Douleur dans le cœur après un infarctus du myocarde

Avec l'infarctus du myocarde, la pression artérielle augmente, ce qui fait que le cœur a besoin de plus d'oxygène. Une pression artérielle instable contribue à l'apparition de l'athérosclérose, qui bloque finalement le flux sanguin, en raison de la formation de caillots sanguins et de l'infarctus du myocarde. Ce phénomène se termine souvent par la mort.

Cette condition est caractérisée par une violation de l'apport sanguin au cœur, à la suite de quoi les vaisseaux sont obstrués. De plus, un arrêt cardiaque peut survenir. Par conséquent, le patient a besoin d'une aide en temps opportun.

Souvent, une telle maladie se développe chez les hommes après 40 ans. Cependant, aujourd'hui, la maladie peut apparaître chez les jeunes en raison d'un spasme prolongé des vaisseaux coronaires.

Pourtant, le risque d'infarctus du myocarde augmente chez les femmes après 50 ans. De plus, ils souffrent beaucoup plus de cette condition que les hommes.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

symptomatologie

Si un inconfort dans la poitrine se produit pendant la marche rapide ou toute autre activité physique, ce symptôme ne doit pas être ignoré. Après le repos, la condition revient souvent à la normale. Cependant, des sensations parfois désagréables sont localisées non seulement dans la poitrine, mais aussi dans d'autres parties du corps:

Peu de gens associent de tels symptômes à des dysfonctionnements du cœur, de sorte qu'un traitement rapide n'est pas effectué. Donc, si des symptômes désagréables surviennent pendant une activité physique, vous devez contacter un cardiologist, car après une angine de poitrine, un infarctus du myocarde apparaît presque toujours.

Si l'inconfort dans la poitrine est très fort, vous devez appeler une ambulance, prendre de la nitroglycérine et essayer de vous détendre. En l'absence d'amélioration, vous pouvez boire une autre pilule du médicament. Mais dans ce cas, il est catégoriquement impossible de réduire la pression vous-même.

Le principal signe d'infarctus du myocarde est une douleur intense au cœur. Cela ressemble un peu à l'angine de poitrine, mais dans ce cas, l'inconfort est plus long et l'utilisation de nitroglycérine n'a pas d'effet thérapeutique.

Ainsi, les symptômes suivants accompagnent le blocage de l'apport sanguin au cœur:

  • l'apparition d'une angine de poitrine prolongée;
  • blanchiment de la peau;
  • dyspnée;
  • douleur pressante et compressive qui irradie souvent dans la région de l'omoplate, du cou, de l'épaule et du bras.

La durée des attaques peut être différente - jusqu'à un jour. De plus, ils sont uniques ou multiples, c'est-à-dire qu'ils surviennent l'un après l'autre.

Pour diagnostiquer la maladie, des tests et des études supplémentaires sont nécessaires. De plus, avec la nécrose myocardique ischémique, une arythmie peut survenir, ce qui est également une complication de cette maladie.

Avec une telle maladie, les symptômes peuvent être typiques et atypiques. Les manifestations typiques incluent:

  1. pouls rapide ou faible;
  2. accès de douleur;
  3. arythmie.

Dans ce cas, la pression artérielle diminue souvent, ce qui indique une contraction normale du muscle cardiaque. Mais plus la pression artérielle est basse, plus la zone de dommages myocardiques est grande.

Dans ce cas, le patient éprouve une peur de la mort, il a des crises de faiblesse et de panique. Les symptômes typiques sont également: perte de conscience, tremblements dans les muscles, respiration fréquente et transpiration abondante.

Les signes atypiques, en règle générale, sont uniques, par conséquent, le diagnostic de la maladie est difficile. Ces manifestations sont:

  • hoquet;
  • la nausée;
  • douleur dans le haut de l'abdomen;
  • vomissement.

Il est à noter que si la douleur est un facteur important dans le diagnostic de l'infarctus du muscle cardiaque, alors chez les diabétiques, sa survenue n'est pas accompagnée de symptômes caractéristiques.

Après la mort des cellules des zones myocardiques, la pression diminue presque toujours. En particulier, cette condition est notée si des interventions cardiaques ont été effectuées.

Les raisons de l'hypotension artérielle résident dans la violation de la circulation sanguine, qui est associée au rétrécissement de la lumière des vaisseaux coronaires et à la perte de leur élasticité. Ce phénomène est appelé hypertension «décapitée».

Il convient de noter que si la pression est constamment abaissée, des complications telles que:

  1. insuffisance rénale;
  2. hypertrophie cardiaque;
  3. gonflement des jambes;
  4. troubles arythmiques.

L'état du patient après une crise cardiaque varie considérablement. Par conséquent, même un traitement physiothérapeutique et médicamenteux ne peut pas reprendre son état de santé antérieur. L'un des effets indésirables de cette maladie est une pression artérielle basse.

De plus, les mains et les pieds du patient gèlent constamment, des malaises, des étourdissements, une faiblesse, des bâillements se produisent et le rythme cardiaque ralentit ou accélère. Les symptômes qui surviennent après une nécrose ischémique du muscle cardiaque peuvent entraîner des crises cardiaques répétées. Par conséquent, une pression constamment réduite doit être surveillée en permanence et, si nécessaire, prendre les médicaments prescrits par un médecin.

Au stade initial du développement de la maladie, le niveau de la pression artérielle augmente progressivement, et après que les symptômes de l'hypertension se chevauchent avec les manifestations de l'hypotension, tandis que son nombre diminue. Souvent, la pression chute fortement du 2e au 3e jour de la maladie, puis elle augmente à nouveau, mais n'atteint pas la marque normale (120/80 mm Hg). Par conséquent, la plupart des crises cardiaques ont une pression artérielle basse stable.

Si la forme de la crise cardiaque est à grande focale, la pression diminue en raison des écarts cardiodynamiques et de la résistance altérée dans les vaisseaux.

Après la mort des cellules myocardiques chez les patients hypertendus, les chiffres de la pression artérielle diminuent souvent. Cela est dû à une perturbation de la fonction contractile du muscle cardiaque en réduisant le débit cardiaque.

De ce fait, la forte résistance des vaisseaux périphériques, caractéristique des stades tardifs de l'hypertension, pendant et après une crise cardiaque contribue à l'apparition d'une hypertension «décapitée». Les symptômes caractéristiques d'une telle maladie sont une augmentation diastolique et une pression systolique basse.

Les principaux symptômes caractéristiques de l'hypotension artérielle comprennent:

  • malaise et fatigue rapide, par conséquent, la capacité de travail est considérablement réduite à la fin de la journée de travail;
  • sensibilité accrue des bras et des jambes à la chaleur ou au froid;
  • en raison du faible tonus vasculaire dans le cœur et derrière le sternum, une gêne se produit;
  • le développement de la dépendance aux conditions météorologiques, en raison de laquelle l'état du patient s'aggrave en raison des changements météorologiques, des tempêtes magnétiques ou solaires;
  • bâillements et manque d'oxygène;
  • engourdissement et refroidissement des membres.

De plus, avec une faible pression dans le cou et les tempes, une douleur pulsatoire peut survenir. Et dans la partie frontale, une lourdeur douloureuse est ressentie, tandis que les sensations sont parfois localisées uniquement d'un côté de la tête, et elles ressemblent à des symptômes de migraine.

En règle générale, la douleur est sourde, elle peut être accompagnée de vomissements, de nausées et d'un état somnolent.

Pourtant, lorsque la pression artérielle est abaissée, après une forte augmentation du lit, elle s'assombrit dans les yeux et des vertiges se produisent. Parfois, un évanouissement apparaît, ce qui conduit à une perte de conscience, chaque hypertonique devrait en être informé.

Il existe de nombreuses méthodes qui peuvent aider à améliorer l'état d'une personne qui a survécu à un infarctus du muscle cardiaque. Tout d'abord, vous n'avez pas besoin de surcharger le corps physiquement et psychologiquement.

L'apparition des symptômes accompagnant une pression artérielle basse indique souvent le non-respect des prescriptions médicales. En période de forte diminution de la pression, vous devez boire du café ou du thé fort et vous allonger.

Vous pouvez également augmenter la pression artérielle si vous prenez de l'extrait de ginseng. Mais si ces mesures n'ont pas donné de résultats, vous devez appeler une ambulance, car une pression constamment basse est souvent un signe avant-coureur, ce qui indique l'apparition d'une deuxième attaque.

Aujourd'hui, les principales méthodes de traitement post-infarctus comprennent la visite d'une chambre de pression et l'ozonation du sang. Ces procédures saturent le sang en oxygène, à la suite de quoi la pression se normalise et les défenses du corps augmentent.

La vidéo de cet article vous dira quelle est la raison de l'augmentation de la pression et quelle est la crise cardiaque.

Que faire si ces symptômes se produisent?

Tout d'abord, vous devez appeler une ambulance et demander qu'un cardiolune équipe logique arrive. Pendant qu'elle est en route, vous pouvez prendre un comprimé de nitroglycérine.

Il s'agit d'un remède universel contre les douleurs cardiaques, qui, en passant, aide à distinguer un infarctus du myocarde imminent d'une crise d'angine de poitrine. Dans ce dernier cas, la douleur après la prise de nitroglycérine passe assez rapidement, avec une crise cardiaque - n'est pas éliminée. Vous ne pouvez pas prendre plus d'un comprimé: la nitroglycérine peut abaisser la tension artérielle, ce qui peut aggraver l'état du patient.

En plus de cela, s'il n'y a pas de contre-indications, prenez de l'aspirine à une dose allant jusqu'à 500 mg, puis allongez-vous. Les autres mesures doivent être prises non par le patient, mais par le médecin.

Diagnostic et premiers soins au patient atteint d'un infarctus du myocarde

Vous pouvez diagnostiquer une crise cardiaque en utilisant trois critères:

  • Le patient se plaint de douleurs thoraciques aiguës, en particulier à gauche. La nitroglycérine ne peut soulager la gravité que pendant un certain temps, puis les symptômes réapparaissent. Le patient n'a pas assez d'oxygène, la transpiration froide agit, la pression augmente fortement. Dans une telle situation, un besoin urgent d'appeler une ambulance et de signaler les symptômes.
  • L'ECG montre les changements dans les lectures.
  • Lors d'une analyse de sang, le médecin peut détecter la présence de marqueurs cardiospécifiques.

Si vous soupçonnez une crise cardiaque, vous devez prendre la bonne mesure.

Ainsi, vous pouvez sauver la vie d'une personne:

  • Le patient pose sa tête sur l'oreiller (la tête doit être rejetée en arrière.
  • Donnez de la nitroglycérine ou de l'aspirine.
  • Mettez un coussin chauffant sur votre poitrine.
  • Appelez une ambulance.

Chaque patient victime d'une crise cardiaque a une chance de survivre. L'essentiel est d'apporter une assistance dans les premières minutes. En plus de la tête rejetée en arrière, vous devez vous assurer que tous les corps étrangers sont retirés de la bouche (prothèses dentaires et plus). Vous devez absolument vérifier votre respiration. S'il en manque un, vous devez le faire artificiellement. Pour l'hygiène, vous pouvez utiliser de la gaze ou un mouchoir propre.

En l'absence de pulsation de l'artère carotide, il est nécessaire d'effectuer un massage cardiaque indirect, en le combinant avec la respiration artificielle. Lors de toutes les manipulations, un contrôle de leur efficacité est nécessaire. La peau du patient devient rose et les pupilles répondent à la lumière. S'il y a un effet, vous devez continuer vos actions jusqu'à l'arrivée d'une ambulance.

Comment se déroule le traitement?

Auparavant, cela a commencé après que le patient a été amené à l'hôpital. Maintenant, les médecins s'efforcent de commencer le traitement au stade préhospitalier. Plus le chemin pour le sang est ouvert rapidement, plus les dommages au cœur seront petits, ce qui signifie que plus la récupération sera facile à l'avenir. L'arsenal d'une équipe d'ambulance spécialisée contient des médicaments qui peuvent dissoudre les caillots sanguins.

Dans un spécialiste cardiology hôpital, le patient est enfin rétabli dans l'approvisionnement en sang du cœur, l'état des vaisseaux est évalué et, si nécessaire, envoyé pour une chirurgie de stent ou de pontage - interventions qui peuvent éliminer les dommages vasculaires, qui sont la cause profonde du cœur attaque.

Pendant de nombreuses années, on a cru que l'essentiel était d'aider une personne dans un hôpital, puis il a obtenu son congé et il a en fait été laissé seul avec la maladie. Il est désormais clair que le patient doit être réhabilité physiquement et psychologiquement. Pour cela, il existe des centres de rééducation et des sanatoriums où une personne victime d'une crise cardiaque est traitée selon des programmes spéciaux.

Après la rééducation, une observation est également requise, le patient doit donc venir régulièrement à la clinique. Et, bien sûr, il devrait changer son style de vie: arrêter de fumer, réduire l'apport en graisses, bouger le plus possible.

Suite: Premiers soins en cas de crise cardiaque →

Lisez sur les réseaux sociaux!

Que comprend la thérapie post-infarctus?

À la suite de la formation de cicatrices, le myocarde perd sa capacité à se contracter avec l'intensité précédente.Par conséquent, l'une des tâches clés des médecins est d'améliorer l'efficacité des zones saines et de prévenir les attaques répétées.

À cette fin, des médicaments spéciaux sont prescrits (thrombolytiques, anticoagulants et bêta-bloquants), et si le patient se plaint de douleur, des analgésiques sont également inclus dans le traitement.

Les thérapies chirurgicales se sont également généralisées, par exemple, les pontages cardiaques après une crise cardiaque et le stenting, qui impliquent l'installation d'un dispositif auxiliaire pour restaurer le vaisseau et reprendre un apport sanguin normal dans une zone particulière.

La décision concernant l'option de traitement la mieux adaptée est basée sur les résultats de l'examen et en pesant tous les avantages et les inconvénients de chacun d'eux.

Rééducation après un infarctus du myocarde à domicile: éducation physique, alimentation, médicaments

La rééducation après une crise cardiaque comprend un certain nombre de mesures dont la tâche est de prévenir les attaques répétées, d'éliminer les complications et de ramener le patient à une vie normale.

Les principaux domaines du processus de récupération sont les suivants:

  • normalisation de l'activité physique;
  • thérapie médicamenteuse;
  • régime
  • aide psychologique.

Le choix des tactiques de rééducation est basé sur l'état individuel du patient, ainsi que son âge et les raisons qui ont conduit au développement d'une crise cardiaque.

Dans l'état grave du patient, lorsqu'il a révélé des complications telles que l'arythmie ou l'insuffisance cardiaque, la première rééducation doit être effectuée dans un établissement médical spécialisé, avec un transfert ultérieur à domicile, la récupération du corps et le respect du processus soeur en cas d'infarctus du myocarde.

Premières recommandations

Les exercices de physiothérapie sont l'étape la plus importante pour restaurer l'activité physique d'une personne qui a eu une crise cardiaque. Le début de la thérapie par l'exercice est prescrit par le médecin en fonction du degré de lésion myocardique et de l'état du patient.

Avec une pathologie modérée, la gymnastique commence déjà depuis 2-3 jours, avec une pathologie sévère, il faut généralement attendre une semaine. Les principes de base de la restauration de l'activité physique du patient se réduisent aux étapes suivantes:

  • les premiers jours nécessitent un repos au lit strict;
  • pendant 4-5 jours, le patient est autorisé à prendre une position assise avec les jambes suspendues au lit;
  • le 7ème jour, dans une situation favorable, le patient peut commencer à se rapprocher du lit;
  • en 2 semaines il sera possible de faire de courtes promenades dans la salle;
  • à partir de 3 semaines après l'attaque, il est généralement autorisé de sortir dans le couloir, ainsi que de descendre les escaliers sous la supervision d'un instructeur.

Après avoir augmenté la charge, le médecin doit mesurer la pression et le pouls du patient. Si les indicateurs diffèrent de la norme, la charge devra être réduite. Si la guérison est favorable, le patient peut être envoyé dans un cardiolcentre de rééducation ogique (sanatorium), où il poursuivra sa convalescence sous la supervision de professionnels.

Conditions de livraison

Dans le processus de rééducation, une grande importance est accordée à la bonne nutrition du patient. Les régimes peuvent être différents, mais ils ont tous des principes communs:

  • réduction des calories alimentaires;
  • restriction des aliments gras, farineux et sucrés;
  • refus des plats épicés et épicés;
  • apport minimum de sel - pas plus de 5 g par jour;
  • la quantité de liquide consommée devrait être d'environ 1,5 litre par jour;
  • la nourriture doit être fréquente, mais en petites portions.

Quelle devrait être la nutrition après une crise cardiaque? Dans l'alimentation, il est nécessaire d'inclure des aliments contenant des fibres, des vitamines C et P, des acides gras polyinsaturés, du potassium. Les aliments suivants sont autorisés:

  • viande faible en gras;
  • fruits et légumes, sauf épinards, champignons, légumineuses, oseille, radis;
  • les huiles végétales;
  • soupes de légumes;
  • fruits et jus cuits sans sucre, thé légèrement infusé;
  • pain de son et de seigle, céréales;
  • poisson maigre;
  • produits laitiers sans gras;
  • omelette.

Il faudra refuser:

  • viande grasse;
  • café naturel;
  • pain frais, tout muffin;
  • œufs frits ou bouillis;
  • marinades, cornichons, conserves;
  • gâteaux, chocolat, pâtisseries et autres sucreries.

Svetlana Borszavich

Médecin généraliste, cardiologist, avec un travail actif en thérapie, gastro-entérologie, cardiologie, rhumatologie, immunologie avec allergologie.
Maîtrise des méthodes cliniques générales pour le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques, ainsi que l'électrocardiographie, l'échocardiographie, la surveillance du choléra sur un ECG et la surveillance quotidienne de la pression artérielle.
Le complexe de traitement développé par l'auteur contribue de manière significative aux lésions cérébrovasculaires et aux troubles métaboliques du cerveau et aux maladies vasculaires: hypertension et complications causées par le diabète.
L'auteur est membre de la Société européenne des thérapeutes, participant régulier à des conférences et congrès scientifiques dans le domaine de cardiologie et médecine générale. Elle a participé à plusieurs reprises à un programme de recherche dans une université privée au Japon dans le domaine de la médecine reconstructive.

Detonic