Causes et traitement des arythmies d'insuffisance cardiaque pendant la ménopause

Si nous regardons les statistiques mondiales, un grand nombre de personnes sur tous les continents meurent d'arythmies cardiaques. Cette maladie provoque l'échec d'une certaine séquence et fréquence de contractions de notre muscle cardiaque. Dans un état sain du corps, le cœur bat dans un rythme défini par la nature, le système conducteur s'en occupe.

Lorsqu'un échec survient dans son travail, cela conduit au développement d'une arythmie. En mode normal, le cœur d'une personne se contracte environ soixante-quinze fois par minute. Une augmentation de ce régime est appelée tachycardie et une diminution de la bradycardie. Avec un diagnostic d'arythmie cardiaque, traitement avec des remèdes populaires. donne des résultats positifs.

Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

Detonic pour la normalisation de la pression

L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

Causes de la maladie

Cette maladie est concomitante avec d'autres affections du cœur et du système vasculaire. Habituellement, l'arythmie se développe avec l'hypertension artérielle, la myocardite, la maladie coronarienne, ses défauts, les lésions cérébrales, les maladies des glandes surrénales et de la glande thyroïde, la ménopause féminine et autres. Il peut également apparaître avec un déséquilibre de potassium, de sodium et de calcium - des substances présentes dans les muscles.

Avec l'extrasystole chez les femmes ménopausées, les symptômes sont difficiles à ignorer. Tout d'abord, il y a des battements cardiaques forts et soudains qui ressemblent à des tremblements dans la poitrine.

Parallèlement à ce symptôme, il y a un afflux de sang vers le visage ou le corps, une femme ressent une chaleur intense (bouffées de chaleur), un manque d'air. La respiration devient lourde, bruyante.

L'état de santé empire, ce qui oblige le patient à s'allonger. L'attaque se termine aussi soudainement qu'elle commence.

D'autres symptômes sont observés:

  • étourdissements sévères, perte de connaissance possible;
  • pâleur de la peau;
  • sensation de soif, bouche sèche.

Chez la plupart des patients atteints d'extrasystole, il existe une violation de la circulation cérébrale, de l'angine de poitrine, des maladies coronariennes.

Le précurseur de l'extrasystole est souvent l'athérosclérose, qui affecte les femmes pendant la ménopause.

En combinaison avec une maladie cardiaque, les symptômes deviennent plus prononcés:

  • la transpiration augmente, une femme commence à ressentir une sensation de chaleur même dans une pièce fraîche, elle est tourmentée par un manque pathologique d'air;
  • changements de couleur de peau;
  • s'assombrit souvent dans les yeux, des «mouches» apparaissent, une forte diminution de la vision est possible;
  • il y a une sensation de peur, d'anxiété, de panique, pire lors d'une attaque.

La maladie au stade initial présente suffisamment de symptômes pour le diagnostic, vous ne pouvez donc pas la laisser sans surveillance.

Dans les cas avancés, une femme a non seulement un rythme cardiaque perturbé, mais également une dysfonction ventriculaire qui, avec un cours pathologique, peut entraîner une mort subite

Pendant la ménopause, le corps d'une femme subit d'énormes changements. Un changement dans le fond hormonal entraîne des exacerbations de maladies chroniques, notamment des pathologies du muscle cardiaque.

L'extrasystole dans des cas isolés survient sans raison, elle accompagne souvent des femmes qui ont de mauvaises habitudes, abandonné une alimentation saine, sont en stress constant. Et l'élimination de ces facteurs affectant le travail du cœur est la première étape de la récupération.

Le traitement de l'extrasystole par la ménopause n'a pas d'objectif spécifique, l'arythmie nécessite un traitement et une prévention selon le même schéma que la maladie à toute autre période.

Quel est le danger des extrasystoles dans le cœur des enfants - lisez ici.

Extrasystole au stade initial, se manifestant par des crises uniques
  • ne nécessite pas de traitement;
  • si l'arythmie ne provoque pas d'inconfort sévère, n'entraîne pas d'évanouissement et l'apparition d'autres symptômes concomitants, alors l'observation par un cardiologist est recommandé;
  • un examen est prescrit, dont les résultats jugent l'état des ventricules et des oreillettes;
  • si le diagnostic ne révèle pas d'anomalies, la femme reçoit des recommandations générales pour maintenir une bonne santé pendant la ménopause.
Si une femme est diagnostiquée avec des maladies du système endocrinien ou digestif (ce qui provoque également une détérioration des pathologies cardiaques)Le traitement vise à éliminer les maladies.
Facteurs neurogènes
  • éliminé par les sédatifs et les sédatifs;
  • dans les cas particulièrement difficiles, un traitement hospitalier ou une physiothérapie est prescrit;
  • il est important pour une femme d'apprendre à contrôler ses émotions, à éviter les situations stressantes, à se détendre davantage, à faire ce qu'elle aime;
  • ce sont les facteurs neurogènes qui sont la cause la plus fréquente du développement de l'extrasystole.
Correction de la fréquence cardiaque
  • réalisée à l'aide de médicaments cardiaques (métoprolol, propafénone, etc.);
  • les rendez-vous sont pris par un observateur cardiologist après un examen.
Pathologie des ventricules cardiaques
  • traité par ablation par radiofréquence;
  • la thérapie est prescrite si d'autres méthodes de traitement sont inefficaces.

Si un cardiologist envoie pour une consultation avec un neurologue ou un psychothérapeute, ne refusez pas. Les maladies des systèmes nerveux et mental sont beaucoup plus difficiles à guérir que la gastrite ou le déséquilibre hormonal.

L'éradication de la maladie qui a provoqué le développement de l'extrasystole suffit à normaliser le rythme cardiaque. Cela s'applique aux cas où la pathologie n'a pas entraîné de conséquences irréversibles, développant de graves complications dans le corps féminin.

Par conséquent, il est si important de traiter l'arythmie de toute nature, sans ignorer les symptômes. Cela est particulièrement vrai pour les femmes ménopausées, lorsque des changements liés à l'âge se produisent, provoquant une gêne importante pour le corps.

En considérant la médecine alternative comme une méthode de traitement de l'extrasystole, il est impossible de ne pas noter l'efficacité de la valériane, de l'agripaume et de la mélisse. Les décoctions sont faites d'herbes, elles sont ajoutées au thé et à d'autres boissons.

Ces méthodes ne sont pas une panacée, elles ne sont pas en mesure de surmonter les maladies cardiaques seules, mais elles aident à éliminer la tension nerveuse, à surmonter le stress, à améliorer la digestion et le sommeil.

Les herbes avec extrasystole n'ont pratiquement aucun effet secondaire et ne sont contre-indiquées qu'avec l'intolérance individuelle

Complications

AuriculaireFlutter auriculaire.
VentriculaireIls se développent en une tachycardie paroxystique.
À la dilatationFibrillation auriculaire.

La maladie sous une forme compliquée entraîne une insuffisance de la circulation rénale, coronaire et cérébrale. Des violations du système nerveux, une détérioration de la condition physique et un handicap sont également possibles.

Une femme commence à éprouver des difficultés avec la fonction respiratoire, elle est perturbée par des cauchemars, le repos nocturne est perturbé par la peur, une sensation de pression dans la poitrine, une chaleur constante.

Dans les cas graves, une fibrillation ventriculaire se produit et le risque de mort subite est élevé. Relativement rarement, la mort n'est pas précédée de symptômes de dysfonctionnements cardiaques.

Les manifestations symptomatiques de la ménopause et les changements dans le travail du cœur pendant la ménopause ont un double effet sur le fonctionnement global du corps. Toute défaillance du rythme cardiaque entraîne une détérioration du bien-être d'une personne. Et si nous ajoutons ici également une diminution de l'activité hormonale, il s'avère que le corps n'a pas le temps de se détendre et de distribuer l'oxygène, ainsi que d'autres composants importants.

En conséquence, les changements suivants combinent arythmie et ménopause:

  • Une diminution de la concentration des hormones sexuelles provoque une augmentation du cholestérol. Il y a des changements dans la composition et les caractéristiques physiques du sang, qui devient plus visqueux, il y a des charges accrues pour le travail du cœur.
  • La membrane vasculaire devient moins élastique et l'apparition de dépôts complique encore plus le travail du cœur. Par conséquent, la sortie difficile du sang augmente la pression sur les vaisseaux sanguins.
  • Pas le dernier rôle n'est joué par un changement dans le fond émotionnel. La ménopause rend une femme plus irritable, anxieuse et même effrayée. Le sommeil est perturbé et un changement d'humeur marqué et l'émergence d'émotions négatives affectent le rythme cardiaque.
  • En surpoids. Il est connu que le corps féminin résiste à l'état opprimé des ovaires, il essaie donc de compenser le manque d'oestrogène par les cellules lipidiques. En conséquence, un excès de graisse augmente la charge sur le muscle cardiaque, empêchant ainsi les vaisseaux de fonctionner efficacement.

L'arythmie avec ménopause est associée à un changement des niveaux hormonaux. Avec une diminution de l'activité hormonale, une violation de la productivité du muscle cardiaque est observée, ce qui entraîne une violation de son rythme. L'arythmie au cours de cette période augmente le risque de complications si des mesures ne sont pas prises à temps pour corriger l'état.

L'arythmie se manifeste pendant la ménopause en raison de changements qui se produisent dans le contexte de l'extinction de la fonction de production d'hormones sexuelles. Les raisons de l'écart sont les suivantes:

  • Violation de la synthèse des hormones sexuelles. Avec la ménopause, la production d'hormones est progressivement réduite, ce qui provoque une augmentation du cholestérol sanguin. Pour cette raison, il devient trop visqueux. Dans de telles conditions, une charge supplémentaire sur le muscle cardiaque est créée.
  • Gain de poids. Dans des conditions de carence en œstrogènes, l'organisme essaie de le reconstituer avec des cellules lipidiques. Les kilos superflus affectent également le fonctionnement du muscle cardiaque, augmentant la charge sur celui-ci. De plus, une quantité accrue de graisse affecte négativement l'état des vaisseaux, ce qui contribue finalement à perturber le flux sanguin normal.
  • Diminution de l'élasticité de la membrane vasculaire en raison de changements liés à l'âge. Dans un contexte d'augmentation du cholestérol, la situation est encore plus exacerbée.
  • Contexte émotionnel instable. En raison des fluctuations hormonales, l'humeur de la femme est instable. Avec la ménopause, des accès soudains d'anxiété et de panique surviennent souvent, le sommeil est perturbé.
  • Les femmes qui ont de mauvaises habitudes (fumer, boire beaucoup de café, boire de l'alcool) pendant la ménopause sont particulièrement sujettes aux crises d'arythmie.

Les changements qui surviennent dans le corps pendant la ménopause ne peuvent qu'affecter le fonctionnement et l'état du muscle cardiaque. Afin de prévenir les complications pendant cette période, il est important de prendre les mesures nécessaires pour corriger l'état.

Pendant l'extinction des fonctions reproductives du corps chez la femme, les types d'arythmies suivants peuvent survenir:

  • Sinus, se développant avec des violations du nœud sinusal. Ce type d'arythmie peut se manifester sous deux formes: la tachycardie et la bradycardie. Dans le premier cas, nous parlons de l'augmentation de la fréquence cardiaque, dans le second - de la réduction de leur nombre.
  • Vacillant. Cette forme de perturbation du rythme cardiaque est causée par une excitabilité accrue du myocarde et une altération de la conduction. Les sous-types de fibrillation auriculaire sont distingués, tels que normosystolique, bradyarythmique et tachyarythmique. Chaque variété se distingue par le nombre de battements de cœur par minute. Pour la première forme indiquée, cet indicateur est de 60 à 80 battements par minute, pour la seconde - moins de 60, pour la troisième - de 120 à 160.
  • Ectopique. Ce type d'arythmie se produit avec des contractions extraordinaires du muscle cardiaque. Cette condition est appelée extrasystole.
  • Scintillement et flottement des ventricules et des oreillettes. En cas de fibrillation ventriculaire, les fibres musculaires individuelles se contractent, tandis que la systole ventriculaire est absente. Avec le flutter auriculaire, une fonction ventriculaire irrégulière est observée.
  • Blocus du cœur. La gravité de l'écart dépend de la conductivité du pouls dans le muscle cardiaque. L'impulsion peut être ralentie ou même arrêtée.

Palpitations cardiaques avec ménopause, tachycardie avec ménopause

La douleur cardiaque à la ménopause peut être à la fois une réaction naturelle du corps et une preuve de l'évolution de certains processus pathologiques. Par conséquent, il est important d'effectuer un diagnostic différentiel à temps. Pour ce faire, il est recommandé de consulter un médecin avec une certaine fréquence pour subir un examen programmé.

Produkty poleznye pri klimakse - Causes et traitement des arythmies d'insuffisance cardiaque pendant la ménopause

Avec le début de la ménopause, le cœur devient un organe cible.

Après 45 ans, une femme entre dans le concept de la ménopause. Il s'agit d'un changement lié à l'âge associé à une diminution de la fonctionnalité ovarienne. C'est en eux que se produit la synthèse de l'hormone sexuelle féminine œstrogène. Cette substance, qui rend une femme jeune et en bonne santé, fait fonctionner son corps correctement.

Jusqu'à 45-50 ans, les hommes sont 3 fois plus susceptibles de souffrir de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux, après cet âge, les proportions changent. À l'âge de 55 ans, il y a 5 fois plus de femmes souffrant de maladies cardiovasculaires que d'hommes.

L'état climatérique affecte-t-il le fonctionnement normal du système cardiovasculaire? Définitivement oui.

Pour un certain nombre de raisons physiologiques associées à une faible teneur en œstrogènes, une femme peut avoir deux problèmes: la douleur et le rythme cardiaque. Ces conditions apportent beaucoup de désagréments, mais n'ont pas d'impact négatif sur la santé.

Mais à cet âge, des maladies concomitantes peuvent survenir, parmi lesquelles les symptômes sont des sensations douloureuses dans la poitrine.

En médecine, il existe un terme spécial qui décrit les troubles cardiaques associés au début de la ménopause. Il s'agit de la cardiopathie platormonale. Mais seul un médecin peut faire ce diagnostic, pour cela il effectuera une série de tests et de tests pour exclure ou confirmer la présence d'autres maladies du système cardiovasculaire.

L'œstrogène est impliqué dans un grand nombre de processus différents, y compris la formation de l'immunité, la protection du corps féminin contre divers troubles des organes et des systèmes.

Mais au fil du temps, les ovaires commencent à produire de moins en moins de cette hormone.

En conséquence, le cœur devient non protégé, le potassium, le magnésium, les vitamines PP, les groupes B et autres sont assez mal absorbés, des interruptions de son travail se produisent.

De plus, une carence en œstrogènes entraîne d'autres troubles qui entraînent le développement de douleurs ou d'arythmies.

Une sensation qui presse ou blesse le cœur peut survenir à la fois pendant la préménopause et la ménopause. Moins il y a d'œstrogènes, plus ces symptômes deviennent aigus. Parmi les principales causes naturelles, on peut distinguer les suivantes:

  • L'accumulation de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins. Le nombre de lipoprotéines de faible densité augmente, la teneur totale de ces substances. En conséquence, le risque de développer des maladies telles que la maladie coronarienne, l'athérosclérose augmente.
  • Altération du métabolisme lipidique. Dans ce cas, le poids corporel augmente, des dépôts graisseux apparaissent, notamment au niveau de la taille et de l'abdomen. Cela conduit à l'apparition du diabète de type II. Après 45 ans, cette maladie est aggravée par l'apparition d'une hypertension artérielle (jusqu'à 80% des patients), ainsi que d'une insuffisance cardiaque (12-22%).
  • Augmentation de la viscosité du sang. Cette condition conduit à l'apparition d'un inconfort caractéristique, accompagné de douleur.
  • Spasme des vaisseaux sanguins, perte de leur élasticité. En conséquence, la lumière vasculaire diminue, la pression augmente, ce qui, à son tour, provoque de la douleur.
  • Les marées. Ce sont des crises périodiques. En plus des douleurs cardiaques, il y a une forte sensation de chaleur dans la partie supérieure du corps, le visage devient rouge, des frissons apparaissent, une transpiration abondante. Il s'agit de la cause la plus inoffensive de cardiopathie malhormonale.

Le cœur ne pompe pas seulement le sang, il fournit de l'oxygène à tous les tissus et organes, travaillant à un certain rythme de contractions et de relaxation.

En cas de défaillance du rythme, une contraction trop fréquente et rapide du muscle cardiaque est observée. En conséquence, le sang n'a pas le temps de pomper normalement, le cœur - de se reposer.

Il existe une soi-disant arythmie (tachycardie). Cela provoque une détérioration générale du bien-être.

Il est recommandé de surveiller régulièrement la pression artérielle, ce qui signale souvent des problèmes avec le système cardiovasculaire.

Les symptômes de cette condition sont:

  • Le pouls s'accélère. Il peut atteindre 100 à 120 battements par minute au calme.
  • Des étourdissements surviennent, souvent avec une perte d'orientation, sous des formes sévères - avec un état d'évanouissement.
  • L'apparition d'une panique sans cause. Une femme a peur de perdre connaissance, de tomber (surtout dans un endroit bondé), de mourir.
  • Manque d'air. On a l'impression qu'il est impossible d'inhaler, les poumons ne peuvent pas être complètement remplis d'oxygène.
  • Une carence en oxygène dans les tissus provoque une sensation de chaleur dans tout le corps.
  • Sentiment de rythme cardiaque. Dans un état calme, le rythme cardiaque est presque imperceptible. Lors d'une attaque, les vibrations sont clairement ressenties, une femme peut indiquer avec précision où se trouve exactement cet organe.

Que faire des dysfonctionnements cardiaques? Pour réduire la fréquence cardiaque ou éliminer la douleur, deux méthodes sont utilisées. Le premier concerne les mesures préventives, le second les soins d'urgence pour les crises.

Pour minimiser l'effet de la ménopause sur l'activité cardiaque, il est nécessaire:

  • Repos et stress alternés. Ils doivent être modérés, sans extrêmes.
  • Passez en revue votre alimentation. Vous devez manger souvent, mais en petites portions, pour exclure les plats gras, épicés et fumés du menu.
  • Oubliez les stimulants comme le café, le thé noir. Il est préférable de passer au thé vert, aux jus fraîchement pressés, à l'eau propre sans gaz.
  • Arrêtez de mauvaises habitudes: fumer, boire de l'alcool. Un verre de vin rouge est autorisé, mais pas souvent.
  • À l'intérieur, vous devez maintenir un air frais à température modérée.
  • Prenez des médicaments de substitution hormonale prescrits par votre médecin. Ils aideront à rétablir l'équilibre, à éliminer la plupart des problèmes.

Le THS est le traitement le plus efficace pour la douleur et les arythmies causées par un déséquilibre hormonal.

Sans THS, il est impossible de résoudre le problème des douleurs cardiaques et des arythmies causées par l'arrivée de la ménopause.

Seul un médecin peut prescrire des médicaments pour soulager les crises. Il effectue une évaluation de l'état de santé d'une femme en réussissant des tests et des méthodes de diagnostic matériel.

Ce n'est qu'après que cela est prescrit un médicament qui aidera à soulager temporairement la condition.

Vous pouvez prendre rendez-vous avec un spécialiste et obtenir une consultation qualifiée gratuite sur le lien http: //45plus.rf/registration/.

Vous devez comprendre que la racine du problème est le déséquilibre hormonal, alors utilisez différentes méthodes folkloriques, choisissez vos propres moyens, résolvez le problème uniquement avec des cardiopréparations en vain.

Arythmie cardiaque, causes et symptômes de la maladie. Comment traiter les remèdes populaires pour le traitement de l'arythmie

En fonction des causes et des caractéristiques des symptômes, je recommande un schéma thérapeutique spécifique pour les arythmies et la tachycardie avec ménopause chez la femme. Il est important que souvent les paroxysmes puissent être éliminés indépendamment, mais cela doit être fait correctement.

chez soi

Vous pouvez essayer de gérer l'attaque vous-même:

  • se calmer, s'asseoir ou se coucher, prendre des sédatifs;
  • fournir un accès à l'air, aérer la pièce, détacher les parties pressantes des vêtements;
  • prenez une grande respiration, retenez votre souffle puis expirez lentement;
  • appuyez sur les globes oculaires et relâchez, répétez 3-5 fois;
  • trempez votre visage dans l'eau froide pendant quelques secondes.

Un médecin est appelé dans de tels cas:

  • dans le contexte d'une attaque, une douleur derrière le sternum se produit;
  • des étourdissements apparaissent, une faiblesse, noircit dans les yeux;
  • la pression baisse ou augmente fortement.

Des arythmies pendant la ménopause peuvent survenir à la suite d'une ischémie myocardique aiguë ou d'un accident vasculaire cérébral. Par conséquent, vous ne devez pas les prendre à la légère.

Étude de cas

Une femme âgée de 56 ans est venue à la clinique avec des plaintes concernant un rythme cardiaque rapide, une arythmie, une sensation de manque d'air et une pression accrue au moment de l'attaque. Aucun signe d'ischémie n'a été détecté sur l'ECG; une certaine régularité de l'onde T a été observée sur la paroi arrière du ventricule gauche, ce qui peut être considéré comme un signe indirect de déséquilibre hormonal ou de dystrophie myocardique.

J'ai recommandé: sédatifs, Remens, Bisoprolal. Pour prévenir les attaques - un régime à faible teneur en graisses animales, consommation principalement de protéines et d'aliments végétaux, consultation d'un gynécologue-endocrinologue. Après deux semaines de traitement, l'état est revenu à la normale, les crises ont commencé à se produire moins fréquemment. Actuellement sous traitement hormonal substitutif.

Pour arrêter l'attaque, mes collègues et moi recommandons généralement les médicaments suivants:

  1. «Lidocaïne.»
  2. Agents antihypertenseurs (les bêta-bloquants «Atenolol», «Carvedilol» fonctionnent mieux).
  3. Sédatifs et avec anxiété sévère, tranquillisants ou antidépresseurs avec recapture de la sérotonine.

Le traitement hormonal substitutif donne un bon résultat de traitement de la tachycardie avec la ménopause; de nombreuses femmes du monde entier y ont recours. Il élimine les attaques de chaleur, les perturbations du rythme, protège contre le danger d'ostéoporose et prévient les maladies cardiovasculaires.

Si vous voulez tout savoir sur la tachycardie, nous vous conseillons de regarder la vidéo ci-dessous sur le lien. Causes, symptômes, diagnostic et signes indiquant qu'il est temps de consulter un médecin - tout cela en 7 minutes. Bonne visite!

Conseils d'un spécialiste

Pour prévenir le développement de la tachycardie avec la ménopause, je recommande de faire ce qui suit:

  • suivre un régime en incluant des produits laitiers et végétaux, des fruits de mer (Fig. 1);
  • combiner activité physique et relaxation;
  • marcher dehors;
  • faire du yoga, de la méditation, des pratiques de relaxation;
  • si nécessaire, prenez des médicaments hormonaux (uniquement sous la supervision d'un spécialiste);
  • prendre de temps en temps un cours de vitamines et de minéraux.

Pendant la ménopause, la probabilité de développer une maladie cardiovasculaire est élevée. Passez régulièrement des examens (ECG, test sanguin biochimique pour déterminer le cholestérol, tonométrie). Débarrassez-vous des mauvaises habitudes - le tabagisme et la consommation d'alcool aggravent considérablement la condition pendant les bouffées de chaleur et conduisent au développement de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux.

Causes de la maladie

Étude de cas

Une femme âgée de 56 ans est venue à la clinique avec des plaintes concernant un rythme cardiaque rapide, une arythmie, une sensation de manque d'air et une pression accrue au moment de l'attaque. Aucun signe d'ischémie n'a été détecté sur l'ECG; une certaine régularité de l'onde T a été observée sur la paroi arrière du ventricule gauche, ce qui peut être considéré comme un signe indirect de déséquilibre hormonal ou de dystrophie myocardique.

J'ai recommandé: sédatifs, Remens, Bisoprolal. Pour prévenir les attaques - un régime à faible teneur en graisses animales, consommation principalement de protéines et d'aliments végétaux, consultation d'un gynécologue-endocrinologue. Après deux semaines de traitement, l'état est revenu à la normale, les crises ont commencé à se produire moins fréquemment. Actuellement sous traitement hormonal substitutif.

Conseils d'un spécialiste

Pour prévenir le développement de la tachycardie avec la ménopause, je recommande de faire ce qui suit:

  • suivre un régime en incluant des produits laitiers et végétaux, des fruits de mer (Fig. 1);
  • combiner activité physique et relaxation;
  • marcher dehors;
  • faire du yoga, de la méditation, des pratiques de relaxation;
  • si nécessaire, prenez des médicaments hormonaux (uniquement sous la supervision d'un spécialiste);
  • prendre de temps en temps un cours de vitamines et de minéraux.

Pendant la ménopause, la probabilité de développer une maladie cardiovasculaire est élevée. Passez régulièrement des examens (ECG, test sanguin biochimique pour déterminer le cholestérol, tonométrie). Débarrassez-vous des mauvaises habitudes - le tabagisme et la consommation d'alcool aggravent considérablement la condition pendant les bouffées de chaleur et conduisent au développement de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux.

Tatyana Jakowenko

Rédacteur en chef du Detonic magazine en ligne, cardiologist Yakovenko-Plahotnaya Tatyana. Auteur de plus de 950 articles scientifiques, y compris dans des revues médicales étrangères. Il a travaillé comme un cardiologist dans un hôpital clinique depuis plus de 12 ans. Il possède des méthodes modernes de diagnostic et de traitement des maladies cardiovasculaires et les met en œuvre dans ses activités professionnelles. Par exemple, il utilise des méthodes de réanimation cardiaque, de décodage de l'ECG, de tests fonctionnels, d'ergométrie cyclique et connaît très bien l'échocardiographie.

Depuis 10 ans, elle participe activement à de nombreux symposiums médicaux et ateliers pour médecins - familles, thérapeutes et cardiologists. Il a de nombreuses publications sur un mode de vie sain, le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques et vasculaires.

Il suit régulièrement les nouvelles publications des journaux européens et américains cardiology revues, rédige des articles scientifiques, prépare des rapports lors de conférences scientifiques et participe à des cardiolcongrès ogy.

Detonic