Crises après un AVC - que faire Traitement des conséquences d'un AVC chez les hommes et les femmes

Les crampes d'accident vasculaire cérébral ont un certain nombre de causes. Lors d'un AVC, certaines cellules nerveuses du cerveau meurent. Cela conduit à la formation de kystes. Le seul signe d'un néoplasme est une crise. Les crises commencent en raison de l'irritation des tissus adjacents aux kystes.

Les médecins identifient également plusieurs autres causes importantes de manifestations convulsives. Cela comprend:

  • infection infectieuse dans le cerveau obtenue pendant ou après la chirurgie de retrait d'hémorragie;
  • fatigue;
  • Surmenage nerveux
  • effets secondaires après la prise de médicaments.

Les manifestations convulsives ne peuvent durer que quelques minutes et peuvent tourmenter le patient pendant 10 à 15 minutes d'affilée. Ils peuvent se produire à la fois dans une zone distincte du corps et dans tout le corps en même temps. Après cela, le patient perd connaissance ou s'endort. La durée du sommeil est d'environ une heure.

Dans la plupart des cas, des crampes se produisent dans les membres inférieurs. Ils peuvent se présenter sous la forme de:

  • engourdissement local des parties des mollets, des pieds ou des orteils;
  • crampes prolongées qui couvrent tout le membre.

Des phénomènes convulsifs se produisent toujours dans une partie du corps située en face de la zone affectée du cerveau (image miroir: si une hémorragie se produit du côté gauche de la tête, des convulsions et une paralysie se produisent dans le bras droit, le côté droit du visage). ou jambe droite, et vice versa).

De ce qui cause l'épilepsie après un accident vasculaire cérébral, les prévisions, la complexité du traitement et l'état du patient dépendent. Il existe plusieurs groupes de raisons. La première est générale, sans lien direct avec l'ischémie: un retrait à long terme de l'alcool des alcooliques, une forte variation du taux de sucre, la suppression des anticonvulsivants et une variation du sodium dans le sang.

L'épilepsie post-AVC apparaît à la suite de l'utilisation de médicaments pour le traitement de l'ischémie: myorelaxants, antibiotiques, antidépresseurs, antiarythmiques, phénothiazines.

Les causes sont des troubles névralgiques qui affectent le pronostic à long terme: modifications initiales du cerveau, malformation artérioveineuse, thrombose, cytopathie ou encéphalopathie hypertensive.

Avec des erreurs médicales qui aggravent le pronostic, un diagnostic incorrect est souvent trouvé: une tumeur cérébrale ou un abcès, une encéphalite qui se développe dans le contexte de l'herpès simplex ou un empyème sous-dural.

Les crises après un AVC chez les hommes et les femmes se trouvent à la fois avec hémorragie et hémorragie ischémique. Provoque une attaque dans la mort des cellules des fibres nerveuses du cerveau, ce qui entraîne une transmission altérée des impulsions neuronales. En raison de l'arrêt brutal de la circulation sanguine, des foyers nécrotiques se développent. Et le corps essaie de se protéger de la progression de la pathologie, donc il dirige toutes les forces pour rétablir le flux sanguin périphérique.

Crises après un AVC

La réponse immunitaire à l'ONMK entraîne l'apparition de cavités dans les zones mortes de la cavité, qui sont remplies de liquide. Le patient ne ressent ni douleur ni inconfort. Cependant, dans cette condition, les neurones sont constamment irrités, ce qui provoque des convulsions.

De plus, les convulsions chez un patient alité peuvent provoquer:

  • La formation d'un kyste dans la zone frontale du cerveau. Un tel processus est dangereux avec une attaque répétée d'AVC;
  • Rejoindre une infection virale ou bactérienne. Cela peut se produire pendant la chirurgie ou pendant la rééducation;
  • Surmenage émotionnel, dépression;
  • Activité physique élevée;
  • S>

Ces facteurs incluent:

  • surmenage psycho-émotionnel ou physique;
  • stress passés;
  • complications après avoir pris certains médicaments, etc.

Les convulsions chez les hommes et les femmes peuvent survenir après un AVC ischémique ou hémorragique. Ils sont le résultat de la mort de cellules nerveuses dans le cerveau. Lorsque des foyers de nécrose commencent à se former, le corps essaie d'arrêter la lésion et de rétablir une circulation sanguine normale dans le cerveau. Cette tâche est accomplie en activant des neurones situés autour d'une zone de crise cardiaque ou d'une hémorragie cérébrale.

Le syndrome convulsif peut être déclenché par les facteurs suivants:

  • surmenage émotionnel;
  • fatigue physique ou psychologique;
  • les effets secondaires de certains médicaments.

Les principales raisons du développement de crises sont la survenue de kystes, d'adhérences et d'autres néoplasmes dans les zones de tissus morts.

La principale raison du développement de crises après un AVC est une atteinte nécrotique des neurones cérébraux dans la région pathologique du cerveau. Avec une exacerbation, les cellules du cerveau commencent à rechercher des réserves supplémentaires qui peuvent compenser les fonctions perdues de certains neurones. Une telle substitution d'activité conduit à la formation de kystes et de cavités, qui irritent les neurones voisins.

Pourquoi les convulsions surviennent après un AVC est intéressante pour beaucoup.

Fonctionnalités

Les crises après un AVC surviennent en raison de la mort des cellules du cerveau. Dans la période aiguë d'un accident vasculaire cérébral, le corps essaie de limiter la zone de nécrose des neurones, de rétablir une circulation sanguine normale, de maintenir la communication entre les cellules. Le corps essaie de redistribuer les fonctions des neurones affectés entre les autres cellules du cerveau.

À la maison ou dans n'importe quelle pièce, il est nécessaire de fournir à la victime un apport d'air frais - ouvrez la fenêtre ou la fenêtre, même s'il fait givré à l'extérieur.

Si une personne a perdu connaissance - pas besoin d'essayer de la soulever sur le lit, il est préférable de la laisser par terre, de mettre un oreiller ou une veste sous la tête et de se couvrir les pieds avec une couverture.

Demandez à une personne si elle souffre d'hypertension ou prend des médicaments. Si la réponse est oui, demandez au gardien d'apporter un manomètre et de mesurer la pression. Vous pouvez demander un appareil de mesure de pression à la pharmacie; ils sont également souvent disponibles chez l'administrateur dans la trousse de premiers soins.

Si nécessaire, donnez à la victime un médicament contre la pression, s'il l'a dans son sac.

En cas de rupture des vaisseaux sanguins, il est nécessaire, en plus des mesures standard, d'attacher une serviette froide, de la glace du congélateur, un sac de légumes surgelés à la tête du patient - cela soulagera l'enflure et aidera à prévenir une hémorragie étendue.

La victime ne doit pas être déplacée avant l'arrivée des médecins - il est uniquement permis de la tourner soigneusement sur le côté ou de tourner la tête.

Frottez bien les pieds et les mains du patient, vous pouvez utiliser une goutte d'huile.

Selon les normes de soins médicaux, pour un AVC ischémique, si le patient a une pression artérielle élevée et est conscient, vous pouvez lui donner les comprimés prescrits par le médecin avant.

Si le patient devient rouge, transpire - essuyez son visage et son corps avec une serviette humide. Couvrez la victime avec une couverture, en évitant l'hypothermie.

La manifestation de phénomènes convulsifs après un AVC est classée comme:

  • Manifestation limitée des convulsions, lorsqu'après un AVC, elle amène les orteils, les muscles du mollet ou le pied. Ces crampes sont appelées krampias;
  • Viv>

L'apparition de tels symptômes indique de graves lésions nécrotiques du cerveau ou la mort des cellules du centre moteur du cortex cérébral.

Symptômes concomitants

Le tableau clinique des crises après un AVC dépend de la cause qui les a provoquées. Chez certains patients, une légère contraction des pieds et des mains est observée, tandis que chez d'autres, les convulsions se transforment en crise d'épilepsie.

Vous devez connaître les symptômes des crises. Cela aidera à préparer une attaque et à prévenir le développement de conséquences graves. La condition convulsive est accompagnée de ces signes:

  • La réaction aux autres est perdue, le patient cesse de répondre aux questions;
  • Le patient se plaint de vertiges;
  • Les muscles des jambes et des mains se durcissent, leur ton monte;
  • De légers tremblements dans les membres apparaissent;
  • Lors d'une attaque, le patient peut se mordre la langue. Avec des crises prononcées, une miction ou une défécation incontrôlée est possible.

Symptômes de convulsions après un AVC

Dans la plupart des cas, la durée d'une crise d'épilepsie est de 5 à 7 minutes. Après la disparition des crampes, le patient s'évanouit. Réminiscence d'un sommeil profond.

Il existe deux types de crises après un AVC:

  • Clonique - un spasme se développe dans le membre supérieur ou inférieur d'un côté, ou l'attaque capture un nombre limité de muscles. Une attaque sévère alterne avec une période de relaxation musculaire;
  • Tonique - un spasme musculaire aigu et fort qui dure longtemps. Habituellement, une attaque tonique est caractéristique des muscles des jambes, mais elle se produit également dans d'autres parties du corps.

Facteurs d'attaque

Les facteurs contribuant à l'exacerbation comprennent:

  1. Surdosage des médicaments utilisés, leur incompatibilité.
  2. Fatigue physique, psycho-émotionnelle.
  3. Épuisement nerveux, conditions stressantes.

La principale cause de convulsions après un AVC est considérée comme la formation de kystes pathologiques, des cavités qui irritent les motoneurones voisins.

Ces dernières années, le nombre de patients atteints d'épilepsie après un AVC a augmenté de manière significative. Le principal facteur provoquant son développement, l'OMS appelle l'âge sénile. En raison des changements dans les fonctions de régénération, du vieillissement général, le corps ne peut plus faire face normalement aux blessures reçues, y compris les changements dans la structure du cerveau.

Dans l'état post-AVC, l'épilepsie se déroule en 3 étapes:

  • début - en raison de perturbations dans la zone endommagée, la circulation sanguine générale dans le cerveau s'aggrave;
  • en raison d'une privation chronique d'oxygène, une maladie ischémique apparaît, provoquant des convulsions pulmonaires;
  • après une crise aiguë d'ischémie, une crise d'épilepsie se développe immédiatement ou après une courte période de temps, en fonction des processus métaboliques modifiés.

Cependant, l'épilepsie post-AVC ne se développe pas toujours uniquement dans le contexte de lésions ischémiques. Avec l'hémorragie hémorragique, dans laquelle plus d'un lobe du cerveau est impliqué, un état convulsif est également possible.

Quelles sont les convulsions?

Les crises sont une contraction paroxystique involontaire ou des contractions d'un ou plusieurs muscles d'une durée de plusieurs à plusieurs dizaines de minutes.

Après un AVC, les convulsions généralisées sont caractéristiques des patients, lorsque des épisodes de contraction musculaire se produisent dans tout le corps. Après la fin d'une attaque généralisée convulsive, une personne perd souvent connaissance ou s'endort. Cela est dû à l'état de choc du cerveau.

Moins fréquemment, des crampes se produisent localement - sur les bras, les jambes, le cou, le visage.

Convulsions chez les patients ayant subi un AVC, se manifestant principalement sous la forme de:

  • contractions musculaires du visage et du cou, ou tout simplement du visage. Il y a une déformation d'un côté du visage, une inclinaison de la tête d'un côté, un «visage semblable à un masque»;
  • engourdissement soudain du bras, de la jambe ou des deux membres en même temps.

Le cours des attaques après des troubles circulatoires

Le succès de la thérapie dépend en grande partie de l'adoption de mesures initiales visant à stabiliser l'état du patient.

  1. En cas d'attaque, il est nécessaire de retirer les débris alimentaires de la bouche et de retirer la prothèse.
  2. Vous devez lever la tête, mettre un oreiller, un sac, un autre objet sous la main. Gardez votre tête légèrement au-dessus de votre torse.
  3. Les conditions convulsives s'accompagnent généralement d'une respiration rauque. Vous pouvez atténuer la fonction respiratoire en tournant le patient sur le côté.
  4. Si des convulsions surviennent dans les jambes après un AVC, il est indiqué de se réchauffer et de se frotter le membre. Les mouvements doivent avoir un caractère de massage. À la maison, vous pouvez appliquer de la moutarde sèche, de l'huile d'olive. La masse homogène résultante doit être frottée dans un mouvement circulaire.
  5. Il est nécessaire de fournir de l'aspirine au patient. Sous son influence, la température corporelle se normalise, la circulation sanguine s'accélère.

Ces mesures sont primaires. Si le patient a des convulsions (même de courte durée), il est nécessaire de consulter un spécialiste.

Que faire des crampes après un AVC?

Le plus souvent, un accident vasculaire cérébral survient chez les personnes âgées de 45 ans et plus. Le groupe à risque comprend les patients atteints de diabète sucré, d'hypertension, d'arythmie et de troubles hémorragiques. Des symptômes tels que:

  • mal de tête;
  • le vertige;
  • accès soudains de somnolence, de faiblesse ou de fatigue;
  • augmentation de la pression sanguine;
  • une sensation de chaleur, suivie d'une sensation de froid.

Si une personne souffre de telles maladies, vous ne devez pas retarder le temps, mais consultez un médecin qui diagnostiquera et prescrira un traitement.

Étant donné que l'efficacité du traitement dépend de la rapidité avec laquelle une violation du débit sanguin cérébral a été détectée et les premiers soins ont été prodigués pour un accident vasculaire cérébral, vous devez être conscient de tous les signes de la maladie.

Si une personne a une circulation cérébrale perturbée, elle ressentira les symptômes suivants:

  • Forts maux de tête;
  • sensation de faiblesse;
  • le vertige;
  • engourdissement des membres d'une part;
  • engourdissement de la moitié du visage;
  • visage asymétrique;
  • perte soudaine d'équilibre, souvent en combinaison avec des nausées ou des évanouissements;
  • détérioration de la qualité de la parole (vous pouvez ressentir une sensation de «céréales dans la bouche»);
  • crise d'épilepsie soudaine;
  • déficience visuelle nette, double vision;
  • perte de compétences familières telles que la lecture ou l'écriture.

Avec un minimum de suspicion de circulation altérée du cerveau du patient, vous devez demander un test simple. Demandez-lui de sourire, dites «trente-trois», étirez ses bras vers l'avant et figez-vous dans cette position pendant quelques secondes. Si le patient ne fait pas face à au moins une des tâches, vous devez appeler rapidement une ambulance. En même temps, il faut insister pour que ne viennent pas une équipe régulière de médecins, mais une équipe neurologique spécialisée.

Les premiers signes d'épilepsie se développent en quelques jours après un AVC. Dans certains cas, ils surviennent après la première semaine. Les crises se forment de façon inattendue, il est impossible de les reconnaître à l'avance.

Dans environ 90% des cas, la condition survient dans le contexte de dommages aux structures corticales et en raison de la formation de formations kystiques. En raison de la cicatrisation des tissus endommagés chez un certain nombre de patients, des crises tardives surviennent plusieurs mois après un AVC.

Selon les sensations, les patients notent les conditions suivantes à l'approche d'une crise d'épilepsie après un AVC:

  • l'état psycho-émotionnel change: l'insomnie se développe, l'appétit disparaît, une faiblesse prononcée se manifeste, dont on ne veut pas sortir du lit, les maux de tête hantent souvent;
  • période d'aura - un état dans lequel une personne ressent quelque chose d'incompréhensible, sa perception change. Pour chaque personne, l'aura est différente et il n'y a pas de symptômes généraux;
  • perte de conscience - toutes les crises ne peuvent pas être reconnues avant une crise, les convulsions commencent toujours avant une perte de conscience, la pression dans la poitrine augmente, les changements respiratoires, dans les cas graves, la langue coule et de la mousse apparaît de la bouche.

Les crises d'épilepsie unique après un AVC n'indiquent pas entièrement le développement de la maladie. Immédiatement après la restauration du métabolisme, la condition se normalise chez la plupart des patients, les attaques ne sont plus poursuivies. Si l'épilepsie se répète, cela indique une forme chronique.

Que faire des crampes après un AVC - en cas de spasme musculaire:

  1. Appelez immédiatement une ambulance;
  2. Si les convulsions s'accompagnent d'une perte de conscience, vous devez mettre le patient sur le canapé;
  3. Ouvrez la fenêtre et retirez les vêtements serrés du patient pour assurer l'accès à l'oxygène;
  4. Placez un oreiller ou un rouleau sous la tête, retirez les objets durs ou tranchants qui pourraient provoquer des blessures;
  5. Retirez de la bouche les restes de nourriture ou de vomissements, retirez les prothèses dentaires;
  6. En cas d'insuffisance respiratoire et de respiration sifflante, il est nécessaire de mettre le patient sur son s>

Règles de premiers soins pour les crampes après un AVC

thérapies

Comment éliminer les crampes après un AVC? Pour ce faire, consultez un médecin et obtenez sa prescription. Un traitement médicamenteux correctement sélectionné aidera à restaurer progressivement les fonctions cérébrales perdues. La justesse du traitement est indiquée par une réduction de la fréquence et de la durée des crises convulsives.

En cas d'accident vasculaire cérébral et de convulsions, il est nécessaire de procéder à un diagnostic complet de l'organisme pour prescrire un traitement, à savoir:

  • faire une IRM ou un scanner;
  • effectuer une angiographie;
  • donner du sang et de l'urine (analyse clinique).

Avec les résultats de recherche obtenus, vous devez contacter un neurologue professionnel et expérimenté qui établira les véritables causes de l'augmentation du tonus musculaire et de la survenue de convulsions. Sur la base des raisons, le traitement le plus efficace sera déterminé, qui devrait être commencé immédiatement et ne pas manquer de prendre des médicaments.

Il faut comprendre que chaque patient a son propre traitement. Par conséquent, nous vous recommandons d'écouter les médecins et de ne pas essayer de prendre les médicaments trouvés sur les forums sur Internet, de nettoyer vos médicaments, de faire confiance à la publicité. Tous les médicaments pour le traitement des crises après un AVC sont divisés en groupes principaux:

  • antithrombotique;
  • rétablir l'approvisionnement en sang;
  • nootropique;
  • anticonvulsivants.

Les médicaments antithrombotiques réduisent la coagulation sanguine et la quantité de mauvais cholestérol. Il s'agit d'un groupe extrêmement important de médicaments qui peuvent être prescrits même pour une administration à vie pour réduire le risque de caillots sanguins.

Préparations qui rétablissent l'approvisionnement en sang, arrêtent les manifestations nécrotiques, aident à améliorer l'activité cérébrale du patient et enrichissent les cellules de la partie du cerveau affectée en oxygène.

Les médicaments nootropes améliorent également la fonction cérébrale. Ils sont utilisés en combinaison avec d'autres médicaments pour obtenir un effet visible. Il est impossible de les retirer du schéma général sans l'avis d'un médecin.

La thérapie anticonvulsivante vise à lutter directement contre les crises. Ils réduisent l'excitation des cellules cérébrales et l'irritation des cellules adjacentes à la lésion des tissus sains.

Avec un traitement opportun et approprié, même avec une thérapie à court terme, un effet peut être détecté. Les crises deviennent moins intenses, de moins en moins répétées, et le patient qui a subi un AVC retrouve progressivement sa sensibilité.

La tendance aux phénomènes convulsifs peut être déterminée par des études diagnostiques, telles que:

Si vous ressentez constamment ou périodiquement des convulsions chez un patient, les premiers soins sont nécessaires. Après cela, vous pouvez déjà voir un médecin, faire un diagnostic et commencer un traitement complet.

Premiers soins pour les manifestations convulsives post-AVC:

  • retirer la prothèse et les débris alimentaires de la bouche (à condition que cela se soit produit avec de la nourriture);
  • fixer la tête du patient de manière à ce qu'elle soit au-dessus du corps;
  • tourner une personne à droite ou à gauche pour normaliser sa respiration;
  • effectuer un massage chauffant en utilisant des mouvements de massage, de l'huile d'olive et de la poudre de moutarde (à condition que des crampes se produisent dans le tissu musculaire);
  • donner au patient un comprimé d'aspirine (le médicament normalise la circulation sanguine et la température corporelle).

Immédiatement après avoir effectué toutes ces actions, vous devez consulter un médecin ou appeler une ambulance.

Avec des convulsions constantes, qui se reproduisent souvent, vous devez immédiatement diagnostiquer et commencer le traitement afin de ne pas perdre de temps et sauver la vie d'une personne qui a eu un accident vasculaire cérébral.

Le traitement de l'épilepsie post-AVC repose sur l'utilisation de plusieurs médicaments. L'objectif principal du traitement est de prévenir les attaques répétées et d'éviter la progression de la maladie avec des complications ultérieures. Un programme individuel de thérapie anticonvulsivante est sélectionné pour chaque patient (il y a plus de 20 médicaments utilisés en monothérapie).

Les médicaments anti-épilepsie les plus populaires contiennent de l'acide valproïque.

En plus des anticonvulsivants, des agents antithrombotiques, des médicaments pour améliorer la circulation sanguine et des nootropiques sont prescrits. Pendant le traitement, le patient doit respecter certaines règles:

  • Ne violez pas la prescription du médecin, sinon le pronostic changera pour le pire;
  • prendre des médicaments strictement selon le calendrier, après les repas et en même temps;
  • si le traitement est terminé, les médicaments sont annulés progressivement;
  • si, dans les 7 à 10 jours, il n'y a pas d'amélioration, vous devez consulter un médecin pour modifier le schéma thérapeutique.

La plupart des anticonvulsivants nécessitent une prescription médicale; il est interdit de les utiliser par vous-même, même si le médecin donne de bonnes prévisions de récupération.

Avec la transition de l'épilepsie post-AVC vers une forme chronique, le patient doit changer son mode de vie. Vous devez prendre des médicaments régulièrement, dormir suffisamment et bien manger. Arrêter de fumer et de fumer est une condition préalable à de bonnes prévisions pour l'avenir. Dans la plupart des cas, les attaques remarquées à temps après un AVC peuvent être corrigées. Pendant de nombreuses années, le patient vit avec une épilepsie acquise sans statut d'invalidité (s'il n'est pas attribué à la suite de l'AVC lui-même).

Les crises après un AVC suggèrent un traitement médical. On prescrit au patient un traitement anticonvulsivant. Pour déterminer la source d'irritation dans le cerveau, une imagerie par résonance magnétique ou calculée est effectuée.

À l'hôpital de Yusupov, toutes les procédures de diagnostic et de traitement sont effectuées sur du matériel médical moderne. Le haut niveau de professionnalisme des neuropathologistes, neurochirurgiens, psychologues, physiothérapeutes se manifeste par un diagnostic précis, un traitement efficace et une rééducation rapide des patients qui ont souffert d'une hémorragie cérébrale et qui ont des convulsions après un AVC.

Un patient alité subit un traitement plus long. Un engourdissement des jambes après un AVC survient en raison de dommages à une grande zone du cerveau. Pour restaurer la sensibilité des membres, un long cours de rééducation est nécessaire.

Au service de neurologie de l'hôpital Yusupov, les neurologues aident les patients à se débarrasser des effets d'un AVC depuis de nombreuses années. La riche expérience des médecins vous permet de retrouver la vie pleine et entière de nombreux patients qui demandent de l'aide.

À l'hôpital, le patient et sa famille fournissent un soutien psychologique.

Vous pouvez prendre rendez-vous par téléphone.

Que dois-je faire si un patient a des convulsions après un AVC? Vous devez immédiatement appeler une ambulance. Avant l'arrivée des médecins, les premiers soins sont prodigués par des personnes proches du patient au moment de l'attaque. Il est nécessaire de fournir au patient un accès à l'oxygène. Si cela se produit à l'intérieur, ouvrez les fenêtres, dans un autre cas, retirez les vêtements serrés du patient. Sous la tête, le patient doit mettre un oreiller ou un rouleau.

S'il y a des prothèses dans la bouche, elles doivent être retirées, la cavité buccale doit être nettoyée des débris alimentaires. Si le patient commence à respirer de manière rauque, il doit être couché sur le côté et vérifié afin que rien ne rend la respiration difficile. Avec le développement de la douleur dans les muscles, vous devez faire un massage. Il est conseillé de lubrifier la peau avec de l'huile d'olive avant le massage.

Les crises sont traitées dans l'unité de soins intensifs et l'unité de soins intensifs. Le soulagement des crises commence par l'administration intraveineuse d'anticonvulsivants. Avec l'inefficacité, ils passent à une combinaison d'anticonvulsivants - par voie parentérale et via une sonde:

  • diazépam 0,15 - 0,4 mg / kg par voie intraveineuse avec un taux d'administration de 2-2,5 mg / min, si nécessaire, répétez l'administration de 0,1-0,2 mg par 1 kg de poids corporel par heure ;
  • acide valproïque par voie intraveineuse 20-25 mg par 1 kg de poids corporel pendant les 5-10 premières minutes, puis une perfusion constante du médicament est effectuée à un taux de 1-2 mg par 1 kg par heure ou administration de bolus 4 fois par jour à une dose quotidienne de 25-30 mg par 1 kg de poids corporel par jour;
  • avec un état réfractaire et avec une inefficacité du diazépam, le thiopental sodique est utilisé sous le contrôle de la fonction de respiration externe.

L'état du patient est soulagé à l'aide de la finlepsine ou de la carbamazépine. Finlepsin a les effets secondaires suivants:

  • réduit l'activité intellectuelle lors de l'utilisation du médicament pendant une longue période;
  • provoque l'impuissance, l'apathie;
  • provoque le développement de l'ostéoporose ou une fragilité accrue des os (éliminer ce problème avec les préparations de calcium);
  • augmente le risque de saignement lorsqu'il est associé à la prise d'anticoagulants.

Le traitement par la finlepsine est administré aux personnes de moins de 65 ans. Un maximum de 400 mg de médicament peut être consommé par jour. Avec le développement d'un être cher qui a subi un accident vasculaire cérébral, des convulsions, appelez une ambulance et appelez l'hôpital Yusupov. Les médecins de la clinique prodigueront des soins médicaux spécialisés spécialisés destinés à stopper le syndrome convulsif et prescriront un traitement supplémentaire au patient.

Complications dangereuses

L'absence de thérapie adéquate pour les crises après un AVC peut entraîner des complications. Ces patients sont menacés par:

  • AVC répété auquel tout le monde ne peut pas survivre;
  • Coma - des épisodes de crampes musculaires conduisent d'abord à un court terme, puis à une perte de conscience plus longue. Avec des crises fréquentes, le patient tombe dans le coma;
  • Handicap - la survenue régulière de crises qui ne disparaissent pas lors de la prise de médicaments standard, indique une nécrotisation de zones importantes du cerveau. La réadaptation d'un tel patient n'est pas efficace, une personne devient handicapée;
  • Résultat fatal - rechutes constantes d'attaques convulsives, l'absence de dynamique positive pendant le traitement indique la probabilité de saignements internes. Il est pratiquement impossible d'éliminer cette condition. Par conséquent, le patient décède.

Pour prévenir le développement des conséquences dangereuses des crises d'AVC, vous devez immédiatement consulter un médecin, subir un examen complet et commencer le traitement.

Les références

  • CIM-10 (Classification internationale des maladies)
  • Hôpital Yusupov
  • Neurologie clinique avec les bases de l'expertise médicale et sociale. SPb .: Medline-Media LLC, 2006.
  • Shirokov, EA Stroke, crise cardiaque, mort subite. Théorie des catastrophes vasculaires / EA Shirokov. - M.: Quorum, 2010 .– 244 p.
  • Vilensky, BS AVC: prévention, diagnostic et traitement / BS Vilensky. - Moscou: école supérieure, 1999 .-- 336 p.
  • CIM-10 (Classification internationale des maladies)
  • Hôpital Yusupov
  • Badalyan LO Neuropathology. - M.: Éducation, 1982. - S.307-308.
  • Bogolyubov, Rééducation médicale (manuel, en 3 volumes). // Moscou - Perm. - 1998.
  • Popov SN Rééducation physique. 2005 .– S.608.

Quel est le danger des convulsions post-AVC?

Selon les statistiques, un accident vasculaire cérébral est une maladie qui prend la 3e place dans le monde en tant que maladie mortelle. Les hémorragies répétées provoquent souvent le coma et la destruction des cellules cérébrales, ce qui n'est pas comparable à la vie humaine.

Après un accident vasculaire cérébral, des crampes constantes du côté douloureux sont un signe clair de la progression d'un trouble pathologique qui peut provoquer une récidive d'hémorragie.

Les crampes dans les jambes la nuit après un AVC nécessitent nécessairement un traitement. Un AVC ischémique et des convulsions au cours de la semaine indiquent une exacerbation de la maladie et son développement ultérieur.

Les conséquences peuvent être extrêmement graves et dangereuses non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie du patient dans son ensemble. Les convulsions post-AVC peuvent entraîner:

  • AVC répété (la récurrence systématique des crises indique un traitement post-AVC incorrect ou inefficace, il doit être corrigé de toute urgence. Sinon, une crise convulsive généralisée peut survenir, ce qui entraîne simplement une hémorragie cérébrale répétée);
  • issue fatale (l'intensité et la fréquence de répétition des crises convulsives indiquent un danger - lésions ischémiques des tissus cérébraux. Cela entraîne une hémorragie continue, une augmentation de la pression intracrânienne, le coma et la mort);
  • coma (les convulsions pendant ou après un accident vasculaire cérébral peuvent devenir plus fréquentes et entraîner une perte de conscience à court ou à long terme, c'est-à-dire un coma);
  • handicap (les crampes dans les jambes après un AVC ou d'autres membres sont extrêmement dangereuses pour une personne malade, car il cesse de contrôler les mouvements de son corps et peut se blesser, par exemple, se couper ou mordre un morceau de langue, devenir handicapé).

La thérapie traditionnelle de la maladie post-AVC vise à localiser la lésion dans les tissus cérébraux et à empêcher son expansion ultérieure, les mesures de rééducation, la restauration de la pression, la circulation sanguine. Avec la pharmacothérapie, les médicaments suivants sont indiqués:

  1. Destiné à l'éclaircissement du sang. Il s'agit notamment de Cardioaspirin, Plavix, Aspirin.
  2. Permet de réduire la coagulabilité sanguine - formes injectables de «Endoxsparin sodium», «Warfarin», «Heparin».
  3. Les formes injectables de Cavinton, Instenton contribuent à la réduction de la pression.
  4. Renforcement des parois vasculaires - «Troxerutin», «Ascorutin».
  5. Améliorer la circulation sanguine, activer sa circulation à travers les vaisseaux - plasma, «albumine» sous forme de solutions injectables.

Le traitement avec des méthodes alternatives ne doit pas exclure l'utilisation de médicaments. Il peut compléter ou améliorer l'effet thérapeutique des traitements traditionnels et des méthodes de rééducation. Il ne faut pas considérer qu'avec l'aide de la médecine traditionnelle, il sera possible de se débarrasser des troubles convulsifs qui surviennent après un AVC.

Dans le traitement des méthodes folkloriques, vous pouvez utiliser des teintures destinées à un usage interne et des procédures à l'eau. On pense que les vaisseaux sanguins sont efficacement restaurés par un produit à base de miel, d'orange et de citron. Pour le préparer, vous devez prendre la même quantité de ces fruits et y ajouter du miel.

La circulation du sang dans les convulsions après un AVC des bras et des jambes est effectivement normalisée par la teinture de sauge. Pour le préparer, vous aurez besoin d'une cuillère à soupe de matières premières pour verser un verre d'eau bouillante, insistez pendant une demi-heure. Il doit être appliqué trois fois par jour pour 100 grammes.

Réduire la coagulabilité du sang permet une perfusion à base de St. Millepertuis, camomille, bourgeons de bouleau. Pour le cuisiner, vous devez prendre une cuillère à soupe de chaque ingrédient, les verser avec de l'eau dans une quantité de 300 ml, faire bouillir dans un bain-marie. Il est nécessaire d'utiliser le médicament deux fois par jour pour 100 grammes.

À l'intérieur, vous pouvez prendre une teinture faite à partir de la racine d'un berceau blanc. Pour le préparer, vous avez besoin d'une cuillère à soupe de matière première, qui est versée avec de la vodka en quantité de 400 ml. Il est nécessaire de prendre un tel remède 25 gouttes après un repas deux fois par jour.

Les physiothérapeutes conseillent d'appliquer des onguents spéciaux sur le site de la crise. Vous pouvez utiliser une pommade ou de l'huile de laurier maison. Pour ce faire, vous devez prendre de l'huile végétale à raison de 200 grammes et 25 grammes de feuille de laurier. Les ingrédients sont mélangés et ont insisté pendant environ 50 jours. Ensuite, le produit résultant est porté à ébullition et filtré. Après refroidissement, l'huile de laurier doit être frottée dans un endroit sujet aux saisies.

Il est important de se rappeler que les remèdes populaires contre les crises d'extrémités après un AVC ne doivent pas remplacer les principales méthodes de thérapie et de rééducation, et leur utilisation doit être convenue avec le médecin.

Avant de prescrire un schéma thérapeutique, un examen complet du patient doit être effectué, qui comprend:

  • TDM (tomodensitométrie);
  • IRM (imagerie par résonance magnétique);
  • Etude échographique ou dopplerographique de l'état des vaisseaux cérébraux;
  • Analyse générale du sang et de l'urine.

Sur la base des résultats de l'examen, le neuropathologiste prescrit un traitement médicamenteux, en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient et des pathologies chroniques existantes. Pour éliminer les crises d'épilepsie, une consommation prolongée d'un grand nombre de médicaments est nécessaire.

Examen complet, avant de prescrire un schéma thérapeutique

Le principal anticonvulsivant est la finlepsine ou la carbamazépine. En outre prescrit:

  • Médicaments antithrombotiques - ils fluidifient le sang, améliorent le flux sanguin périphérique. Le remède le plus économique et le plus efficace est l'aspirine;
  • Médicaments pour améliorer la circulation sanguine et améliorer l'apport d'oxygène et de nutriments aux tissus cérébraux affectés;
  • Nootropiques, stimulant les impulsions neurales - ces médicaments normalisent le cerveau.

La posologie et le schéma posologique sont prescrits par le médecin pour chaque patient séparément. Dans la plupart des cas, 5 à 7 jours de traitement suffisent pour minimiser la fréquence des crises et restaurer la sensibilité des muscles des jambes. Les vertiges et les évanouissements disparaissent, le patient acquiert à nouveau la capacité de penser clairement. Les résultats de l'encéphalogramme sont utilisés pour évaluer l'efficacité de la thérapie. L'observation exacte des recommandations du médecin augmente les chances d'élimination complète des crises convulsives et prévient les AVC répétés.

Conditions convulsives après un AVC - une condition dangereuse qui nécessite des soins médicaux immédiats. Un diagnostic rapide et un traitement adéquat augmentent les chances d'un pronostic favorable et d'une guérison complète.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Peut-être voulez-vous connaître le nouveau médicament - Cardiol, qui normalise parfaitement la pression artérielle. Cardiol les capsules sont un excellent outil pour la prévention de nombreuses maladies cardiaques, car elles contiennent des composants uniques. Ce médicament est supérieur dans ses propriétés thérapeutiques à ces médicaments: Cardiline, Recardio, Detonic. Si vous souhaitez des informations détaillées sur Cardiol, Aller à la site web du fabricantVous y trouverez des réponses aux questions liées à l'utilisation de ce médicament, les avis des clients et les médecins. Vous pouvez également découvrir Cardiol capsules dans votre pays et les conditions de livraison. Certaines personnes parviennent à obtenir une remise de 50% sur l'achat de ce médicament (comment faire et acheter des pilules pour le traitement de l'hypertension pour 39 euros est écrit sur le site officiel du fabricant.)Cardiol capsules pour coeur
Tatyana Jakowenko

Rédacteur en chef du Detonic magazine en ligne, cardiologue Yakovenko-Plahotnaya Tatyana. Auteur de plus de 950 articles scientifiques, y compris dans des revues médicales étrangères. Il travaille comme cardiologue dans un hôpital clinique depuis plus de 12 ans. Il possède des méthodes modernes de diagnostic et de traitement des maladies cardiovasculaires et les met en œuvre dans ses activités professionnelles. Par exemple, il utilise des méthodes de réanimation du cœur, le décodage de l'ECG, des tests fonctionnels, l'ergométrie cyclique et connaît très bien l'échocardiographie.

Depuis 10 ans, elle participe activement à de nombreux colloques et ateliers médicaux pour les médecins - familles, thérapeutes et cardiologues. Il a de nombreuses publications sur un mode de vie sain, le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques et vasculaires.

Il surveille régulièrement les nouvelles publications des revues européennes et américaines de cardiologie, rédige des articles scientifiques, prépare des rapports lors de conférences scientifiques et participe à des congrès européens de cardiologie.

Detonic