Mon cœur me fait mal et donne dans ma main gauche

Nous avons examiné les pathologies à l'origine de la douleur, localisées dans la moitié gauche de la poitrine. Nous allons maintenant analyser la douleur que chacun d'eux fait.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

C'est une douleur sourde

La douleur douloureuse est caractéristique de:

  • angine de poitrine;
  • myocardite;
  • cardionévrose;
  • ulcère gastrique et 12 ulcère duodénal;
  • scoliose;
  • ostéochondrose de la colonne vertébrale thoracique;
  • exacerbations de pancréatite.

Des douleurs aux points de couture surviennent lorsque:

  • infarctus du myocarde;
  • péricardite;
  • cardionévrose;
  • cardiomyopathie hypertrophique;
  • dystonie neurocirculatoire;
  • névralgie intercostale;
  • pneumonie;
  • pleurésie;
  • tuberculose;
  • bardeaux;
  • cancer du poumon ou bronche.

Caractère pressant

Presser la douleur peut être une manifestation de:

  • angine de poitrine;
  • myocardite;
  • prolapsus valvulaire mitral;
  • péricardite;
  • un corps étranger de l'œsophage (dans ce cas, le fait d'avaler un objet non comestible, par exemple de l'os de poisson, est noté);
  • cardiomyopathie;
  • dystrophie myocardique;
  • tumeurs cardiaques (par exemple, myxome);
  • empoisonnement par les drogues, l'alcool, les drogues, les composés organiques phosphorés, les poisons. Dans ce cas, il y a le fait de prendre des médicaments, de l'alcool, de traiter les plantes des parasites, etc.
  • ulcères d'estomac à la jonction avec l'œsophage.

Le mot «douleur aiguë» n'est généralement utilisé que pour décrire l'infarctus du myocarde. En plus des cardialgies de nature similaire, il existe une détérioration générale de l'état, une sueur froide, un évanouissement et des arythmies cardiaques. Radiation de la cardialgie - dans l'omoplate gauche, le bras.

Une douleur intense survient lorsque:

  • infarctus du myocarde;
  • ostéochondrose cervicale et thoracique;
  • névralgie intercostale, causée notamment par le zona;
  • embolie pulmonaire;
  • rupture de l'anévrisme aortique disséquant;
  • myocardite.

Une douleur constante est caractéristique de l'ostéochondrose. Il n'y a pas d'aggravation de la condition, mais on peut noter une «chair de poule» et un engourdissement de la main gauche, une diminution de sa force. Une plainte similaire est décrite et une péricardite - inflammation de la paroi externe du cœur - poche cardiaque. Elle est également caractérisée par un malaise général et de la fièvre.

Si une douleur sourde est ressentie dans la région du cœur, elle peut être:

  • syndrome de la paroi thoracique antérieure;
  • hypertension artérielle (dans ce cas, une pression artérielle élevée est enregistrée);
  • surcharge des muscles intercostaux, par exemple, avec un entraînement physique très actif ou un jeu prolongé d'instruments à vent.

Une douleur aiguë survient avec pleurésie ou péricardite. Les deux maladies sont caractérisées par de la fièvre et une faiblesse.

Douleur lancinante

Il est caractéristique de:

  • thrombose
  • dystonie neurocirculatoire;
  • angine de poitrine;
  • ostéochondrose;
  • maladies du tractus gastro-intestinal.

Un tel symptôme est noté avec l'infarctus du myocarde, dans ce cas, il y aura une forte détérioration de la condition, il peut y avoir un trouble de la conscience en raison d'un choc douloureux. La douleur dans une névrose est également décrite de manière similaire, lorsque des troubles psycho-émotionnels apparaissent.

Considérez les caractéristiques supplémentaires du syndrome douloureux:

  1. Si la douleur donne à l'omoplate, elle peut être: angine de poitrine, spasme œsophagien, infarctus du myocarde, cardionévrose.
  2. Lorsque la douleur s'intensifie lors de l'inspiration, cela indique: névralgie intercostale, pleurésie ou myosite des muscles intercostaux. Lorsque l'intensité du syndrome douloureux augmente avec une respiration profonde, il peut s'agir de: pneumonie ou thromboembolie pulmonaire. Dans les deux cas, l'état général s'aggrave, mais avec une pneumonie, cela se produit progressivement, et avec une embolie pulmonaire, le comptage continue pendant quelques minutes.
  3. Si le syndrome douloureux s'intensifie avec le mouvement, cela peut être un signe d'ostéochondrose de la région cervicale ou thoracique.
  4. Lorsqu'il y a une douleur qui étend la main, une personne peut avoir l'une des maladies suivantes:
    • ostéochondrose;
    • myosite des muscles intercostaux du côté gauche;
    • infarctus du myocarde;
    • angine de poitrine;
    • syndrome de douleur interscapulaire;
    • endocardite;
    • pneumothorax.
  5. Lorsque la douleur s'accompagne d'un essoufflement:
    • infarctus du myocarde;
    • pneumothorax;
    • embolie pulmonaire;
    • pneumonie;
    • rupture d'un anévrisme aortique.
  6. Si une faiblesse et une douleur dans la zone cardiaque apparaissent, il peut s'agir de tuberculose, de pleurésie, de péricardite, d'anévrisme aortique exfoliant, de pneumonie.
  7. La combinaison de «douleurs étourdissantes» est caractéristique de:
    • prolapsus valvulaire mitral;
    • cardiomyopathie;
    • cardionévrose;
    • ostéochondrose ou hernie de la colonne cervicale, accompagnée d'une compression de l'artère vertébrale.

Lorsque les premiers symptômes alarmants apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin. Tout d'abord, le médecin établira la cause exacte des crises. Deuxièmement, il prescrira une méthode de traitement efficace.

Le diagnostic d'une maladie cardiaque comprend:

  • Radiographie
  • cardiogramme;
  • échographie;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • fluorographie;
  • endoscopie de l'estomac;
  • vérifier l'ostéochondrose, les troubles mentaux et les nerfs pincés.

Plusieurs médecins sont impliqués dans le diagnostic des problèmes de santé, à savoir: cardiologist, pneumologue, neuropathologiste et gastro-entérologue. Si vous soupçonnez la présence de néoplasmes, vous devrez consulter un oncologue.

Le plus souvent, le patient a un bras gauche et une douleur cardiaque, dans le cas d'une maladie, non pas du cœur, mais des organes voisins. Nous parlons de pathologies des poumons, des reins, du système musculo-squelettique. Parmi eux:

  1. Ostéochondrose. Avec le développement de l'ostéochondrose, la charge va au système cardiaque. En plus des sensations désagréables dans la colonne vertébrale, il y a une douleur intense au cœur et un engourdissement des membres. Nécessite des soins médicaux pour prévenir le développement de la maladie.
  2. Les conséquences des blessures. Après des blessures, des violations se produisent dans tout le corps.
  3. L'ulcère duodénal. Avec l'ulcère duodénal, les membres sont souvent engourdis. Vous devriez consulter un médecin dès que possible.
  4. Pancréatite Les symptômes associés sont des nausées, des vomissements, des étourdissements, une pâleur du visage, de la fièvre.
  5. Troubles du tractus gastro-intestinal. Avec des troubles du tractus gastro-intestinal, le patient ressent une douleur insupportable non seulement dans l'estomac, mais aussi dans le cœur. Une grosse charge va au cœur.
  6. Névralgie.
  7. Troubles hormonaux. Le plus souvent, le cœur fait mal et donne dans la main précisément chez la femme. Dans certains cas, les symptômes sont associés à des troubles hormonaux.
  8. Grossesse. Pendant la grossesse, le corps de la femme change complètement. La charge se produit sur tous les organes, en particulier sur le cœur. À cet égard, la femme enceinte ressent un malaise, un engourdissement des membres.
  9. Pathologie des glandes mammaires.
  10. Tumeurs bénignes et malignes.
  11. La tuberculose
  12. L'asthme bronchique.
  13. Pleurésie sèche.

Les sensations désagréables dans la région du cœur sont un signal que le fonctionnement du corps est altéré. Cela vaut la peine de visiter un spécialiste. Dans les cliniques CDS, effectuez un examen complet du corps à l'aide d'un équipement moderne. Consulter un cardiologist et un neurologue. Votre médecin vous demandera de passer des tests et de vous faire tester. Parmi eux, un électrocardiogramme, un diagnostic échographique du cœur, une étude holter et autres.

Causes non cardiaques de douleur cardiaque et d'engourdissement des membres

Angine de poitrine

Il s'agit d'un type de maladie coronarienne. Elle est associée au fait que, en raison d'une plaque athérosclérotique, d'un thrombus ou d'un spasme dans l'artère coronaire, le diamètre de ce vaisseau, qui nourrit la structure cardiaque, diminue. Ce dernier manque d'oxygène et envoie des signaux de douleur. Caractéristique de ce dernier:

  • surviennent le plus souvent après un stress physique ou émotionnel: soulever des poids, monter des escaliers, marcher vite, marcher contre le vent (particulièrement froid, surtout le matin), marcher après avoir mangé;
  • peut apparaître la nuit le matin ou après le réveil, lorsqu'une personne n'est pas encore sortie du lit (c'est l'angine de Prinzmetall);
  • après le repos ou l'arrêt dans le premier cas ou la prise de Corinfar, de Nifédipine ou de Phenigidinum, dans le second, la douleur disparaît;
  • douleur compressive, cuisson;
  • il est localisé soit derrière le sternum, soit à gauche du sternum, sa zone peut être indiquée du bout des doigts;
  • peut donner à la zone de la main gauche, des omoplates; la moitié gauche de la mâchoire;
  • éliminé par «nitroglycérine» après 10 à 15 secondes.

Infarctus du myocarde

Il s'agit de la deuxième forme de maladie coronarienne et la plus grave. Il se développe lorsque ces plaques ou artères qui ont provoqué à court terme, uniquement pendant l'effort émotionnel ou physique, une privation d'oxygène myocardique, ont augmenté et ont bloqué l'artère presque complètement. Cette condition peut se produire lorsqu'un caillot de sang ou un morceau de graisse, qui a obstrué une artère, s'est envolé quelque part (d'une veine, le plus souvent dans les jambes). En conséquence, une partie du cœur, si en moins d'une heure vous ne fournissez pas d'aide professionnelle, en introduisant un médicament dissolvant les thrombus, mourra.

L'infarctus du myocarde peut se manifester de différentes manières. Dans la version classique c'est:

  • douleur intense, brûlante et déchirante du côté gauche dans la région du cœur. Il est si fort qu'une personne peut même perdre conscience;
  • non éliminé par la «nitroglycérine» et reste;
  • donne à la main gauche, à l'omoplate, au cou et à la mâchoire - sur le côté gauche;
  • la douleur augmente par vagues;
  • accompagnée d'essoufflement, de nausées, de troubles du rythme cardiaque;
  • la sueur froide apparaît partout sur la peau.

Une crise cardiaque est une maladie insidieuse: si elle se manifeste généralement, elle donne à une personne une chance de salut. Mais aussi avec cette maladie dangereuse, seule la main, la mâchoire ou même un petit doigt de la main gauche peuvent faire mal; une perturbation du rythme cardiaque peut survenir ou soudainement, sans raison apparente, un mal d'estomac commence ou un relâchement des selles se produit.

Péricardite

C'est ce qu'on appelle une inflammation du sac cardiaque causée par une cause infectieuse. Les gens décrivent une telle douleur comme:

  • douleur thoracique (ou ils disent: «Localisée profondément dans la poitrine»);
  • caractère perçant;
  • amplifie dans une position couchée;
  • s'affaiblit en position assise ou debout légèrement penché en avant;
  • longtemps, dans de nombreux cas, passe de temps en temps;
  • ne donne nulle part;
  • non éliminé par la nitroglycérine;
  • survient après des infections respiratoires aiguës, une pneumonie et d'autres maladies causées par des microbes;
  • accompagné de faiblesse, de fièvre.

Cette «flexion» de la valve dans l'oreillette gauche (normalement ses lobes devraient s'ouvrir en systole et se fermer étroitement dans la diastole) a soit une cause congénitale, soit se développe après un rhumatisme, un infarctus du myocarde ou une myocardite, contre le lupus, les maladies coronariennes ou autres maladies cardiaques.

  • douleur cardiaque éclatante non intense;
  • accès de palpitations cardiaques;
  • interruptions du travail du cœur;
  • le vertige;
  • évanouissement;
  • la nausée;
  • sensation de «coma» dans la gorge;
  • transpiration accrue;
  • en raison d'un apport sanguin insuffisant au cerveau, une personne atteinte d'un prolapsus valvulaire mitral est sujette à la dépression, à des périodes de mauvaise humeur.

C'est le nom de la condition lorsque dans l'aorte, le plus grand vaisseau dans lequel la pression la plus élevée, l'expansion se produit - anévrisme. Ensuite, dans ce contexte, entre les couches formant la paroi de l'anévrisme, il y a une accumulation de sang - un hématome. Elle «rampe» vers le bas, décollant les couches de la paroi aortique l'une de l'autre. En conséquence, la paroi du vaisseau s'affaiblit et peut être déchirée à tout moment, provoquant des saignements massifs.

L'anévrisme exfoliant se produit rarement «seul», le plus souvent il est précédé d'une période où une personne a constamment une pression artérielle élevée, ou elle souffre d'athérosclérose, lorsque des plaques se forment dans la région aortique, ou que la cause de la maladie devient la syphilis ou Syndrome de Marfan.

Douleur avec anévrisme aortique stratifié:

  • fort
  • situé derrière la partie supérieure du sternum;
  • peut donner au cou, à la mâchoire inférieure;
  • peut être ressenti dans toute la poitrine;
  • dure de plusieurs heures à plusieurs jours;
  • non éliminé par la nitroglycérine;
  • peut s'accompagner d'un visage bleu et d'un gonflement des veines jugulaires situées sur les surfaces latérales du cou.

Aortite

C'est le nom de l'inflammation des trois (panaortite) ou des parties (endortite, mésaortite, peroortite) des membranes de l'aorte thoracique. La cause de la maladie peut être:

  • infection (streptocoque, syphilis, tuberculose, brucellose);
  • maladies auto-immunes (maladie de Takayasu, collagénoses, spondylarthrite ankylosante, thromboangiite oblitérante);
  • l'inflammation peut «partir» des organes enflammés situés près de l'aorte: avec pneumonie, abcès pulmonaire, endocardite infectieuse, médiastinite.

La maladie se manifeste par un groupe de symptômes: certains d'entre eux sont des signes de la maladie sous-jacente, d'autres sont des manifestations d'une violation de l'approvisionnement en sang des organes internes ou du cerveau, et d'autres sont des symptômes d'une inflammation directement aortique. Ces derniers comprennent:

  • douleurs pressantes et brûlantes dans la poitrine;
  • le plus souvent - derrière la poignée du sternum, mais la douleur peut être donnée à gauche;
  • donner au cou, entre les omoplates, à la région «épigastrique»;
  • le pouls sur les artères carotides et radiales n'est pas symétrique, peut être complètement absent d'un côté;
  • la pression artérielle peut ne pas être détectée sur un bras.

Endocardite

C'est ce qu'on appelle l'inflammation de la paroi interne du cœur, à partir de laquelle les valves sont fabriquées, les cordes de la «pompe» principale d'une personne. La douleur associée à cette maladie survient rarement - seulement à ses derniers stades, lorsque le patient pratique une activité physique ou éprouve une forte émotion. Elle a mal, pas intense, peut donner au bras et au cou.

D'autres signes d'endocardite sont:

  • élévation de la température, souvent à de faibles nombres;
  • la température corporelle diminue et augmente sans raison apparente;
  • la fièvre s'accompagne d'une sensation de froid ou de frissons violents;
  • la peau est pâle, peut être terreuse;
  • les ongles s'épaississent, devenant comme des lunettes dans une montre;
  • si vous abaissez la paupière inférieure, chez certaines personnes, vous pouvez trouver sur l'hémorragie ponctuelle de la conjonctive;
  • les petites articulations des mains sont affectées;
  • perte de poids rapide;
  • étourdissements et maux de tête périodiquement, mais en position horizontale, ces symptômes disparaissent.

cardiomyopathie

Il existe 3 types de cette maladie, mais la douleur dans la région du cœur n'est caractéristique que pour la variante hypertrophique. Le syndrome douloureux ne diffère pas de celui de l'angine de poitrine et apparaît même après un effort physique.

En plus de la douleur, une cardiomyopathie hypertrophique se manifeste:

  • essoufflement;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • la toux;
  • étourdissements et évanouissements;
  • gonflement des jambes (voir œdème cardiaque);
  • fatigue accrue.

Malformations cardiaques

Ils sont soit de nature congénitale, soit se développent dans le contexte de rhumatismes. La douleur cardiaque n'accompagne le plus souvent que la sténose de l'ouverture aortique - une diminution du diamètre à l'endroit où l'aorte vient du cœur.

Le syndrome douloureux dans ce cas est constant, son personnage est lancinant, piquant, pressant. De plus, la pression artérielle augmente souvent, un gonflement apparaît sur les jambes. Il n'y a aucun autre signe spécifique à la sténose aortique.

Myocardite

L'inflammation du muscle cardiaque, qui est le plus souvent le résultat d'une infection grippale ou entérovirale, se manifeste également par des douleurs cardiaques dans 75 à 90% des cas. Ils ont un caractère de mue piquante, se produisent à la fois en rapport avec l'activité physique et dans un état de repos relatif, après l'exercice. On note également de la fatigue et de la fièvre. La nitroglycérine n'aide pas à soulager la douleur.

Dystrophie myocardique

C'est le nom d'un groupe de maladies cardiaques dans lesquelles le muscle cardiaque n'est pas enflammé et ne subit pas de dégénérescence, mais les fonctions de base du cœur associées à sa contractilité et son rythme en souffrent.

La maladie peut se manifester par un syndrome douloureux de nature différente. Le plus souvent, il s'agit de douleurs douloureuses ou douloureuses qui apparaissent dans le contexte d'une sensation de chaleur ou, à l'inverse, d'une froideur accrue des extrémités, de la transpiration. De plus, une faiblesse, une fatigue accrue, des maux de tête fréquents sont notés.

Une pression artérielle constamment élevée peut se manifester non seulement par un mal de tête, des «mouches» devant les yeux ou une sensation de «précipitation». Dans ce cas, une douleur peut apparaître dans la moitié gauche de la poitrine, qui a un caractère douloureux et pressant ou une sensation de «lourdeur» dans la poitrine.

Il s'agit en principe de toutes les maladies cardiaques qui peuvent être accompagnées de douleurs dans la moitié gauche de la poitrine. Il y a beaucoup plus de non-cardiolpathologies logiques qui provoquent ce symptôme, et maintenant nous allons les analyser.

Ils se distinguent par plusieurs groupes, selon le système organique à l'origine de ce symptôme.

Des sensations douloureuses dans la région du cœur peuvent être causées par une cardionévrose et des conditions cyclotymiques, qui sont identiques dans leurs manifestations. Dans ces cas, malgré la richesse des symptômes, un examen du cœur et des organes internes ne révèle aucune pathologie. Une personne note les symptômes suivants:

  • des douleurs dans le côté gauche de la poitrine apparaissent le matin avant le réveil ou pendant celui-ci;
  • les attaques apparaissent presque toujours en cas de surchauffe, plutôt que par temps froid et venteux, comme c'est le cas avec l'angine de poitrine;
  • elle peut être déclenchée par une dépression ou une situation de conflit;
  • la douleur ne disparaît pas si vous arrêtez ou prenez de la nitroglycérine; elle peut durer jusqu'à plusieurs jours, et peut apparaître plusieurs fois par jour (jusqu'à 5), durant 1 à 2 heures. Dans ce cas, la nature de la douleur peut changer à chaque fois;
  • si vous effectuez plusieurs exercices physiques faciles, cela peut soulager la douleur;
  • la nature de la douleur peut être différente: compression, lourdeur, picotements, elle peut être décrite comme un «vide» dans la poitrine ou, au contraire, un éclatement. Il peut y avoir une «douleur lancinante» ou un syndrome d'intensité sévère, accompagnés d'une peur de la mort;
  • la douleur donne au cou, les deux omoplates, peuvent capturer la moitié droite de la poitrine, la colonne vertébrale;
  • vous pouvez indiquer avec précision le point auquel la douleur maximale est notée;
  • la sensibilité du mamelon gauche augmente;
  • la condition s'aggrave lorsque vous ressentez des émotions - positives ou négatives -;
  • lors d'une attaque, une personne commence à respirer souvent et superficiellement, à la suite de quoi le niveau de dioxyde de carbone dans le sang diminue, ce qui s'accompagne de vertiges, d'un sentiment de peur, peut servir de base au développement d'une arythmie;
  • pour toute la fréquence et l'intensité des crises, les préparations de type Nitroglycérine ou Anapriline ne les affectent pas; qui durent des années, ils n'entraînent pas le développement de phénomènes d'insuffisance cardiaque: essoufflement, gonflement des jambes, modifications du radiogramme des poumons ou échographie du foie.

Symptômes

Toute douleur dans la région du cœur est une alarme, elle ne peut être ignorée. Habituellement, les maladies de cet organe ont des signes similaires:

  • mal au cœur, donne dans la main gauche;
  • les membres deviennent engourdis;
  • étourdi
  • pas assez d'air;
  • transpiration abondante;
  • la toux.

Donne un cœur à sa main gauche? Ce symptôme est assez dangereux. Dans ce phénomène pathologique, un grave cardiolla maladie ogique peut être cachée.

Les symptômes sont presque les mêmes, cependant, la douleur cardiaque, s'abandonnant à la main gauche, se manifeste par de tels signes:

  • difficulté à respirer;
  • peau sur le visage change;
  • anxiété;
  • peur de mourir;
  • douleur pressante et spasme brûlant dans la poitrine.

D'autres pathologies qui affectent les muscles et les vaisseaux sanguins peuvent se déguiser en maladies cardiaques.

Névralgie

Au cours de la progression de la névralgie, les terminaisons nerveuses de la colonne cervico-thoracique sont comprimées. En conséquence - une douleur pressante dans le cœur, qui donne au côté gauche du corps. Comme symptôme supplémentaire: les zones touchées du corps surmontent les tremblements, la peau devient «oie» et devient engourdie.

Le cœur fait mal, donne la main gauche ou droite - ces signes peuvent ne pas faire référence à cardiologie, mais à la névralgie. Il s'agit de pathologie intercostale. Cette maladie se développe dans le contexte de l'ostéochondrose de la colonne vertébrale. La douleur aiguë et la lourdeur dans la poitrine pendant une longue période ne peuvent pas être éliminées même après la prise de médicaments.

Facteurs provoquant la maladie:

  • en raison de complications après une infection virale (ARVI, ARI);
  • après hypothermie;
  • en raison d'un empoisonnement;
  • avec des maladies liées à l'âge;
  • avec un effort physique intense;
  • avec des maladies des systèmes nerveux et cardiovasculaire;
  • après des blessures;
  • au diabète.

De plus, la douleur peut s'intensifier même en cas d'inhalation ou de mouvements normaux (par exemple, en levant une main). La zone affectée de la peau peut même devenir engourdie. Et les attaques surviennent souvent après le stress et s'accompagnent d'une transpiration abondante, de contractions musculaires et de picotements.

Chez les hommes, de telles crises se produisent généralement dans la partie inférieure des côtes et chez les femmes - dans la région du cœur.

Infarctus du myocarde

Avec cette pathologie, il y a un manque criant de sang entrant dans le cœur. Il se produit dans le contexte d'une violation de la circulation sanguine dans les vaisseaux sanguins du myocarde. En médecine, ce phénomène est appelé occlusion de la circulation coronaire. À la suite de ce phénomène, certaines parties du muscle cardiaque meurent. Par conséquent, les taches mortes entraînent un dysfonctionnement du cœur. Pour cette raison, une personne ressent comment écrase fortement et fortement le cœur et donne dans sa main gauche. Peut causer des douleurs au cou, au dos, aux oreilles ou à la mâchoire inférieure.

La douleur est assez brûlante et pressante. Si le processus de mort affecte une grande surface, le patient ne pourra pas se tenir debout. La douleur s'accompagne d'un manque d'air, d'une sensation de panique et d'une peur de mourir. C'est même une possible perte de conscience. Lors de la première douleur, le patient doit prendre une position horizontale.

Cette maladie provoque une inflammation cardiaque. Les symptômes de la myocardite peuvent survenir 7 jours après le début de la maladie.

Les principaux symptômes de la myocardite: poignarde et serre le cœur, la douleur donne dans l'épaule gauche, la pression dans la poitrine. De plus, de telles manifestations symptomatiques sont observées même au repos.

Le patient peut ressentir une douleur accrue et des difficultés à respirer lors de tout mouvement. La fatigue, l'essoufflement sont observés, la température augmente et la transpiration abondante commence. En tant que signe supplémentaire de myocardite, des troubles du sommeil.

Angine de poitrine

Mon cœur me fait mal et donne dans ma main gauche? Vous sentez-vous lourd dans la poitrine? Ce sont tous les premiers signes d'angine de poitrine. Il devient difficile pour le patient de respirer, une pression thoracique se fait sentir. En appuyant sur la douleur dans le cœur, on donne au bras ou au cou gauche, moins souvent à la mâchoire.

Une crise d'angine de poitrine s'accompagne d'un stress physique et émotionnel excessif. Une grande faiblesse apparaît dans tout le corps. Dans ce cas, la douleur ne faiblit pas si vous changez la position du corps.

Néoplasmes

Si le cœur fait mal et donne dans la main gauche, cela a peut-être été oublié depuis longtemps des blessures cardiaques: ecchymose, rupture musculaire, nécrose myocardique.

Le développement de néoplasmes dans le cœur se manifeste par les symptômes suivants: essoufflement sévère, douleur pressante à l'épaule gauche, à la poitrine. Les néoplasmes peuvent être bénins ou malins.

La pathologie cardiaque peut se développer dans le contexte du diabète sucré, car cette maladie perturbe le processus métabolique dans le myocarde et modifie la structure des artères coronaires. En conséquence, le patient ressent des sensations lourdes désagréables dans la poitrine et un inconfort sur le côté gauche du corps.

Ischémie

Si le cœur pique et cède à la main gauche, ces symptômes peuvent caractériser l'ischémie. La maladie provoque des perturbations dans l'approvisionnement en sang des artères coronaires.

Les principaux facteurs qui forment cette pathologie:

  • embonpoint, obésité à divers stades;
  • hypertension (augmentation de la pression artérielle);
  • mauvais style de vie: mauvaises habitudes, inactivité;
  • diabète;
  • facteur héréditaire;
  • stress constant et pannes psycho-émotionnelles nerveuses.

Le plus souvent, avec l'ischémie, le cœur fait mal et cède à la main gauche, moins souvent à la main droite. Le patient observe un essoufflement, des palpitations, des étourdissements, des nausées, une transpiration excessive, des évanouissements et une faiblesse générale.

Habituellement, l'ischémie est diagnostiquée déjà au moment de sa transition vers une forme chronique. Dans ce cas, le patient a un gonflement des membres inférieurs et, en raison d'un essoufflement, il est obligé de s'asseoir longtemps.

L'arrêt cardiaque primaire dans 60% des cas se termine par la mort avant l'arrivée de l'ambulance. Un signe avant-coureur de cette condition est une douleur thoracique aiguë. En raison de la panique et de la peur qui agrippent le patient, la situation empire. La mort coronarienne entraîne immédiatement une perte de conscience, la peau pâlit et le pouls est absent, la respiration s'arrête progressivement.

ostéochondrose

Ceintures douloureuses et douleurs tiraillantes - ces sensations désagréables entraînent l'ostéochondrose. Donne dans le cœur et le bras gauche - un symptôme de la région cervicothoracique qui se produit avec cette maladie. Souvent, la douleur se propage dans tout le corps, comme si la «chair de poule».

Un symptôme supplémentaire caractéristique de l'ostéochondrose est des changements dans les disques intervertébraux, qui se manifestent par une douleur dans les doigts. L'auriculaire est souvent déformé, signe d'un changement de forme des vertèbres dans la partie inférieure du cou. Si l'inconfort est dans le pouce, cela indique des changements dans les disques vertébraux cervicaux.

Traitement

Avec une douleur intense dans la région du cœur et de la poitrine, donnant au côté gauche du corps, la mâchoire, avec un manque d'air, une transpiration sévère, des étourdissements et un engourdissement des membres, vous devez immédiatement appeler une ambulance. N'oubliez pas: cette condition peut être mortelle.

Le médecin choisit la méthode de traitement individuellement, en fonction des caractéristiques du développement de la maladie chez un patient particulier. Dans un cas, il suffira de boire un cours d'un médicament spécial pour renforcer le muscle cardiaque. Sinon, l'hospitalisation et la chirurgie peuvent être nécessaires.

L'essence de chaque thérapie est d'améliorer l'activité cardiaque et de prévenir les caillots sanguins.

Il est important pendant la normalisation de normaliser la fréquence cardiaque et la pression artérielle. Il est également nécessaire d'éliminer les facteurs irritants externes qui affectent négativement le système nerveux.

Premiers secours

Si le cœur fait mal le deuxième jour, donne la main gauche, alors vous devez appeler immédiatement un médecin. Et en attendant une ambulance, vous devez:

  • s'allonger le plus confortablement possible;
  • détacher les boutons de la chemise pour qu'elle ne soit pas serrée dans la poitrine;
  • donner accès à l'air frais;
  • avec névralgie, pathologie pulmonaire, problèmes de colonne vertébrale, cardionévrose, prendre un ou deux comprimés de «Analgin», «Noshpa»;
  • si le patient a une angine de poitrine et une crise cardiaque, boire de toute urgence «nitroglycérine» et «aspirine»;
  • prendre un analgésique pour un patient atteint de cardionévrose: Motherwort, Valocordin, Valerian;
  • s'il y a une toux, essayez de la modérer;
  • essayez de ne pas parler;
  • préparer l'ammoniac à l'avance en cas de perte de conscience du patient.

Les compresses (chaudes et froides) ne peuvent pas être appliquées sur la poitrine. C'est un appel au réveil, quand le cœur fait mal, donne dans la main gauche. Les critiques des gens disent que vous devez boire «Corvalol», «Validol», «Nitroglycérine» et consulter un spécialiste. Si la douleur persiste, il est fort probable que le patient développe une névralgie.

Si vous avez réussi à éliminer l'attaque par vous-même, cela ne signifie pas que vous pouvez l'oublier. Après avoir prodigué les premiers soins, vous devez consulter d'urgence un médecin pour déterminer la cause de l'attaque et poursuivre le traitement.

N'oubliez pas que chaque pathologie peut entraîner de graves conséquences. Même avec une douleur cardiaque mineure, consultez un médecin. Toute maladie peut être éliminée à un stade précoce de développement. Prenez soin de vous!

Svetlana Borszavich

Médecin généraliste, cardiologist, avec un travail actif en thérapie, gastro-entérologie, cardiologie, rhumatologie, immunologie avec allergologie.
Maîtrise des méthodes cliniques générales pour le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques, ainsi que l'électrocardiographie, l'échocardiographie, la surveillance du choléra sur un ECG et la surveillance quotidienne de la pression artérielle.
Le complexe de traitement développé par l'auteur contribue de manière significative aux lésions cérébrovasculaires et aux troubles métaboliques du cerveau et aux maladies vasculaires: hypertension et complications causées par le diabète.
L'auteur est membre de la Société européenne des thérapeutes, participant régulier à des conférences et congrès scientifiques dans le domaine de cardiologie et médecine générale. Elle a participé à plusieurs reprises à un programme de recherche dans une université privée au Japon dans le domaine de la médecine reconstructive.

Detonic