Le virus de l'hépatite C peut-il revenir après le traitement


Les patients qui ont rencontré et souffert d'un problème de santé néfaste ont un intérêt dans la préoccupation, le virus de l'hépatite C peut-il réapparaître après le traitement?

Les médecins déclarent que cela se produit généralement en raison de l'absence de santé individuelle et du non-respect de l'évitement.

gepatit c - 9

Résistance des virus aux médicaments et à l'environnement

La récidive de l'hépatite C après une guérison complète est possible en raison du fait que les anticorps d'un tampon restent dans le sang du client, mais ils sont inefficaces avant un autre tampon.

Par conséquent, en réponse à la préoccupation, le virus peut-il revenir après la guérison?

Bien sûr, cependant, une infection plus que probable est possible d'un autre type. Actuellement, environ 6 génotypes sont compris, ceci en raison du taux élevé d'anomalies. Il est également capable d'établir une résistance non seulement aux médicaments, mais également à l'impact de l'environnement extérieur.

Après une série d'études de recherche, les professionnels de la santé ont découvert que dans l'environnement externe à des températures comprises entre +5 et +22 degrés, le virus maintient sa haute activité pendant 42 jours.

Lorsqu'elle est congelée, son activité ne change presque pas, et après décongélation des sécrétions ou du sang (plasma) d'un individu contaminé, la partie de l'infection atteint environ 70 à 75%.

Lorsqu'il est exposé à des produits chimiques, il meurt juste à une concentration élevée. Antiseptiques tels que les agents pathogènes de combat actif:

  • acide borique, chlorhydrique, phosphorique,
  • tous les articles contenant plus de 70% d'éthanol,
  • chlore,
  • peroxyde d'hydrogène.

Le virus n'est pas résistant lorsqu'il est exposé à +100 degrés pendant un certain nombre de minutes. À des niveaux de température supérieurs à +50 degrés, il disparaît en une demi-heure. Par conséquent, il est conseillé soit de faire bouillir les choses pendant une demi-heure, soit de laver l'appareil avec un cycle de lavage de plus de +60 degrés.

Qu'implique une réaction virologique continue?

La réaction virologique est une analyse visant à suivre la diminution du résultat d'un pathogène sur le foie et le corps. La réaction virologique peut être effectuée sur:

virusologicheskij otvet - 11

  • Phase précoce (réalisée après environ 12 semaines de traitement).
  • Pour une réaction rapide (les tests sont envoyés après 21 jours de traitement).
  • À la fin du traitement.

Également nécessaire si:

  • Si l'issue est défavorable.
  • Un développement a lieu (il est effectué si une augmentation de l'activité de la maladie a lieu tout au long de l'administration des médicaments).
  • Rechute (après guérison complète, l'agent pathogène peut revenir).

Selon les résultats des informations sur les réactions virologiques, la guérison peut être considérablement augmentée ou réduite avec le temps. Par exemple, avec une réaction virologique rapide, cela peut prendre de 24 à 36 semaines, et avec une réaction partielle, cela durera environ 72 semaines.

Raisons de la régression

Si l'hépatite C est effectivement revenue après le traitement, les facteurs peuvent être:

  • Variété de génotype.
  • Lésions hépatiques sévères déclenchées par un agent pathogène ou d'autres éléments.
  • Dose mal choisie du médicament.
  • Ménopause.
  • En surpoids.
  • Non-respect des suggestions préventives.
  • Diabète, VIH.

Si l'infection réapparaît après le traitement, le client peut être menacé. Dans ce cas, il est nécessaire d'allonger le traitement ou de modifier la dose ou de modifier le médicament en analogues flambant neufs.

Symptômes de la rechute de l'hépatite C

Si le virus est réapparu après l'hépatite C hiT, vous devez en comprendre les principaux signes. Parmi eux se trouvent:

zheltuha 1 - 13

  • Douleur dans le foie.
  • Irritabilité, fatigue, intoxications alimentaires.
  • Rougeur des paumes.
  • Jaunisse.

Si, après la guérison de l'hépatite, le point faible est revenu, et après cela d'autres signes, le client a besoin de dupliquer le plan. La menace de réinfection dépend également du fait que le client suit une prophylaxie ou un régime alimentaire.

Par exemple, après avoir été malade avec un génotype, vous pouvez rapidement finir par être contaminé par un autre timbre. Seul le cours de la maladie dans ce cas sera différent. Il y a des éléments qu'un individu ne peut presque pas gérer.

Ceux-ci consistent en:

  • stérilité tout au long de la manucure ou de la pédicure,
  • services oraux,
  • stérilité des outils de perçage ou de tatouage,
  • transfusion sanguine,
  • tout au long des rapports sexuels sans utiliser les contraceptifs conseillés.

Habituellement, après la fin du traitement, le client passe un test PCR tous les 3 mois. Dans ce cas, il est possible de détecter le retour de la maladie à un stade précoce. Mais en cas de désespoir et d'apparence de signes déconcertants, le client doit immédiatement appeler le médecin traitant.

Retraitement

Que faire si après le traitement de l'hépatite la maladie est revenue?

Actuellement, le retraitement après une réaction virologique partielle ou rapide, ainsi qu'une régression, révèle des résultats favorables.

Le traitement primaire vise à allonger la période de prise de médicaments à l'aide d'un complexe de prise de médicaments «Interféron-A» et «Ribavirine». Bien entendu, il consiste également en la consultation d'hépatoprotecteurs, de vitamines et de composés détoxifiants.

En principe, le plan de guérison de la régression est le même lorsqu'il s'agit du plan principal. Il est possible de modifier uniquement la dose de pvt ou de la changer avec des analogues

En outre, les chercheurs mènent une étude de recherche sur l'utilisation de médicaments plus récents par rapport à la maladie. Les programmes les plus fiables seront utilisés comme traitement principal.

Parmi ces médicaments, il faut garder à l'esprit:

ribavirine - 15

  • sofosbuvir et daclatasfir, ribavirine,
  • harvoni,
  • sofosbuvir et siméprévir, ribavérine,
  • viqueira pak.

Environ 90% de tous les clients qui avaient le génotype 1 et qui ont reçu un tout nouveau traitement ont récupéré efficacement et ont gardé à l'esprit qu'ils se sentaient bien après.

Règles de vie après le traitement

La vie après le traitement vise à ramener la résistance, le foie et tous les systèmes corporels. Absolument toute la durée de la vie après un problème de santé précédent consistera en une rééducation, car une infraction aux suggestions du médecin peut déclencher le retour du virus ou, pire encore, le passage à des types persistants.

Le client doit s'en tenir au régime alimentaire recommandé, car l'efficacité du foie, de la rate et du tractus intestinal a en fait considérablement diminué. L'exercice doit être diminué, les données telles que le nettoyage des mains chez les femmes, la consommation régulière d'alcool chez les hommes, la natation et l'exposition directe au soleil chez les enfants prévalent des raisons de régression.

L'alcool doit être entièrement éliminé de votre vie, car il se compose de contaminants qui ont un résultat destructeur sur les organes affaiblis. La clé du succès sera le strict respect des directives de santé individuelle et la modification de votre régime alimentaire et de votre mode de vie.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Svetlana Borszavich

Médecin généraliste, cardiologist, avec un travail actif en thérapie, gastro-entérologie, cardiologie, rhumatologie, immunologie avec allergologie.
Maîtrise des méthodes cliniques générales pour le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques, ainsi que l'électrocardiographie, l'échocardiographie, la surveillance du choléra sur un ECG et la surveillance quotidienne de la pression artérielle.
Le complexe de traitement développé par l'auteur contribue de manière significative aux lésions cérébrovasculaires et aux troubles métaboliques du cerveau et aux maladies vasculaires: hypertension et complications causées par le diabète.
L'auteur est membre de la Société européenne des thérapeutes, participant régulier à des conférences et congrès scientifiques dans le domaine de cardiologie et médecine générale. Elle a participé à plusieurs reprises à un programme de recherche dans une université privée au Japon dans le domaine de la médecine reconstructive.

Detonic