Symptômes de la maladie coronarienne et traitement de la maladie coronarienne, de quoi s'agit-il et de quoi s'agit-il

Classe IX. Maladies de l'appareil circulatoire (I 20-25)

Maladie coronarienne I 20 Angine de poitrine (angine de poitrine) I 20.0 Angor instable I 20.1 Angine de poitrine avec spasme documenté I 20.8 Autres formes d'ischémie myocardique I 20.9 Angor non spécifié (I 20-25)

Maladie coronarienne I 25 Maladie coronarienne chronique I 25.0 Maladie cardio-vasculaire athérosclérotique, telle que décrite I 25.1 Maladie cardiaque athérosclérotique I 25.2 Infarctus du myocarde passé I 25.3 Anévrisme cardiaque I 25.4 Anévrisme de l'artère coronaire I 25.5 Cardiomyopathie ischémique I 25.6 Bessimique 25.8 Autres formes de coronaire maladie cardiaque I 25.9 maladie coronarienne chronique, sans précision

Dans la pratique clinique, il est plus pratique d'utiliser la classification de l'OMS, car elle prend en compte différentes formes de la maladie. Dans les soins de santé, les statistiques officielles utilisent la CIM-10.

La maladie a une évolution aiguë et chronique. Selon sa nature et la gravité des symptômes, il existe de telles formes de maladie coronarienne:

  • angine de poitrine;
  • infarctus du myocarde et cardiosclérose post-infarctus;
  • mort subite coronarienne;
  • indolore ou muet.

Le type de pathologie décrit est divisé en plusieurs sous-groupes en fonction des facteurs qui provoquent des crises de douleur. La maladie coronarienne chronique fait référence à une angine de poitrine stable (tension). Ils se différencient en 4 classes fonctionnelles selon leur sévérité (I-IV). Les signes de cette angine de poitrine se produisent en réponse à un stress émotionnel ou physique.

Ishemija - Symptômes de la maladie coronarienne et traitement de la maladie coronarienne, qu'est-ce que c'est et qu'est-ce que c'est

Une maladie coronarienne instable se produit:

  • progressif;
  • première apparition;
  • postopératoire précoce;
  • post-infarctus.

Autres formes d'angine de poitrine:

  • vasospastique;
  • spontané
  • variante (angine de Prinzmetal).

Souvent, les crises de douleur sont compliquées par une arythmie. Il est considéré comme une condition équivalente à une angine de poitrine stable et spontanée. L'arythmie combine les manifestations cliniques de l'insuffisance cardiaque ventriculaire gauche:

Ce type de maladie peut être grande et petite focale, selon l'étendue de la nécrose du tissu musculaire. Les maladies coronariennes aiguës ou les crises cardiaques nécessitent une hospitalisation immédiate, sinon des complications graves se développent, y compris la mort. L'une des conséquences courantes d'une telle attaque est la cardiosclérose (cicatrisation myocardique). Il est diagnostiqué environ 2 mois après une crise cardiaque.

Une condition imprévue qui provoquerait une instabilité électrique du myocarde. Si la maladie coronarienne a entraîné la mort instantanée ou la mort dans les 6 heures suivant la crise, une mort coronarienne subite est diagnostiquée. Dans d'autres situations, la cause du problème peut être d'autres pathologies myocardiques - crise cardiaque, cardiosclérose ou angine de poitrine compliquée.

Ce type de maladie ne provoque aucun symptôme et il n'y a aucune plainte. Il est plus difficile à détecter que les variantes ci-dessus de la maladie coronarienne, de sorte que la pathologie progresse lentement et provoque souvent des conséquences dangereuses. Il est important de visiter un cardiologist régulièrement pour la prévention. La maladie ischémique chronique latente est une maladie insidieuse qui est détectée accidentellement même chez les jeunes. Sans traitement, cela peut entraîner une mort subite.

Causes de l'IHD

La maladie coronarienne est souvent considérée comme inévitable pour les personnes ayant atteint un certain âge. En effet, l'incidence la plus élevée de la maladie est observée chez les personnes de plus de 50 ans. Cependant, toutes les personnes ne souffrent pas de maladie coronarienne en même temps, pour quelqu'un, elle survient plus tôt, pour quelqu'un plus tard, et quelqu'un survit à des années avancées sans rencontrer ce problème.

  • mauvaises habitudes (tabagisme, alcoolisme);
  • embonpoint, obésité;
  • manque d'activité physique;
  • le mauvais régime;
  • prédisposition génétique;
  • certaines maladies concomitantes, par exemple le diabète sucré, l'hypertension.

Toutes ces raisons peuvent jouer un rôle, mais le précurseur immédiat de l'athérosclérose coronaire est un déséquilibre dans les différents types de cholestérol dans le sang et une concentration extrêmement élevée de soi-disant mauvais cholestérol (ou lipoprotéines de faible densité). Avec une valeur de cette concentration supérieure à une certaine limite, une personne avec un degré élevé de probabilité a une artériosclérose des vaisseaux et, par conséquent, une maladie coronarienne.

Un certain facteur négatif est le sexe masculin. Les statistiques indiquent que les maladies coronariennes sont beaucoup plus susceptibles de se développer chez les hommes que chez les femmes. Cela est dû au fait que les femmes dans le corps produisent des hormones féminines qui protègent les vaisseaux sanguins et empêchent le dépôt de cholestérol en eux. Cependant, après le début de la ménopause féminine, le nombre d'œstrogènes produits par le corps féminin diminue, et donc le nombre de femmes souffrant de maladie coronarienne augmente fortement, presque en comparaison avec le nombre d'hommes souffrant de cette maladie.

Séparément, il faut arrêter une telle prémisse de la maladie comme une mauvaise alimentation. Comme vous le savez, le plus grand pourcentage de l'incidence des maladies coronariennes se trouve dans les pays développés. Les spécialistes associent principalement ce fait au fait qu'en Europe et en Amérique, les gens consomment plus de graisses animales, ainsi que des glucides simples et facilement digestibles. Et cela, associé à un mode de vie sédentaire, conduit à l'obésité, à un excès de cholestérol dans le sang.

Les médecins mettent sciemment en garde contre les produits contenant du mauvais cholestérol. Ces produits comprennent les viandes grasses, le beurre, le fromage, les œufs, le caviar. La quantité de ces produits dans le régime alimentaire de chaque personne doit être limitée, ils ne doivent pas être consommés tous les jours ou en petites quantités.

Bien que, d'autre part, seule une petite fraction du mauvais cholestérol pénètre dans le corps de l'extérieur, le reste est produit par le foie. L'importance de ce facteur ne doit donc pas être exagérée, sans parler du fait que le cholestérol nocif peut être appelé très conditionnellement, car il participe à de nombreux processus métaboliques.

La pathologie considérée est due à l'athérosclérose des artères coronaires à des degrés divers. La lumière du vaisseau sanguin peut être partiellement rétrécie en raison de la plaque de cholestérol ou complètement bloquée. Dans le contexte des lésions athérosclérotiques progressives, d'autres causes de maladie coronarienne (maladie coronarienne) se rejoignent également:

  • spasme de l'artère coronaire;
  • thromboembolie;
  • cardiospasme;
  • obstruction des vaisseaux coronaires.

ishemicheskaya bolezn serdca - Symptômes de la maladie coronarienne et traitement de la maladie coronarienne, qu'est-ce que c'est et qu'est-ce que c'est

Il y a encore des discussions sur les causes de l'ischémie myocardique «silencieuse». Au cours des dernières années, nos collègues américains ont tenté de réfuter l'existence de cette pathologie, faisant passer les modifications de l'ECG comme des anévrismes post-infarctus, etc.

Il est suggéré qu'une forme similaire de maladie coronarienne se produit dans le contexte de dommages aux fibres nerveuses responsables de la perception des influx douloureux. Les facteurs conduisant à la polyneuropathie sont:

  • abus prolongé d'alcool,
  • longue histoire de tabagisme,
  • obésité,
  • hyperlipidémie héréditaire (augmentation de la concentration de cholestérol et d'autres graisses dans le sang),
  • le diabète,
  • infarctus du myocarde précédent.

Les facteurs non moins rares menant à la pathologie sont:

  • âgé de plus de 60 ans
  • un seuil de douleur élevé déterminé par la constitution (en d'autres termes, une personne ne ressent pas de faibles impulsions),
  • maladie hypertonique
  • stress prolongé
  • mode de vie sédentaire,
  • surmenage chronique et manque de sommeil.

L'ischémie myocardique indolore se développe principalement dans le contexte de lésions athérosclérotiques des vaisseaux coronaires, associées à une diminution de l'élasticité et de la flexibilité des parois vasculaires, ainsi qu'à un rétrécissement significatif de la lumière artérielle dû à des plaques d'origine athérosclérotique. Les plaques athérosclérotiques sont des formations qui consistent en un mélange de matières grasses contenant principalement du cholestérol, du calcium et d'autres substances.

La formation de plaque dans les vaisseaux entraîne une altération de la circulation sanguine et de l'approvisionnement en sang du myocarde. Souvent, la cause de la forme ischémique latente est un spasme vasculaire qui se produit pendant l'hypothermie, le stress et d'autres hypersensibilités aux facteurs externes. Les personnes atteintes de diabète sont souvent sujettes à développer une forme ischémique indolore.

ishemicheskaya bolezn serdca - Symptômes de la maladie coronarienne et traitement de la maladie coronarienne, qu'est-ce que c'est et qu'est-ce que c'est

La sensibilité individuelle à la douleur est tout aussi importante. Les patients atteints d'ischémie se caractérisent par une sensibilité tactile et une sensibilité à la douleur réduites, de sorte que des symptômes de douleur explicites ne sont tout simplement pas perçus par le patient. Certaines personnes, quelle que soit leur pathologie, ont un seuil de douleur assez élevé, de sorte qu'elles ne ressentent tout simplement pas le syndrome douloureux caractéristique d'une attaque ischémique.

  • Obésité;
  • Dépendance à la nicotine, y compris tout type de consommation de tabac - mâcher, fumer des cigares, des pipes ou des cigarettes;
  • Taux de cholestérol élevé, contribuant à la thrombose et à la formation de plaques dans les vaisseaux;
  • Facteur héréditaire - les experts ont officiellement prouvé que l'ischémie indolore (et pas seulement) peut être héréditaire;
  • Hypertension artérielle;
  • Exposition à des stress fréquents et à des expériences psycho-émotionnelles violentes;
  • Diabète sucré - un état pathologique représentant une carence en insuline relative ou absolue;
  • Traits de personnalité distinctifs comme une agressivité accrue, une impatience et une soif de compétition, etc.
  • Mode de vie hypodynamique (immobilité);
  • L'abus d'aliments gras;
  • Hommes de plus de 40 ans, femmes de plus de 55 ans.

Si l'ischémie myocardique indolore se développe en parallèle avec le diabète, les causes de ce tandem sont expliquées par la neuropathie diabétique. Une augmentation du seuil de douleur peut être de nature liée à l'âge et peut être causée par une teneur élevée en endorphines dans le sang.

Formes cliniques de maladie coronarienne (CHD)

  • Le type I est plus souvent diagnostiqué chez les personnes souffrant de sténose coronaire qui n'ont pas été précédemment gênées par des arythmies, une angine de poitrine, des crises cardiaques, etc.
  • Une ischémie indolore de type II est généralement diagnostiquée chez des patients qui ont eu des crises cardiaques dans le passé, mais qui ne souffrent pas de crises d'angine de poitrine;
  • Le type III est typique des patients présentant des symptômes vifs d'attaques d'angine de poitrine ou leurs équivalents.

1. Maladie coronarienne (maladie coronarienne) - une condition dans laquelle un déséquilibre entre la demande en oxygène du myocarde et sa délivrance conduit à une hypoxie myocardique et à l'accumulation de produits métaboliques; la principale raison en est l'athérosclérose CA («maladie coronarienne»).

2. Angine de poitrine - inconfort dans la poitrine et les structures anatomiques adjacentes causées par une ischémie myocardique aiguë.

3. Angine de poitrine stable - type chronique d'angine de poitrine transitoire provoquée par une activité physique ou des émotions et arrêtée en quelques minutes au repos; les épisodes d'angine de poitrine sont souvent associés à une dépression transitoire du segment ST, mais des lésions myocardiques persistantes ne se développent pas.

4. Angine de poitrine variante - angine de poitrine typique, généralement dormante, qui se développe en raison du spasme du vaisseau spatial et non en raison d'une augmentation de la demande myocardique en oxygène; les épisodes sont souvent accompagnés de fluctuations transitoires dans le segment ST (généralement élévation).

5. Angine de poitrine instable - un type d'angine de poitrine avec une augmentation de la fréquence et de la durée des crises, provoquée par une charge moindre ou se développant au repos; s'il n'est pas traité, un infarctus du myocarde se développe souvent.

6. Ischémie muette - épisodes asymptomatiques d'ischémie myocardique; peut être détecté en surveillant un électrocardiogramme (ECG) ou en utilisant d'autres méthodes instrumentales.

7. Infarctus du myocarde (IM) - un site de nécrose du myocarde, généralement dû à un arrêt prolongé du flux sanguin; se développe le plus souvent en raison d'une thrombose aiguë sur le site de la sténose athéroscléreuse du vaisseau spatial; peut être la première manifestation clinique de la maladie coronarienne, ou elle est précédée d'une angine de poitrine.

8. Syndrome coronarien aigu (SCA) - angor instable ou développement d'un infarctus du myocarde - rupture ou érosion d'une plaque athéroscléreuse avec divers degrés de thrombose au site de développement du défaut avec occlusion distale du vaisseau coronaire affecté.

La maladie coronarienne (CHD) se présente sous diverses formes cliniques; angine de poitrine stable chronique, angine de poitrine instable (progressive), ischémie myocardique indolore (asymptomatique, muette), angine de poitrine vasospastique, syndrome X (angine microvasculaire), IM, mort subite et insuffisance cardiaque chronique (HF).

Le DHI peut faire ses débuts de manière aiguë - IM ou même mort subite, mais il se développe souvent progressivement, se transformant en une forme chronique. Dans de tels cas, l'une de ses principales manifestations est l'angine de poitrine.

Selon l'étude de Framingham, l'angine de poitrine est le premier symptôme de maladie coronarienne chez les hommes dans 40,7% des cas, chez les femmes - dans 56,5%.

L'angine de poitrine stable a différentes classes de gravité (tableau 1). La «classe fonctionnelle» (FC) de l'angine de poitrine stable peut changer dynamiquement sous l'influence de la thérapie antianginale, des interventions invasives ou spontanément.

Tableau 1. Classes de gravité de l'angine de poitrine stable selon la classification de l'Association canadienne des I Cardiologistes (pas Campeau L. 1976)

Une «activité physique quotidienne normale» (marcher ou monter des escaliers) ne provoque pas d'angine de poitrine. la douleur survient uniquement lors de l'exécution d'une charge très intense, ou très rapide ou prolongée, ainsi que pendant le repos peu de temps après avoir effectué une telle charge.

«Une légère limitation de l'activité physique normale», ce qui signifie l'apparition d'une angine de poitrine lors de la marche rapide ou de la montée des escaliers. après avoir mangé ou dans le froid. ou par temps venteux. ou avec un stress émotionnel. ou dans les premières heures après le réveil; en marchant une distance gt; 200 m (deux blocs) sur un terrain plat ou en montant des escaliers plus d'un vol à un rythme normal dans des conditions normales

«Restriction notable de l'activité physique»: une attaque d'angine de poitrine se produit à la suite d'une marche silencieuse à une distance d'un à deux blocs (100-200 m) sur un terrain plat ou lors de la montée d'un escalier d'un vol à un rythme normal dans des conditions normales conditions.

«L'incapacité à effectuer tout type d'activité physique sans provoquer de sensations désagréables»: l'angine de poitrine peut survenir au repos.

Le terme «SCA» fait référence à tout groupe de signes ou symptômes cliniques permettant de suspecter un infarctus aigu du myocarde ou une angor instable. Il comprend les concepts d'infarctus aigu du myocarde, d'infarctus du myocarde avec et sans élévation du segment ST sur un ECG, d'infarctus du myocarde diagnostiqué par des changements d'enzymes et d'autres biomarqueurs, par des signes ECG tardifs et d'angine de poitrine instable.

Le SCA est principalement utilisé comme diagnostic préliminaire lorsqu'un patient est admis à l'hôpital et indique l'utilisation urgente de méthodes de traitement actives qui peuvent réduire le risque de conséquences graves - mort subite, transition du SCA vers un grand IM.

L'infarctus aigu du myocarde (IM) est la forme la plus dangereuse de maladie coronarienne (CHD).

C'est cette maladie qui entraîne principalement une mortalité et une invalidité élevées de la population dans de nombreux pays du monde, y compris en Russie. Actuellement, en Russie, pour 100 personnes, 000 hommes et 330 femmes meurent chaque année d'un infarctus du myocarde.

Une réduction de la mortalité dans l'IM est obtenue grâce à l'utilisation de méthodes de traitement progressives et efficaces dans la pratique clinique, y compris la thérapie thrombolytique (TLT), l'angioplastie transluminale à ballonnet (ATB) et la pharmacothérapie avec des médicaments de nouvelle génération (agents antiplaquettaires, hypolipidémiants, bêtabloquants, inhibiteurs de l'angiotensine (inhibiteurs de l'angiotensine) ACE), bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine, etc.).

Dans les années 80 du siècle dernier, tous les patients n'ont pas reçu un traitement adéquat pour l'infarctus du myocarde. Cependant, avec une augmentation (jusqu'à 40%) du nombre de patients recevant un traitement optimal lors d'un infarctus aigu du myocarde, qu'il soit endovasculaire, chirurgical ou médicamenteux, une réduction de XNUMX% de la mortalité par MCV peut être attendue.

Publié par Konstantin Mokanov

Description de la maladie

Tout le monde sait que l'objectif du muscle cardiaque (myocarde) est d'alimenter le corps en sang riche en oxygène. Cependant, le cœur lui-même a besoin de circulation sanguine. Les artères qui fournissent de l'oxygène au cœur sont appelées coronaires. Il existe deux de ces artères; ils s'étendent de l'aorte. À l'intérieur du cœur, ils se ramifient en beaucoup plus petits.

Cependant, le cœur n'a pas seulement besoin d'oxygène, il a besoin de beaucoup d'oxygène, bien plus que les autres organes. Cette situation est simplement expliquée - parce que le cœur fonctionne constamment et avec une charge énorme. Et si une personne ne ressent pas particulièrement les manifestations d'une carence en oxygène dans d'autres organes, un manque d'oxygène dans le muscle cardiaque entraîne immédiatement des conséquences négatives.

Une insuffisance circulatoire dans le cœur peut survenir pour une seule raison - si les artères coronaires fuient un peu de sang. Cette condition est appelée «maladie coronarienne» (CHD).

Dans la grande majorité des cas, le rétrécissement des vaisseaux cardiaques se produit du fait qu'ils sont obstrués. Les spasmes vasculaires, l'augmentation de la viscosité du sang et la tendance à former des caillots sanguins jouent également un rôle. Cependant, la principale cause d'IHD est l'artériosclérose coronaire.

L'athérosclérose était auparavant considérée comme une maladie des personnes âgées. Mais maintenant, c'est loin d'être le cas. Maintenant, l'athérosclérose des vaisseaux sanguins du cœur peut également survenir chez les personnes d'âge moyen, principalement chez les hommes. Avec cette maladie, les vaisseaux sont obstrués par des dépôts d'acides gras, formant les plaques dites athérosclérotiques.

Ils sont situés sur les parois des vaisseaux sanguins et, en rétrécissant leur lumière, inhibent la circulation sanguine. Si cette situation se produit dans les artères coronaires, le résultat est un apport insuffisant d'oxygène au muscle cardiaque. Les maladies cardiaques peuvent se développer imperceptiblement pendant de nombreuses années, ne se manifestant pas particulièrement et ne causant pas beaucoup d'inquiétude à une personne, sauf dans certains cas.

Facteurs de risque de maladie coronarienne

Il existe des circonstances prédisposant à l'apparition de la pathologie en question. Le développement d'une maladie coronarienne est déclenché par les facteurs suivants:

  • génétique;
  • âge avancé;
  • sexe masculin;
  • hypertension artérielle;
  • diabète;
  • dyslipidémie;
  • obésité;
  • dysfonctionnement du foie;
  • tendance à l'athérosclérose.

La maladie coronarienne est plus fréquente chez les personnes qui mènent une vie malsaine. Cela se produit dans le contexte:

  • fumeur;
  • nutrition irrationnelle;
  • boire de l'alcool;
  • l'inactivité physique;
  • non-respect du régime de travail et de repos.

Variétés de maladie coronarienne

Dans la pratique clinique, on distingue plusieurs types de maladies coronariennes. Dans la plupart des cas, la maladie coronarienne se manifeste sous la forme d'une angine de poitrine. L'angine de poitrine est une manifestation externe de la maladie coronarienne, accompagnée de fortes douleurs thoraciques. Cependant, il existe également une forme indolore d'angine de poitrine. Avec elle, la seule manifestation est la fatigue et l'essoufflement même après des exercices physiques mineurs (marcher / monter des escaliers sur plusieurs étages).

Si des accès de douleur surviennent pendant l'effort physique, cela indique le développement de l'angine de poitrine. Cependant, chez certaines personnes atteintes de maladie coronarienne, des douleurs thoraciques apparaissent spontanément, sans aucun lien avec l'activité physique.

En outre, la nature des changements dans les symptômes de l'angine de poitrine peut indiquer si une maladie coronarienne se développe ou non. Si la maladie coronarienne ne progresse pas, cette condition est appelée angine de poitrine stable. Une personne souffrant d'angine de poitrine stable, soumise à certaines règles de comportement et bénéficiant d'une thérapie de soutien appropriée, peut vivre plusieurs décennies.

C'est une question complètement différente lorsque les crises d'angine de poitrine deviennent de plus en plus dures avec le temps, et que la douleur est causée par un effort physique de moins en moins. Une telle angine est appelée instable. Cette condition est alarmante, car une angine de poitrine instable se termine inévitablement par un infarctus du myocarde, voire la mort.

Une angine de poitrine vasospastique ou une angine de poitrine Prinzmetall est également attribuée à un groupe spécifique. Cette angine de poitrine est causée par un spasme des artères coronaires du cœur. L'angor spastique survient souvent chez les patients souffrant d'artériosclérose coronaire. Cependant, ce type d'angine de poitrine ne peut pas être combiné avec un tel signe.

Selon sa gravité, l'angine de poitrine est divisée en classes fonctionnelles.

Cours en GroupeRestrictions à l'activité physiqueQuelles sont les conditions de stress des crises cardiaques?
Iaucuneà haute intensité
IIpetità moyen (marcher jusqu'à une distance de plus de 500 m, monter au troisième étage)
IIIprononcéà basse altitude (marche jusqu'à 100-200 m, montée au deuxième étage)
IVtrès élevéà très faible (avec toute marche, activités quotidiennes) ou au repos

Maladie coronarienne - symptômes

Le principal critère d'ischémie indolore du muscle cardiaque est l'absence de tout inconfort de la part du cœur. Souvent, même des modifications mineures des paramètres hémodynamiques (pression artérielle, pouls) ne se produisent pas.

Au fil du temps, des symptômes d'aggravation de l'apport sanguin au muscle cardiaque peuvent apparaître, tels que:

  • arythmies: blocage AV, extrasystoles,
  • bradycardie (réduction du pouls),
  • cyanose dans le triangle nasolabial, les mains et les pieds,
  • sensation de brûlures d'estomac ou de pression dans l'estomac,
  • crises de dyspnée
  • fluctuation de la pression du système.
    • Options cliniques pour le cours de pathologie

foto1 ibs vnezapnaya koronarnaya smert - Symptômes de la maladie coronarienne et traitement de la maladie coronarienne, qu'est-ce que c'est et qu'est-ce que c'est

CardiolLes ogistes dans leur pratique observent quatre types d'évolution de l'ischémie myocardique indolore, qui sont basés sur la classification de Kohn:

  • Le premier est le plus fréquent et est observé dans 60% des cas de pathologie. Les symptômes de l'angine de poitrine classique sont combinés avec des crises «muettes» dans un rapport de 1: 3.
  • Le second - détecté chez 12,5-13% des patients, est caractérisé par la détection d'une forme asymptomatique de pathologie lors de l'enregistrement ECG. Souvent, le patient se plaint d'arythmies et a enregistré des changements typiques d'une crise cardiaque chronique. Ou la nécrose myocardique devient la cause de la mort et une séquelle est détectée lors de l'autopsie.
  • Le troisième - dans lequel les périodes d'ischémie non détectée se terminent par une crise cardiaque typique avec un syndrome de douleur vive. Les troubles circulatoires cachés sont généralement détectés par accident lors de la surveillance Holter ECG.
  • Quatrièmement - les signes d'ischémie indolore ne sont détectés que dans le contexte des tests de stress.

Une manifestation clinique typique de la maladie présentée est un syndrome douloureux caractéristique localisé dans le sternum. Les signes restants de maladie coronarienne ne sont pas spécifiques, ils ne sont donc pas toujours associés à la maladie décrite. Avec la forme indolore de la pathologie, les plaintes sont complètement absentes et l'état général d'une personne reste normal pendant longtemps. Autres symptômes de la maladie coronarienne:

  • essoufflement, en particulier pendant l'effort physique;
  • la faiblesse;
  • une sensation d'interruptions dans le travail du cœur, une violation de son rythme;
  • étourdissements et nausées;
  • gonflement des membres inférieurs;
  • transpiration;
  • évanouissement ou conscience trouble.

La pathologie décrite s'accompagne d'inconfort non seulement dans la région de la poitrine. Souvent, la maladie coronarienne provoque des douleurs dans d'autres parties du corps:

Les sensations désagréables peuvent être de toute nature (couture, traction ou écrasement). Au début, la douleur n'est pas ressentie longtemps, pendant plusieurs secondes, puis elle disparaît. Progressivement, la maladie coronarienne progresse et de vastes zones du myocarde sont endommagées. Cela conduit à des attaques prolongées, au cours desquelles le symptôme en question s'intensifie.

Le nom même d'une telle forme ischémique indique asymptomatique, donc les premiers symptômes sont dus à l'absence complète de toute douleur caractéristique des pathologies cardiovasculaires. La pratique montre que les patients ont différentes variantes de l'évolution d'une telle pathologie. Certains patients ne ressentent pas le début d'une crise cardiaque ou d'une ischémie, et la présence de telles conditions pathologiques est détectée par eux complètement par accident lors d'un ECG ou lors d'un test de stress préopératoire. Les premiers symptômes chez ces patients peuvent se manifester par diverses arythmies ou mort subite coronarienne.

Dans un autre groupe de patients, une forme ischémique similaire se produit sans douleur, mais avec le début d'une crise cardiaque, une douleur caractéristique apparaît néanmoins. Dans un tel cours clinique, il est très difficile de suspecter une pathologie, par conséquent, le patient apprend généralement la pathologie par hasard lors d'un ECG. La situation est encore plus compliquée si, avec un tel cours d'ischémie, le patient a un seuil de douleur élevé, car cela est lourd de crise cardiaque latente.

Signes de maladie coronarienne

De nombreuses personnes ne paient pas pour les signes de maladie coronarienne, bien qu'ils soient assez évidents. Par exemple, il s'agit de fatigue, d'essoufflement, après une activité physique, de douleurs et de picotements dans le cœur. Certains patients pensent qu '«il devrait en être ainsi, car je ne suis plus jeune / pas jeune». Cependant, c'est un point de vue erroné.

De plus, une maladie coronarienne peut se manifester et entraîner d'autres symptômes désagréables, tels que des arythmies, des étourdissements, des nausées, de la fatigue. Des brûlures d'estomac et des crampes abdominales peuvent survenir.

Diagnostic et traitement

Surveillance Holter ECG, électrocardiostimulation à travers l'œsophage, tests de stress comme tapis roulant ou ergométrie à vélo, tests pharmacologiques avec dobutamine ou dipyridamole, techniques de radionucléides, tomographie multispirale, angiographie coronaire, échocardiographie de stress et autres. est de nature héréditaire, transmise par le plus proche parent. Le mode de vie du patient est également pris en compte: abuse-t-il d'alcool, a-t-il une dépendance à la nicotine, etc.

Le traitement de l'ischémie de la forme indolore est de nature non médicamenteuse, médicamenteuse et cardio-chirurgicale. La thérapie non médicamenteuse implique une activité physique quotidienne sous forme d'entraînement cardio. Il peut s'agir de gymnastique médicale, d'exercices d'entraînement, de natation ou de marche. Les mêmes méthodes comprennent la correction nutritionnelle, impliquant l'exclusion des aliments gras et salés, une augmentation de l'alimentation des crudités, des fruits frais, du poisson et des céréales.

  • antagonistes du calcium - ils sont utilisés pour dilater les vaisseaux sanguins, pour ralentir les processus de pénétration du calcium dans les vaisseaux sanguins et le myocarde. Ces médicaments sont souvent prescrits s'il existe des contre-indications aux bêtabloquants ou à leur inefficacité;
  • β-bloquants - ils ralentissent le rythme cardiaque et dilatent les vaisseaux sanguins;
  • nitrates - médicaments qui soulagent la douleur lors d'une crise.

Le traitement de l'ischémie implique l'utilisation d'inhibiteurs de l'ECA, dont l'action vise à abaisser la tension artérielle. Des médicaments hypocholestérolémiants sont également prescrits aux patients, conçus pour abaisser le taux de cholestérol dans le sang. En tant que thérapie supplémentaire, des diurétiques et des antiarythmiques sont utilisés pour normaliser le rythme cardiaque.

Si le traitement médicamenteux est impuissant, recourir à la chirurgie cardiaque. En règle générale, les patients subissent une greffe de pontage coronarien. Il s'agit de la restauration de l'approvisionnement en sang du myocarde par une intervention chirurgicale, qui implique la création d'un vaisseau de dérivation pour fournir du sang au site ischémique.

Un tel traitement est effectué en cas de lésion de l'artère coronaire principale et de multiples lésions vasculaires, accompagnées de maladies telles que le diabète. En outre, les patients atteints d'ischémie subissent une angioplastie coronaire, ce qui implique l'installation d'un stent spécial à l'intérieur du vaisseau coronaire afin d'élargir sa lumière pour un flux sanguin complet.

Sur la base de mes propres observations, je peux affirmer que dans 90 à 95% des cas, l'ischémie myocardique «silencieuse» est une découverte spontanée détectée lors d'examens médicaux de routine, en préparation des opérations, lors de la prise de contact avec un médecin en raison d'autres pathologies somatiques. Afin de ne pas rater la maladie, je recommande que mes patients subissent périodiquement un examen programmé avec enregistrement ECG.

Ceux qui présentent des symptômes d'athérosclérose et de maladie coronarienne devraient consulter un médecin au moins une fois tous les deux mois. Les personnes qui ont atteint l'âge de 50 ans doivent effectuer un ECG deux fois par an et après 60 ans - une fois par trimestre.

Lors de la première connaissance avec le patient, le médecin recueille une anamnèse de la vie et de la maladie, clarifie la présence de facteurs de risque conduisant à une ischémie myocardique indolore, mesure la pression artérielle, effectue le comptage du pouls, les percussions et l'auscultation du cœur.

Les méthodes de laboratoire pour le diagnostic des maladies coronariennes comprennent une analyse clinique du sang, de l'urine, un test sanguin biochimique avec spécification du profil lipidique, des troponines, de l'ALT, de l'AST, du CPK, de la myoglobine.

La première étape de l'examen instrumental des patients est l'enregistrement d'un ECG avec enregistrement supplémentaire lors de la réalisation de tests d'effort: ergométrie du vélo, tapis roulant. La surveillance Holter ECG, qui permet de détecter l'hypoxie myocardique dans la vie quotidienne du patient, est considérée comme une méthode tout aussi informative pour la forme indolore de la maladie coronarienne.

  • Echo-KG - examen échographique du cœur, qui permet d'évaluer l'état et l'activité contractile du myocarde, d'étudier l'appareil valvulaire;
  • coronarographie - un produit de contraste est introduit en utilisant des cathéters en alternance dans les artères coronaires. Une série de radiographies est prise, à la suite de laquelle toutes les vasoconstrictions sont visualisées;
  • CT-coeur avec contraste intraveineux - une substance contenant de l'iode est injectée dans la veine périphérique pendant la tomographie, alors que tous les vaisseaux et cavités du cœur sont visibles;
  • scintigraphie myocardique - est une méthode radiologique. Des isotopes radioactifs cardiotropes sont introduits dans le corps, dont le rayonnement est ensuite enregistré par un tomographe gamma.

A la réception, le cardiologist recueille soigneusement une anamnèse. Il est important d'établir la nature et la durée du syndrome douloureux, sa relation avec l'activité physique et la possibilité d'arrêter les préparations de nitroglycérine. Lors d'un examen physique (examen), le médecin découvre les symptômes d'accompagnement de la maladie coronarienne:

  • la présence d'un œdème;
  • respiration sifflante humide lors de la respiration;
  • crepitus (son clair) dans les poumons;
  • une augmentation de la taille du foie (hépatomégalie).

foto2 boli pri ishemicheskoy bolezni serdca - Symptômes de la maladie coronarienne et traitement de la maladie coronarienne, qu'est-ce que c'est et qu'est-ce que c'est

Le diagnostic final de «maladie coronarienne» est posé sur la base de méthodes d’examen instrumental et de laboratoire:

  • électrocardiographie standard ou transœsophagienne;
  • échocardiographie;
  • tests sanguins pour les enzymes protéiques, le sucre, le cholestérol et d'autres indicateurs;
  • angiographie coronaire.

Douleur dans les maladies coronariennes

La cause de la douleur est l'irritation des récepteurs nerveux du cœur avec des toxines formées dans le muscle cardiaque à la suite de son hypoxie.

La douleur dans les maladies coronariennes est généralement concentrée dans le cœur. Comme mentionné ci-dessus, la douleur survient dans la plupart des cas pendant l'effort physique, le stress sévère. Si les douleurs cardiaques commencent au repos, alors avec l'effort physique, elles ont tendance à s'intensifier.

La douleur est généralement observée dans le sternum. Il peut irradier vers l'omoplate gauche, l'épaule, le cou. L'intensité de la douleur est individuelle pour chaque patient. La durée de l'attaque est également individuelle et varie d'une demi-minute à 10 minutes. La prise de nitroglycérine aide généralement à soulager une crise de douleur.

Les hommes ont souvent des douleurs abdominales, c'est pourquoi l'angine de poitrine peut être confondue avec certaines maladies gastro-intestinales. De plus, la douleur avec angine de poitrine survient le plus souvent le matin.

Traitement de la maladie

Au cours de ma pratique (et ce n'est pas moins, 14 ans), j'ai réussi à renforcer mon opinion qu'il est extrêmement difficile de convaincre un patient de traiter une maladie qui ne le dérange pas. Bien qu'il s'agisse précisément d'une ischémie myocardique indolore, considérée comme pronostique défavorable, elle nécessite un traitement adéquat en temps opportun. En effet, dans 40 à 46% des cas, elle devient la cause de mort subite coronarienne.

Prescrire des médicaments ne devrait être qu'un spécialiste qualifié, je recommande indépendamment de ne pas annuler ou ajouter de médicaments.

Le traitement non médicamenteux de la maladie consiste à corriger les facteurs de risque modifiables de son développement. À savoir, dans une diminution du poids corporel, une diminution de la proportion d'aliments gras dans l'alimentation et le refus de fumer et de boire de l'alcool. Effet positif sur la microcirculation dans le muscle cardiaque et l'activité physique modérée.

Le traitement médicamenteux des formes «muettes» d'ischémie est basé sur les bases du traitement de la maladie coronarienne et est sélectionné strictement individuellement, en fonction de l'âge du patient, des antécédents prémorbides et des résultats de l'examen.

foto3 lechenie ishemicheskoy bolezni serdca preparaty - Symptômes de maladie coronarienne et traitement de la maladie coronarienne, qu'est-ce que c'est et qu'est-ce que c'est

Pour améliorer l'apport sanguin myocardique, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  • β-bloquants («Atenolol», «Bisoprolol», «Concor») - réduisent la fréquence cardiaque, réduisant ainsi la charge sur le cœur;
  • antagonistes du calcium («Nifedipine», «Amlodipine», «Verapamil») - dilatent les petits vaisseaux;
  • agents antiplaquettaires (Aspirin-Cardio, Cardiomagnyl, Aspecard) - réduisent la viscosité du sang;
  • hypolipidémiant («Crestor», «Rosuvastatin», «Atorvastatin») - affectent le niveau de lipoprotéines nocives de basse et très basse densité, de triglycérides et de cholestérol;
  • antiarythmiques («Amiodarone», «Cordaron», «Etatsizin») - sont prescrits pour les arythmies accompagnant une ischémie;
  • Les inhibiteurs de l'ECA (Captopril, Lisinopril, Enalapril) - régulent la pression artérielle;
  • les diurétiques (Veroshpiron, Indapamide, Triampur) - éliminent le liquide du corps, ce qui alourdit le cœur;
  • les nitrates prolongés (Isoket, Cardix, Efoxlong, Sydnopharm) ont un effet vasorelaxant sur les vaisseaux coronaires.

Si le rétrécissement des vaisseaux alimentant le myocarde est trop prononcé et que le traitement conservateur est inefficace, vous devez recourir à des méthodes chirurgicales de traitement de l'ischémie indolore: stent endovasculaire ou pontage aortocoronarien.

La première opération est peu invasive et consiste à maintenir un ballon gonflé sous contrôle radiographique dans le vaisseau affecté. Ensuite, sur sa méta, un stent métallique est installé - un cylindre creux, qui retiendra la lumière initiale de l'artère coronaire. À la suite de cette intervention, le flux sanguin normal dans le myocarde reprend.

En cas d'occlusion critique du vaisseau, un pontage coronarien est réalisé, qui consiste à créer un «rond-point» de l'approvisionnement en sang. En d'autres termes, un «pont» entre l'aorte et la partie fonctionnant normalement de l'artère coronaire est construit par une autogreffe vasculaire.

Étude de cas

Dans ma pratique, il y avait un cas particulièrement indicatif d'ischémie myocardique indolore. Un homme a été admis au service d'admission avec un renvoi pour hospitalisation délivré par un thérapeute local. Le patient N., 54 ans, n'avait absolument aucune plainte. Obtenu une inspection annuelle prévue du lieu de travail.

Une histoire d'abus d'alcool depuis 10 ans. Le surpoids a objectivement attiré l'attention. Sur plusieurs ECG réalisés à la clinique, une dépression oblique du segment ST de 1 à 2 mm a été enregistrée, qui n'a pas duré plus d'une minute. Il y avait plusieurs épisodes de ce type sur le cardiogramme. Le patient a été hospitalisé dans le service avec un diagnostic préliminaire: «Ischémie myocardique indolore».

Dans le département, il a subi une surveillance Holter de l'ECG, de l'ECG avec des tests de résistance (tapis roulant), du CT-coeur avec amplification intraveineuse, de l'analyse biochimique et clinique du sang, de l'urine. Les changements révélés lors de l'examen ont confirmé le diagnostic précédemment diagnostiqué.

On a prescrit au patient du bisoprolol, de l'amlodipine, du Sidnofarm, du cardiomagnyl et du preductal. Lors des ECG ultérieurs, une dynamique positive a été notée. Le patient a été libéré sept jours plus tard avec des recommandations de continuer à prendre les médicaments prescrits, d'exclure la consommation d'alcool et de venir pour un examen de routine chez le thérapeute local dans la semaine.

Le traitement de cette pathologie dépend de sa gravité et de sa forme. UNE cardiologist sélectionne individuellement les moyens de traiter les maladies coronariennes, mais il existe des recommandations générales pour tous les patients:

  1. Réduisez l'intensité de toute activité physique. Progressivement, ils peuvent être augmentés pendant la période de rééducation.
  2. Ramenez le poids.
  3. Limitez la consommation de sel et d'eau.
  4. Ajustez le menu. Il est conseillé d'exclure complètement les produits qui contribuent au développement de l'athérosclérose - graisses animales, viandes fumées, aliments frits, cornichons, desserts.
  5. Arrêtez de boire de l'alcool et de fumer.

Pour arrêter les symptômes de la maladie coronarienne et restaurer la fonction myocardique, un spécialiste se voit prescrire un traitement médicamenteux. Si elle, en combinaison avec des mesures générales, ne produit pas l'effet thérapeutique attendu, une intervention chirurgicale est recommandée:

  • pontage aortocoronarien (revascularisation myocardique);
  • angioplastie par ballonnet;
  • stenting;
  • vasodilatation des artères coronaires (dilatation par ballonnet).

La thérapie conservatrice est développée séparément pour chaque patient cardiologist, mais il existe un schéma standard «ABC», qui implique une combinaison de 3 groupes de médicaments:

  • agents antiplaquettaires - Thrombopol, Aspirine, Clopidogrel, Acekardol;
  • bêta-bloquants - Niperten, Egilok, Dilatrend, Concor;
  • statines et fibrates - Simvastatine, Lovastatine, Atorvastatine, Fénofibrat.

En présence de signes pathologiques concomitants, des médicaments supplémentaires sont prescrits. Maladie coronarienne - traitement:

  • anticoagulants - héparine, feniline;
  • nitrates - mononitrate d'isosorbide, nitroglycérine;
  • diurétiques - Lasix, furosémide;
  • médicaments hypolipidémiants - Polycosanol, Nolipid;
  • médicaments antiarythmiques - Amiodarone, Cordaron;
  • inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine - Captopril, Enalapril;
  • cytoprotecteurs métaboliques - Mexique, Coronater.

L'utilisation de techniques de médecine alternative n'est autorisée qu'avec l'autorisation de l'endocrinologue en tant que traitement symptomatique. Avec leur aide, la maladie ischémique est atténuée - les remèdes populaires réduisent l'hypertension artérielle, accélèrent l'élimination de l'excès de liquide du corps et améliorent le métabolisme. Ils ne peuvent pas normaliser la fonction myocardique et empêcher sa nécrose.

Le traitement de la maladie coronarienne est un processus long et complexe, dans lequel le rôle principal est parfois joué non pas tant par l'art et les connaissances du médecin traitant que par le désir du patient de faire face à la maladie. Dans ce cas, il est nécessaire de se préparer au fait qu'une guérison complète de la maladie coronarienne est généralement impossible, car les processus dans les vaisseaux du cœur sont dans la plupart des cas irréversibles.

Le traitement au premier stade de la maladie n'implique généralement que des méthodes conservatrices. Ils sont divisés en médicaments et non médicamenteux. Actuellement, en médecine, le plus considéré est le schéma thérapeutique de la maladie, appelé ABC. Il comprend trois composants principaux:

  • agents antiplaquettaires et anticoagulants,
  • bêta-bloquants,
  • statines

À quoi servent ces classes de médicaments? Les agents antiplaquettaires empêchent l'agrégation plaquettaire, réduisant ainsi la probabilité de formation de thrombus intravasculaire. L'agent antiplaquettaire le plus efficace avec la plus grande base de preuves est l'acide acétylsalicylique. C'est l'aspirine même que nos grands-pères et grands-mères utilisaient pour traiter le rhume et la grippe.

Cependant, les comprimés d'aspirine conventionnels ne conviennent pas comme médicament continu en cas de maladie coronarienne. Le fait est que la prise d'acide acétylsalicylique comporte un risque d'irritation de l'estomac, de survenue d'ulcère gastro-duodénal et de saignement intragastrique.

Les anticoagulants préviennent également les caillots sanguins, mais ont un mécanisme d'action complètement différent de celui des agents antiplaquettaires. L'héparine est le médicament le plus courant de ce type.

Les bêtabloquants bloquent les effets de l'adrénaline sur des récepteurs spécifiques situés dans le cœur - récepteurs d'adrénaline de type bêta. En conséquence, la fréquence cardiaque du patient diminue, la charge sur le muscle cardiaque et, par conséquent, sa demande en oxygène. Des exemples de bêta-bloquants modernes sont le métoprolol, le propranolol.

Quel est le risque de maladie coronarienne?

La pathologie considérée est chronique et évolue constamment, provoquant des lésions myocardiques irréversibles et des conséquences dangereuses. Si une maladie coronarienne s'est développée, les complications peuvent inclure:

  • cardiosclérose;
  • manque de métabolisme énergétique;
  • troubles de l'automatisme, de la conduction et de l'excitabilité du myocarde;
  • violation des fonctions musculaires systolique et diastolique;
  • détérioration de la contractilité du ventricule gauche («myocarde étourdi»).

Les maladies coronariennes compliquées entraînent dans la plupart des cas une diminution régulière de l'intensité de la circulation coronaire. En combinaison avec les changements morphofonctionnels ci-dessus et l'athérosclérose progressive des artères, cela entraîne une insuffisance cardiaque chronique. Cette maladie est souvent à l'origine d'une mort précoce, en particulier chez les hommes matures.

De nombreuses personnes souffrant de cardiopathie ischémique s'habituent à leur maladie et ne la perçoivent pas comme une menace. Mais c'est une approche frivole, car la maladie est extrêmement dangereuse et, sans traitement approprié, peut entraîner de graves conséquences.

La complication la plus insidieuse de la maladie coronarienne est une condition que les médecins appellent la mort subite coronarienne. En d'autres termes, il s'agit d'un arrêt cardiaque provoqué par une instabilité électrique du myocarde, qui, à son tour, se développe dans le contexte de la cardiopathie ischémique. Très souvent, une mort coronarienne soudaine survient chez les patients atteints d'une maladie coronarienne latente. Chez ces patients, les symptômes sont souvent soit totalement absents, soit non pris au sérieux.

Un autre moyen de développer une maladie coronarienne est l'infarctus du myocarde. Avec cette maladie, l'approvisionnement en sang d'une certaine partie du cœur se détériore tellement que sa nécrose se produit. Le tissu musculaire de la zone affectée du cœur meurt et le tissu cicatriciel apparaît à sa place. Cela ne se produit, bien sûr, que si la crise cardiaque n'entraîne pas la mort.

Une crise cardiaque et une maladie coronarienne peuvent en elles-mêmes entraîner une autre complication, à savoir l'insuffisance cardiaque chronique. C'est le nom d'une condition dans laquelle le cœur ne remplit pas correctement ses fonctions de pompage sanguin. Et cela, à son tour, conduit à des maladies d'autres organes et à des violations de leur travail.

La prévention

Pour prévenir le développement de la pathologie décrite, il est nécessaire de prendre des mesures pour maintenir la circulation sanguine dans un état normal et prévenir l'athérosclérose.

Il est bien connu que le traitement est toujours plus difficile que d'éviter la maladie. Cela est particulièrement vrai pour une maladie aussi grave et parfois incurable que la cardiopathie ischémique. Des millions de personnes dans le monde et dans notre pays souffrent de cette maladie cardiaque. Mais dans la plupart des cas, la survenue de la maladie n'est pas à blâmer pour une combinaison défavorable de circonstances, de facteurs héréditaires ou externes, mais de la personne elle-même, de son mauvais style de vie et de son comportement.

Rappelons à nouveau les facteurs qui conduisent souvent à une incidence précoce des maladies coronariennes:

  • mode de vie sédentaire;
  • un régime alimentaire contenant une grande quantité de mauvais cholestérol et de glucides simples;
  • stress et fatigue constants;
  • hypertension et diabète non contrôlés;
  • alcoolisme;
  • fumeurs.

Pour changer quelque chose sur cette liste, en veillant à ce que ce problème disparaisse de notre vie et que nous ne devions pas être traités pour une maladie coronarienne, la plupart d'entre nous peuvent le faire.

Comment est la maladie coronarienne

Ci-dessus, nous avons indiqué quels symptômes accompagnent la maladie coronarienne. Ici, nous soulevons la question de savoir si une personne présente des changements athérosclérotiques dans les vaisseaux aux premiers stades, même à un moment où des signes évidents de maladie coronarienne ne sont pas toujours observés. De plus, un signe comme une douleur cardiaque n'est pas toujours révélateur d'une maladie coronarienne. Elle est souvent causée par d'autres causes, par exemple, des maladies associées au système nerveux, à la colonne vertébrale, à diverses infections.

L'examen d'un patient se plaignant de phénomènes négatifs typiques des maladies coronariennes commence par l'écoute de ses bruits cardiaques. Parfois, la maladie s'accompagne d'un bruit typique de la cardiopathie ischémique. Cependant, souvent cette méthode ne parvient pas à identifier une pathologie.

La méthode la plus courante de recherche instrumentale de l'activité cardiaque est le cardiogramme. Avec son aide, vous pouvez suivre la distribution des signaux nerveux dans le muscle cardiaque et la façon dont ses services sont réduits. Très souvent, la présence d'une maladie coronarienne se traduit par des changements sur l'ECG. Cependant, cela ne se produit pas toujours, en particulier aux premiers stades de la maladie.

Par conséquent, un cardiogramme avec un test de stress est beaucoup plus informatif. Elle est réalisée de telle manière que lors de l'ablation du cardiogramme, le patient est engagé dans une sorte d'exercice physique. Dans cet état, toutes les anomalies pathologiques du travail du muscle cardiaque deviennent visibles. Après tout, pendant l'effort physique, le muscle cardiaque commence à manquer d'oxygène et il commence à fonctionner par intermittence.

Parfois, la méthode de surveillance Holter quotidienne est utilisée. Avec lui, le cardiogramme est retiré pendant une longue période de temps, généralement pendant la journée. Cela vous permet de remarquer des écarts individuels dans le travail du cœur, qui peuvent ne pas être présents sur un cardiogramme régulier. La surveillance Holter est effectuée à l'aide d'un cardiographe portable spécial, qu'une personne transporte constamment dans un sac spécial. Dans le même temps, le médecin attache des électrodes à la poitrine humaine, exactement comme avec un cardiogramme normal.

La méthode de l'échocardiogramme - échographie du muscle cardiaque est également très informative. À l'aide d'un échocardiogramme, un médecin peut évaluer les performances du muscle cardiaque, la taille de ses services et les paramètres de circulation sanguine.

En outre, informatifs dans le diagnostic des maladies coronariennes sont:

  • analyse sanguine générale,
  • chimie du sang,
  • test de glycémie
  • mesure de la pression artérielle
  • coronographie sélective avec produit de contraste
  • Tomodensitométrie,
  • radiographie.

Beaucoup de ces méthodes permettent d'identifier non seulement le DHI lui-même, mais aussi les maladies concomitantes qui aggravent l'évolution de la maladie, telles que le diabète sucré, l'hypertension, les maladies du sang et des reins.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Svetlana Borszavich

Médecin généraliste, cardiologist, avec un travail actif en thérapie, gastro-entérologie, cardiologie, rhumatologie, immunologie avec allergologie.
Maîtrise des méthodes cliniques générales pour le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques, ainsi que l'électrocardiographie, l'échocardiographie, la surveillance du choléra sur un ECG et la surveillance quotidienne de la pression artérielle.
Le complexe de traitement développé par l'auteur contribue de manière significative aux lésions cérébrovasculaires et aux troubles métaboliques du cerveau et aux maladies vasculaires: hypertension et complications causées par le diabète.
L'auteur est membre de la Société européenne des thérapeutes, participant régulier à des conférences et congrès scientifiques dans le domaine de cardiologie et médecine générale. Elle a participé à plusieurs reprises à un programme de recherche dans une université privée au Japon dans le domaine de la médecine reconstructive.

Detonic