Pourquoi la fibrillation auriculaire est-elle permanente

Les symptômes de la fibrillation auriculaire peuvent varier considérablement d'une personne à l'autre, et même chez la même personne à des moments différents. Les palpitations cardiaques sont le symptôme le plus courant. Bien que la FA seule ne soit pas une arythmie potentiellement mortelle, elle peut entraîner des complications (en particulier un AVC) pouvant entraîner une invalidité ou la mort.

Dans la plupart des cas, au moins avant que la fibrillation auriculaire ne soit correctement traitée, elle provoque une inquiétude considérable, voire une intolérance complète.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Symptômes courants

Les symptômes les plus courants de la FA sont:

  • rythme cardiaque rapide;
  • fatigue;
  • respiration confuse;
  • gêne thoracique;
  • épisodes d'étourdissements.

Quant aux jeunes, l'apparition de cette maladie à un âge précoce est assez rare, à l'exception des patients atteints d'une maladie cardiaque sous-jacente. Cependant, la cause exacte de la fibrillation auriculaire n'a pas encore été déterminée.

Il existe plusieurs causes principales possibles qui augmentent la probabilité d'apparition et de développement de la fibrillation auriculaire. Il s'agit notamment des maladies cardiovasculaires, des infections bronchopulmonaires, des maladies pulmonaires et d'autres maladies, que vous découvrirez ci-dessous.

La fibrillation auriculaire se produit avec des maladies cardiaques telles que:

  • Hypertension - hypertension artérielle.
  • Maladie coronarienne - également connue sous le nom de maladie coronarienne. L'apparition de plaques de cholestérol à l'intérieur des artères coronaires. En utilisant ces artères, le muscle cardiaque est alimenté en sang riche en oxygène.
  • Maladie cardiaque congénitale - anomalies de la structure cardiaque présentes dès la naissance. Ceux-ci comprennent des défauts dans les parois internes du cœur, les valves et les vaisseaux sanguins. Les malformations cardiaques congénitales altèrent la circulation normale du sang dans le cœur.
  • Le prolapsus de la valvule mitrale est un flux sanguin anormal passant par la valvule mitrale du ventricule gauche du cœur vers l'oreillette gauche.
  • La cardiomyopathie est une affection grave dans laquelle le myocarde s'enflamme et ne fonctionne pas correctement.
  • Péricardite - inflammation du péricarde - la membrane protectrice entourant le cœur.
  • Chirurgie cardiaque - la chirurgie cardiaque peut être la cause de la fibrillation auriculaire. Chez un pourcentage suffisamment élevé de patients, la fibrillation auriculaire se développe après la chirurgie.

La fibrillation auriculaire est également présente chez les personnes atteintes des maladies suivantes:

  • L'hyperthyroïdie est une hyperthyroïdie.
  • L'apnée du sommeil est une maladie courante dans laquelle le patient subit une ou plusieurs interruptions respiratoires ou une respiration superficielle pendant le sommeil. L'apnée obstructive du sommeil provoque généralement une pression artérielle élevée (hypertension), ce qui augmente considérablement le risque de problèmes cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux.
  • Flutter auriculaire - cette maladie est similaire à la fibrillation auriculaire, cependant, les rythmes cardiaques pathologiques des oreillettes sont moins chaotiques et plus organisés qu'avec la fibrillation auriculaire. Le flutter auriculaire peut se transformer en fibrillation auriculaire.
  • La pneumonie est une pneumonie.
  • Cancer des poumons.
  • L'emphysème est une expansion pathologique des alvéoles et l'impossibilité de leur contraction normale, conduisant à une altération des échanges gazeux dans les poumons.
  • Infections bronchopulmonaires.
  • Embolie pulmonaire - blocage des branches de l'artère pulmonaire et de ses caillots sanguins.
  • Intoxication au monoxyde de carbone.

La cause de la fibrillation auriculaire peut également être:

  • Abus d'alcool - une consommation d'alcool régulière, excessive et prolongée augmente considérablement le risque de fibrillation auriculaire. Une étude menée par des scientifiques du Beth Israel Medical Center a montré que le risque de fibrillation auriculaire est 45% plus élevé chez les personnes qui boivent par rapport aux tétotaleurs.
  • Tabagisme - le tabagisme peut causer diverses maladies cardiaques, y compris la fibrillation auriculaire.
  • Consommation excessive de caféine - Une consommation excessive de café, de boissons énergisantes ou de cola peut provoquer une fibrillation auriculaire.

Pathologie cardiaque, caractérisée par une activité chaotique des oreillettes avec une augmentation significative de la fréquence des impulsions, ainsi que par l'absence totale de leur contraction coordonnée. C'est le type d'arythmie le plus courant.

Des pathologies telles que: malformations congénitales du muscle cardiaque, infarctus du myocarde, péricardite d'étiologies diverses, lésions infectieuses de nature virale, hypertension artérielle, angine de poitrine stable, expansion des cavités du cœur, insuffisance mitrale, maladie thyroïdienne, maladies respiratoires peuvent provoquer le développement de la fibrillation auriculaire. embonpoint et obésité, alcoolisme, diabète.

Le patient a un essoufflement, une augmentation dans laquelle est observée lors de l'effort physique, un rythme cardiaque irrégulier augmente, une sensation de «gel» du cœur apparaît, une transpiration accrue, une faiblesse générale, des étourdissements, des évanouissements, des douleurs thoraciques.

Un historique de la maladie est collecté, une analyse de l'histoire de vie du patient, des antécédents familiaux est effectuée. Un examen complet et un interrogatoire du patient sont effectués. Une électrocardiographie, une radiographie pulmonaire, une échocardiographie,

c02b0971214d412dab7c3cb10ad431c3 - Pourquoi la fibrillation auriculaire est-elle permanente

Pendant le traitement, une méthode conservatrice ou chirurgicale peut être choisie, la tactique et le choix des méthodes de traitement sont effectués par le médecin traitant. Avec un traitement conservateur, en cas d'épisode de fibrillation auriculaire, on prescrit aux patients une administration intraveineuse de médicaments antiarythmiques et une cardioversion électrique.

Des bêtabloquants, des glycosides cardiaques, des inhibiteurs lents des canaux calciques et des anticoagulants sont également prescrits. Dans le processus de traitement chirurgical, l'ablation par radiofréquence, l'implantation d'un stimulateur cardiaque, les prothèses et l'installation d'un cardioverter-défibrillateur auriculaire sont effectuées.

Complications possibles de cette pathologie: fibrillation ventriculaire, insuffisance cardiaque, thromboembolie, accident vasculaire cérébral.

Il devrait exclure l'utilisation de boissons alcoolisées, arrêter de fumer, normaliser le poids corporel, inclure une activité physique modérée dans votre régime quotidien, manger rationnellement et modérément, éviter le stress, surveiller la pression artérielle et la glycémie. N'utilisez pas de médicaments sans ordonnance d'un médecin, traitez des maladies telles que l'hypertension artérielle, l'asthme bronchique, la bronchite obstructive chronique, l'hypothyroïdie en temps opportun

Qu'est-ce qu'une forme permanente de fibrillation auriculaire?

La fibrillation auriculaire est une excitation myocardique irrégulière, lorsque la fréquence des contractions dépasse 300 à 500 battements par minute. Cependant, les impulsions ne sont pas assez fortes pour fournir un flux sanguin d'oxygène. Il existe plusieurs classifications de la pathologie, mais la division suivante des formes d'arythmie est la plus courante:

  • Paroxystique - une attaque dure moins d'une semaine, s'arrête généralement dans les deux jours, même sans l'utilisation d'agents thérapeutiques;
  • Forme persistante - à elle seule, la perturbation du rythme ne passe pas en une semaine, l'utilisation de médicaments ou d'autres méthodes de traitement est nécessaire;
  • Forme permanente - caractérisée par le fait que la thérapie a échoué et qu'une décision a été prise pour maintenir la fibrillation. Elle nécessite un suivi régulier par un spécialiste et le traitement des maladies concomitantes.

Le développement de la maladie se poursuit pendant plusieurs années, l'état de santé et les caractéristiques de la thérapie affectent le taux de changement. Au début, les crises ne sont pas souvent perturbées, au fil du temps, leur durée et leurs pauses augmentent, ce qui entraîne des troubles pathologiques dans le travail des oreillettes. À l'avenir, l'apparition d'une fibrillation constante est possible.

Complications

Les symptômes causés par la perte de contractions auriculaires efficaces ont tendance à causer beaucoup plus de problèmes chez les personnes qui, en plus de la fibrillation auriculaire, ont une maladie cardiaque dans laquelle les ventricules sont relativement «raides». Les conditions qui conduisent généralement à la formation de ventricules durs comprennent la cardiomyopathie hypertrophique, le dysfonctionnement diastolique, la sténose aortique et même l'hypertension artérielle chronique (hypertension artérielle).

Chez les personnes atteintes de ces conditions, l'apparition de la fibrillation auriculaire entraîne généralement des complications particulièrement graves.

Chez les personnes atteintes d'une maladie coronarienne, un rythme cardiaque rapide dans la FA peut provoquer une angine de poitrine (gêne thoracique).

Syndrome des sinus malades.

Le syndrome de faiblesse du nœud sinusal (SSS) est une violation généralisée du système électrique du cœur, qui se manifeste par un rythme cardiaque lent (bradycardie).

La FA est souvent trouvée chez les patients atteints de SVC. Dans un sens, la fibrillation «protège» les patients atteints de SVC car elle provoque généralement une augmentation de la fréquence cardiaque, ce qui est suffisamment nécessaire pour supprimer les symptômes de la bradycardie, tels que les étourdissements et la faiblesse.

Cependant, la FA se produit souvent et survient périodiquement. Lorsque l'arythmie s'arrête soudainement, il y a souvent un très long délai avant que le nœud sinusal malade ne recommence à fonctionner. Une longue pause avant le rythme cardiaque est ce qui conduit à l'évanouissement.

Le traitement de CVS nécessite l'utilisation d'un stimulateur cardiaque permanent. Il est généralement préférable pour les personnes souffrant de MCV et de FA de mettre un stimulateur cardiaque avant de prendre des mesures agressives pour traiter la fibrillation auriculaire (car ce traitement provoque souvent un ralentissement de la fréquence cardiaque).

Pour les personnes souffrant d'insuffisance cardiaque, une diminution supplémentaire de l'activité cardiaque causée par la FA peut aggraver considérablement les symptômes - principalement l'essoufflement, la faiblesse et le gonflement des jambes.

Dans de rares cas, la fibrillation auriculaire en elle-même peut provoquer une insuffisance cardiaque. Toute arythmie pouvant entraîner des palpitations cardiaques (tachycardie) pendant plusieurs semaines ou mois peut entraîner un affaiblissement du muscle cardiaque et provoquer une insuffisance cardiaque.

Heureusement, cette maladie (insuffisance cardiaque causée par la tachycardie) est une conséquence relativement rare de la FA.

La FA augmente le risque d'accident vasculaire cérébral de cinq fois. Un risque accru d'accident vasculaire cérébral est la principale raison pour laquelle il est toujours important d'envisager soigneusement le traitement optimal de la FA - même dans les cas où la condition est bien tolérée et, apparemment, ne pose pas de problèmes particuliers.

Certaines personnes éprouvent des épisodes de FA sans aucun symptôme jusqu'à ce qu'elles aient finalement un AVC. Ce n'est qu'après un AVC que l'on découvre qu'ils souffrent de fibrillation auriculaire.

fibrillyaciya predserdij trepetanie predserdij1 - Pourquoi la fibrillation auriculaire est-elle permanente

Les preuves disponibles suggèrent que la fibrillation auriculaire «subclinique» est plus courante que les experts ne le suggèrent, et que la FA non reconnue peut être une cause importante d'AVC cryptogénique, c'est-à-dire un AVC sans raison évidente.

Fibrillation auriculaire: causes de la maladie, principaux symptômes, traitement et prévention

La fibrillation auriculaire (FA) peut être causée par plusieurs maladies cardiaques, notamment les maladies coronariennes, la régurgitation mitrale, l'hypertension chronique, la péricardite, l'insuffisance cardiaque ou presque tout autre problème cardiaque. Cette arythmie est également assez fréquente avec l'hyperthyroïdie, la pneumonie ou l'embolie pulmonaire.

La prise d'amphétamines ou d'autres stimulants (tels que les médicaments contre le rhume contenant de la pseudoéphédrine) peut provoquer la FA chez certaines personnes, ainsi que la consommation d'une ou deux boissons alcoolisées - une condition connue sous le nom de syndrome cardiaque festif. Alors que les médecins ont traditionnellement déclaré que la caféine est également responsable de la FA, des études cliniques récentes indiquent que la plupart des gens ne le font pas.

La plupart des personnes atteintes de fibrillation auriculaire n'ont pas non plus de cause spécifique de la maladie. Ceci, appelé fibrillation auriculaire idiopathique, est souvent une condition associée au vieillissement. Bien que la FA soit rare chez les patients de moins de 50 ans, elle est assez courante chez les personnes âgées de 80 ou 90 ans.

Des études plus récentes ont montré que ce type d'arythmie est souvent associé à un mode de vie. Par exemple, les personnes en surpoids et un mode de vie sédentaire ont un risque beaucoup plus élevé de FA. Chez les personnes atteintes de FA associée à un mode de vie, un programme intensif de modification du mode de vie aide à éliminer l'arythmie.

Les médecins ont constaté que la fibrillation auriculaire persistante est rare chez les personnes en bonne santé. La pathologie se manifeste chez les patients déjà enregistrés auprès d'un cardiologist, respectivement, leur cœur ne fonctionne pas efficacement ou des violations sont notées dans le système circulatoire.

Quels facteurs provoquent la maladie?

  • Utilisation à long terme de médicaments pour l'arythmie - en particulier si le patient s'automédique, n'est pas observé par le médecin ou si le spécialiste n'a pas les qualifications suffisantes;
  • Mode de vie asocial - boire de l'alcool et fumer tout au long de la vie conduit au fait que des changements irréparables se produisent dans le cœur. La fibrillation auriculaire n'est qu'une des pathologies possibles;
  • Chirurgie cardiaque - avec certaines interventions chirurgicales, il existe un risque d'effets secondaires, la perturbation du rythme en fait partie;
  • Intoxication du corps - nous parlons de substances toxiques, de produits nocifs et de micro-organismes. Si l'infection n'est pas traitée, des changements dans le fonctionnement du muscle principal sont probables;
  • Augmentation de l'activité physique - lorsqu'une personne est souvent surchargée de travail, fait un travail excessif et difficile, se repose peu, le cœur s'use beaucoup plus vite;
  • Vibration sur le lieu de travail - ce facteur n'est pas courant, bien que la maladie puisse se développer pour cette raison.

Cependant, dans la plupart des cas, une fibrillation auriculaire constante se produit en raison de causes internes. Ceux-ci comprennent les maladies cardiaques, l'hypertension artérielle, les pathologies des reins et du système circulatoire, le diabète sucré, les troubles pulmonaires, l'hyperthyroïdie.

Les personnes à risque sont l'élargissement du ventricule gauche et son dysfonctionnement. Le plus souvent, l'arythmie survient chez les personnes âgées, donc après 40 ans, la probabilité d'écarts augmente, et si l'alcool est un invité fréquent sur la table, des anomalies cardiaques seront certainement diagnostiquées.

Comment se manifeste la pathologie?

Environ un tiers des patients ne remarquent pas d'attaques ni de troubles du rythme cardiaque. Cependant, il existe encore des symptômes, ils sont simplement ignorés par une personne et attribués à l'âge, à la fatigue et au manque de vitamines. La luminosité des symptômes dépend des caractéristiques individuelles et du tableau clinique, de sorte que la fibrillation auriculaire, aggravée par une insuffisance cardiaque ou une angine de poitrine, ne passera pas inaperçue.

Quels symptômes indiquent des violations et la nécessité de visiter un cardiologist?

  • Sensation de faiblesse et de fatigue rapide - une personne présente une apathie notable, une léthargie, même en l'absence d'effort, une fatigue est ressentie;
  • Étourdissements et évanouissements - se produisent sans raison, avec le temps, leur fréquence peut augmenter;
  • Sensations désagréables dans la région de la poitrine - beaucoup ressentent un rythme cardiaque rapide, comme si le muscle était prêt à sauter, des interruptions sont souvent notées - le cœur ne fonctionne pas en un seul rythme;
  • L'apparition d'essoufflement - puisque la quantité nécessaire d'oxygène ne pénètre pas dans les poumons, une personne ne peut pas «respirer», à cause de cela, une dépression se fait sentir;
  • La douleur thoracique est le symptôme le plus dangereux, qu'il est strictement interdit d'ignorer. Lors de la première attaque, vous devez consulter un médecin, sinon les conséquences ne seront pas les plus agréables;
  • Toux - également causée par un manque d'oxygène, elle s'intensifie généralement en position horizontale;
  • Crises de panique - au moment de l'attaque, la pression chez un patient, même souffrant d'hypertension, peut chuter considérablement, ce qui entraîne des troubles autonomes.

Les violations sont aggravées même avec un effort physique minimal, il devient donc difficile pour les gens de faire du sport, et même complètement dangereux. La maladie se manifeste et un pouls irrégulier, sa carence est observée. À la maison, vous pouvez effectuer des mesures élémentaires: compter la fréquence cardiaque et le pouls, si les lectures de cette dernière sont inférieures à la fréquence cardiaque, alors il y a des violations. Mais pour déterminer quel type de fibrillation auriculaire (forme permanente ou paroxystique) vous devez être un spécialiste.

Diagnostics

Le diagnostic de la fibrillation auriculaire est généralement simple. Il nécessite juste un électrocardiogramme (ECG) lors d'un épisode de FA. Cette exigence n'est pas un problème pour les personnes atteintes de FA chronique ou persistante, chez qui une arythmie peut survenir à chaque fois qu'un ECG est effectué.

Cependant, chez les personnes dont les arythmies surviennent périodiquement, une surveillance ECG ambulatoire prolongée peut être nécessaire pour établir un diagnostic. Cela peut être particulièrement utile pour les personnes qui ont subi un AVC cryptogénique, car le traitement de la fibrillation auriculaire (le cas échéant) peut aider à prévenir une rechute de l'AVC.

Le traitement d'une forme permanente de fibrillation auriculaire est effectué sur la base de données obtenues après un diagnostic complet. La cause exacte est établie à l'aide d'études cliniques, de laboratoire et instrumentales. Le principal symptôme qui aide à soupçonner la maladie est considéré comme une pulsation fréquente et rythmée dans les veines du cou.

Elle correspond aux contractions auriculaires du myocarde, mais dépasse la fréquence dans les artères périphériques. Il existe une différence notable entre les données obtenues lors de l'inspection. Les méthodes supplémentaires sont les suivantes:

  • test sanguin pour la biochimie;
  • Niveau INR (ratio normalisé international);
  • ECG (électrocardiographie);
  • surveillance quotidienne de l'ECG;
  • échantillons;
  • échographie cardiaque (échographie);
  • échocardiographie transœsophagienne.

Pour établir un diagnostic, contrairement à d'autres pathologies, plusieurs méthodes de diagnostic de la liste indiquée suffisent. Dans les cas complexes, un examen plus détaillé peut être requis.

Le principal indicateur, déterminé à un rythme paroxystique, est le taux de lipides dans le plasma sanguin. Il appartient à l'un des facteurs prédisposants de l'athérosclérose. Les données suivantes sont importantes:

  • créatinine;
  • enzymes hépatiques - ALT, AST, LDH, CPK;
  • électrolytes plasmatiques - magnésium, sodium et potassium.

Ils doivent être pris en compte avant de prescrire un traitement au patient. Si nécessaire, l'étude est répétée.

Pour le diagnostic, cet indicateur est très important. Il reflète l'état du système de coagulation sanguine. S'il y a un besoin pour la nomination de "Warfarin" - il doit être effectué. Pendant le traitement de la fibrillation ou du flutter auriculaire, le niveau de l'INR doit être surveillé régulièrement.

Avec la fibrillation auriculaire ou le flutter, même en l'absence d'une clinique de maladie, des changements sont détectés sur le film d'électrocardiogramme. Au lieu des ondes P, les dents pyloriques apparaissent dans les dérivations I, III et avf. La fréquence des vagues atteint 300 par minute. Certains patients présentent une forme permanente de fibrillation auriculaire de nature atypique. Dans cette situation, ces dents seront positives sur le film.

fp1 - Pourquoi la fibrillation auriculaire est-elle permanente

L'étude révèle un rythme irrégulier, qui est associé à une conduction altérée des impulsions à travers le nœud auriculo-ventriculaire. Il y a aussi la situation inverse lorsque la normoforme est observée. Le pouls de ces personnes est constamment dans des valeurs acceptables.

Dans certains cas, un blocage atriventriculaire se trouve sur le film de l'électrocardiogramme. Il existe plusieurs variantes:

  • 1 degré;
  • 2 degrés (comprend 2 autres types);
  • Degré 3.

Lors du ralentissement de la conduction des impulsions nerveuses à travers le stimulateur cardiaque, l'intervalle PR s'allonge. De tels changements sont caractéristiques du blocus du 1er degré. Il apparaît chez les patients soumis à un traitement constant avec certains médicaments, à des lésions du système conducteur myocardique ou à une augmentation du tonus parasympathique.

Divisez le 2e degré des violations en 2 types. Le premier est du type Mobitz, caractérisé par un intervalle PR allongé. Dans certains cas, une impulsion aux ventricules ne se produit pas. Lors de l'examen d'un film d'électrocardiogramme, un complexe QRS est détecté.

Il existe souvent un type 2 avec une absence soudaine d'un complexe QRS. Aucune extension de l'intervalle PR n'est détectée. Avec un blocus de grade 3, il n'y a aucun signe d'influx nerveux sur les ventricules. Le rythme ralentit à 50 battements par minute.

Cette méthode de fibrillation ou de flutter auriculaire est considérée comme l'un des principaux instruments. Avec son aide, vous pouvez suivre les changements qui se produisent pendant le travail du myocarde dans diverses situations. Au cours de la journée, une tachysystole, un blocage et d'autres troubles sont constatés.

L'étude est basée sur l'enregistrement de l'activité électrique dans le processus cardiaque. Toutes les données sont transférées vers un appareil portable, qui les transforme en informations sous la forme d'une courbe graphique. L'électrocardiogramme est stocké sur le support de l'appareil.

Pour certains patients, un brassard est également appliqué sur la zone des épaules lors du scintillement. Cela vous permet de contrôler électroniquement la dynamique du niveau de pression artérielle.

Un test d'exercice physique (test sur tapis roulant) ou une ergométrie à vélo est indiqué au patient pour déterminer les troubles du système cardiovasculaire. La durée de l'étude peut varier. Lorsque des symptômes désagréables apparaissent, il est arrêté et les données obtenues sont évaluées.

Les signes de changements pathologiques dans le cœur sont détectés par échographie. L'état du débit sanguin, de la pression, de l'appareil à valve et de la présence de caillots sanguins est évalué.

Un capteur spécial pour recevoir des données est inséré dans l'œsophage. Lorsque le patient présente une forme constante de fibrillation, de flutter auriculaire, le traitement doit prendre environ 2 jours. Pour cette raison, la principale recommandation est de suivre une thérapie jusqu'à ce que le rythme normal soit rétabli. Le but de l'étude instrumentale est de détecter les caillots sanguins et d'évaluer l'état de l'oreillette gauche.

Caractéristiques des mesures diagnostiques

La fibrillation auriculaire est une maladie facilement diagnostiquée. Il suffit de contacter un cardiologister et faire les tests nécessaires pour poser un diagnostic précis. Il existe plusieurs méthodes précises et efficaces pour examiner un patient:

  • Examen visuel - le médecin écoute le pouls et le rythme cardiaque, note leur irrégularité, les interruptions du travail du cœur, écoute les plaintes de la personne;
  • Un ECG est le moyen le plus simple et le plus efficace. Sur le cardiogramme, la forme constante se manifeste par un intervalle de fréquence cardiaque irrégulier, un rythme irrégulier, les ondes P sont absentes et la fréquence des ondes chaotiques dépasse 200 unités. Des changements dans le rythme ventriculaire peuvent également être notés;
  • Surveillance à l'aide d'un cardioregistrator - une personne porte du matériel pour une journée ou plus. Dans le même temps, l'appareil fonctionne sur la base d'un ECG, uniquement en continu. Il est donc possible d'identifier des données plus précises, mais un examen quotidien coûtera plusieurs milliers de roubles.

Les méthodes indiquées suffisent pour poser un diagnostic précis et prescrire un traitement. Si une personne souffre de comorbidités ou que l'attaque dure depuis longtemps, d'autres méthodes peuvent être utilisées pour créer un tableau clinique plus complet.

Classification

Les médecins classent la fibrillation auriculaire en différents types. En fait, plusieurs systèmes de classification AF déroutants ont été utilisés. Pour aider à décider quelle approche de traitement vous convient, il est utile de combiner les types de FA en seulement deux groupes:

  1. Un nouveau départ ou une fibrillation auriculaire intermittente. Ici, l'arythmie est soit un nouveau problème, soit n'apparaissant que périodiquement. La FA intermittente est souvent appelée fibrillation auriculaire paroxystique. Les personnes de cette catégorie ont une fréquence cardiaque normale dans la grande majorité des cas, et leurs épisodes de fibrillation auriculaire ont tendance à être relativement courts et généralement peu fréquents.
  2. Fibrillation auriculaire chronique ou persistante. Ici, l'arythmie est présente tout le temps ou se produit si souvent que les périodes de rythme cardiaque normal sont relativement rares ou de courte durée.

Comment se déroule le traitement?

Le traitement d'une forme constante de fibrillation auriculaire est réduit à rétablir le rythme sinusal correct. Cela peut être fait avec des médicaments ou un cardioverter; en outre, vous devez contrôler la formation de caillots sanguins, ce qui entraîne la fermeture des vaisseaux sanguins et la mort.

Le spécialiste est confronté à la tâche de restaurer ou de ne pas restaurer le rythme, car la prise de pilules peut entraîner une aggravation de la pathologie, provoquer des écarts encore plus importants et entraîner la mort. Le patient s'habitue à la forme constante, mais si des sauts de la fréquence cardiaque sont observés dans le corps, la situation s'aggravera considérablement.

La pharmacothérapie comprend les médicaments suivants:

  • Médicaments pour la rétention du rythme - Digoxine, Diltiazem ou analogues de 120 à 400 mg par jour, des bêta-bloquants sont également utilisés;
  • Médicaments qui empêchent l'apparition de caillots sanguins. Habituellement, 300 mg d'acide acétylsalicylique sont utilisés, ou de la warfarine en cas de risque de complications.

Une autre méthode de traitement est l'utilisation d'un stimulateur cardiaque - un appareil qui agit sur les ventricules par des impulsions électriques. L'efficacité du traitement augmente si la fibrillation auriculaire est observée jusqu'à 2 ans, sinon les chances de guérison ne dépassent pas 50%.

Un stimulateur cardiaque aide à éliminer les symptômes de la maladie, il agit même dans une situation où le traitement médicamenteux a échoué. Cependant, l'installation du dispositif est associée à une intervention chirurgicale, et à l'avenir, une surveillance constante par un cardiologist est toujours nécessaire.

Mode de vie et remèdes maison

Avec la forme constante de fibrillation, il est nécessaire non seulement de prendre des pilules, mais également de changer considérablement votre vie. Ce n'est qu'avec une approche intégrée que vous pourrez vous sentir à l'aise et éliminer l'apparition de complications. Quelles mesures faut-il prendre?

  • Révisez votre alimentation, refusez les aliments nocifs et gras. Le menu quotidien devrait inclure des céréales, des fruits, des légumes, ainsi que des aliments riches en potassium et en magnésium;
  • Vous ne pouvez pas abandonner l'effort physique, cependant, les sports sont pratiqués en douceur - il suffit de marcher et des exercices du matin. Mais les entraînements épuisants devront être complètement oubliés;
  • Soyez attentif à votre santé - si des symptômes dangereux apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin. La fréquence cardiaque est constamment surveillée, il est conseillé de garder une trace de leurs performances.

Sans aucun doute, vous devrez abandonner les mauvaises habitudes - l'alcool et la cigarette sont interdits, l'abus entraînera des effets secondaires qui menacent la vie. Avec une forme constante de la maladie, vous devrez devenir un visiteur fréquent d'un cardiologist, faites un ECG et passez divers tests. Si une intervention chirurgicale est prévue (par exemple, extraction dentaire avec anesthésie), vous devez absolument avertir le médecin de la présence d'une pathologie et indiquer les noms des médicaments que vous prenez.

La fibrillation auriculaire sous forme constante est une pathologie dangereuse et difficile à traiter. Les symptômes peuvent ne pas être perceptibles, car des violations se développent au fil du temps, induisant les patients en erreur. Cependant, on peut vivre avec une telle maladie, et en haute qualité, l'essentiel est de suivre toutes les prescriptions du médecin, d'abandonner les mauvaises habitudes et de mener une vie saine.

Vous devrez peut-être modifier votre mode de vie afin d'améliorer l'état général de votre cœur, en particulier pour prévenir ou traiter des conditions telles que l'hypertension artérielle et les maladies cardiaques. Votre médecin peut suggérer plusieurs changements de style de vie, notamment:

  • Mangez des aliments sains. Ayez une alimentation saine, pauvre en sel et en graisses dures et riche en fruits, légumes et grains entiers.
  • Faites de l'exercice régulièrement. Faites de l'exercice quotidiennement et augmentez votre activité physique.
  • Arrêtez de fumer. Si vous fumez et ne pouvez pas arrêter de fumer par vous-même, discutez avec votre médecin des stratégies ou des programmes qui vous aideront à rompre avec l'habitude de fumer.
  • Maintenez un poids santé. Le surpoids augmente votre risque de développer une maladie cardiaque.
  • Gardez votre tension artérielle et votre cholestérol sous contrôle. Modifiez votre mode de vie et prenez les médicaments prescrits pour corriger l'hypertension artérielle (hypertension) ou l'hypercholestérolémie.
  • Buvez de l'alcool avec modération. Pour les adultes en bonne santé, cela signifie que tous les jours pour les femmes de tous âges et les hommes de plus de 65 ans, et jusqu'à deux verres par jour pour les hommes de 65 ans et moins.
  • Soutenir les soins de suivi. Prenez votre médicament comme prescrit et consultez régulièrement votre médecin. Informez votre médecin si vos symptômes s'aggravent.

Des millions de personnes vivent une vie parfaitement normale, malgré la FA. Il peut être difficile de prendre la bonne décision concernant le traitement, et bien que la gestion de la thérapie puisse prendre un certain temps et des efforts, vous pouvez revenir à la normale dès que cela se produit. Lorsque vous discutez des options de traitement avec votre médecin, assurez-vous qu'il attend la même chose de votre part.

Tatyana Jakowenko

Rédacteur en chef du Detonic magazine en ligne, cardiologist Yakovenko-Plahotnaya Tatyana. Auteur de plus de 950 articles scientifiques, y compris dans des revues médicales étrangères. Il a travaillé comme un cardiologist dans un hôpital clinique depuis plus de 12 ans. Il possède des méthodes modernes de diagnostic et de traitement des maladies cardiovasculaires et les met en œuvre dans ses activités professionnelles. Par exemple, il utilise des méthodes de réanimation cardiaque, de décodage de l'ECG, de tests fonctionnels, d'ergométrie cyclique et connaît très bien l'échocardiographie.

Depuis 10 ans, elle participe activement à de nombreux symposiums médicaux et ateliers pour médecins - familles, thérapeutes et cardiologists. Il a de nombreuses publications sur un mode de vie sain, le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques et vasculaires.

Il suit régulièrement les nouvelles publications des journaux européens et américains cardiology revues, rédige des articles scientifiques, prépare des rapports lors de conférences scientifiques et participe à des cardiolcongrès ogy.

Detonic