Arythmie sinusale pendant la grossesse qui menace

Le cœur est le principal organe du système circulatoire, qui fonctionne constamment. Le cœur travaille sous l'influence de son propre stimulateur cardiaque. Les impulsions menant à la contraction cardiaque sont produites par des cellules spéciales de l'oreillette droite situées dans sa partie supérieure, appelées le nœud sinusal (nœud Flack-Keith).

Les principales caractéristiques du rythme sinusal sont:

  • fréquence des battements par minute - allant de 60 à 90;
  • régularité - chaque impulsion suit après une période de temps égale;
  • séquence - à chaque impulsion, l'excitation passe séquentiellement des oreillettes aux ventricules;
  • capacité à changer en fonction des conditions physiologiques (sommeil, veille, stress).

Le rythme sinusal est un rythme cardiaque qui se produit sous l'influence des impulsions du nœud Flack-Keith. Ce rythme est caractéristique de toutes les personnes en bonne santé, y compris les femmes enceintes.

Le cœur se contracte sous l'influence des impulsions électriques plus de cent mille fois par jour. Ces impulsions sont générées et exécutées par des cellules spéciales. Grâce à ce processus, le cœur se contracte rythmiquement et soutient le corps.

L'arythmie est une violation de la conduction et du rythme d'un organe. Dans ce cas, la fréquence et la force des contractions du cœur changent. Des contractions prématurées et extraordinaires peuvent survenir ou la séquence des contractions des ventricules et des oreillettes peut changer.

aritmiya pri beremennosti7 - Arythmie sinusale pendant la grossesse que menace

L'arythmie pendant la grossesse n'indique pas toujours une pathologie.

Les femmes sont plus à risque de développer des troubles:

  • avec des malformations cardiaques;
  • subissant une intervention chirurgicale sur l'organe;
  • avec des pathologies congénitales du système de conduction, dans lesquelles le ton du service sympathique augmente et le système nerveux autonome est surchargé.

Dans la plupart des cas, s'il n'y a pas de problèmes de santé, des arythmies cardiaques se produisent en raison de:

  • troubles du tractus gastro-intestinal;
  • défaillances dans les fonctions des systèmes nerveux et endocrinien;
  • pathologies des voies respiratoires supérieures;
  • troubles des processus métaboliques dans le corps;
  • stress physique et émotionnel excessif;
  • manger de grandes quantités d'aliments frits, gras et riches en calories;
  • abus de liquide. Il s'accumule dans le corps et surcharge le cœur;
  • boire de l'alcool et fumer en portant le fœtus;
  • anémie;
  • toxicose sévère, dérangeant tout au long de la grossesse.

La prochaine référence à l'hôpital du profil gynécologique est souvent perplexe par la femme et les proches. La déclaration selon laquelle «elle va accoucher» ne convient pas dans un cas particulier.

Le fait est que la grossesse contribue à des changements qui compliquent grandement l'utilisation habituelle des comprimés dans la posologie thérapeutique moyenne pour les adultes. Ceux-ci inclus:

  • une augmentation significative du volume de sang circulant - par conséquent, la dose prise par voie orale est diluée en concentration et devient moins active, une sélection individuelle du nombre de comprimés est nécessaire;
  • teneur réduite en protéines (hypoprotéinémie) - il se lie pire au médicament entrant;
  • augmentation du flux sanguin rénal - améliore l'élimination des médicaments du sang.

Pour ces raisons, il est difficile de traiter les arythmies chez les femmes enceintes en ambulatoire. Dans un hôpital, il y a plus de possibilités d'observer une réaction aux médicaments, de surveiller l'image ECG en temps opportun et de vérifier les tests.

Les médicaments sélectionnés de manière optimale peuvent être pris à la maison. Les parents ne peuvent pas oublier de prendre soin de la future mère et du bébé, en leur fournissant une nutrition et une attention appropriées.

Causes

beremennaya - arythmie sinusale pendant la grossesse que menace

L'arythmie peut survenir pour les raisons suivantes:

  • maladies du cœur, des vaisseaux sanguins et du système nerveux;
  • hérédité;
  • troubles du système endocrinien;
  • facteurs externes: mauvaises habitudes, stress physique ou émotionnel, malnutrition;
  • problèmes avec le tractus gastro-intestinal;
  • maladies des voies respiratoires;
  • troubles métaboliques.

L'arythmie pendant la grossesse peut se manifester à la fois au début et à la fin.

Le plus souvent, elle est causée par:

  • malformations cardiaques;
  • insuffisance pulmonaire;
  • insuffisance hormonale;
  • troubles endocriniens;
  • mauvaises habitudes;
  • mauvais métabolisme;
  • lésions du système nerveux central;
  • hérédité;
  • un changement dans la numération formule sanguine;
  • névrose;
  • toxicose;
  • manque d'éléments micro et macro.

Pourquoi les arythmies et la grossesse sont-elles souvent liées? Le fait est que lors du portage du fœtus, le corps de la future mère est le plus vulnérable, et des échecs peuvent apparaître même si la femme ne présentait aucun signe de maladie cardiaque avant la conception.

Les causes les plus courantes d'arythmies chez les femmes enceintes sont:

  • diverses maladies et maladies cardiaques;
  • maladies du système respiratoire entraînant une insuffisance respiratoire et affectant les fonctions du système cardiovasculaire;
  • lésions du système nerveux central;
  • troubles endocriniens;
  • changements dans le métabolisme électrolytique normal;
  • prédisposition héréditaire.

Arythmie sinusale et ses types chez la femme enceinte

L'arythmie sinusale est le type d'arythmie le plus courant chez la femme enceinte. Cela se produit lorsque la régularité de la génération d'impulsions change dans le nœud sinusal:

  • avec une augmentation des impulsions émanant du nœud sinusal, une tachycardie sinusale se produit;
  • avec leur diminution - bradycardie sinusale;
  • si les impulsions sont générées de manière inégale, elles parlent d'arythmie sinusale.

Le plus souvent, cela est dû à l'action de l'ANS et est de nature fonctionnelle.

Avec la tachycardie sinusale, le patient se plaint d'un rythme cardiaque, d'une irritabilité accrue, d'un mauvais sommeil et d'une augmentation de la pression artérielle.

Avec une bradycardie sinusale, une faiblesse, des évanouissements, une froideur, des larmes et une diminution de la pression artérielle sont notés.

Ces conditions ne nécessitent pas de thérapie antiarythmique. Les femmes reçoivent des recommandations générales, des sédatifs légers, des exercices autogènes sont recommandés, la sécurité de ces arythmies est expliquée en détail, tant pour la femme enceinte que pour son enfant à naître.

Si les arythmies sinusales sont causées par une pathologie cardiaque ou se produisent dans un contexte d'insuffisance cardiaque, alors dans de tels cas, de petites doses de préparations digitaliques, de bloqueurs des récepteurs adrénergiques (β-bloquants) et de médicaments contenant du potassium sont prescrits.

L'arythmie a différents types. Leur différence dans la fréquence des accidents vasculaires cérébraux, les emplacements dans l'organe du foyer pathologique. Dans les cas graves, la perturbation du rythme est un grave danger pour la vie d'une femme et d'un enfant. Avec le développement du fœtus, le risque de complications augmente, un traitement est donc nécessaire.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Extrasystole

L'arythmie chez la femme enceinte peut survenir sous forme d'extrasystole.

À l'état normal, toutes les impulsions qui provoquent des contractions du cœur sont générées dans le nœud sinusal. Cela garantit le travail coordonné des ventricules et des oreillettes.

Mais sous l'influence de processus pathologiques, des extrasystoles se forment dans certaines parties de l'organe en relation avec une augmentation de l'activité électrique des cellules. Distinguer les impulsions individuelles et de groupe.

Lors des premières manifestations, il est nécessaire de subir un examen. L'extrasystole n'est pas accompagnée de manifestations vives, mais la plupart des patients signalent la présence de:

  • interruptions du travail du cœur;
  • sensation de décoloration de l'organe;
  • douleur à la poitrine;
  • vertiges.

Avec les arythmies causées par de mauvaises habitudes, afin de stabiliser le travail du cœur, il est nécessaire d'établir le bon régime, de manger des aliments sains, de marcher tous les jours, d'éviter l'anxiété et d'abandonner complètement les dépendances.

Avec les extrasystoles, qui ont été diagnostiquées lors du passage de l'électrocardiographie, un examen supplémentaire est prescrit pour exclure la présence de malformations congénitales ou acquises, les cardiopathies rhumatismales, la cardiomyopathie, les lésions myocardiques ischémiques.

Un tel traitement peut être prescrit selon les indications de l'ECG; au cours de l'étude, la fraction d'éjection de sang dans l'aorte est déterminée. Si les indicateurs ne dépassent pas 40%, des bloqueurs adrénergiques sont nécessaires.

Arythmie sinusale

En même temps, les intervalles entre les contractions du myocarde ne sont pas les mêmes et alternent incorrectement. Cela conduit à des ralentissements et accélérations périodiques du cœur. Le développement d'une arythmie sinusale chez la femme enceinte peut être associé à:

  • restructuration des systèmes de base;
  • pathologies graves d'origine infectieuse;
  • fonctions altérées du système nerveux autonome;
  • une forte augmentation du poids corporel, ce qui entraîne une augmentation de la charge sur le cœur.

Une future mère dans cette condition peut ressentir:

  1. Sensation d'un battement de coeur et de sa décoloration.
  2. Essoufflement.
  3. Assombrissement dans les yeux.
  4. Évanouissement soudain.

Les formes sévères nécessitent un traitement sérieux. Une telle arythmie pendant la grossesse à un stade précoce n'est pas traitée avec des médicaments antiarythmiques. Une femme doit suivre strictement les recommandations du médecin.

Pour améliorer la santé, il est nécessaire de normaliser le poids corporel, de prendre des complexes de vitamines et de mener un style de vie modérément actif.

Il est important de faire des exercices tous les jours, de marcher au grand air. Yoga utile.

La fibrillation auriculaire

Il s'agit d'une violation grave du rythme cardiaque, dans laquelle toutes les impulsions ne vont pas des oreillettes aux ventricules. Cela s'accompagne d'un changement de fréquence et de rythme. Le problème peut se manifester sous la forme de flottements, dans lesquels la fréquence cardiaque peut dépasser 300 battements, scintillement. Le cœur dans ce cas bat chaotiquement et plus souvent qu'avec tremblement.

Cette pathologie doit être traitée de manière très urgente, car elle peut provoquer la formation de caillots sanguins qui provoquent une embolie pulmonaire, une thrombose des vaisseaux sanguins dans le cerveau et les artères coronaires. Pour stabiliser le rythme, prenez de telles mesures:

  1. La méthode de la corde parentérale est administrée Novocainamide.
  2. L'ablation par radiofréquence est réalisée pour protéger l'embryon.
  3. Thérapie par électropulse.

L'option de traitement est sélectionnée individuellement.

L'arythmie tardive pendant la grossesse se produit sous la forme d'une tachycardie paroxystique. Il peut se développer indépendamment des maladies cardiaques. Les attaques peuvent apparaître plusieurs fois au cours de la journée. Ils durent de quelques secondes à trois jours.

Dans le cas d'une évolution prolongée de la tachycardie paroxystique, le tonus de l'utérus augmente et une fausse couche est possible.

Pendant l'attaque, le pouls augmente soudainement à 150 coups, des vertiges, une gêne dans la poitrine, une faiblesse se produit.

S'il y a des pathologies du myocarde, des nausées avec vomissements sont ajoutées aux principaux symptômes.

Avec les pathologies cardiaques, afin de normaliser les contractions, des glycosides cardiaques sont utilisés. En cas de diminution de la pression artérielle, Novocainamide est administré par voie intramusculaire.

La pathologie se développe chez les femmes enceintes ayant des antécédents de maladie cardiaque. Dans ce cas, des manifestations de tachycardie paroxystique et d'autres arythmies sont observées. Avec une combinaison de la maladie avec le flutter auriculaire, la probabilité de fibrillation ventriculaire et de décès augmente.

Le syndrome n'est pas accompagné de symptômes spécifiques, il peut donc être détecté sur un électrocardiogramme.

Le problème ne met pas la vie en danger dans la plupart des cas, mais il est important de surveiller votre état et d'être observé par un médecin, car en cas d'insuffisance hormonale, la situation peut s'aggraver considérablement.

La thérapie est prescrite en présence d'arythmie. Avec la tachycardie supraventriculaire, Novocainamide est administré. Dans les cas graves, la thérapie par électropulse est utilisée.

Si le traitement échoue, l'implantation d'un stimulateur cardiaque artificiel est nécessaire.

Blocus chez les femmes enceintes

Le passage des impulsions se produit le long des fibres nerveuses. Mais avec certaines inflammations, accompagnées de nécrose tissulaire, une régulation coordonnée est perturbée, ce qui conduit au développement de blocages.

Les pathologies de deuxième et troisième gravité sont dangereuses. Ils s'accompagnent de vertiges et d'une perte de conscience.

Pour restaurer un rythme normal, vous devez installer un stimulateur cardiaque. Avec lui, vous pouvez améliorer le pronostic de la vie de la mère et du fœtus.

Naturellement, une femme ne pourra pas donner naissance à un enfant, car le cœur ne résistera pas à la charge. Par conséquent, une césarienne est réalisée.

L'arythmie chez le fœtus est causée par des maladies ou des troubles métaboliques.

Le problème peut être bénin ou malin, dans lequel une insuffisance cardiaque se développe.

On observe un ralentissement des contractions suite à une anémie, une pression basse chez la mère, un écrasement du cordon ombilical, c'est-à-dire un apport insuffisant en oxygène.

Pour éviter ce problème, vous devez:

  1. Refusez de dormir en étant allongé sur le dos. Cela supprimera la compression de la veine cave.
  2. Suivez un régime enrichi spécial.
  3. Faites de légers exercices dans les airs et marchez tous les jours.
  4. Assurez-vous de consulter un médecin.

Les infections intra-utérines, les anomalies chromosomiques, l'anémie, l'hypoxie peuvent provoquer des arythmies fœtales. Un diagnostic rapide et un traitement approprié élimineront le problème au cours de la première année de vie.

Déterminer la pathologie chez un enfant à l'aide de:

  • échographie;
  • auscultation;
  • cardiotocographie;
  • échocardiographie.

Vous pouvez écouter le travail du cœur à l'aide d'ultrasons dès la huitième semaine de grossesse. Pour détecter les pathologies dans la structure du cœur, une projection à quatre chambres est utilisée. Une femme doit également subir une échocardiographie afin d'examiner le flux sanguin dans les services de l'organe de l'enfant.

La cardiotocographie vous permet d'évaluer l'état des vaisseaux de l'utérus et de l'enfant et d'identifier les anomalies du développement.

Des problèmes similaires chez un bébé n'indiquent pas toujours des pathologies graves. Souvent, la condition se normalise d'elle-même. Mais une femme doit être sous la surveillance de médecins.

Médicaments antiarythmiques pendant la grossesse

L'arythmie est une violation du rythme cardiaque, et cette condition est considérée comme une pathologie. Pendant la grossesse, une telle maladie peut survenir pour la première fois et peut s'aggraver si une femme, alors qu'elle n'est pas encore enceinte, a ressenti cette condition plus tôt.

Par la complexité de l'évolution de la maladie, ces types de troubles du rythme cardiaque se distinguent:

    L'extrasystole est une condition de contraction cardiaque prématurée. L'inconfort derrière la poitrine avec cette forme est palpable, mais de tels dysfonctionnements sont contre>33820.owbt2c.620 - Arythmie sinusale pendant la grossesse que menace

Sinus (respiratoire) - ralentissement ou accélération alternée du rythme du travail cardiaque. Cette forme d'arythmie est particulièrement dangereuse et peut indiquer la présence de maladies cardiaques plus graves, bien qu'elle soit considérée comme normale pendant la grossesse: le fœtus est un nouveau cercle de circulation sanguine, ce qui, en fait, entraîne une charge supplémentaire sur le système cardiaque de la mère. . Comme tout type d'insuffisance cardiaque, il menace le fœtus de manquer d'oxygène.

33829.owbt7c.620 - Arythmie sinusale pendant la grossesse que menace

La variabilité est la gamme de changements environnementaux dans le corps, dans laquelle une personne peut exister sans risque d'homéostasie. La variabilité caractérise la capacité de réserve du corps.

Le système cardiovasculaire est construit sur le principe de la subordination, où les départements inférieurs de régulation fonctionnent de manière autonome, et les supérieurs ne sont connectés que lorsque les inférieurs ne peuvent pas remplir leurs fonctions. Le cœur fonctionne de manière autonome, mais dans des conditions environnementales modifiées (stress, stress, maladie), il est influencé par des facteurs nerveux et humoraux, adaptant son travail à de nouvelles conditions.

Le plus grand impact sur le travail du cœur est fourni par le SNA (système nerveux autonome). Le département sympathique, se manifestant par l'action sur les récepteurs bêta-adrénergiques, accélère le rythme cardiaque, le département parasympathique par les récepteurs cholinergiques ralentit le travail du cœur.

L'acte de respirer, étant un processus physiologique complexe, est également régulé par l'ANS. Lorsque vous inspirez, l'innervation vagale est inhibée - le pouls devient plus rapide, lorsque vous expirez, le vague devient irrité - le rythme cardiaque ralentit.

En analysant la variabilité de la fréquence cardiaque, nous pouvons dire dans quelle mesure le corps peut faire face à tous les facteurs changeants. La grossesse, bien qu'il s'agisse d'un état physiologique, impose des exigences élevées au corps. La variabilité de la fréquence cardiaque montre à quel point le corps fait face à ces exigences.

Le corps d'une femme est soumis à la plus grande charge physiologique aux premiers stades de la gestation. Cela est dû à la restructuration hormonale et fonctionnelle de tout l'organisme. Presque toutes les femmes sont confrontées à des types d'arythmies fonctionnelles causées par:

  • une diminution de la résistance globale au stress du corps;
  • augmentation du tonus du système nerveux sympathique;
  • troubles du métabolisme électrolytique dus à une toxicose précoce.

Ces arythmies ne nuisent ni au corps de la mère ni au développement du fœtus. Pour réduire la gravité de ces symptômes, une femme est recommandée:

  • être plus à l'extérieur;
  • bien manger et en temps opportun;
  • éliminer l'influence de facteurs nocifs tels que le tabagisme (même passif) et l'alcool.

Cependant, une situation est possible où une charge accrue sur le corps se manifeste par des maladies précédemment latentes (cachées), y compris des maladies de la sphère cardiaque (cardiopathie, dystrophie myocardique). Dans ces cas, l'apparition de types d'arythmies sévères tels que:

  • faiblesse du nœud sinusal;
  • tachycardie ventriculaire;
  • violation des processus à différents niveaux.

Ces types d'arythmies qui menacent la vie de la mère ne peuvent qu'affecter le processus de formation fœtale et le développement de diverses pathologies à l'avenir. Dans les cas où les arythmies menacent la vie d'une femme enceinte, la question se pose de l'avortement. Mais le plus souvent, une femme est placée à l'hôpital, on lui prescrit un traitement antiarythmique sélectionné individuellement.

Dans les derniers stades de la grossesse, une femme fait non seulement de l'activité fonctionnelle mais aussi physique:

  • augmentation du poids corporel due à l'augmentation du poids du fœtus et du placenta;
  • hypervolémie fonctionnelle (augmentation du volume sanguin);
  • métabolisme accéléré;
  • activité hormonale du placenta;
  • le fond de l'utérus élargi appuie sur le cœur et les gros vaisseaux.

Tous ces facteurs sont arythmogènes et conduisent au fait que presque toutes les femmes en fin de grossesse connaissent des épisodes de tachycardie sinusale.

Pour la mère et le fœtus, une fréquence cardiaque inférieure à 110 battements par minute n'est pas dangereuse. Si de graves troubles du rythme se produisent, le patient est placé à l'hôpital. À ce stade de la grossesse, lorsque les systèmes et organes de base du fœtus sont déjà formés, les médecins peuvent utiliser un plus grand arsenal de médicaments et de méthodes anti-arythmiques.

La fibrillation auriculaire se produit sous l'influence d'un grand nombre d'impulsions nerveuses, qui provoquent une contraction irrégulière des différents groupes musculaires, ce qui rend impossible une contraction auriculaire coordonnée.

La présence de fibrillation auriculaire chez les femmes enceintes indique une pathologie cardiaque sévère, dont les complications les plus importantes sont les troubles hémodynamiques et thromboemboliques, dangereux pour la mère et le fœtus.

Si la fibrillation auriculaire existait avant la grossesse et est chronique, alors subjectivement elle peut ne pas être ressentie. En cas de premier paroxysme, les patients se plaignent de:

  • palpitation;
  • interruptions des contractions cardiaques;
  • essoufflement;
  • sentiment de peur.

Le premier paroxysme disparaît généralement de lui-même. Si cela ne se produit pas, une électrocardioversion ou une ablation par cathéter est effectuée, après avoir protégé le fœtus avec un tablier en plomb. Le contrôle de la fréquence des contractions ventriculaires, en cas de menace de complications hémodynamiques, s'effectue à l'aide de préparations digitaliques ou de médicaments adrénergiques à petites doses.

La question du traitement anticoagulant est très difficile. Dans ces cas, des médicaments qui ne traversent pas le placenta (héparine) sont utilisés. La gestion de la grossesse et de l'accouchement avec fibrillation auriculaire est une tâche difficile, il est donc plus sûr de réaliser l'ablation (procédure de restauration du rythme) au stade de la planification de la grossesse.

Pendant la grossesse, sous l'influence de diverses causes (fond hormonal, troubles électrolytiques, augmentation de l'activité sympathique), des foyers apparaissent dans le cœur qui peuvent générer des impulsions électriques, ce qui provoque des contractions supplémentaires du muscle cardiaque, qui ralentissent le rythme - extrasystole.

Habituellement, les extrasystoles auriculaires et nodales sont fonctionnelles, et les extrasystoles ventriculaires peuvent être le résultat d'une pathologie organique. Bien que la transition de l'extrasystole ventriculaire aux rythmes ventriculaires soit un problème discutable, cependant, la présence d'un grand nombre d'extrasystoles, de groupe et polytopiques, crée une instabilité myocardique électrique.

Les plaintes avec extrasystole peuvent être très différentes. Parfois, les patients se plaignent: d'interruptions soudaines des contractions cardiaques, accompagnées d'une sensation de peur, d'un manque d'air, de douleurs désagréables dans la région péricardique. Dans d'autres cas, des plaintes peuvent manquer.

L'extrasystole ne nécessite généralement pas de traitement antiarythmique. Si une femme ne tolère pas subjectivement les extrasystoles, une thérapie sédative et de petites doses de bêta-bloquants sont prescrites. En cas d'extrasystoles ventriculaires de groupe et polytopiques, la lidocaïne ou le novocainamide sont prescrits.

La tachycardie paroxystique est un groupe d'arythmies caractérisées par des crises distinctes d'apparition soudaine. Dans le même temps, une fréquence cardiaque élevée est observée - jusqu'à 200 battements par minute. La durée des attaques peut varier.

Selon le mécanisme de développement, la tachycardie paroxystique est similaire aux extrasystoles et est toujours précédée par elles. La base de la tachycardie paroxystique est la circulation de l'excitation pulsée, parfois la cause de la tachycardie paroxystique devient un foyer supplémentaire d'excitation.

La tachycardie paroxystique survient souvent après 22 semaines de grossesse, elle peut survenir à la fois avec une pathologie cardiaque et en son absence.

Les paroxysmes de traitement à court terme ne nécessitent pas et ne menacent ni le fœtus ni la mère.

Une attaque prolongée peut provoquer des troubles hémodynamiques.

Il s'agit d'une condition grave qui se manifeste:

  • une diminution de la fraction d'éjection en dessous de 40% et les phénomènes de défaillance circulatoire;
  • diminution de la circulation sanguine dans le cœur et l'ischémie;
  • diminution de la circulation sanguine du cerveau et divers symptômes neurologiques;
  • divers troubles autonomes;
  • développement possible de formes sévères d'arythmie.

L'arrêt de l'attaque peut se produire spontanément avec une diminution de l'effort physique et une légère thérapie sédative.

L'arrêt de l'attaque commence par des prélèvements vagaux (pression sur les globes oculaires, foulures, vomissements).

Si cela n'a pas non plus donné de résultats, une stimulation transœsophagienne est effectuée.

Avec une hémodynamique instable, la cardioversion électrique est immédiatement effectuée.

L'apparition des formes les plus dangereuses de tachycardie paroxystique - tachycardie paroxystique ventriculaire - n'est pas typique pendant la grossesse. Il y a des crises courtes (jusqu'à 30 secondes) sans perturbation hémodynamique et des plus longues avec des troubles circulatoires et des arythmies ventriculaires sévères. Cette condition nécessite une défibrillation immédiate et une réanimation cardio-pulmonaire.

Le syndrome WPW est caractérisé par la présence d'un faisceau de Kent - un canal supplémentaire pour conduire les impulsions électriques. En soi, ce syndrome ne donne aucune clinique, mais il prédispose au développement de divers types d'arythmies, dont la plus dangereuse est la fibrillation auriculaire. Avec ce syndrome, il provoque souvent une fibrillation ventriculaire. Par conséquent, toutes les femmes enceintes atteintes de ce syndrome sont observées par un cardiologiste.

Signes et symptômes

Les symptômes d'arythmie les plus reconnaissables pendant la grossesse sont:

  • sensation de rythme cardiaque brisé;
  • dyspnée;
  • étourdissements
  • taches sombres devant les yeux;
  • évanouissement;
  • «Sauter» du cœur de la poitrine.

Traitement

L'arythmie pendant la grossesse peut être guérie, mais ce n'est pas très facile à faire. En raison de changements dans le corps féminin, la dose d'antiarythmiques, qui sont nécessaires pour maintenir le tonus cardiaque, peut augmenter. Il est important de considérer que le corps peut dans une certaine mesure rejeter les médicaments.

Étant donné que le niveau de protéines est réduit, la concentration de substances dans le sang est moindre. De plus, l'augmentation du métabolisme hépatique et du flux sanguin rénal, c'est pourquoi les médicaments sont rapidement excrétés par le corps et leur quantité est assez élevée. Il est très important de consulter un médecin en temps opportun, qui donnera toutes les recommandations nécessaires.

Si la fibrillation auriculaire est traitée pendant la grossesse, il convient de considérer certains points.

  1. Il est nécessaire d'établir la cause et l'effet sur les facteurs suivants: arrêt des boissons alcoolisées, traitement de l'hyperthyroïdie, élimination d'une surdose de glycosides, etc.
  2. Il est nécessaire de contrôler l'état du cœur, d'arrêter et de prévenir les crises suivantes pendant la grossesse.
  3. La thromboembolie doit être évitée. Si la forme ciliée est permanente, le médecin est susceptible de prescrire un traitement antithrombotique.

La forme d'extrasystole ne nécessite généralement pas d'intervention médicale, ainsi que le rejet de l'accouchement naturel. Certains médicaments ne peuvent être prescrits par un médecin qu'après un examen approfondi, ainsi qu'en cas de menace de tachycardie ventriculaire.

L'arythmie sinusale est traitée après l'examen, en particulier l'ECG, et la forme exacte de la maladie est révélée. S'il signale la présence d'une autre maladie, vous devez comprendre ce problème et, après une conclusion plus précise, donner des recommandations. Si l'arythmie est associée à la respiration, un examen plus complet vaut également la peine. Cependant, avec des conséquences mineures de cette forme, la violation ne nécessite pas de traitement spécifique, car elle ne provoque aucune perturbation particulière.

L'arythmie aura peur d'un mode de vie aussi correct et ne rendra pas visite à une personne qui se soucie tellement d'elle-même. Dans tous les cas, une attention particulière à votre santé, en particulier pendant la grossesse, réduira le risque de complications et augmentera considérablement les chances que tout soit en ordre avec la santé du bébé et de sa mère.

Dans le cas où un cardiologist prescrit des médicaments, en accord avec le principal gynécologue. Le traitement comprend les mêmes principes et méthodes que pour les femmes non enceintes, l'ajustement n'est effectué que pour la posologie et les médicaments autorisés pendant la période de grossesse.

La clé pour se débarrasser de la maladie est la cause correctement établie de son apparition.

Quelles méthodes de traitement peuvent être utilisées pour les arythmies chez les femmes enceintes? Seul un médecin peut répondre à cette question après un examen.

Tatyana Jakowenko

Rédacteur en chef du Detonic magazine en ligne, cardiologist Yakovenko-Plahotnaya Tatyana. Auteur de plus de 950 articles scientifiques, y compris dans des revues médicales étrangères. Il a travaillé comme un cardiologist dans un hôpital clinique depuis plus de 12 ans. Il possède des méthodes modernes de diagnostic et de traitement des maladies cardiovasculaires et les met en œuvre dans ses activités professionnelles. Par exemple, il utilise des méthodes de réanimation cardiaque, de décodage de l'ECG, de tests fonctionnels, d'ergométrie cyclique et connaît très bien l'échocardiographie.

Depuis 10 ans, elle participe activement à de nombreux symposiums médicaux et ateliers pour médecins - familles, thérapeutes et cardiologists. Il a de nombreuses publications sur un mode de vie sain, le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques et vasculaires.

Il suit régulièrement les nouvelles publications des journaux européens et américains cardiology revues, rédige des articles scientifiques, prépare des rapports lors de conférences scientifiques et participe à des cardiolcongrès ogy.

Detonic