolol) - aident à réduire la fréquence cardiaque et à réduire la charge sur le cœur.
  3. Agents antiplaquettaires (Aspirine) - fluidifient le sang et empêchent le développement d'une nouvelle crise cardiaque.
  4. Anticoagulants (héparine) - utilisés pour prévenir la ré-infarctus et réduire la coagulation sanguine.
  5. Les inhibiteurs de l'ECA (Ramipril, Captopril, Enalapril, etc.) - sont utilisés pour réduire la pression artérielle et réduire la charge sur le cœur.
  6. Des sédatifs et des somnifères (Diazepam, Oxazepam, Triazolam, Temazepam, etc.) - sont utilisés si nécessaire pour limiter l'activité du patient et les troubles du sommeil.
  7. Les médicaments antiarythmiques (Novocaïnamide, Rhythmylène, Lidocaïne, Difénine, Amiodarone, etc.) - sont utilisés pour les troubles du rythme cardiaque pour stabiliser l'activité cardiaque et réduire la charge sur le myocarde.

D'autres préparations pharmacologiques peuvent également être utilisées pour traiter l'infarctus du myocarde, car les tactiques de traitement médicamenteux d'un patient dépendent de l'état général du patient et de la présence d'autres pathologies (maladies des reins, des vaisseaux sanguins, du foie, etc.).

En outre, pour le traitement de l'infarctus du myocarde, la médecine moderne utilise diverses méthodes instrumentales très efficaces pour rétablir le flux sanguin coronaire:

  • angioplastie par ballonnet;
  • pontage aortocoronarien.

De telles techniques chirurgicales permettent aux patients atteints de formes sévères d'infarctus du myocarde d'éviter des complications graves et d'éviter un risque élevé de mortalité par cette pathologie cardiaque.

Importance de la thérapie d'urgence

Des soins d'urgence adéquats pour une crise cardiaque sont si importants que sa valeur ne peut guère être surestimée. Plus tôt une personne reçoit de l'aide, plus elle a de chances de survivre. Malgré le fait qu'il est difficile de diagnostiquer l'état du patient sur le terrain, tout le monde peut aider la victime à survivre jusqu'à l'arrivée de l'ambulance.

Avec une crise cardiaque, une partie du myocarde meurt. Cela est dû au fait que l'apport sanguin au cœur est perturbé et que les artères se bouchent. Le cœur ne reçoit pas la quantité d'oxygène nécessaire. Ces changements entraînent des conséquences irréversibles. Une personne ressent de graves douleurs thoraciques pressantes et brûlantes du côté gauche.

Douleurs cardiaques, essoufflement et sueurs froides - une clinique de crise cardiaque. La thérapie rendue en temps opportun évite la mort. Comment prodiguer les premiers soins en cas de crise cardiaque? La thérapie de prétraitement est basée sur les caractéristiques de l'évolution de l'attaque et nécessite qu'une personne qui se trouve à côté du patient ait une connaissance simple de la pathologie.

Les premiers soins en cas d'infarctus du myocarde sauvent la vie du patient. La réussite d'une attaque dépend directement de la rapidité et de l'exactitude du traitement administré. Un léger retard peut conduire au développement de:

  • stagnation pulmonaire;
  • enflure
  • l'asthme cardiaque.

La thérapie de prétraitement doit être effectuée dans une certaine séquence. Une personne soupçonnée d'une crise cardiaque doit rester calme, vous devez donc vous ressaisir et ne pas paniquer. Si vous soupçonnez une crise cardiaque, vous devez appeler l'équipe de premiers soins pour une éventuelle hospitalisation supplémentaire.

Actions après les premiers soins

  1. Placez la personne sur une chaise avec un dossier ou dans un état incliné de sorte que le haut du corps soit situé le plus haut possible - de cette manière, la charge sur le cœur sera réduite.
  2. Calmez le patient émotionnellement ou avec l'aide de Valocordin, afin de réduire la fréquence cardiaque.
  3. Détachez les vêtements trop serrés et trop serrés, desserrez tous les nœuds, la cravate, l'écharpe, surtout si des signes d'étouffement imminent commencent à apparaître.
  4. Assurez-vous de vérifier votre tension artérielle et votre fréquence cardiaque - si elles sont normales, de la nitroglycérine / aminophylline peut être administrée (avec une forte diminution, cette procédure peut entraîner un arrêt cardiaque).
  5. Plusieurs comprimés d'aspirine diluent activement le sang - donnez-les sans faute (si une personne n'a pas d'allergies) avec une dose maximale de 300 milligrammes. Un effet plus rapide du médicament est donné en le mâchant dans la cavité buccale.
  6. Votre cœur s'est-il arrêté? La respiration est-elle agonale ou absente? Une personne ne reprend-elle pas conscience pendant longtemps? La réanimation cardio-pulmonaire doit être commencée immédiatement. En l'absence de défibrillateur, effectuez une respiration artificielle, un massage cardiaque indirect ou, en cas d'urgence, un coup de poing précardique court et puissant au sternum. Le schéma de base est de 15 coups, deux inspirations / sorties, une mise en marche, tout cela pour un maximum de 10 minutes.

Les premiers soins en cas d'infarctus du myocarde peuvent sauver une personne d'autres complications et, dans certains cas, sauver une vie! Des mesures opportunes et adéquates prises dans les 30 premières minutes après le début d'une crise augmentent considérablement les chances d'un résultat positif pour le traitement général, ainsi que réduisent les risques de modifications irréversibles du système cardiovasculaire.

La condition ci-dessus peut également entraîner un certain nombre de complications, à la fois dans les premiers stades de développement et de progression de l'infarctus du myocarde, et après son traitement à l'hôpital.

Riques potentiels

  1. Primaire - choc, œdème pulmonaire, fibrillation ventriculaire, péricardite, hypotension de diverses étiologies, rupture myocardique.
  2. Secondaire - anévrismes cardiaques, complications thromboemboliques, insuffisance cardiaque chronique, syndrome de Dressler.

Il y a une séquence claire d'actions nécessaires à suivre. La première étape devrait être un appel à l'hôpital pour appeler un médecin (de préférence un cardiologist).

Dans le même temps, il est important que le moins de temps possible s'écoule entre le moment où l'attaque est détectée et les manipulations du médecin, il est donc conseillé qu'une personne proche de vous rencontre la brigade. Si l'aide est fournie correctement, elle peut sauver la vie d'une personne.

La nitroglycérine résiste bien à l'élimination de la douleur, dont un comprimé doit être placé sous la langue pour que l'agent pénètre rapidement dans la circulation sanguine. Les artères sont situées sous la langue, à travers lesquelles les substances actives pénètrent presque instantanément dans le système circulatoire et pénètrent dans leur destination. Pour cette raison, la douleur s'arrête assez rapidement.

Parfois, seul un cœur arrêté indique une crise: il n'y a ni respiration ni pouls, le patient perd connaissance. Dans de tels cas, des mesures de réanimation doivent être prises le plus tôt possible, avant même l'arrivée de l'ambulance. Pour démarrer le cœur, un battement précardial doit être effectué (un coup sec et fort sur la poitrine).

Si cela ne donne aucun résultat, vous devez recourir à un massage cardiaque indirect.

foto 5 - Premiers secours en cas d'infarctus du myocarde à domicile pour une personne

Le schéma de cette procédure est le suivant:

  • trente clics sur la poitrine (possible à intervalles aléatoires, mais une centaine de clics par minute);
  • ventilation des poumons («bouche à bouche»).

Les deux étapes sont effectuées en alternance. La tête du patient doit être légèrement rejetée en arrière, tandis que le corps doit reposer sur une surface solide. Si des signes de vie n'apparaissent pas, une réanimation doit être effectuée avant l'arrivée des médecins.

Si l'asthme cardiaque s'est développé lors d'une attaque, la personne semble dispersée et agitée, est obligée de s'asseoir et compte sur quelque chose pour améliorer les mouvements respiratoires.

Soudain, la fréquence respiratoire augmente (jusqu'à 45-50 par minute), le visage semble épuisé, la peau pâlit, les lèvres deviennent bleues, la sueur apparaît sur le corps. En l'absence d'assistance en temps opportun, la congestion pulmonaire continuera de se développer et l'asthme se transformera en œdème pulmonaire. Le patient respire bruyamment et d'une manière rauque, tousse (des expectorations rouges seront libérées pendant la toux). Il s'agit d'une complication extrêmement grave qui doit être évitée.

Comme on le voit, les symptômes d'un infarctus du myocarde typique sont nombreux, de sorte qu'il est possible de diagnostiquer plus ou moins précisément la pathologie avant l'arrivée des médecins et de prodiguer les premiers soins au patient. Il est clair que vous devez d'abord prendre soin d'appeler une ambulance ou d'aider le patient à se rendre à l'hôpital le plus tôt possible en arrêtant un véhicule qui passe.

Lorsque vous appelez une ambulance, vous devez absolument clarifier qu'il y a tous les soupçons d'infarctus du myocarde. Dans ce cas, une équipe spéciale de cardiology ou une équipe de réanimation part généralement. Si le patient est dans la rue, vous devez indiquer son emplacement exact et attendre la voiture avec le patient.

Cependant, nous rappelons qu'avec une pathologie mortelle, qui est l'infarctus du myocarde, le temps ne passe pas par heures, mais par minutes et secondes, ce qui signifie qu'un patient ne peut pas attendre une voiture sans notre aide. Il est urgent de prendre toutes les mesures pour sauver la vie d'une personne et accessibles à tous.

shutterstock 514226491 - Premiers secours en cas d'infarctus du myocarde à domicile pour une personne

Vous devez d'abord donner à une personne une position confortable. Il doit être commodément assis ou posé sur le dos, en plaçant quelque chose sous la tête de sorte que la partie supérieure du corps s'élève sensiblement au-dessus de la partie inférieure. La tête doit être un peu rejetée en arrière et les jambes doivent être levées et pliées aux genoux. Il est souhaitable que la surface sur laquelle le patient repose soit lisse et solide. Cette position d'un patient souffrant d'infarctus du myocarde réduit la charge sur le cœur et vous permet de gagner un temps précieux.

Comme déjà mentionné, un symptôme spécifique de l'infarctus du myocarde est la peur de la mort, qui provoque une anxiété incroyable chez les patients, c'est pourquoi il est difficile de les coucher et de les faire rester dans cette position jusqu'à l'arrivée de l'ambulance. Pour faire face à une anxiété excessive, il est recommandé de rassurer le patient avec des mots ou de lui donner un sédatif.

Étant donné que les symptômes fréquents d'infarctus du myocarde sont l'essoufflement dû à la privation d'oxygène, des mesures doivent être prises pour faciliter l'accès de l'oxygène au patient. Si une foule de curieux s'est rassemblée, vous devez faire sa part. Et dans le cas où une crise cardiaque d'une personne s'est produite dans la chambre, il est nécessaire d'allumer le climatiseur ou le ventilateur, d'ouvrir les fenêtres grandes et de ne pas entraver l'accès de l'air au lit du patient.

Vous devez essayer de libérer le cou et la poitrine du patient de la compression des vêtements en déboutonnant les boutons ou en déliant les lacets sur les vêtements.

La nitroglycérine peut être utilisée pour dilater les vaisseaux sanguins et soulager les douleurs intenses qui, même en elles-mêmes, provoquent parfois une mort prématurée. Le comprimé doit être placé sous la langue du patient, en tenant la mâchoire inférieure si nécessaire, afin que le médicament ne tombe pas de la bouche.

Mais nous ne devons pas nous fier uniquement à la nitroglycérine et aux analgésiques en cas d'infarctus du myocarde. De plus, il est recommandé de donner au patient «Acide acétylsalicylique» (un peu plus de la moitié du comprimé) ou un comprimé de 325 g «Aspirine». Ce médicament est un anticoagulant et favorise une circulation plus facile du sang à travers les vaisseaux, empêchant la thrombose.

Avec l'aide de la «nitroglycérine» et de «l'aspirine» dans la plupart des cas, il est possible d'améliorer légèrement la circulation sanguine et de ralentir le processus de nécrose du tissu cardiaque. Cependant, le patient aura toujours besoin de l'aide d'un cardiologist ou chirurgien cardiaque.

Si le processus se développe trop rapidement et que les mesures prises ne donnent pas le résultat escompté, vous devez surveiller attentivement l'état du patient avant l'arrivée de l'ambulance, en vérifiant le pouls, la respiration et le rythme cardiaque. Si possible, la pression artérielle doit également être vérifiée, qui diminue considérablement lorsque le cœur est affaibli.

Si une personne s'évanouit, son pouls devient faible et intermittent, comme la respiration, et son rythme cardiaque n'est pas entendu, il y a une forte probabilité que, malgré tous les efforts, le cœur du patient s'arrête. C'est le moment le plus crucial des premiers soins en cas d'infarctus du myocarde. Ici, il ne faut en aucun cas se perdre, paniquer ou sombrer dans la stupeur, car la vie d'une personne ne tient plus qu'à un fil.

La première chose à faire est d'effectuer un AVC péricardique. Cette procédure, malgré l'apparente cruauté et la possibilité de provoquer des blessures sous la forme d'une fracture des côtes, aide dans de nombreux cas à démarrer le cœur et à sauver la vie d'une personne. Le coup est appliqué une fois sur le sternum plus près du cœur. Vous devez battre avec votre poing rapidement et assez fort.

Si une telle procédure n'a pas produit d'effet, il est temps de commencer la respiration artificielle et d'effectuer un massage cardiaque indirect. Habituellement, ces manipulations sont enseignées aux enfants depuis l'école et les jours d'étudiant, mais les informations sans pratique sont rapidement oubliées, et tout le monde dans un état d'excitation n'est pas capable de naviguer rapidement et d'effectuer les manipulations nécessaires, qui en fait ne sont pas particulièrement difficiles.

Les indications de la réanimation cardio-pulmonaire sont l'absence de 2 indicateurs vitaux sur 3: respiration, pouls, conscience. En l'absence de tous les 3 signes de vie, la mort biologique se produit et la réanimation n'a pas de sens.

Pour effectuer un massage cardiaque indirect, les mains sont rapprochées, les doigts croisés et les paumes commencent à être appliquées rythmiquement et rapidement avec une pression sur la poitrine du patient dans la zone située entre les glandes mammaires. La fréquence de pression est d'environ 2 fois par seconde. Les mains pendant le massage de la poitrine ne doivent pas être arrachées pour éviter un décalage sur le côté.

Avant l'arrivée de l'ambulance

Premiers soins pour une crise cardiaque à domicile

Parlons des situations où une crise cardiaque trouve une personne à la maison. C'est bien si des amis ou des parents attentionnés qui appellent «ambulance» se présentent à proximité, la rencontrent, lui donnent des médicaments et effectuent toutes les manipulations nécessaires pour sauver la personne qu'ils aiment. Hélas, cela ne se produit pas toujours. Une personne âgée peut être seule, ce qui signifie qu'il n'y a généralement personne pour l'aider. Et il y a des situations où au bon moment, aucun des proches n'est simplement à la maison et le patient ne doit compter que sur lui-même.

Bien sûr, vous pouvez toujours vous tourner vers des voisins pour obtenir de l'aide, mais où est la garantie qu'ils seront en place. Il est plus fiable d'apprendre à ne pas compter sur quelqu'un, mais sur vous-même.

Si une crise cardiaque vous a trouvé seul à la maison, l'essentiel est d'essayer de ne pas paniquer. Vous devez immédiatement appeler l'ambulance (et si possible appeler vos proches) à votre adresse, en vous assurant que les médecins ambulanciers peuvent entrer dans la pièce même si vous perdez connaissance et ne pouvez pas ouvrir la porte.

Ensuite, vous devez ouvrir les fenêtres et / ou utiliser la climatisation, desserrer le col des vêtements, boire les médicaments nécessaires, dont nous avons parlé dans le paragraphe précédent. Après cela, il est plus raisonnable de s'allonger sur une surface élastique avec un oreiller ou une couverture torsadée sous la tête, de rejeter la tête en arrière et d'attendre l'arrivée des médecins. Les mouvements actifs dans cet état ne peuvent que nuire.

Quant à la trousse de premiers soins, elle doit toujours disposer d'un approvisionnement en médicaments nécessaires: préparations cardiaques, analgésiques, sédatifs, etc. De plus, la trousse de premiers soins elle-même doit se trouver dans un endroit d'où elle peut être facilement obtenue si nécessaire.

Lors de promenades dans la rue, de déplacements aller-retour au travail, dans les magasins et autres établissements, il est conseillé d'emporter avec vous, vos proches ou même des étrangers les médicaments les plus nécessaires aux premiers soins (dans votre sac, dans votre poche, dans un sac cosmétique) , etc.) .d.). Ils ne prendront pas beaucoup de place, mais ils peuvent très bien sauver des vies et la santé.

Que faire d'une crise cardiaque? L'algorithme de la thérapie de prétraitement consiste à effectuer des actions simples. Les premiers soins pour une crise cardiaque à domicile empêchent le développement de complications et, dans certains cas, sauvent des vies! Si des actions ont été effectuées dans les 20-30 premières minutes, les chances d'un résultat positif augmentent. Les premiers soins avant l'arrivée de l'ambulance sont les suivants:

  • Couchez la personne sur le lit.
  • Donnez-lui un verre de nitroglycérine et d'aspirine.
  • Mesurez votre tension artérielle.

Les premiers soins en cas de crise cardiaque aiguë consistent à prendre de l'aspirine. Il dilue le sang et empêche les caillots sanguins dans les vaisseaux. Un effet rapide se produit si vous mâchez un comprimé d'aspirine. En présence d'une réaction allergique, l'aspirine est interdite. Si le patient souffre de brûlures d'estomac, laissez-le prendre un médicament gastro-intestinal ou une solution de soude.

Il est interdit à une personne atteinte d'une forme aiguë de la maladie de donner des laxatifs. La prise d'un laxatif peut provoquer la soi-disant «rupture» du cœur. Il est particulièrement dangereux de prendre un laxatif chez les personnes souffrant de constipation. Il est également strictement interdit à un patient souffrant d'infarctus aigu du myocarde d'appliquer un coussin chauffant sur la poitrine.

Premiers soins pour les complications de l'infarctus du myocarde

Type de complications de l'infarctus du myocarde

Dans les premières heures ou les premiers jours (dans les 3-4 premiers jours) après une crise aiguë

  • troubles du rythme et de la conduction (90%), jusqu'à la fibrillation ventriculaire et le bloc AV complet;
  • arrêt cardiaque soudain;
  • ruptures cardiaques internes, externes, simultanées ou à écoulement lent;
  • régurgitation mitrale;
  • insuffisance aiguë de la fonction de pompage de l'organe;
  • péricardite épisténocardique précoce.

Se produisent dans le contexte de l'expansion de l'activité motrice du patient 14 à 21 jours après une crise aiguë

  • Syndrome post-infarctus de Dressler;
  • insuffisance cardiaque chronique;
  • thromboendocardite pariétale;
  • syndrome de la paroi thoracique avant ou syndrome de l'épaule.

Nature des dommages et irrégularités

Électrique (ou arythmique)

  • rupture du septum interventriculaire;
  • rupture de la paroi libre du ventricule gauche;
  • rupture du muscle papillaire;
  • insuffisance ventriculaire gauche;
  • obstruction dynamique des voies d'écoulement du ventricule gauche;
  • grand anévrisme ventriculaire gauche;
  • insuffisance ventriculaire droite;
  • choc cardiogénique.
surviennent chez près de 90% des patients et se manifestent par différents types d'arythmies.
  • augmentation de la zone de crise cardiaque;
  • angine de poitrine post-infarctus;
  • crise cardiaque répétée.
  • thromboembolie des vaisseaux sanguins de la circulation pulmonaire;
  • thrombose pariétale du ventricule gauche.
  • épisténocardite (précoce) péricardite;
  • Syndrome de Dressler.

Les complications les plus graves de l'infarctus du myocarde comprennent:

  • cours récurrent ou prolongé;
  • œdème pulmonaire;
  • choc réactif ou véritable cardiogénique;
  • décès clinique;
  • insuffisance ventriculaire droite aiguë;
  • bloc auriculo-ventriculaire dans toute localisation de la zone de nécrose;
  • anévrisme aigu du cœur;
  • thrombose et thromboembolie dans différents organes;
  • insuffisance circulatoire degré II B et III;
  • tachycardie paroxystique ventriculaire;
  • saignement gastro-intestinal;
  • une combinaison de deux complications ou plus.

En l'absence de respiration, de pouls sur les vaisseaux du cou et de grisonnement de la peau, il est nécessaire d'appeler des soins médicaux d'urgence, si cela n'a pas été fait auparavant, et de commencer immédiatement la réanimation. Conformément aux nouvelles recommandations de l’American Association of Cardiologie, elles doivent être effectuées dans l'ordre suivant:

  1. Massage cardiaque indirect. Posez le patient sur une surface plane et dure (sol, asphalte, etc.). Placez la base d'une paume à l'endroit où les côtes convergent sur la poitrine, placez la deuxième paume sur le dessus et exercez une pression rythmique sur le poids corporel. En même temps, il est nécessaire de s'assurer que le sternum tombe assez profondément (de préférence 5 cm). Ces mouvements doivent être effectués 100 par minute. Après 30 pressions, vous devez passer à la respiration artificielle.
  2. Respiration artificielle. Toutes les mesures doivent être prises rapidement: le patient incline la tête en arrière, étend la mâchoire, ouvre la bouche et ferme le nez, puis embrasse complètement les lèvres du patient avec ses lèvres et souffle de l'air dans sa bouche (de préférence avec un mouchoir, un masque pour protéger contre les infections). Dans ce cas, la poitrine du réanimé doit s'élever. Il y a 2 respirations artificielles, puis revenez au massage cardiaque.
  3. La réanimation doit être poursuivie jusqu'à l'arrivée des médecins, sans diminuer le rythme et sans observer le rapport de la pression sur le sternum et les respirations - 30 à 2.

Le critère d'efficacité des mesures décrites est d'améliorer la couleur de la peau du patient, l'apparence des respirations spontanées, le pouls. Vous ne pouvez arrêter la réanimation que lorsqu'une personne commence à respirer par elle-même.

Les réanimateurs recommandent également qu'en cas d'impossibilité de pratiquer la respiration artificielle (manque de compétences et d'articles de protection comme un foulard, un masque), de ne faire qu'un massage cardiaque artificiel rythmiquement et intensivement avant l'arrivée de l'équipe médicale. Il est à noter que les premiers soins fournis pour une crise cardiaque correctement et sans délai, en particulier la réanimation cardio-pulmonaire, peuvent augmenter considérablement les chances de survie du patient.

Mesures préventives

Les principaux facteurs négatifs à l'origine des rechutes du problème sont l'hypertension artérielle, l'athérosclérose, une altération du métabolisme des glucides et une coagulation sanguine élevée. La principale prévention dans ces cas est une pharmacothérapie complète soigneusement sélectionnée qui empêche l'apparition de plaques graisseuses, ajoute les enzymes nécessaires à l'organisme, normalise la pression artérielle, etc. Dans le même temps, il est strictement interdit de modifier la posologie ou d'introduire de nouveaux médicaments sans l'accord du médecin traitant!

Le plus souvent, le schéma suivant est attribué:

  1. Traitement antithrombotique avec clopidogrel et aspirine.
  2. Réception des bêta-bloquants (carvédilol, bisopropol) et des statines.
  3. Manger des acides gras insaturés et des vitamines oméga-3.
  4. Thérapie avec héparine non fractionnée et inhibiteurs de l'ECA.

En plus des médicaments, un rôle important dans la prévention est joué par une alimentation avec un minimum de sel, des produits semi-finis, des saucisses, des saucisses et d'autres produits contenant à la fois du cholestérol et de la matière grasse laitière (fromage, fromage cottage, beurre, crème sure, lait ). De plus, vous devrez arrêter de fumer et de boire de l'alcool - une exception n'est faite que pour un verre de vin rouge.

En complément, le médecin prescrit une thérapie physique et des exercices modérés sous forme de vélo, de danse et de natation, ainsi que de marche quotidienne - le tout avec modération et pas plus de 40 minutes plusieurs fois par semaine.

La première crise cardiaque dans tous les cas apparaît de façon inattendue. Quant à la prévention, elle consiste dans ce cas à prévenir les attaques répétées et à contrôler l'organisme.

Les principaux facteurs négatifs qui déclenchent une rechute comprennent:

  • hypertension;
  • augmentation de la coagulation du sang;
  • athérosclérose;
  • violation du métabolisme des glucides.

L'essence de la prévention dans de tels cas est la thérapie médicamenteuse complète développée avec compétence visant à fournir au corps les enzymes nécessaires, à prévenir la formation de plaques graisseuses, à normaliser la pression artérielle, etc. La posologie doit être déterminée par le médecin et la modifier indépendamment, ainsi que l'introduction de nouveaux médicaments, est strictement interdite.

En règle générale, le schéma ressemble à ceci:

    aspirine et clop>5a304ffb9ab905a304ffb9abd4 - Premiers secours en cas d'infarctus du myocarde à domicile pour une personne

Mais non seulement les médicaments sont importants, mais aussi un régime spécial, qui prévoit une quantité minimale de sel, de saucisses, de saucisses, de plats cuisinés, de lait, de crème sure, de beurre et d'autres produits qui contiennent de la graisse de lait et du cholestérol. Vous devez également abandonner l'alcool (sauf un verre de vin rouge) et les cigarettes.

De plus, des exercices de physiothérapie peuvent être prescrits, ainsi que d'autres charges (marche, vélo, natation - pas plus de quarante minutes, pas plus de plusieurs fois par semaine).

Tout dans notre vie arrive pour la première fois. Si ce sont des moments agréables, nous aspirons à leur répétition, et s'ils sont douloureux, nous voulons les oublier pour toujours. Ceux qui survivent à une crise cardiaque, bien sûr, ne voudront plus subir la douleur. Mais là où c'est subtil, ça casse, donc si vous ne suivez pas la prudence, vous pouvez provoquer une crise cardiaque répétée (et même pas une).

À en juger par la mortalité élevée de l'infarctus du myocarde, cette condition est plus facile à prévenir qu'à traiter. Vous devez d'abord reconsidérer votre style de vie et votre alimentation. Arrêter les mauvaises habitudes, l'activité physique, marcher au grand air, contrôler le poids et limiter l'utilisation d'aliments riches en mauvais cholestérol ont déjà aidé de nombreuses personnes à prévenir le développement de pathologies cardiovasculaires, parmi lesquelles il convient de souligner l'athérosclérose et les maladies coronariennes, qui deviennent les causes les plus courantes d'infarctus du myocarde.

Si les problèmes cardiaques ne peuvent être évités, vous devez suivre strictement les recommandations du médecin pour leur traitement. Le médecin prescrit des médicaments du groupe des statines qui empêchent la formation de plaques athérosclérotiques sur les parois des vaisseaux sanguins, il n'est pas nécessaire d'ignorer ce rendez-vous simplement parce que ces médicaments ne sont pas cardiaques. Si le patient a une pression artérielle élevée, il est nécessaire de prendre des médicaments qui contribuent à sa réduction (inhibiteurs de l'ECA).

Il est nécessaire de lutter contre l'augmentation de la viscosité du sang, en prenant des anticoagulants et des thrombolytiques qui empêchent la formation de caillots sanguins à l'intérieur des vaisseaux. S'il y a une augmentation du rythme cardiaque et de la nervosité, les bêta-bloquants aideront. Bien sûr, n'oubliez pas le régime alimentaire.

5a304ffbc4bf65a304ffbc4c39 - Premiers secours en cas d'infarctus du myocarde à domicile pour une personne

Toutes les mesures ci-dessus aideront à prévenir les infarctus du myocarde répétés, qui surviennent généralement beaucoup plus durement que le premier.

Les premiers soins pour l'infarctus du myocarde sont des mesures urgentes qui aident à sauver la vie et la santé d'une personne malade. Mais si vous prenez soin de votre santé à temps et prenez des mesures préventives, une telle aide pourrait ne jamais être nécessaire. Et nous ne pouvons que souhaiter à nos lecteurs santé et longévité.

D'après les observations de cardiologists, la première crise cardiaque survient de manière inattendue! C'est pourquoi la prévention de cette maladie potentiellement mortelle doit viser à prévenir l'apparition de maladies cardiaques et vasculaires et de crises d'angor répétées.

Les principales causes de nécrose myocardique sont les facteurs suivants:

  • hypertension artérielle;
  • coagulation du sang;
  • athérosclérose;
  • troubles du métabolisme des glucides.

En relation avec les facteurs de risque ci-dessus, la prévention de l'infarctus du myocarde consiste en la nomination d'une thérapie médicamenteuse complexe et de régimes alimentaires visant à prévenir les dépôts athérosclérotiques dans la lumière des artères et à abaisser la tension artérielle.

Le choix des médicaments dans de tels cas, leur posologie et la durée d'administration sont toujours déterminés uniquement par le médecin, qui est guidé par les données des études de laboratoire et instrumentales!

En règle générale, les médicaments suivants sont inclus dans un plan de pharmacothérapie préventive:

  • agents antiplaquettaires et anticoagulants;
  • statines
  • bêta-bloquants;
  • Suppléments à base d'oméga-3 et de vitamines;
  • héparine non fractionnée;
  • Inhibiteurs de l'ECA.

Un régime à haut risque de développer un infarctus du myocarde devrait inclure une réduction de la quantité de sel consommée, des aliments riches en cholestérol, du lait et des graisses animales. Il est recommandé à toutes les personnes à risque d'arrêter de fumer, de consommer des boissons alcoolisées (en accord avec le médecin, seul un verre de vin rouge est acceptable) et de lutter contre les prédispositions au stress et au stress émotionnel.

Le respect des recommandations du médecin sur l'activité physique est d'une grande importance dans la prévention des crises cardiaques. Ces patients sont montrés:

  • rendez-vous de thérapie par l'exercice;
  • exercice modéré (p. ex. danse, marche, vélo, etc.).

Le désir de pratiquer une sorte de sport doit toujours être discuté avec votre médecin. La quantité d'activité physique est déterminée uniquement individuellement!

Pendant de nombreuses décennies, les maladies cardiovasculaires ont occupé une position de leader solide dans la liste des affections mortelles, et c'est l'infarctus du myocarde qui est l'une des causes les plus courantes de décès. Les spécialistes ont également noté une augmentation significative du nombre de jeunes patients atteints de cette maladie dangereuse.

À cet égard, chacun de nous doit savoir comment fournir correctement les premiers soins dans un état aussi dangereux pour la santé et la vie. Douleurs fortes et prolongées dans la région du cœur qui ne peuvent être éliminées en prenant de la nitroglycérine, pâleur, sueurs froides, peur de la mort - toutes ces manifestations devraient devenir la raison d'appeler l'équipe d'ambulance et le début d'actions décisives et correctes visant à sauver le patient.

Nutrition d'un patient infarctus du myocarde

Dans la première semaine après l'infarctus du myocarde, il est recommandé au patient un régime hypocalorique avec une restriction de sel, de graisses animales, de liquides, de produits contenant des substances azotées, de fibres excessivement grossières et de cholestérol. Le régime devrait comprendre des aliments riches en substances lipotropes, en vitamine C et en sels de potassium.

Au cours des 7 à 8 premiers jours, tous les plats doivent être écrasés. La nourriture est prise en petites portions 6 à 7 fois par jour.

5a304ffbed58e5a304ffbed5d2 - Premiers secours en cas d'infarctus du myocarde à domicile pour une personne

Le régime peut inclure de tels aliments et plats:

  • craquelins de pain de blé;
  • semoule, flocons d'avoine, sarrasin et gruaux de riz;
  • veau faible en gras;
  • poisson faible en gras;
  • viande de poulet;
  • omelette à la vapeur de protéines;
  • fromage faible en gras;
  • boissons au lait aigre;
  • beurre;
  • salade de carottes et pommes fraîchement râpées;
  • soupes de légumes;
  • betteraves cuites et chou-fleur;
  • fruits en purée;
  • boissons aux fruits et boissons aux fruits;
  • bouillon de dogrose;
  • thé faible;
  • mon chéri.

Pendant cette période, l'utilisation de ces aliments et plats est interdite:

  • produits de pâte (crêpes, beignets, pâtisseries, tartes);
  • plats fumés et marinés;
  • cornichons;
  • nourriture frit;
  • saucisse;
  • produits laitiers gras;
  • fromages salés et chauds;
  • caviar;
  • viande grasse;
  • œufs durs et frits;
  • bouillons de poisson et de champignons;
  • Pâtes;
  • huile de cuisson;
  • champignons;
  • des haricots;
  • oseille;
  • navet;
  • les raisins;
  • jus de tomate;
  • pimenter;
  • chocolat;
  • café naturel.

2-3 semaines après une crise cardiaque, on recommande au patient le même ensemble de produits et une liste de restrictions, mais la nourriture peut déjà ne pas être écrasée, préparée sans ajouter de sel et prise environ 5 fois par jour. Par la suite, le régime alimentaire du patient se développe.

Rappelles toi! L'infarctus du myocarde est une pathologie grave et dangereuse qui peut entraîner de nombreuses complications graves et même la mort du patient. Assurez-vous de respecter toutes les règles de premiers soins au début de cette affection aiguë, appelez une ambulance en temps opportun et suivez toutes les recommandations du médecin pendant le traitement dans un hôpital.

Soins d'urgence en cas de suspicion de crise cardiaque (infarctus du myocarde) - Ministère de la Santé de l'Ukraine

Tatyana Jakowenko

Rédacteur en chef du Detonic magazine en ligne, cardiologist Yakovenko-Plahotnaya Tatyana. Auteur de plus de 950 articles scientifiques, y compris dans des revues médicales étrangères. Il a travaillé comme un cardiologist dans un hôpital clinique depuis plus de 12 ans. Il possède des méthodes modernes de diagnostic et de traitement des maladies cardiovasculaires et les met en œuvre dans ses activités professionnelles. Par exemple, il utilise des méthodes de réanimation cardiaque, de décodage de l'ECG, de tests fonctionnels, d'ergométrie cyclique et connaît très bien l'échocardiographie.

Depuis 10 ans, elle participe activement à de nombreux symposiums médicaux et ateliers pour médecins - familles, thérapeutes et cardiologists. Il a de nombreuses publications sur un mode de vie sain, le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques et vasculaires.

Il suit régulièrement les nouvelles publications des journaux européens et américains cardiology revues, rédige des articles scientifiques, prépare des rapports lors de conférences scientifiques et participe à des cardiolcongrès ogy.

Detonic