Troubles du rythme cardiaque

Un changement physiologique peut être observé pendant l'activité, physique ou cérébrale. Par exemple, pendant les sports, la charge, la marche et même avec une conversation forte et intense, le pouls augmente. Pendant le sommeil, il ralentit. De plus, le cœur bat plus vite sur fond de tremblement psycho-émotionnel: rire, peur, pleurs. Bien que l'organe se contracte spontanément (dans le nœud sinus-auriculaire), le cerveau l'affecte par l'activation des fibres nerveuses.

Les raisons énumérées ont une base naturelle. Lorsque le corps revient à un état de repos, le rythme cardiaque est rétabli. Une autre chose est une arythmie persistante, devenue pathologique. Dans ce cas, des violations des organes et des troubles circulatoires sont enregistrées. Une telle arythmie doit être traitée, car elle ne se transmet pas d'elle-même.

Les raisons de cet échec sont toujours à l'étude. Les coupables éprouvés des arythmies cardiaques et des troubles de la conduction sont des changements dans les systèmes endocrinien et nerveux. Les changements organiques dans le cœur entraînent également des arythmies:

  • anomalies du développement;
  • perturbations structurelles.

Ces causes se développent dans le contexte d'autres maladies cardiaques, congénitales ou acquises plus tôt.

Arythmie du cœur - qu'est-ce que c'est: une pathologie dans laquelle la performance du muscle cardiaque est perturbée:

  • fréquence;
  • rythme;
  • séquence de cycles d'excitation et de contraction.

Normalement, le cœur devrait se contracter après des périodes de temps égales. La fréquence ne doit pas dépasser 60 à 80 battements par minute. Parfois, le cœur accélère ou ralentit. L'arythmie est considérée comme un rythme différent du rythme sinusal normal.

La violation du rythme chez les personnes de 50 ans survient dans 1% des cas. Chaque année, la maladie se propage plus activement. À 60 ans, le taux d'incidence est de 10%.

Chez les hommes, le risque de pathologie est 1,5 fois plus élevé que chez les femmes. La maladie peut être congénitale; il inquiète les enfants et les adolescents dans 0,6% des cas. Parfois, la maladie est associée à des pathologies - 8%.

ritm serdca mini - Troubles du rythme cardiaque

Le risque de développer des arythmies existe également chez les personnes d'âge moyen ou avant la retraite. Les causes de cette maladie sont:

  • épuisement du corps;
  • la personne était finalement aux charges lourdes;
  • le patient a déjà subi des blessures ou des maladies;
  • il y a eu des violations liées aux activités professionnelles.

Pour ces patients, les médecins prescrivent des médicaments qui peuvent aider à la pathologie cardiaque. Avec l'utilisation régulière de médicaments, le risque de développer des conditions similaires à l'AVC est réduit.

Le mécanisme d'origine du rythme sinusal

Qu'est-ce que l'arythmie cardiaque? Donner une description détaillée d'un concept aussi large n'est pas une tâche facile. Pour comprendre son essence, il est nécessaire de comprendre le mécanisme de la formation du rythme cardiaque. Il naît dans l'organe lui-même. La principale source d'impulsions contractiles est le nœud sinusal, qui se trouve dans l'oreillette droite, et plus précisément dans son apex.

Les signaux produits à ce point traversent les fibres conductrices vers les oreillettes et se contractent. De plus, l'onde d'excitation ne peut traverser que le nœud auriculo-ventriculaire (AB), car la couche musculaire des ventricules et des oreillettes est séparée par une couche de cellules fibreuses et ils ne sont pas capables de conduire l'électricité.

Le signal nerveux continue de se déplacer à travers le faisceau His, s'étendant du centre auriculo-ventriculaire aux fibres de Purkinje. Le faisceau est situé dans le septum entre les ventricules et a une structure ramifiée. Une partie va vers le ventricule droit, l'autre vers la gauche. La caméra gauche est plus grande que la caméra droite et est convertie en plus de stress.

aritmiya serdca simptomy lechenie 3 - Troubles du rythme cardiaque

Le muscle cardiaque a la particularité de produire automatiquement des impulsions électriques à intervalles réguliers. De plus, tous les nœuds du système conducteur peuvent le faire. Le principal (stimulateur cardiaque de premier ordre) est la section des sinus. Il génère des signaux à une fréquence de 60 à 80 par minute.

Le site auriculo-ventriculaire et le début du faisceau His sont une source d'électricité de second ordre. Sa capacité à générer des impulsions est quelque peu réduite et s'élève à 35-50 par minute. Le centre automatique du troisième niveau peut provoquer une onde d'excitation, provoquant 15 à 35 battements du cœur par minute.

Le signal contractile du stimulateur cardiaque principal, passant séquentiellement à travers tous les centres automatiques, empêche la génération d'impulsions électriques en eux. Si pour une raison quelconque, un dysfonctionnement se produit dans le système conducteur ou le premier nœud, l'un des deux autres assume ses responsabilités.

La pathogenèse des arythmies comprend un changement de stimulateur cardiaque. Normalement, le stimulateur cardiaque du cœur est le nœud sino-auriculaire, qui génère des impulsions avec une fréquence de 50 à 60 impulsions par minute. Sous l'influence de divers facteurs, le principal dans le cœur peut être le nœud auriculo-ventriculaire, le faisceau de His ou directement l'oreillette ou le ventricule.

Le deuxième mécanisme des arythmies comprend deux conditions: un stimulateur cardiaque normal (nœud sino-auriculaire), mais des voies endommagées ou supplémentaires. À la suite de cela, le nœud génère un nombre normal d'impulsions, mais elles ne peuvent pas passer en raison du bloc qui est apparu sur leur chemin, ou emprunter des chemins supplémentaires qui se sont formés in utero, mais ne sont pas capables d'innerver le cœur.

Le troisième mécanisme des arythmies est que le nœud sino-auriculaire génère des impulsions avec une fréquence plus élevée que nécessaire, ou avec moins. Dans les premier et deuxième cas, un blocage sera observé, car avec plus d'impulsions, la connexion auriculo-ventriculaire par laquelle elles passent les retardera.

Causes de perturbation du rythme

L'arythmie cardiaque peut être congénitale et acquise dans la nature et se développer pour des raisons cardinales, extracardiques et mixtes.

Les raisons cardinales suivantes sont identifiées, sous l'influence desquelles le rythme cardiaque peut être perturbé:

  1. malformations cardiaques congénitales et acquises
  2. endocardite d'origine infectieuse
  3. cardiomyopathie
  4. cardiopathie rhumatismale
  5. cardite non rhumatismale

La pratique médicale montre que le développement d'une arythmie peut se produire si le patient présente des pathologies du système endocrinien et nerveux, ainsi que divers troubles somatiques. De plus, les maladies infectieuses qui se produisent sous forme aiguë et chronique, l'intoxication du corps et le surdosage de médicaments peuvent provoquer des troubles du rythme.

Le principal facteur à l'origine du développement d'une telle maladie cardiaque est l'apparition de problèmes avec la formation d'une impulsion et la vitesse d'excitation due à l'inhibition de la fonction du nœud sinusal. Ces pathologies se développent à la suite de divers processus dystrophiques, inflammatoires, sclérotiques et nécrotiques qui se produisent dans le muscle cardiaque.

Les enfants développent principalement une arythmie d'origine extracardiaque, et la principale place dans ce domaine est les pathologies périnatales. Cela signifie que la perturbation du rythme cardiaque peut être une conséquence de l'évolution compliquée de la grossesse et de l'accouchement, ainsi que de la malnutrition intra-utérine. De plus, une telle pathologie du cœur peut être diagnostiquée chez les bébés prématurés et lorsque l'enfant est infecté, ce qui provoque une pathologie de la morphogenèse et une immaturité fonctionnelle du système de conduction cardiaque.

Chez les enfants atteints d'arythmies cardiaques, il y a souvent une évolution défavorable de la période périnatale dans la pathogenèse. De plus, le développement de la maladie est observé chez les patients qui ont des antécédents de maladie cardiovasculaire et sont également diagnostiqués avec des foyers répétés d'infections chroniques et de maladies aiguës.

L'apparition de certains signes d'arythmie est déterminée par le type de trouble, mais dans certains cas, la maladie peut être complètement asymptomatique.

Le plus souvent, avec une violation du rythme cardiaque chez un patient, les manifestations cliniques suivantes se produisent:

    Cardiopalmus. Un signe caractéristique de tachyarythmie est par contre>aritmiya serdca simptomy lechenie 8 - Troubles du rythme cardiaque

La perturbation du rythme cardiaque chez les patients peut s'accompagner du développement de divers symptômes et certaines procédures de diagnostic sont nécessaires pour poser un diagnostic précis.

Maintenant qu'il est devenu plus ou moins clair de ce qu'est l'arythmie, on peut expliquer pourquoi elles surviennent.

Les causes des arythmies sont divisées en plusieurs groupes principaux:

  • Causes extracardiaques (non liées aux lésions cardiaques):
  1. augmentation prolongée de la température corporelle de plus de 38 degrés;
  2. modifications de la glande thyroïde - thyrotoxicose (augmentation excessive des hormones thyroïdiennes dans le sang), hypothyroïdie (diminution de la production d'hormones);
  3. insuffisance vasculaire, respiratoire, rénale ou hépatique aiguë;
  4. cardiopsychonévrose;
  5. empoisonnement par diverses substances;
  6. augmentation de la pression intracrânienne;
  7. une surdose de médicaments (glycosides cardiaques, bêta-adrénergiques bloquants);
  8. tabagisme (actif et passif), consommation excessive d'alcool, de café;
  9. réflexes pathologiques qui se produisent dans le cœur, mais causés par des maladies d'autres organes et systèmes.
  • Causes intracardiques (directement "cardiologie des arythmies »ou des lésions cardiaques):
  1. insuffisance cardiaque aiguë ou chronique;
  2. infarctus aigu du myocarde;
  3. angine de fuite sévère (attaque aiguë);
  4. maladies inflammatoires du muscle cardiaque - myocardite;
  5. cardiosclérose (résultant de changements athérosclérotiques ou après une crise cardiaque);
  6. maladies systémiques du tissu conjonctif;
  7. dommages directs aux voies pendant la chirurgie;
  8. les maladies rhumatismales;
  9. dommages hypoxiques au muscle cardiaque;
  10. déséquilibre électrolytique.
  • Pathologie congénitale des voies, muscle cardiaque, stimulateur cardiaque.
  • Raisons physiologiques:
  1. bradycardie physiologique chez les athlètes;
  2. activité physique intense ou prolongée;
  3. surmenage émotionnel.

En relation avec ces caractéristiques, chez les hommes, les arythmies surviennent un peu moins fréquemment. Ainsi, afin de découvrir les causes des arythmies cardiaques, un examen approfondi du patient est nécessaire.

Si l'impulsion se produit dans le nœud sinusal et survient fréquemment, cela provoque une tachycardie sinusale avec un taux de contraction du muscle cardiaque supérieur à 90 battements en une minute.

La mise au point de l'impulsion peut se produire dans des zones situées sous le trajet de l'impulsion.

L'impulsion prend naissance dans les oreillettes, ainsi que dans le nœud auriculo-ventriculaire, dans le myocarde des ventricules.

Les causes des problèmes dans le nœud sinusal qui transmet le rythme dépendent du type d'arythmie:

    La tachycardie de type sinusal est un rap>aritmiya serdca simptomy lechenie 9 - Troubles du rythme cardiaque

Des anomalies de conduction bloquent le trajet du pouls cardiaque. Un blocage pour une impulsion peut se produire tout au long de son trajet.

Le blocus est divisé en types:

  • Forme sino-auriculaire;
  • Le développement du bloc à l'intérieur de l'oreillette;
  • Blocus auriculo-perpendiculaire;
  • Bloquant les jambes du paquet de Ses;
  • Syndrome de REG (pathologie Wolf-Parkinson-White);
  • asystole du ventricule gauche (arrêt cardiaque).

Des vues combinées apparaissent également:

  • Parasystole;
  • Dissociation de type auriculoventiculaire;
  • Rythme ectopique avec blocage de sortie d'impulsion.

Ces types de pathologie provoquent l'apparition et le travail d'un double rythme dans le cœur. Le conducteur de l'impulsion ectopique fonctionne simultanément avec le conducteur du nœud sinusal et il y a donc un désengagement du rythme - les oreillettes ont leur propre rythme, les ventricules ont le leur.

Troubles du rythme cardiaque - code ICD 10

La Classification internationale des maladies - CIM - est conçue pour combiner les statistiques et la méthodologie de la médecine de différents pays. Chaque maladie est reflétée dans cette classification et a une désignation de code.

Dans la CIM 10, les arythmies cardiaques sont présentées dans la classe «Autres maladies cardiaques» (I130-I152). La violation du rythme cardiaque selon le type d'extrasystole ventriculaire, par exemple, a un code de 149.3. D'autres types d'arythmies cardiaques sont également indiqués.

Il convient de noter que la CIM 10 est inutile dans la pratique d'un médecin. Pour le diagnostic et le traitement des maladies (pas seulement les arythmies), des classifications plus pratiques sont utilisées, et non le code CIM 10. Les troubles du rythme cardiaque ont des classifications différentes, dont l'une est donnée dans l'article.

Classification

Il existe une certaine classification de l'arythmie, en tenant compte du type d'impulsion:

  • L'arythmie gastrique s'accompagne d'un rythme rapide dans lequel des impulsions conductrices sont transmises de la région ventriculaire. Ce type de maladie est détecté chez les personnes atteintes de pathologies du système cardiovasculaire et chez celles qui mènent un mode de vie malsain. Aucune plainte d'aggravation ne se produit, mais peut rarement être perturbée par des accès de tremblements cardiaques ou une décoloration. Si le patient n'a pas d'autres maladies cardiaques, le traitement de l'arythmie gastrique peut ne pas être effectué. Il est possible de normaliser la fréquence cardiaque tout en conservant le bon style de vie et à l'aide de sédatifs.
  • L'arythmie sinusoïdale est considérée comme le type de maladie cardiaque le plus courant, dans lequel les impulsions proviennent du nœud sinusal. Une telle arythmie est considérée comme une réaction normale du corps à un stress sévère et est principalement diagnostiquée chez les patients sujets à des troubles nerveux. Dans le cas où l'arythmie sinusale ne se produit pas dans le contexte d'autres types de maladies cardiaques, aucun traitement spécial n'est prescrit.
  • L'arythmie paroxystique est caractérisée par des palpitations cardiaques, qui peuvent apparaître et disparaître soudainement. La principale raison du développement de ce type de maladie est l'excitation de foyers dans l'oreillette ou les ventricules, d'où émanent des impulsions vers le muscle cardiaque. Avec les arythmies paroxystiques, des symptômes apparaissent tels qu'une faiblesse accrue, des douleurs cardiaques, un manque d'air et des lèvres bleues. Ce type de maladie peut constituer une menace sérieuse pour la vie humaine.Par conséquent, si des signes de la maladie apparaissent, une hospitalisation immédiate est nécessaire.
  • L'arythmie systolique se développe dans le contexte des impulsions qui surviennent à la suite d'une contraction anormale des ventricules. Les maladies cardiaques, les troubles nerveux ou la malnutrition peuvent devenir la cause d'une telle maladie. Les symptômes peuvent être différents et ils sont déterminés par les raisons qui ont provoqué une violation du rythme cardiaque.

Il existe de nombreux types d'arythmies et les symptômes de chaque patient peuvent radicalement différer les uns des autres. C'est pour cette raison qu'il ne faut pas écouter les conseils des personnes qui souffrent d'une telle maladie, car avec chaque type d'arythmie, le traitement sera complètement opposé.

Si une perturbation du rythme s'est produite dans le sens de sa chute, une bradycardie est enregistrée. Si vers l'accélération, une tachycardie est diagnostiquée. Cependant, la classification des arythmies est basée sur une indication plus précise du lieu d'origine ou d'autres caractéristiques. Par exemple, «tachycardie sinusale» signifie une défaillance du nœud sinusal. C'est là que se trouvent les cellules qui génèrent l'impulsion (stimulateurs cardiaques).

Il existe également une classification conditionnelle de ces conditions par type, qui divise les arythmies en celles qui apparaissent en raison d'une violation d'une fonction. Par exemple, un autowave.

La classification des arythmies cardiaques est possible en fonction de la fréquence et de la régularité de ses contractions:

  • La bradycardie est un rythme rare qui se caractérise par une déviation de la fréquence cardiaque normale (fréquence cardiaque) vers un côté inférieur (inférieur à 60).
  • La tachycardie est un rythme cardiaque rapide, leur nombre par minute atteint une valeur de 100 et plus.
  • Une anomalie dans laquelle il y a une violation de la fréquence des contractions.

Chacune de ces espèces possède de nombreuses sous-espèces. Il faut s'attarder sur certains d'entre eux.

Les principales variétés de rythme lent surviennent lorsque:

  • faiblesse du nœud sinusal;
  • blocus artioventriculaire.

Les réductions accélérées sont généralement divisées en:

  • fibrillation auriculaire;
  • tachycardie supraventriculaire;
  • tachyaradie ventriculaire.

Divers troubles associés au manque de régularité des battements cardiaques sont regroupés sous le nom d'extrasystole.

Cela se produit lorsque les impulsions du nœud sortent faibles (par conséquent, elles ne peuvent pas provoquer de contraction), ou lorsqu'elles sont irrégulièrement conduites, rencontrant un obstacle sur leur chemin. Dans le premier cas, il est d'usage de parler de bradycardie sinusoïdale avec un ralentissement stable du myocarde. Dans le second - sur le blocage sino-auriculaire, lorsque le rythme cardiaque s'égare, et il y a une alternance de périodes de décélération et d'accélération des battements cardiaques.

La forme respiratoire de l'arythmie sinusale implique un rythme cardiaque plus rapide pendant l'inhalation et une insuffisance cardiaque au moment de l'expiration. Ces violations sont associées à la formation irrégulière et inégale d'impulsions contractiles. Une autre raison est la saturation inégale du muscle cardiaque avec du sang lors des mouvements respiratoires.

  • fatigue chronique;
  • étourdissements fréquents;
  • évanouissement;
  • apparition soudaine et sans cause d'essoufflement;
  • assombrissement net sous les yeux;
  • maux de cœur;
  • une personne ressent un battement de cœur.

Causes de l'arythmie sinusale chez un enfant:

  • la myocardite est une infection inflammatoire du muscle cardiaque;
  • amylose - une anomalie associée à l'accumulation de tissu musculaire d'amyloïde, une protéine de nature pathologique;
  • lésions cardiaques par des maladies auto-immunes (lupus érythémateux, rhumatismes);
  • effet secondaire de certains médicaments.

La faiblesse du nœud sinusal chez l'adulte provoque:

  • ischémie du muscle cardiaque, elle provoque une défaillance de la circulation sanguine dans cette zone;
  • cicatrisation du tissu myocardique à l'emplacement du centre sino-auriculaire en raison d'une crise cardiaque.

Ce type d'arythmie est associé à un dysfonctionnement du nœud auriculo-ventriculaire. Les signaux entrant dans ce service y sont retardés plus longtemps que le temps prescrit (il s'agit d'une violation du premier degré). Avec le blocage du deuxième degré, toutes les impulsions envoyées par le nœud sinusal n'atteignent pas les ventricules, en passant par la section AV.

  • confusion;
  • des évanouissements;
  • attaque d'angine de poitrine;
  • Convulsions;
  • cyanose du visage;
  • pouls rare (40 battements par minute et moins);
  • faiblesse soudaine;
  • voile sombre devant les yeux.
  • ischémie cardiaque;
  • dystonie vasculaire;
  • hérédité;
  • effets secondaires des médicaments;
  • cardiomyopathie;
  • tumeurs.

Chez les nourrissons, de telles violations sont constatées lorsque le développement intra-utérin a eu lieu avec des anomalies. Une autre raison est la transmission de l'infection de la mère enceinte au bébé.

Un autre nom pour ce type de perturbation du rythme cardiaque est la fibrillation auriculaire. Dans ce cas, le nœud sino-auriculaire n'est pas le principal moteur des impulsions. La source d'excitation se contracte au hasard les fibres musculaires individuelles situées dans les oreillettes. De telles réductions (leur nombre atteint 400 à 600 par minute) sont similaires au scintillement, donc l'arythmie est appelée fibrillation auriculaire.

Signes de fibrillation auriculaire:

  • chagrin
  • difficultés respiratoires récurrentes;
  • transpiration accrue;
  • la faiblesse;
  • sensations prononcées d'interruptions du rythme;
  • sentiment d'anxiété.
  • les changements d'âge;
  • maladies et opérations d'un cardiolnature ogique; malformations cardiaques;
  • maladies chroniques d'autres organes;
  • l'abus d'alcool.

L'origine de cette arythmie (supraventriculaire) est due à la présence de canaux conducteurs supplémentaires qui sont pathologiquement actifs par rapport aux impulsions électriques. Une onde d'excitation passe du centre des sinus à travers les fibres de l'oreillette jusqu'au nœud AV. De là, il se déplace vers les ventricules, les faisant se contracter.

Mais ensuite, le signal retourne immédiatement par une voie supplémentaire (qui est congénitale) vers la zone auriculaire, ce qui les fait se contracter à nouveau et atteint à nouveau les ventricules. Après cela, l'ensemble du processus est répété un grand nombre de fois. Dans ce cas, la fréquence cardiaque s'élève à 200 ou plus par minute.

Les manifestations typiques de la pathologie dans son ensemble sont similaires aux signes communs d'autres types d'arythmies, mais elles ont également certaines caractéristiques:

  • sensations de serrage désagréables dans la gorge;
  • douleur thoracique pressante;
  • envie fréquente d'uriner;
  • mal de tête;
  • la nausée;
  • perte d'appétit;
  • respiration rapide et superficielle.

Prérequis pour le développement de la tachycardie supraventriculaire:

  • malformations et maladies cardiaques;
  • l'effet de certains médicaments pris de manière incorrecte ou sans prescription médicale;
  • Déséquilibre hormonal;
  • pathologies de la glande thyroïde;
  • tabagisme et alcoolisme

Une telle perturbation du rythme est une pathologie grave, qui est souvent la cause de la mort subite d'une personne. Les ventricules font le travail à un rythme accéléré, le cœur peut battre chez un sujet dépassant 100 contractions par minute. Avec des valeurs de 200 chocs ou plus, il est habituel de vérifier le développement d'une fibrillation ventriculaire (fibrillation), et cette condition nécessite une attention médicale immédiate.

Si, pour une raison quelconque, une section du système conducteur est bloquée entre le nœud sinusal et les ventricules, ces derniers commencent à effectuer des mouvements contractiles incompatibles entre eux.

Dans un autre cas, les tissus myocardiques endommagés ont des zones électriquement inertes. Ils ne sont pas capables de conduire des impulsions provenant du nœud sinusal. Ainsi, dans les ventricules, des foyers d'excitation anormaux se forment: les signaux «se bloquent» dans la zone à problème et se déplacent dans la direction opposée. Ces cycles sont répétés encore et encore, provoquant une contraction aléatoire des ventricules à grande vitesse.

Arythmie ventriculaire, symptômes typiques:

  • douleur thoracique sévère;
  • perte de conscience;
  • essoufflement grave;
  • palpitations cardiaques;
  • étourdissements sévères;
  • faiblesse grave;
  • le tensiomètre montre une diminution de la pression artérielle.

Dans certains cas, les gens ne ressentent rien du tout (avec une tachycardie ventriculaire instable), et les troubles du rythme cardiaque ne peuvent être détectés que sur l'ecg. Cependant, une forme persistante de pathologie peut survenir violemment avec des manifestations sévères, parfois une fibrillation ventriculaire et une mort clinique associée à un arrêt cardiaque se développent rapidement.

Une étape compliquée d'arythmie cardiaque

  • L'état d'effondrement. L'effondrement se manifeste par une forte diminution de la pression artérielle inférieure à 90 mm. Hg. st (systolique). L'effondrement peut se produire sous la forme d'une attaque et être également une conséquence des médicaments anti-arythmiques introduits. Diagnostiqué d'une hypotension médicamenteuse;
  • Forme de choc arythmogène - se produit lorsqu'il y a une diminution de la pression artérielle dans la circulation sanguine, dans le cerveau. Cette forme compliquée s'exprime dans la pâleur de la peau, sous forme sévère par perte de conscience, cyanose de la peau, pression artérielle ne dépassant pas 60 mm. Hg. Art. (systolique). Une assistance médicale d'urgence est nécessaire, sans ambulance, une issue fatale se produit;
  • La forme ischémique d'AVC est la conséquence de la thrombose artérielle. Avec une forme paroxystique de tachycardie, le sang devient mousseux et peut obstruer les artères du cerveau. La manifestation de la pathologie: elle devient instable dans les mouvements, un problème d'élocution, une paralysie des membres ou des parties du corps;
  • Thromboembolie artérielle pulmonaire (embolie pulmonaire) - Cette maladie survient en raison d'une thrombose artérielle pulmonaire. La situation la plus difficile est fatale;
  • L'infarctus du myocarde au stade aigu de la maladie est une affection assez compliquée dans laquelle l'hypoxie myocardique se produit en raison d'un flux sanguin insuffisant vers l'organe. Dans le tissu myocardique de l'hypoxie, un foyer de nécrose se forme, qui se manifeste par une douleur intense dans le sternum;
  • La fibrillation ventriculaire (asystolie, un état de mort clinique) est une forme compliquée de tachyarythmie ventriculaire paroxystique, qui entre dans la fibrillation des chambres ventriculaires. La capacité des ventricules à se contracter entraîne une altération de la circulation sanguine (le sang cesse de couler dans la circulation sanguine) et le cœur s'arrête.

Comment l'arythmie menace-t-elle les enfants?

Chez les enfants, des arythmies sont diagnostiquées, généralement de nature congénitale. Il s'agit notamment de la tachycardie ventriculaire, par exemple le syndrome de Brugada, de type «pirouette». Ces arythmies cardiaques chez les enfants sont considérées comme mettant la vie en danger, car elles diffèrent par le risque de mort subite. C'est pourquoi le diagnostic précoce est important si l'enfant a des parents avec des pathologies similaires. Parmi les arythmies infantiles, la tachycardie et l'extrasystole sont le plus souvent diagnostiquées, et moins fréquemment, la bradycardie.

En cas d'attaque aiguë de tachycardie chez un enfant (vous pouvez en savoir plus sur la tachycardie chez les enfants ici), les symptômes suivants sont observés:

  • un changement d'état brutal;
  • chagrin
  • palpitations cardiaques;
  • essoufflement, assombrissement des yeux;
  • l'apparition d'un coma dans la gorge;
  • pouls jusqu'à 250 battements / min.

La présence même de certains des signes énumérés devrait être la raison d'un appel urgent d'ambulance. Il est important de se rappeler qu'une défaillance brutale du travail du cœur chez l'enfant peut entraîner des évanouissements, une mort subite lors d'efforts physiques (saut, escalade, course, jeu actif). Il en va de même pour les adolescents et les adultes.

Symptômes de pathologie

aritmiya eto 3 - Troubles du rythme cardiaque

Les symptômes d'une perturbation du rythme de l'organe cardiaque peuvent être asymptomatiques et détectés lors d'un examen instrumental de routine.

Il y a un changement de comportement du patient:

  • Une personne s'apaise et écoute souvent le travail de l'organe cardiaque;
  • Un brusque changement d'humeur se manifeste;
  • Suspicion et larmoiement accru;
  • Les changements dans la psyché s'accompagnent d'un sentiment d'anxiété constante;
  • État de paranoïa et peur de la mort.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Enquête auprès des visiteurs

Les symptômes de l'arythmie peuvent être différents. Ils sont associés à la fréquence, ainsi qu'au rythme des contractions du cœur, à leur effet sur l'hémodynamique du corps humain. Il existe des maladies qui n'ont pas de manifestations cliniques. Ils sont diagnostiqués lors d'un examen physique ou d'une électrocardiographie.

Chez une personne qui souffre de cette pathologie, la peau du visage est grisâtre. Cela est dû au fait que le sang se précipite de manière inégale vers la tête. Le système de vaisseaux et de capillaires n'a pas le temps de faire face aux surcharges, ce qui provoque une stagnation du sang. Parmi les conséquences probables figure un réseau veineux.

Avec la tachycardie sinusale, les patients connaissent une augmentation du rythme cardiaque. Dans ce cas, une douleur dans le muscle cardiaque peut accompagner cette condition.

Avec la bradycardie sinusale, la fréquence cardiaque est de 55 battements par minute. Cela peut être accompagné de symptômes:

  • réduction de pression;
  • le vertige;
  • sensation de faiblesse;
  • douleur douloureuse dans le sternum;
  • difficultés avec l'activité physique.

L'extrasystole est caractérisée par de forts battements cardiaques jusqu'à la sensation de son arrêt complet. Parmi les signes figurent:

  • sensation de manque d'air;
  • transpiration persistante;
  • exposition aux peurs;
  • pâleur de la peau.

L'arythmie sinusale se manifeste par le fait que la fréquence cardiaque du patient diminue lorsqu'il respire et augmente lorsqu'il expire. Une condition similaire est souvent observée chez les adolescentes, femmes qui se préparent à devenir mères. Le bien-être n'est pas bien pire. La condition ne nécessite pas de traitement à long terme.

Avec la fibrillation auriculaire, les symptômes sont:

  • cours de pathologie paroxystique avec des indicateurs individuels de la fréquence et de la durée de chaque attaque;
  • la mise en place d'une forme chronique de pathologie après une série d'attaques;
  • la détérioration peut être rare, de courte durée, dans certains cas, elle progresse.

Si une personne souffre d'arythmie cardiaque, les symptômes avec lesquels les patients viennent à l'hôpital sont les suivants:

  • palpitations cardiaques;
  • faiblesse du corps;
  • une sensation de lourdeur dans le sternum;
  • une sensation de plénitude de la poitrine avec du liquide;
  • douleur intense;
  • étourdissements persistants.

Pour toute perturbation du rythme cardiaque, vous devriez consulter un spécialiste. Si vous n'attachez pas d'importance aux signes, cela peut entraîner une violation brutale de l'état, la mort subite d'une personne.

Diagnostic et traitement

Certains types d'arythmies ne provoquent pas l'apparition de symptômes caractéristiques, la méthode de diagnostic la plus fiable est donc l'ECG, y compris la surveillance quotidienne. Pendant un ECG, l'arythmie est enregistrée sous la forme d'une courbe qui s'écarte de la norme.

Dans la plupart des cas, la principale cause du développement des arythmies est une maladie cardiaque chronique, car le traitement est effectué à l'aide de médicaments qui aident à ralentir le développement de la maladie sous-jacente.

La pharmacothérapie comprend la prise:

  1. inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine
  2. bloqueurs bêta adrénergiques
  3. sartans
  4. antagonistes des canaux calciques
  5. statines
  6. diurétiques
  7. autres médicaments cardiovasculaires

L'arythmie peut être détectée sur un ECG par accident lors d'un examen médical, lorsqu'une personne ne ressent aucun écart dans son état. Si le patient se plaint de certains symptômes, il est plus facile d'identifier la pathologie cardiaque en présence d'une arythmie régulière persistante.

L'échec du rythme paroxystique (temporaire) n'est pas toujours possible à détecter à l'aide d'un cardiogramme conventionnel. Pour cela, ils utilisent la surveillance Hotler - c'est le processus de prise de l'électro XNUMX heures sur XNUMX.cardiolindications logiques.

Mais les violations peuvent ne pas se produire tous les jours. Par conséquent, pour les détecter, ils essaient de provoquer artificiellement des arythmies et découvrent ainsi l'essence de son origine. Cela se fait à l'aide des méthodes suivantes:

  1. Stimulation électrique transœsophagienne du muscle cardiaque.

Elle consiste à introduire une électrode dans l'œsophage. Dans une certaine zone, cet organe entre en contact avec le cœur, ce qui permet de détecter des signes d'arythmie. Pour ce faire, une stimulation électrique du myocarde est effectuée et les changements qui se produisent sont enregistrés avec des appareils spéciaux.

  1. Cartographie ou examen électrophysiologique du cœur.

Sur le moniteur, le médecin peut voir une carte interactive reflétant la surface intérieure du cœur à l'aide de capteurs spéciaux.

L'examen intracardiaque implique l'introduction d'électrodes dans l'organe, elles sont capables de «compter» les signaux électriques qui traversent le système conducteur. La méthode vous permet de provoquer artificiellement une arythmie afin d'obtenir les données les plus précises.

Une étude externe du rythme cardiaque se produit de manière similaire à l'ablation d'un cardiogramme normal. Seulement dans ce cas, pas 12, mais environ 200 capteurs externes montés sur la poitrine sont utilisés.

Reflète le rythme du cœur lors de l'exécution de certaines charges dosées.

Sur une table rotative spéciale, la position du corps d'une personne est transférée de l'horizontale à la verticale, puis la fréquence cardiaque est mesurée.

Une substance radioactive spéciale est introduite par un cathéter dans le cœur. Le rayonnement qui en émane est enregistré par des gamma caméras, les informations reçues sont transmises au moniteur.

L'échocardiographie vous permet d'explorer la cavité du cœur, leur taille, les valves, la capacité du corps à l'activité contractile.

Le diagnostic d'arythmie comprend un examen complet du patient. L'une des méthodes de diagnostic les plus simples et les plus fiables est une étude électrocardiographique.

Étant donné que les arythmies peuvent être transitoires, et pendant la journée, elles peuvent survenir et disparaître plusieurs fois, une surveillance Holter est nécessaire pour la détermination la plus précise des arythmies. Il s'agit de la même étude électrocardiographique, seul l'enregistrement a lieu pendant la journée. Dans ce cas, le patient doit noter dans un cahier spécial sur l'horloge leurs actions (monter les escaliers, se battre avec un ami, etc.). La surveillance Holter est le type d'étude le plus précis.

Lors du décodage d'un électrocardiogramme, les médecins peuvent évaluer la fréquence cardiaque (sinus, auriculaire, auriculo-ventriculaire, ventriculaire), sa régularité ou son irrégularité. Ensuite, la conductivité est estimée. Pour ce faire, la durée des dents et les intervalles sont mesurés, avec leur expansion, une conductivité retardée est notée.

Pour le diagnostic, une étude échocardiographique est également réalisée pour identifier les changements structurels du cœur. Si la cause de l'arythmie est inconnue, effectuez une étude complète de tous les organes et systèmes, basée sur les plaintes et l'anamnèse pour exclure les maladies concomitantes.

Pour reconnaître la cause profonde de la violation et établir un diagnostic cardiaque, il est nécessaire de subir une étude instrumentale, diagnostic de pathologie:

  • ECG (électrocardiographie) - la détection de l'activité cardiaque, la fréquence des contractions du muscle cardiaque est enregistrée (fréquence cardiaque - plus dans cet article);
  • L'échographie de l'organe cardiaque - révèle la taille du cœur, détermine les anomalies de l'organe, corrige le fonctionnement des valves et de toutes les chambres de l'organe cardiaque;
  • La méthode de surveillance Holter surveille une personne malade pendant 24 heures. L'ECG est enregistré à la fois pendant la journée et au moment du sommeil du patient. Cette technique est réalisée uniquement dans les murs de l'hôpital cardioldépartement ogy de la clinique.
  • Échocardiographie - reconnaît l'épaisseur des parois des cavités cardiaques, la capacité de contracter le ventricule gauche, la détection des malformations cardiaques, congénitales et acquises, l'état des valves cardiaques.

La violation du rythme peut être de différents types. Lors du diagnostic d'un médecin, cela est pris en compte. La pathologie peut être caractérisée par:

  • réduction du rythme (bradycardie) - moins de 60 battements / min;
  • augmentation (tachycardie) - plus de 100 battements / min;
  • rythme cardiaque irrégulier.

Les violations de l'automatisme du fonctionnement du nœud sinusal comprennent:

  • arythmie sinusale - problèmes de taux de contractions du muscle cardiaque, la maladie survient chez les jeunes, tandis que la respiration est améliorée;
  • bradycardie sinusale - les rythmes myocardiques ralentissent;
  • tachycardie sinusale - fréquence cardiaque rapide;
  • asystole auriculaire - l'activité du nœud sinusal est complètement supprimée;
  • arythmie scintillante - une personne ressent un battement dans la poitrine, le cœur se contracte plus fortement: d'abord il accélère à 150 battements / min, puis à 300 battements / min, tandis que les oreillettes ne se contractent pas complètement et que les ventricules sont irréguliers;
  • blocage du cœur - le pouls disparaît, la FMC diminue, le patient peut tomber dans un état d'évanouissement, il existe un risque de régime convulsif.

Le diagnostic est important même en l'absence de symptômes, car certaines pathologies peuvent ne pas être ressenties. Le plus souvent, ils indiquent que le patient a des maladies extracardiaques, par exemple une augmentation de la fonction thyroïdienne. Le danger est, par exemple, la bradycardie. Dans 15% des cas, ils provoquent une mort subite. La pathologie s'accompagne d'une perte soudaine de conscience.

Au stade initial du diagnostic, vous devez contacter un thérapeute ou cardiologist. Le médecin examine les plaintes du patient, évalue le pouls périphérique, note la présence ou l'absence de signes caractéristiques des arythmies cardiaques.

Les méthodes suivantes sont présentées:

  • électrocardiographie - les électrodes sont fixées sur la poitrine, aux jambes et aux bras, le médecin étudie la durée des phases de fréquence cardiaque, fixe les intervalles;
  • échocardiographie - un spécialiste utilise un capteur équipé d'ultrasons, détecte le mouvement des parois, des valves, leurs tailles;
  • ECG quotidien - méthode Holter - le patient est prescrit de porter un enregistreur portable pendant des heures pour surveiller la fréquence cardiaque dans un état d'activité, de repos et de sommeil.

Le médecin déterminera ce que le patient a d'arythmie, le traitement sera prescrit en fonction de son type. De plus, il est nécessaire d'établir si la pathologie est concomitante à une autre maladie sous-jacente. Après cela, ils donnent des recommandations sur la thérapie.

Dans certains cas, pour restaurer le rythme, la maladie sous-jacente est traitée.

Les médecins prescrivent des antiarythmiques qui, selon les caractéristiques de l'action, sont divisés en 4 classes:

  • bloqueurs des canaux sodiques;
  • des fonds qui réduisent la force, la fréquence cardiaque;
  • antagonistes du potassium et du calcium.

Des sédatifs peuvent être prescrits aux patients, en tenant compte des symptômes concomitants, tels que les douleurs cardiaques.

Un certain nombre de médicaments vous permettent d'agir sur le cœur afin d'améliorer la conductivité cellulaire et d'accélérer les processus métaboliques.

Avec une thérapie complexe, le médecin peut prescrire non seulement des bloqueurs, mais aussi des fonds à base d'oligo-éléments, de vitamines. Le patient doit modifier son alimentation, inclure plus de nourriture avec une concentration accrue de potassium, de magnésium. Par exemple, vous devriez manger des fruits, en particulier des bananes, préparer des salades avec beaucoup d'herbes. Comme collation, utilisez des noix, des fruits secs et des graines de tournesol.

Des produits autorisés:

Les aliments fumés, marinés et en conserve, les cornichons, les viandes grasses avec des sauces et les aliments épicés devraient être exclus des aliments.

Le patient doit refuser les boissons contenant de la caféine. Vous pouvez les remplacer par des tisanes et de l'eau plate minérale.

Si le patient n'a pas de maladies myocardiques congénitales, il est recommandé de faire des exercices de respiration. Cette méthode de thérapie ne nécessite pas l'utilisation de fonds. Mais la pratique montre que le traitement médicamenteux est plus efficace.

Traitement

Il est nécessaire de traiter l'arythmie en fonction du type de violation, ainsi que de la cause de la pathologie. Thérapie médicamenteuse appliquée, chirurgie, méthodes sans drogue.

Il est recommandé de prendre des médicaments:

  • «Verapamil», «Diltiazem» (inhibiteurs calciques);
  • «Novocaïnamide», «Lidocaïne» (bloqueurs de sodium);
  • «Sotogeksal», «Kordaron» (inhibiteurs des canaux potassiques);
  • Bisoprolol, métoprolol (bêta-bloquants).

Chirurgie nécessitant un traitement de l'arythmie:

  • ablation par radiofréquence avec un cathéter inséré;
  • implantation d'un stimulateur cardiaque artificiel (stimulateur cardiaque);
  • installation du défibrillateur.

Le Dr SM Bubnovsky recommande de s'accroupir tous les jours pour normaliser la fréquence cardiaque. Un tel exercice est réalisé avec ou sans support. Le dos doit être plat. La charge augmente progressivement. Plusieurs approches sont effectuées par jour. Le résultat idéal est de 10 squats 10 fois par jour. Au cours de ces exercices, le sang circule mieux dans les vaisseaux, abaissant la pression artérielle. Les pieds sont chargés - le stress cardiaque est soulagé.

ASD - cette abréviation signifie stimulateur antiseptique Dorokhov. Le médicament est présenté en trois versions. Le deuxième d'entre eux est plus avancé, le troisième est utilisé pour un usage externe. L'outil a été développé en Union soviétique. Maintenant, il est considéré comme une méthode de médecine alternative, vendue dans les pharmacies vétérinaires, officiellement utilisée pour traiter les animaux.

Ce médicament est rendu peu coûteux et surprenant dans son effet à partir de farine de viande et d'os et de déchets d'os et de viande. Les adaptogènes sont les principaux ingrédients actifs. Ils sont produits par les cellules avant de mourir. Ces éléments contribuent à la survie des tissus endommagés dans des situations extrêmes. Ils lancent le processus de maximisation de la mobilisation des structures immunitaires, aidant la guérison naturelle du corps à lui seul.

Le médicament traite de nombreuses maladies cardiaques, notamment. Pour lutter contre l'arythmie, vous devez boire des médicaments selon un certain schéma. Commencez à prendre 10 gouttes, puis augmentez la dose de 5 gouttes après 5 jours de traitement. Entre ces cours, faites une pause de 3 jours. Progressivement, la dose est portée à 25 gouttes. Vous devez être traité avant la cessation des symptômes désagréables.

Méthodes folkloriques

Ils aideront à soulager les tensions, à normaliser le rythme cardiaque, les infusions et les décoctions de plantes:

De tels mélanges sont utiles pour renforcer le système cardiovasculaire et éliminer l'arythmie:

  1. Fruits secs, citron, noix, miel, pris à parts égales et râpés dans un hachoir à viande.
  2. Miel, jus de citron, grains d'abricot hachés.

Vous pouvez guérir l'insuffisance cardiaque due aux infusions à base de plantes maison:

  1. Fenouil, racine de valériane, feuille de menthe, graines de carvi, camomille de pharmacie. Prenez tout en parts égales et mélangez. Brasser comme ça: une cuillère à soupe d'herbes est versée 500 g d'eau bouillante, puis insister 3 heures. Buvez un verre par jour.
  2. Les sommets du pin mélangent avec de la vodka (60 g pour 300 ml). Laisser reposer au soleil pendant 10 jours. Consommez 20 gouttes 3 fois par jour avant les repas.

Pour le traitement des arythmies cardiaques, les médicaments antiarythmiques sont le plus souvent prescrits. Ils peuvent réduire l'automatisme des nœuds sino-auriculaires et auriculo-ventriculaires, raccourcir ou accélérer le rythme cardiaque (selon le groupe de médicaments) et aggraver la conduction dans le nœud auriculo-ventriculaire, ce qui allonge la période d'excitabilité du muscle cardiaque.

Actuellement, les médecins utilisent la classification, qui comprend 5 groupes principaux de médicaments antiarythmiques, pour traiter les symptômes des arythmies cardiaques et la maladie dans son ensemble. La classification des médicaments est basée sur ce que sont généralement les arythmies, conformément à cela, le choix des médicaments est effectué:

  • Bloqueurs des canaux sodiques: contiennent également trois sous-groupes de mêmes moyens. Le principal effet de leur action est de réduire l'automatisme, de ralentir la conduction, d'allonger la repolarisation et d'augmenter la période réfractaire efficace. Un sous-groupe de lidocaïne accélère la repolarisation.
  • Bêta-bloquants - réduisent l'automatisme et ralentissent la conduction.
  • Bloqueurs des canaux potassiques - à partir d'effets supplémentaires, ils ont la propriété d'allonger uniformément le potentiel de repolarisation et d'action.
  • Bloqueurs des canaux calciques de type L - réduisent considérablement la conductivité dans la jonction auriculo-ventriculaire, inhibent la dépolarisation cellulaire.
  • Les glycosides cardiaques - sont rarement utilisés pour traiter les arythmies.

Tous les médicaments sont disponibles sous forme de comprimés pour une utilisation plus pratique. Pour les premiers soins, l'administration parentérale (intramusculaire ou intraveineuse) de ces médicaments est possible.

Des thérapies non médicamenteuses sont également utilisées pour traiter les arythmies. Cela comprend:

  1. Cardioversion électrique - restauration d'un rythme normal avec fibrillation ou tremblement des ventricules et des oreillettes. La procédure est très douloureuse, de sorte que le patient est d'abord sous sédatif, anesthésié ou sous anesthésie. Le patient est connecté à un moniteur ECG, des électrodes sont placées sur la poitrine et un kit est préparé pour la réanimation. La charge requise est sélectionnée sur le défibrillateur, la peau du patient est traitée avec une solution d'alcool pour réduire les effets électriques et des lingettes de gaze sont appliquées. Après la première décharge, dans la plupart des cas, le rythme revient à la normale.
  2. L'ablation par cathéter est une méthode de traitement non chirurgicale, avec des fonctions chirurgicales, dont le but est la source d'arythmie, qui doit être détruite. Il est utilisé en présence de tachycardie avec des valeurs numériques élevées et en présence de voies congénitales supplémentaires chez le patient. Pendant l'ablation, une électrode est transmise au cœur par le patient, à travers laquelle une impulsion RF est émise. Il sert de source de destruction des foyers arythmiques.
  3. L'implantation d'un défibrillateur cardioverter est le seul moyen d'empêcher le patient d'avoir des arythmies potentiellement mortelles. Un défibrillateur est implanté dans le cœur, qui est connecté au muscle cardiaque à l'aide d'électrodes. Le dispositif implantable est une petite boîte qui enregistre la fréquence cardiaque 24h / XNUMX et la restaure en présence d'irrégularités. Il est utilisé principalement chez les patients présentant des fibrillations fréquentes. L'appareil recharge indépendamment le cœur et continue de fonctionner à un rythme normal.
  4. L'implantation d'un stimulateur électrique est utilisée dans le traitement du bloc cardiaque et de la bradycardie sévère. L'appareil se compose d'une unité qui génère des impulsions et de l'électrode à laquelle elles sont envoyées. Un stimulateur électrique est placé dans le muscle cardiaque sous l'endocarde. Selon le degré de blocage, il est possible de conduire une ou deux électrodes, respectivement, dans un ou deux ventricules.

N'oubliez pas que votre état de santé dépend principalement de vous. Avec un diagnostic rapide et un mode de vie sain, de nombreuses maladies peuvent être évitées.

réalisée en fonction de leur type, cause et pathogenèse de la maladie dans laquelle ils se produisent. Pour le traitement des arythmies cardiaques, diverses méthodes de thérapie sont utilisées, à la fois médicamenteuses et non médicamenteuses. Avec les arythmies cardiaques, le traitement vise à corriger la maladie sous-jacente. Pour correction

utiliser divers médicaments antiarythmiques.

Thérapie médicamenteuse

Le traitement des arythmies du rythme et de la conductivité irrégulière varie en fonction du type de maladie et de l'étiologie à l'origine de l'arythmie. Dans tous les cas de pathologie, des anticoagulants sont utilisés - le médicament Aspirin.

Moyens utilisés pour arrêter la pathologie et soulager les symptômes:

  • Médicaments à base de statine - pour abaisser le cholestérol dans le sang (Ravustatine);
  • Pour abaisser l'indice Pression artérielle (avec hypertension) - énalapril;
  • Diurétiques pour soulager les poches avec insuffisance cardiaque - Veroshpiron;
  • Glycosides cardiaques - médicament Digoxin;
  • Les médicaments du groupe des nitrates sont la nitroglycérine.

Quelle que soit l'étiologie des arythmies cardiaques, on utilise des médicaments rétablissant le rythme (antiarythmiques) qui sont introduits dans le corps par l'artère:

  • Le médicament est Panangin;
  • Médicament Novokainamid;
  • Signifie Strofantin.

Et aussi des médicaments capables de maintenir un rythme sont utilisés.

Avec des extrasystoles de différents types - Médicament Betalok à l'intérieur du corps, via un compte-gouttes.

La forme sinusale de la tachycardie est arrêtée par le médicament Anaprilin.

La bradycardie de diverses causes profondes et blocages est traitée par une thérapie spéciale, qui peut provoquer une contraction plus rapide du cœur et atteindre un rythme régulier.

Quand les médicaments n'aident pas

Des méthodes non pharmacologiques sont utilisées dans tous les cas graves avec tout type d'arythmie. Il s'agit notamment des opérations chirurgicales et des méthodes moins traumatisantes: cryodestruction, élimination par radiofréquence du site - responsable de l'arythmie (ablation par radiofréquence). En cas de rechutes fréquentes, le médecin envisage la possibilité d'installer un stimulateur cardiaque pour le patient.

L'appareil est fixé sous la peau sur le côté gauche de la poitrine. Dans son action, il est un stimulateur cardiaque, car il crée et contrôle des impulsions électriques artificielles. Fonctionne sur batterie. La médecine moderne développe des technologies pour atteindre la taille microscopique de l'appareil et le coudre directement dans le ventricule du cœur.

Premiers secours

La fourniture d'une assistance pour la pathologie des arythmies cardiaques dépend de l'étiologie du trouble, le stade de négligence de la maladie, qui est la cause profonde de l'insuffisance rythmique.

Il existe de tels problèmes de rythme lorsque, pour le normaliser, il est nécessaire de prendre des médicaments thérapeutiques médicaux et, dans certains cas, une hospitalisation urgente dans l'unité de soins intensifs d'un cardiology clinique est nécessaire.

Avant l'arrivée de l'équipe de médecins, il est nécessaire de fournir une assistance pour atténuer l'attaque:

  • Mettez le patient en position horizontale (avec un pouls fort, placez un oreiller sous la tête, avec un pouls faible - un oreiller sous les genoux);
  • Ouvrez le col de la chemise;
  • Ouvrir l'accès libre à l'air frais (si l'attaque s'est produite dans la pièce);
  • Mesurer l'indice de pression artérielle (pression artérielle);
  • Mesurer la fréquence cardiaque (fréquence cardiaque);
  • Boire des sédatifs - teinture de valériane, corvalol;
  • Pour la douleur dans le cœur - prenez de la nitroglycérine;
  • Si le patient n'est pas la première fois en état d'attaque - prenez les médicaments qui lui ont été prescrits - pour arrêter l'attaque;
  • Avec des signes d'œdème pulmonaire (suffocation, expectorations sous forme de mousse, haleine bouillonnante) - prenez un diurétique pour éliminer l'excès de liquide du corps;
  • Faites un test vagal - avec une respiration profonde, appuyez sur les globes oculaires avec vos paumes et maintenez pendant 15 secondes;
  • En cas d'attaque sévère avec arrêt respiratoire, effectuez un massage cardiaque indirect et une respiration artificielle.

Mesures préventives

Les mesures préventives initiales doivent avoir lieu bien avant qu'une pathologie telle qu'une arythmie n'apparaisse dans l'organe cardiaque.

L'activité aidera au meilleur fonctionnement du système de circulation sanguine, ce qui réduira la charge sur l'organe cardiaque.

Maintenir une culture alimentaire:

  • Refuser les aliments contenant du cholestérol;
  • Réduisez votre consommation de sel;
  • Réduisez le régime des aliments sucrés;
  • Refuser les boissons contenant de la caféine, des aliments gras et frits;
  • Ne mangez pas en grandes portions, car cela conduit à une irritation du nœud nerveux vague;
  • Entrez dans le menu plus de légumes frais, d'herbes et de fruits.

Une mesure préventive consiste à éviter le stress. S'il n'est pas possible de calmer le système nerveux, il est alors nécessaire de prendre des sédatifs. Cela vous sera utile: cours de yoga, aromathérapie, auto-formation, ainsi que des conseils psychologiques.

Le danger des arythmies cardiaques est que la pathologie peut déclencher des complications:

  • apport sanguin insuffisant aux poumons - asthme cardiaque;
  • œdème pulmonaire;
  • manque d'oxygène - jusqu'à l'ischémie cérébrale;
  • problèmes d'hémodynamique - circulation sanguine dans les vaisseaux;
  • thrombose - détérioration du flux sanguin dans les oreilles des oreillettes;
  • thromboembolie - en même temps, il y a une séparation du thrombus, la lumière des vaisseaux est complètement bloquée;
  • choc cardiogénique - mortel dans 80% des cas;
  • fibrillation, flutter ventriculaire, qui équivaut à un arrêt musculaire cardiaque.

Le pronostic de l'arythmie dépend des types de pathologie. Si la maladie n'est pas associée à une maladie organique du muscle cardiaque, il n'y a aucune menace pour la santé et la vie humaines. Dans le cas d'une maladie ciliée, il existe un risque d'accident vasculaire cérébral ischémique et d'insuffisance musculaire cardiaque sévère.

Pour éviter les troubles du rythme cardiaque, vous devez suivre les recommandations à la maison:

  • faire des exercices le matin;
  • s'inscrire à l'athlétisme plusieurs fois par semaine;
  • se débarrasser des mauvaises habitudes;
  • garder le poids dans la plage normale;
  • mener une vie calme et mesurée, observer le régime de travail et de repos;
  • exclure diverses situations stressantes et émotionnelles;
  • établir un régime, manger des produits naturels.

Il est plus facile de prévenir la maladie que de la guérir. Si vous suivez des recommandations simples, alors une personne aura une vieillesse heureuse.

Prévisions de vie

L'arythmie est un symptôme. Dans de nombreux cas, il accompagne l'une des maladies cardiaques. Sa survenue peut aggraver considérablement l'état d'une personne. Pour chacune des violations, vous pouvez déterminer votre niveau de danger.

  1. Faible menace.
  • Tachycardie sinusale et bradycardie.
  • L'apparition d'un blocus AV (1 degré).
  • Fibrillation auriculaire (le cœur est réduit à 110 battements par minute).
  • Extrasystoles simples.
  • Le développement de blocus dans les branches du faisceau de His.
  1. Pathologies modérément dangereuses.
  1. Conditions potentiellement mortelles.
  • Blocage AV complet.
  • La tachycardie ventriculaire est paroxystique.
  • Fibrillation ou flutter ventriculaire.

La conséquence la plus grave des interruptions du rythme est l'arrêt soudain de l'activité cardiaque fatale. La fibrillation auriculaire présente un grand danger, en particulier lorsqu'elle est associée à une insuffisance cardiaque, des caillots sanguins, une cardiosclérose, des défauts du muscle principal du corps.

L'insuffisance cardiaque est un indicateur alarmant. Vous ne pouvez pas l'ignorer, même si le symptôme ne se trouve que sur le cardiogramme et ne crée pas d'inconfort tangible pour la personne. Une telle violation doit être observée par un médecin et le patient doit se conformer à toutes les recommandations médicales. De plus, les méthodes alternatives de traitement ne peuvent agir comme des mesures d'influence supplémentaires qu'avec l'autorisation d'un spécialiste.

La violation du rythme cardiaque de l'organe en l'absence de pathologies organiques graves et le passage à une forme compliquée sont favorables. Dans d'autres cas, le pronostic dépend de la négligence de la pathologie et de la façon dont la pathologie peut être guérie.

Svetlana Borszavich

Médecin généraliste, cardiologist, avec un travail actif en thérapie, gastro-entérologie, cardiologie, rhumatologie, immunologie avec allergologie.
Maîtrise des méthodes cliniques générales pour le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques, ainsi que l'électrocardiographie, l'échocardiographie, la surveillance du choléra sur un ECG et la surveillance quotidienne de la pression artérielle.
Le complexe de traitement développé par l'auteur contribue de manière significative aux lésions cérébrovasculaires et aux troubles métaboliques du cerveau et aux maladies vasculaires: hypertension et complications causées par le diabète.
L'auteur est membre de la Société européenne des thérapeutes, participant régulier à des conférences et congrès scientifiques dans le domaine de cardiologie et médecine générale. Elle a participé à plusieurs reprises à un programme de recherche dans une université privée au Japon dans le domaine de la médecine reconstructive.

Detonic