Cystite avec menstruation, un schéma ou une pathologie

Il existe de nombreuses pathologies dont on ne parle normalement pas à haute voix. Mais leur fragile silence ne résout pas le problème, mais ne fait que l'exacerber. L'un de ces problèmes est la cystite pendant la menstruation (politique - nettoyage du corps).

Pour la plupart des femmes, ce scénario est la norme, étant donné que le soulagement vient avec l'achèvement de jours cruciaux, et presque jamais personne ne cherche une assistance médicale. Dans la pratique des urologues et des gynécologues, il existe de nombreux exemples de chronicité de «cystite des jours critiques», lorsque ses signes reviennent encore et encore à chaque «cycle lunaire» d'une femme.

reguly - 11

Quel est le facteur du lien entre la cystite et la menstruation

Il faut garder à l'esprit que les procédures inflammatoires dans le système urinaire sont directement liées à la menstruation. Les rechutes d'un gonflement lent et persistant négligé sont un symptôme naturel d'attaques sévères d'algoménorrhée à différentes durées de jours cruciaux sous forme de:

  • syndrome déplaisant extrême avec miction,
  • tension psychologique inquiète,
  • des signes d'anxiété et d'irritation,
  • augmentation de la miction,
  • lourdeur dans la région abdominale inférieure,
  • inconfort dans la région du dos.

L'autotraitement, sans déterminer la raison des régressions et un traitement correctement choisi, n'apporte normalement qu'un soulagement à court terme, et l'existence continue transmissible dans les tissus urinaires-vésicaux peut entraîner l'avancement de pathologies plus complexes (modifications structurelles de les tissus du MP, modifications de son volume, pyélonéphrite, etc. etc.), ce qui reporte à l'avenir, la procédure de guérison totale.

bez vyyavleniya prichiny - 13

Le principal aspect de cause à effet, auquel l'étude de recherche de plus d'une génération de chercheurs a mené, est dû au déséquilibre hormonal et à l'affaiblissement de la phagocytose immunitaire tout au long de la préparation du corps de la femme pendant des jours cruciaux.

Il est évident que par rapport au contexte de toute modification du fond hormonal, des pathologies peuvent s'établir dans différents organes et systèmes, consistant en des régressions de la cystite.

Les hormones gèrent toutes les procédures dans le corps, gèrent l'environnement acide des muqueuses, la quantité de plantes naturelles utiles et la microbiocénose vaginale. Le contrôle hormonal du système urinaire chez les femmes est effectué par des agents hormonaux sexuels. Les récepteurs d'oestrogène, situés sur la couche peu profonde de la muqueuse de la zone vaginale, du réservoir de la vessie et de l'urètre, contrôlent:

  • fonctions du système urinaire,
  • la force du flux sanguin,
  • synthèse de protéines fibrillaires,
  • l'état de base des tissus muqueux dans le système génito-urinaire des femelles.

Leur pénurie augmente la menace de réapparition de la cystite, une fois par mois avant la menstruation, au milieu du cycle ou après. L'impact de la progestérone, dont les récepteurs sont localisés dans la zone inférieure du système urinaire, avec leur extrême excès dans l'équilibre hormonal, peut avoir un impact négatif sur le canal urétral et les fonctions MP, déclencher une instabilité pratique de ses tissus musculaires.

Par conséquent, les conclusions sont que les variations du fond hormonal à des durées particulières du cycle peuvent entraîner un affaiblissement des propriétés phagocytaires résidentielles ou commerciales des tissus muqueux et, par conséquent, l'avancement des réponses inflammatoires dans le MP.

vospalinie - 15

Le niveau d'oestrogène minimum dans le corps est observé au stade préliminaire du cycle, qui représente la durée prémenstruelle, ou sa fin. Le pic oestrogénique est atteint après une durée de deux semaines du cycle, ou à son 18e jour, ce qui représente la durée de l'ovulation.

Après cela, le niveau d'œstrogène diminue et le niveau d'activité de la progestérone augmente. C'est cet aspect qui est crucial pour l'avancement synchronisé de la réapparition de la cystite et de la menstruation à différents stades de sa cyclicité.

Causes de réapparition de la cystite à divers stades de la politique

Le système d'avancement des réponses transmissibles et inflammatoires dans les tissus structuraux de la vessie, ou provoquant des régressions de la maladie, à des stades particuliers de la menstruation, est également divers dans sa genèse.

Les vérités, validées par une étude de recherche médicale, indiquent que l'avancement le plus régulier de la cystite a lieu dans la durée précédant le début de la politique.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Cystite avant le début de la menstruation

La genèse primaire de l'avancement de la procédure pathologique est associée à des modifications du corps féminin qui se produisent avant le début de la politique. Ce sont des modifications de l'équilibre des agents hormonaux et une diminution des fonctions immunitaires qui produisent un environnement bénéfique pour le développement des plantes pathogènes et sa propagation dans le système génito-urinaire.

Le système d'aggravation de la maladie et de la cystite elle-même avant la menstruation est dû à:

  • Vulnérabilité accrue des tissus muqueux du MP aux modifications de la microflore du système reproducteur, d'où les agents pathogènes se propagent rapidement, à ce stade, vers les organes voisins.
  • La simple pénétration de l'agent pathogène dans la cavité du réservoir du MP est discutée non seulement par la grande vulnérabilité des muqueuses et l'affaiblissement de la phagocytose, la pénétration de l'agent pathogène est facilitée par l'excrétion accrue à ce moment, précédant la politique.
  • Violation du transport du sang dans le réservoir urinaire-vésical, qui produit des conditions parfaites pour le développement et la recréation d'agents pathogènes. Ces conditions dans cette durée sont déclenchées par une poussée dans le corps de l'utérus, en raison du gonflement de sa doublure pratique, qui déclenche la compression des vaisseaux et des organes environnants.
  • Lors de la préparation de l'utérus pour la fonction reproductrice, le corps réduit le niveau de température corporelle pour assurer une activité motrice élevée du sperme. Dans ce cas, il y a un rétrécissement du capillaire du système circulatoire. Puisque les organes dans les petites hanches ont une autoroute typique, les modifications de l'approvisionnement en sang utilisent également l'organe urinaire avec toutes les répercussions qui se produisent.

Si les indications pathologiques de la maladie apparaissent fréquemment avant la menstruation, vous devez en tenir compte. Il peut s'agir d'une aggravation d'une forme persistante de pathologie, se «rappelant» d'elle-même dans cette méthode, ou des indications magistralement camouflées d'autres maladies. Dans tous les cas, une recherche diagnostique certifiée est nécessaire pour identifier la raison de ces symptômes.

Signes de cystite tout au long du cycle mensuel régulier

La cystite avec menstruation est due à un système d'avancement entièrement différent. Il se manifeste par rapport au contexte des procédures inflammatoires dans les organes reproducteurs. En présence d'infections persistantes dans les organes reproducteurs, l'alternative la plus bénéfique à leur aggravation est la durée des règles.

La recréation des plantes bactériennes n'a pas lieu uniquement sur la membrane muqueuse touchée des organes génitaux, mais également dans la circulation menstruelle, qui est un lieu de reproduction idéal pour les agents pathogènes.

Le contact continu des sécrétions avec l'urètre aide à l'introduction de l'infection dans la cavité du réservoir du MP. Mais il existe une variante de l'avancement inverse, lorsque la procédure transmissible est provoquée par des plantes pathogènes qui ont effectivement pénétré dans la zone vaginale à partir du MP. Dans ce cas, vous devez prendre note des signes particuliers:

  • inconforts de crampes déclenchés par la contraction de l'utérus, dus au rejet de l'endomètre,
  • sur les crampes d'estomac à l'emplacement de la prévision MP,
  • polluants dans l'urine,
  • chaleur
  • une sensation de surpeuplement continu du réservoir urinaire.

Le symptôme de la cystite et de la menstruation en même temps pourrait être le résultat de l'impact d'une plante fongique ressemblant à une levure (Candida), ou de l'aggravation d'une maladie vénérienne. Par conséquent, un traitement gynécologique des pathologies de fond est contribué au traitement classique utilisé pour la cystite.

simptomatika c - 17

Inflammation du système urinaire après les règles

Le système d'avancement des procédures inflammatoires dans les tissus muqueux de l'organe urinaire ne varie pas dans une genèse unique. Le principal aspect provoquant dépend du déséquilibre hormonal. Provoque une cystite après la menstruation - une forte augmentation des niveaux d'hormones, qui a lieu à la fin du 14e jour du «cycle lunaire».

Une augmentation de la concentration en œstrogènes provoque une réduction considérable de la phagocytose immunitaire, qui finit par être le principal facteur de vulnérabilité des tissus muqueux du MP et une condition exceptionnelle pour la recréation de plantes pathogènes.

En conséquence, l'avancement ou l'aggravation de la cystite. À ce moment, une femme ressent des signes comparables d'une plaie inflammatoire du MP - le symptôme de signes désagréables dans la région abdominale, une somnolence continue, une irritation et d'autres symptômes.

Il faut garder à l'esprit que, en plus des hormones et des éléments immunitaires, le symptôme de la cystite à n'importe quel stade de la menstruation est dû à une gamme de conditions provoquantes qui produisent un fond bénéfique pour l'activation des plantes bactériennes. .

La colonisation accrue des MP par les germes est gardée à l'esprit:

  • Avec une lésion régionale du périnée (sous-vêtements serrés, serviettes ou tampons, se débarrasser de manière agressive, provoquant une modification de l'environnement vaginal alcalin).
  • En raison d'un traitement antibiotique antérieur, qui a déclenché un déséquilibre des plantes dans la zone vaginale.
  • À la suite de l'hypothermie et des allergies à des éléments de santé individuels.
  • Lorsque l'on oublie les exigences de santé primaire dans toutes les politiques.
  • Lors de la consommation d'un régime alimentaire qui déclenche une inflammation des tissus muqueux du MP et de l'urètre.
  • À la suite de relations intimes étroites tout au long de la menstruation.

L'auto-traitement des indications de réponses inflammatoires dans le réservoir urinaire pendant toute la durée de la politique, en particulier avec l'utilisation d'un traitement non traditionnel, n'est pas seulement sans valeur, mais également dangereux. Sans déterminer la cause, il est possible de provoquer non seulement une décharge abondante, mais également des hémorragies (saignements).

La façon de traiter la pathologie sera identifiée par le professionnel de la santé. Qu'il s'agisse d'une procédure traditionnelle pour le traitement de la cystite ou de l'utilisation d'un traitement hormonal, l'évaluation du client et les suggestions d'un endocrinologue (si nécessaire) exposeront.

Approches de traitement et d'évitement

Le traitement principal de la maladie est dû à un choix spécifique prudent de représentants anti-bactériens, en tenant compte du niveau de sensibilité de l'agent pathogène à ce médicament. Le plus souvent, des médicaments et des analogues de Monural, Furagin, Furamag, Nolitsin, Tsiprolet, Amoxiclav sont inclus dans le traitement, dont l'action vise à arrêter les réponses inflammatoires dans le MP et à ruiner les plantes pathogènes.

En parallèle, le traitement des pathologies gynécologiques est effectué, ce qui a servi de déclencheur à la procédure inflammatoire pathologique. Pour diminuer les signes d'inconfort, des médicaments antispasmodiques sont conseillés sous la forme de No-shpa ou de Papaverine.

spazmoliticheskie - 19

En tant que représentants auxiliaires, le traitement consiste en des préparations naturelles, telles que la phytolysine et le Kanefron N, qui ont des résultats analgésiques, anti-inflammatoires et diurétiques.

Un cours de prise de complexes de vitamines est conseillé pour ramener les fonctions immunitaires et une augmentation des habitudes de consommation pour nécessiter une diurèse, ce qui ajoute au rinçage fiable des germes avec l'urine.

La prévention consiste en:

  • exemption à court terme de l'utilisation de tampons hygiéniques,
  • modification régulière des joints, afin d'éviter l'accumulation de plantes pathogènes en eux,
  • le respect d'un nettoyage approprié - de l'emplacement pubien au rectum,
  • défense contre hypothermie,
  • correction du régime alimentaire, laissant de côté les éléments gênants sur les tissus muqueux,
  • réduire le tabagisme et se débarrasser de l'alcool.

Rares sont ceux qui supposent que l'avancement de la maladie n'est pas le résultat de la pathologie des menstruations, mais un effet de l'évolution prolongée de la maladie, qui s'est développée bien avant que les exigences de son symptôme ne se soient développées pendant toute la durée de la politique. Seul un état d'esprit attentif à soi-même et un traitement certifié de l'anamnèse peuvent éviter une aggravation de la maladie à différentes durées du «cycle lunaire» de la femme et la sécuriser contre les signes indésirables.

Svetlana Borszavich

Médecin généraliste, cardiologist, avec un travail actif en thérapie, gastro-entérologie, cardiologie, rhumatologie, immunologie avec allergologie.
Maîtrise des méthodes cliniques générales pour le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques, ainsi que l'électrocardiographie, l'échocardiographie, la surveillance du choléra sur un ECG et la surveillance quotidienne de la pression artérielle.
Le complexe de traitement développé par l'auteur contribue de manière significative aux lésions cérébrovasculaires et aux troubles métaboliques du cerveau et aux maladies vasculaires: hypertension et complications causées par le diabète.
L'auteur est membre de la Société européenne des thérapeutes, participant régulier à des conférences et congrès scientifiques dans le domaine de cardiologie et médecine générale. Elle a participé à plusieurs reprises à un programme de recherche dans une université privée au Japon dans le domaine de la médecine reconstructive.

Detonic