Causes, symptômes et méthodes de traitement de l'arythmie cardiaque

%D0%A5%D0%B0%D1%80%D0%B0%D0%BA%D1%82%D0%B5%D1%80%D0%B8%D1%81%D1%82%D0%B8%D0%BA%D0%B0 %D0%B7%D0%B0%D0%B1%D0%BE%D0%BB%D0%B5%D0%B2%D0%B0%D0%BD%D0%B8%D1%8F - Cardiac arrhythmia causes, symptoms and treatment methods

L'arythmie du cœur («maladresse» du grec ancien ἀρρυθμία) est un écart par rapport à la norme dans la fréquence, le rythme d'excitation et la contraction du muscle cardiaque.

Les troubles du rythme apparaissent non seulement avec des lésions cardiaques (infarctus du myocarde, malformations cardiaques, chirurgie cardiaque, athérosclérose, maladie coronarienne), mais aussi avec une violation du système nerveux autonome, une modification de la concentration de certains oligo-éléments dans le corps, des intoxications .

Chez les personnes en bonne santé, l'arythmie survient après avoir bu de l'alcool, un surmenage, un rhume.
Le système de conduction du cœur fournit un rythme normal. Il s'agit d'un système de fibres musculaires spécialisées (fibres de Purkinje) qui conduisent l'excitation le long du myocarde (muscle cardiaque).

C'est grâce à lui que la fréquence cardiaque est établie (normalement elle est de 60 à 80 battements par minute au calme, dans un rêve cet indicateur diminue, et au cours de l'exercice, au contraire, augmente. Des impulsions sont créées dans le nœud sinusal puis se propagent, certains provoquent une excitation et une réduction des oreillettes, tandis que d'autres se déplacent vers le nœud auriculo-ventriculaire (nœud AV).

Il est situé dans le septum musculaire divisant le cœur en deux moitiés droite et gauche, au niveau de la transition des oreillettes vers les ventricules. Dans ce nœud, l'impulsion devient plus lente afin que le sang puisse passer dans les ventricules en raison de la réduction des oreillettes. Ensuite, l'impulsion électrique passe dans le septum interventriculaire et est divisée en jambes du faisceau de His.

Sur la jambe droite le long des fibres de Purkinje, les impulsions passent vers le ventricule droit et de gauche à gauche. Les perturbations dans le fonctionnement du système de conduction du cœur peuvent être associées soit à des changements dans la formation des impulsions, soit à des problèmes de conduite.

Cela conduit au fait qu'un autre département du système devient un stimulateur cardiaque, mais en même temps, la fréquence cardiaque diminue. Ainsi, le nœud AV est capable de définir le rythme de 40 battements par minute, et les fibres Purcenier - seulement 20.

De nombreuses personnes en général savent ce qu'est l'arythmie cardiaque (symptômes, traitement, causes, etc.). Les médecins, cependant, combinent sous ce terme médical certains troubles de l'origine et de la conduite des impulsions électriques.

Tous diffèrent par différents facteurs, y compris le mécanisme d'apparence. Mais tous ces troubles sont unis par une circonstance importante: leur apparition provoque des violations du système conducteur d'un organe vital.

Ce système est un maillon clé du fonctionnement de l'organisme dans son ensemble, car c'est lui qui assure le rythme sinusal de l'organe (autrement dit, des contractions coordonnées et constantes du myocarde).

Alors, arythmie cardiaque - pourquoi est-ce dangereux?

  • Premièrement, une maladie peut provoquer des maladies graves de divers organes humains.
  • Deuxièmement, le patient ressentira systématiquement une gêne physique, se manifestant sous la forme d'évanouissements, d'essoufflement, de faiblesse grave, de vertiges, etc.
  • Troisièmement, des crises d'angor, un arrêt cardiaque et d'autres affections graves peuvent survenir. Des conséquences graves peuvent survenir en raison d'un traitement inopportun ou incompétent.

Selon les statistiques, environ 10 pour cent des cas d'arythmies cardiaques sont la cause du décès (si l'on considère uniquement les maladies cardiaques). Cette maladie étudie et diagnostique une section spéciale - l'arythmologie.

Actuellement, il existe de nombreuses formes de la maladie, mais dans la plupart des cas, les cinq suivantes sont distinguées:

  • Tachycardie. Rythme rapide (à partir de 90 battements par minute).
  • Bradycardie Antonym de la première option. La fréquence cardiaque est inférieure à 60 battements en une minute.
  • Extrasystole. Un terme plus complexe pour des contractions extraordinaires. Ou en d'autres termes, des interruptions dans le fonctionnement stable du corps.
  • Fibrillation auriculaire. Il se manifeste sous la forme de contractions chaotiques de diverses fibres musculaires.
  • Blocus du système conducteur. En bref, la fonction de conductivité de l'impulsion électrique est violée.

Divers blocages surgissent sur son chemin, ce qui entraîne un trouble du rythme cardiaque stable.

L'importance du système de conduction du cœur a été notée ci-dessus. C'est elle qui fournit un rythme et une fréquence cardiaque stables. Sa moindre défaite entraîne immédiatement des arythmies. Si les liaisons individuelles du système considéré sont affectées, il y a alors violation de la conductivité (en d'autres termes, blocage).

Dans certains cas, il peut y avoir une violation du fonctionnement coordonné et stable des oreillettes et des ventricules. La contraction des muscles du cœur se produit à un certain rythme et rythme uniformes. La fréquence du rythme sinusal chez la plupart des adultes en bonne santé au repos est de 60 à 90 battements par minute.

Mais, si des perturbations apparaissent dans l'image de ces contractions, le cœur se fait immédiatement sentir. Violation du rythme du cœur - c'est en fait une arythmie. Des arythmies peuvent survenir lors de modifications structurelles du système de conduction pour les maladies cardiaques et sous l'influence de troubles autonomes, endocriniens et électrolytiques, avec des intoxications et certains effets médicinaux.

Le plus souvent avec une maladie coronarienne et une hypertension. Les arythmies les plus courantes:

    La tachycardie sinusale est un rythme sinusal avec une fréquence de plus de 90–160 en 1 min.

Chez les personnes en bonne santé, cela se produit avec un effort physique et une excitation émotionnelle. Une tendance prononcée à la tachycardie sinusale est l'une des manifestations de la dystonie neurocirculatoire, dans ce cas, la tachycardie diminue de manière significative avec un arrêt respiratoire.

La tachycardie sinusale temporaire se produit avec une diminution rapide de la pression artérielle de toute nature, après avoir pris de l'alcool. Une tachycardie sinusale plus persistante survient avec fièvre, thyréotoxicose, myocardite, insuffisance cardiaque, anémie, embolie pulmonaire.

La tachycardie sinusale peut s'accompagner d'une sensation de palpitations.

La bradycardie sinusale - un rythme sinusal avec une fréquence inférieure à 55 en 1 min - n'est pas rare chez les personnes en bonne santé, en particulier chez les personnes physiquement entraînées au repos, dans un rêve.

Elle est souvent associée à une arythmie respiratoire notable, parfois à une extrasystole. La bradycardie sinusale peut être l'une des manifestations de la dystonie neurocirculatoire.

Parfois, elle survient au cours de divers processus pathologiques (ischémiques, sclérotiques, inflammatoires, dégénératifs) dans la région du nœud sinusal (syndrome de faiblesse du nœud sinusal), avec augmentation de la pression intracrânienne, diminution de la fonction thyroïdienne, maladies inflammatoires du tractus gastro-intestinal, avec certaines infections virales , sous l'influence de certains médicaments.

Parfois, la bradycardie se manifeste sous la forme d'une sensation désagréable dans le cœur, d'une faiblesse générale, de vertiges et d'évanouissements.

L'extrasystole est une contraction prématurée et extraordinaire du cœur.

L'extrasystole peut accompagner toute maladie cardiaque, et peut-être due à des causes non cardiaques (maladies inflammatoires du tractus gastro-intestinal, œsophagite par reflux, thyrotoxicose, troubles métaboliques du magnésium et du potassium).

De plus, une extrasystole peu fréquente peut également survenir chez des personnes en bonne santé. Le patient peut ne pas remarquer l'extrasystole, ou ressentir une «poussée» dans la poitrine ou un «gel» du cœur.

La fibrillation auriculaire ou fibrillation auriculaire est une contraction chaotique de certains groupes de fibres musculaires des oreillettes, tandis que les oreillettes en général ne se contractent pas et que les ventricules du cœur se contractent rythmiquement, avec une fréquence accrue, ce qui peut entraîner une insuffisance cardiaque, une exacerbation du cours de l'angine de poitrine et le développement de l'AVC.

La fibrillation auriculaire peut ne pas être ressentie ou perçue par le patient comme un rythme cardiaque.

Fondamentalement, les arythmies sont diagnostiquées à l'aide d'un électrocardiogramme, d'une surveillance Holter ECG et de tests d'exercice physique.

Toutes les perturbations du rythme et de la conduction font l'objet d'une étude diagnostique pour sélectionner d'autres tactiques et méthodes de traitement adéquates, à l'exception de l'arythmie sinusale (respiratoire), qui est une variante de la norme.

Causes entraînant une arythmie

%D0%9F%D1%80%D0%B8%D1%87%D0%B8%D0%BD%D1%8B %D0%B2%D0%B5%D0%B4%D1%83%D1%89%D0%B8%D0%B5 %D0%BA %D0%B0%D1%80%D0%B8%D1%82%D0%BC%D0%B8%D0%B8 - Cardiac arrhythmia causes, symptoms and treatment methods

Des raisons absolument différentes peuvent entraîner des arythmies cardiaques d'une sorte ou d'une autre. Après tout, même chez une personne en parfaite santé, la fréquence des battements cardiaques varie tout au long de la journée, en fonction de l'activité physique, de l'état psycho-émotionnel, de la prise de médicaments et de l'alimentation.

Par conséquent, il est considéré comme normal si des extrasystoles sont régulièrement enregistrées chez une personne en bonne santé. La plupart des gens ne les remarquent pas ou n'y attachent pas d'importance, car leur bien-être reste satisfaisant.

Au contraire, les changements pathologiques du rythme cardiaque sont souvent associés à des maladies qui provoquent de tels troubles. De plus, les mauvaises habitudes et la malnutrition sont souvent les coupables des arythmies.

Parmi les principales causes d'arythmie, on peut distinguer:

  • dépendance aux boissons énergisantes et contenant de la caféine;
  • boire et fumer de façon excessive;
  • le stress et la dépression;
  • effort physique excessif;
  • Troubles métaboliques;
  • les pathologies cardiaques telles que les défauts, la maladie coronarienne, la myocardite, l'hypertension et d'autres conditions;
  • troubles du travail et maladie thyroïdienne;
  • processus infectieux et infections fongiques;
  • conditions pendant la ménopause;
  • les maladies du cerveau.

Les causes les plus courantes d'arythmie ou de l'état conduisant à son développement sont les maladies cardiaques, l'hypertension artérielle, le diabète, le tabagisme, la consommation excessive d'alcool et de caféine, l'abus de drogues, le stress.

Dans certains cas, les causes du développement d'arythmies peuvent être une surdose de certains médicaments, l'utilisation de compléments alimentaires et de médicaments à base de plantes.

Les cicatrices peuvent survenir pour diverses raisons. Le plus courant est l'infarctus aigu du myocarde. Une telle cicatrice empêche la formation d'une impulsion électrique et / ou interrompt le passage de l'impulsion à travers le muscle cardiaque.

Chez une personne en bonne santé avec un cœur en bonne santé, le développement d'une arythmie soutenue est impossible sans la présence d'un déclencheur externe, tel qu'un électrochoc. Cela est principalement dû au fait que dans un cœur sain, il n'y a pas de substrats pathologiques pour le développement d'arythmies, y compris de tissu cicatriciel.

D'autre part, dans les cœurs présentant des signes d'arythmie, la formation et / ou la propagation d'une impulsion électrique peuvent être altérées, facilitant le développement de la maladie.

L'une des conditions suivantes peut entraîner le développement d'arythmies:

  • Apport sanguin insuffisant. Si le flux sanguin vers le cœur, pour une raison quelconque, est réduit, cela peut modifier la capacité des cellules à se former et à conduire des impulsions électriques.
  • Dommages ou mort du muscle cardiaque. L'endommagement ou la mort du muscle cardiaque entraîne une modification du chemin de propagation des impulsions électriques le long de celui-ci.

Parmi les maladies cardiaques, les causes des arythmies sont d'une importance particulière:

    Maladie coronarienne (CHD).

Malgré le fait que de nombreux types d'arythmies sont enregistrés dans les maladies coronariennes, les plus fortement associés sont les arythmies ventriculaires et la mort cardiaque subite.

Le rétrécissement des artères se produit jusqu'à ce qu'en raison du manque de circulation sanguine, une partie du muscle cardiaque meurt (infarctus aigu du myocarde).

Cela peut affecter la propagation d'une impulsion électrique à travers le myocarde: de petits cercles électriques d'excitation se forment à la bordure du tissu cicatriciel, qui interfèrent avec le fonctionnement normal du cœur, provoquant des battements cardiaques anormalement rapides (tachycardie ventriculaire) et un flutter ventriculaire ou fibrillation - contractions chaotiques inefficaces des ventricules.

Elle se manifeste par un étirement primaire et un amincissement des parois des ventricules et des oreillettes (cardiomyopathie dilatée) ou par un épaississement excessif et une contraction des parois du ventricule gauche (cardiomyopathie hypertrophique).

Avec toute variante de cardiomyopathie, l'efficacité du débit cardiaque diminue (la quantité de sang éjectée par le ventricule gauche dans l'aorte pour la nutrition de tous les organes et tissus du corps diminue), et une partie du sang reste dans les ventricules gauche et droit ou est renvoyé dans les oreillettes et les veines qui y coulent.

Maladie des valves cardiaques. L'endommagement des valvules cardiaques par des agents infectieux ou par une dégénérescence dégénérative conduit à un rétrécissement des ouvertures valvulaires et / ou une fermeture insuffisante des valvules, c'est-à-dire une insuffisance valvulaire.

Lorsque les cavités cardiaques sont étirées et s'affaiblissent en raison d'un fonctionnement inadéquat des valves, le risque de développer divers types d'arythmies cardiaques augmente.

Quels sont les symptômes de l'arythmie?

%D0%9A%D0%B0%D0%BA%D0%B8%D0%BC%D0%B8 %D1%81%D0%B8%D0%BC%D0%BF%D1%82%D0%BE%D0%BC%D0%B0%D0%BC%D0%B8 %D0%BF%D1%80%D0%BE%D1%8F%D0%B2%D0%BB%D1%8F%D0%B5%D1%82%D1%81%D1%8F %D0%B0%D1%80%D0%B8%D1%82%D0%BC%D0%B8%D1%8F - Cardiac arrhythmia causes, symptoms and treatment methods

Le plus souvent, les symptômes des arythmies cardiaques sont la conséquence de maladies chroniques ou aiguës existantes, ainsi que de leurs complications.

Palpitations cardiaques - une sensation de tremblement ou de tremblement dans le cœur - le symptôme le plus courant caractéristique de la tachyarythmie.

Cependant, cela n'indique pas toujours la présence de la maladie, car une forte augmentation de la fréquence cardiaque peut se produire en réponse à de nombreux facteurs stressants (par exemple, l'anxiété) et est une réaction assez courante.

Un signe plus significatif d'un rythme cardiaque pathologique est une accélération soudaine du rythme cardiaque au repos et la même résolution rapide de l'attaque, en particulier en combinaison avec d'autres symptômes, tels que l'essoufflement.

    Dyspnée - une sensation de manque d'air associée à un tachi ou une bradyarythmie indique une violation de la capacité du cœur à pomper le sang. Au début, l'essoufflement n'est observé que lors d'un effort physique. À l'avenir, de graves dysfonctionnements cardiaques associés à une arythmie peuvent entraîner une diminution du débit cardiaque même au repos.

Dans de tels cas, d'autres symptômes d'insuffisance cardiaque peuvent également être observés - par exemple, la dyspnée nocturne paroxystique (se réveiller au milieu de la nuit suite à une sensation de manque d'air).

  • Conditions présyncopiques - les étourdissements sont un phénomène assez courant, pas toujours associé à une activité cardiaque altérée, cependant, ils peuvent être le symptôme d'une diminution de la pression artérielle due à une arythmie. Dans les cas graves, un arrêt de la conscience à court terme (syncope) est observé.
  • Douleur thoracique - peut survenir avec des paroxysmes arythmiques (le plus souvent avec des tachyarythmies).

    Une caractéristique distinctive d'une telle douleur est qu'elle ne survient que lors d'une attaque. La douleur dans la région du cœur, observée dans d'autres conditions, par exemple, pendant l'effort physique ou après avoir mangé, a probablement d'autres causes.

    L'arythmie se manifeste de différentes manières, car l'évolution de la maladie dépend du type de déficience cardiaque. Comme déjà indiqué, avec la tachycardie, la fréquence cardiaque augmente par rapport aux taux normaux.

    Les patients se plaignent le plus souvent de symptômes tels qu'une augmentation de la fréquence cardiaque, un sentiment d'anxiété et d'anxiété, une transpiration excessive et une perte de conscience.

    Avec la bradycardie, au contraire, le rythme cardiaque ralentit et les symptômes les plus courants sont des douleurs cardiaques, une faiblesse sévère, des étourdissements, des évanouissements, une pression artérielle basse et une perte de conscience à court terme. La peau pâlit et est souvent couverte de sueur froide.

    L'arythmie la plus courante est l'extrasystole, caractérisée par des tremblements cardiaques extraordinaires. Le principal symptôme de l'extrasystole est les contractions prématurées du muscle cardiaque. Les patients les ressentent comme des bosses ou des secousses dans la poitrine.

    Ensuite, un cœur qui coule peut être observé, ce que le patient ressent également clairement. Habituellement, ces attaques sont de courte durée et bientôt la fréquence cardiaque revient à la normale. Pendant les extrasystoles, ainsi qu'immédiatement après, une personne peut ressentir de la peur et de l'anxiété.

    Une augmentation du nombre de battements cardiaques à 150 et plus indique une fibrillation auriculaire. Le patient souffre d'un manque d'oxygène, d'excitation, de vertiges sévères. Il sent clairement un cœur défaillant.

    Le blocage cardiaque survient en raison de l'absence d'impulsion qui stimule la contraction du muscle cardiaque ou son grave ralentissement. Avec un bloc cardiaque, les symptômes suivants sont observés: manque de pouls, perte de conscience, crampes.

    Facteurs de risque de pathologie

    Les facteurs de risque de développer des arythmies cardiaques comprennent:

    Chez les personnes atteintes de malformations congénitales du cœur, les arythmies surviennent plus souvent. De plus, un certain nombre d'arythmies (par exemple, le syndrome de Wolf-Parkinson-White, certaines tachycardies supraventriculaires, certaines formes du syndrome d'un intervalle QT prolongé) sont congénitales.

    Maladies de la glande thyroïde. Avec une fonction thyroïdienne accrue, il y a une production accrue d'hormones, le métabolisme global augmente, les contractions cardiaques deviennent plus fréquentes et irrégulières.

    Le plus souvent, une fibrillation auriculaire se développe. Avec une fonction thyroïdienne insuffisante, le métabolisme diminue, ce qui provoque une bradycardie et, dans certains cas, une extrasystole.

  • Hypertension artérielle. Cela augmente le risque de maladie coronarienne. L'hypertension artérielle provoque également un épaississement de la paroi du ventricule gauche, ce qui peut changer la nature des impulsions le long de celui-ci.
  • Le diabète. Le diabète sucré au stade de la décompensation (chiffres non contrôlés de la glycémie) augmente à plusieurs reprises le risque de développer une maladie coronarienne et une hypertension artérielle. De plus, des épisodes d'hypoglycémie (hypoglycémie) peuvent être un déclencheur du développement d'arythmies cardiaques.
  • Perturbations électrolytiques.

    Les électrolytes tels que le potassium, le magnésium, le sodium et le calcium constituent la base de la formation, du maintien et de la conduction d'une impulsion électrique dans le cœur.

    Une concentration trop élevée ou trop faible d'électrolytes dans le sang et dans les cellules du cœur affecte l'activité électrique du cœur et peut provoquer le développement d'arythmies.

    L'utilisation de stimulants.

    Psychostimulants tels que la caféine, la nicotine, etc. sont à l'origine du développement d'extrasystoles et peuvent également conduire au fil du temps à l'apparition de troubles du rythme cardiaque plus sévères.

    L'utilisation d'amphétamines et de cocaïne peut affecter le muscle cardiaque avec le développement de l'une des arythmies existantes et même entraîner une mort cardiaque subite en raison du développement de la fibrillation ventriculaire.

    Comment reconnaître l'arythmie?

    %D0%9A%D0%B0%D0%BA %D1%80%D0%B0%D1%81%D0%BF%D0%BE%D0%B7%D0%BD%D0%B0%D1%82%D1%8C %D0%B0%D1%80%D0%B8%D1%82%D0%BC%D0%B8%D1%8E - Cardiac arrhythmia causes, symptoms and treatment methods

    Les manifestations d'arythmies dépendent de leur type, de leur effet sur le fonctionnement du cœur et de l'hémodynamique systémique (circulation sanguine, apport en oxygène des organes vitaux). Les troubles du rythme cardiaque peuvent ne pas se manifester. Parfois, ce n'est qu'une sensation désagréable de son «propriétaire».

    Le type d'arythmie le plus courant est l'extrasystole. Ses causes sont inconnues, il survient chez 80% des personnes en bonne santé. Une arythmie totalement inoffensive pour un cœur en bonne santé sous une forme unique et en groupe. Tout le monde ne le ressent pas, seuls les névrosés, ce qui est associé aux particularités de la perception du «bruissement» dans le corps.

    Cela ressemble à une insuffisance cardiaque courte, à un «saut périlleux», en particulier à un fort battement ou à une contraction du cœur. Si vous n'y prêtez pas attention, la perception devient terne, devient invisible. Dans un autre cas, lorsque leur apparence reçoit une attention déraisonnablement accrue, elles commencent à être perçues de manière particulièrement colorée.

    Il y a une peur d'un arrêt cardiaque, d'une mort subite, d'attaques de faiblesse, de vertiges, de transpiration et de refroidissement des extrémités.

    L'extrasystole avec tachycardie sinusale est particulièrement fréquente chez les jeunes, en tant que signe de névrose, de non-entraînement physique. La névrose qui provoque de telles sensations évolue vers des crises de panique qui nécessitent de sérieux efforts volontaires pour les surmonter. Ces manifestations d'arythmies sont la cause la plus fréquente de jeunes hommes visitant un cardiologiste.

    En présence d'une pathologie grave du cœur, ce type d'arythmie nécessite une attention, une observation et parfois un traitement supplémentaire. Les conditions d'apparition des extrasystoles sont importantes. Au repos, ils apparaissent avec une névrose, avec un effort physique (généralement non ressenti en même temps), leur cause peut être grave.

    D'autres signes d'arythmie sont des crises cardiaques de différentes durées: de plusieurs minutes à plusieurs heures, jours. Ils apparaissent à tout moment de la vie. Les hommes sont plus fréquents chez les femmes.

    Causes des crises cardiaques:

    • la présence de voies supplémentaires dans le cœur (lorsqu'il n'y a pas de fonction de retard synaptique du nœud auriculo-ventriculaire);
    • intoxication alcoolique;
    • thyrotoxicose;
    • ischémie cardiaque;
    • cardiomyopathie;
    • si la cause des crises cardiaques ne peut être trouvée, elle est appelée idiopathique (inconnue).

    Les étourdissements paroxystiques, la faiblesse, l'évanouissement (la soi-disant syncope), qui sont causés par des arythmies, sont rares. Leurs «propriétaires» sont généralement des personnes d'un âge considérable (ou de très jeunes enfants atteints de malformations cardiaques congénitales).

    Ce sont des blocages cardiaques de haute qualité, entraînant des pauses dans le travail pendant plus de 3 secondes ou une fréquence cardiaque trop élevée (environ 300 par minute). De telles conditions n'apportent pas un apport sanguin complet au cerveau.

    Quelles sont les causes de l'arythmie cardiaque chez les enfants

    %D0%9E%D1%82 %D1%87%D0%B5%D0%B3%D0%BE %D0%B2%D0%BE%D0%B7%D0%BD%D0%B8%D0%BA%D0%B0%D0%B5%D1%82 %D0%B0%D1%80%D0%B8%D1%82%D0%BC%D0%B8%D1%8F %D1%81%D0%B5%D1%80%D0%B4%D1%86%D0%B0 %D1%83 %D0%B4%D0%B5%D1%82%D0%B5%D0%B9 - Cardiac arrhythmia causes, symptoms and treatment methods

    Un cœur normal bat plus vite qu'un cœur adulte. Ce n'est qu'à l'adolescence, la fréquence cardiaque diminue à 60-80 battements par minute, ce qui est normal pour les adultes.

    Les causes les plus courantes d'arythmies cardiaques chez les enfants sont les suivantes:

    • maladie cardiaque inflammatoire;
    • malformations cardiaques (congénitales ou acquises);
    • empoisonnement de nature différente, y compris la drogue;
    • dystonie végétative-vasculaire;
    • prolapsus valvulaire mitral;
    • petites anomalies du développement du cœur;
    • tumeurs cardiaques;
    • maladies d'autres organes internes.

    De plus, les arythmies peuvent être héréditaires ou provoquées par une pneumonie sévère, une amygdalite, une bronchite, des infections intestinales.

    Diagnostic de la maladie

    %D0%94%D0%B8%D0%B0%D0%B3%D0%BD%D0%BE%D1%81%D1%82%D0%B8%D0%BA%D0%B0 %D0%B1%D0%BE%D0%BB%D0%B5%D0%B7%D0%BD%D0%B8 - Cardiac arrhythmia causes, symptoms and treatment methods

    Pour le diagnostic des PMA, l'essentiel (en tenant compte des plaintes) est la méthode ECG, ses modifications. L'enregistrement d'un ECG au moment de l'arythmie est particulièrement important pour l'analyse. La détermination de son type et la nécessité d'interventions médicales en dépendent.

    Les ECG peuvent être enregistrés sur papier ou sur support numérique à l'aide d'appareils fixes ou portables appelés électrocardiographes. Ils peuvent être configurés pour un enregistrement continu, fragmentaire (après certaines périodes de temps définies par le programme), «à la demande» - le mode d'enregistrement déterminé par le patient ou la situation prévue par le programme d'enregistrement.

    Les hôpitaux utilisent des modèles sur papier avec enregistrement ECG dans 12 dérivations standard (emplacements des électrodes). L'analyse de l'ECG stationnaire, soumis à un enregistrement professionnel, est considérée comme plus complète. Les modèles portables ont un nombre limité de dérivations, assez suffisant pour identifier le type d'arythmie.

    Une modification de la méthode ECG est la surveillance Holter ECG (HMECG). L'enregistrement ECG en continu est effectué en 1 à 2 jours ou plus. Cela dépend du logiciel du système HMECG. Il existe des moniteurs conçus pour de très longues périodes de port (mois).

    Cette méthode est utilisée pour l'analyse quantitative des types de troubles du rythme, l'enregistrement sur l'ECG des épisodes syncopaux qui révèlent leurs causes. Dans certains cas, lorsqu'il n'est pas possible d'enregistrer un épisode d'arythmie, il est possible de le provoquer avec la participation d'un médecin par la méthode de recherche électrophysiologique (EFI).

    Il peut s'agir de méthodes d'électrostimulation intracardiaque ou transœsophagienne du cœur avec enregistrement ECG. Les propriétés du système conducteur du cœur, les nœuds de l'automatisme sont étudiés. Cette méthode de recherche est facilement tolérée par les enfants, les femmes, un homme rare le traite sans crainte.

    Au stade initial, les procédures de diagnostic sont effectuées par un cardiologiste ou thérapeute. Après avoir écouté les plaintes du patient, le spécialiste détermine le pouls périphérique, ce qui est typique des troubles du rythme dans le cœur humain.

    Avec une enquête plus approfondie du problème, une variété de procédures de diagnostic sont prescrites. Ils peuvent être divisés en méthodes invasives et non invasives.

    Le deuxième groupe comprend:

    • ECG. Pendant plusieurs minutes, le cœur, son rythme et sa fréquence sont soigneusement étudiés. Un ECG révèle des arythmies extrêmement claires et persistantes.
    • Suivi quotidien. Il vous permet d'identifier les perturbations du rythme qui ne sont pas permanentes, mais temporaires.
    • Echo-KG. Le diagnostic permet au spécialiste de déterminer les causes organiques de la maladie.

    Les méthodes invasives sont plus complexes. Ils permettent à un médecin qualifié de provoquer artificiellement le développement d'une maladie. Une technique invasive permet de déterminer le mécanisme de l'arythmie, ce qui augmente les chances d'un traitement efficace.

      Les médecins utilisent souvent la méthode suivante. Dans la zone thoracique, des électrodes de cathéter sont fixées.

    Leur principale responsabilité est d'enregistrer l'électrogramme endocardique dans diverses zones de l'organe humain. Cette méthode est appelée ECG endocardique.

    Pour commencer le traitement correct, il est nécessaire de comparer ses indicateurs avec les données obtenues via un ECG conventionnel.

  • Test d'inclinaison. Il se tient sur une table spécialement équipée. Avec son aide, des conditions sont créées qui conduisent à l'apparition d'une arythmie. Un changement constant de l'emplacement du corps permet au médecin d'identifier la relation (entre un changement de position corporelle, la pression artérielle et la fréquence cardiaque).
  • Les cliniques les plus prestigieuses utilisent la technique ChpEFI. En d'autres termes, les spécialistes effectuent la stimulation électrique nécessaire à travers l'œsophage.
  • Il existe également des tests auxiliaires dont l'objectif principal est le diagnostic professionnel de l'insuffisance coronarienne.

    Ce n'est qu'avec un examen complet et correct qu'un traitement réussi est possible. Une approche intégrée permet au spécialiste de déterminer le degré de développement de la maladie et de prévenir d'éventuelles complications.

    Le traitement et son besoin

    Toutes les arythmies n'ont pas besoin d'un traitement. Son besoin est déterminé par le type, la tolérance subjective des arythmies cardiaques, les changements hémodynamiques. Il est considéré comme superflu de traiter l'arythmie avec un cœur sain, si cela ne change en rien les indicateurs de débit sanguin. Dans ce cas, les dommages causés par l'utilisation de médicaments sont beaucoup plus importants que par la présence d'arythmies cardiaques.

    Parfois, un homme tolère subjectivement mal même les extrasystoles ou la tachycardie inoffensives. Cela se produit avec la névrose, les attaques de panique. Nous devons recommander à ces patients une prise à court terme de médicaments qui améliorent la tolérance à l'arythmie.

    Il s'agit généralement de sédatifs d'origine végétale (valériane, agripaume, etc.) sous forme d'infusions fraîchement préparées. Beaucoup moins souvent, de petites doses de médicaments sont prescrites pour réduire la fréquence cardiaque.

    Une recommandation obligatoire (qui est souvent négligée par un homme) est le traitement par un psychothérapeute ou un psychiatre. Une attention est toujours portée à l'activité physique dans le régime quotidien, son expansion progressive conduit à l'élimination des manifestations de la névrose et facilite la perception des arythmies.

    En règle générale, les hommes considèrent que la prise de médicaments est suffisante. Leur perception des troubles du rythme s'accompagne d'une dépression, d'une diminution de la puissance, d'une attitude négative envers l'entraînement physique. C'est une option peu fréquente lorsque le sexe fort fait face à une névrose de lui-même.

    D'autres types d'arythmies avec troubles hémodynamiques, par exemple, fibrillation auriculaire, paroxysmes de tachycardie avec fréquence cardiaque élevée, blocage sont traités avec succès rapidement. Il existe de nombreuses variétés de techniques chirurgicales pour ces raisons, le choix est fait par le médecin-arythmologue, expliquant au patient l'essence de l'intervention (RFA, EX).

    Les résultats du traitement chirurgical dépendent de l'état du patient, de l'expérience d'un chirurgien cardiaque. De 50 à 90% des opérations ont de bons résultats. Certaines formes de paroxysmes d'arythmies cardiaques sont assez bien tolérées (tachycardie supraventriculaire), rarement répétées (une fois par an ou plusieurs années).

    Leur traitement chirurgical peut être retardé indéfiniment. Dans certains cas, l'opération n'est pas pratique ou le patient ne souhaite pas être opéré.

    Dans de telles situations, des médicaments sont prescrits pour l'arythmie. Il peut avoir un caractère planifié, avec une longue prise de doses prescrites de médicaments ou d'urgence (à l'arrêt ou à domicile) pour stopper le paroxysme qui en résulte.

    Les hommes se caractérisent par une imprécision dans l'accomplissement des recommandations du médecin sur la pharmacothérapie. En conséquence, ils ont une fréquence plus élevée de situations d'urgence avec des troubles du rythme.

    Méthode de traitement chirurgical

    %D0%A5%D0%B8%D1%80%D1%83%D1%80%D0%B3%D0%B8%D1%87%D0%B5%D1%81%D0%BA%D0%B8%D0%B9 %D0%BC%D0%B5%D1%82%D0%BE%D0%B4 %D0%BB%D0%B5%D1%87%D0%B5%D0%BD%D0%B8%D1%8F - Cardiac arrhythmia causes, symptoms and treatment methods

    Les procédures chirurgicales pour le traitement des arythmies cardiaques sont rarement utilisées, et uniquement lorsque la méthode médicamenteuse est inefficace. Implantation d'un stimulateur cardiaque. Un stimulateur cardiaque est un étui avec l'électronique nécessaire à l'intérieur et une batterie qui dure environ 10 ans ou plus.

    Deux ou trois petits câbles avec électrodes sont connectés à un stimulateur cardiaque. Au cours d'une opération chirurgicale, ils sont transmis par les vaisseaux sanguins au cœur lui-même, ou plutôt à l'oreillette et au ventricule.

    Si nécessaire, en envoyant des impulsions électriques qui irritent le myocarde, un stimulateur cardiaque remplace le nœud sinusal et le système de conduction du cœur.

    Ainsi, l'implantation (mise en place) d'un appareil programmable permet de restituer au patient souffrant d'arythmie, le rythme normal des contractions du muscle cardiaque. L'installation d'un stimulateur cardiaque se produit plus souvent sous anesthésie locale.

    Il est implanté sous la peau ou sous le muscle pectoral, pour lequel le chirurgien fait une incision d'environ 4 centimètres. Implantation de défibrillateur. Un défibrillateur est un appareil qui est similaire en principe à un stimulateur cardiaque et qui permet de restaurer la contraction synchrone des fibres cardiaques en utilisant des décharges électriques de différentes capacités, de moins de 1 à 40 J.

    Un défibrillateur est implanté dans la partie supérieure de la poitrine, faisant une incision à cet effet. Après cela, les électrodes sont introduites et testées pour trouver l'emplacement le plus optimal. Ensuite, les électrodes sont fixées au défibrillateur et, après avoir testé sa fonction automatique, l'incision dans la poitrine du patient est suturée.

    La dernière étape suit: la programmation du défibrillateur. Des études ont montré que pour certains patients atteints d'arythmies, l'implantation d'un défibrillateur est plus efficace que le traitement médicamenteux lorsqu'il s'agit de prolonger la vie.

    Ablation par radiofréquence (RFA). Il s'agit d'une intervention chirurgicale mini-invasive développée dans les années XNUMX du siècle dernier, qui vous permet de guérir complètement certains types d'arythmies. La procédure est effectuée en cas de fréquence cardiaque trop élevée, avec une insuffisance cardiaque.

    L'essence de la RFA est que, à l'aide d'un cathéter spécial, de petites perforations sont effectuées, à travers lesquelles la cautérisation d'une section spécifique et problématique des structures conductrices du cœur à l'aide d'ondes radio est effectuée.

    Pour comprendre exactement sur quelle partie du cœur effectuer l'ablation, une étude électrophysiologique est réalisée immédiatement avant cette procédure. Grâce à l'ablation, la fréquence cardiaque normale est restaurée. Le plus grand effet de la RFA est obtenu avec le syndrome WPW.

    Remèdes populaires pour le traitement des arythmies cardiaques

    %D0%9D%D0%B0%D1%80%D0%BE%D0%B4%D0%BD%D1%8B%D0%B5 %D1%81%D1%80%D0%B5%D0%B4%D1%81%D1%82%D0%B2%D0%B0 %D0%B4%D0%BB%D1%8F %D0%BB%D0%B5%D1%87%D0%B5%D0%BD%D0%B8%D1%8F %D0%B0%D1%80%D0%B8%D1%82%D0%BC%D0%B8%D0%B8 %D1%81%D0%B5%D1%80%D0%B4%D1%86%D0%B0 - Cardiac arrhythmia causes, symptoms and treatment methods

    Ici, vous devez être très prudent et commencer le traitement avec des remèdes populaires uniquement après avoir consulté votre médecin. Mais toujours, vous devez d'abord établir un régime.

    Il est conseillé aux patients souffrant d'arythmies de boire du lait quotidiennement et d'inclure du persil et du céleri dans leurs repas. Mais le café et le thé fort sont mieux à retirer du menu.

      Parmi les préparations de la pharmacie verte, le printemps d'Adonis s'est révélé très efficace, bien qu'il doive être pris avec précaution et après un traitement de deux semaines, faites une pause pendant la même période.

    Pendant le traitement, 10% de teinture d'adonis sont pris 15 gouttes trois fois par jour. Parallèlement à l'utilisation de ce médicament, il est nécessaire de prendre des diurétiques pour excréter les glycosides cardiaques du corps, qui sont contenus dans Adonis.

    Une infusion est préparée à partir de cette plante, pour laquelle ils prennent 2 cuillères à café d'herbes hachées et bien séchées, la brassent avec un verre d'eau bouillante, puis la laissent infuser pendant environ 2 heures.

    Prenez l'infusion 3-4 fois pour 1-2 cuillères à soupe. cuillères. Il ne faut pas oublier qu'un surdosage peut entraîner des vomissements et des nausées.

  • L'acide, ou plutôt ses inflorescences, réussit également. Une infusion est réalisée de cette manière: une cuillère à soupe d'inflorescences est versée dans un verre d'eau bouillante, puis infusée. L'infusion d'inflorescences acides acides est prise après refroidissement.
  • Normalise la fréquence cardiaque et apaise parfaitement les asperges. Pour le traitement, des rhizomes et de jeunes pousses sont utilisés. La recette de l'infusion: les racines finement hachées ou les jeunes pousses d'asperges doivent verser un verre et demi d'eau bouillante, puis laisser dans un endroit chaud pendant 3 heures pour insister. Le produit obtenu est soigneusement filtré et bu en doses fractionnées tout au long de la journée. Le traitement peut être conçu pour plusieurs mois. Il est recommandé de faire des pauses de 10 jours après 3-4 semaines de traitement.
  • L'aubépine, qui est également prise pendant longtemps, parfois pendant des années, a longtemps réussi. Ses fleurs et ses fruits sont utilisés, mais les fleurs de cette plante donnent encore plus d'effet.
  • Pour préparer l'infusion, vous devez prendre 1-2 cuillères à soupe de fleurs, verser beaucoup d'eau bouillante sur un litre et laisser infuser. Après 20 minutes, le produit est filtré et bu comme du thé.

    Il existe de nombreuses autres recettes pour diverses herbes et plantes utilisées dans les arythmies cardiaques. Mais le patient et ses proches doivent se rappeler qu'un traitement efficace avec des remèdes populaires ne sera possible que s'il est contrôlé par un spécialiste.

    Par conséquent, avec tout changement de l'état, en particulier avec des crises prolongées d'arythmie, vous devez absolument consulter un médecin d'urgence.

    Méthodes préventives de prévention des maladies

    %D0%9F%D1%80%D0%BE%D1%84%D0%B8%D0%BB%D0%B0%D0%BA%D1%82%D0%B8%D1%87%D0%B5%D1%81%D0%BA%D0%B8%D0%B5 %D0%BC%D0%B5%D1%82%D0%BE%D0%B4%D1%8B %D0%BF%D1%80%D0%B5%D0%B4%D1%83%D0%BF%D1%80%D0%B5%D0%B6%D0%B4%D0%B5%D0%BD%D0%B8%D1%8F %D0%BD%D0%B5%D0%B4%D1%83%D0%B3%D0%B0 - Cardiac arrhythmia causes, symptoms and treatment methods

    Comme toute maladie, l'arythmie peut être évitée si les conditions suivantes sont remplies:

    • traiter les maladies infectieuses à temps;
    • traiter des maladies telles que l'hypertension artérielle, les pathologies de la glande thyroïde et les troubles cardiovasculaires, liés à l'arythmie;
    • Nutrition nécessairement équilibrée;
    • adhésion à la journée;
    • l'activité physique doit être modérée;
    • arrêt catégorique du tabagisme et de l'alcool;
    • contrôle strict du poids corporel, de la glycémie, de la pression artérielle;
    • essayez d'éviter les situations stressantes.

    Le respect de ces directives et le maintien d'un mode de vie sain vous aideront à éviter de nombreuses maladies graves et à prolonger votre vie active pendant des décennies.

    Detonic - un médicament unique qui aide à lutter contre l'hypertension à tous les stades de son développement.

    Detonic pour la normalisation de la pression

    L'effet complexe des composants végétaux du médicament Detonic sur les parois des vaisseaux sanguins et le système nerveux autonome contribuent à une diminution rapide de la pression artérielle. De plus, ce médicament empêche le développement de l'athérosclérose, grâce aux composants uniques impliqués dans la synthèse de la lécithine, un acide aminé qui régule le métabolisme du cholestérol et empêche la formation de plaques athérosclérotiques.

    Detonic pas de syndrome de dépendance et de sevrage, car tous les composants du produit sont naturels.

    Informations détaillées sur Detonic se trouve sur la page du fabricant www.detonicnd.com.

    Tatyana Jakowenko

    Rédacteur en chef du Detonic magazine en ligne, cardiologist Yakovenko-Plahotnaya Tatyana. Auteur de plus de 950 articles scientifiques, y compris dans des revues médicales étrangères. Il a travaillé comme un cardiologist dans un hôpital clinique depuis plus de 12 ans. Il possède des méthodes modernes de diagnostic et de traitement des maladies cardiovasculaires et les met en œuvre dans ses activités professionnelles. Par exemple, il utilise des méthodes de réanimation cardiaque, de décodage de l'ECG, de tests fonctionnels, d'ergométrie cyclique et connaît très bien l'échocardiographie.

    Depuis 10 ans, elle participe activement à de nombreux symposiums médicaux et ateliers pour médecins - familles, thérapeutes et cardiologists. Il a de nombreuses publications sur un mode de vie sain, le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques et vasculaires.

    Il suit régulièrement les nouvelles publications des journaux européens et américains cardiology revues, rédige des articles scientifiques, prépare des rapports lors de conférences scientifiques et participe à des cardiolcongrès ogy.

    Detonic