Douleur au cœur de la poitrine chez les hommes symptômes symptômes signes caractéristiques de la maladie

Comme déjà mentionné, l'inconfort thoracique peut avoir différentes raisons. La maladie cardiaque est déterminée par certains signes caractéristiques. Vous devez savoir que le «noyau» ne ressent souvent aucune sensation désagréable. Dans le même temps, une personne souffrant d'autres pathologies peut se plaindre qu'il lui est difficile de respirer, son cœur lui fait mal. Cependant, ces symptômes n'auront rien à voir avec les maladies cardiaques.

1. Douleurs compressives et pressantes derrière le sternum, s'étendant vers le dos, le bras, le cou, la mâchoire, en particulier vers le côté gauche. Accompagné d'essoufflement, de transpiration, de nausée.

2. La douleur survient après l'effort, physique ou psychologique, disparaît au repos et après la prise de nitroglycérine.

3. L'essoufflement se produit pendant l'effort, même pendant le travail quotidien pas trop dur, en mangeant, en position couchée. La veille d'une crise, une personne peut dormir assise ou souffrir d'insomnie.

4. La fatigue accrue due au travail normal peut hanter une personne plusieurs mois avant une attaque.

5. Les hommes peuvent souffrir de dysfonction érectile pendant plusieurs années avant de recevoir un diagnostic de maladie coronarienne.

6. Gonflement - l'un des signes caractéristiques d'un dysfonctionnement du cœur. Au début, ils sont insignifiants, mais deviennent progressivement plus visibles, cela est particulièrement évident dans les anneaux sur les doigts et sur les chaussures. Si un œdème apparaît, il est nécessaire de subir un examen par un cardiologue ou un thérapeute.

7. L'apnée nocturne ou l'arrêt respiratoire du sommeil et le ronflement peuvent signaler une prédisposition à une crise cardiaque.

Nous comprendrons comment les douleurs thoraciques dans le cœur apparaissent chez la femme, les symptômes et les causes de telles conditions, en particulier les signes de pathologies cardiaques et extracardiaques.

L'inconfort thoracique n'est pas toujours dû à une pathologie cardiaque, mais les douleurs cardiaques ont leurs propres caractéristiques, qui permettent de les distinguer de toutes les autres. It:

  • la sensation de brûlure sourde et terne derrière le sternum (plus de 90%), les sensations de piqûres sont déjà un motif de doute sur leur origine cardiaque;
  • un inconfort sévère est rare, uniquement dans des conditions aiguës, crise cardiaque;
  • en règle générale, les sensations sont longues, douloureuses, mais pas trop intenses;
  • arrêtez toujours avec la nitroglycérine;
  • non associé à un changement de position corporelle;
  • indifférent à la palpation du sternum ou du dos;
  • ne dépendent pas de la profondeur de la respiration.

Ces signes sont pris en compte par les médecins lors du premier examen, mais il existe une exception à toute règle, par conséquent, ils ne doivent pas être considérés comme la vérité en dernier ressort.

Peut-être voulez-vous connaître le nouveau médicament - Cardiol, qui normalise parfaitement la pression artérielle. Cardiol les capsules sont un excellent outil pour la prévention de nombreuses maladies cardiaques, car elles contiennent des composants uniques. Ce médicament est supérieur dans ses propriétés thérapeutiques à ces médicaments: Cardiline, Recardio, Detonic. Si vous souhaitez des informations détaillées sur Cardiol, Aller à la site web du fabricantVous y trouverez des réponses aux questions liées à l'utilisation de ce médicament, les avis des clients et les médecins. Vous pouvez également découvrir Cardiol capsules dans votre pays et les conditions de livraison. Certaines personnes parviennent à obtenir une remise de 50% sur l'achat de ce médicament (comment faire et acheter des pilules pour le traitement de l'hypertension pour 39 euros est écrit sur le site officiel du fabricant.)Cardiol capsules pour coeur

Symptômes principaux

Le cœur malade d'une femme ne se rappelle pas toujours d'elle-même avec divers symptômes, signes et sensations désagréables. Il peut être silencieux pendant des années ou parfois dire que c'est mauvais pour lui avec une sensation d'inconfort derrière le sternum. Mais si une femme observe les symptômes suivants:

  • brûlure ou sensation de lourdeur dans la poitrine après un effort physique ou une tension nerveuse;
  • nausée
  • essoufflement spontané en marchant;
  • fatigue chronique;
  • engourdissement des membres;
  • diminution de la libido;
  • apnée du sommeil, ronflements;
  • le pastiness est l'occasion de consulter un médecin.

Il est nécessaire de comprendre la cause des sensations afin de poser un diagnostic à temps et de commencer une thérapie adéquate.

Les signes de maladie cardiaque n'ont pas de lien clair avec la localisation de l'inconfort. Mais quelques fonctionnalités typiques existent:

  • les causes extracardiaques se manifestant à un point spécifique, cardiaque - renversé sur la poitrine, peuvent irradier;
  • une brûlure à l'estomac peut avoir deux raisons: gastrite ou infarctus du myocarde, les symptômes sous-jacents dans ce cas sont des symptômes concomitants;
  • la localisation de la douleur dans le côté gauche de la poitrine indique le plus souvent une pathologie cardiaque.

En même temps, ils distinguent:

  • localisation typique des femmes, elle est aussi appelée sternum (central) ou gauche. Les sensations de piqûres dans ce cas indiquent des causes extracardiaques, mais lorsque la surface avant de la poitrine est sensible au niveau des glandes mammaires, et que la douleur est pressante, terne, c'est le myocarde qui envoie un signal SOS. Il irradie vers l'épaule gauche, le bras, le côté gauche du cou, l'articulation de l'épaule;
  • localisation atypique, qui est considérée comme l'emplacement de l'inconfort dans la moitié droite de la poitrine, la région épigastrique, la gorge. Parfois, avec l'arrangement du côté droit de l'organe (dextrocardie), tout se reflète.

Il est particulièrement important de ne pas confondre les manifestations métastatiques du cancer du sein et d'autres causes de douleurs thoraciques de nature différente.

Cœur

VasculaireInflammatoireAuto-immune et congénitale
Infarctus du myocardePéricarditeProlapsus valvulaire mitral
Maladie coronarienne, angine de poitrineMyocarditeMalformations cardiaques
Dissection de l'aorteEndocarditecardiomyopathie
Embolie pulmonaire (embolie pulmonaire)Arythmies

L'hypertension, pas le pneumothorax traumatique - peut également provoquer une gêne cardiaque.

Quelles sont les causes de la douleur thoracique gauche chez les hommes

Découvrir pourquoi les douleurs mammaires chez les hommes, il convient de noter qu'une douleur constante et intense peut être le signe d'un large éventail de maladies:

  • Violation du tube digestif, en particulier, problèmes d'estomac.
  • Maladies associées au système musculo-squelettique.
  • Conditions pathologiques causées par une blessure à la poitrine.
  • Maladies du système cardiovasculaire.
  • Névrose, zona.
  • Pathologie des glandes mammaires.

L'examen dans un établissement médical commence par la localisation de la douleur, car le diagnostic ultérieur dépend en grande partie de l'endroit où il fait mal (au centre, à droite, à gauche).

La douleur sévère ou modérée dans le sternum gauche chez les hommes est la plus préoccupante, car ils peuvent indiquer une maladie cardiaque:

  • Infarctus du myocarde - avec pathologie, un syndrome de douleur brûlante se produit, dans lequel il semble qu'un piquet était coincé dans le cœur. Parfois une sensation de lourdeur sévère, de contraction. Les douleurs apparaissent généralement la nuit ou le matin et se produisent par vagues - puis disparaissent légèrement, puis s'intensifient, mais ne passent pas complètement.
  • Angine de poitrine - cette maladie se caractérise par l'apparition de brûlures lors d'efforts physiques. La douleur s'accompagne d'éclatements, de lourdeurs, donne parfois à la main gauche, sous l'omoplate gauche ou dans le cou. L'attaque dure de 1 à 15 minutes et se termine souvent par l'arrêt de l'exercice.

De plus, des douleurs thoraciques à gauche apparaissent avec une tension musculaire causée par l'exercice, la toux, ainsi qu'avec une névralgie intercostale irradiant dans la région du cœur. Une autre raison possible est la dyskinésie biliaire. Avec des spasmes dans les voies biliaires et la vésicule biliaire, une douleur ressemblant à l'angine de poitrine se produit sur le côté gauche du sternum.

Beaucoup de gens attribuent souvent des douleurs thoraciques à des problèmes cardiaques, mais ce n'est pas toujours le cas. Souvent, certaines maladies des systèmes digestif et respiratoire, du système musculo-squelettique, diverses blessures et troubles neurologiques se manifestent de manière similaire.

Les douleurs cardiaques se caractérisent par une grande variété de types, de symptômes et de causes d'origine. Dans la poitrine, il peut écraser, poignarder, brûler, pleurnicher, etc. - une telle sensation peut être facilement attribuée à une douleur cardiaque. Une gêne dans la région du cœur peut spontanément survenir et cesser, sa durée est assez incertaine - tout dépend de la cause.

Si vous ressentez une douleur dans la poitrine, vous devez vous rappeler de l'état de santé récent - les premiers signes d'un dysfonctionnement du système cardiovasculaire apparaissent généralement beaucoup plus tôt avant la première crise cardiaque. Avec le temps, en y prêtant attention et en prenant les mesures nécessaires, vous pouvez prévenir le développement grave de la plupart des maladies cardiaques.

Les premiers signes comprennent:

  • Douleur derrière les côtes. Une telle douleur peut être transmise au dos, au cou, au bras et à la mâchoire inférieure. Dans la plupart des cas, le côté gauche du corps est affecté. Ces sensations sont souvent accompagnées d'essoufflement, de nausées, de transpiration excessive.
  • Gêne après l'effort physique, situations stressantes. L'inconfort dans ce cas disparaît après un bon repos ou une prise de nitroglycérine.
  • Un essoufflement apparaît. En cas de problèmes cardiaques, même de petits efforts physiques, l'apport alimentaire peut en être la cause. Une fatigue aussi intense des activités quotidiennes peut apparaître beaucoup plus tôt que des symptômes plus graves.
  • Arrêt respiratoire fréquent pendant le sommeil, ronflements bruyants. En savoir plus sur les douleurs cardiaques la nuit ici.
  • Gonflement. Au départ, l'enflure est difficile à remarquer, mais au fil du temps, elle augmente. Il devient plus difficile pour une personne de chausser et de retirer des anneaux.

Pour déterminer la cause exacte de la douleur, vous devez subir un examen prescrit par un cardiologue ou un chirurgien cardiaque. Un tel électrocardiogramme (ECG), qui peut être effectué au repos et avec un effort physique supplémentaire, est parfois obligatoire pour de tels problèmes, parfois des enregistrements ECG peuvent être effectués tout au long de la journée pour surveiller les lectures.

Les souffles cardiaques sont détectés par phonocardiographie. L'échocardiographie est utilisée pour étudier l'état des valves, les muscles du cœur et la vitesse des mouvements sanguins, elle est réalisée par ultrasons. Les artères coronaires sont examinées par angiographie coronaire et un apport sanguin insuffisant au cœur est détecté par scintigraphie myocardique.

La douleur non cardiaque est examinée par radiographie, tout en ayant souvent recours à des consultations avec un neurologue et un orthopédiste. Vous devrez peut-être également consulter d'autres médecins, selon la cause identifiée de la douleur cardiaque.

Une gêne thoracique associée à une maladie cardiaque peut survenir pour diverses raisons.

Il convient de souligner les principales maladies cardiologiques et leurs symptômes caractéristiques:

  • Maladie cardiaque. Il est acquis et congénital. Pendant longtemps, il peut ne se manifester d'aucune façon. Parfois, une douleur au cœur se produit, qui est coupante, piquante ou douloureuse. Dans ce cas, le patient souffre souvent d'hypertension artérielle.
  • Infarctus du myocarde et infarctus du myocarde. Une crise cardiaque se caractérise par une forte douleur pressante, qui est donnée au côté gauche du dos et de la poitrine. Souvent accompagnée de l'émergence d'une peur de la mort chez un patient. La respiration s'accélère. Les remèdes conventionnels pour les douleurs cardiaques ne seront pas utiles ici, et les mouvements peuvent intensifier la douleur. En savoir plus sur la façon de reconnaître une crise cardiaque par une douleur cardiaque, lisez ici.
  • Myocardite. Avec elle, une douleur plutôt faible ou douloureuse se produit, irradiant vers l'épaule ou le cou gauche. L'activité physique augmentera cette douleur, la nitroglycérine est inutile.
  • Cardiomyopathie La plupart des personnes atteintes de cette pathologie ont une douleur qui change avec le développement de la maladie. Au début, la douleur est prolongée, elle ne dépend pas de l'effort physique, la nitroglycérine n'est pas efficace avec elle. Ensuite, le syndrome douloureux commence à se produire spontanément ou après un effort physique, mais ici, l'administration de nitroglycérine a déjà un effet. La localisation de la douleur est différente, souvent les sensations réparties sur une grande surface.
  • Anévrisme aortique exfoliant. Elle se caractérise par une douleur aiguë et extrêmement forte au niveau de la poitrine. Le degré de douleur peut être si intense qu'il entraîne une perte de conscience. Soins médicaux d'urgence requis.
  • Angine de poitrine. Avec cette pathologie, une douleur sourde est observée, le sternum se serre, se comprime. Cette douleur s'étend généralement à la mâchoire, au bras gauche, au cou, aux omoplates. Elle se manifeste le plus souvent après des chocs émotionnels, une surcharge physique et des changements de température. Cela peut durer quelques secondes ou quelques dizaines de minutes. Avec une crise d'angine de poitrine, le patient a un rythme cardiaque rapide, un essoufflement, des étourdissements, une faiblesse, un sentiment de peur. La réception de nitroglycérine arrête bien une attaque. La position et la fréquence de la douleur n'affectent pas la position du corps.
  • Embolie pulmonaire. Il se caractérise par de fortes douleurs thoraciques aux premiers stades. Lorsque l'inhalation s'intensifie, la douleur est similaire à l'angine de poitrine, mais sans irradiation. Les analgésiques ne fonctionnent pas. Le cœur d'une personne commence à battre plus vite, il étouffe, sa tension artérielle chute brusquement, sa peau devient bleue. Une attention médicale urgente est nécessaire.
  • Arythmie. Il existe plusieurs types de cette pathologie, qui se caractérisent par divers changements dans la fréquence cardiaque. Pour la plupart d'entre eux, le symptôme unificateur est l'irradiation de la douleur dans la main gauche.
  • Péricardite. Le symptôme le plus courant de ce processus inflammatoire est considéré comme une douleur sourde dans la région du cœur. La partie centrale de la poitrine est le plus souvent le site de localisation de la douleur, parfois le retour du syndrome douloureux au cou, au bras et au dos est également caractéristique. La toux et la déglutition augmentent l'inconfort. En position couchée, l'état du patient est aggravé, le plus optimal est la position assise. Il y a un rythme cardiaque rapide.
  • Ischémie. La manifestation la plus courante de maladie coronarienne est une attaque d'angine de poitrine. Le stress physique provoque souvent une exacerbation de la maladie coronarienne et, au repos, le bien-être d'une personne s'améliore.
  • Maladie valvulaire. Les principaux symptômes de ces pathologies incluent: faiblesse, essoufflement, gêne thoracique, étourdissements, insuffisance cardiaque. Le développement asymptomatique de ces maladies est également possible. Souvent, ils deviennent la cause de l'insuffisance cardiaque, ce qui provoque un gonflement des jambes, des ballonnements et de l'obésité.

Toutes les douleurs cardiaques n'y sont pas associées, parfois elles peuvent être le symptôme de maladies et de blessures totalement indépendantes du travail du système cardiovasculaire. Les plus courants comprennent:

  • Névralgie intercostale. Assez souvent confondu avec une douleur cardiaque. Elle est similaire aux sensations d'angine de poitrine avec quelques différences. La névralgie intercostale est caractérisée par une douleur aiguë, aggravée par divers mouvements, y compris le processus de respiration, de toux, de déglutition. Peut durer indéfiniment. La localisation est ponctuelle, entre les côtes, donne souvent au dos.
  • Ostéochondrose. Pour l'ostéochondrose thoracique, douleur inhérente irradiant vers le dos, le haut de l'abdomen. L'inconfort est aggravé par tout mouvement. Parfois, il y a une sensation d'engourdissement du bras gauche et de la région interscapulaire. Comme la névralgie intercostale, la douleur dans l'ostéochondrose est souvent attribuée à l'angine de poitrine. Il est facile de les distinguer en prenant de la nitroglycérine - cela n'aide pas avec l'ostéochondrose et la névralgie. En savoir plus sur la façon de distinguer la douleur de l'ostéochondrose mammaire de la douleur avec angine de poitrine - lire ici.
  • Maladies digestives. Assez souvent, la cause de la douleur dans la poitrine est les spasmes musculaires des parois de l'estomac. Ils se caractérisent par des brûlures d'estomac, des nausées et des vomissements. Cette condition dure généralement plus longtemps qu'une douleur cardiaque standard. Il existe une relation directe entre la douleur et l'apport alimentaire, elle peut apparaître à jeun et disparaître après saturation. Dans la forme aiguë de pancréatite, il y a des douleurs assez sévères qui sont similaires à l'état pré-infarctus. Parfois, un spasme de la vésicule biliaire peut être confondu avec une douleur cardiaque - dans ce cas, la douleur est souvent donnée à la zone de la poitrine où se trouve le cœur. La hernie œsophagienne est également assez similaire dans la douleur à l'angine de poitrine, le plus souvent elle se manifeste pendant le sommeil. Changer la position du corps humain en vertical avec une telle hernie améliore le bien-être.
  • Troubles du système nerveux central. Pour les pathologies de ce type, une douleur thoracique prolongée à gauche est caractéristique. Les symptômes de cette affection se traduisent par des douleurs constantes et douloureuses, périodiquement aiguës. La névrose est caractérisée par des troubles du sommeil, une augmentation de l'anxiété, de l'irritabilité et d'autres problèmes du plan végétatif. Sur un électrocardiogramme, les névroses de ce type sont difficiles à distinguer des maladies coronariennes.

Ce qui peut être fait?

Diagnostic en fonction des conditions d'apparition de la douleur et des symptômes associés

S'il y a une douleur thoracique à droite chez les hommes, les médecins suspectent en premier lieu des problèmes de colonne vertébrale. Scoliose, ostéochondrose, dépôt de sel - toutes ces pathologies provoquent des sensations douloureuses sévères qui apparaissent lors d'un effort physique ou lors d'un séjour prolongé dans une position inconfortable.

Avec une blessure sur le côté droit de la poitrine, la douleur n'apparaît souvent pas immédiatement, mais plusieurs jours après les dommages. Les sentiments désagréables augmentent avec l'inspiration, la localisation de la douleur est clairement ressentie.

La douleur dans la poitrine s'accompagne non seulement de maladies cardiaques, mais également de pathologies d'origine différente. Il peut s'agir de blessures, de maladies de la colonne vertébrale, du système respiratoire, du système digestif ou nerveux et autres. Dans tous les cas, seul un médecin peut le reconnaître à l'aide d'études instrumentales.

Les signes d'une crise cardiaque peuvent varier. Le tableau clinique classique d'une crise cardiaque se déroule, en règle générale, comme suit:

une sensation de lourdeur, une douleur pressante ou compressive au centre de la poitrine, derrière le sternum et dans le bras;

irradiation de la douleur dans le bras gauche, le cou, les dents inférieures, la gorge, le dos;

étourdissements, transpiration, pâleur de la peau, nausées, parfois vomissements;

une sensation de lourdeur dans l'abdomen, des brûlures dans la poitrine, rappelant les brûlures d'estomac;

peur de la mort, anxiété, faiblesse grave;

pouls instable et fréquent.

Une crise cardiaque peut survenir d'une autre manière. Les symptômes peuvent être absents, ce qui est l'insidiosité de la maladie. Une personne peut se plaindre d'inconfort dans la poitrine et peut ne ressentir aucune sensation - il s'agit d'une crise cardiaque indolore.

dans ses symptômes, il ressemble à une insuffisance cardiaque aiguë: essoufflement, suffocation, lèvres et bouts du doigt bleus, perte de conscience.

Une crise cardiaque dure environ une demi-heure, il est impossible d'arrêter avec de la nitroglycérine.

La maladie coronarienne se manifeste par des crises d'angine de poitrine. Dans ce cas, comment le cœur fait-il mal? Les symptômes sont généralement les suivants:

interruptions du travail du cœur;

Avec l'ischémie cardiaque, les patients se plaignent d'inconfort dans la poitrine: pression, lourdeur, débordement, brûlure. Une douleur peut être apportée aux épaules, à l'omoplate, aux bras, au cou, à la mâchoire inférieure et à la gorge. Elle survient généralement pendant le stress physique et émotionnel et s'arrête au repos.

Avec l'angine de poitrine, la douleur peut survenir à tout moment. Souvent, dans ce cas, le cœur fait mal la nuit. Cette forme est défavorable.

La douleur dans la moitié gauche de la poitrine est causée par deux types de causes:

  1. cardiologique, causée par des maladies du cœur et des vaisseaux qui l'alimentent;
  2. non cardiologique, initiée par de nombreuses autres pathologies. Ils ont leur propre division, selon le système organique qui a provoqué le syndrome.

Le fait que le cœur souffre est indiqué par de tels signes:

  • localisation de la douleur: derrière le sternum et à gauche, au bord gauche de la clavicule;
  • le caractère peut être différent: douloureux, piqué, oppressant ou terne;
  • non accompagnée de douleur dans les espaces intercostaux ou dans les vertèbres;
  • il n'y a aucun lien avec un certain type de mouvement (par exemple, tourner une main dans une articulation de l'épaule ou lever la main), la douleur apparaît le plus souvent après l'exercice;
  • il peut y avoir un lien avec l'apport alimentaire - les douleurs cardiaques avec angine de poitrine peuvent être associées à la consommation d'une quantité abondante de nourriture ou à la marche immédiatement après avoir mangé, mais elles ne sont pas accompagnées de brûlures d'estomac, d'éructations ou de troubles des selles;
  • peut donner à la main gauche (en particulier le petit doigt de la main), la moitié gauche de la mâchoire inférieure, la zone de l'omoplate gauche, mais en même temps, il n'y a pas de violation de la sensibilité de la main, il ne gèle pas, ne s'affaiblit pas, la peau ne commence pas à pâlir et les cheveux tombent.

Considérez les caractéristiques supplémentaires du syndrome douloureux:

  1. Si la douleur donne à l'omoplate, elle peut être: angine de poitrine, spasme œsophagien, infarctus du myocarde, cardionévrose.
  2. Lorsque la douleur s'intensifie lors de l'inspiration, cela indique: névralgie intercostale, pleurésie ou myosite des muscles intercostaux. Lorsque l'intensité du syndrome douloureux augmente avec une respiration profonde, il peut s'agir de: pneumonie ou thromboembolie pulmonaire. Dans les deux cas, l'état général s'aggrave, mais avec une pneumonie, cela se produit progressivement, et avec une embolie pulmonaire, le comptage continue pendant quelques minutes.
  3. Si le syndrome douloureux s'intensifie avec le mouvement, cela peut être un signe d'ostéochondrose de la région cervicale ou thoracique.
  4. Lorsqu'il y a une douleur qui étend la main, une personne peut avoir l'une des maladies suivantes:
    • ostéochondrose;
    • myosite des muscles intercostaux du côté gauche;
    • infarctus du myocarde;
    • angine de poitrine;
    • syndrome de douleur interscapulaire;
    • endocardite;
    • pneumothorax.
  5. Lorsque la douleur s'accompagne d'un essoufflement:
    • infarctus du myocarde;
    • pneumothorax;
    • embolie pulmonaire;
    • pneumonie;
    • rupture d'un anévrisme aortique.
  6. Si une faiblesse et une douleur dans la zone cardiaque apparaissent, il peut s'agir de tuberculose, de pleurésie, de péricardite, d'anévrisme aortique exfoliant, de pneumonie.
  7. La combinaison de «vertiges» est caractéristique de:
    • prolapsus valvulaire mitral;
    • cardiomyopathie;
    • cardionévrose;
    • ostéochondrose ou hernie de la colonne cervicale, accompagnée d'une compression de l'artère vertébrale.

Maladie cardiaque inflammatoire

La douleur est le principal symptôme de la péricardite ou inflammation de la muqueuse externe du cœur. Il se fait sentir au milieu de la poitrine, donne parfois au dos, au cou, au bras, augmente en avalant, en inspirant, en toussant, ainsi qu'en se couchant. En position assise ou en se penchant en avant, un certain soulagement vient. La respiration des patients est généralement superficielle.

Avec une inflammation du muscle cardiaque, jusqu'à 90% des patients se plaignent de douleur. Il s'agit d'une douleur à la couture, à la pression ou à la douleur dans la région du cœur, qui ne dépend pas de l'activité physique, mais peut s'intensifier un jour après la charge. Il ne passe pas par la nitroglycérine.

Prolapsus valvulaire mitral

Avec les pathologies valvulaires, les symptômes ne reflètent pas la gravité de la maladie. Une personne peut ne pas se plaindre, mais il est difficile de tomber malade. Les symptômes peuvent être les suivants:

essoufflement, essoufflement pendant les activités quotidiennes et pendant l'effort, ainsi qu'en position couchée;

inconfort (lourdeur, pression) dans la poitrine pendant l'effort, inhalation d'air froid;

étourdissements, faiblesse générale;

troubles du rythme: pouls irrégulier, rythme cardiaque rapide, interruptions du travail du cœur.

Avec les maladies valvulaires, l'insuffisance cardiaque peut se développer avec des signes caractéristiques: gonflement des jambes, ballonnements et prise de poids.

La douleur survient généralement dans la poitrine gauche et n'est pas associée au stress. Il a un caractère pressant, douloureux ou douloureux et ne passe pas par la nitroglycérine. De plus, des maux de tête nocturnes et matinaux, des étourdissements, des évanouissements, des palpitations fréquentes, une sensation de manque d'air sont possibles.

Douleur au centre de la poitrine

Lorsque la douleur mammaire chez l'homme dans la partie centrale, les maladies du tractus gastro-intestinal et respiratoire sont initialement envisagées, bien qu'en général une condition douloureuse provoque de nombreux facteurs:

  • Embolie pulmonaire - lorsqu'un caillot de sang bloque un caillot de sang, une personne développe une douleur, un essoufflement, des sauts de pression. En fonction de la taille du thrombus, les conséquences de la pathologie vont du malaise à la mort.
  • Ostéochondrose de la colonne vertébrale thoracique - avec une maladie, des disques intervertébraux endommagés pincent les nerfs, ce qui provoque de la douleur.
  • Névrose ou cardionévrose - une douleur pressante dans le sternum s'accompagne de palpitations cardiaques, de difficultés respiratoires. La cause de ces maux est l'abus d'alcool, la malbouffe, le tabagisme, l'émotivité excessive, le stress.
  • Ulcère gastrique, 12 ulcère duodénal - la douleur ressemble à un cœur et est étroitement associée à la prise de nourriture. Avec l'ulcère gastrique, ils apparaissent immédiatement après avoir mangé, le duodénum 12 - généralement à jeun la nuit.
  • Reflux gastro-œsophagien - l'irritation de l'œsophage entraîne une douleur aiguë sur le nombril et souvent dans la poitrine.
  • Pleurésie - avec le développement d'une maladie, la douleur thoracique chez l'homme résulte de l'irritation des terminaisons nerveuses de la plèvre et devient plus forte en toussant, en inspirant, en riant ou en éternuant.
  • Pneumonie - avec une pneumonie, le degré de douleur dépend de la gravité de la maladie et varie de douloureux et modéré à aigu et aigu.
  • Tuberculose - une douleur dans la poitrine est observée simultanément avec une faiblesse générale, une fièvre de bas grade et parfois - un écoulement sanglant pendant la toux.
  • Bronchite - l'infection est localisée dans les bronches, de sorte que les hommes se plaignent de douleur derrière le sternum. Un signe caractéristique de la maladie est une toux, d'abord sèche, puis humide.
  • Tumeurs - avec le développement d'un néoplasme dans les poumons, la douleur thoracique s'accompagne souvent de fièvre et d'expectoration sanglante.

cardiomyopathie

Presque tous les patients atteints de ce diagnostic souffrent. Elle est particulièrement prononcée avec une cardiomyopathie hypertrophique. La douleur change avec l'évolution de la maladie. Au début, elle est prolongée, elle n'est en aucun cas liée à l'activité physique, elle ne s'arrête pas à la nitroglycérine, elle est localisée à différents endroits. À l'avenir, il y a des douleurs ou des crises spontanées après l'exercice, qui sont arrêtées par la nitroglycérine, mais pas toujours.

Diagnostics

Nous avons examiné les pathologies à l'origine de la douleur, localisées dans la moitié gauche de la poitrine. Nous allons maintenant analyser la douleur que chacun d'eux fait.

C'est une douleur sourde

La douleur douloureuse est caractéristique de:

  • angine de poitrine;
  • myocardite;
  • cardionévrose;
  • ulcère gastrique et 12 ulcère duodénal;
  • scoliose;
  • ostéochondrose de la colonne vertébrale thoracique;
  • exacerbations de pancréatite.

Des douleurs aux points de couture surviennent lorsque:

  • infarctus du myocarde;
  • péricardite;
  • cardionévrose;
  • cardiomyopathie hypertrophique;
  • dystonie neurocirculatoire;
  • névralgie intercostale;
  • pneumonie;
  • pleurésie;
  • tuberculose;
  • bardeaux;
  • cancer du poumon ou bronche.

Caractère pressant

Presser la douleur peut être une manifestation de:

  • angine de poitrine;
  • myocardite;
  • prolapsus valvulaire mitral;
  • péricardite;
  • un corps étranger de l'œsophage (dans ce cas, le fait d'avaler un objet non comestible, par exemple de l'os de poisson, est noté);
  • cardiomyopathie;
  • dystrophie myocardique;
  • tumeurs cardiaques (par exemple, myxome);
  • empoisonnement par les drogues, l'alcool, les drogues, les composés organiques phosphorés, les poisons. Dans ce cas, il y a le fait de prendre des médicaments, de l'alcool, de traiter les plantes des parasites, etc.
  • ulcères d'estomac à la jonction avec l'œsophage.

Le mot «douleur aiguë» n'est généralement utilisé que pour décrire l'infarctus du myocarde. En plus des cardialgies de nature similaire, il y a une détérioration générale de l'état, des sueurs froides, des évanouissements et des arythmies cardiaques. Rayonnement de la cardialgie - dans l'omoplate gauche, le bras.

Une douleur intense survient lorsque:

  • infarctus du myocarde;
  • ostéochondrose cervicale et thoracique;
  • névralgie intercostale, causée notamment par le zona;
  • embolie pulmonaire;
  • rupture de l'anévrisme aortique disséquant;
  • myocardite.

Une douleur constante est caractéristique de l'ostéochondrose. Il n'y a pas d'aggravation de la condition, mais on peut noter une "chair de poule" et un engourdissement dans la main gauche, une diminution de sa force. Une plainte similaire est décrite et péricardite - inflammation de la muqueuse externe du cœur - sac cardiaque. Il se caractérise également par un malaise général et de la fièvre.

Si une douleur sourde est ressentie dans la région du cœur, elle peut être:

  • syndrome de la paroi thoracique antérieure;
  • hypertension artérielle (dans ce cas, une pression artérielle élevée est enregistrée);
  • surcharge des muscles intercostaux, par exemple, avec un entraînement physique très actif ou un jeu prolongé d'instruments à vent.

Une douleur aiguë survient avec pleurésie ou péricardite. Les deux maladies sont caractérisées par de la fièvre et une faiblesse.

Douleur lancinante

Il est caractéristique de:

  • thrombose
  • dystonie neurocirculatoire;
  • angine de poitrine;
  • ostéochondrose;
  • maladies du tractus gastro-intestinal.

Un tel symptôme est noté avec l'infarctus du myocarde, dans ce cas, il y aura une forte détérioration de la condition, il peut y avoir un trouble de la conscience en raison d'un choc douloureux. La douleur dans une névrose est également décrite de manière similaire, lorsque des troubles psycho-émotionnels apparaissent.

Pour savoir pourquoi la poitrine des hommes fait mal, vous devez contacter l'un des spécialistes suivants:

  • thérapeute;
  • traumatologue;
  • cardiologue;
  • gastro-entérologue;
  • infectiologue.

Pour établir la cause, un spécialiste peut prescrire un large éventail de procédures de diagnostic, en fonction de la localisation du syndrome douloureux et des symptômes associés:

  • tests sanguins et urinaires;
  • radiographie;
  • Échographie de la poitrine et du cœur;
  • IRM ou TDM;
  • ECG;
  • angiographie des vaisseaux coronaires;
  • études de l'estomac, etc.

Que faire?

Si la poitrine fait mal chez les hommes, c'est une raison sérieuse de consulter un médecin. L'automédication et espère qu'elle «se résoudra» d'elle-même peut entraîner de graves complications. Par conséquent, en cas de douleur régulière et intense, vous devriez sans tarder vous rendre dans un établissement médical.

  • En cas de douleur douloureuse, vous pouvez prendre des analgésiques avant de consulter un médecin.
  • Si vous soupçonnez un infarctus du myocarde ou lorsque les analgésiques ne vous aident pas, vous devez immédiatement appeler une ambulance.
  • La douleur causée par des problèmes gastro-intestinaux aidera à soulager la farine d'avoine, quelques cuillères à soupe de miel ou de lait frais. Ils créeront un effet enveloppant et soulageront temporairement la douleur.

C'est la première question qui vient à l'esprit d'une personne qui a des douleurs thoraciques. S'il y a un soupçon que le cœur souffre toujours, c'est-à-dire une crise d'angine de poitrine ou une crise cardiaque, vous devez agir comme suit:

Tout d'abord, vous devez vous calmer et vous asseoir. La panique ne fera qu'aggraver la situation.

Essayez de changer la position du corps. Si c'est devenu plus facile, il est possible que ce ne soit pas le cœur qui fait mal. Si la douleur n'a pas reculé, mais continue d'augmenter et est compressive ou oppressive, il est possible qu'il s'agisse d'angine de poitrine.

Dans la pièce, vous devez ouvrir la fenêtre pour l'air frais.

Rien ne doit gêner la respiration, donc le col des vêtements doit être détaché ou déshabillé jusqu'à la taille.

Mettez un comprimé de nitroglycérine sous la langue, avec angine de poitrine, la douleur devrait disparaître assez rapidement. Si après 15 minutes, il ne s'est pas écoulé, prenez une autre pilule et appelez une ambulance. S'il s'agit d'une crise cardiaque, la nitroglycérine n'aidera pas.

Si vous avez mal au cœur, que faire:

  • Arrêtez d'effectuer toute action, prenez une position semi-allongée, placez vos jambes juste en dessous du corps (s'il y a des vertiges, au-dessus de la position du torse).
  • Détachez tous les vêtements gênants, demandez à ouvrir les fenêtres.
  • Si la douleur est similaire à celle décrite pour l'angine de poitrine, prenez de la «nitroglycérine» sous la langue. Si le syndrome est arrêté par 1 à 2 comprimés (ils agissent en 1,5 à 3 minutes), consultez le thérapeute le même jour ou le lendemain pour diagnostiquer une maladie coronarienne et prescrire un traitement approprié. Vous ne pouvez pas boire plus de comprimés - entre autres, la pression diminue (les maux de tête PS après la prise de nitroglycérine sont un phénomène normal, ils sont éliminés par Validol ou Corvalment, qui contiennent du menthol).
  • Si la nitroglycérine n'aide pas et qu'il y a des difficultés à respirer, une faiblesse, des évanouissements, une pâleur sévère - appelez une ambulance, assurez-vous d'indiquer qu'il y a une douleur cardiaque. Auparavant, vous pouvez boire un comprimé de médicaments contre la douleur: «Diclofénac», «Analgin», «Nimesil» ou autre.
  • Si la douleur dans la région du cœur a disparu après l'arrêt, cette condition nécessite un diagnostic précoce à l'aide d'un cardiogramme et d'une échographie cardiaque. Ne pas faire attention menace d'aggraver la situation avec le développement d'une insuffisance cardiaque.

Le traitement n'est prescrit que par un médecin - sur la base des résultats de l'examen. L'automédication est inacceptable, car les maladies manifestées par ce symptôme sont radicalement différentes. L'automédication, par exemple, l'ostéochondrose, qui se révèle être une myocardite, peut entraîner le développement d'une insuffisance cardiaque, lorsque tout mouvement incorrect s'accompagne d'essoufflement, d'une sensation de manque d'air et de gonflement.

Ainsi, le syndrome douloureux localisé dans la région du cœur peut être causé non seulement par des maladies cardiaques. Le plus souvent, ses causes sont des pathologies des côtes et des muscles intercostaux, de la colonne vertébrale, de l'œsophage et de l'estomac. Pour commencer à aller dans le sens du diagnostic, vous devez faire part de vos plaintes au thérapeute.

Les maladies du coeur

1. Névralgie intercostale. Il est souvent confondu avec une douleur cardiaque, mais en fait, il existe des différences importantes. Avec la névralgie intercostale, la douleur est piquante, aiguë, s'intensifiant avec une inspiration et une expiration profondes, des torsions du corps, des mouvements brusques, une toux, un rire, des éternuements. Elle peut lâcher prise en quelques minutes, mais peut durer jusqu'à plusieurs heures et jours.

2. Ostéochondrose thoracique et cervicale. Il est facile de le confondre avec l'angine de poitrine. Il semble à une personne que son cœur lui fait mal, sa main devient engourdie, généralement sa gauche, et la zone entre les omoplates provoque des douleurs dans le dos, le haut de l'abdomen, s'intensifie avec la respiration et le mouvement. Surtout, il ressemble au cœur, s'il se produit la nuit, alors qu'une personne éprouve de la peur. La principale différence avec l'angine de poitrine est que la nitroglycérine n'aide pas.

3. Maladies du système nerveux central. Dans ce cas, les patients se plaignent que leur cœur leur fait souvent mal. En règle générale, les patients décrivent leur état de différentes manières. La douleur peut être permanente et à court terme, douloureuse et aiguë. En cas de névrose, divers troubles autonomes sont généralement présents: irritabilité, anxiété, insomnie ou somnolence, fièvre ou froid dans les extrémités, sécheresse ou augmentation de l'humidité de la peau, douleur dans les muscles, l'estomac,

Typiquement, les personnes atteintes de névrose très colorées et détaillées décrivent les nombreux symptômes qui ne correspondent objectivement pas au véritable état d'une personne. En même temps, les «noyaux» sont très avares pour décrire leurs sentiments. Il peut être difficile de distinguer la cardionévrose de l'ischémie cardiaque, car il n'y a aucun changement sur l'ECG.

4. Violations du tube digestif. La douleur causée par des pathologies du système digestif, plus longue que cardiaque, accompagnée de nausées, de vomissements, de brûlures d'estomac, dépend de l'apport alimentaire. La pancréatite aiguë est parfois confondue avec une crise cardiaque: douleur intense avec nausées et vomissements. La douleur avec spasme de la vésicule biliaire et des conduits peut donner au côté gauche de la poitrine, il semble donc que le cœur fasse mal. Que boire pour savoir avec certitude? Si les antispasmodiques ont aidé, alors des problèmes avec le tube digestif.

5. Maladies des poumons. Avec la pneumonie, des douleurs ressemblant au cœur peuvent survenir. Avec la pleurésie, une douleur aiguë se produit, elle est limitée, pire avec la toux et l'inhalation.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Svetlana Borszavich

Médecin généraliste, cardiologue, avec un travail actif en thérapie, gastro-entérologie, cardiologie, rhumatologie, immunologie avec allergologie.
Maîtrise des méthodes cliniques générales pour le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques, ainsi que l'électrocardiographie, l'échocardiographie, la surveillance du choléra sur un ECG et la surveillance quotidienne de la pression artérielle.
Le complexe de traitement développé par l'auteur contribue de manière significative aux lésions cérébrovasculaires et aux troubles métaboliques du cerveau et aux maladies vasculaires: hypertension et complications causées par le diabète.
L'auteur est membre de la Société européenne des thérapeutes, participant régulièrement à des conférences et congrès scientifiques dans le domaine de la cardiologie et de la médecine générale. Elle a participé à plusieurs reprises à un programme de recherche dans une université privée au Japon dans le domaine de la médecine reconstructive.

Detonic