Quels sont les signes de l'hépatite

L'hépatite B est une maladie grave qui affecte principalement le foie. L'infection passe imperceptiblement, ce qui est la menace de la maladie. Souvent, au début, les signes de l'hépatite B sont faibles ou absents du tout. Un individu mène une vie régulière, intensifiant par conséquent sa condition et contaminant les autres.

gepatit b 1 - 11

Causes et groupes de menaces

À ce jour, la pathogenèse des hépatites virales A, B et C a été largement étudiée. Toute sorte se manifeste par un dysfonctionnement hépatique. Virustipa B pénètre dans le corps par la voie parentérale, c'est-à-dire que la source de l'infection est le sang, l'urine, le sperme ou la salive du client. Par des abrasions et des microfissures, l'infection pénètre dans le corps, puis le sang l'amène au foie. Là, commence sa récréation active, qui se termine par la mort des hépatocytes.

L'hépatite B se produit de la même manière chez les adultes et les enfants, voici les principales causes d'infection:

  • traitement chirurgical,
  • traitement d'hémodialyse,
  • transfusion de sang et de ses parties,
  • l'utilisation d'instruments non stériles dans les lieux de travail cosmétiques et oraux,
  • vie sexuelle promiscuous.

Il est possible que l'enfant soit contaminé par une mère contaminée. Mais lorsque vous interagissez, que vous allaitez, au travail, vous ne pouvez pas être contaminé. Il existe une classification des résidents dont la menace d'infection est assez élevée. La liste des groupes de menaces comprend:

zakluchennye - 13

  • clients d'hémodialyse,
  • récepteurs de sang et de ses parties,
  • les employés médicaux,
  • toxicomane par injection,
  • les amateurs de tatouages ​​et de soins en institut de beauté,
  • les personnes qui modifient généralement leurs partenaires sexuels,
  • stagiaires,
  • stagiaires scolaires,
  • prisonniers de prison.

La durée d'incubation

L'hépatite B est une maladie contagieuse. La source de l'infection est un client atteint d'une maladie grave, persistante ou inactive. Les hépatologues l'appellent généralement hépatite sérique, car l'infection se produit par n'importe quel liquide biologique humain.

L'hépatite B provient d'une maladie virale, dont le représentant causal provient de la famille des hépadnavirus. Comme toute maladie virale, elle est précédée d'une durée d'incubation. Il décrit le temps écoulé entre l'infection et l'apparition des tout premiers signes. La durée de la durée dépend de nombreux aspects et peut varier de 30 jours à 6 mois. Dans la plupart des cas, la durée d'incubation est généralement de 2-3 mois.

À ce moment, la maladie ne se manifeste pas, l'infection se multiplie dans les hépatocytes et des lésions hépatiques progressives. À la fin de la durée d'incubation, le client signale des signes particuliers. Les symptômes dépendent du type de maladie.

Habituellement, pendant toute la durée de 3 à 8 semaines de la durée d'incubation, des diagnostics uniques permettent de découvrir des marqueurs de maladie dans le sang.

Les symptômes de chaque phase de la maladie

L'hépatite comporte un certain nombre de phases dans l'avancement de la maladie. Les signes de l'hépatite B chez les hommes et les femmes sont les mêmes. Au début de la maladie, les signes sont mal révélés et beaucoup les négligent. En outre, les signes peuvent différer du type dans lequel la pathologie s'établit.

L'évolution de l'hépatite du groupe B peut prendre différents types:

zheltuha 1 - 15

  • Rapide comme l'éclair - il s'établit rapidement en quelques heures. Les symptômes sont prononcés. Le client établit un œdème cérébral, se termine par un coma hépatique. Le cours entier de la maladie passe en quelques heures. Le traitement n'apporte pas de résultats, se termine par la mort.
  • L'aigu est le type le plus typique. Après l'infection, une durée d'incubation commence, après quoi les tout premiers signes apparaissent. La phase de jaunisse s'enracine, pendant toute cette durée, le client est traité et se termine par la guérison ou le développement de la maladie.
  • Chronique - la période de la maladie peut durer plusieurs années et est difficile à gérer.

Tous les types d'hépatite seront répertoriés ci-dessous. Vous devez écouter attentivement le corps et ne pas négliger les signes. La maladie est plutôt contagieuse, si les directives standard ne sont pas suivies, le contact avec une personne malade peut finir par être la cause de la maladie.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

phase préliminaire

Dans la phase préliminaire de l'hépatite B, les signes sont modérés ou absents. Au début de la maladie, le niveau de température augmente, mais beaucoup de malades l'ignorent et le blâment sur un rhume. De plus, il existe d'autres signes qui ressemblent à la grippe ou à des infections respiratoires sévères:

  • somnolence, fatigue,
  • efficacité réduite,
  • troubles du sommeil ou somnolence accrue
  • passivité,
  • inconfort dans les muscles et les articulations,
  • gonflement des muqueuses du système respiratoire supérieur.

Mais ces signes ne dérangent pas tout le monde. De plus, beaucoup d'entre eux prennent activement des médicaments contre la grippe et le rhume.

Souvent, la phase préliminaire est accompagnée d'une indigestion. Les patients perdent leur faim, stressés par des nausées, vomissements, ballonnements, brûlures d'estomac. Chez les enfants, une régurgitation après consommation est observée.

Dans la plupart des cas, l'état des selles finit par être un compagnon de l'hépatite, sa consistance se modifie. Le client souffre d'une irrégularité prolongée ou de la diarrhée. La solidification du foie commence presque instantanément. Il augmente de taille, ce qui déclenche des douleurs et une gêne dans la région abdominale. L'inconfort peut être aigu ou blessant, apparaît et disparaît. Parfois, la rate est plus grosse. Le coup de pouce dans les deux organes est bien ressenti à la palpation.

La période des variétés de durée préictérique de quelques heures à 2 semaines. Parfois, la maladie commence instantanément à partir de la 2ème phase.

Phase ictérique

stades zheltushnaja - 17

On pense à l'extrême hauteur de la maladie. La jaunisse n'est pas accompagnée d'une amélioration de la maladie, tout comme les autres hépatites. Chez les adultes et les enfants à cette phase, il y a de graves nausées, vomissements, lourdeur et inconfort dans le meilleur hypocondre. Parfois, le niveau de température peut augmenter.

Le client s'épuise rapidement, la passivité et l'irritation sont visibles dans les habitudes, la faim disparaît, un goût indésirable apparaît dans la bouche.

Plus tard, un jaunissement des muqueuses et de la sclérotique oculaire est observé. Cela a généralement lieu le 5-6ème jour, moins généralement le 10-14ème jour. L'urine finit par être anormalement sombre, les excréments s'éclaircissent. Il peut y avoir une modification de la peau du jaune au verdâtre.

En principe, les signes de la maladie à cette phase sont les mêmes qu'à la phase précédente, à l'exception de la jaunisse:

  • petite augmentation du niveau de température
  • fatigue, somnolence,
  • perte de faim,
  • nausées, rots, vomissements,
  • éruptions cutanées.

Chez les adultes, il peut y avoir un inconfort et des douleurs dans les articulations; chez les enfants, cela manque.

Parfois, par rapport au contexte de l'hépatite B, la tachycardie, l'arythmie, la respiration souffre et les réductions de pression. Les symptômes sont dangereux, parlant généralement de l'avancement du coma hépatique. Avec un traitement rapide, le travail du cœur et des organes respiratoires est rétabli après la guérison.

Phase de récupération

Dans la médication, il est généralement décrit comme la phase de convalescence. La jaunisse disparaît lentement, le client garde à l'esprit une amélioration substantielle du bien-être. L'appétit revient. Parfois, le jaunissement de la peau et des muqueuses peut persister pendant 1 à 2 mois, en fonction de l'évolution de la maladie et du traitement. Le foie peut rester plus gros pendant très longtemps.

Si le traitement est choisi correctement, le client s'en tient à toutes les suggestions - la guérison vient rapidement. Après un certain temps, les cellules hépatiques sont totalement repoussées. Tout dépend de la détection rapide de la maladie et du traitement correctement choisi. Si, dans le type grave d'hépatite B, une brève durée d'incubation se termine par des signes visibles, la possibilité de guérison est proche de 100%.

Si la pathologie continue de manière cachée, la probabilité d'en établir une persistante est élevée.

Genre malin

Ce type établit par rapport au contexte de l'évolution persistante de l'hépatite. La plupart des clients sont des enfants de moins d'un an, mais les adultes ne sont pas non plus à l'abri de la pathologie.

toshnota je rvota - 19

  • Une forte augmentation du niveau de température d'environ 40 degrés et plus, les médicaments antipyrétiques n'aident pas. Cela peut être dû à des dommages au foie.
  • Nausées et vomissements extrêmes, la couleur du vomi ressemble à du café.
  • Odeur hépatique désagréable de la bouche, fortement ressentie lors de la respiration. L'urine et les matières fécales ont également une odeur de foie. L'odeur peut provenir de couches pour enfants ou de lits malades.
  • Le foie réduit considérablement sa taille, cela passe de quelques heures à 2 jours.
  • La coagulation du sang souffre des dommages causés au capillaire du foie. Saignement du nez, les gencives peuvent s'ouvrir, une éruption hémorragique apparaît sur la peau. Il peut y avoir du sang dans le vomi.
  • Inconfort sévère au niveau du foie, l'un des principaux signes.
  • Trouble du système respiratoire.
  • Perturbation du système gastro-intestinal - diarrhée, irrégularité, distension du tractus intestinal.
  • Jaunisse.

Afin de prévenir le passage de l'hépatite à une hépatite persistante, puis mortelle, il est essentiel de remédier rapidement à l'hépatite B sévère.L'insidiosité de l'hépatite persistante est qu'elle persiste imperceptiblement, et à ce moment le corps finit par être ivre. Le portage d'infection inactif est chargé de problèmes majeurs.

Conséquences et problèmes

Le résultat le plus bénéfique dans l'hépatite B sévère. La maladie est accompagnée de signes, est détectée rapidement, le client reçoit des médicaments et le repos est offert. Chez les individus à forte résistance, la maladie peut disparaître d'elle-même, le corps s'en sortira tout seul.

En l'absence de traitement ou en cas de faible résistance du corps, la pathologie finit par être persistante, difficile à gérer. Le client doit être vu par un professionnel de la santé pendant plusieurs années. Souvent par rapport à son arrière-plan, l'avancement de la cirrhose du foie ou de l'insuffisance hépatique se produit.

Il existe également un fournisseur d'infection de l'hépatite B. Dans ce cas, le corps résiste, évitant la progression de la maladie. Mais le système immunitaire du corps est suffisamment faible pour se débarrasser totalement de l'infection. Le diagnostic est le suivant: soit le corps gérera l'agent pathogène, soit l'infection l'emportera et la progression de l'un des types d'hépatite suivra.

L'hépatite virale nécessite un traitement, et c'est beaucoup mieux si elle est dirigée par un professionnel de la santé. Même après avoir récupéré pendant plusieurs mois, de mauvais résultats de test sont possibles. Si le programme de traitement et le plan de régime ne sont pas suivis, l'hépatite virale progresse et par rapport à ses problèmes de fond s'établissent, approximativement l'oncologie et la mort.

Svetlana Borszavich

Médecin généraliste, cardiologist, avec un travail actif en thérapie, gastro-entérologie, cardiologie, rhumatologie, immunologie avec allergologie.
Maîtrise des méthodes cliniques générales pour le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques, ainsi que l'électrocardiographie, l'échocardiographie, la surveillance du choléra sur un ECG et la surveillance quotidienne de la pression artérielle.
Le complexe de traitement développé par l'auteur contribue de manière significative aux lésions cérébrovasculaires et aux troubles métaboliques du cerveau et aux maladies vasculaires: hypertension et complications causées par le diabète.
L'auteur est membre de la Société européenne des thérapeutes, participant régulier à des conférences et congrès scientifiques dans le domaine de cardiologie et médecine générale. Elle a participé à plusieurs reprises à un programme de recherche dans une université privée au Japon dans le domaine de la médecine reconstructive.

Detonic